Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2022 6 12 /02 /février /2022 22:24

Note du Blog Christ-Roi. Macron change le Contrat social tout seul.

Des devoirs avant des droits : c'est la définition de l'esclavage.

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2022 7 30 /01 /janvier /2022 16:19

Le seul "complot" qui existe pour nos médias officiels c'est le "complot russe", y compris s'agissant du "convoi des camionneurs de la liberté ... au Canada" :

Freiheitskonvoi in Kanada: Während Trudeau sich versteckt, wird wiedermal Putin beschuldigt, hinter all dem die Fäden zu ziehen (Videos)

Des images prises samedi montrent l'arrivée des premiers camionneurs à Ottawa.

 

Trudeau a quitté la ville et s'est rendu dans un endroit secret. A proprement parler, c'est la fin de l'exercice pour lui.

C'est peut-être l'une des meilleures vidéos de l'hymne canadien jamais créées :

Le gouvernement canadien a mobilisé la police et les forces de sécurité nationales pour renforcer la présence policière à Ottawa alors que le "convoi de la liberté" des camionneurs qui protestent contre la vaccination obligatoire entre dans la capitale. On estime qu'environ 50 000 camionneurs font partie du groupe qui organisera des manifestations au cours du week-end.

Le ministre de la Sécurité publique, Marco Mendicino, a déclaré vendredi à CBC News que différents services de répression et des membres de la "communauté du renseignement" étaient prêts à faire face à d'éventuelles "menaces".

Il a déclaré à la chaîne publique que des "limites" seraient fixées entre la liberté d'expression et les risques pour la sécurité publique, ajoutant que le convoi "ne concernait pas la liberté" et "certainement pas les camionneurs". Parmi les signes d'extrémisme signalés par Mendicino, des manifestants auraient assimilé les prescriptions de vaccination à la politique des nazis, brandi des drapeaux confédérés américains et appelé à renverser le gouvernement par la force.

Le convoi des camionneurs canadiens a commencé à arriver près de la colline du Parlement à Ottawa, en faisant retentir leurs klaxons pour protester contre les restrictions imposées par le gouvernement en matière de Covid et les mandats de vaccination.

Entre-temps, les médias contrôlés et favorables à l'État rapportent que Poutine pourrait une fois de plus être derrière tout cela.

Alors que dans un monde normal, cela serait au-delà de la satire et de la moquerie, il n'est peut-être pas du tout surprenant que la responsabilité de l'instigation du "convoi de la liberté" soit déjà attribuée à des soi-disant "acteurs russes"...

"...étant donné le soutien du Canada à l'Ukraine... Je ne sais pas si c'est tiré par les cheveux de demander cela, mais on craint que des acteurs russes ne continuent à enflammer les choses alors que cette protestation prend de l'ampleur..."

 

Comme l'écrit Brian Lilley dans le Toronto Sun, "dans cette affaire, les médias n'agissent pas en tant qu'observateurs neutres et transmetteurs de nouvelles, la plupart ont décidé que le convoi de camionneurs est l'ennemi et le traitent comme tel. Regardez l'une des chaînes d'information ou, plus important encore, lisez les comptes Twitter des journalistes prétendument objectifs ou écoutez le mépris dans leur voix lorsqu'ils posent des questions pour voir qu'ils ont clairement pris parti".

Apparemment, les journalistes de la colline parlementaire pensent aujourd'hui que leur rôle est de demander des comptes à l'opposition et non au gouvernement. Il semble également qu'il soit de leur devoir de soutenir certains mouvements de protestation et d'en attaquer d'autres, selon les préférences personnelles des journalistes.

La propagande semble avoir été reçue par certains, mais pas par d'autres...

Alors que Trudeau a déménagé dans un endroit secret, le Premier ministre du Saskatchewan, une province canadienne située à la frontière avec les États-Unis, demande la fin de l'interdiction transfrontalière des chauffeurs de camion non vaccinés.

L'une des figures clés du convoi, Tamara Lich, aurait déclaré dans des vidéos sur Facebook que les manifestants ne quitteraient pas Ottawa tant que leurs revendications ne seraient pas satisfaites. Cependant, elle a également appelé les manifestants et les personnes qui les soutiennent à respecter la loi et à ne pas faire de vagues.

L'objectif principal du Convoi de la liberté était de faire pression sur le gouvernement Trudeau pour qu'il abroge les dispositions exigeant que les chauffeurs de camion soient vaccinés afin d'éviter une quarantaine de 14 jours après avoir franchi la frontière en provenance des États-Unis. Entre-temps, la protestation semble s'être étendue à d'autres mesures de santé publique.

 

Source : UncutNews

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2022 6 29 /01 /janvier /2022 20:06
"C'est une erreur de parler de 'théorie du complot' car, sur tous les points importants, on a affaire à une PRATIQUE DU COMPLOT" (Etienne Chouard). La tendance des comploteurs à appeler "complotisme" la vertu de vigilance des citoyens, par rapport à tous les pouvoirs, est née en 1789

"C'est une erreur de parler de "théorie du complot" car, sur tous les points importants, on a affaire à une PRATIQUE DU COMPLOT.

La vertu première d'un citoyen digne de ce nom est la vigilance par rapport à tous les pouvoirs.

Cette vertu est appelée complotisme par les comploteurs", explique dans un tweet Etienne Chouard. 

Commentaire du blog Christ Roi. 

