Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2021 4 09 /12 /décembre /2021 17:05

Jean-François Delfraissy, président du conseil "scientifique" reconnait que le passe sanitaire ne protège pas réellement pour arrêter le virus puisque, déclare-t-il "on peut être vacciné et porteur du virus", mais il justifie l'utilisation d'un outil liberticide inefficace, sa prolongation, par la nécessité de "pousser à la vaccination. C'est pour cela qu'on l'avait recommandé." 

 

Ou l''éradication impossible d'un virus... 

"Le totalitarisme fonctionne à l'idéologie, c'est-à-dire à la création d'un récit ou d'une croyance fausse qui se substitut à la réalité et auquel l'on est prié d'adhérer.

Un délire en psychopathologie est la création d'un nouvelle réalité dans un récit pour remplacer la réalité existante. Et nous sommes donc dans un délire collectif.

La paranoïa fonctionne au délire de persécution. Il s'agit de désigner un ennemi qui peut être extérieur ou intérieur. Ici il est important de remarquer que l'ennemi désigné est un virus.

Et la nuisance à l'autre est considérée comme nécessaire au nom d'un idéal délirant ou inatteignable..." (Ariane Bilheran, psychologue clinicienne sur la mise en place du totalitarisme)

Add. 11 décembre 2021. Le docteur Martin Blachier sur C-News pointe toute l'incohérence de Jean-François Delfraissy :

 

"C'est quoi la stratégie du professeur Delfraissy ? C'est de stopper la circulation du virus avec un vaccin dont il affirme lui-même qu'il ne permet pas de stopper la circulation du virus !

"Donc en gros, à chaque fois que les cas vont remonter un peu il va appeler à fermer le pays..."

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2021 2 07 /12 /décembre /2021 16:35

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2021 1 06 /12 /décembre /2021 08:05

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 12:02
L’Allemagne annonce un confinement national pour les personnes non vaccinées

La chancelière sortante, Angela Merkel, a annoncé le 2 décembre que l’Allemagne allait confiner les personnes non vaccinées, alors que de hauts responsables ont également indiqué qu’ils soutiendraient les plans de vaccination obligatoire dans les mois à venir.

 

Mme Merkel a déclaré que les personnes qui ne sont pas vaccinées contre le Covid-19 seront exclues des magasins non essentiels et des lieux culturels et de loisirs. Le Bundestag, le Parlement allemand, se penchera également sur un décret général de vaccination.

 

« La situation dans notre pays est grave », a-t-elle déclaré aux journalistes, affirmant que les nouvelles mesures sont un « acte de solidarité nationale ».

 

Parmi les autres nouvelles exigences, citons l’obligation de porter un masque dans les écoles, a ajouté Mme Merkel. Les personnes vaccinées perdront leur statut vaccinal 9 mois après avoir reçu leur dernière dose de vaccin.

 

« Nous avons compris que la situation est très grave et que nous voulons prendre de nouvelles mesures en plus de celles déjà prises », a déclaré aux journalistes Mme Merkel, qui devait quitter ses fonctions le 2 décembre. « La quatrième vague doit être brisée et cela n’a pas encore été réalisé ».

 

Dans son discours, Mme Merkel a indiqué que la mesure de vaccination obligatoire entrerait en vigueur en février 2022. Elle a aussi ajouté qu’elle voterait en faveur de cette loi si elle siégeait encore au Bundestag.

 

De nombreuses études ont montré que les personnes entièrement vaccinées ont toujours la capacité de transmettre et de contracter le Covid-19. Cependant, certains responsables de la santé ont déclaré que les vaccins peuvent mieux protéger contre les symptômes graves, l’hospitalisation et la mort. Le 2 décembre, le ministère de la Santé du Minnesota a confirmé que le deuxième cas américain du variant Omicron Covid-19 était un homme entièrement vacciné.

 

Les détracteurs des passeports vaccinaux, mobilisés en manifestations hebdomadaires à travers toute l’Europe, estiment que ces passeports créent injustement une société à deux vitesses, un clivage entre les personnes vaccinées et non vaccinées. Par ailleurs ces passeports génèrent des inquiétudes, pouvant être étendus pour instaurer un système de « crédit social ». Enfin, la collecte massive des données de vaccination constitue une violation du droit au secret médical.

 

Récemment, la Grèce a annoncé que les vaccinations seraient obligatoires pour toutes les personnes âgées de 60 ans et plus. Les personnes qui refusent de se faire vacciner se verront infliger une amende pour chaque mois écoulé, a déclaré le gouvernement grec en début de semaine.

 

Toutefois, ces règles pourraient être étendues à d’autres pays de l’UE, a déclaré Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, le 1er décembre.

 

« Il y a deux ou trois ans, je n’aurais jamais pensé être témoin de ce que nous voyons aujourd’hui, à savoir que nous avons cette… pandémie. Nous avons les vaccins, les vaccins qui sauvent des vies, mais ils ne sont pas utilisés de manière adéquate partout », a déclaré Mme von der Leyen, affirmant que les autorités européennes doivent « potentiellement penser à une vaccination obligatoire ».

 

Source: The Epoch Times

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 08:50

Le 13 mars 2020, avant le premier confinement, sans masques, ni gestes barrières et sans "vaccins", on dénombrait 6600 nouveaux cas. (Le nombre de cas confirmés de malades du coronavirus en France, passait de 4 500 cas à 5 423 cas dépistés dans la journée du 15 mars 2020.)

 

Copie d'écran de l'Express avant le premier confinement : 5423 cas le 15 mars 2020.

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/en-direct-la-france-a-l-arret-les-pays-s-isolent-face-a-l-avancee-du-coronavirus_2120918.html

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/en-direct-la-france-a-l-arret-les-pays-s-isolent-face-a-l-avancee-du-coronavirus_2120918.html

Aujourd'hui 51000 cas en 24h... Copie d'écran de BFMTV :

https://www.bfmtv.com/sante/covid-19-plus-de-50-000-nouveaux-cas-en-24-heures_AD-202112040283.html

https://www.bfmtv.com/sante/covid-19-plus-de-50-000-nouveaux-cas-en-24-heures_AD-202112040283.html

... MAIS LES MASQUES, LES "GESTES BARRIERES", LES "VACCINS" SONT EFFICACES!...

