Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 21:17

Bernard Henry Lévy, est né le 5 novembre 1948 à Beni-Saf en Algérie. De son vrai nom Bernard Lévy, souvent surnommé BHL, est un romancier, philosophe......

 

 
Merci à L.

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 15:44

Les Indignés : des fascistes antiparlementaires ? C'est l'accusation subreptice que l'on risque de voir poindre les jours prochains. Pourquoi ?

Les Indignés réclament une "démocratie réelle" (1), la fin de la corruption, le retour de l'éthique et de la morale en politique. Le manifeste des Indignés précise : "Une révolution éthique est nécessaire. Nous avons placé l’argent au dessus de l’être humain au lieu de le mettre à notre service ; nous sommes des personnes, pas des produits de marché." (2)

Cette exigence éthique indique deux choses. 

Premièrement, nous ne sommes pas en face d'une pseudo "révolution" type mai 68 qui réclamait le renversement de l'Ordre moral" avec des slogans du type "ni Dieu ni maître", et qui en réalité a servi pendant quarante ans les intérêts d'une caste ploutocratique sansfrontiériste. Jean Sévillia, dans son livre paru en 2007, "Moralement correct, Recherche valeurs désespérément", indiquait déjà la solution : "Pour sortir de la crise qui se manifeste sur tous les plans, il faudra bien réinventer des codes communs. Et sans doute renouer avec la morale élémentaire qui a longtemps garanti la stabilité du lien social."

 

Deuxièmement, les Indignés conteste la démocratie dite "représentative", qui ne représente pas le peuple mais les intérêts, nous le disions, d'une caste ploutocratique ultra-minoritaire. Ils affirment ainsi que "la démocratie représentative ne défend pas les droits des gens, il faut des alternatives et le FMI n'est pas la solution". "Nous manifestons pour une démocratie réelle et contre la dictature financière qui prend des décisions sans écouter les peuples".

 

Les Indignés, des fascistes antiparlementaires ? C'est donc l'accusation que les laquais du système néo-mondialiste risquent de lancer les prochains jours à l'encontre d'un mouvement dont le soubassement idéologique renverse le relativisme de la Révolution maçonnique de 1789 dont le principe a été synthétisé par la phrase de Jacques Chirac : "Non à une loi morale qui primerait la loi civile" (Jacques Chirac, Journal du Dimanche, avril 1995).

 

 Le Courrier International a ainsi consacré un éditorial à la question du "populisme" des Indignés... On est pas loin de l'accusation de "fasciste" et du point Godwin : "La montée des populismes européens, classés à droite, n’est pas si éloignée d’un mouvement comme les “indignés” espagnols, classés plutôt à gauche. Ce sont même les deux côtés de la même médaille. On retrouve chez les uns comme chez les autres un égal rejet des partis politiques traditionnels et une déception à l’égard du système parlementaire", argumente Philippe Thureau-Dangin. (3)

 

Le même débat avait entouré l’extraordinaire succès du livre du juif protestant Stéphane Hessel, "Indignez-vous". Ce qui n’a pas empêché l’intéressé de marquer des réserves sur le mouvement désormais international. "Je suis avec beaucoup d'intérêt et de sympathie tous les mouvements qui se réclament de valeurs négligées par les gouvernements en place, notamment ceux qui utilisent le terme d' 'indignation' pour marquer leur engagement. Néanmoins cela ne signifie pas que je m'identifie à chacun d'entre eux ni qu'ils s'inscrivent dans la lignée de mon petit livre", dit-il au Plus du Nouvel Obs. L’appel de certains à s’abstenir lors des élections, en particulier, ne lui convient pas : "Après 'Indignez-vous !', j'ai publié avec Gilles Vanderpooten 'Engagez-vous !' (…) J'y enjoins la jeunesse à agir, notamment en allant voter. Il n'est donc pas question que je m'associe à des mouvements qui prônent l'abstention", précise Stéphane Hessel. (4)

 

Evidemment, la morale en politique, l'abstention et même une réelle démocratie ne dépendant pas des partis politiques dont les représentants ont été préalablement choisis par d'autres instances..., étant ce que le système craint le plus, si les Indignés parlent d'abstention, il n'est pas étonnant de voir leur mouvement assimilé au "populisme" et bientôt au "fascisme"...