 

 

Etienne Chouard a raison quand il dit que "la vertu première d'un citoyen digne de ce nom est la vigilance par rapport à tous les pouvoirs. Cette vertu est appelée complotisme par les comploteurs.

 

Je réfléchis, je m'informe, je m'intéresse, je recherche, j'analyse, je me méfie des médias, je doute, j'apprends, je pense, je compare, je suis autonome, je prends du recul, je suis rationnel, je discerne, j'examine, je suis impartial, je suis incontrôlable, je suis libre, indépendant et souverain, je trie, je suis autodidacte, j'approfondis, je ne suis pas manipulable : je suis "complotiste" !

 

 

Mais rappelons que cette tendance des comploteurs à appeler "complotiste" la vertu de vigilance des citoyens par rapport à tous les pouvoirs, est née en 1789, lorsque des Français s'inquiétant des actes de la république naissante plus exactement en 1792-93, furent envoyés en masse à l'échafaud pour "complot", "complotisme aristocratique", en vertu de la loi des suspects (qui inspirera les lois staliniennes).

Cette loi des Suspects, loi de la première "république" désignant des "complotistes", est une "PRATIQUE du complot d'Etat". Elle déclencha l'arrestation de 500 000 suspects, le placement en résidence surveillée de 300 000 citoyens. Les ouvriers furent envoyés par charrettes entières à la guillotine ; Les "décapitations concernent pour 28% des paysans, pour 31% des artisans et des ouvriers, sans doute pour plus de 20% des marchands ... 8 à 9% des nobles, pour 6 à 7% des membres du clergé." (Chiffres donnés par René Sédillot dans Le Coût de la Révolution française, Vérités et Légendes, Perrin, Mesnil-sur-l'Estrée 1984, p. 24.) Près de 80% des exécutés étaient des petites gens. "Le bilan estimé des morts liées à la Révolution demeure toujours incertain. [...] On s'en remet souvent aux calculs de Donald Greer en 1935 qui recense 30 000 à 40 000 victimes des procédures juridiques (fusillées et guillotinées). Il s'agit d'une base minimale à laquelle il faut ajouter environ 170 000 victimes vendéennes." (Patrice Gueniffey in La Révolution française, Préface de Michel Winock, L'Histoire Edition, 2014, p. 119-120.)

 

Retraçons « le fantasme du "complot aristocratique" » qui « envahit très vite l'espace du discours révolutionnaire » :

 

« [...] [I]l suffit de considérer le flot ininterrompu des dénonciations qui sont adressées au Comité des recherches de l'Assemblée constituante (Pierre Caillet, Comité des recherches de l'Assemblée nationale 1789-1791, Inventaire analytique de la sous-série D XXIX bis, Paris, Archives nationales, 1993.)

« [...]. Il convient de préciser que cette frénésie dénonciatrice témoigne autant de l'irruption de l'esprit révolutionnaire que de la persistance de cette mentalité traditionnelle déjà évoquée et accoutumée à incriminer des conspirateurs. (Patrice Gueniffey, La Politique de la Terreur, Essai sur la violence révolutionnaire, Fayard 2000, réed. Tel Gallimard, Mesnil-sur-l'Estrée 2003, p. 64.)

« Voyez en 1792 la république du soupçon des "Argus, Surveillants, Dénonciateurs, Sentinelles et Aveugles clairvoyants" (Patrice Gueniffey, La Politique de la Terreur, ibid., p. 70) repose tout entière et seulement dans l'exercice du soupçon !

« L'idéologie révolutionnaire est à la recherche d'auteurs, de responsables, d'un ou plusieurs "individus" à désigner. » (Lucien Jaume, Le Discours jacobin et la démocratie, Fayard, Saint-Amand-Montrond 1989, note 65, p. 170.)

« La recherche et la dénonciation nominale des ennemis de la Nation ou du Peuple n'a pas été le propre des Jacobins; il s'agit d'une conduite généralisée dès le début de la Révolution... » (Lucien Jaume, Le Discours jacobin, ibid., p. 192.)

« L'imaginaire du complot remplit une autre fonction encore. La crainte du "complot aristocratique" est en effet le vecteur par lequel la nation se constitue. [...] La nation [révolutionnaire. NdCR.] se définit par ce qu'elle rejette; elle prend forme forme matérielle, consistance et réalité, à travers la mobilisation qu'entraînent les rumeurs sur les complots qui le menacent. » (Patrice Gueniffey, La Politique de la Terreur, ibid., p. 65.)

Dans ce discours républicain, en fait, dès le début en 1792, la république se constitue contre (il n'y a rien de positif), en désignant des ennemis, « complotistes". »

 

D'autres éléments "proto-totalitaires" autres que l'élément révolutionnaire et la tendance à désigner des "complotistes", sont importants en 1789 :

- La Terreur comme moyen de gouvernement (la guillotine), la Terreur sur une échelle beaucoup plus large : la Vendée. Le terme "populicide" a été inventé par Babeuf en 1794, le terme génocide, beaucoup plus tard en 1944 par le juriste polonais Lemkine. Mais dès 1794, Babeuf écrivant un livre sur les massacres de Vendée avait inventé le mot populicide pour désigner l'extermination complète d'une population considérée comme ennemie.

- La préfiguration de groupes extrémistes, les Jacobins, qui visent à s'emparer du pouvoir par la violence pour imposer leur projet.

