Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 17:41

 

 

 

 

Au sommaire de cette édition du 13 janvier 2014 :

 

 

Affaire Dieudonné : le pathétique le disputerait au ridicule, si ce n'était de la censure totalitaire

 

"Oubliez licenciements, théorie du genre, dette, hausse de la TVA, criminalité galopante, baisse des retraites, harem du président, l'urgence, on vous le dit, en Hollandie c'est l'interdiction des spectacles de Dieudonné maître quenellier. Pauvre spécialité lyonnaise ainsi martyrisée, devenue un symbole pour le président du Crif (LICRA), lobby très peu représentatif des Juifs de France mais très présent dans les arcanes du pouvoir, Roger Cukierman (il s'agit en fait d'Alain Jakubowicz, président de la Licra. Cukierman lui a défini la quenelle comme un "salut nazi à la mode Dieudonné", NdCR.) qui voit en elle un salut nazi inversé signifiant la sodomisation des victimes de la Shoah. L'oracle a parlé, la signification ne peut être autre. Mieux que l'Académie française ou le Littré, le Crif définit tout, sentence, autorise, met à l'index les mots, les gestes, les pièces et les scenari. Et même si une analyse psychatrique semble nécessaire pour M. Cukierman Jakubowicz, les ministres, les journalistes, les juges, les simples mortels sont priés de s'y soumettre.


La meute est lancée, car depuis qu’elle existe, la « quenelle » a été pratiquée par bon nombre de comédiens, sportifs, chanteurs ou même présentateurs de télévision, puisque chacun n’y voyait qu’un bras d’honneur à la bien-pensance ou au politiquement correct. Les plus en vue s’excusent platement. Certains assument, comme Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch ou le joueur de foot Annelka. Quant aux petits, les sans grades, les anonymes, ils se font massacrer, ficher sur des sites que la Gestapo n’aurait pas reniés, donnant leurs nom, adresse, et employeur, afin qu’ils perdent leur emploi.
 
Quand Dieudonné se faisait les dents sur les Musulmans, les Noirs, les Blancs ou les Catholiques, dans ses spectacles auxquels assistaient des Musulmans, des Noirs, des Blancs et des Catholiques, personne ne s’est senti obligé de pratiquer la censure. D’ailleurs, il continue de le faire.
Personne n’est obligé à se rendre dans les spectacles de Dieudonné.  Personne n’est obligé de rire à ses blagues sur les chaînes du service public puisqu’il y est interdit d’antenne. Il ne doit d’ailleurs pas toucher beaucoup de subventions publiques.
Ce n’est pas le cas de Marc Jolivet, qui dans l’émission « Vivement dimanche » de Michel Drucker, sur France2, pour faire rire sans doute, a déclaré avoir rêver « que la tête coupée de Marie-Antoinette lui faisait une fellation ». Pourtant il peut toujours s’exprimer, malgré le trouble à l’ordre public que cela peut causer chez les Royalistes, les féministes, ou tout simplement les amoureux de la France et de son histoire…
Ce n’est pas le cas des Femen, qui commettent sacrilèges et déprédations contre l’église catholique. Pourtant elles peuvent toujours s’exprimer, malgré le trouble à l’ordre public que cela peut causer chez les Catholiques, les amoureux du patrimoine ou tout simplement les gens de bon goût…
Ce n’est pas le cas des groupes de rap, qui veulent tuer du flic et du blanc, ou niquer la France. Pourtant ils peuvent toujours s’exprimer, malgré le trouble à l’ordre public que cela peut causer chez les Français, les forces de l’ordre, ou tout simplement les mélomanes…
 
Deux poids, deux mesures. Ou plutôt non. C’est l’officialisation d’une dictature socialiste, jacobine, léniniste. Par le procédé d’amalgame, commun à toutes les dictatures, Manuel Valls déclare bien sûr qu’il est un défenseur de la liberté d’expression mais que celle-ci naturellement « exclut la défense du régime de Vichy, l’antisémitisme, le racisme, l’islamophobie, l’homophobie » comme le précise sa note aux Préfets.
On notera au passage, que l’antichristianisme, lui, n’est pas concerné. Les Femen ont de beaux jours devant elles.
 
Ensuite, sous l’imputation « de défense du régime de Vichy », on peut interdire tout ou presque, les débat sur le changement de société : la pertinence des syndicats, la politique familiale, l’organisation territoriale…
Sous l’imputation d’ « homophobie », on peut interdire tout mouvement qui promeut une société naturelle fondée sur la famille, la protection de l’enfance…
Sous l’imputation d’ « islamophobie », on peut aussi interdire tout mouvement politique considérant que l’Islam est une résultante d’une immigration incontrôlée, dangereuse lorsqu’elle est manipulée à des fins politiques par l’Arabie Saoudite ou le Qatar, comme c’est le cas en Syrie, dans le Caucase et, qui sait, demain dans les banlieues françaises…
Sous l’imputation de « racisme », on interdit déjà tout débat sur la préférence nationale, l’identité et la souveraineté.

 

L'instrumentalisation de la justice par Manuel Valls montre à quel point le système est pourri. Voir le Conseil d'Etat, Cour suprême du droit administratif en France, s'abaisser à cette parodie de justice, peut légitimement en choquer plus d'un à l'instar d'Anne Baux , la présidente de l’Union syndicale des magistrats administratifs , qui est abasourdie par l'empressement du Consel d'Etat : «Je n’ai jamais vu ça, ça ne s’est jamais fait car pour qu’il y ait procédure contradictoire devant le Conseil d’Etat la requête du ministre doit être communiquée au défendeur» pour qu’il puisse préparer l’audience. «Même en droit électoral on ne juge pas aussi vite.» (Fin de citation)

 

... Comment s'étonner après qu'un bon nombre de Français juifs commencent à se faire entendre pour que l'on cesse de parler et de condamner en leur nom, car ils sentent bien qu'obliger tout le monde à prendre partie pour ou contre la quenelle de Dieudonné risque fort de se retourner contre eux qui n'ont rien demandé, et pour le coup de créer un véritable antisémitisme.

 

On va donc arriver au paradoxe complètement délirant où dans les textes, en Hollandie, le salut nazi n'est pas condamnable, mais une quenelle oui.

 

S'il fallait faire taire toutes les personnes qui risquent de porter atteinte à la "cohésion sociale" on pourrait peut-être commencer par le gouvernement. ... Comme pour le "mariage" gay un lobby ultra-minoritaire au sein même de la communauté qu'il prétend représenter a réussi à imposer ses volontés à un gouvernement de soumis.

 

Le kremlin de Kazan et la rivière KazankaLes communautés juive, chrétienne et musulmane peuvent très bien vivre ensemble dans la paix et l'harmonie comme à Kazan en Russie pour peur que les lobbies au services d'autres Etats comme Israël, le Qatar ou l'Arabie Saoudite n'instrumentalisent pas les confessions au prix de la cohésion nationale, au prix du contrat de démocratie.

 

Un grand écrivain français a écrit à propos de ce contrat démocratie au moment de la guerre d'Espagne que "chaque bulletin de vote représente un fusil dont la minorité renonce à se servir en échange de l'engagement solennel que ses droits seront respectés." Le déni de justice, l'inégalité, et l'arbitraire sont des cas de rupture de contrat. Je vous laisse alors imagine ce qui se passe tôt ou tard lorsque c'est la majorité qui voit ses droits bafouer par une minorité n'ayant que ses propres intérêts religieux ou sexuels à imposer !

 

http://www.prorussia.tv/Affaire-Dieudonne-le-pathetique-le-disputerait-au-ridicule-si-ce-n-etait-de-la-censure-totalitaire_v707.html


. Sans surprise, le Conseil d'Etat entérine le diktat du Lobby qui n'existe pas, Arno Klarsfeld jubile 

. Le Président de la LICRA Alain Jakubowicz assimile la quenelle à "un salut nazi inversé signifiant la sodomisation des victimes de la Shoah" !

. Terrible lapsus d'Arno Klarsfeld sur l'affaire Dieudonné : "Les consignes d'Isr... sont "

. Un stage au Mémorial de la Shoah pour les auteurs de quenelles

. Le conseiller de Benyamin Netanyahou, Meyer Habib, propose en France une "loi anti-quenelle"

. Chaque jour, JSS News livre en pâture des dizaines de «nazillons» coupables de quenelles pour ruiner leur vie

 

 

- Un officier de gendarmerie, le général Soubelet, met les élus face à la ruine du système judiciaire français

 

C’est un homme d’honneur, un officier, qui s’est exprimé le 18 décembre devant la commission parlementaire de « lutte contre l’insécurité ». Il aura fallu un mois, pour que les propos du Général Soubelet, propos qu’il savait enregistrés, arrivent aux oreilles du public. Et les Français ont pu découvrir que le n°3 de la gendarmerie, n’avait ni sa langue dans sa poche, ni des œillères, fut-ce au prix de sa carrière. Pendant les 90 minutes qui lui furent accordées, ce général 4 étoiles s’est à la fois fait l’avocat de l’excellence de ses hommes et le procureur d’un système judicaire à bout de souffle, qui ne fonctionne qu’à l’idéologie et au dogmatisme. Ses propos posés, ceux d’un grand professionnel, en charge des opérations et de l'emploi, à la Direction générale de la gendarmerie nationale, ont dérangé beaucoup de monde.
 
Évoquant en préambule de son intervention, la lourdeur des procédures «sur le plan juridique», qui complique le travail des gendarmes, le général Bertrand Soubelet lâche je cite, que « les délinquants le savent et profitent du système (…) et il assène : Les gendarmes sont inquiets car on prend plus soin des auteurs que des victimes ». Il précise qu'en 2013, le travail de la gendarmerie a permis une hausse de 4% de personnes mises en cause, alors que le nombre de placements sous écrou « a diminué de 33% ». Et ça, c’est de la responsabilité de la justice.
 
Sans fard, loin du politiquement correct, il affirme que « les auteurs d'atteintes aux biens (cambriolages, vols...), les plus importantes numériquement, bénéficient d'un traitement pénal qui leur permet de continuer à exercer leurs activités ». Chiffres à l’appui, il illustre ses propos devant les députés : 65% des cambrioleurs interpellés dans les Bouches-du-Rhône, en novembre 2013 sont déjà dans la nature… Et le phénomène touche l’ensemble du territoire, puisque, je le cite à nouveau : « La notion de sanctuaire rural et périurbain n'existe plus (…) la délinquance et l'insécurité frappent au cœur de nos territoires, dans la ruralité profonde ».  Un phénomène lié à : une « migration importante de la population française en dehors des 25 agglomérations les plus importantes, vers la zone gendarmerie ».
 
Le général Soubelet s’interroge également : « Quand vous lâchez 65% de ceux qui se sont rendus coupables d'un certain nombre d'exactions, comment voulez-vous que les chiffres baissent ? ». Et il conclut : « c'est tout à fait impossible. Vous pouvez multiplier par deux, les effectifs de gendarmes dans les Bouches-du-Rhône, cela ne changerait rien. La réalité, c'est celle-là, je pense que c'est mon devoir de vous le dire, de manière peut-être un peu crue ». Pour bien faire comprendre que le problème de l’insécurité et celui du sentiment d’insécurité bien réel qui préoccupe les Français, ne sont pas générés par une défaillance des forces de l’ordre, il cite en exemple un autre département qu'il ne nome pas, où affirme-t-il encore : «le parquet recommande de mettre dehors les présumés délinquants mineurs étrangers, faute de moyens pour trouver un interprète ». Même laxisme de la justice, lorsque le « critère de valeur » pour une garde à vue, est qu'à « moins de 300 euros » de préjudice, « on remet tout le monde dehors ».
 