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 22:12

Nous avions évoqué cette étude du Lancet le 23 novembre dernier sur Christ Roi. "Une information scientifique pour le ministre de la justice qui affirme que seuls les non vaccinés peuvent être infectés, contagieux, et alimenter l'épidémie"... RT en parle ce 1er décembre : "La vaccination de masse ne parvient pas à arrêter les taux de transmission de Covid – étude" :

Une nouvelle étude dans The Lancet montre que la vaccination de masse ne peut pas arrêter les taux de transmission de Covid

De nouvelles données montrent que la prévalence du virus augmente chez les personnes entièrement vaccinées, selon une étude médicale publiée dans The Lancet.

 

Lors de l'examen de nouvelles infections en Allemagne, les chercheurs ont constaté que le taux de cas chez les personnes entièrement vaccinées âgées de 60 ans et plus est passé de 16,9% en juillet à 58,9% en octobre.

 

L'étude montre clairement que les personnes entièrement vaccinées deviennent de plus en plus la source de la transmission de Covid et note une situation similaire au Royaume-Uni. Au Royaume-Uni, le nombre de contacts familiaux avec des cas non vaccinés (23 %) était légèrement inférieur au nombre de contacts avec des personnes vaccinées (25 %).

 

En trois semaines, 100 cas de Covid ont été signalés au Royaume-Uni chez des personnes de 60 ans ou plus. Parmi ces infections, 89,7 % des sujets étaient complètement vaccinés tandis que 3,4 % n'étaient pas vaccinés.

 

Plus inquiétant encore pour les chercheurs, une épidémie en Israël qui a infecté plusieurs agents de santé et patients et leurs familles est venue d'un patient hospitalisé entièrement vacciné.

 

Les craintes exprimées dans l'étude sont confirmées par le fait que les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis répertorient actuellement quatre des cinq régions des États-Unis avec les pourcentages les plus élevés de personnes complètement vaccinées comme districts à haute transmission.

 

Les chercheurs ont averti que les décideurs doivent reconnaître le risque que posent encore les personnes vaccinées.

 

Il semble grossièrement négligent d'ignorer la population vaccinée comme source possible et pertinente de transmission au moment de décider des mesures de contrôle de santé publique.

 

L'étude, publiée dans The Lancet, intervient à un moment où les pays envisagent d'introduire des réglementations sur la vaccination Covid pour protéger les citoyens de la propagation de la variante omicron et d'un éventuel rebond du nombre de cas. La Grèce a été le premier pays de l'UE à introduire une vaccination obligatoire contre le Covid et menace toutes les personnes de plus de 60 ans qui ne se font pas vacciner d'une amende mensuelle.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 22:43

Témoignage reçu du Général Guillaume, général de division, publié par Le Courrier des stratèges

 

"la pandémie de COVID entre exactement dans le champs des CIMIC ou PSYOPS. Pour moi, nous sommes de fait dans une forme de guerre psychologique qui est menée contre la population civile française de façon à lui faire croire :

 

qu’elle fait face à une menace grave et existentielle (le virus)

que le seul moyen d’y faire face et de sacrifier certaines libertés au gouvernement.

 

... ce qui est certain c’est que la population française est attaquée. Très clairement. Dans les faits, peu importe qui est le responsable et qui vise quoi, à quelles fins, j’observe simplement que notre population est attaquée, ses représentations mentales sont parasitées et attaquées. Et les effets de ces attaques, on les voit depuis deux ans : une démission totale de tout sens moral et critique, un abandon et une acceptation des politiques du gouvernement.

 

... Un gouvernement doit avoir assez de hauteur de vue pour voir quand sa population est menacée et attaquée, y compris quand cette attaque est purement informationnelle. Et ayant remarqué cette menace, le gouvernement doit agir pour protéger sa population. S’il ne réagit pas, il est soit incompétent, soit complice. Notre gouvernement ne réagit pas, mais en plus il prend part lui même à l’attaque en contribuant à répandre la peur. Il va même plus loin, non seulement il contribue à bombarder sa propre population, mais il sabote même sa propre armée, en bombardant mentalement sa propre armée. Dans le langage de la marine, on appelle cela un sabordage. Dans le langage courant on appelle cela un coup de poignard dans le dos. Dans le langage universel on appelle cela une trahison.

 

... 

 

Et ce constat est autant valable dans l’armée que dans la population civile. Cette façon de faire, ces attaques psychologiques et cet empire du mensonge ne détruisent pas seulement la cohésion des régiments. Ils détruisent la cohésion des familles, la cohésion des couples, la cohésion des entreprises, la cohésion des groupes d’amis… Le gouvernement, par sa politique totalement irresponsable, est en train de semer les germes de la défiance, de la sédition et de la guerre… dans son propre pays.

 

 

... La seule chose que je peux vous garantir, c’est qu’il y a de toute façon des données invariables : la famille, les valeurs du travail, de l’amitié, l’amour pour votre conjoint et vos enfants, toutes ces petites choses-là vous aideront à franchir les grandes vagues et à éviter la submersion (et la subversion). Ne succombez pas aux divisions et aux diversions. Ne vous laissez pas submerger par l’impuissance ou l’indécision. Vous êtes encore capables de faire des choix et en plus de faire les bons choix. Il vous suffit de vous poser les bonnes questions. Les bonnes décisions sont souvent difficiles à prendre. Mais elles en valent la peine. Alors prenez soin de vous. Et comme on dit chez les paras : être et durer. Soyez ce que vous êtes et ayez pour seul et unique objectif de traverser tout cela, de laisser quelque chose, d’être plus fort que les nuages sombres qui nous menacent. Vive la France !

 

 Le Courrier des Stratèges

Général : "La pandémie de COVID entre exactement dans le champs des CIMIC ou PSYOPS. Nous sommes de fait dans une forme de guerre psychologique qui est menée contre la population civile française. La population française est attaquée"
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 21:52

Tous vaccinés, 60 employés d'une même entreprise norvégienne sont testés positifs au variant Omicron. L'infection a eu lieu au cours d'une soirée d'entreprise à laquelle seuls les employés vaccinés avaient droit d'accès.

Un voyage d'affaires en Afrique du Sud a-t-il déclenché la plus grande épidémie d'Omicron au monde ?

 

Les épidémiologistes norvégiens avaient précédemment exclu la possibilité que les infections soient des cas de variante Delta et ont déclaré qu'il y avait une "forte probabilité" qu'il s'agisse d'Omicron.

 

Seuls les employés vaccinés avaient été autorisés à assister à la fête.