 

 

Sources:

 

(1) http://www.rtbf.be/info/monde/detail_a-travers-toute-l-europe-des-indignes-prennent-la-rue?id=6193773

(2) http://www.marianne2.fr/Espagne-Pour-toutes-ces-raisons-je-suis-indigne-texte-traduit_a206583.html

(3) http://www.courrierinternational.com/article/2011/05/26/populistes-indignes-meme-combat

(4) http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1642;mon-soutien-conditionnel-a-la-french-revolution.html

Partager cet article
Repost0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 15:43

Libye: onze morts dans des frappes de l'Otan à Zliten

12h24. Onze personnes ont trouvé la mort dans des frappes menées lundi par l'Otan contre des sites civils et militaires à Zliten, dans la région de Wadi Kaam, à environ 150 km à l'est de Tripoli, selon l'agence officielle libyenne Jana.

 

Source: http://lci.tf1.fr/filnews/monde/libye-onze-morts-dans-des-frappes-de-l-otan-a-zliten-6509832.html

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 18:46

Voici maintenant quatre jours que l’opposition géorgienne, menée par la géorgienne Nino Burdzhanadze (photo), tente de mettre fin au régime dictatorial de Mikhaïl Sakhachvili, au nom de la lutte contre le clan « néobolchévique », qui a confisqué le pouvoir en Géorgie, selon les propres mots de l’opposante. Avec plus de 300 arrestations, le spectre des répressions sanglantes de novembre 2007 plane sur les manifestants géorgiens.

Malgré les appels de Mme Burdzhanadze, les ambassades occidentales restent muettes. La presse française, par son silence, continue d’apporter son soutien au dernier régime stalinien de l’ex-URSS. Faute de pouvoir compter sur le soutien de son peuple, le satrape géorgien bénéficie de celui inconditionnel de la famille Glucksman et de leurs relais dans les médias français.

 

Source: Communiqué de realpolitik.tv du 24/05/2011

 http://www.realpolitik.tv/2011/05/georgie-communique-de-realpolitik-tv/

Partager cet article
Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 05:12

Coup de tonnerre ! A l'occasion du scandale DSK, "Riposte laïque", rend hommage aux rois de France, à la France royale et catholique dans un article de Georges Clément lisible ici : http://ripostelaique.com/le-veritable-scandale-dsk-une-france-pervertie.html

 

Les facebookiens diffusent l'information massivement. Les nombreux contacts royalistes qu'a Pierre Cassen, l'administrateur du blog ripostelaïque.com, l'auraient fait réfléchir et évoluer sur la question royaliste.

 

 Une coquille s'est glissée dans le texte, l'auteur écrit "Charles V" au lieu de Charles VI. 

 

Christroi se félicite de cette saine évolution de l'Association "Riposte laïque".

 

Voici le texte in extenso publié le 23 mai et titré "Le véritable scandale : une France pervertie":

 

"Il n’y a plus d’hommes d’état. Celui-ci (ou celle-là) sacrifie ses plaisirs, sa vie, ou sa fortune pour la sauvegarde ou la grandeur de l’état dont il a la charge. Et les exemples ne manquent pas dans l’histoire des pays européens. Sauf pour les monarques qui héritaient du trône, quelque fois sans en pouvoir mais, les républiques et les empires électifs choisissaient leurs souverains ou dirigeants en écartant les hommes pervers autant que faire se pouvait.

On peut discuter de la politique menée par les rois, empereurs, présidents du conseil ou de la république qui gouvernèrent la France, mais à part la folie survenant comme dans le cas de Charles V, les gouvernants eurent à cœur la grandeur du pays, et l’on pendit un Enguerrand de Marigny, on disgracia Jacques Cœur, on enferma Fouquet, on vilipenda Talleyrand pour atteinte à la probité et à l’honneur de l’état.

Le vice peut être porté par l’intelligence ou surgir à l’improviste, il ne peut être toléré par la nation ou être honoré en toute connaissance de cause.
« La femme de César doit être insoupçonnable » et lorsque cela arriva, cela finit très mal ; n’est-ce pas Caligula, Néron ou Caracalla ?

Dans l’économie d’entreprise on chercha pendant la seconde moitié du vingtième siècle à déterminer le caractère et les pulsions possibles d’un candidat au poste de cadre avant de lui confier la direction d’un service ou d’une entreprise ; les diplômes ne suffisaient pas à assurer la bonne direction des hommes, le chef devant, pour être respecté, être respectable.