Rien de très neuf, en réalité.


Il est évident que le laxisme des juges, ne posant plus de barrières et de distinction claire, entre le bien et le mal, encourage la récidive, puisqu’elle s’apparente à une quasi-totale impunité. Et plus tôt intervient le rappel à la loi, plus tôt le délinquant peut avoir une seconde chance. Ce n’est pas le laxisme qui est humainement et socialement acceptable, mais bel et bien l’exemplarité de la sanction qui confère à la victime, comme au criminel, sa place dans la société. Ce qui est nouveau, en revanche, c’est qu’un officier parle publiquement, au nom de ses hommes. Il semblerait que ce corps d’élite en ait assez, de voir ses rapports confidentiels, finir au fond des corbeilles d’élus inconscients de la réalité du terrain, et tente de leur rappeler que la devise de la gendarmerie est : « Pour la patrie, l'honneur et le droit », trois notions que la Hollandie bafoue sans doute, un peu trop à leur goût.


http://www.prorussia.tv/Un-officier-de-gendarmerie-met-les-elus-face-a-la-ruine-du-systeme-judiciaire-francais_v708.html

 

- Cela fait 20 ans que l'ALENA et Bruxelles promettent le paradis sur terre, et ils veulent récidiver avec le traité transatlantique.

 

Certains y verront une simple coïncidence, d'autres y verront peut-être une date fixée dans un calendrier bien préparé. Ce début d'année 2014 est l'occasion en effet de célébrer les 20 ans du traité de libre-échange nord-américain intitulé Alena, ou NAFTA en anglais. C'est ce traité qui sert de modèle au traité de libre-échange transatlantique qui devrait être appliqué, ou plutôt imposé aux peuples européens et nord-américain courant 2015.

 

Rien de nouveau pour un projet porté dès 1990 au lendemain de la chute de l'Union soviétique sur les fonds baptismaux de la religion du commerce débridé car mondialisé et dont les financiers sont les prophètes. Des "négociations" qui s'opérèrent dans la plus totale opacité ont rassemblé négociateurs officiels et lobbyistes visant un objectif commun : le règne unique et la primauté du marché par l'abrogation de toutes frontières politiques, économiques, sociales ou sanitaires.

 

20 ans plus tard, à la veille de déposséder les européens du peu d'indépendance qu'ils conservaient jusqu'à présent, cette aniversaire est l'occasion de refaire le point sur les méthodes de manipulation et les résultats qui en découlent.

 

Premier constat : les promesses mensongères n'ont pas pris une ride.

Partant du principe qu'un mensonge répété dix mille fois ressemble à s'y méprendre à une contre-vérité, les promoteurs du traité transatlantique répètent à l'encan que cet évènement historique créera, comme le prétendirent les responsables européens avec Maastricht en 1992 ou le président Clinton en 1993 avec l'ALENA, plusieurs millions d'emplois en conséquence de l'augmentation du commerce. Les promesses de création d'emplois n'ont pas été au rendez-vous. Le nombre total d'emplois détruits est estimé à près d'un million. À comparer à la création de 20 millions d'emplois promise initialement. 

 

Ce bilan provisoire ne tient pas en compte la pression à la baisse des salaires pour les travailleurs états-uniens induite par les délocalisations et qui a contribué à leurs stagnations relatives.

 

On passera sur l'attente des résultats européens alors que se multiplient les fermetures d'entreprise sur le continent et se raréfient les solutions de reprises économiques locales en raison notamment d'un centralisme bruxellois suicidaire.

 

http://1.bp.blogspot.com/-d0vopM1vVH0/T1drNt04pFI/AAAAAAAACQI/2_zjHOUlOgY/s1600/USA+tentes+SDF+camp.JPGLes similitudes sont pourtant frappantes. L'ALENA a permis aux entreprises américaines de mobiliser leurs fonds d'investissements pour mettre en place des unités de production le long de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Profitant ainsi des salaires, du droit du travail et des normes environnementales bien plus faibles côté mexicain pendant que les usines fermaient aux Etats-Unis.

 

Si les grandes entreprises ont pu dégager des profits très importants, les conditions de travail de par et d'autres se sont elles considérablement dégradées. Les travailleurs se sont vus imposés des baisses de salaires, tandis que le chômage a augmenté.

 

L'analyse de Washington sur des pays européens affaiblis se précise et l'Union européenne n'est plus l'élément de puissance, de protection, qu'elle prétendait incarner. Au contraire, elle devient ce qu'elle n'a visiblement jamais cessé d'être : l'exécutant de la mise au pas des peuples européens avant leur asservissement complet par la puissance atlantiste.

 

L'Union européenne n'a été construite qu'autour de l'Argent comme valeur la plus élevée et de la finance comme autorité suprême. Les fusions, acquisistions se multiplient, notamment la prise de possession des banques européennes par les banques américaines.

 

La véritable force de frappe des Etats-Unis demeure sa capacité à imprimer des billets verts. La guerre des devises semble avoir repris de plus belle, pouvant entraîner des risques d'inflation dans le monde.

 

Le futur qui s'annonce sera difficile. De nombreux observateurs estiment que le Vieux monde est en train de subir un changement radical. La Grèce et Chypre sont des avertissements.

 

La dictature des marchés qu'implique le traité transatlantique est un déni de l'origine politique de l'Union européenne.

 

. Nouvel Ordre Mondial: Le 14 juin 2013 ont débuté entre Washington et Bruxelles les négociations en vue de la création de l'Accord transatlantique pour le commerce et l’investissement (TTIP)

. 150e anniversaire - De Gettysburg à Goldman Sachs : D'un monde libre à un monde communiste

 

- Israël met en place une politique d'apartheid contre les populations immigrées venues de l'Afrique noire

 

 

Malgré sa politique ultra sécuritaire de sanctuarisation de son territoire et les moyens titanesques mis en place pour limiter les incursions (mur de 4 mètres, clôtures électrifiées, drônes et miradors de surveillance), Israël vient d'être confronté pour la première fois de son existence à des manifestations importantes de demandeurs d'asile africains. Entrés illégalement selon les autorités, ils étaient plus de 30.000 à participer à une manifestation monstre dans le centre de Tel Aviv, après avoir défilé devant les ambassades occidentales. Près de 10000 d'entre eux se sont rassemblés dans le calme devant la knesset à Jérusalem face à un important dispositif policier, pour protester contre la politique d'immigration du gouvernement.

 

Le président du parlement qui a refusé de recevoir une délégation pourtant invitée par quelques élus a évoqué (tiens lui aussi NdCR. !) des "risques de troubles à l'ordre public" que susciterait leur présence au sein du bâtiment.

 

Originaires principalement d'Érythrée et du Soudan, deux pays ravagés par la guerre, les protestataires revendiquent leur présence sur le territoire hébreu en tant que réfugiés et dénoncent le refus des autorités d'examiner leur demande, ainsi que le placement en rétention de centaines d'entre eux.

 

Selon une loi votée le 10 décembre 2013, les immigrés clandestins peuvent dorénavant être placés jusqu'à un an en centre de rétention sans autre forme de procès. Une sépcialité nationale si l'on tient compte des 7383 palestiniens actuellement en détention sans inculpation ni décision de justice.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1e/Benjamin_Netanyahu_portrait.jpg/220px-Benjamin_Netanyahu_portrait.jpgInflexible comme à son habitude, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a déclaré (le 6 janvier lors d'une réunion avec les députés likud, NdCR.) qu'il ne cèderait pas. Je cite : "Ils peuvent protester autant qu'ils veulent, ça ne fera pas bouger Israël d'un cheveu de sa décision de les expulser. Je veux être clair, aucune protestation ou grève ni fera rien de la même façon que nous empêcherons les migrants d'entrer illégalement en Israël. Nous renverrons ceux qui ont réussi à entrer dans le passé."


Le Ministre de l’Intérieur Gideon Saar a quant à lui précisé (le 6 janvier 2014 à la radio de l'armée, NdCR.): je cite « Israël n’est pas leur maison et nous allons nous efforcer de garantir qu’il ne devient pas un pays d’infiltrés ».

 

Une position somme toute légitime, pour tout pays de par le monde, qui entend protéger l’intégrité de son territoire et maintenir la sécurité de sa population.
 
Alors faut-il s’étonner que des êtres qui ont fui les conflits, les persécutions, voire échappé à des génocides, cherchent à partager leur souffrance et à trouver refuge dans un pays comme Israël ? Une nation dont l’économie n’est certes pas florissante et qui ne peut accueillir toute la misère du monde, mais qui dispose au moins du soutien inconditionnel des pays occidentaux et d'aides financières annuelles. De plus, Israël intervient depuis de nombreuses années dans la course aux matières premières et alimentaires qui se déroule sur le continent africain.
Comme la France en son temps, l’Etat hébreu est devenue victime de son succès et de sa popularité. Tel Aviv ne sait d’ailleurs plus comment faire, pour endiguer l’arrivée de ces réfugiés qui n’aspirent qu’à retrouver une terre promise où règnerait enfin la paix. Cet afflux de migrants, pourtant moins important proportionnellement, que son équivalent en Europe, bouleverse visiblement l’équilibre national. Les actes de racisme se multiplient et les Falashas en font les frais : brimades, postes subalternes, refus de don du sang, agressions diverses, etc. ont amené cette population juive, de race noire, à réclamer l’égalité avec les juifs blancs. Une polémique a même éclaté à propos d’une directive qui prévoirait la stérilisation forcée des femmes de races noires.
 
Israël a beau soigner son image à l’international, une ségrégation, qui n’en porte pas encore le nom et qui ne touche pas que les palestiniens, parait s’installer dans le pays. Au nom de mesures sécuritaires, les autorités de l’Etat Hébreu multiplient les atteintes les plus évidentes aux Droits de l’Homme, sans que cela n’émeuve les innombrables philosophes, artistes, journalistes, politiciens ou hommes publics occidentaux, d’habitude si diligents à traquer toute forme de discrimination. Heureusement qu’il existe en Israël des citoyens, pour briser le mur du silence et rappeler l’origine de l’Etat hébreu. Nul doute alors, que le traitement présent de cette situation, ne dépend que d’une sensibilité politique des plus crispées et que les autorités, dans leur ensemble, sauront trouver les solutions finalement les plus humaines pour répondre aux besoins, de ces populations en souffrance.

 

http://www.prorussia.tv/Israel-met-en-place-une-politique-d-apartheid-contre-les-populations-immigrees-venues-de-l-Afrique-noire_v710.html


.  Affaire Dieudonné : une coupure de presse explosive

 

- Irak, Libye, Syrie : à chaque fois que les USA ont joué aux apprentis-sorciers, c'est l'obscurantisme qui gagne

 

On savait que l’Armée américaine ne s’essuyait jamais les rangers lorsque les Etats-Unis envahissaient un pays. Mais elle ne fait pas non plus le ménage après son départ. Comme en Libye, le chaos succède à la pax americana, ou plutôt OTANA. Après avoir accusé sans aucune preuve Saddam Hussein d’avoir participé aux attentats du 11 septembre 2001, de massacrer sa population et de détenir des armes de destructions massives, l’Irak est envahi en 2003 par une coalition qui prétend apporter la liberté dans ses bagages, mais aussi la destruction et l’horreur. Le pays maintenu artificiellement sous perfusion occidentale est aujourd’hui livré à lui-même et aux démons qui ont été réveillés.
 