 

Les premières données suggèrent qu'Omicron peut entraîner une réduction « significative » de l'efficacité des vaccins et présente un risque « augmenté » de réinfection pour ceux qui ont déjà la maladie, selon leur rapport. (DailyMail Msn)

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 13:12

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2021 3 01 /12 /décembre /2021 16:58

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 21:57
https://fr.metrotime.be/belgique/le-covid-safe-ticket-illegal-en-wallonie-la-region-wallonne-condamnee-par-le-tribunal-de-premiere-instance

https://fr.metrotime.be/belgique/le-covid-safe-ticket-illegal-en-wallonie-la-region-wallonne-condamnee-par-le-tribunal-de-premiere-instance

Bientôt le tour du CST bruxellois ?

Une action en référé similaire contre le Covid Safe Ticket bruxellois a été introduite devant le tribunal de première instance de Bruxelles. Elle sera plaidée le 8 décembre prochain.

 

Source: https://fr.metrotime.be/belgique/le-covid-safe-ticket-illegal-en-wallonie-la-region-wallonne-condamnee-par-le-tribunal-de-premiere-instance

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 21:40
Forbes a écrit aujourd'hui un article intitulé "Oui, les vaccins changent votre ADN. Un tout petit peu. C'est une bonne chose". Puis a changé le titre pour couvrir ce qu'ils ont initialement publié après qu'il a commencé à être partagé en ligne... avec preuves

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 21:27

Au 12 novembre, 2 620 fausses couches mortelles après une vaccination Covid-19 ont été enregistrées dans le registre américain des dommages vaccinaux VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System). BioNTech/Pfizer est le triste leader avec 2 015 cas, suivi de Moderna avec 689 bébés morts. Le vaccin Janssen de Johnson & Johnson a été associé à 100 fausses couches. Mais il y a aussi des rapports horribles de malformations et de vaccinations sévères chez les bébés - les images parfois insupportablement cruelles des petits pauvres et souffrants vous déchirent littéralement le cœur.

 

2 620 bébés morts après les vaccinations corona enregistrées dans le VAERS

Fausses couches : actuellement (au 12 novembre) 2 015 décès de bébés selon BioNTech/Pfizer et 689 selon Moderna. Johnson & Johnson avec 100 décès

Jusqu'à 91% de fausses couches si vacciné avant la semaine 20

Rapports terribles d'effets secondaires graves de la vaccination chez les bébés

 

Un croque-mort britannique rapporte dix fois plus de bébés morts

Le site web Medalerts, qui traite les données VAERS, indique que certains cas présentent plusieurs vaccinations et symptômes. Par conséquent, un seul cas peut être à l'origine de plusieurs entrées dans le tableau. C'est pourquoi le nombre total est supérieur à 2620 (le nombre de cas trouvés) et le pourcentage total est supérieur à 100 pour cent.

 

Source: WOCHENBLICK

https://www.wochenblick.at/2-620-tote-babys-nach-impfung-und-berichte-schrecklicher-nebenwirkungen/

https://www.wochenblick.at/2-620-tote-babys-nach-impfung-und-berichte-schrecklicher-nebenwirkungen/

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 21:22

Selon Sentinelles, qui suit les maladies infectieuses depuis 1984, l'épidémie Covid est sous le seuil de vigilance depuis novembre 2020 !

 

Masques, vaccins, gestes barrières...

Pas 1 mesure coercitive n'a aujourd'hui la moindre justification sanitaire.

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 21:07
Source : https://multipolar-magazin.de/artikel/das-narrativ-wird-zusammenbrechen

Source : https://multipolar-magazin.de/artikel/das-narrativ-wird-zusammenbrechen

"Le récit va s'effondrer"

Efrat Fenigson vit en Israël et travaille comme responsable du marketing pour une entreprise internationale. En même temps, elle est l'une des porte-parole de la résistance contre la politique israélienne du corona. Dans l'interview multipolaire, elle explique : « En réussissant à nous diviser, les gouvernements nous détournent du vrai problème - la violation de nos droits humains fondamentaux. » La militante souligne : « Dès que nous sommes souverains sur nous-mêmes, nous créons de nouveaux réalités, un monde parallèle pour ceux qui ne veulent pas participer à l'expérience."

 

Remarque : Cette interview est disponible en anglais .

Multipolaire : Officiellement, 62% de la population en Israël, environ six millions sur 9 millions d'Israéliens, ont été vaccinés deux fois. Environ 5 pour cent ont reçu une seule dose. Israël célèbre la politique de vaccination comme un grand succès. Efrat Fenigson, vous êtes en réseau avec un grand nombre d'activistes, de journalistes et de scientifiques. A votre avis, que disent les chiffres ?

Fenigson : Sur les près de six millions qui ont été vaccinés deux fois, seuls quatre millions ont reçu la troisième dose. Cela en dit long. Car la campagne est en cours depuis août. On voit aussi que les infections persistent après le rappel vaccinal. Les personnes qui ont reçu la troisième dose reçoivent toujours Covid-19, mais selon la campagne, les non vaccinés font avancer cela et provoquent les infections. Les chiffres sont manipulés par le ministère de la SantéUn jour, certains chiffres sont affichés sur le tableau de bord public, et quelques jours plus tard, ces chiffres ont changé. Chaque jour, les gens suivent ce qui est publié par les organismes officiels, le comparent et signalent les écarts. Même avec les données que je donne ici, je ne sais pas si elles ont été validées, c'est-à-dire si elles sont vraies.

On voit aussi qu'à chaque fois qu'ils veulent passer à l'étape suivante de la campagne, par exemple vacciner les enfants, il y a toujours une augmentation du nombre de cas dans cette tranche d'âge. Maintenant, les médias soulignent soudainement que les enfants attrapent Covid. Les médias rapportent les effets à long terme chez les enfants et d'autres phénomènes qui peuvent survenir si les enfants ne sont pas vaccinés. Bien sûr, ils présentent les enfants comme un danger pour les personnes âgées.

Multipolaire : de nombreuses personnes en Israël suivent le discours du gouvernement selon lequel la vaccination est presque le seul moyen de lutter contre Covid-19, dites-vous.

