Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 11:51

Les élus du Front national au Conseil Régional d’Ile-de-France, emmenés par Marie-Christine Arnautu, nous livrent une remarquable recension des subventions de copinage accordées par l’exécutif UMPS-écolo-bobo à leurs divers « potes ». Un document accablant à diffuser partout sur la toile, et ailleurs !

Petit extrait :

florilege

Le tract complet :
idf_subventions4

Via Nationspresse.info 

Partager cet article
Repost0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 08:00
Selon un article du Monde paru dans l'édition du 17.11.09, l'Etat d'Israël a demandé à une société créée en 2006, la "Holocaust Victims Assets Restitution Company", de retrouver les biens des victimes de la Shoah et de les restituer à leurs bénéficaires. Depuis sa création en 1948, l'Etat israélien était en possession des dossiers sur les biens spoliés pendant la Shoah, mais il n'a rien dit, rien fait. Il s'agit d'avoirs sur des banques privées israéliennes, s'élevant à des "centaines de millions de shekels qui ont fructifié pendant plus de soixante ans sur des "'comptes dormants'", dont les intérêts générés "se présentent aussi sous forme d'actions au capital desdites institutions financières". Le journaliste du Monde termine son article par cette phrase qui disqualifie à jamais l'Etat sioniste : "Il restera alors à l'Etat d'Israël à expliquer pourquoi il a gardé un silence assourdissant pendant plus de soixante ans sur les biens des survivants de l'Holocauste". En plus d'enfermer mentalement les descendants de la Shoah dans une culture obsessionnelle et paranoïaque ("ils sont tous antisémites"), et maladive ("ne jamais oublier, ne jamais pardonner"), le sionisme vole leurs biens ! Comme quoi, le "devoir de mémoire" n'est pas fait pour tout le monde...

-------------------------------------

Source :

Trois banques israéliennes rendent une partie des fonds des victimes de la Shoah

LE MONDE | 16.11.09 | 14h59  •  Mis à jour le 16.11.09 | 14h59

De guerre lasse, et en espérant que ce versement serait considéré comme solde de tout compte, trois banques israéliennes ont versé, fin octobre, 25 millions de shekels (4,7 millions d'euros) à la Holocaust Victims Assets Restitution Company, la société qui a été chargée par la loi israélienne de retrouver les biens des victimes de la Shoah et de les restituer à leurs bénéficiaires. Pour
Zvi Kanor, le président de cette société créée en août 2006, ce remboursement représente une première victoire dans un long processus.

"Les banques israéliennes,
rappelle-t-il, n'ont jamais entrepris la moindre démarche pour retrouver les rescapés de la Shoah, ou leurs héritiers." Quant à l'Etat israélien, ajoute-t-il, il avait en sa possession, dès sa création en 1948, des dossiers sur les biens spoliés pendant la Shoah, et sans doute aussi les moyens de retrouver une partie des bénéficiaires. Or il n'a rien dit, rien fait. Le double constat iconoclaste dressé par Zvi Kanor remue beaucoup de souvenirs, et de mauvaise conscience.

Les poursuites engagées par les autorités israéliennes contre les banques suisses qui détenaient des avoirs juifs aboutiront à un règlement en juillet 1997. En Israël, il faudra cependant attendre le début de l'année 2000 et la publication d'un livre du professeur
Yossi Katz, de l'université Bar Ilan, pour que commencent à être pointées du doigt les responsabilités de l'Etat et des banques privées, qui détiennent les "biens de la Shoah".

En 2002, la Knesset, le Parlement israélien, crée une commission d'enquête, présidée par Colette Avital
. C'est de ses travaux que naîtra, à l'issue d'un nouveau délai de quatre ans, la compagnie présidée par Zvi Kanor. Trois ans plus tard, en novembre 2009, ce dernier ferraille toujours avec les banques pour récupérer les centaines de millions de shekels qui ont fructifié pendant plus de soixante ans sur des "comptes dormants".

Cinq institutions financières israéliennes détiennent toujours d'importants avoirs (terres, immeubles, actions et comptes bancaires) appartenant aux survivants de la "solution finale" ou à leurs descendants : les banques Leumi, Hapoalim, Discount, Hamizrahi et Mercantile.

Ce sont les trois premières qui ont fait ce geste de 25 millions de shekels (dont 20 millions pour la Leumi). Les deux autres établissements n'ont encore admis aucune responsabilité : "Jusqu'à une date très récente, précise Zvi Kanor, les banques ne voulaient pas nous parler, prétextant que nous n'avions aucune preuve."

On comprend pourquoi : à la seule banque Leumi (ancienne
Anglo Palestine Company), la Compagnie pour la restitution des biens des victimes de l'Holocauste réclame 350 millions de shekels, qui seraient disséminés sur quelque 3 500 comptes bancaires. Nul ne sait avec exactitude le montant total des biens spoliés, d'autant qu'il n'est pas encore question d'ouvrir le dossier, ô combien sensible, des intérêts générés par ces avoirs, lesquels se présentent aussi sous forme d'actions au capital desdites institutions financières !

"Non seulement les banques n'ont rien fait pour retrouver les survivants ou leurs héritiers,
souligne Mme Avital, mais pendant des années, elles ont opposé une fin de non-recevoir à ceux qui venaient les voir avec des documents, des lettres, des carnets, de leur père ou grand-père, prouvant leur droit de propriété."