Les populations irakiennes subissent aujourd’hui de plein fouet, la situation régionale découlant de la destruction de la Libye et de la tentative de subversion de la Syrie. Aidée par des tribus locales, elles-mêmes d’obédience sunnites, l’armée irakienne a lancé une offensive dans la province d’Anbar faisant partie du soi-disant «triangle sunnite» pour tenter d’en déloger des rebelles affiliés à Al Qaïda qui cherchent à prendre le contrôle de l’ouest de l’Irak et d’une partie de la Syrie pour y fonder un Etat islamique fondamentaliste.
 
Faute de moyens, ou en raison d’un redéploiement stratégique, Washington estime sa mission locale comme accomplie et n’envisage pas de renvoyer de  troupes combattantes, laissant depuis 2011 le terrain aux entreprises de sécurité privées qui y foisonnent. C’est ce qu’a déclaré le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry, lors d’une visite en Israël, je cite : « C’est un combat qui appartient aux Irakiens (…) Nous n’envisageons pas de revenir ». Sauf cynisme assumé, il semble que la situation échappe complètement à l’administration américaine qui a toujours su jouer sur les antagonismes religieux et créer les conditions de violences confessionnelles entre chiites et sunnites, faisant ainsi des dizaines de milliers de morts et servant les intérêts atlantistes. Le conflit armé entre les forces gouvernementales et les insurgés a éclaté dans la ville de Ramadi et s’est étendu à Faloujah après que la police ait tenté de disperser des manifestants et causé la mort de 13 d’entre eux. Des appels à la « guerre sainte » - un djihad – ont été prononcés contre la monopolisation du pouvoir par la minorité chiite.
 
En Syrie la lutte d’extermination entre factions rebelles et fondamentalistes se poursuit. Eprouvés, les deux camps n’en finissent plus de régler leurs comptes et de tenter d’obtenir une légitimité des plus discutables sur le terrain pour avoir le droit de siéger aux négociations de Genève 2. Pendant ce temps-là, les massacres de dizaines d’otages  continuent. Mais l’armée nationale syrienne poursuit sa libération des zones occupées et annonce avoir détruit, plusieurs centres de commandement, 36 missiles téléguidés et plusieurs camions et véhicules chargés de munitions.
 
Ainsi va le monde pour les Etats-Unis et ses alliés les plus proches dans la région : les alliés sunnites en Syrie deviennent des ennemis en Irak et inversement pour les populations chiites. Une doctrine stratégique qui a déjà fait ses preuves lorsque le 23 juin 1941, au lendemain de l'invasion allemande du territoire soviétique, le président Truman a déclaré, je cite : «  Si nous voyons que l'Allemagne est en train de gagner, nous devrions aider la Russie et si la Russie est en train de gagner, nous devrions aider l'Allemagne. Nous devons leur donner l'occasion de s’entretuer autant que possible ". fin de citation. La Russie avec ses 20 millions de morts a retenu la leçon. Lors d'une réunion à Moscou, entre diplomates russes et une délégation de hauts responsables américains, dirigée par la sous-secrétaire d'État Wendy Sherman, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que l'insurrection, qui est soutenu par des étrangers, fournit une menace pour l'avenir de la Syrie et de la stabilité dans la région. Ce trouble jeu et cette politique américaine illustre parfaitement l’étonnante position occidentale qui perd chaque jour un peu plus en crédibilité sur la scène internationale. Si la nécessité morale impose d'aider les rebelles à renforcer leur position en vue des négociations qui auront prochainement lieu à Genève, pourquoi ne pas poursuivre ce raisonnement absurde et responsable du prolongement du martyr des populations civiles ? Washington et ses alliés ne devraient-ils pas selon leur propre politique aider les différents groupes armés Palestiniens à renforcer leur position afin de consolider leurs revendications, dans les négociations actuellement en cours, avec les Israéliens ? A moins que tout cela ne soit réglé d’avance.Tout dépend en général de la puissance du lobby qui hante les couloirs de Washington. 

 

http://www.prorussia.tv/Irak-Libye-Syrie-a-chaque-fois-que-les-USA-ont-joue-aux-apprentis-sorciers-c-est-l-obscurantisme-qui-gagne_v711.html

 

 

- Les conséquences de la catastrophe de Fukushima dépassent largement les frontières du Japon et personne n'en parle

 

Une catastrophe sans précédent semble se dérouler dans le Pacifique nord dans une indifférence quasi générale. Depuis le 12 mars 2011, soit presque trois ans déjà, des quantités importantes de matières radioactives s’échappent de la centrale nucléaire de Fukushima, suite au tremblement de terre et au tsunami qui ont balayé cette région du Japon et détruit une partie des installations. L’accident a été classé au plus haut niveau de dangerosité, soit le niveau 7, identique à celui de Tchernobyl. Cependant, il semblerait que la radioactivité soit bien plus importante et la catastrophe qui s’annonce plus terrible encore. Malgré des déclarations, qui se veulent rassurantes, de la part du gouvernement japonais, la situation n’est absolument pas sous contrôle et ne permet toujours pas le redémarrage des réacteurs et cela 3 ans après les faits.
 
Les observations démontrent au contraire, une augmentation anormale du niveau de rayonnement sur le site, depuis le mois d’août dernier. Il est à ce jour, près de 8 fois plus élevé que la norme. Le taux autorisé de radionucléides émetteurs de rayons bêta dans l'eau est de 10 becquerels par litre. Il avoisinerait aujourd’hui le niveau record de 2,1 millions de becquerels par litre, pour les eaux souterraines qui se déverseraient dans l’océan. L’entreprise TEPKO tente d’expliquer cette hausse, par les pluies torrentielles qui se sont abattues cet été et qui auraient provoqué de nouvelles fuites d’eau radioactive, malgré les cuves souterraines de stockage spécifiquement adaptées. Une explication qui ne convint guère les spécialistes, notamment les spécialistes russes, qui s’inquiètent des conséquences d’une mauvaise gestion de la situation par les techniciens japonais, visiblement dépassés par l’ampleur de l’accident.
 
Apparemment, quelque chose s'est passé au sein de l’usine depuis le mois d’août dernier, quelque chose qui n’a pas été révélé au public. Le Ministère de la Défense russe affirme avoir détecté le 31 décembre 2013, deux explosions atomiques souterraines de «  bas niveau » dans la zone de la catastrophe de Fukushima. La première explosion mesurée à 5.1 d’intensité, a été suivie d'une plus petite évaluée elle, à 3,6 sur l'échelle de Richter. A titre de comparaison, la bombe atomique larguée sur Hiroshima en 1945 par les Etats-Unis, représente 16 kilotonnes de TNT, soit un séisme de magnitude 6 sur l’échelle de Richter. Ce rapport rappelle en outre, que l'architecte du réacteur 3 de Fukushima, avait averti dès le 17 Novembre 2011 qu'une explosion hydro-volcanique  était « inévitable » en raison du combustible atomique fondu qui s’échappe de la cuve de stockage.
 
Alors comment expliquer le silence des médias traditionnels sur un sujet aux conséquences si dramatiques pour l’humanité ? Certainement en raison des consignes émanant des pouvoirs politiques qui, comme à l’époque de Tchernobyl, tente d’éviter la panique des populations. Souvenez-vous que lors de cette catastrophe, qui a coûté tant de vies, les pouvoirs publics occidentaux avaient nié la dangerosité du nuage radioactif qui s’était propagé sur l’Europe, se refusant même à publié officiellement les études à posteriori, traitant de l’apparition des tumeurs ou des pics de cancers divers (sang, poumons, foie, gorge, thyroïde, et ainsi de suite) qui s’étaient déclarés dans les années qui suivirent. A quoi bon paniquer des populations et céder à un quelconque « catastrophisme ». En témoigne une vidéo saisissante, postée sur Youtube pendant le réveillon de Noël, d’un homme utilisant un compteur Geiger dans une ville côtière de la côte ouest américaine. Le rayonnement mesuré atteint jusqu'à cinq fois le niveau normal. Réalité ou faux grossier, les agences officielles qui ont effectué de nouveaux tests ont annoncé qu’elles n’avaient pas constaté de « danger pour le public ». Un bel euphémisme. A noter, que la faune maritime directement touchée, comme les poissons ou les crustacés consommés par les populations, ne rentraient pas dans le cadre de ces études.
 
Un fait troublant demeure cependant. Les Etats-Unis semblent avoir passé commande, dès le 6 décembre, de près de 14 millions de doses d'iodure de potassium, un composé qui protège le corps contre l'empoisonnement radioactif à la suite d'accidents nucléaires graves. Un nombre de doses, qui est loin de couvrir les besoins de la population entière. Elles seront livrées en février 2014, et pourraient être utilisées préventivement pour une partie de la population, directement exposée aux déchets nucléaires et aux eaux radioactives rejetées dans l’océan.
Les grands médias, pourtant si prompts à exploiter la moindre vidéo sur internet, dès lors qu’elle sert à illustrer la version officielle en cours, ont été remarquablement silencieux et ne l’ont même pas mentionné. Surtout pas de panique ! La décontamination de la centrale nucléaire de Fukushima devrait prendre au moins trente ans et coûter 125 milliards de dollars (environ 100 milliards d’euros). De quoi recruter tous les sans-domicile-fixe de la planète, en plus de ceux du Japon, déjà engagés pour nettoyer le site. Une solution comme une autre de résoudre un problème l’un après l’autre.

 

http://www.prorussia.tv/Les-consequences-de-la-catastrophe-de-Fukushima-depassent-largement-les-frontieres-du-Japon-et-personne-n-en-parle_v712.html

 

 

- "Lorsqu'un péché devient une norme de conduite, la société cesse d'être viable" c'est le message du Patriarche Cyril à l'occasion du Noël orthodoxe.

 

 

Patriarche Cyrille : toute société peut mettre fin à la légitimation légale des péchés

La plupart des chrétiens orthodoxes célèbrent la fête de la nativité, autrement dit Noël, selon le calendrier Julien, le 07 janvier, soit deux semaines après la plupart des églises chrétiennes occidentales qui respectent elles, le calendrier grégorien. Le Président Russe a pris coutume de visiter différentes églises russes lors des grandes fêtes religieuses. Préférant demeurer à Moscou pour la fête de Pâques, Vladimir Poutine a pris l’habitude de voyager dans toute la Russie pour les fêtes de Noël. Il a ainsi assisté à de nombreuses messes de Noël à travers le pays, à Saint-Pétersbourg où il fut baptisé. Dans la région de Tver, où ses parents avaient été baptisés. Dans la région de Kostroma, en Carélie, dans la ville de Velikiy-Ustyug, dans la région de Moscou, mais aussi en Yakoutie où les températures avoisinent le plus souvent les moins 50 degrés Celsius. Cette année, le Président de la fédération de la Russie assistait, avec environ 400 personnes, à la messe de Noël de l’église de « La Sainte Face du Christ Sauveur », nouvellement construite à Sotchi, sur les fondations d’une église byzantine du 9ème siècle. Après avoir écouté la retransmission du discours du patriarche Kirill, il a offert à l'archimandrite Flavien, une icône russe du XIXème siècle en tilleul et feuille d’or, représentant la Sainte Face du Christ Sauveur.
 