- Une Terreur mise en oeuvre par des petits groupes activistes à partir de 1792-1793, qui s'en servent comme moyen pour s'emparer et conserver le pouvoir, préfiguration de la révolution bolchévique de 1917. Ce n'est pas la guerre qui crée la Terreur, mais la Terreur qui crée la guerre... On verra la même chose dans la révolution "russe", qui crée la guerre civile afin de prendre le pouvoir. Bien avant 1917, Lénine ne rêve que de guerre civile et considère qu'on ne pourra pas faire de révolution sérieuse si on n'organise pas la guerre civile. Ce qu'il va réussir à faire.

- et l'apparition de nouvelles élites totalitaires formées d'un type d'homme prêt à pratiquer la terreur et le mensonge pour mieux profiter des gratifications offertes. (Cf. Stéphane Courtois, Les logiques totalitaires en Europe, Editions du Rocher 2006)

"C'est une erreur de parler de 'théorie du complot' car, sur tous les points importants, on a affaire à une PRATIQUE DU COMPLOT" (Etienne Chouard). La tendance des comploteurs à appeler "complotisme" la vertu de vigilance des citoyens, par rapport à tous les pouvoirs, est née en 1789
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2022 5 28 /01 /janvier /2022 23:10
https://www.rubikon.news/artikel/der-letzte-tanz-der-tyrannen

https://www.rubikon.news/artikel/der-letzte-tanz-der-tyrannen

Traduction Christ Roi

 

La dernière danse des tyrans

 

Pour la première fois dans l’histoire de l’après-guerre, des personnes pourraient aller en prison ce printemps non pas pour ce qu'elles ont fait, mais pour ce qu’elles sont. Les personnes non vaccinées pourraient bientôt être dépouillées par leur gouvernement et, à défaut, être emprisonnées pour un statut personnel comme en 2019 ou 2020. Alors qu'une minorité de citoyens sont restés eux-mêmes au cours des deux dernières années, le monde qui les entoure a sombré dans une fureur morale croissante : il ne suffit plus d'avoir extorqué le consentement de 60, 70 ou 80 % des citoyens pour la vaccination, tout le monde doit "le faire".

 

Et comment réagissent la plupart des citoyens ? Ils dirigent leur agression vers ceux qui pointent du doigt l'oppression, plutôt que vers ceux qui les oppriment. Kai Strittmatter décrit très bien la mentalité des sujets dans son livre sur la Chine :

 

« Un stade particulier de la surdité est celui où le sujet hait tout ce qui est bon et juste. Tout idéaliste est pour lui un hypocrite, tout partisan de la justice est un opportuniste éhonté qui n'agit en réalité que pour lui-même.

 

Pourquoi donc?

 

"L'impression d'infériorité morale éveille partout des réflexes de défense chez les gens. En Occident aussi, des études ont montré que ceux qui sont les seuls dans un groupe à agir moralement ne s'attirent pas l'admiration, mais la haine. Ils montrent aux autres leurs propres défauts et leur rappellent qu'il est possible d'agir autrement après tout.

 

[...]

 

La peur de la vérité


La situation actuelle est assez absurde. La pression de la vaccination semble s'intensifier au fur et à mesure que l'inefficacité de la dite injection pour une protection réellement efficace est démontrée. Plus le récit dominant s'effrite - en particulier celui de l'effet prétendument efficace de l'injection -, plus ses défenseurs semblent se montrer sûrs d'eux et intolérants. Nous ne pouvons qu'espérer, comme le suggère le psychiatre viennois Raphael Bonelli, qu'il s'agisse de la dernière d'une série de phases de "défense" - un terme psychologique désignant la résistance à une vérité qui se révèle au cours du processus thérapeutique et qui est ressentie comme insupportable par le patient.

 

Des personnes meurent en raison d'une vaccination. Mais le constater n'est que la première étape. La deuxième consisterait à laisser ce fait venir à soi, y croire et en tirer les conclusions nécessaires - par exemple se méfier de la campagne de vaccination massive actuelle ou reconsidérer sa propre intention de se faire vacciner. Pourquoi tant de nos contemporains ne voient-ils pas l'évidence et soutiennent-ils - même à gauche ! - de rester fidèles au gouvernement dans le cadre de la pire attaque contre la liberté depuis 76 ans ? Selon Bonelli, cela a beaucoup à voir avec la dynamique de refoulement bien connue des psychiatres.

 

Les personnes vaccinées vulnérables


Regardons en arrière : au début de l'automne 2021, 60 à 70% des personnes étaient déjà doublement vaccinées. Au lieu de faire baisser le niveau de la maladie Covid à la suite de cette injection soi-disant bénéfique, des "cas" en forte hausse ont été signalés. Il s'en est suivi une vague de discrimination sans précédent dans l'histoire de l'après-guerre à l'encontre d'une certaine partie de la population.

 

Mais une fois de plus, tout cela ne semblait servir à rien, alors que l'incidence augmentait à nouveau. Et on lisait partout des informations sur des unités de soins intensifs débordées - principalement parce qu'il y avait eu une diminution du personnel soignant pendant l'épidémie, et non parce que l'objet physique "lit" était devenu rare. Il s'en est suivi une chasse aux sorcières moderne de la pire espèce : les personnes non vaccinées "squattent" soi-disant les rares places d'hôpital réservées aux personnes honnêtes.

 

Pourtant les chiffres officiels concernant la proportion de personnes vaccinées et non vaccinées dans les unités de soins intensifs peuvent être remis en question sans hésitation - souvent, on ne dispose même pas de chiffres utilisables. Quoi qu'il en soit, l’effet de l'injection n’est pas si impressionnant que l’on ne puisse pas également respecter le renoncement à celle-ci comme une décision rationnelle et humainement compréhensible.