Aujourd'hui, une âpre bataille judiciaire se déroule entre les avocats des banques et ceux de la société présidée par Zvi Kanor. Celle-ci a déjà identifié quelque 740 millions de shekels d'avoirs divers revenant de droit aux victimes de la Shoah et à leurs héritiers.

Plus de 200 millions de shekels ont déjà été versés aux plus démunis d'entre eux, mais on est loin du compte. L'identification des survivants et de leurs familles reste un défi majeur. Une campagne internationale de sensibilisation, dans les journaux et les communautés juives à travers le monde, va être lancée début décembre.

Par souci de couper court à une fâcheuse publicité, les banques pourraient se résoudre à un règlement amiable. Il restera alors à l'
Etat d'Israël à expliquer pourquoi il a gardé un silence assourdissant pendant plus de soixante ans sur les biens des survivants de l'Holocauste.

Laurent Zecchini
Article paru dans l'édition du 17.11.09
Partager cet article
Repost0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 19:45

Gideon Levy une voix en Israël.mp4

http://www.youtube.com/watch?v=mtXFVtnceSA

Gideon Levy est un journaliste de l'Etat colonisateur, il dénonce la guerre à Gaza et les crimes de guerre israéliens à Gaza.  

Gideon Levy : "la société israélienne est totalement endoctrinée".
Elle est dit-il, "très nationaliste, très favorable à l'armée".  "Les Israéliens sont totalement aveuglés, ... sûrs que l'armée israélienne est la plus morale du monde, ils n'ont pas de problème de morale, ne se remettent pas en question, ils sont très contents d'eux".

"Israël n'est rien sans le soutien des Etats-Unis, sur les plans politiques, économiques et militaire,  ajoute-t-il. Les Etats-Unis devraient utiliser ce pouvoir pour forcer Israël à mettre fin à cette occupation qui est illégale, inhumaine et ne pourra pas durer encore pendant quarante ans".
Partager cet article
Repost0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 18:01
http://www.contre-info.com/wp-content/uploads/2010/01/petain-150x150.jpgMalgré le diktat des associations communautaires juives, le courageux maire de Gonneville-sur-Meravait refuséd’enlever de la salle communale le portrait du Maréchal Pétain, en place depuis 1945.

Le préfet, Christian Leyrit, alerté le 5 janvier par la Licra enjoigna fermement au maire de retirer le portrait. Des associations communautaires ultra-minoritaires entendaient contraindre un élu du peuple.. à plier le genoux...

On pensait la partie terminée, mais le maire, soutenu par son conseil municipal, résiste encore et exige une "décision judiciaire" !

Le préfet de Basse-Normandie Christian Leyrit va saisir "dans les prochains jours" le tribunal administratif de Caen "aux fins d'annulation" de la décision du maire de Gonneville-sur-Mer (Calvados) de maintenir un portrait du Maréchal Pétain dans sa mairie, a-t-il annoncé aujourd'hui.

Dans la petite mairie de Gonneville-sur-Mer (602 habitants), on conserve registres d'état-civil, documents cadastraux, mais aussi portraits des présidents de la République. D'Adolphe Thiers (1871-1873) à Jacques Chirac (1995-2007), la salle des mariages de Gonneville-sur-Mer est consacrée à cette édifiante galerie républicaine.   

En dépit d'une lettre préfectorale d'injonction le 21 janvier puis d'un entretien de 90 minutes avec le préfet le 27 janvier, le maire, Bernard Hoyé, 45 ans, avocat, campe sur ses positions. «L'ensemble des élus de notre commune, qui est apolitique, a hérité d'un patrimoine qui ne peut être ignoré et doit être conservé», déclarent le maire et ses élus.


Le conseil municipal n'hésite pas à demander que la justice tranche le «débat dans le cadre d'un procès contradictoire et national au lieu et place d'une décision autoritaire du préfet. Tout en comprenant le désarroi des victimes de la politique menée par Pétain, le tapage médiatique n'a jamais permis de résoudre un problème.» Et de conclure : «les autorités de tutelle et des personnalités politiques se sont succédé dans notre salle. Sans jamais formuler la moindre remarque.»

- Gonneville-sur-Mer, le Lobby a gagné
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 18:53
Lu dans Le Monde du 26 janvier 2010

S'appuyant sur les propos de la tribune de M. Sarkozy publiée dans Le Monde du 8 décembre, "la religion musulmane [doit être] mise sur un pied d'égalité avec toutes les autres grandes religions", les rapporteurs, en dépit de l'avis émis par plusieurs députés de la mission, invitent à "une réflexion" sur les possibilités de favoriser l'aide directe au financement des lieux de culte. De même, ils relancent l'idée de réfléchir à une reconnaissance des fêtes religieuses telles que l'Aïd el-Kébir.

Les journalistes du Monde, tout comme monsieur Sarkozy, prennent vraiment les chrétiens pour des crétins. 

Si l'islam était mis sur un pied d'égalité avec les autres religions, il serait frappé par la
loi de 1905 qui interdit à l'Etat de financer aucun culte.

Tout le monde le sait, le but non avoué par nos parasélites est l'islamisation de la France.

Source
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 18:53
http://www.contre-info.com/wp-content/uploads/2010/01/petain-150x150.jpgLe préfet de Basse-Normandie a ordonné le « retrait immédiat » du portrait du Maréchal Pétain, présent parmi tous les portraits des Présidents de la République dans la salle des mariages de la mairie de Gonneville-sur-Mer.

Le courageux maire avait refusé de l’enlever malgré le diktat des associations communautaires juives.