Le Premier Ministre Dimitri Medvedev assistait de son côté à Moscou à l’office de la cathédrale du « Christ Saint-Sauveur », accompagné de son épouse. Le Patriarche de Moscou et de la Russie Cyrille qui procédait à la cérémonie, lui a souhaité de continuer à servir sa patrie avec l’aide de Dieu. Rappelons que lorsqu’il était président, Dimitri Medvedev avait tenu à faire son premier voyage officiel à Paris et le couple s’était recueilli dans la cathédrale de Notre-Dame, à l’immense surprise des officiels Français. Cette année une exposition exceptionnelle s’est tenue dans la cathédrale du Christ Sauveur, permettant aux croyants d’admirer les cadeaux que les mages d’Orient ont présentés au nouveau-né Jésus. Ces précieuses reliques ont quitté pour la première fois, le monastère Saint Paul sur le Mont Athos dans lequel elles sont conservées depuis le XVe siècle. Elles voyageront ensuite à Saint-Pétersbourg, puis à Minsk en Biélorussie et enfin à Kiev en Ukraine, afin de rappeler l’indéfectible lien spirituel qui unit les populations orthodoxes. La légende raconte que peu de temps avant sa mort, la Vierge Marie a fait don de ces cadeaux à deux femmes. Plus tard ces reliques ont été apportées à Byzance, et après la conquête turque en 1453, elles ont été amenées au Mont Athos par une religieuse serbe, prénommée Marie. Les moines du mont Athos croient que les présents des rois mages ont le pouvoir de guérison et témoignent ainsi de la venue du Christ en ce monde.
 
Dans un entretien accordé à la principale chaîne publique russe, le patriarche Cyrille a mis en garde contre la justification des péchés au niveau juridique. L’Église orthodoxe russe a exprimé à plusieurs reprises, sa préoccupation face aux processus se déroulant en Europe, dont la légalisation des mariages homosexuels, je cite : « Nous vivons une époque où, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, un péché est légalisé, implanté de force par l’État… Lorsqu’un péché devient une norme de conduite, la société cesse d’être viable ». fin de citation. Quoi de plus normal pour un pays qui revendique ses racines chrétiennes retrouvées et une spiritualité qu’une idéologie avait tenté de lui arracher. La fréquentation des offices a été multipliée par 7 et le nombre d’orthodoxes en Russie a quadruplé en 24 ans. Le nombre d’athées quant à lui a diminué, passant de 32 % à 19 %. Rien que dans la capitale russe, plus de 230 000 personnes ont participé aux services religieux, dans les 362 églises que compte le territoire de Moscou. Voilà de quoi faire réfléchir nombre d’Européens qui subissent le militantisme antichrétien de rigueur, de leurs autorités. Comme en France : où le gouvernement offre une impunité totale au groupe des « Femen », où les dégradations des églises se multiplient ; où l’on interdit aux cloches de sonner, quand on ne détruit pas les églises au lieu de les vendre ; et où fêter l’épiphanie devient « anti-républicain » dès lors qu’est mentionnée l’origine religieuse de la fête. Une note d’espoir cependant, la construction à Paris d'une nouvelle église orthodoxe russe, récemment autorisée par la France, qui doit débuter en juin 2014. Elle comprendra un centre cultuel mais aussi culturel et une école franco-russe. Un futur havre de paix et de recueillement en plein Paris.


http://www.prorussia.tv/Lorsqu-un-peche-devient-une-norme-de-conduite-la-societe-cesse-d-etre-viable-c-est-le-message-du-Patriarche-Cyril-a-l_v713.html

 

.  Cyrille : la légitimation des péchés peut détruire n'importe quelle société

  •  

Source: http://www.prorussia.tv/Journal-hebdomadaire-13-janvier-2014_v714.html

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 11:23

Lapsus d'Arno Klarsfeld : "Les consignes d'Isr... sont "...

 

 

 

. Sans surprise, le Conseil d'Etat entérine le diktat du Lobby qui n'existe pas, Arno Klarsfeld jubile

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 11:17

Selon un sondade BVA réalisé pour I-télé-CQFD, diffusé aujourd'hui, et rapporté par un article du Figaro intitulé « Dieudonné : le pouvoir en fait "trop" (sondage) », «une très large majorité des Français désapprouve Dieudonné», «mais estime que le gouvernement en fait "trop"». 83% auraient  «"une mauvaise opinion de l'humoriste"». L'article du Figaro ne donne pas la source en ligne du dit sondage. 

 

Nous relevons une incohérence dans ce sondage, et une réédition de la désinformation du 8 janvier, au cas où celle-ci n'aurait pas été intégrée.


Le titre même de l'article du Figaro « Dieudonné : le pouvoir en fait "trop" (sondage) » ne colle pas avec l'information délivrée dans le corps de l'article.

 

 

Dieudonné: le pouvoir en fait "trop" (sondage)

 

Mis à jour le 11/01/2014 à 10:09 Publié le 11/01/2014 à 08:18

 

« Une très large majorité des Français désapprouve Dieudonné, mais estime que le gouvernement en fait "trop" pour tenter de le faire taire, selon un sondage BVA diffusé aujourd'hui.

 

Au total, 83 % des répondants ont une mauvaise opinion de l'humoriste controversé tandis que 14% ont une bonne opinion de lui, selon le sondage réalisé pour ITele-CQFD. »


selon un autre sondage de l'institut CSA, réalisé entre le 7 au 8 janvier, soit avant l'interdiction prononcée contre les spectacles de Dieudonné, 52 % des Français affirmaient souhaiter cette interdiction. »


Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/11/97001-20140111FILWWW00237-dieudonne-le-pouvoir-en-fait-trop-sondage.php

 

Une incohérence et une réédition de la désinformation du 8 janvier :

 

(1) Comment une "très large majorité majorité des Français" peut-elle désapprouver Dieudonner, avoir "une mauvaise opinion de l'humoriste" tout en estimant que le gouvernement en fait "trop" ? La réponse n'est pas logique : soit "une très large majorité des Français" ont une mauvaise opinion de l'humoriste et le gouvernement n'en fait pas "trop" en interdisant ses spectacles, soit la majorité en a une bonne opinion et le gouvernement en fait "trop". Ce ne peut pas être les deux à la fois, ce n'est pas logique.

 

(2) Une réédition de la désinformation du 8 janvier : ce n'est pas "52% des Français" qui souhaitent l'interdiction. Des sondages en ligne mystérieusement supprimés donnaient au contraire des majorités écrasantes contre l'interdiction, entre 70 et 80%.

 

Pour avoir une idée du travail journalistique objectif d'I-télé, lire : "Chrystel Camus flingue I-télé : "J'ai aussi dit qu'il y avait des juifs, ça a été coupé au montage".

 

Cet article du Figaro laisse penser que les medias, Le Figaro en tête, ont reçu des protestations au sujet de leurs manipulations en défaveur de Dieudonné. Et que pour se rattraper, ils essaient de corriger le tir en produisant un article mi chèvre mi chou de manière à couper court à la polémique.

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 12:59

Interrogé sur "France 2", Besancenot a jugé l'interdiction du spectacle de Dieudonné "lourde de conséquences pour la liberté d'expression". Pour une fois que nous sommes d'accord avec lui, ça méritait d'être signalé.

 

9h10. Besancenot préférerait interdire les licenciements.

 

Interrogé sur France 2, Olivier Besancenot (Nouveau parti anticapitaliste) juge «lamentable» l'interdiction du spectacle de Dieudonné et «lourde de conséquences pour la liberté d'expression» :

 

«si (le gouvernement) veut interdire quelque chose, qu'il interdise le licenciement des salariés de la Redoute ou Goodyear».

 

Source: http://www.leparisien.fr/faits-divers/en-direct-dieudonne-apres-nantes-menace-d-interdiction-a-tours-10-01-2014-3480117.php

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 10:14

Dans une décision la plus rapide depuis 1962, le Conseil d'Etat a interdit hier soir à 20h30 le spectacle de Dieudonné à Nantes sur la base d'un argument nouveau, la prévention des "risques de troubles à l'ordre public". Pour la première fois, des opposants à un spectacle parviennent à le censurer a priori, avant même qu'il ne démarre.

 Arno Klarsfeld, à l'origine des appels à manifester contre les spectacles de Dieudonné pour provoquer des "troubles à l'ordre public" et justifier "sur des bases légales" la décision du ministre de l'Intérieur et de la préfecture, juge et partie ?

 
pinotionklarsfeld10jan2014

 

 

 

Klarsfeld nommé membre du Conseil d'Etat :

 

 

Sarkozy place ses pions

 

Les nominations au Conseil économique, social et environnemental (CESE) et au Conseil d’Etat, mercredi en conseil des ministres, font polémique. Entre le conseiller social de l’Elysée Raymond Soubie et l’avocat, conseiller de François Fillon, Arno Klarsfeld, Nicolas Sarkozy remercie ouvertement ses proches.

 

 

...Arno Klarsfeld au Conseil d’Etat

 

Par ailleurs, le conseil des ministres, non content d’avoir entériné les choix de l’Elysée pour le CESE, a procédé à la nomination au Conseil d’Etat d’Arno Klarsfeld, conseiller au cabinet de François Fillon. L’avocat a été promu à la plus haute juridiction française, sur proposition de la ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie.

Cette avalanche de nominations peut ressembler à de petits arrangements entre amis. D’autant plus que le CESE, assemblée consultative, qui devrait être au cœur du débat sur les sujets sociaux, a été inaudible sur la réforme des retraites. Avec un salaire de 3.000 euros net mensuels garanti pour écrire quelques rapports, le CESE fait figure de retraite dorée pour les proches du pouvoir.

 

Source: Le JDD, jeudi 28 octobre 2010

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Nicolas-Sarkozy-place-ses-proches-comme-Raymond-Soubie-ou-Arno-Klarsfeld-au-CESE-et-au-Conseil-d-Etat-229900

 

. Sans surprise, le Conseil d'Etat entérine le diktat du Lobby qui n'existe pas, Arno Klarsfeld jubile

. Qui est le fonctionnaire du Conseil d'État qui a pris la décision d'interdiction des spectacles de Dieudonné la plus rapide depuis 1962

. Ce que signifie réellement l'interdiction des spectacles de Dieudonné

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 22:05

http://img15.hostingpics.net/pics/152077NOM.jpgManuel Valls a saisi le Conseil d’Etat (où siège Arnaud Klarsfeld, qui avait appelé à l’interdiction du spectacle de Dieudonné).

 

Le Conseil d'Etat a interdit le spectacle de Dieudonné à Nantes.

 

Interrogé par francetv info, Serge Slama, maître de conférences en droit public à l’Université Evry-Val-d’Essonne et membre du Centre de recherches et d’études sur les droits fondamentaux (Credof) a estimé que la saisine en référé du Conseil d’Etat est « du jamais vu ou presque. A ma connaissance, il n’y a qu’un seul précédent où le Conseil d’Etat est intervenu aussi rapidement : l’affaire Canal en 1962, qui concernait une condamnation à mort».

 

Source: http://www.breizh-info.com/6596/actualite-societale/dieudonne-nantes-le-spectacle-autorise-quenelle-valls/  

 

 

La décision a été prise par un juge unique, Bernard Stirn, énarque, arrière petit neveu de Dreyfus, membre de la GLNF.