 

Des chiffres récents de l'Institut Robert Koch suggèrent même désormais qu'il existe une plus grande probabilité de contracter la variante omicron pour les personnes vaccinées que pour les personnes non vaccinées, comme le rapporte notamment Gunnar Kaiser dans une vidéo. "Sur 5.116 cas d'omicron dont le statut vaccinal était connu, 4.020 personnes étaient complètement vaccinées". Parmi les personnes complètement vaccinées, les "boostés" étaient beaucoup mieux loties. En résumé, on peut dire qu’une personne sur cinq n’a pas été vaccinée, une autre a été boostée, les trois autres "seulement" vaccinées deux fois.

 

Il semble donc que les personnes doublement vaccinées constituent actuellement un groupe particulièrement vulnérable par rapport à l'omicron - et ce après qu'on ait voulu nous vendre ce statut pendant un an comme le nec plus ultra. Les personnes ainsi menacées ne peuvent plus que chercher leur salut dans le prochain "boost", puisqu'il n'est pas possible de revenir à l'état de non vacciné. Entre-temps, même les partisans passionnés de la vaccination semblent avoir compris que la protection vaccinale a une date d'expiration assez proche - après deux à trois mois, l'immunité diminue rapidement.

 

Et bien que toutes ces informations auraient dû réfuter de manière impressionnante la fixation sur la vaccination comme soi-disant seule solution, la réponse des partisans est : plus de vaccinations. Peut-être aussi d’autres vaccins "mis à jour". Le "sabotage de la vaccination", qui n'était jusqu'à présent qu'un tableau dressé par d'incorrigibles théoriciens de la conspiration, semble désormais s'approcher sérieusement de l'humanité.

 

En route vers un abonnement vaccinal


Il va de soi que les responsables politiques et médiatiques, qui ont jusqu'à présent soutenu cette campagne de vaccination d'une insistance sans précédent, auront du mal à vendre un marathon de vaccination sans fin à des personnes qui ont été jusqu'ici si patientes. Tôt ou tard, des millions de personnes passeront du statut de suiveurs de la discrimination des non vaccinés à celui de discriminés. À un moment donné, presque tout le monde ne sera plus en mesure de suivre.

 

Les pouvoirs publics devraient donc soit promouvoir ouvertement la vaccination à vie, soit admettre que toute la logique qu'ils ont promue pendant deux ans était extrêmement fragile. Il faudrait que ce soit clair: étant donné que les vaccins n’apportent majoritairement aucun avantage pour les sujets de recherche, mais – en dehors d’éventuels dommages causés par le vaccin – , mais qu'ils augmentent même la probabilité d'une infection (!) au moins dans le cas d'Omikron, l’obligation de vaccination devrait être mise de côté en comme une idée historique démente.

 

Mais les acteurs jouent encore la montre. Du point de vue des lobbyistes pharmaceutiques et de "leurs" politiciens, cette tactique est tout à fait logique. Même si tout le château de cartes s'effondre au milieu de l'année 2022 ou 2023, des millions de doses de vaccin pourront encore être injectées d'ici là. Ces messieurs et dames jouent au poker.

 

Ils essaient de donner l'impression, par un rayonnement sûr de soi complètement déconnecté de la réalité, que cela peut durer éternellement et que céder à l'appel de la vaccination est pour des années la dernière chance pour tous de mener une vie à peu près sans danger. Être citoyen de cet État - cela signifie devoir acheter sa liberté face au harcèlement de l'État à intervalles réguliers, en offrant son corps aux vaccins avec résignation, en espérant que cela se passe encore bien et qu'il n'y ait pas d'atteintes plus graves à la santé.

 

Il semble déjà que les "non-boostés" seront les nouveaux ennemis de 2022, aux côtés des non-vaccinés qui ne sont de toute façon pas satisfaits. Nous sommes face à une boucle sans fin de soulagement saisonnier, de nouvelle vague, de nouvelle panique, de nouvel échec de la vaccination, de nouveau booster et ainsi de suite. Même avec l'augmentation du "taux de vaccination" extorqué par l'Etat, on continuera à rendre les 20, 10, 5 ou 2 pour cent de non vaccinés restants responsables de la misère.

 

Cependant, un rythme annuel – comme pour la vaccination volontaire contre la grippe – ne semble pas suffisant. Si vous pensez à cette logique jusqu’au bout, les jeunes de 20 ans d’aujourd’hui pourraient devoir être vaccinés 120 ou même 240 fois au cours de leur vie restante. Et même si les dommages actuels causés par les vaccins sont encore considérés comme relativement mineurs – ce qui reviendrait à se moquer des personnes touchées – un tel fardeau permanent de substances douteuses et mal testées restera-t-il ce "peu" d’incidents ? La charge ne s’additionnera-t-elle pas à chaque nouveau boost ?

 

[...]

 

Il existe également des prévisions plus optimistes, à savoir qu'Omicron, en tant que variante contagieuse avec des évolutions relativement légères, pourrait signifier la fin de la crise Corona. L'orchestre de panique politique hésitera à pouvoir se séparer de son cher semblant de répression, mais d'autres dossiers pourraient suivre ses pas : l'éco-totalitarisme, une nouvelle vague de réfugiés, les pénuries d'approvisionnement, la crise financière, la crise énergétique, la tension avec La Russie ... Une population aussi molle peut faire cela encore plus tordue et réduite en forme de ver à volonté par une élite au pouvoir déterminée.