Se donner tant de soucis pour vérifier la moralité et les qualités humaines nécessaires au commandement – justice, reconnaissance des mérites de ses subordonnés, fermeté devant leurs fautes voire leurs insuffisances – paraissaient naturel, normal et, y manquer, fautif.
« Mais notre siècle égalitaire a réprimé tous ces abus » (air connu) et bientôt l’horrible réalité se fit jour : les caractériels et les pervers étaient discriminés !
Or, la discrimination, ce Mal Absolu pour nos contemporains, eut les chartes européennes et onusiennes contre elle, et l’on cessa d’enquêter outre-mesure.

La France finit par adorer ce qu’elle brûlait hier : l’arrogance, la perversité, le cynisme, en un mot la réussite de l’ange noir. Car c’est la France qui a mis Sarkozy au pouvoir et ce dernier qui a fait nommer DSK au FMI ! Ce sont 57% des « Français » qui croient à un « piège » qu’on aurait tendu au bon Dominique, sans se demander si le fait d’avoir pu être « piégé » et d’avoir donner dans ce « piège » n’aggraverait pas son cas, révélant le violeur en lui.

Ce sont les socialistes qui expliquent que le viol n’est pas si grave puisqu’il « n’y a pas mort d’homme » (Jack Lang), ou que la présomption d’innocence est sacré pour DSK (Qui n’est pas n’importe qui) mais superflue pour le pauvre Garcia qui est un « quidam » (BHL), qui assurent qu’il y a des traitements auxquels on ne soumet pas certains hommes compte tenu de leur position, c’est-à-dire qu’ils leurs accordent des privilèges, ces mêmes privilèges que ces mêmes socialistes diabolisent quand il s’agit de la France de l’ancien régime renversée par une Révolution qu’ils adulent, dont ils se disent les fils, et qui mit fin à ces « abus » de la manière sanglante que l’on sait.

Cette France mutante, déconnectée du reste du monde sur le terrain de la morale, qui n’a pas de mots assez durs pour ce vocable d’ailleurs (et à tel point qu’elle le remplace par celui de « éthique » lorsqu’il ne lui est plus possible d’éviter de parler de la « chose »), cette nation donc, anciennement civilisée, a réussi, en cinquante ans, à se transformer en une moderne « Sodome et Gomorrhe ».

Qui peut dire que DSK est coupable ? Pas un Français assurément, qui vit dans l’environnement de débauche que publicité, télévision, cinéma et enseignement lui imposent ! Si DSK est connu depuis longtemps comme un obsédé qui agressa nombre de femmes dans l’exercice de ses fonctions ou lors de rencontres fortuites, ce n’est pas la société dans laquelle il baignait qui pouvait l’en dissuader ni atténuer ses pulsions morbides. Et, bien sûr, la preuve suprême de cette déliquescence réside dans son ascension sociale et politique, qu’un homme comme lui n’aurait jamais pu connaitre dans les années 50 encore.

C’est bien le monde politique français, du petit maire au président de la république, qui s’est vautré, depuis des décennies, dans les plaisirs vaniteux et l’impunité recherchée.
Longtemps il fut de bon ton de s’élever contre la locution « tous pourris » et de refuser tout « amalgame » lorsque des citoyens exaspérés la jetaient à la tête de leurs élus goguenards ; mais la vérité est dans cette exclamation ! Lequel, parmi ceux qui ne le seraient pas, s’est-il élevé contre la candidature de Nicolas Sarkozy, les nominations de jacques Lang, Frédéric Mitterrand ou Dominique Strauss-Kahn ?

Le fait d’avoir tenu caché, pour raisons de confort ou de sécurité, quand ce ne serait pas de cupidité, la tentative de viol de sa propre fille par DSK disqualifie la mère de Tristane Banon et la range dans la catégorie citée plus haut ; le fait pour cette dernière de renoncer à poursuivre celui qui tenta de la forcer et qu’elle dénonça devant les caméras, est aussi une preuve de ce que « tout est pourri au royaume de France » et avec elle tous ceux qui sachant cachèrent.
La France ne se relèvera ni indemne ni unie de cette descente aux enfers collective, et lorsqu’un nouvel être politique renaîtra de ses décombres il portera un autre nom.
Un nouveau baptême de Clovis en quelque sorte !"  