 

Source: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/01/le-ministre-avait-pris-ses-garanties-avant-de-recourir-au-conseil-detat.html

 

UN juge unique, un fonctionnaire du ministère de la justice qui obéit au doit et à l'oeil d'UN ministre de l'Intérieur, bonjour la soit-disant "séparation des pouvoirs", bonjour le népotisme, bonjour la démocratie ! N'oublions pas qu'entre 70 et 80% des Français étaient opposés à l'interdiction. 

 

 

 

. Sans surprise, le Conseil d'Etat entérine le diktat du Lobby qui n'existe pas, Arno Klarsfeld jubile

. Ubuesque : Bernard Stirn et Arno Klarsfeld sous protection policière

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 11:26

Tout le monde a pu voir ces derniers jours des résultats de votes en ligne écrasants contre l'interdiction des spectacles de Dieudonné (Le Parisien, BFMTV, Nice Matin, Le Point). Les résultats donnaient entre 20 à 30 % pour l'interdiction, 70-80% contre.

 

Sur Le Point, un sondage en ligne a montré que les Français étaient massivement contre l'interdiction. Ce sondage a curieusement disparu aujourd'hui de la page Sondages du Point : http://www.lepoint.fr/sondages/

 

Sur le Figaro également en ligne hier soir, 81790 Votants donnaient 30 % pour l'interdiction, 70 % contre. Ce sondage a lui aussi mystérieusement disparu aujourd'hui.

 

Dans le même temps et comme par enchantement, selon un article du Figaro publié hier soir à 22h12, un autre sondage sorti d'on ne sait où, réalisé par CSA du 7 au 8 janvier par internet, "auprès d'un échantillon représentatif de 960 personnes résidant en France âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas" pour Atlantico.fr indique :

 

"Une faible majorité de Français (52%) est favorable à l'interdiction des spectacles de Dieudonné mais 64% pensent que la mesure ne sera pas efficace pour lutter contre l'antisémitisme, selon un sondage CSA pour le site Atlantico.fr".

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/08/97001-20140108FILWWW00602-dieudonne-les-francais-divises-sur-une-interdiction.php

 

Sur le site d'"atlantico", comme sur le site du Figaro, les commentateurs en ligne expliquent en majorité ne pas croire à ce curieux sondage. Ils parlent d'un "étrange sondage", une "escroquerie sondagière", un sondage qui "relève d'une pure escroquerie intellectuelle", des chiffres "bien sûr absolument faux".

 


"Atlantico" est un site atlantiste, libéral sioniste.

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 23:59

Dans la série bides monumentaux des manifs de l'oligarchie.

 

Une centaine de personnes se sont rassemblées mercredi soir (8 janvier NdCR.) sur une place de Nantes pour dénoncer la « caravane de la haine » de Dieudonné, dont le spectacle prévu jeudi dans la ville pourrait se tenir en dépit d’une interdiction préfectorale.

 

Un « référé-liberté » déposé par le polémiste sera en effet examiné jeudi matin par le tribunal administratif de Nantes, juridiction qui lui avait déjà donné raison en 2010 dans des circonstances similaires.

 

La manifestation était organisée à l’appel de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra).

 

« Nous voulons informer les Nantaises et les Nantais sur les propos de Dieudonné », a expliqué Alain Bunford, président de la section locale de la Licra, qui a distribué des tracts aux passants.

 

« Ce qui est important, c’est que les gens comprennent que ses propos sont véritablement antisémites, donc racistes, et que c’est inacceptable compte-tenu des valeurs de la République », a-t-il ajouté.

 

Source: http://www.bvoltaire.fr/breves/rassemblement-a-nantes-contre-le-polemiste-dieudonne,46844

 

 

. Les bides successifs monumentaux de l'Oligarchie

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 10:33

 



 

 

L'avocat de Dieudonné sur RMC le 7 janvier Jacques Verdier a déclaré que la plainte en diffamation à l'encontre du ministre de la Justice Manuel Valls va être déposée dans les jours qui viennent.

 

 

Add. 8.01.2014, 20h48. Les avocats de Dieudonné ont saisi la Cour de justice de la République, habilitée à juger les ministres dans l'exercice de leur fonction, estimant que Manuel Valls a tenu à son encontre des "accusations attentatoires à l'honneur et à la considération".

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/08/97001-20140108FILWWW00493-dieudonne-recours-en-refere-a-nantes.php

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 12:21

 

 

Un projet de monument à Satan présenté aux États-Unis

L’église américaine de Satan a présenté un projet de monument consacré au diable, qui devrait être installé à côté du bâtiment du Capitole dans l'Oklahoma, où se trouve le gouvernement de l'État.

 

Selon les concepteurs, la sculpture de plus de deux mètres de haut devrait remplacer le monument dédié aux dix commandements bibliques.

 

Satan est représenté comme Baphomet – une créature qui a une tête de bouc, un corps de femme, des sabots fendus et deux ailes. Baphomet est généralement assis sur un trône, entouré d'enfants souriants.

 

« Le monument aura une signification fonctionnelle - les gens de tous les âges pourront s'asseoir sur les genoux de Satan, méditer et chercher l’inspiration », ajoutent les auteurs du projets.

 

Source: La Voix de la Russie http://french.ruvr.ru/news/2014_01_07/Un-projet-de-monument-a-Satan-presente-aux-Etats-Unis-1858/

 

 

. Poutine : "la foi en Dieu ou en Satan"

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 23:04

La circulaire Valls fait mention de « l’arrêt de principe du Conseil d’Etat Benjamin du 19 mai 1933 ». Cet arrêt est mentionné de façon à faire croire que c’est lui qui a réglé la question et qui permet d’interdire les spectacles de Dieudonné. OR C’EST TOUT LE CONTRAIRE. En 1933, le maire de Nevers avait interdit une conférence de René Benjamin sous pression des syndicats d’instituteurs qui reprochaient à l’écrivain de les ridiculiser à chacune de ses interventions. Le 19 mai 1933, le Conseil d’Etat annula la décision du maire de Nevers "au motif que les risques de troubles à l’ordre public allégués par le maire pour interdire cette réunion n’étaient pas tels qu’ils aient pu justifier légalement l’interdiction de cette réunion, alors que la liberté de réunion est garantie par les lois du 30 juin 1881 et du 28 mars 1907".


Voici les considérants essentiels de l'arrêt Benjamin:

 

Considérant que s’il incombe au maire, en vertu de l’article 97 de la loi du 5 avril 1884, de prendre les mesures qu’exige le maintien de l’ordre, il doit concilier l’exercice de ses pouvoirs avec le respect de la liberté de réunion garantie par les lois des 30 juin 1881 et 28 mars 1907.

Considérant que, pour interdire les conférences du Sieur Benjamin, (...) le maire s’est fondé sur ce que la venue du Sieur Benjamin à Nevers était de nature à troubler l’ordre public.

Considérant qu’il résulte de l’instruction, que l’éventualité de troubles, alléguée par le maire de Nevers, ne présentait pas un degré de gravité tel qu’il n’ait pu, sans interdire la conférence, maintenir l’ordre en édictant les mesures de police qu’il lui appartenait de prendre ; que dès lors, (...) les requérants sont fondés à soutenir que les arrêtés attaqués sont entachés d’excès de pouvoir ; (…). [Annulation des arrêtés.]


Il est donc bien clair, d'après cet arrêt, qu'un maire n'a pas à interdire le spectacle de Dieudonné, mais qu'il est de son devoir de maintenir l’ordre en édictant les éventuelles mesures de police qu’il lui appartient de prendre pour contenir les trois excités qui viendraient perturber l'ordre public à l'appel du ministre et de quelques lobbies.


Source: http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2014/01/06/il-a-ose-5264534.html

 

Rappelons également que l’interdiction d’un spectacle de Dieudonné aujourd'hui ne pourrait intervenir que si la police n’était pas capable d’assurer l’ordre public. Ce qui ne saurait se justifier vu

(1) la protection de Castelluci en 2011,

(2) le cas d'une salle de spectacle fermée comme à Nantes jeudi prochain 9 janvier.

 

 Breizh-info rappelle en effet que selon la jurisprudence du Conseil d’Etat, le rôle des pouvoirs publics dans ces conditions de salle fermée, est de faire en sorte que les spectacles puissent se tenir. C’est en vertu de ce principe, qu’en novembre 2011, à Rennes, la représentation de la pièce de Romeo Castellucci «  Sur le concept du visage de Dieu » qui avait suscité des manifestations de protestation de la part d’organisations catholiques qui la jugeaient christianophobe, "avait pu être donnée sous la protection de très nombreuses forces de police".

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 22:08

Il fallait oser. Une coupure de presse de ce jour joint maladroitement deux informations frappantes montrant le deux poids deux mesures du système dès lorsqu'il s'agit de Dieudonné ou d'Israël : "Africains indésirables dans l'Etat hébreu"... et "Offensive groupée contre Dieudonné" en France.


 

Source:

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=615481718520145&set=a.557787984289519.1073741828.557773770957607&type=1

 

Voici donc ce que l'on peut lire sur cette coupure de presse REUTERS /Afp de ce jour, 6 janvier 2014 : 

 

« Africains indésirables dans l'Etat hébreu.

TEL AVIV. Pas moins de 30000 clandestins ont manifesté hier (5 janvier NdCR.) dans la métropole israélienne. Issus pour la plupart de la Corne de l'Afrique, ils protestaient contre l'adoption d'une loi autorisant leur détention sans procès pendant un an... Un leader religieux, l'ex-ministre de l'Intérieur Elie Yishaï, a jugé que la manif était le signe que Tel Aviv devenait une "ville africaine". »

 

Juste en dessous, on peut lire :

 

« Offensive groupée contre Dieudonné»

 

« Nos aînés se sont-ils battus pour des valeurs de civilisation pour que nous cédions devant des criminels ?» Bertrand Delanoë, maire socialiste de Paris parlant de Dieudonné.

 

Le maire de Paris a appelé hier à interdire le show de Dieudonné. Il "fait l'apologie de crimes contre l'humanité", d'après Bertrand Delanoë. Sa voix s'ajoute à celle de Manuel Valls. Le ministre de l'intérieur avait dit réfléchir à empêcher les représentations sous prétexte de "troubles à l'ordre public".

 

Pour rappel : 


 Le 31 juillet 2009, selon une dépêche de Letemps.ch, Benyamin Netanyahou et son ministre de l’Intérieur, Elie ­Yshaï (le leader du parti ultraorthodoxe Shas), ont décidé d'accorder à la lutte contre l'immigration clandestine la plus grande priorité... Pour le premier ministre, il s’agissait de « libérer rapidement des emplois au moment où le chômage augmente en raison de la crise économique mondiale.»

Mais la question était avant tout religieuse: à ses yeux, « les non-juifs n’ont pas à s’installer en Israël»


Les rafles "controversées" viseront 100 000 clandestins.

L’opération débutera,
« samedi soir (1er août 2009 NdCR.) dans plusieurs grandes villes israéliennes dont Tel-Aviv. Elle sera menée par l’unité Oz, une police spéciale créée dans ce but et dépendant du Ministère de l’intérieur. 

Au début du mois, l’unité Oz a perquisitionné au siège de plusieurs administrations municipales ainsi que dans des écoles publiques fréquentées par des enfants immigrés afin de saisir des "listes de noms"... (NdCR. Tiens tiens cela ne vous rappelle rien? Des listes de noms... l'affaire des fiches au début du XXe siècle... qui a vu récemment une réédition avec une liste de militaires anti "mariage" homo.., les listes pendant la IIe Guerre mondiale... et dernièrement la liste dressé par Patrick Cohen dans l'’émission C’est à vous sur France 5, en mars 2013
concernant des personnalités qui ne devraient pas être invitées à la télévision comme Marc-Edouard Nabe, Tariq Ramadan, Alain Soral, Dieudonné, qualifiés de "cerveaux malades"...)