Fenigson : Oui, beaucoup n'en ont aucune idée, croient tout ce que les médias et les autorités sanitaires disent sans questionner ni critiquer. Mais en ce moment, de plus en plus de gens, surtout en ce qui concerne la vaccination des enfants, se réveillent pour découvrir qu'aucune vraie question n'est posée. Il n'y a pas de véritable critique des décisions du gouvernement, sauf de la part de groupes de braves citoyensJe pense que le public est de plus en plus critique. Lors de la dernière grande manifestation à Tel-Aviv, nous avons vu des centaines de nouveaux visages qui n'étaient venus que parce qu'ils avaient eux-mêmes été vaccinés deux ou trois fois, mais n'étaient pas prêts à accepter les vaccinations de leurs enfants et la vaccination obligatoire. Nous voyons de plus en plus de personnes poser des questions et remettre en question les données sur les soi-disant faits qui sont présentés.

Multipolaire : Votre critique est que le gouvernement et aussi les médias rapportent presque exclusivement sur les aspects positifs de la vaccination Covid. Les effets négatifs seraient cachés.

Fenigson : La seule chose que les autorités représentent, c'est le succès, combien de personnes ont été vaccinées, à quel point c'est génial que nous soyons les premiers ou que nous soyons en tête ou tout ce qu'elles veulent promouvoir, ce qui n'est vraiment pas pertinent. Ils ignorent complètement le fait qu'il y a des gens qui souffrent d'effets secondaires graves. Des dizaines de milliers de rapports montrent que des personnes, des proches, des familles et des amis ont été blessés ou sont décédés.

Multipolaire : comment mesurer cela ?

Fenigson : De deux sources. L'un est un comité public qui a été formé l'année dernière. Les gens là-bas signalent les effets secondaires de la vaccination parce que le ministère de la Santé n'a créé la possibilité pour le public de le signaler qu'il y a environ trois ou quatre semaines, lorsqu'il a commencé à être critiqué. Les rapports du ministère de la Santé sont désormais très partials. Vous remplissez un formulaire, mais les données ne sont pas rendues au public, c'est comme un trou noir. Ce comité est donc la première source.

La deuxième source, ce sont les gens eux-mêmes, sur les réseaux sociaux. Chaque fois que le ministère de la Santé écrit sur le succès du vaccin, les gens commentent les publications. Vous écrivez : J'ai les effets suivants : mon fils a été blessé, mon frère, ma mère, mon père est décédé. Les gens signalent par leur nom complet. Fin septembre, il y a eu un cas où le ministère de la Santé a publié sur Facebook à quel point le vaccin était excellent. Là-dessus, 25 000 citoyens ont commenté, le ministère de la Santé l'a qualifié de menteur. "Il y a des effets secondaires, mais ils prétendent que la vaccination est tout simplement géniale, mais ce n'est pas vrai, cela ne correspond pas à la réalité." Le ministère de la Santé a supprimé 5 000 commentaires cette même nuit. Puis attaquéles médias grand public l'ont repris parce que les citoyens l'ont signalé et ont publié des articles disant que le ministère de la Santé essayait de le cacher au public.

Et il y a une autre source de témoignage : Le projet des témoignages .

Multipolaire : Vous dites que la plupart des médias grand public ne rapportent que ce que le gouvernement pense qu'il est. Le journal Haaretz, par exemple, était considéré comme un journal de gauche avec des reportages équilibrés. Est-ce que quelque chose a changé depuis Corona ?

Fenigson :Haaretz aime actuellement publier des articles de propagande contre les personnes non vaccinées qui constituent un « danger pour la société » et explique pourquoi elles constituent un danger. Mes amis et moi-même avons lu Haaretz et certains journalistes ont combattu à nos côtés l'année dernière lorsque nous sommes descendus dans la rue contre la corruption de Benjamin Netanyahu. Cela vous brise le cœur de voir comment les médias trahissent les gens, peu importe où vous vous situez dans le spectre, qu'ils soient de gauche, de droite, religieux, laïcs, juifs, arabes, éthiopiens, peu importe. À l'heure actuelle, il y a une nouvelle division : il s'agit de choix en matière de santé, pas du corps. C'est le nouveau gouffre. Ce que je ne pense pas que les gens voient, c'est que toute la discussion sur la vaccination est une tactique classique de partage et de conquête.

Multipolaire : Sur Twitter, vous le décrivez comme une sorte de chasse aux sorcières contre les non vaccinés.

Fenigson : Soit vous suivez les règles et faites ce qu'on vous dit, soit vous êtes le nouvel ennemi. Ainsi, vous pouvez voir comment les médias de gauche et de droite s'allient contre ce nouvel ennemi. Cela s'applique également à Haaretz et à de nombreux autres médias en Israël. C'est très décevant. Beaucoup de gens pensent qu'il n'y a pas de vrai journalisme en ce moment. Je peux compter sur une main ceux qui sont assez courageux et qui ont un avis différent de l'officiel. Comme Orly et Guy , deux journalistes indépendants, les seuls à oser présenter les deux côtés. Vous travailliez pour les médias grand public. Ou Dr. Yaffa Shirraz, récemment licencié pour avis critique et maintenant rédacteur en chef d'une nouvelle publication indépendanteest. Mais nous voyons aussi que les citoyens prennent les choses en main et commencent à faire rapport. Ils organisent des sessions en direct sur Facebook et Twitter. Vous produisez des podcasts et rédigez des chroniques. Il y a un nouveau journal qui est maintenant lancé par certaines des personnes qui vivent ici. Il y aura beaucoup de nouvelles formes de médias, car très peu parlent de l'autre côté, des autres opinions. Là où il y a un vide, il sera comblé.

Multipolaire : Comme vous pouvez le lire sur les réseaux sociaux, il y a de nombreuses manifestations en Israël, bruyantes et essentiellement pacifiques. En Allemagne, les grandes démonstrations sont interdites depuis de nombreux mois en raison du risque présumé d'infection. Auparavant, des dizaines de milliers de participants étaient discrédités par les médias et les politiciens en tant qu'extrémistes de droite.

Fenigson :Je pense que ces manifestations sont formidables car elles rassemblent des personnes de groupes très différents. En Israël, ils ne sont pas qualifiés de droite ou de gauche parce qu'ils savent qu'ils ne peuvent pas le faire. Il y a des religieux, de droite et de gauche, des Arabes, beaucoup de gens de différents groupes sont en contact les uns avec les autres. Chaque samedi soir il y a une manifestation, chaque jeudi soir il y a deux manifestations à Jérusalem. Haïfa et de nombreuses autres grandes villes d'Israël participent également avec leurs propres activités. Les citoyens organisent des pique-niques devant les cafés pour les personnes qui n'y sont pas autorisées. Même de petites manifestations de réveil par deux ou trois personnes juste devant les maisons des fonctionnaires, tôt le matin, par des manifestants courageux, avec un mégaphone et un ami faisant la diffusion en direct sur Facebook. Les initiatives sont nombreuses et toutes ces actions sont diffusées. Il existe donc un réseau d'information et de synchronisation entre les différents groupes de résistance. Nous sommes en train de construire une sorte de monde parallèle. Nous comptons sur des personnes de confiance pour faire rapport sur place et essayer d'ignorer ce qui se passe à l'extérieur. Car il est difficile de supporter le niveau de sédition, de haine et de propos violents.