Quand la République oblige un élu du peuple à plier le genoux devant des associations communautaires ultra-minoritaires, la démocratie dévoile son vrai visage…

Source
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 14:51
Nous nous souvenons qu'un petit village de Normandie du nom de Gonneville-sur-Mer (Calvados)résistait au diktat de la Licra, son maire, Bernard Hoyé, refusait de retirer un portrait du maréchal Pétain affiché de la salle des mariages de l’hôtel de ville, malgré les multiples pressions de cette "Ligue contre le racisme et l’antisémitisme" (Licra). Or nous apprenons aujourd'hui que le préfet de la région Basse-Normandie, saisi par l'officine, a demandé au maire le "retrait immédiat" du portrait du Maréchal accroché dans la salle des mariages de la mairie. 

"Je vous demande fermement de procéder au retrait immédiat du portrait de Philippe Pétain de la galerie de portraits présente dans votre mairie", a écrit le Préfet de région Christian Leyrit dans un courrier en date du 21 janvier adressé au maire de la commune, Bernard Hoyé (SE). "Ce portrait ne saurait (...) figurer aux côtés des portraits officiels affichés dans une mairie, lieu hautement symbolique de la République", ajoute le Préfet. Le préfet avait été saisi par la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA) d'une demande visant à obtenir le retrait du portrait du maréchal Pétain de la mairie de Gonneville.

Interrogé début janvier par l'AFP, M. Hoyé avait indiqué qu'il refusait d'ôter le portrait litigieux, soulignant que celui-ci était présent depuis "des décennies", que lui-même n'était "pas historien" et n'avait pas "à prendre parti".

Source

-
Le Maire d’un petit village refuse le diktat sioniste
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 14:50
L'événement est passé totalement inaperçu dans la presse française, et pourtant ce n'est pas rien. Le 19 janvier, la Banque centrale européenne (BCE) a publié, pour la première fois, une note d'analyse juridique sur les conséquences d'une rupture d'un Etat membre avec la monnaie unique.

Comme l'indique la BCE dans l'introduction de son
document, "les développements récents ont, peut-être, accru le risque de sécession, et l'urgence de le considérer comme un scénario possible".

En effet, si nous en sommes là aujourd'hui, c'est bien parce que plusieurs pays de la zone euro vont très mal. Il s'agit de la Grèce bien sûr, confrontée à un déficit supérieur à 12% du PIB et une dette en explosion (déjà 117% du PIB), mais aussi du Portugal, récemment "mis sous surveillance" par les agences de notation internationales, de l'Irlande, de l'Espagne et même de l'Italie.

Ces pays sont l'illustration que l'euro n'a pas réussi, contrairement à ce qu'affirment les médias français, à protéger nos pays de la crise. Bien au contraire : c'est au sein de la zone euro que la récession est la plus forte du monde, c'est ici que les pays sont entrés en récession les premiers, et c'est ici que depuis 15 ans la croissance économique est la plus molle.

Les pays cités précédemment concentrent toutes les difficultés de la zone euro, en les amplifiant. Privés de leur arme monétaire face à la crise, et ne pouvant compter sur une BCE tenue d'agir selon une "moyenne européenne", ils se retrouvent presque totalement démunis, contraints d'observer sans réagir l'explosion du chômage, de leur dette et l'effondrement de leur économie.

C'est pour cette raison, parce que la crise a révélé les failles structurelles de la monnaie unique, que l'édifice européiste apparaît tel qu'il est en réalité : totalement vermoulu.

La note de la banque centrale de Francfort démontre que la dislocation de la zone euro n'est plus seulement virtuelle.

Mais elle montre aussi combien l'idéologie est en Europe plus forte que les faits : ce document est un violent condensé de menaces contre les pays qui seraient tentés de retrouver leur liberté monétaire...

Suite :
Levraidebat.com, via Nationspresse.info

--------------------------------
- Le rêve égalitaire et libéral, racines du mal totalitaire détruisant le réel : les princes des nuées ou l'"art royal"
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 19:09
Partager cet article
Repost0
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 06:51

19/01/2010 – 10h55
PARIS (NOVOpress) –
Incroyable ! En période crise financière et économique, c’est l’Etat qui vient finalement de racheter l’ancien siège de l’Humanité à Saint-Denis. Un siège historique en vente depuis plus de trois ans. Montant de l’addition : 12 millions d’euros !

« C’est un cadeau de Noël auquel on ne croyait plus » , a déclaré un journaliste de l’Humanité en apprenant que l’ancien siège du journal avait enfin trouvé un acquéreur. Et le père Noël, dans cette affaire, c’est le contribuable. L’opération s’est faite très discrètement le 22 décembre à la préfecture de Bobigny.

Suite

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 08:45
On connaissait déjà les «barrières de sécurité» israéliennes, qui entaillent profondément la Cisjordanie et séparent l'État hébreu de la bande de Gaza. La frontière entre Israël et l'Égypte sera elle aussi bientôt renforcée. Les Palestiniens dénoncent l'empiètement sur leur territoire. Un mur de béton sépare au sud Israël de la bande de Gaza et un réseau de clôtures surmontées de fils coupants et de systèmes électroniques serpente au nord le long de sa frontière avec le Liban et la Syrie.

http://www.guysen.com/photos_articles/p300_fence_egypt_gaza_afp120110.jpgLe Premier ministre israélien a donné son accord à la construction d'un nouveau mur électronique ultramoderne qui doit "endiguer l'immigration clandestine". Le ministère de l'Intérieur israélien évalue à 300.000 le nombre de personnes en situation irrégulière sur son territoire. Au cours des cinq dernières années, 24.000 migrants seraient passés illégalement par la frontière méridionale. Benjamin Netanyahou a indiqué qu'Israël continuerait d'accueillir des réfugiés, mais "ne permettra pas une inondation de travailleurs illégaux".