De l’aveu des responsables de cette police, rien qu’à Tel-Aviv de 1800 à 2000 enfants pourraient être expulsés dès dimanche avec ou sans leurs parents. Quant aux adultes, ils seront également renvoyés même si leur progéniture se retrouvera abandonnée en Israël.

Le caractère implacable de ces mesures soulève un florilège de protestations. «Nous devons nous rappeler qu’il y a soixante ans, nos parents étaient également forcés de se terrer dans des caves pour ne pas être arrêtés», a par exemple déclaré le rabbin Raphaël Guinsberg interviewé par la radio publique. Et de poursuivre: «Dans un Etat qui se veut juif, on devrait interdire tout ce qui ressemble de près ou de loin à une déportation...»

Les réactions sont tellement nombreuses que le président de l’Etat, Shimon Peres, a demandé à Elie Yishaï de «réfléchir à des solutions de substitution». Dans la foulée Binyamin Netanyahou a obtenu de son ministre qu’il reporte de trois mois les expulsions annoncées. Le temps de permettre au gouvernement d’étudier la question en profondeur avant de soumettre un projet de loi à la Knesset. Un répit en forme de victoire pour les défenseurs israéliens des droits de l’Homme.

Depuis juillet 2012 en Israël, l'opération "Retour à la maison" consiste à expulser tous les clandestins d'origine sub-saharienne.

 

Imaginez un peu la tragédie si nous disions : les non-catholiques n'ont pas à s'installer en France... Remplacez non-catholiques par non-juifs : c'est le discours qui est tenu aujourd'hui en Israël..

 

Rappelons également que si Dieudonné est tant pourchassé par le Régime en France c'est parce qu'il est avec Alain Soral un des rares à critiquer le racisme d'Etat d'Israël, le dernier Etat d'apartheid au monde. Mais aussi parce qu'en s'en prenant à la Shoah, il tient le Lobby au portefeuille...


 

. Delanoë (PS): Dieudonné est "un délinquant fiscal", un "criminel", "un représentant du système"

. Déportations des non-juifs : Israël veut se débarrasser de ses étrangers... (31 juillet 2009)

. "Liberté religieuse" : Israël envisage d'imposer les lois de la Torah à ses citoyens

. En Israël, les expulsions d'immigrés africains illégaux ont commencé (21 juin 2012)

. L'opération israélienne "Retour à la maison" vise à expulser tous les clandestins d'origine sub-saharienne (4 juillet 2012)

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 12:44

Dans plusieurs apparitions publiques, le groupuscule des Femen financé par le milliardaire Soros banalise le salut nazi, sans que pour autant les auteures de ce geste interdit ne soient de quelque manière que ce soit inquiétées :

femen-salutnazi

Visiblement, certaines ont le droit de banaliser le salut nazi, le vrai, alors que d’autres sont pourchassés pour un geste qui imiterait soit-disant le salut nazi « inversé » (sic), mais qui en réalité n’a rien à voir ni de près ni de loin avec ce fameux salut nazi…

2 poids 2 mesures une fois de plus, la marque désormais célèbre du Nouvel Ordre Mondial.

 

 

Source: http://mouvida.com/les-femen-banalisent-le-salut-nazi-en-toute-liberte/

 

 

. Deux poids deux mesures entre Dieudonné, Castelluci et les femen

. F. Hollande édite le nouveau timbre à l'effigie de la femen qui a scié une croix en Ukraine

. Deux poids deux mesures : Asile de la femen Inna Shevchenko mais refus d'asile pour Edward Snowden

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 12:28

 

 

 

 

Au sommaire de cette édition du 6 janvier 2014 :

 

Les vœux de M. Bricolage : un rendez-vous avec la grande déprime

Manuel Vals, le toréador de la place Beauveau, à la recherche d'une cape présidentielle

La Hollandie se perd dans les sables de l'Arabie Saoudite, état terroriste au Caucase comme en Syrie

L'activité manufacturière progresse partout en zone euro, sauf en Hollandie, qui est devenue un poids mort pour l'Europe

Volgograd après les attentats islamistes, la dignité russe fait face à la bêtise de la presse française

Après avoir dirigé de main de maître le G20, la Russie prend la direction du G8 pour 2014

Allemagne, la grande coalition née après la victoire d'Angela Merkel survivra-t-elle à l'immigration ?

Noël en Syrie, c'est avec Prorussia. tv

5e édition des journées du livre russe à Paris, sur le thème "Saint-Pétersbourg à livre ouvert"

 

 

 

Source: http://www.prorussia.tv/Journal-hebdomadaire-6-janvier-2014_v706.html

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 23:59

Nigel Farage backs 'basic principle' of Enoch Powell's immigration warning
 

Nigel Farage The Guardian, Sunday 5 January 2014 19.51 GMT


Traduction Christ-Roi

 

Nigel Farage soutient "le principe de base" de l'avertissement d'Enoch Powell sur l'immigration

 

Le Guardian, dimanche 5 janvier 2014

 

Le leader de l'Ukip (parti pour l'indépendance du Royaume-Uni) parle du discours d'avertissement "des fleuves de sang" sur la tension qui peut surgir quand il y a un afflux massif de gens dans une zone donnée.

 

 

Nigel Farage a soutenu "le principe de base" d'avertissement d'Enoch Powell que l'immigration massive peut faire que les gens se sentent comme des étrangers dans leur propre pays, tiré du discours "des fleuves de sang" de 1968 du politicien Tory (conservateur).

 

L'extrait portait sur l'impact de l'immigration, disant "la population autochtone s'est retrouvée de fait étrangère dans son propre pays, ses femmes incapables d'obtenir des lits d'hôpital lors d'accouchements , ses enfants incapables d'obtenir des lieux d'école, ses maisons et quartiers ont changé jusqu'à en être méconnaissables".

 

L'origine de la citation dite, Farage a déclaré que le principe central était juste, quand Powell avertissait de la tension qui pourrait se produire quand vous avez un afflux massif de gens dans une zone donnée.

 

Interrogé pour savoir si Powell "avait vu cela venir", le leader Ukip a répondu : "Eh bien non ... pour différentes raisons, pour des raisons différentes et sur ​​une échelle complètement différente.

 

 

"Je veux dire que quand l'immigration a été l'objet de discussions dans les années 60, 70 et 80, nous parlions d'un afflux net annuel au pays d'entre 30 000 et 50 000 personnes.

 

 

"Ce que nous avons eu au cours des 13 dernières années est un net de 4 millions de migrants supplémentaires qui sont venus en Grande-Bretagne, donc nous avons affaire à quelque chose maintenant sur ​​une toute autre échelle que nous n'aurions pas même pu concevoir. "

 

Farage a accusé David Cameron de ne pas en faire assez pour limiter l'immigration, en faisant valoir que seules les personnes gagnant le salaire moyen national devraient être autorisées à rester en Grande-Bretagne et qu'elles devaient attendre cinq années avant de pouvoir demander des prestations de chômage.

 

 

Il a également raillé le Premier ministre sur Twitter pour son attention sur cette question : "David Cameron semble essayer de me ressembler. Mais la chose est je crois dans ce que je dis."

 

 En 2008, un Farage controversé avait nommé Powell son héros politique dans une interview pour le magazine totale politique, même s'il a dit qu'il ne pensait pas que le discours "des fleuves de sang" ait obtenu son renvoi politique de l'équipe de campagne conservatrice de Ted Heath.

 

"Je ne dirais jamais en aucune façon que Powell était raciste. Si nous l'avions écouté, nous aurions de bien meilleures relations inter-raciales maintenant que nous en avons", a-t-il déclaré à l'époque.


 

Source: http://www.theguardian.com/politics/2014/jan/05/nigel-farage-enoch-powell-immigration

 

 

. Entrevue Nigel Farage avec Claire Séverac et Marion Sigaut (3 septembre 2013)

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 22:32

Selon un article du Parisien "Lobbys, bas les masques !",  depuis le 1er janvier, les groupes de pression doivent se déclarer officiellement à l’Assemblée nationale.

 

À ce jour,  

"un peu plus d’une quarantaine « d’organisations » ont accepté de montrer patte blanche en se déclarant officiellement. De la Banque de France aux Jeunes Agriculteurs en passant par Radio France ou Réseau ferré de France. Le monde agricole, celui de la finance et celui des transports sont particulièrement bien représentés."

 

"Un «progrès»" "pour les porte-drapeau d’une transparence démocratique". Ou un enfumage de première classe...

 

Tout groupe d'intérêt est invité à indiquer sur un registre ad hoc et mis en ligne sur le site de l'Assemblée, "accessible au public, donc", une série d'informations allant du nom de son intermédiaire, ceux de ses clients, les honoraires perçus pour son lobbying au parlement..., les objectifs, les missions à remplir,le chiffre d'affaires ou les montants dépensés en termes de lobbying.

 

La déclaration relève du volontariat..., aucune déclaration volontaire de loges maçonniques n'a pour le moment été enregistrée...

 

Ils appellent cela "la transparence démocratique" !  

 

« C’est un pas dans la bonne direction », reconnaît-on au sein de l’organisation Transparency International France, qui est l’une des premières à s’être fait enregistrer à ce titre dans les registres parlementaires...

 

Selon l'auteur de l'aricle, "les lobbys ont toujours pâti d’une mauvaise réputation en France. Notamment de la part des mouvements de pensée et politiques de gauche." Ah bon ? pourtant c'est à gauche que les lobbys maçonniques sont les plus répandus !...Alors faudra nous expliquer..

 

 

On attend que les lobbys maçonniques fassent leur déclaration.. Et on en reparle !

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 18:56

Dieudonné M’Bala M’Bala, la bête noire de l’establishment français

 

 

Par la journaliste américaine Diana Johnstone

 

Les médias traditionnels et les politiques commencent la nouvelle année avec une résolution partagée pour 2014 : museler définitivement un comédien franco-africain qui devient trop populaire auprès des jeunes gens.

 

 

 

Entre Noël et la Saint-Sylvestre, c’est le Président de la République lui-même, François Hollande qui, lors d’une visite en Arabie Saoudite pour de (très grosses) affaires commerciales, a déclaré que son gouvernement devait trouver un moyen d’interdire des spectacles de l’humoriste Dieudonné M’Bala M’Bala, ainsi qu’a appelé à le faire le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls.

 

Le leader du parti conservateur d’opposition, l’UMP Jean-François Copé, a fait immédiatement chorus en apportant un « soutien total » à la réduction au silence de l’incontrôlable comédien.

 

Au milieu de ce chœur médiatique unanime, l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur a écrit en éditorial que Dieudonné est « déjà mort », lessivé, fini. La rédaction débattait ouvertement de la meilleure tactique entre essayer de le faire emprisonner pour « incitation à la haine raciale », l’annulation de ses spectacles sur la base de potentielles « menaces de trouble à l’ordre public » ou l’exercice de pressions en menaçant les communes de diminuer le montant des subventions pour la culture si elles l’autorisent à se produire.

 

L’objectif de Manuel Valls, le patron de la police nationale, est clair, mais le pouvoir tâtonne quant à la méthode.