---------------------------

Merci à Dominique

Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 20:14

"Israël ne permettra jamais de diviser Jérusalem (Netanyahu)". Titre sur l'agence russe Rian.ru (http://fr.rian.ru/world/20110524/189596857.html)

 

"Nétanyahou se dit prêt à des compromis" sur Le Figaro (http://www.lefigaro.fr/international/2011/05/24/01003-20110524ARTFIG00698-netanyahou-se-dit-pret-a-des-compromis.php)

 

Deux dépêches pour le même sujet, deux titres diamétralement opposés. ...Cherchez l'erreur.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 14:25

A l’appel d’associations, d’organisations politiques, de journaux, etc., un « pique-nique » populaire est organisé mercredi 25 mai à 20h, place de la Concorde à Paris.

Il s’agit de protester contre les agissements de l’oligarchie mondialiste aux commandes, qui pendant ce temps se goinfrera à quelques pas de là, pour le dîner mensuel du club « Le Siècle ».

Apporter de quoi manger et boire.

 

Source

Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 07:45

La Ligue de Défense Juive a perturbé une conférence donnée jeudi 5 mai à la mairie du 14ème arrondissement de Paris sur le thème « Palestine : une résistance populaire non violente ». Un internaute a pris ces images des altercations :

 

Source: http://www.ndf.fr/nos-breves/23-05-2011/la-ligue-de-defense-juive-en-action-a-la-mairie-du-14e

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 08:31

Trois associations féministes de gauche et d’extrême-gauche, « abasourdies par le déferlement quotidien de propos misogynes tenus par des personnalités publiques » pour défendre Dominique Strauss-Kahn, lancent un appel à se rendre à un « rassemblement festif contre le sexisme » dimanche 22 mai à 17h place Igor Stravinsky, près de Beaubourg à Paris, appel signé par plus de 1 500 personnes (dont Audrey Pulvar, Florence Foresti ou Clémentine Autain) et relayé par une dizaine d’autres associations.

Ces derniers jours, « nous avons eu droit à un florilège de remarques sexistes, du « il n’y a pas mort d’homme » au « troussage de domestique » en passant par « c’est un tort d’aimer les femmes ? » ou les commentaires établissant un lien entre l’apparence physique des femmes, leur tenue vestimentaire et le comportement des hommes qu’elles croisent » regrettent-elles. Signe du radicalisme de leur féminisme, le communiqué des associations refuse de faire du masculin le genre par défaut du pluriel mixte comme le veut la tradition dans la langue française (elles écrivent « Nous sommes en colère, révoltées et révoltés, indignées et indignés » au lieu de « Nous sommes en colère, révoltés, indignés »).

Les associations perçoivent dans les paroles de Jack Lang et Cie « une fulgurante remontée à la surface de réflexes sexistes et réactionnaires » (NdCR. "Réactionnaires" par rapport à qui ou à quoi ? Si "réactionnaires" se rapporte à la situation de la femme dans le droit moderne issu de 1789, le mot, impropre, devrait plutôt être "conformistes"...) qui « ouvrent la voie aux partisans d’un retour à l’ordre moral qui freine l’émancipation des femmes et des hommes ».

Samedi à 15h30, 354 personnes avaient prévu sur Facebook de répondre à leur appel.

 

----------------------------------------------------------
Partager cet article
Repost0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 07:14

LE PROCHAIN PRESIDENT D’ISRAEL

Par Gilad Atzmon


Samedi 21 Mai 2011

Source: http://www.gilad.co.uk/writings/gilad-atzmon-the-next-israeli-president.html


Au cas où vous ne le sauriez pas Le London Jewish Chronicle est le meilleur journal en circulation. Parfois il déterre les meilleures citations qui soient. Celle–ci, n’est autre qu’un propos de Dominique Strauss-Kahn datant de 1991, lors de la Guerre du Golfe :


« Je considère que tout Juif de la diaspora, et donc c’est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël. C’est pour ça d’ailleurs qu’il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques…. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l’ensemble de mes actions, j’essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d’Israël ».

Je pense que Dominique Strauss-Kahn a épuisé ses chances de devenir le prochain Président français. Cependant, au vu de sa loyauté envers Israel et de ce que l’on dit de son enthousiasme libidineux, il pourrait aussi bien envisager de concourir pour cette fonction en Israel.