Le projet a été approuvé dimanche soir, mais aucune date n'a été arrêtée pour le début des travaux. La construction des deux tronçons devrait coûter 400 millions de dollars à l'État hébreu, selon des médias locaux.

Pour les autorités israéliennes, la frontière avec l'Égypte est une véritable passoire. Elles critiquent régulièrement l'Égypte pour son laxisme et son manque de contrôle sur la frontière. La police estime que, chaque semaine, entre 100 et 200 immigrants, pour la plupart d'origine africaine, la franchissent. Selon certaines sources, Israël caresserait le projet de boucler la frontière sur toute sa longueur. Les 130 km restants seraient construits plus tard. Au total, le projet coûterait entre 1 et 1,5 milliard de dollars.


«C'est une décision stratégique visant à préserver le caractère juif et démocratique d'Israë
, a expliqué Benjamin Netanyahu dans un communiqué. [Ben tiens pourquoi se gêner... Dans le même temps le Lobby en France prône l'exact inverse...]

... [T]rois barrières seront édifiées le long des 266 km de frontières entre les deux pays, au coeur du désert. Ces barrières devraient bloquer les principales voies d'entrée des clandestins.. L'une d'elles sera bâtie près de la ville méridionale d'Eilat, une autre à proximité de la bande de Gaza. ... [L]'Égypte ne devrait pas s'opposer à la construction des murs, dans la mesure où ils sont situés en territoire israélien.

Sources :
1 Libération; 2 nouvelobs.com; 3 Radio-Canada; 4 Le point; 5 guysen.com

Remplacez les mots "Israël" et "israélien", "juifs", dans ce texte par France et français, et imaginez les déclarations indignées, scandalisées..., des ligues de vertu "antiracistes", Licra, Crif, Sos-racisme, Halde et consorts... Encore une fois, deux poids deux mesures au pays des dits "droits de l'homme" sioniste et de la "liberté" sioniste. Ca commence à faire beaucoup...

------------------------------
- "Nous sommes depuis toujours un pays d'immigration"
-
Eric Besson : la France n'est pas un peuple
-
Israël : des responsables chrétiens palestiniens appellent à la fin de l'occupation des territoires occupés
-
Benoît XVI appelle à la destruction du mur israélien
-
Mur israélien : "tragique" (Benoit XVI)

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 19:42
Pour chaque député non réélu, les Français devront payer 417.120 euros, soit 60 mois x 6952€.


C'est la nouvelle indemnité chômage des députés ! Repris l'autre jour sur RMC par JJ BOURDIN qui souligne que les élus de la gauche à la droite sont tous d'accord.

La plupart des médias n’en parlent pas !!


A l'issue des 5 ans d'indemnités, les députés non réélus percevront à vie 20 % de ce traitement soient 1390 €
par mois.


Alors, faîtes des efforts, travaillez pour payer des impôts qui serviront à payer les "golden parachute" de nos députés.


Mais pourquoi 5 ans ? C'est précisément le temps d'une alternance législative. Ce vote intervient au
moment où les candidats nous parlent des efforts que devront consentir les Français pour réduire la
dette et dénoncent le train de vie dispendieux de l'Etat ! L’information sur la nouvelle indemnité « chômage »des députés a été relevée par le Canard Enchaîné" le 7 février 2007. Puis reprise et précisée par le Midi Libre, le 1er Mars 2007. Curieusement, ce sont les seuls médias à en avoir parlé. Silence total du côté des télés, radios ou des autres journaux, habituellement pressé de dénoncer les parachutes en or de certains grands patrons (Certes avec raison).


Pourquoi se taisent-ils sur cette affaire ? Sans doute parce que cette loi a été votée en douce, par tous
les groupes politiques, UMP, PS, UDF et PCF, qui savent parfaitement s'entendre lorsqu'il s'agit de s'octroyer des avantages sur le dos des Français.


Avant de quitter son perchoir, Jean-Louis Debré a fait voter à l'unanimité et dans le silence complet, une loi
pour que désormais, un député non réélu touche pendant 60 mois au lieu de 6 mois son indemnité mensuelle nette qui est à ce jour, selon info sur site Assemblée nationale, de 5178 €, soit 6952 € bruts.


Chaque député non réélu coûte donc aux Français 417.180 euros sur 5 ans ! Sans parler de ce qu'il leur coûtera " à vie " ! Ces indemnités ont été attribuées aux députés et définies par l'ordonnance n° 58-1210 du 13 décembre 1958. L'indemnité de base est calculée par référence au traitement des fonctionnaires occupant des emplois de l'État classés dans la catégorie présentement dite hors échelle. Elle est égale à la moyenne du traitement le plus bas et du traitement le plus élevé de cette catégorie, ce qui correspond au traitement d'un conseiller d'État ayant moins d'une année d'ancienneté dans son grade. S'y ajoute
l'indemnité de résidence, comme pour les fonctionnaires, au taux de 3 %. Selon l'article 2 de l'ordonnance précitée :"L'indemnité parlementaire est complétée par une indemnité dite de fonction". Le montant de cette indemnité est égal au quart du montant de l'indemnité parlementaire (indemnité
parlementaire proprement dite majorée de l'indemnité de résidence).