 

L'orchestre de panique politique hésitera certes à se séparer de son cher prétexte de répression, mais d'autres thèmes pourraient suivre ses traces : le Totalitarisme écologique, une nouvelle vague de réfugiés, des difficultés d'approvisionnement, une crise financière, une crise énergétique, des tension avec la Russie... Une population aussi molle peut ainsi continuer à être maltraitée à volonté par une élite au pouvoir déterminée et être ainsi réduite à l'état de ver de terre.

 

[...]

 

Il ne faut pas se laisser aller à une résignation paralysante maintenant, car quelque chose est en train de s'ouvrir. Je recommande à tous de participer à de tels événements au niveau régional. Mon éloge de cette forme "silencieuse" de contestation ne signifie pas que j'oppose aux autres manifestations des discours analytiques et combatifs. Mais ce dont nous avons besoin maintenant, c'est de prudence, de détermination et de persévérance contagieuse.

 

Transformons l'espoir naissant en la certitude d'une réalité meilleure. Déjà maintenant — déjà en 2022 !

Source : RubikonNews

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2022 5 28 /01 /janvier /2022 10:12
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2022 5 28 /01 /janvier /2022 09:55
Partager cet article
Repost0
26 janvier 2022 3 26 /01 /janvier /2022 09:27

Les comploteurs nous disaient que les vaccins protégeaient des "cas graves"... Encore un média-mensonge... et une fake news... des gouvernements... que la vérité finit par rattraper... en Israël : 

Source : https://www.haaretz.com/israel-news/covid-related-deaths-in-israel-rise-to-40-a-day-serious-cases-jump-eightfold-1.10564925

Source : https://www.haaretz.com/israel-news/covid-related-deaths-in-israel-rise-to-40-a-day-serious-cases-jump-eightfold-1.10564925

https://www.haaretz.com/israel-news/covid-related-deaths-in-israel-rise-to-40-a-day-serious-cases-jump-eightfold-1.10564925

https://www.haaretz.com/israel-news/covid-related-deaths-in-israel-rise-to-40-a-day-serious-cases-jump-eightfold-1.10564925

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2022 3 26 /01 /janvier /2022 08:28

Les "complotistes" avaient encore raison un an à l'avance sur les médias en disant que les "vaccins" covid n'étaient pas des vaccins. C'est enfin reconnu officiellement un an après, une fois qu'une grande partie de la population a pris la soupe chimique. 

 

Mardi 25 janvier, Jean-François Delfraissy a qualifié le vaccin contre le Covid-19 de "vaccin-médicament"... Une formule étayée par "l'action limitée" du sérum "dans le temps et sur la transmission" ! "Tous vaccinés, tous protégés" fut encore un slogan mensonger du gouvernement.  

Source : https://www.tf1info.fr/sante/covid-19-omicron-pandemie-le-vaccin-est-une-forme-de-medicament-reconnait-jean-francois-delfraissy-president-du-conseil-scientifique-2208136.html

Source : https://www.tf1info.fr/sante/covid-19-omicron-pandemie-le-vaccin-est-une-forme-de-medicament-reconnait-jean-francois-delfraissy-president-du-conseil-scientifique-2208136.html

"Le vaccin est un peu un médicament" dit JF Delfraissy... Une première dans l'histoire médicale ! Nous vendre un vaccin come un traitement à prendre 3 ou 4 fois par an.... Inefficace de surcroît pour les moins de 65 ans... Et pour vivre normalement !" (Véronique Jacquier Twitter)

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2022 3 26 /01 /janvier /2022 08:04
Source : https://twitter.com/felicittina/status/1486012041274007553/photo/1

Source : https://twitter.com/felicittina/status/1486012041274007553/photo/1

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 13:00

En France, malgré les données de le DREES, certains propagandistes platistes continuent de le nier.

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2022 1 24 /01 /janvier /2022 22:37

Israël, pionnier de la 4ème dose et du médicament miracle Pfizer, va bientôt battre son record d'admission en soins critiques depuis le début de la pandémie. 

Dose après dose, les infections augmentent, et aussi les cas graves. Mais pourquoi s’arrêter en aussi bon chemin?

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2022 1 24 /01 /janvier /2022 22:00

Source: https://investir.lesechos.fr/actions/actualites/la-france-va-lancer-un-emprunt-a-30-ans-indexe-sur-l-inflation-chefs-de-file-1999323.php

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2022 1 24 /01 /janvier /2022 13:00

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 19:17

Guerre à l'intérieur contre les Français non-vaccinés, et guerre à l'extérieur... contre la Russie ?

Source : https://www.midilibre.fr/2022/01/21/ultimatum-russe-macron-pret-a-envoyer-larmee-en-roumanie-la-crise-ukrainienne-prend-de-lampleur-10060766.php

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 18:51

Dr. Peter McCullough: Offizielles COVID-Narrativ bröckelt

Docteur Peter McCullough – un cardiologue renommé et scientifique médical très médiatisé dont la vision de la politique gouvernementale COVID-19 a recueilli plus de 40 millions de vues sur le podcast de Joe Rogan – a déclaré à WND dans une interview vidéo jeudi soir (13-01-2022 Ndlr.) que le récit officiel de la pandémie, qui a été tenu avec ténacité par les médias de l'establishment et les censeurs des médias sociaux est "complètement en ruine".