Multipolaire : Vous avez dit dans l'entretien préliminaire que le récit s'effondrerait tôt ou tard - le récit selon lequel la vaccination est le seul moyen de lutter contre le virus, que les personnes non vaccinées sont dangereuses pour la société. De plus, il existe un récit en Allemagne selon lequel les critiques sont de droite. Comment ça se passe en Israël ?

Fenigson : Je pense qu'au début, c'était très réussi que les personnes non vaccinées soient un danger pour la société, les gens le croyaient. Maintenant, il s'agit des enfants. On dit que si on ne vaccine pas les enfants, tout le monde est en danger. Ils ne sont pas très réussis avec ce récit. Et c'est exactement pourquoi ils essaient de détourner l'attention en signalant que les responsables du ministère de la Santé sont menacés. Il a déjà été prouvé qu'il n'y avait pas eu d'attaques mettant la vie en danger.

Les médecins sont désormais ciblés comme une autre menace pour la société, des médecins courageux prêts à aider les gens et à s'exprimer. Il y a donc des détournements en place pour essayer d'éviter de parler du fait que les enfants qui ne sont pas vaccinés vont se rétablir. Certains scientifiques, comme le Dr. Geert Vanden Bossche , virologue indépendant et expert en vaccination qui a précédemment travaillé pour la Fondation Bill & Melinda Gates, entre autres, explique que les enfants qui ne sont pas vaccinés sont notre dernier bastion protecteur. Il saitSoulignez que si nous vaccinons l'ensemble de la population, ce qu'Israël essaie de faire, nous mettons toute la société en danger de ne pas faire face aux prochaines mutations. Nous devrons toujours développer de nouveaux vaccins pour faire face à la prochaine mutation. Les enfants sont donc très importants pour notre protection. Mais le gouvernement essaie de convaincre tout le monde qu'ils sont une menace en ce moment.

Mais revenons à la question du récit : je ne doute pas que le récit va s'effondrer. La seule question est quand. Parce qu'il y a des vérités qui ne peuvent pas être cachées. Les gens sont blessés. Vous ne pouvez pas le cacher longtemps. Peut-être que les gens essaient de le couvrir. Peut-être que les médecins ne le signalent pas. Mais à un moment donné, la vérité est trop puissante pour être cachée.

Multipolaire : Le 10 novembre, Israël a décidé de recommander le vaccin BioNTech/Pfizer pour les enfants de plus de cinq ans. La campagne de vaccination a déjà commencé . Selon une étude de la compagnie d'assurance maladie israélienne Meuchedet d'octobre 2021, environ 48% des parents interrogés feraient vacciner leurs enfants.

Fenigson : Je ne pense pas que la majorité croit vraiment à ce récit. Au fait, je ne dis pas que les vaccins sont mauvais. Je crois que la plupart des gens qui se font vacciner vont bien. Mais certaines personnes ont été blessées dans le processus, et nous devons en tenir compte. Et nous ne devons pas faire de mal aux enfants. Nous voyons déjà des effets secondaires graves comme la myocardite chez les adolescents. Ceci est généralement balayé sous le tapis. Mais beaucoup de parents se réveillent maintenant et disent, d'accord, je me suis occupé de moi, je suis protégé parce que je suis vacciné. Mais je ne ferai pas l'expérience sur mon enfant.

Multipolaire : que va-t-il se passer maintenant en Israël ?

Fenigson : Plus la campagne de vaccination des enfants est agressive - j'ai entendu quelque chose de similaire de la part d'amis en Angleterre - plus la société est restrictive. S'il y a des infections à l'école, les enfants peuvent toujours aller à l'école, mais sont ensuite mis en quarantaine à la maison. Une prison moderne. C'est une nouvelle règle en Israël pour dix jours. Pendant ces dix jours, ils doivent faire un test d'antigène tous les jours et un test PCR le dernier jour. On leur fait sentir qu'ils sont dangereux et que nous devons nous en protéger. Ils ont peur de faire du mal à quelqu'un. Et quand ils vont à l'école ou retrouvent des amis, ils apportent toute cette peur avec eux. Ils commencent à s'intimider les uns les autres.

De nombreux enfants et adolescents sont en mauvaise santé mentale. Il y a eu de nombreux appels à des professionnels de la santé mentale, à des psychologues et psychiatres, et à des directeurs d'école faisant état de violences dans les écoles, et nous voyons maintenant que les médias commencent même à les couvrir, ce qui signifie qu'elles sont trop "bruyantes" pour les cacher. Mon inquiétude est que le nombre de suicides augmente, comme en Australie. C'est très effrayant. Nous devons nous rappeler que ces enfants et ces jeunes sont notre avenir. Si nous ne prenons pas soin d'eux maintenant, qu'ils se sentent en sécurité, que nous les aidons à traverser cette période difficile, qu'ils se sentent aimés et qu'ils ne mettent personne en danger, nous aurons de nombreux problèmes à l'avenir.

Multipolaire : En Allemagne, nous avons maintenant la 2G dans la vie publique, la 3G sur le lieu de travail et aussi dans certaines universités de sciences appliquées la règle 1G, une discrimination ouverte contre les personnes non vaccinées. Il existe un laissez-passer vert en Israël.

Fenigson : Si vous n'avez pas été vacciné, récupéré ou testé - et que le Green Pass israélien n'est valable que six mois - vous ne pouvez pas aller aux concerts, aux restaurants, aux cafés ou au cinéma. On ne peut pas participer à la vie sociale. Et pire encore, beaucoup de gens perdent leur emploi s'ils ne veulent pas se faire vacciner. Le gouvernement devrait adopter une nouvelle prorogation de la loi dans quelques jours, prolongeant l'état d'urgence jusqu'à fin 2022. [NDLR : cela s'est produit entre - temps La loi d'urgence a été prorogée le 29 novembre en présence de 19 députés (sur 120 membres). Pendant ce temps, il y avait une manifestation devant la Knesset.]Dans le cadre de cette extension, les mesures discriminatoires et coercitives avec le Passeport Vert peuvent se poursuivre et il est proposé d'ajouter de nouvelles mesures, telles que l'introduction obligatoire des tests PCR. Ceux qui refusent s'exposent à une amende ou à une peine d'emprisonnement. Deuxièmement, il existe déjà une loi qui permet aux policiers d'entrer dans votre maison sans mandat de perquisition. Nous attendons donc avec impatience un tel avenir. Cela montre que l'ensemble "gauche et droite" est la même tactique de division. Les politiciens qui étaient « de gauche » et censés protéger les droits humains, comme les partis « Meretz » ou « Labour », soutiennent et promeuvent des restrictions et des lois qui violent les droits humains.