Depuis le 1er février 2007, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :


Indemnité de base : 5 400, 32 €. Indemnité de résidence (3 %) : 162, 01 euros


Indemnité de fonction (25 % du total) : 1390, 58 €. - Soit brut mensuel 6 952,91 euros-


Retenues obligatoires devant être déduites du brut mensuel, diverses retenues : - Cotisation à la caisse des pensions pendant les 15 premières années de mandat : 1153,08 €. - Contribution exceptionnelle de solidarité : 55,62 €. C. S. G. et contribution au remboursement de la dette sociale : 539,55€. Cotisation au fonds de garantie de ressources : 27,00 €.

Soit net mensuel 5177,66 euros.

Avant de quitter la présidence de l’Assemblée Nationale, Jean-Louis Debré nouveau président du conseil constitutionnel, a fait un joli cadeau à ses amis députés de tous les partis ! Bien entendu cette généreuse
"indemnité chômage" est totalement inconditionnelle, et l'heureux bénéficiaire de cette jolie rémunération
de 5 ans n’est tenu à aucun engagement, comme par exemple : justifier de la recherche d’un nouvel emploi,
d’une visite mensuelle à l’ANPE, ou d’une activité justifiant cette « Aide Sociale »… bref, tout ce qui est
demandé à des chômeurs ordinaires. Voilà de quoi crève la République, de la corruption de ses élites,
car évidement aucun parti n’a protesté, vu que tous bénéficieront des largesses de M. Debré.


Si vous êtes scandalisé et refusez d’être pris pour un C…, diffusez au moins ce message.Sinon contentez-vous de payer!

Source :
toutsaufsarkozy
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 20:06
Le Crif sifflerait-il la fin de la récréation ? Le "Conseil représentatif des israélites de France", désormais "des institutions juives de France"... sic, et derrière lui, n'en doutons pas très bientôt, toute la caste des obsessionnels mondialistes au garde-à-vous, de pleurnicher : "Sondage après sondage, élection partielle après élection partielle une tendance semble très nettement s'esquisser pour les prochaines élections régionales de mars 2010. Le Front National serait en très forte hausse. Ainsi, la côte de popularité des leaders du FN culmine à son plus haut niveau depuis plusieurs années. Jean-Marie Le Pen est à 20% d'opinion favorable, sa fille, Marine le Pen est à 29%."

Source :
Crif, via Nationspresse.info

Un
sondage en ligne sur les Régionales montre effectivement que certains se sont défoulé. On ne devrait pas tarder à observer la mise en place de la traditionnelle campagne de diabolisation dans ce genre d'occasions : "c'est le retour des Heures Les Plus Sombres De Notre Histoire" (HLPSDNH)... "Un Danger Pour La Démocratie" (DPLD), etc.
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 15:48
Les Suisses refusent de se faire minarétiser, la Ligue anti-diffamation (A.D.L.), ONG fondée par l'organisation "laïque" franc-maçonnique B'nai B'rith aux Etats-Unis,  recommande vivement au gouvernement de la Suisse d'être vigilant dans son engagement à la défense de la liberté de religion

"La Fédération de Communautés juives suisses (FSJC) a clairement exposé son opposition à l'initiative avant le vote et a exprimé sa déception au résultat", la déclaration a-t-elle ajouté.

Selon l'ADL, "ce n'est pas la première fois qu'un vote populaire suisse a été utilisé pour promouvoir l'intolérance religieuse. Il y a un siècle, un référendum suisse a interdit l'abattage rituel juif dans une tentative de chasser sa population juive. Nous partageons la préoccupation exposée ... que ceux qui ont introduit la campagne anti-minarets pourraient essayer plus en avant d'éroder la liberté religieuse par des moyens semblables."

Source Ynetnews.com

-------------------------------
- Le B'Naï B'Rith lance une pétition contre la béatification de Pie XII
-
Suisse : la Fraternité sacerdotale Saint Pie X soutient l’initiative interdisant la construction des minarets
-
L'initiative populaire suisse fait boule de neige
-
Mise en garde d'Oskar Freysinker
-
Oskar Freysinger et la royauté sociale du Christ
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 22:59
... On y arrive doucement...

28-12-2009

Communiqué de l'ACIM :
Le GENDER, un nouveau totalitarisme menant à la persécution

En cette période de la paix de Noël, il faut hélas déplorer une nouvelle  guerre terrible et insidieuse se déclarant contre le catholicisme, voire toute la chrétienté. L'idéologie du GENDER (ou genre) considère l'orientation sexuelle vers la féminité et la masculinité comme issue d'une culture judéo-chrétienne contraire à l'égalité. Il faut que tous les citoyens soient libres de s'orienter dans le sens désiré, et de choisir leur propre identité sexuelle. Ce qui va à l'encontre des plus élémentaires notions, à la fois génétiques, anatomiques, physiologiques, psychologiques, mentales et sociales. La promotion de l'homosexualité procède de l'idéologie du GENDER. En France, on a vu avant Noël des manifestants protester  avec violence contre la vente de poupées à des petites filles et de voitures aux petits garçons. Anecdotique ? La progression des autorisations légales de mariages d'homosexuels dans divers pays vise à dissoudre la famille traditionnelle considérée comme une notion obsolète.