 

Ce récit, a-t-il dit, comprend "des déclarations erronées sur la propagation asymptomatique, le recours aux verrouillages et aux masques - qui n'ont évidemment pas fonctionné - la suppression des traitements précoces, la promotion de masse des vaccins qui ont échoué".

 

"Et maintenant, nous sommes presque à la chute libre", a déclaré McCullough, citant le nombre record de cas de COVID-19 alors que les autorités admettent que les vaccins n'empêchent pas l'infection ou la transmission. McCullough a souligné qu'en Californie, où prédomine désormais la variante omicron plus contagieuse mais beaucoup plus douce, les travailleurs de la santé qui ont été testés positifs pour COVID-19 et qui présentaient des symptômes ont reçu l'ordre de retourner au travail.

 

Je pense que c'est tout. Je pense que c'est la fin. Le récit s'est effondré. Les gens ne veulent pas de ces vaccins, a déclaré McCullough. "Les vaccins doivent être retirés du marché. Ils ne sont clairement pas une solution au problème. L'accent devrait être mis sur le traitement des patients à haut risque qui développent des symptômes", avec certains des premiers traitements que lui et d'autres médecins du monde entier ont trouvés efficaces, notamment l'ivermectine et le nouveau médicament Paxlovid, approuvé par la FDA pour l'urgence. McCullough a cité une étude du Danemark et des données de la UK Health Authority montrant que les vaccins n'avaient aucun effet contre l'omicron.

 

"Ce n'est pas de la désinformation", a-t-il dit. "Je ne fais que citer les données. Tout cela peut être consulté. Les vérificateurs de faits peuvent le vérifier. Je sais que je n'aurai jamais de problèmes avec les accusations de désinformation parce que je ne fais que citer les données.

 

Le président Biden avait clairement à l'esprit McCullough lorsqu'il a exhorté jeudi les sociétés de médias sociaux et les médias à "traiter la désinformation et la désinformation dans vos émissions. Cela doit cesser."

 

McCullough a noté que les tribunaux à travers le pays s'appuient sur son travail, y compris la Cour suprême des États-Unis, et qu'il a témoigné devant le Sénat américain et comparaîtra à nouveau plus tard ce mois-ci. "Je pense que l'Amérique sait qui leur dit la vérité.

 

Dans l' interview vidéo d'une demi-heure avec WND, McCullough a également parlé : de la punition des médecins qui contredisent le récit officiel de COVID et utilisent des médicaments cliniquement indiqués et approuvés par la FDA, tels que l'ivermectine, pour traiter les patients atteints de COVID-19, y compris une collègue du Maine qui a dû subir une évaluation psychologique après que sa licence ait été révoquée ; Sa participation à un rassemblement à Washington, D.C., le 23 janvier pour protester contre les réglementations en matière de vaccination ; Les décisions de la Cour suprême de jeudi sur les exigences en matière de vaccination ; la possibilité qu'Omicron puisse sonner le glas de la pandémie car il sert de "booster universel" ; Les données montrant que la vaccination s'est retournée contre elle, en aggravant la pandémie dans les pays fortement vaccinés ; la létalité des vaccins à ARNm ; son opinion sur le programme de tests de masse de Biden ; Son point de vue sur les nouveaux traitements approuvés par la FDA et son protocole simple, peu coûteux et en vente libre pour traiter l'omicron

https://rumble.com/vsktru-dr.-peter-mccullough-official-covid-narrative-has-crumbled.html ; la réticence de tant de médecins à "franchir la ligne" et à traiter les patients atteints de COVID-19 ; la "crise des compétences" parmi les hauts responsables de la santé ; où trouver des ressources et du soutien pour les médecins et les patients, ainsi que pour les employés qui doivent faire face à la réglementation. 

 

"Je pense que les Américains comprendront qu'en fin de compte, c'est leur choix individuel qui compte", a déclaré McCullough à WND en conclusion. "Si les Américains décident qu'ils ne veulent pas prendre de rappels ou plus de vaccins, peu importe le nombre de mandats ou de décisions de justice. Le programme de vaccination va s'effondrer. Je pense qu'il suffit de dire non."

 

Il a souligné que les vaccins sont encore de la "recherche". "Personne ne peut y être contraint", a-t-il déclaré à propos de la vaccination. "Et il n'a pas été démontré qu'ils sont sûrs ou efficaces. Donc, si tout le monde tient bon et rejette les vaccins, je pense que c'est le moyen le plus rapide de s'en sortir."

 

SOURCE : DR PETER MCCULLOUGH: "LE RÉCIT OFFICIEL DE COVID S'EST EFFONDRÉ"

UncutNews

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 18:39
Source : https://dailyexpose.uk/2022/01/18/uk-5-times-more-deaths-due-to-covid-vaccines-twitter/

Source : https://dailyexpose.uk/2022/01/18/uk-5-times-more-deaths-due-to-covid-vaccines-twitter/

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 18:27

falling apart (quietly) | Enlightened Conflict

J'ai l'impression que le mouvement s'accélère… Voici quatre nouveaux développements importants dont il faut être conscient.

 

Les régulateurs de l'UEE et l'OMS appellent à la fin des rappels COVID, citant des preuves de l'échec de la stratégie : Les experts admettent que les rappels fréquents ne sont pas durables.

Les vaccins augmentent le risque de contracter le COVID : cela devrait en fait améliorer la situation, mais nous avons besoin d'un vaccin qui augmente le risque d'infection. C'est complètement fou, mais c'est exactement ce que nous faisons. Consultez les graphiques ici. Pas de biais d'âge cette fois : les données du gouvernement britannique montrent que les vaccins Covid-19 doublent les chances de contracter Covid-19.