(Note du Traducteur : D’autant qu’il s’y sentirait moins seul et il y fonderait une tradition : Moshé Katsav, huitième président de l'Etat d'Israël, du 31 juillet 2000 à en janvier 2007, est en ce moment inculpé pour viol, harcèlement sexuel, obstruction à la justice et menaces contre témoins.

BIENVENUE AU CLUB ! ET POUR NOUS BON DÉBARRAS !

---------------------------------------------

Merci à Truth

Partager cet article
Repost0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 14:23

 

«Je comprends Hitler. Je pense qu’il a fait de mauvaises choses, absolument, mais je peux l’imaginer assis dans son bunker à la fin». «Bien sûr je ne suis pas pour la Deuxième Guerre mondiale, je ne suis pas contre les juifs», a-t-il notamment expliqué avant de poursuivre, devant le public médusé :
«Je suis avec les juifs bien sûr, mais pas trop, parce qu’Israël fait vraiment chier».

 

Plutôt habituée aux provocations convenues et aux propos politiquement correct, la Croisette a été secouée par la conférence de presse tenue par le grand réalisateur Lars Von Trier (photo) à l’occasion de la projection de son film Melancholia, en compétition pour la Palme d’Or.

 

Le cinéaste danois -encensé par les Inrocks et Télérama- a suscité le malaise et l’incompréhension en évoquant sa « relative sympathie » pour Hitler et affirmant qu’Israël « faisait vraiment chier ».

 

Les acteurs du films présents autour du réalisateur semblaient hautement embarrassés par ces propos faisant suite à une question sur les origines allemandes du réalisateur et sur ses propos tenus récemment dans une revue danoise, concernant «son goût pour l’esthétique nazie».

   

«Ce que je veux dire à ce propos, c’est que j’aime vraiment beaucoup Albert Speer » (l’architecte officiel du IIIe Reich) a-t-il expliqué. « Même s’il ne fut peut-être pas l’une des meilleures créatures de Dieu, il avait ce talent qu’il a pu exercer pendant le régime nazi », a-t-il ajouté avant de conclure en riant à moitié :«Ok, I’m a nazi» (Ok, je suis un nazi). (1)

 

Après ces propos immondes, Lars Von Trier a bien évidemment été aujourd'hui exclu du festival de Cannes, déclaré "persona non grata"... (2)

 

 

Sources:

 

(1) http://fr.novopress.info/85120/le-realisateur-lars-von-trier-sympathise-relativement-avec-hitler-et-critique-israel/

(2) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/05/19/97001-20110519FILWWW00497-lars-von-trier-non-grata-a-cannes.php

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 11:59

Lu sur Isarël7 :  Mardi, Rami Makhlouf, l’un des plus proches de Bachar El-Assad – et aussi son cousin – accordait une interview au « New York Times » dans laquelle il faisait savoir « que si l’aide américaine et européenne aux rebelles syriens ne cessait pas, Damas faire usage de deux options stratégiques qui sont en sa possession: déclenchement d’un conflit avec Israël ou acheminement d’armes à destination de la Judée-Samarie et des Arabes israéliens en les poussant à un soulèvement contre Israël.

 

« S’il y a instabilité en Syrie, il n’y aura plus de stabilité en Israël », déclarait celui qui a la haute main sur toute l’économie syrienne, avant de rajouter « Dieu sait ce qu’il pourrait arriver si le régime d’Assad était poussé dans ses derniers retranchements »

Source: http://www.contre-info.com/la-syrie-menace-israel

-----------------------------------------------------------------

La Syrie, nœud gordien du Proche-Orient ? La Syrie, à la lumière des événements actuels (premières contestations d'envergure depuis une trentaine d'années) et au vu des enjeux stratégiques qui pourraient découler d'une déstabilisation éventuelle du pouvoir Syrien, est-elle aujourd'hui ce que l'on pourrait appeler le nœud gordien du Proche-Orient ?  