 

La Grande-Bretagne est à la pointe de cette idéologie. Pas une offre d'emploi ne faisant référence au GENDER. Un pasteur est en prison pour avoir dénoncé en chaire l'homosexualité. En 2007, les œuvres catholiques d'adoption, obligées par la loi à placer des enfants chez des couples homosexuels ont pour les deux tiers fermé leurs portes, le troisième tiers retirant le nom de catholique de leur appellation. Mais surtout, il a été créé un « Ministère de l'Egalité » confié à une dénommée Harriet Harman. Celle-ci vient d'annoncer un projet de loi sur « l'égalité des genres ». Il en résulterait que quiconque s'opposerait à ce que les prêtres soient mariés, homosexuels, concubinaires, serait lourdement condamné. Les clôtures des moines et des moniales sauteraient au nom de la discrimination liée au sexe. Ce qui ferait entrer l'Eglise catholique d'Angleterre en une guerre frontale avec l'Etat lui-même. L'épiscopat anglais, s'il s'opposait à cette loi au nom de la liberté de conscience et d'exercice de la religion, annonce qu'un « torrent » d'amendes diverses  aboutira rapidement à la séquestration des biens de l'Eglise et à l'emprisonnement de ses représentants. Les évêques ont déclaré que ce clash visait une éradication délibérée du catholicisme dans le pays notamment par la suppression de la messe en public, la laïcisation des écoles catholiques  par l'évacuation de l'enseignement religieux et de tous les  symboles catholiques, notamment des crucifix. Assertion  démentie par le gouvernement ; lequel précise que les prêtres refusant d'appliquer le projet de loi ne seraient pas poursuivis à la condition suivante : plus de 51 % de leur activité doit être réservé au culte et aux prêches... Ce qui est évidemment strictement illusoire précisent les évêques.  Un amendement au projet de loi visant à protéger l'Eglise vient d'être repoussée par 314 voix contre 170. Le roi Henri VIII d'Angleterre faisait écarteler les prêtres catholiques. Celui de M. Gordon Brown les condamnera à l'exil. (Info Catholic Herald 11 et 25 décembre 2009). Paradoxalement le premier ministre britannique a proposé à l'ancien primat le cardinal Murphy O'Connor une place au sein de la Chambre des Lords. Lequel a refusé.
 
Dr Jean-Pierre DICKES, Président de l'ACIMPS

ACIM via Le Forum catholique
- Un avertissement du père Schooyans en mai 2009 : de la "société mondiale" au Léviathan, citant le "Millenium Development Goals, huit objectifs de "développements internationaux" qui ont été officiellement établis après le Sommet du Millénaire des Nations unies en 2000, dont le n° 3 prévoit "Promote gender equality and empower women" (promouvoir l'égalité de genre)
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 07:25
Partager cet article
Repost0
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 10:27


Une video à montrer aux retraités qui sont aux avant-postes pour voter Ump, imaginant ainsi préserver leur pouvoir d'achat...
Toutes les classes sociales françaises sont à présent attaquées, sarclées et éliminées.
Pas de pitié, les zélites oligarchiques ont décidé d'accélérer,
"Méthodes plus contraignantes encore"..
...
"Changer le monde" avec les jeunes de l'Ump
Détruire et éliminer la France sclérosée...
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 07:03
http://fr.novopress.info/wp-content/uploads/2009/12/Bargot-Quick.jpgPARIS (NOVOpress) – Une nouvelle fois, Brigitte Bardot part en croisade pour les animaux. Et contre l’abattage rituel des animaux pour que leur viande soit « halal ».
Par cette lettre postée hier, elle demande au directeur de l’enseigne Quick, qui s’est lancé dans la vente de « hamburgers halals », de cesser cette commercialisation. Car la viande halal est faite « avec des bœufs saignés à vif » et « laissés à l’agonie pendant de longues et douloureuses minutes ». Une véritable « barbarie » dont elle lui demande d’arrêter de se montrer « complice ».



http://fr.novopress.info/wp-content/uploads/2009/12/Quick-lettre-de-BB.jpg
-Abattages "rituels" (sans étourdissement) : barbarie en Belgique
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 20:32
Dans ce "débat", tous sont juifs. Présentateur: le Juif Franz Olivier Giesberg, participants: Les Juifs Guy Birenbaum, Pierre Arditi, Élisabeth Lévy, Guy Sorman. Seule ombre à ce tableau kasher, la présence de Laurent Joffrin. Qu’on se rassure, il représentait le journal de gauche Juive “Libération-Rothschild“. Via Comprendre le projet politique juif

Debat "internet contamine ?" chez Giesbert [itv] FOG 181209
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 20:31

Vu sur le site du CROUS – Sans commentaires…

logoAllocation PARP

Etudiants en STS, IUT ou CPGE, issus de l’immigration, le PARP vous concerne : faites-en la demande avant le 31 décembre 2009.

Le PARP, c’est le Parcours de réussite professionnelle mis en place par le Ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire.

Ce ministère a créé à titre expérimental une allocation financière destinée à valoriser et soutenir le parcours d’intégration de jeunes qui, ayant réussi avec succès leurs études secondaires (baccalauréat), en dépit des difficultés d’adaptation linguistique et culturelle qu’ils ont pu rencontrer lors de leur arrivée en France, ont fait le choix de s’engager dans des études supérieures en institut universitaire de technologie (IUT), en section de techniciens supérieurs (STS), et en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE).

Cette aide, d’un montant de 2.400 € est versée semestriellement aux bénéficiaires par les CROUS. Elle est accordée pour une formation d’une durée maximum de 3 ans. La demande doit être faite au CROUS.