Les vaccins ne sont pas sûrs : j'entends beaucoup maintenant d'anciens médecins éminents pro-vaccins qu'ils sont opposés au vaccin. Ce sont de bonnes nouvelles. Personne n'est encore rendu public, mais ils sont tous énervés et savent qu'ils ont été trompés. Ça ne va pas être sympa. C'est bien sûr une bonne nouvelle.

Les masques en tissu ne fonctionnent pas : Le CDC admet enfin que les masques en tissu qu'ils prétendent fonctionner et que tout le monde porte (y compris Rochelle Walensky) ne fonctionnent pas réellement. Les autres types de masques ne fonctionneront pas non plus, mais il leur faudra plus de temps pour voir l'évidence. Les respirateurs P100 fonctionnent, mais seul un petit pourcentage de personnes le savent.J'ai hâte de voir Rochelle Walensky porter un respirateur P100 ; après tout, il devrait illustrer les meilleures pratiques.

Les enfants ne devraient pas recevoir de rappels : Un scientifique de premier plan de l'OMS admet enfin que les enfants ne devraient pas recevoir de rappels !!!! Mais les collèges et universités américains ne reculeront pas. Quelqu'un a fait une grosse erreur ici, et pour une fois ce n'est pas l'OMS.

Le principal scientifique de l'OMS, le Dr. Le docteur soumya

dit qu'il n'y a aucune preuve que des enfants et des jeunes en bonne santé aient besoin de rappels COVID19.

Voici quelques vérités plus anciennes qui auraient dû être reconnues il y a longtemps, mais qui sont toujours d'actualité :

 

Le remdesivir tue les patients au lieu de les sauver : le RDV est une procédure standard aux États-Unis, mais tous ceux à qui je parle disent que cela ne fonctionne pas et tue les patients plutôt que de les sauver. Les médecins sont obligés par la politique de l'hôpital de l'administrer.

La distanciation sociale ne fonctionne pas : L'étude du MIT a été publiée en avril 2021 et a montré que la distanciation sociale ne fait aucune différence. 2 mètres ou 20 mètres ne faisaient aucune différence. Les gens ne comprennent toujours pas cela.

Source: https://stevekirsch.substack.com/p/the-narrative-is-falling-apart-piece | UncutNews

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2022 6 22 /01 /janvier /2022 11:22

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2022 6 22 /01 /janvier /2022 11:11

Ils nous disaient que la "vaccination" c'était pour protéger les gens. Or, la Guadeloupe n'en veut pas. Ils font quoi ? Ils sont plus rapide à envoyer des chars et des tireurs d'élite que d'ouvrir des hôpitaux et envoyer des bouteilles d'oxygène :

https://twitter.com/MecDeLaTerre/status/1484486515237474306?s=20

https://twitter.com/El_Dic_TatoR/status/1484582088313647107?s=20

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2022 3 19 /01 /janvier /2022 19:35

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 22:50

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 22:29
Source : https://twitter.com/GuillaumeRozier/status/1482633113494859777/photo/1

Source : https://twitter.com/GuillaumeRozier/status/1482633113494859777/photo/1

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 21:08
Alerte des "complotistes" sur le passeport Covid ... en février 2021...

Alerte des "complotistes" sur le passeport Covid ... en février 2021...

Seuls les vaccinés pourront accéder aux bars, restaurants, cinémas, musées, théâtres, salles de sport, salles de spectacle, avions, trains... Sur les portes de ces établissements sera écrit : les non-vaccinés sont interdits ici...

Les complotistes avaient encore raison un an à l'avance... Vous avez été prévenus... Nous l'écrivions en janvier 2021 ... et nous faisions traiter de "complotiste" : "La technocratie va nous faire évoluer vers un système similaire au système chinois de crédit social. La porte n’est pas fermée, réagissez!" ... Et encore en février 2021 : "Passeport sanitaire : Liberté uniquement pour les personnes vaccinées, la société à deux classes arrive"

Aujourd'jui le putsch a été réalisé... Le"pass" dit "vaccinal" a été définitivement adopté par l’Assemblée dite "nationale"... Les non-vaccinés ne sont plus des "citoyens".

 

 

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 14:22

Les grands jurys aux États-Unis sont des groupes de citoyens habilités par la loi fédérale ou étatique des États-Unis à mener des poursuites judiciaires, enquêtant principalement sur un conduite criminelle potentielle et déterminant si des accusations pénales doivent être portées.

https://trikoobanews.com/37939.html

https://trikoobanews.com/37939.html

TrikoobaNews

 

(Traduction Blog Christ-Roi)

 

15 janvier 2022 

 

 

Après avoir entendu les déclarations d'un témoin devant la commission d'enquête allemande sur le coronavirus, l'ancien vice-président de Pfizer, le Dr Mike Yeadon, qui a été scientifique senior pendant 36 ans, et les avocats de Reiner Füellmich sont arrivés à la même conclusion : des injections communément appelées "vaccins contre le coronavirus" sont conçus pour expérimenter sur la race humaine et découvrir quelle dose d'une toxine encore inconnue est nécessaire pour tuer des gens.

 

Le taux de mortalité lié aux vaccins, selon Yeadon, peut être retracé à partir des numéros de lot des différents lots, puisque certains lots semblent être plus létaux que d'autres. En examinant les preuves disponibles, le principal objectif des injections dans le monde est le dépeuplement mondial, selon les avocats impliqués.