La Syrie, nœud gordien du Proche-Orient ? (1/2) par François Costantini.
Enregistré le 09/04/2011. par realpolitiktv

Partager cet article
Repost0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 08:58

Norman G.Finkelstein, de la culpabilité en... par clap36
 
Pour avoir dénoncé l’instrumentalisation de la Shoah à des fins politiques (soutenir Israël) ou mercantiles (obtenir des réparations financières), le politologue états-unien, fils de survivants du ghetto de Varsovie, Norman G.Finkelstein, s’est fait interdire d’enseignement à l’Université DePaul de Chicago.
Dans un entretien réalisé le 11 janvier 2011 par Sylvia Page et Béatrice Pignède pour Clap36, l’auteur de « L’Industrie de l’Holocauste » revient avec humour sur les fondements d’un usage politique de la culpabilité. Il égratigne au passage la « stupidité française » qui a émis une loi punissant la négation de la Shoah et érigé BHL au rang de philosophe.
Partager cet article
Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 22:58
Partager cet article
Repost0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 18:18
 
 
Partager cet article
Repost0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 08:51

Certains parlementaires voudraient lever l'interdiction sur la recherche utilisant des embryons (Ndlr. Voir le débat BFMTV2012: Cardinal André Vingt-Trois).

L'Abbé Grosjean, responsable des questions éthiques pour le diocèse de Versailles, réagit vivement pour "3min pour convaincre" : c'est une remise en cause gravissime des droits de l'homme : jamais, même pour de bonnes intentions, on ne peut utiliser l'homme comme un matériau, un objet. Encore moins quand cela suppose sa destruction... Dans l'histoire, quand cette ligne rouge a été franchie, on a eu le droit au pire...

 

 

Via http://www.e-deo.info/a-pleine-vie/avortement/recherche-sur-lembryon-le-retour-de-lhomme-objet

Partager cet article
Repost0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 08:40

Pas de Gay Pride à Tours
Cliquez sur l’image pour découvrir le collectif et signer la pétition

via http://www.contre-info.com/pas-de-gay-pride-a-tours-2

Partager cet article
Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 22:59
Partager cet article
Repost0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 10:11
Discrimination, stigmatisation, racisme, antisémitisme, homophobie, xénophobie...Pour lutter contre ces maux infâmes, vous pouvez compter sur leur savoir faire...
 
Partager cet article
Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 07:49

Sur le site Nationspresse.info (1) nous trouvons une tribune de Gilbert Collard dénonçant le "deux poids et deux mesures" dans le débat sur la laïcité, au sujet de ces étudiants juifs bénéficiant d'une dérogation afin de ne pas passer leurs concours d'entrée à des grandes écoles (Mines, Ponts, Centrale et Supélec) le jour de la pâque juive. Des sessions secrètes de nuit ont été prévues, avec un confinement préalable des candidats" ! (2) :

 

Libres propos de Gilbert Collard

C’est la France du désordre religieux, du passe-droit confessionnel. D’un côté, l’UMP organise un grand petit débat sur la laïcité, de l’autre, la loi interdit le port du voile ; interdiction visant directement le comportement religieux ostentatoire de certaines musulmanes. On peut comprendre cette interdiction vu l’arriération qu’elle combat, vu l’idée de la femme qu’elle veut défendre.

Au même moment où cette prohibition tombe, forcement stigmatisante, on apprend par une délicieuse indiscrétion du cite Médiapart qu’une poignée (5 à 10) d’étudiants juifs des grandes écoles bénéficient d’une dérogation afin de ne pas passer les examens le jour de la pâque juive ! Pour des raisons lunaires, il est interdit aux plus religieux de travailler ce jour fatidique. Le laïcisme lunatique a fait le reste… il avait été décidé pour cinq ou dix candidats qu’ils passeraient leurs examens la vieille, lors de séances nocturnes, sous la surveillance du grand rabbinat, auxiliaires de l’éducation nationale. La décision semble, bien qu’il le démente, venir de l’Élysée…

On ne peut mieux faire pour créer le désordre dans l’unité nationale et le sentiment chez nos concitoyens qu’il existe deux poids et deux mesures. On ne peut organiser un débat sur la laïcité et la fragmenter à coups de privilèges religieux accordés aux uns et refusés aux autres. On touche du doigt la faiblesse d’un État soumis aux pressions préférentielles, qui n’obéit à aucune idée républicaine directrice, mais à des accommodements d’une nature difficile à définir. Il nie d’un côté ce qu’il affirme de l’autre. Un essayiste, après avoir fait un diagnostic robespierriste, a trouvé, dans le monde, une solution radicale : le calendrier républicain étant basé sur des fêtes catholiques, il est pénalisant pour des citoyens pratiquants une autre religion, il faut donc l’adapter !