ViaNationspresse.info

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 08:05
Nous sommes aujourd’hui le 16 décembre 2009. Depuis plusieurs mois maintenant, il ne se passe plus drapeaubrulune seule semaine sans que la presse résistante ne fasse pas mention de morts de froids dans les rues, de jeunes victimes de règlement de comptes à l’arme de guerre, d’agressions au cutter par des bandes ethniques, de violence en réunions, à l’école, dans la rue. Pas une semaine sans voir un drapeau étranger brandi rageusement, dans un cri de haine et de revendication, pas un seul mois sans entendre la Marseillaise sifflée, le drapeau national hué voire brûlé comme à Toulouse, de jeunes Français insultés et menacés physiquement.

Nous sommes aujourd’hui le 16 décembre 2009 et partout, dans le Nord de la France, en Région Centre au Sud à l’Ouest et à l’Est les entreprises délocalisent à tour bras vers le « paradis social » des pays à bas salaires. Partout le chômage explose, la misère progresse, chez les ouvriers, les paysans, les salariés, les cadres déclassés, qui, même en couple, ne parviennent plus à joindre les deux bouts, forcés de recourir aux crédits pour financer leurs besoins de base, pour s’acquitter de taxes qui ne cessent d’augmenter et d’écraser les classes moyennes et populaires. Et partout l’angoisse étreint les cœurs des parents, inquiets pour l’avenir sombre de leurs enfants.

sarkozyguerrecivileNous sommes le 16 décembre 2009 et partout la pauvreté intellectuelle et culturelle progressent, arborant le visage hideux de la marchandisation, crachant sur des valeurs séculaires qui ont pourtant forgé notre pays avec force et assurance. Partout le respect de la vie, de famille, d’autorité, de Nation, de courage, de liberté, de respect des anciens sont moquées, partout les valeurs gréco-chrétiennes qui ont fondé l’Occident, son histoire, ses langues, ses populations, ses territoires pendant plus de 15 siècles, sont foulées au pied… et remplacées par quoi ? Le néant abyssal des rayons de supermarchés remplis de produits chinois, la fatuité d’émissions d’une télévision américanisée, quand dans la rue les burqas, les minarets et les revendications agressives qui en découlent se multiplient. Suite

-----------------------------------
-
Un mensonge qui se paie chaque jour

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 07:57
Barack Obama a reçu jeudi dernier à Oslo (Norvège) le Prix Nobel de la Paix. (...) Une remarque qu’a relevée Monseigneur Ignacio Barreiro qui dirige le bureau de Rome de l’association catholique pro vie américaine Human Life International :

« Ce prix est fondé sur un relativisme éthique total. Le relativisme de cette déclaration devrait nous sauter aux yeux. On n’y parle pas de valeurs objectives ni de la loi naturelle objective, mais simplement de valeurs “partagées par la majorité”. En d’autres mots, c’est la dictature de la majorité, obtenue par la manipulation de l’opinion publique. On ne doit pas être surpris par cette décision du comité Nobel. En 2007, le prix alla à l’ancien vice Président des États-Unis, Al Gore, une personne tristement célèbre pour avoir été un promoteur de l’avortement et de la réduction drastique de la population mondiale. »

Obama ne méritait assurément pas le Prix Nobel de la Paix. Mais le Prix international de la Dictature du Relativisme, alors là, oui !

... ou le prix international du va-t-en guerre !
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 18:18
http://www.onirik.net/IMG/arton8593.jpg

"Il ne faut pas se leurrer : l’enseignement de l’histoire tel qu’on le pratiquait était déjà très critiquable en bien des points : on revenait deux fois sur les mêmes périodes, jugées primordiales, d’abord au collège puis au lycée, avec une insistance particulière sur l’histoire moderne et contemporaine, en délaissant l’histoire du royaume de France ("Bayard ? Connais pas !"), l’antiquité ou les civilisations anciennes, européennes ou non, qui sont au fondement de ce qu’est devenu notre monde. Et le tout se faisait déjà de façon a-critique, c’est-à-dire sans cours de méthode ou d’esprit critique sur les données transmises, ce que je n’ai eu de cesse de réclamer à l’époque où j’enseignais, il y a 20 ans.

Maintenant, on va davantage encore trancher dans le vif, supprimer des pans essentiels de notre passé et faire ingurgiter aux élèves un prêt-à-penser historique qu’ils auront d’ailleurs oublié dès les grandes vacances. Depuis des décennies, l’histoire ne cesse d’être dévaluée. Cette dernière décision est une façon de s’en défaire encore plus. On a décidé d’éliminer notre passé : pas seulement le passé de la France, le passé mondial.

Ce n’est pas juste une question, comme je l’ai entendu, de perte de "culture générale" : c’est beaucoup plus grave. La culture générale, c’est bon pour Question pour un champion ! Non, nous assistons à un assassinat de la mémoire, tout simplement. Voyant à quel point l’histoire n’intéresse plus les autorités qui sont censées la dispenser, les élèves cesseront automatiquement de la prendre en considération (comme c’était déjà en partie le cas). L’histoire devient une sorte d’option intellectuelle, équivalente à l’initiation au macramé ou à la pétanque. C’est une catastrophe pour l’esprit et un recul de civilisation effrayant. Tout à fait entre nous, je n’en suis pas spécialement surpris.