Multipolaire : Pourquoi n'y a-t-il pas de vaccination obligatoire ?

Fenigson :Tout d'abord : on pourrait en arriver là. Et si oui, alors à mon avis ce serait une grosse erreur en termes d'image du pays. L'explication en est que des pays comme Israël, l'Allemagne et d'autres doivent continuer à prétendre qu'ils sont des démocraties. Et quand ils disent que les vaccins sont une obligation légale et que vous devez les utiliser ou vous serez poursuivi, ils montrent au monde et à leurs propres citoyens qu'ils ne sont plus des démocraties. Je ne pense pas qu'ils veuillent détruire leur image démocratique. Et pourquoi? Parce que toute leur présentation est basée sur l'idée qu'ils font cela pour nous protéger. "Les compromis sur les droits de l'homme et les libertés sont pour votre mieux". Et beaucoup de gens croient à cette histoire. S'ils deviennent plus agressifs qu'ils ne le sont aujourd'hui, ceux qui qui leur achètent cette histoire, se réveillent et comprennent que le gouvernement n'est pas de leur côté car il prend des mesures coercitives contrairement à une "démocratie". Et le gouvernement ne peut pas risquer de perdre toute la confiance du public en lui.

Multipolaire : Pourquoi pensez-vous que si peu de gens se lèvent ?

Fenigson :Les gens veulent vivre comme ils sont habitués. C'est très difficile de trancher : d'accord, tu veux m'interdire de faire ça ? Pas de problème, je vais continuer ma vie sans toutes ces choses. - Je le comprends, je sais juste qu'un nouveau monde nous attend dans lequel nous pourrons décider quoi faire de nos vies et de nos corps. Dès que nous nous tenons dans notre souveraineté, dès que nous nous tenons dans notre vérité et acceptons le changement dans la réalité, nous acceptons le changement dans nos circonstances - nous créons simplement de nouvelles réalités. Nous créons des alternatives. Je peux vous parler d'Israël : il y a de nouvelles communautés autour de la culture, des festivals qui se déroulent, des cinémas, des extérieurs. Il y a des cafés que les gens installent dans leurs quartiers. Il y a des rassemblements sociaux, des fêtes, tout pour les gens

Ainsi, nous pouvons construire une société alternative, une culture alternative. C'est juste que c'est beaucoup de travail et nous avons peur du changement alors bien sûr nous y résistons. Je respecte vraiment tout le monde et ce qu'ils font. Je ne suis pas contre les vaccins en général. Je suis contre la coercition qui s'exerce. On dirait que c'est la minorité parce que les gens sont relativement calmes. Mais il y a beaucoup de bonnes personnes autour de nous. Une chose dont je suis sûre : rien, aucune menace pour un emploi, aucune privation de luxe, aucune interdiction de la vie culturelle ne se fera au détriment de ma souveraineté et de ma liberté. Je le sais juste et c'est ce qui me guide.

Multipolaire : Bien que vous soyez attaqué pour cela.

Fenigson : Il existe des groupes de surveillance numérique à la recherche de personnes ou de médecins influents, prenant des captures d'écran de leurs activités et les diabolisant, que ce soit sur les réseaux sociaux ou les médias grand public. Je ne vais pas me taire juste parce que quelqu'un n'aime pas mon opinion. Je pense que la liberté d'expression est l'une des dernières choses qu'il nous reste. Et si nous abandonnons, que nous reste-t-il ?

Multipolaire : Mais une partie est convaincue que ceux qui ont été vaccinés mettraient des personnes en danger.

Fenigson : Il s'agit des droits de l'homme, des droits personnels fondamentaux par opposition aux droits collectifs. Si l'on place le collectif au-dessus de l'individu, on restreint les droits fondamentaux de l'individu. C'est comme dans un régime socialiste où le gouvernement, le pays, le collectif passent avant l'individuel. Je pensais que nous suivions le Code de Nurembergappris quelques choses immédiatement après la Seconde Guerre mondiale - qu'il existe une autonomie physique, un libre arbitre et un libre choix. Nous avons des droits fondamentaux en Israël. Nous avons 30 droits humains fondamentaux qui sont bafoués à maintes reprises. Nous sommes une humanité collective traversant ensemble cette terrible expérience. Et si nous tombons dans ce gouffre, ce sera notre fin. Nous devons trouver un moyen de nous connecter et de nous respecter, malgré toutes les différences.

 

 

A propos de l'interviewé : Efrat Fenigson , né en 1980, est un citoyen australo-israélien. Après des études d'informatique en Australie, elle a d'abord travaillé comme programmeuse puis à des postes de marketing pour diverses entreprises, principalement dans le secteur de la technologie, tant pour de grandes entreprises que pour des start-up. Elle est mère célibataire et vit à Tel-Aviv, en Israël. Elle rend compte des manifestations contre la politique de Corona en Israël via ses réseaux sociaux . 

Source :

 

https://multipolar-magazin.de/artikel/das-narrativ-wird-zusammenbrechen

https://uncutnews.ch/das-narrativ-wird-zusammenbrechen/

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 20:52
https://www.numerama.com/sciences/759657-la-cnil-perd-patience-et-demande-des-chiffres-sur-lefficacite-du-pass-sanitaire.html

https://www.numerama.com/sciences/759657-la-cnil-perd-patience-et-demande-des-chiffres-sur-lefficacite-du-pass-sanitaire.html

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a publié ce 30 novembre 2021 son quatrième avis sur les conditions de mise en œuvre des dispositifs de lutte contre le Covid-19, soit principalement le pass sanitaire. Un texte adressé au parlement, mais qui interpelle directement le gouvernement sur le manque de données disponibles pour évaluer ces mesures.