 

 

 

PNG - 566.9 ko

La quenelle a un effet dévastateur

sur Manuel Valls

 

 

 

Le cliché méprisant qui est constamment répété est que « Dieudonné ne fait plus rire personne ».

 

En réalité, c’est le contraire qui est vrai. Et c’est là le problème. Dans sa récente tournée dans les villes françaises, des vidéos montrent de grandes salles archicombles pliées de rire devant leur humoriste préféré. Il a popularisé un geste simple qu’il appelle la « quenelle ». Ce geste est imité par des jeunes gens dans toute la France. Elle veut dire tout simplement et à l’évidence : on en a marre.

 

Pour inventer un prétexte pour détruire Dieudonné, la principale organisation juive, le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France, équivalent français de l’AIPAC) et la LICRA (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme), qui jouit de privilèges particuliers dans le droit français (la journaliste parle du droit de se porter partie civile, NdT) ont sorti une histoire extravagante pour qualifier Dieudonné et ceux qui le suivent de « nazis ».

 

La quenelle n’est selon toute évidence qu’un geste grossier signifiant à peu près « dans ton cul » avec une main placée en haut de l’autre bras pointé vers le bas pour préciser la longueur de la quenelle. Mais pour le CRIF et la LICRA, la quenelle est « un salut nazi à l’envers ». (On n’est jamais assez « vigilant » quand on cherche un Hitler caché.)

 

Comme quelqu’un l’a remarqué, un « salut nazi à l’envers » peut tout aussi bien être considéré comme antinazi. Si encore le geste a quelque chose à voir avec Heil Hitler. Ce qui n’est manifestement pas le cas.

 

Mais le monde des médias reprend cette affirmation, en signalant tout du moins que « certains considèrent la quenelle comme un salut nazi à l’envers ». Peu importe si ceux qui pratiquent ce geste n’ont aucun doute sur ce qu’il veut dire : N…e le système !

 

Mais jusqu’à quel point le CRIF et la LICRA sont-ils « le système » ?

 

 

 

La France a un grand besoin de rire

 

L’industrie française est en train de disparaître, avec des usines qui ferment les unes après les autres. L’imposition des citoyens à faibles revenus est à la hausse, pour sauver les banques et l’euro. La désillusion vis-à-vis de l’Union européenne est de plus en plus forte. Les règles de l’UE empêchent toute action sérieuse pour améliorer l’état de l’économie française. Pendant ce temps, les politiciens de gauche et de droite continuent leurs discours creux, émaillés de clichés sur les « droits de l’homme » – en grande partie comme prétexte pour aller à la guerre au Moyen-Orient ou pour des diatribes contre la Chine et la Russie. Le pourcentage d’opinions positives sur le président Hollande a dégringolé à 15 %. Pourtant les gens votent, avec pour résultat les mêmes politiques, décidées par l’UE.

 

Pourquoi alors la classe dirigeante concentre-t-elle sa vindicte sur « l’humoriste le plus talentueux de sa génération » (ainsi que le reconnaissent ses confrères, même quand ils le dénoncent) ?

 

La réponse en bref est probablement que la popularité montante de Dieudonné auprès de la jeunesse illustre un accroissement de l’écart entre générations. Dieudonné fait rire aux dépens de l’ensemble de l’establishment politique. Ce qui a eu pour conséquences un torrent d’injures et de démarches pour interdire ses spectacles, le ruiner financièrement et même le faire aller en prison. Les attaques verbales fournissent le contexte propice à des agressions physiques contre lui. Il y a quelques jours, son assistant Jacky Sigaux a été agressé physiquement en pleine journée par plusieurs hommes masqués devant la mairie du 19ème arrondissement – juste en face du parc des Buttes-Chaumont. Il a déposé plainte.

 

Mais quelle protection peut-on espérer de la part d’un gouvernement dont le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls – en charge de la police –, a promis de trouver les moyens de faire taire Dieudonné ?

 

Cette affaire est importante mais il est pratiquement certain qu’elle ne sera pas traitée correctement dans les médias hors de France – exactement comme elle n’est pas traitée correctement dans la presse française, qui est la source de presque tout ce qui est rapporté à l’étranger. Les problèmes liés à la traduction, une part de malentendus et de contrevérités ajoutent à la confusion.

 

 

 

Pourquoi le haïssent-ils ?

 

Dieudonné M’Bala M’Bala est né dans la banlieue parisienne il y a 48 ans. Sa mère était une Blanche originaire de Bretagne, son père était un Africain originaire du Cameroun. Ce qui devrait faire de lui l’enfant-modèle du « multiculturalisme » que l’idéologie dominante de la gauche affirme promouvoir. Et durant la première partie de sa carrière, en duo avec son ami juif Élie Semoun, il était exactement ça : il faisait campagne contre le racisme, concentrant ses attaques sur le Front national, allant même jusqu’à se présenter aux élections municipales contre une candidate du Front national à Dreux, une cité dortoir à environ 90 kilomètres à l’ouest de Paris, où il réside. Comme les meilleurs humoristes, Dieudonné a toujours ciblé les événements de l’actualité, avec un engagement et une dignité peu courants dans la profession. Sa carrière était florissante, il jouait dans des films, était invité à la télévision et travaillait désormais en solo. Très bon observateur, il excelle dans des imitations assez subtiles de divers types de personnalités et groupes ethniques, des Africains aux Chinois.

 

Il y a dix ans, le 1er décembre 2003, en tant qu’invité dans une émission de télévision traitant d’actualité et intitulée On ne peut pas plaire à tout le monde, un nom tout à fait approprié, Dieudonné était arrivé sur le plateau sommairement déguisé en « converti au sionisme extrémiste », suggérant aux autres de « rejoindre l’axe du bien israélo-américain ». Cette mise en cause relativement modérée de « l’axe du mal » de George W. Bush semblait complètement dans l’air du temps. Ce sketch se terminait par un bref salut « Isra-heil ». On était loin du Dieudonné des débuts mais l’humoriste populaire avait été néanmoins salué avec enthousiasme par les autres comédiens tandis que le public présent sur le plateau lui avait fait une standing ovation.

 

C’était dans la première année de l’attaque américaine contre l’Irak, à laquelle la France avait refusé de s’associer, ce qui avait amené Washington à rebaptiser ce qu’on appelle là-bas « french fries » (belges en réalité) en « freedom fries » .

 

Puis les protestations ont commencé à arriver, concernant particulièrement le geste final vu comme posant une équivalence entre Israël et l’Allemagne nazie.

 

« Antisémitisme ! », criait-on, même si la cible du sketch était Israël (et les États-Unis et leurs alliés au Moyen-Orient). Les appels se multipliaient pour interdire ses spectacles, le poursuivre en justice, détruire sa carrière. Dieudonné a essayé d’expliquer que son sketch ne visait pas les juifs en tant que tels mais, à la différence d’autres avant lui, il n’a pas présenté d’excuses pour une offense qu’il considère ne pas avoir commise. Pourquoi n’y-a-t-il pas eu de protestations de la part des Africains dont il s’est moqué ? Ou des Musulmans, ou des Chinois ? Pourquoi une seule communauté a-t-elle réagi avec autant de rage ?

 

A commencé alors une décennie d’escalade. La LICRA entama une longue série d’actions en justice contre lui (« incitation à la haine raciale »), les perdant au début mais ne relâchant pas la pression. Au lieu de céder, après chaque attaque Dieudonné a poussé plus avant sa critique du « sionisme ». Dans le même temps, Dieudonné était graduellement exclu des studios de télévision et traité comme un paria par les médias grand public. C’est seulement la profusion récente sur Internet d’images montrant de jeunes gens en train de faire le geste de la quenelle qui a poussé l’establishment à conclure qu’une attaque frontale serait plus efficace que d’essayer de l’ignorer.

 

 

 

L’arrière-plan idéologique

 

Pour essayer de comprendre la signification de l’affaire Dieudonné, il est nécessaire d’appréhender le contexte idéologique. Pour des raisons trop complexes pour qu’on les présente ici, la gauche française – la gauche dont la préoccupation principale était autrefois le bien-être des travailleurs, l’égalité sociale, l’opposition aux guerres d’agression, la liberté d’expression – n’existe pratiquement plus. La droite a gagné la bataille décisive de l’économie avec le triomphe de politiques qui favorisent la stabilité monétaire et les intérêts du capital financier international (le « néolibéralisme »). Comme prix de consolation, la gauche jouit d’une certaine prééminence idéologique basée sur l’antiracisme, l’antinationalisme et l’engagement en faveur de l’Union européenne – et même de l’hypothétique « Europe sociale », qui s’éloigne à grands pas pour rejoindre le cimetière des rêves disparus. En fait, cette idéologie coïncide parfaitement avec une mondialisation fondée sur les exigences du capitalisme financier international.

 

En l’absence de toute véritable gauche sociale et économique, la France a sombré dans une sorte de « politique de l’identité » qui fait à la fois l’éloge du multiculturalisme et réagit avec véhémence contre le « communautarisme », c’est-à-dire l’affirmation de n’importe quel particularisme jugé indésirable. Mais certains particularismes ethniques sont encore moins les bienvenus que d’autres. Le voile islamique a été d’abord interdit dans les écoles, et les demandes pour le faire interdire dans l’espace public se font de plus en plus pressantes. Le niqab et la burqa, quoique rares, ont été interdits par une loi. Des controverses éclatent sur la nourriture halal dans les cantines, les prières sur la voie publique, tandis que des caricatures raillent régulièrement l’Islam. Quoi qu’on puisse penser de tout cela, la lutte contre le communautarisme peut être vue par certains comme dirigée contre une communauté en particulier. Dans le même temps, les dirigeants politiques français ont pris la tête de ceux qui appellent à la guerre dans des pays musulmans comme la Libye et la Syrie tout en affichant leur dévotion pour Israël.

 

En même temps, une autre communauté fait l’objet d’une sollicitude de tous les instants. Ces vingt dernières années, alors que la pratique religieuse et l’engagement politique ont considérablement décliné, l’holocauste, appelé Shoah en France, est devenu progressivement une sorte de religion d’État. Les écoles commémorent la Shoah chaque année, elle domine de plus en plus dans une conscience historique en recul sous les autres aspects, tout comme nombre d’approches en sciences humaines. En particulier, de tous les événements de la longue histoire de France, le seul protégé par une loi est la Shoah. La loi dite Gayssot prohibe tout questionnement sur l’histoire de la Shoah, une interférence absolument sans précédent avec la liberté d’expression. En outre, certaines associations comme la LICRA se sont vues accorder le privilège de pouvoir poursuivre des individus en justice sur la base de « l’incitation à la haine raciale » (interprétée de manière très large et inégale) avec la possibilité d’encaisser des dommages et intérêts au nom de la « communauté insultée ». En pratique, ces lois servent surtout à poursuivre « l’antisémitisme » présumé et le « révisionnisme » par rapport à la Shoah. Même si elles sont souvent rejetées par les tribunaux, de telles actions en justice participent du harcèlement et de l’intimidation. La France est un des rares pays où le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) contre la colonisation israélienne peut aussi être attaqué devant les tribunaux pour « incitation à la haine raciale ».