 

---------------------------------------

Note de Christroi. Le site Politique.net ironise justement : "A part ça, le débat de l'UMP sur la laïcité, souhaitée par l'Elysée, n'était évidemment pas un prétexte pour stigmatiser une autre communauté religieuse, les musulmans, dans l'objectif de récupérer des voix au Front national..." (3)

 

De leurs côtés, le grand rabbin de France Gilles Bernheim et le président du consistoire central Joël Mergui ont dénoncé jeudi 14 avril un "procès en laïcité instruit". Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier, avait assuré auparavant que "le confinement" au moment de Pessah (la Pâque juive) de quelques étudiants juifs "ne mettait pas en cause les principes de laïcité républicaine". (4) Rien que ça...

 

Selon un article de Libération.fr, "après cette révélation, les épreuves parallèles n'auront finalement pas lieu." (5)

 

 

Sources:

 

(1) http://www.nationspresse.info/?p=130448

(2) http://www.mediapart.fr/journal/france/110411/grandes-ecoles-le-coup-de-l-elysee-contre-la-laicite

(3) http://www.politique.net/2011041301-concours-session-speciale-pour-juifs.htm

(4)  http://www.lepoint.fr/societe/paque-juive-grandes-ecoles-les-organisations-juives-denoncent-un-proces-en-laicite-14-04-2011-1319486_23.php

(5) http://www.liberation.fr/societe/01012331744-les-concours-amenages-pour-des-etudiants-juifs-ca-n-a-rien-de-nouveau

Partager cet article
Repost0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 17:32
Partager cet article
Repost0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 16:00
Partager cet article
Repost0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 11:58
Partager cet article
Repost0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 20:04
Partager cet article
Repost0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 22:57

Communiqué de Bernard Lugan, 11 avril 2011

 

En quatre mois de crise, Laurent Gbagbo n’aura commis qu’une seule véritable erreur politique, celle de déclarer la guerre à la France. Elle lui fut fatale. Revenons sur les trois jours qui firent basculer la Côte d’Ivoire afin de bien comprendre comment l’histoire s’est subitement emballée.

La partition de la Côte d'Ivoire en 2002

La partition de la Côte d'Ivoire en 2002 - cliquez sur la carte pour l'agrandir

- Le samedi 9 avril, la zone de l’hôtel du Golf fut bombardée par les partisans de Laurent Gbagbo ce qui signifiait donc qu’ils disposaient encore de ces « armes lourdes» que la France avait pour mandat de réduire au silence afin de protéger les populations civiles.

- Le dimanche 10 avril, et bien que le camp Gbagbo eut dénoncé ces bombardements comme étant une provocation, les hélicoptères de la force Licorne attaquèrent la résidence présidentielle où ils détruisirent plusieurs véhicules armés. Les partisans de Laurent Gbagbo demandèrent alors aux miliciens de s’en prendre directement aux soldats français. A partir de ce moment, la force Licorne fut dans une impasse. Elle risqua même d’être aspirée dans un engrenage incontrôlable car le camp Ouattara la poussait à intervenir plus directement, cependant que le camp Gbagbo guettait son moindre faux pas pour pouvoir crier au néocolonialisme. Pour l’état-major français la priorité fut dès lors de sortir rapidement de ce double piège.

- Le lundi 11 avril, la solution fut trouvée par le haut, au terme d’une opération militaire parfaitement menée. Les hélicoptères français procédèrent à des frappes sévères qui réduisirent les derniers défenseurs de Laurent Gbagbo, cependant que d’autres troupes ouvraient le chemin aux forces d’Alassane Ouattara. Ce furent bien ces dernières qui pénétrèrent dans la résidence présidentielle et qui arrêtèrent l’ancien président. Mais sans le fort « coup de main » français, elles en auraient été incapables.

L’arrestation de Laurent Gbagbo ne doit pas faire oublier que la Côte d’Ivoire est coupée en deux et que toute création d’un gouvernement d’unité nationale ne serait que colmatage. De plus, Alassane Ouattara est, qu’on le veuille ou non, arrivé au pouvoir dans les fourgons de l’ancien colonisateur, ce qui ne va certainement pas renforcer son prestige aux yeux des 46% d’Ivoiriens qui ont voté pour Laurent Gbagbo lors du second tour des élections présidentielles.

Bernard Lugan
www.bernard-lugan.com
www.afriquereelle.blogspot.com

Source: http://www.realpolitik.tv/2011/04/reflexions-%c2%ab-a-chaud-%c2%bb-apres-l%e2%80%99arrestation-de-laurent-gbagbo/

Partager cet article
Repost0