... [S]ans histoire, on déconstruit, on tue dans l’oeuf toute compréhension possible de l’humanité. Toute perspective est cassée, toute distance est anéantie, tout recul critique est sabordé. Le présent devient l’alpha et l’oméga de toute chose, mais un présent lourd à porter, sans humanité consciente, un univers bête et plat, nivelé, ni linéaire, ni cyclique : circulaire. Aucun événement n’est plus relié à un autre. Tout devient absurde, et cette absurdité ne sert plus qu’à justifier l’ordre actuel du monde, c’est-à-dire servir au premier chef ceux qui ont intérêt à ce à qu’il perdure ainsi.

Un monde sans passé vise à légitimer les puissants du jour (...) [O]n fait disparaître les citoyens pour fabriquer des consommateurs obéissants, déracinés, fascinés par le zapping, uniquement préoccupés par les plaisirs immédiats et abrutis par la technique. ll va être temps de reprendre notre passé en main ! Avoir de nouveau conscience, comme le disait Bernard de Chartres, que nous sommes "des nains sur des épaules de géants" (nanos gigantium humeris insidentes), ces géants qui ont tout à nous apprendre et chez qui nous devons puiser sans cesse pour nous élever au lieu de pratiquer jusqu’à plus soif le culte de l’argent et nous vautrer comme des porcs dans la marchandise."


Onirik, via La France couronnée
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 17:38

Communiqué du mouvement Jeune Bretagne. Novopress Breizh se fait le relais de ce communiqué en date du 11/12/2009 dans un souci d’information de ses lecteurs.

langue regionaleLe ministre français de l’Immigration et de l’Identité nationale, Eric Besson, a déclaré le 10 décembre 2009 qu’un texte de loi en faveur des langues régionales représenterait « un péril»  pour l’indivisibilité de la République, enterrant quasiment par cette déclaration toute l’espérance et le travail des associations culturelles bretonnes, en matière de développement de notre langue.

Jeune Bretagne tient à faire par de son indignation quant à ces déclarations, qui confirment que le gouvernement actuel n’a pas d’égal en matière de centralisme et de jacobinisme.

Alors que chaque jour, des associations comme « Skol An Emsav» , « Diwan» , « Ofis ar brezhoneg»  et tant d’autres travaillent à faire se multiplier le nombre de locuteurs bretons, des véritables hussards de la République viennent tout détruire.

Nous appelons donc tous les Bretons désireux de lutter pour la sauvegarde de notre langue, à participer à toutes les actions qui seront mises en œuvre pour répondre à cette véritable provocation.

Nous conseillons également à Monsieur Besson de plutôt se concentrer sur son travail, alors que chaque jour des milliers de sans-papiers ne sont pas expulsés et qu’ils occupent emplois et logements en toute illégalité, avec la bienveillance du ministère de l’Immigration.

Nous exigeons que le breton soit reconnu langue officielle en Bretagne, et que le conseil régional breton obtienne les pouvoirs suffisants pour mener à bien une réelle politique linguistique en faveur du renouveau breton.

Hep Brezhoneg , Breizh Ebet !

Sans le breton, pas de Bretagne !

JEUNE BRETAGNE

www.jeune-bretagne.com

Contact : jeune.bretagne@live.fr Via Novopress.info

-------------------

Ce n'est pas la France qui "rétablit la peine de mort pour la langue bretonne", ... mais la "république" dite "française".

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 18:44
La structure Jeunes UMP : "changer le monde"... Une idéologie maçonnique totalitaire.
LipDub ump changer le monde.wmv

-----------------------------------------

Pour rappel, le protestant franc-maçon Rabaut-Saint-Etienne à la tribune de la
Constituante en 1790 (un hasard… car “il n’y a pas de complot”…) : 

"Pour rendre le peuple heureux, il faut le RENOUVELER, CHANGER ses idées, CHANGER ses lois, CHANGER ses moeurs, CHANGER les hommes, CHANGER les choses, tout détruire, oui, tout détruire, puisque tout est à recréer"... 

Source : Rabaut-Saint-Etienne cité in Henri Delassus, La Conjuration antichrétienne, Le Temple maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l'Eglise catholique, 1910, rééd. Expéditions pamphiliennes 2007, p. 280. Phrase à archiver tant ont voit qu'elle est d'actualité... à chaque élection !

Le catholicisme est la religion de l’incarnation, la religion du Verbe fait chair, qui s’incarne dans les réalités de ce monde, elle s’incarne dans les réalités sociétales, développe et sublime ce qu’il y a de meilleur dans l’homme et dans les traditions nationales, elle reprend et aboutit le meilleur de chaque peuple, alors que l’Anti-France, le républicanisme est une idée, une idéologie désincarnée, totalitaire, qui tout en prétendant être originée dans la “souveraineté populaire” (démocratie dite “libérale”) s’emploie à changer les peuples, changer les sociétés, faisant table rase de leur passé pour construire “le monde nouveau”, ici "changer le monde".., créer “l’homme nouveau”, la “France d’après”, la "France métissée", etc., Ce régime diabolique refuse les réalités humaines, refuse même le respect du droit naturel et de la loi naturelle dont il prétend être ‘au-dessus’… détruit les spécifités sociales, sociétales et toutes les solidarités naturelles qui ne doivent pas faire obstacle au plan des porteurs de “Lumières”... Cet aspect contradictoire du régime dit “démocratique” doit être toujours plus appréhendé, pensé, étudié, et démasqué pour ce qu’il est : l’archétype du totalitarisme.

Autre citation de Rabaut-Saint-Etienne, "une maxime qu’il dit à la Constituante" : « Notre histoire n’est pas notre code »... Source : wikipedia
------------------------------------------
Partager cet article
Repost0