 

PAS DE DONNÉES POUR ÉVALUER L’EFFICACITÉ DU PASS SANITAIRE

Le bilan mentionne 42 contrôles des dispositifs mis en place depuis le début de la pandémie, soit 10 contrôles depuis juin 2021. Des opérations qui visent à vérifier si les conditions de conservation des données sont respectés par les différents acteurs, des centres de vaccination à la direction du numérique du ministère des Solidarités et de la Santé jusqu’à la Caisse nationale d’assurance maladie. Plusieurs analyses sont toujours en cours.

 

 

Au milieu des quelques défauts d’information constatés et de rappels routiniers, le gendarme du numérique se fait plus ferme contre le gouvernement et « insiste sur la nécessité que les éléments qui permettent d’apprécier l’efficacité des traitements susmentionnés lui soit rapidement transmis, afin de continuer l’exercice de sa mission. En effet, malgré plusieurs demandes, une telle évaluation n’a, à ce jour, pas été transmise à la Cnil. À cet égard, elle tient à souligner que l’utilisation des dispositifs précités reste conditionnée à des garanties relatives à leur efficacité. » Le paragraphe est en gras, à la fin du texte.

 

UNE DEMANDE DEPUIS SEPTEMBRE 2020

Cette doléance insistante de la Cnil n’est pas récente, mais le ton monte. Dès son premier avis en septembre 2020, la commission « demande que des indicateurs soient mis en place ».

 

Le deuxième en janvier 2021, « estime qu’il est indispensable de développer des initiatives et des indicateurs permettant d’évaluer pleinement l’effectivité sanitaire du dispositif dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19 ».

 

Et le troisième en juin 2021 « attire l’attention du Gouvernement sur la nécessité de produire des éléments permettant d’évaluer pleinement l’efficacité des fichiers mis en œuvre […] plus d’un an après le début de la crise sanitaire ».

 

Cette demande appuyée est, pour l’instant, restée lettre morte. La mise en place du pass sanitaire comme principale mesure du gouvernement pour lutter contre le Covid-19, bien qu’appuyée par le conseil scientifique à plusieurs reprise, n’a pour l’instant pas fait l’objet d’analyse chiffrée.

 

Les preuves de résultats brandies par le gouvernement sont surtout les regains massifs de vaccination suites aux différentes annonces de mise en place et d’extension du dispositif. Notamment avec la périssabilité du pass sanitaire, dont la validité sera maintenant conditionnée à une troisième dose.

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 18:39

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2021 1 29 /11 /novembre /2021 19:29
https://www.leparisien.fr/politique/autonomie-de-la-guadeloupe-comment-le-gouvernement-tente-de-deminer-27-11-2021-JU3RG5DYTZC3RPLQXWHUVKCDZY.php

https://www.leparisien.fr/politique/autonomie-de-la-guadeloupe-comment-le-gouvernement-tente-de-deminer-27-11-2021-JU3RG5DYTZC3RPLQXWHUVKCDZY.php

Le gouvernement propose de donner l'autonomie aux Guyanais qui disent non à la vaccination forcée et non au passe sanitaire. Pourquoi les métropolitains non vaccinés ne réclameraient-ils pas l'indépendance et l'autonomie pour eux aussi vu que bien que participant au contrat social en cotisant à la sécurité sociale et en payant tous les impôts, ils ont moins de droits? Il s'agirait donc de recréer une protection sociale authentiquement universelle où non-vaccinés et vaccinés auraient les mêmes droits. 

Le contrat social issu du pacte social de 1946 est conditionné à l'universalité des droits. Dès lors que l'Etat supprime cette universalité il rompt lui même le contrat social. Les Français sont mis eux mêmes devant un État qui fait sécession de son peuple. Ce qui n'est pas sans nous rappeler Christopher Lasch et la sécession des élites : "Naguère c’était la révolte des masse qui était considérée comme la menace contre l’ordre social… De nos jours, la menace semble provenir de ceux qui sont au sommet de la hiérarchie."

"Ce monde d'en-haut n'arrête pas toute la journée de parler du 'vivre-ensemble' : il faut qu'il apprenne à vivre ensemble avec son propre peuple, avec ses classes populaires." (Christophe Guilluy, Bfmtv 14 novembre 2018.)

L'Etat républicain au sens classique de bien commun (res publica) n'existe plus depuis l'allocution du 12 juillet 2021 d'Emmanuel Macron

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2021 7 28 /11 /novembre /2021 20:24

La fréquence anormalement élevé de problèmes cardiovasculaires dans le sport de haut niveau est "une coïncidence". (Dailymail)

https://www.dailymail.co.uk/sport/sportsnews/article-10244297/Leading-cardiologist-says-cluster-collapses-footballers-likely-coincidence.html

https://www.dailymail.co.uk/sport/sportsnews/article-10244297/Leading-cardiologist-says-cluster-collapses-footballers-likely-coincidence.html

... Par contre quand ils ont interdit la chloroquine ce n'tait pas "un hasard"... Deux poids deux mesures.

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2021 7 28 /11 /novembre /2021 20:13
Reiner Füllmich : Il y aura un tribunal international à la fin de l'année

L'avocat germano-américain Reiner Füllmich a déclaré lors de la quatre-vingtième réunion du comité Corona qu'il y avait de bonnes nouvelles à annoncer.

 

Il a commencé par expliquer qu'il existe actuellement une vaste opération psychologique visant à déstabiliser et désorienter les gens afin qu'ils puissent faire tout ce qu'on leur demande.

 

Alors la bonne nouvelle. Sans entrer dans les détails, Füllmich a indiqué qu'il y aura un tribunal international "avec de vrais juges, de vrais procureurs, de vrais avocats, de vrais témoins et de vrais experts" d'ici la fin de l'année.

 

Bill Gates inculpé en Inde

 

Il a déclaré que l'avocat indien "toujours heureux et couronné de succès" Dipali Ohja lui avait dit que le milliardaire et fondateur de Microsoft, Bill Gates, avait été poursuivi en Inde. Ohja lui a envoyé les documents et en dira plus lors de la prochaine audience.

 

"En Inde et en Afrique, les gens ont découvert à qui ils avaient affaire plus rapidement qu'en Europe occidentale, où les gens croient encore qu'ils sont des philanthropes. Ils ne le sont pas, ce sont des tueurs", déclare Füllmich.

 

"Les Indiens le savent et ont donc agi maintenant."