 

Le Dr Füellmich a déclaré au journaliste suédois Jesper Johansson de Perspektiv que les avocats qui préparent un procès international n'ont plus aucun doute : l'empoisonnement et le meurtre de masse par les soi-disant vaccins Corona sont intentionnellement perpétrés contre les peuples du monde.

 

Le Dr Füellmich a également annoncé dans l'interview qu'une enquête selon le système américain d'un grand jury * débutera dans deux semaines , par laquelle une mise en accusation sera recherchée contre les opérateurs de la pandémie. Il a averti que cela vise à créer une plate-forme juridique que les gens peuvent utiliser pour lutter pour leurs droits et éventuellement inverser les dommages causés pendant la pandémie.

 

*Remarque : Les États-Unis sont l'un des rares pays à disposer d' un système de Grand Jury, bien que tous les États ne l'utilisent pas et que ses réglementations varient d'un État à l'autre. (La plupart des gens connaissent le jury de 12 personnes composé de pairs, qui décide de la culpabilité ou de l'innocence d'un accusé à l'unanimité, après des délibérations qui peuvent durer des heures ou des semaines.)

 

Voici comment le grand jury diffère:

 

Les grands jurys ne déterminent pas la culpabilité ou l'innocence, ils décident seulement s'il y a suffisamment de preuves pour commencer un procès.

Un procureur / procureur préside le grand jury, plutôt qu'un juge.

Les grands jurys sont menés sans avocats de la défense et généralement sans la participation des accusés impliqués.

La procédure est menée en secret, pour encourager les témoins à témoigner librement et pour protéger la réputation de l'accusé potentiel, si le jury décide de ne pas inculper.

 

Extraits de l'interview cités par Alternative Mind :

À propos des dommages-intérêts punitifs :

 

« Dr Füellmich : Ce sont des crimes contre l'humanité très terribles, nous ne parlons pas de crimes normaux…. Cela signifie que les défenses dans les affaires qui sont maintenant déposées ne pourront pas payer pour cela. Il va donc falloir les éradiquer. »

 

Sur l'intention des crimes :

 

« Dr Füellmich : — Moderna, Johnson & Johnson et Biontech/Pfizer, ces trois-là… il n'y a aucun doute ici, ils font exprès de le faire, ils essaient intentionnellement de déterminer quelle dose utiliser pour tuer des gens.

 

Jesper Johansson : — Et c'est prévu ?

 

Dr Fülelmich : — Absolument. Il n'y aucun doute à propos de ça. Cela ne fait aucun doute.

[…]

 

Jesper Johansson : —Quand pensez-vous que ces tribunaux ou ces cours pourront réellement avoir lieu et arriver ?

 

Dr Fülelmich : —Très bonne question. Et je peux enfin y répondre. Dans les deux prochaines semaines, nous serons prêts à rouler. Je pense que nous travaillons dessus depuis des mois. Nous pensions que nous allions être beaucoup plus rapides, mais il s'avère que c'est une bonne chose que nous ayons attendu si longtemps parce que nous avons maintenant la preuve supplémentaire qui, je pense, est comme une preuve irréfutable, mais c'est ce dont nous venons de parler : la preuve sur les doses létales et son expérience sur les doses létales. Je pense donc que nous serons prêts dans les deux prochaines semaines. Je viens juste de contacter Bobby Kennedy parce qu'il va lui aussi commencer quelque chose de grand. J'espère que vous êtes un expert dans notre cas. Notre cas sera basé sur une enquête du Grand Jury américain. Pourquoi fait-on cela? Eh bien, nous voulons être crédibles. C'est le premier pas. Ce que vous faites dans une enquête du Grand Jury - c'est une approche très américaine - c'est quand vous avez affaire à des criminels très sérieux et que vous voulez qu'ils soient inculpés mais que vous ne vouliez pas qu'ils sachent que vous vous enquêtez sur eux, puis vous prenez les preuves que vous avez - nous avons tous ces experts, nous avons tous les autres témoins, avocats - et vous les présentez à un jury, un jury de 12 personnes. Nous allons les présenter à nos téléspectateurs, car nos téléspectateurs seront le jury. Ainsi, le jury décidera à la fin de cette procédure - nous pensons que ce sera environ 8 jours, peut-être 10 - s'il y a suffisamment de preuves pour porter des accusations contre ces quatre personnes. Nous sommes très confiants que c'est ce que nous allons réaliser. Ils doivent se défendre, ils doivent se relever. Et c'est de cela qu'il s'agit. Car ce ne sont pas les cours de justice qui vont renverser la vapeur. Les cours de justice et probablement un tout nouveau système de droit – nous y travaillons aux États-Unis et en Afrique, ainsi qu'ici en Allemagne. Les cours de justice feront le travail de nettoyage. Mais quand il s'agit d'arrêter cela, cela nous prend tous, les gens doivent se lever et nous voulons leur fournir une base de plate-forme . »

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 13:49

Alors que nous apprenons que le n°1 mondial de tennis Novak Djokovic, qui a refusé de prendre la potion magique pour pouvoir participer à l'Open d'Australie dont il est le tenant du titre, est expulsé d'Australie aujourd'hui, trois joueurs quittent l'Open d'Australie pour des problèmes de poitrine...  Et plusieurs joueurs de tennis entièrement vaccinés et participant aux rondes de qualification de l'Open d'Australie se sont plaints de fatigue et de problèmes respiratoires...

Partager cet article
Repost0