Envoi complet :

Source : UncutNews

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2021 7 28 /11 /novembre /2021 18:51

Une campagne de vaccination massive contre l'hépatite B a eu lieu en 94/98. Résultat : un grand nombre de scléroses en plaques dues à ce vaccin; Sanofi condamné en 2010. (France 3)

 

En 2018 Busyn a ajouté ce même vaccin dans les 11 obligatoires pour les bébés. 

 

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH)... a estimé en 2020 que la justice française n’avait pas violé le droit de Sanofi à un procès équitable quand elle avait condamné la société à indemniser une femme souffrant de sclérose en plaques après un vaccin contre l’hépatite B. (Source) L'affaire concerne la responsabilité de Sanofi à l'égard d'une femme, née en 1972, qui avait dû se faire vacciner contre l'hépatite B lorsqu'elle était élève infirmière. En 1993, elle déclara une sclérose en plaque, puis en 1999 la maladie de Crohn et enfin, en 2004, une polymyosite, maladie rare qui entraîne une inflammation musculaire. La jeune femme a d'abord fait condamner l'Etat à lui verser plus de 650.000 euros et une rente annuelle de près de 11.000 euros. Elle a ensuite, en 2005, assigné Sanofi Pasteur devant le juge civil pour obtenir réparation en raison de l'aggravation de son état. Le TGI de Toulouse, puis la cour d'appel de Toulouse ont jugé cette action recevable et fait courir la prescription à partir de la consolidation du dommage. La cour de Cassation a rejeté les pourvois de Sanofi. Finalement, en 2015, le TGI de Toulouse condamna Sanofi à verser à la malade près de 10.000 euros ainsi qu'une rente annuelle de 5.500 euros. (Ouest France)

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 19:41

Et pour tous les autres Français non ?

https://www.europe1.fr/societe/guadeloupe-les-soignants-auront-acces-a-des-vaccins-sans-arn-messager-4078563

https://www.europe1.fr/societe/guadeloupe-les-soignants-auront-acces-a-des-vaccins-sans-arn-messager-4078563

Guadeloupe : les soignants auront accès à des vaccins sans ARN messager 

 

EUROPE 1 avec AFP 10h39, le 23 novembre 2021, modifié à 12h13, le 23 novembre 2021

 

Pour tenter d'apaiser les tensions qui ont lieu en Guadeloupe depuis plus d'une semaine, le gouvernement a annoncé ce mardi qu'il allait fournir des vaccins sans ARN messager aux Outre-mer. Le but est de convaincre les soignants et les pompiers, concernés par l'obligation vaccinale, de se faire vacciner.

Le gouvernement s'est engagé à fournir des vaccins contre le Covid-19 sans ARN messager aux soignants en Guadeloupe qui le désirent, répondant à l'une des demandes portées par ceux contestant l'obligation vaccinale, a indiqué mardi le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu. La contestation contre l'obligation vaccinale des soignants et des pompiers entamée le 15 novembre a tourné à la crise sociale émaillée de violences en Guadeloupe.

 

L'exécutif tente de trouver des solutions à la crise

 

Avec les soignants, "on est aussi sur un dialogue social entre l'employeur, le ministère de la Santé et des solidarités, et ses employés pour trouver les solutions", ainsi "on s'est engagé hier soir à trouver d'autres types de vaccins" pour ceux qui refusent les vaccins à ARN messager, a indiqué Sébastien Lecornu sur France 2. Les vaccins disponibles jusqu'ici en Guadeloupe étaient "essentiellement des vaccins" Pfizer/BioNtech, a précisé le ministère des Outre-mer à l'AFP.

 

"Pour ceux qui refusent de se faire vacciner et préfèrent abandonner leur qualité de soignants et demandent d'ores et déjà une reconversion professionnelle, on va les accompagner et là on va avoir besoin du conseil régional, donc Ary Chalus (président du conseil régional de Guadeloupe, NDLR) va être mobilisé sur ces sujets", a ajouté le ministre des Outre-mer.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 18:56

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 10:12

Une information scientifique pour le ministre de la justice qui affirme que seuls les non vaccinés peuvent être infectés, contagieux, et alimenter l'épidémie : une étude du Lancet publiée le 19 novembre affirme que la participation à l'épidémie de la population vaccinée contre le Covid-19 augmente et que la charge virale ne diffère pas selon le statut vaccinal vacciné ou non vacciné :

 

"Au Royaume-Uni, il a été décrit que les taux d'attaque secondaire parmi les contacts familiaux exposés à des cas index entièrement vaccinés étaient similaires à ceux des contacts familiaux exposés à des cas index non vaccinés (25 % pour les vaccinés contre 23 % pour les non vaccinés). 12 des 31 infections chez les contacts familiaux entièrement vaccinés (39 %) provenaient de cas index entièrement vaccinés liés épidémiologiquement. La charge virale maximale ne différait pas selon le statut vaccinal ou le type de variant [[1]]. En Allemagne, le taux de cas symptomatiques de COVID-19 parmi les personnes complètement vaccinées (« infections révolutionnaires ») est signalé chaque semaine depuis le 21 juillet 2021 et était de 16,9% à cette époque chez les patients de 60 ans et plus [[2]]. Cette proportion augmente de semaine en semaine et était de 58,9% le 27 octobre 2021" ( Figure 1 ), ce qui prouve clairement la pertinence croissante des personnes entièrement vaccinées comme source possible de transmissionUne situation similaire a été décrite pour le Royaume-Uni. [...] Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis identifient quatre des cinq principaux comtés avec le pourcentage le plus élevé de population entièrement vaccinée (99,9 à 84,3 %) comme des comtés à « haute » transmission [[5]]. 

Source: https://www.thelancet.com/journals/lanepe/article/PIIS2666-7762(21)00258-1/fulltext

Source: https://www.thelancet.com/journals/lanepe/article/PIIS2666-7762(21)00258-1/fulltext

L'étude du Lancet pointe du doigt la négligence grave des décideurs politiques : 

 

"De nombreux décideurs supposent que les vaccinés peuvent être exclus parce que source de transmission. Il semble être extrêmement négligent d'ignorer la population vaccinée en tant que source possible et pertinente de transmission au moment où on décide des mesures de contrôle de santé publique."

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2021 1 22 /11 /novembre /2021 17:24

Un patient symptomatique vacciné mais positif qui ne se fait pas tester car détenteur du "passe" peut infecter plusieurs personnes, alors qu'un non vacciné asymptomatique et négatif exclu de toute vie sociale n'infectera personne d'autant plus qu'il n'aura pas le "passe" et n'aura accès nulle part. 

Partager cet article
Repost0