 

Organisation violente, la Ligue de défense juive (LDJ), illégale aux États-Unis et même en Israël, est connue pour avoir saccagé des librairies ou frappé des individus isolés, parfois âgés. Quand les agresseurs sont identifiés, la fuite en Israël est une bonne porte de sortie. Les victimes de la LDJ n’inspirent jamais dans l’opinion publique quoi que ce soit de comparable à l’indignation publique massive quand un citoyen juif est victime d’une agression gratuite. Par ailleurs, les politiciens se rendent au dîner annuel du CRIF avec le même zèle que ceux des États-Unis pour aller au dîner de l’AIPAC – pas pour financer leurs campagnes électorales mais pour prouver la bienveillance de leurs sentiments.

 

La France possède la plus importante communauté juive d’Europe occidentale, une population qui a en grande majorité échappé à la déportation pendant l’occupation allemande au cours de laquelle les immigrés juifs avaient été expulsés vers les camps de concentration. En plus d’une communauté juive établie depuis très longtemps, il y a beaucoup de nouveaux venus originaires d’Afrique du Nord. Tout cela contribue à une population aux succès très dynamiques, très présente dans les professions les plus visibles et les plus populaires (le journalisme, le show business ainsi que la science et la médecine entre autres)

 

De tous les partis politiques français, le Parti socialiste (en particulier via le parti travailliste de Shimon Peres qui est membre de l’Internationale socialiste) est celui qui a les liens historiques les plus étroits avec Israël. Dans les années 1950, quand la France combattait le mouvement de libération nationale algérien, le gouvernement français (via Peres) avait contribué au projet israélien de production d’armes atomiques. Aujourd’hui, ce n’est pas le parti travailliste qui gouverne Israël mais l’extrême droite. La récente visite amicale faite par Hollande à Benjamin Netanyahou a montré que la dérive droitière de la vie politique en Israël n’a absolument pas tendu les relations – qui semblent plus étroites que jamais.

 

Il n’empêche que la communauté juive est très petite en comparaison du grand nombre d’immigrés arabes venus d’Afrique du Nord ou des immigrés noirs originaires des anciennes colonies françaises en Afrique. Il y a quelques années, Pascal Boniface, un intellectuel de renom membre du PS, avait prudemment averti les dirigeants du parti que leur biais en faveur de la communauté juive pourrait finir par causer des problèmes électoraux. Cet avertissement qui figurait dans un document d’analyse politique avait provoqué un tollé qui lui avait presque coûté sa carrière.

 

Mais le fait demeure : il n’est guère difficile pour les Français d’origine arabe ou africaine d’avoir le sentiment que le « communautarisme » qui a vraiment de l’influence est le communautarisme juif.

 

 

 

Les usages politiques de l’Holocauste

 

Norman Finkelstein a montré il y a quelques temps que l’Holocauste peut être exploité à des fins pour le moins dénuées de noblesse : comme extorquer des fonds à des banques suisses. La situation en France est cependant très différente. Il ne fait guère de doute que les rappels constants de la Shoah fonctionnent comme une sorte de protection pour Israël contre l’hostilité que génère le traitement infligé aux Palestiniens. Mais la religion de l’Holocauste a un autre impact politique plus profond, qui n’a pas de relation directe avec le destin des Juifs.

 

Plus que toute autre chose, Auschwitz a été interprété en tant que symbole de ce à quoi mène le nationalisme. La référence à Auschwitz a servi à donner mauvaise conscience à l’Europe, et notamment aux Français si on tient compte du fait que leur rôle relativement marginal dans cette affaire [Auschwitz] avait été une conséquence de la défaite militaire et de l’occupation du pays par l’Allemagne nazie. Bernard-Henri Lévy, l’écrivain dont l’influence s’est accrue dans des proportions grotesques ces dernières années (il a poussé la président Sarkozy à la guerre contre la Libye), avait commencé sa carrière en soutenant que le « fascisme » est l’authentique « idéologie française ». Culpabilité, culpabilité, culpabilité. En faisant d’Auschwitz l’événement le plus significatif de l’histoire contemporaine, un certain nombre d’écrivains et de personnages publics justifient par défaut le pouvoir croissant de l’Union européenne en tant que remplacement indispensable des nations européennes intrinsèquement « mauvaises ». Plus jamais Auschwitz ! Dissoudre les États-nations dans une bureaucratie technocratique libérée de l’influence émotionnelle de citoyens qui pourraient ne pas voter correctement. Vous vous sentez français ? Ou allemand ? Vous devriez en éprouver de la culpabilité – à cause d’Auschwitz.

 

Les Européens sont de moins en moins enthousiastes devant l’UE car elle ruine leurs économies et leur retire tout contrôle démocratique sur elles. Ils peuvent voter pour le mariage gay, mais pas pour la moindre mesure keynésienne et encore moins socialiste. La culpabilité pour le passé est néanmoins supposée maintenir leur fidélité à l’égard du rêve européen.

 

Les fans de Dieudonné, si on en juge par les photos, semblent être en majorité des hommes jeunes, âgés entre 20 et 30 ans. Ils sont nés deux bonnes générations après la Seconde Guerre mondiale. Ils ont passé leurs vies à entendre parler de la Shoah. Plus de 300 écoles parisiennes arborent une plaque commémorant le sort funeste d’enfants juifs déportés dans les camps de concentration nazis. Quel peut bien être l’effet de tout ça ? Pour beaucoup de ceux qui sont nés longtemps après ces terribles événements, il semble que tout le monde est supposé se sentir coupable – si ce n’est pour ce qu’ils n’ont pas fait, au moins pour ce qu’ils auraient été supposés avoir fait s’ils en avaient eu la possibilité [s’ils avaient vécu à l’époque, NdT].

 

Quand Dieudonné a transformé Chaud Cacao, une vielle chanson « tropicale » un peu raciste, en Shoahnanas, le refrain a été repris en masse par les fans de Dieudonné. J’ose croire qu’ils ne se moquent pas de la véritable Shoah mais plutôt de ceux qui leur rappellent tout le temps des événements qui sont supposés les faire se sentir coupables, insignifiants et impuissants. Une bonne partie de cette génération en a assez d’entendre parler de la période 1939-1945 alors que son propre avenir est sombre.

 

 

 

Personne ne sait quand s’arrêter

 

Dimanche dernier, Nicolas Anelka, un footballeur très connu d’origine afro-belge [la famille d’Anelka est en fait originaire des Antilles, NdT] qui évolue en Angleterre a fait une quenelle après avoir marqué un but – en signe de solidarité avec son ami Dieudonné M’Bala M’Bala. Suite à ce geste simple et à la base insignifiant, le tumulte a atteint de nouveaux sommets.

 

À l’Assemblée nationale française, Meyer Habib représente les « Français de l’étranger » – dont 4 000 Israéliens d’origine française [plus de 78 000 inscrits sur les registres électoraux en réalité, NdT]. Lundi dernier, il a twitté :

 

« La quenelle d’Anelka est intolérable ! Je vais déposer une proposition de loi pour punir ce nouveau salut nazi pratiqué par les antisémites. »


 

 

 

La France a adopté des lois pour « punir l’antisémitisme » [aucune de ces lois ne concerne exclusivement l’antisémitisme, NdT]. Le résultat est à l’opposé. De telles dispositions tendent simplement à confirmer la vieille idée selon laquelle « les juifs dirigent le pays » et participent à la montée de l’antisémitisme. Quand de jeunes français voient un Franco-israélien essayer de transformer en délit un simple geste, quand la communauté juive se mobilise pour interdire leur humoriste préféré, cela ne peut que faire monter l’antisémitisme et même encore plus rapidement.

 

Il reste que dans cette escalade le rapport de forces est très inégal. Un humoriste n’a pour armes que des mots et des fans qui pourraient bien se disperser quand la situation va se corser. De l’autre côté se trouvent l’idéologie dominante et le pouvoir de l’État.

 

Dans ce genre de conflit, la paix civile dépend de la sagesse et de la capacité de ceux qui ont le plus de pouvoir à faire montre de retenue. S’ils n’agissent pas en ce sens, alors cela pourrait être un jeu sans vainqueurs.

 

 

 

Source: http://www.egaliteetreconciliation.fr/Dieudonne-M-Bala-M-Bala-la-bete-noire-de-l-establishment-francais-22415.html

 

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 18:05

Belle inversion accusatoire de Delanoë aujourd'hui qui en perd son latin. Le maire PS de Paris accuse Dieudonné d'être "un criminel", "un délinquant fiscal", "un représentant du système" . Delanoë nous fait ensuite une leçon d'histoire larmoyante communautaire victimaire et culpabilisante pour la France. Il veut "appliquer la rigueur de la loi à tout le monde"..

 

Bertrand Delanoë : Dieudonné "fait l'apologie de crimes contre l'humanité"

 

 

 

 

Présentée par Jean-Pierre Elkabbach d'Europe 1, Michaël Darmon d'i>TELE et Arnaud Leparmentier du Monde, l'émission "Le Grand Rendez-vous" a accueilli sur le plateau d'Europe 1 ce dimanche 5 janvier le maire de Paris, Bertrand Delanoë.

 

Source: http://www.itele.fr/magazines/grand-rendez-vous-politique-darmon/bertrand-delanoe-dieudonne-fait-lapologie-de-crimes-contre-lhumanite-67795

 

 

Delanoë (PS): Dieudonné est un "criminel", "un déliquant fiscal", "un représentant du système"

 

"Dieudonné, c'est quelqu'un qui fait l'apologie de crimes contre l'humanité, et qui par ses propos porte atteinte à la dignité humaine. Donc il doit être combattu avec toute la rigueur de la loi en respectant biensûr la liberté d'expression. Mais la liberté d'expression comme l'a dit un arrêt de la cour de cassation le 16 octobre 2012: la liberté d'expression s'arrête là où il  ya atteinte à la dignité humaine.

 

Je pense que le spectacle (de Dieudonné) en cours, tel qu'il a été décrit dans Le Monde daté d'hier, doit être interdit, parce qu'il contrevient à la loi. Moi j'ai lu Le Monde daté d'hier, où le spectacle est décrit précisément. Tout cela tombe sous le coup de la loi, et la Cour de cassation l'a déjà dit le 16 octobre 2012 à propos de M. Dieudonné. Donc cela suffit pour interdire ses spectacles et je souhaite que ses spectacles soient interdits avec les instruments de la loi. Mais il faut aller plus loin."

 

"Il y a une deuxième proposition, c'est que M. Dieudonné qui est un représentant du système, qui est un homme qui a mis en place un système commercial extrêmement rentable, est en même temps un délinquant fiscal, six fois redressé fiscalement. C'est donc un délinquant fiscal. Deuxièmement, ce monsieur organise son insolvabilité. Je souhaite donc que soit créée une cellule commune au ministère de la Justice, ministère de l'Economie et ministère de l'Intérieur, pour que tous les personnages qui organisent leur insolvablité alors qu'ils ont beaucoup d'argent, pour ne pas respecter la loi, c'est-à-dire pour ne pas payer les amendes qui leur ont été infligées. M. Dieudonné a été condamné sept fois. Il n'est pas question d'en faire un martyr, il est question de se battre avec nos convictions. Nous sommes en 2014, l'année du soixandixième anniversaire de la libération de Paris et de la France et des camps. Est-ce que nos aînés se sont battus pour des valeurs de civilisation pour que nous ayons la lâcheté de céder devant des criminels. 

 

Quiconque fait l'apologie de crime contre l'humanité et profère des propos antisémites et racistes, ce sont des criminels. Nous avons le devoir par rapport à nos aînés qui eux sont morts, se sont sacrifiés, qui ont pris des risques. Nous avons d'abord le devoir de nous battre sur des convictions, sur des idées, des valeurs humaines.

 

Deuxièmement, nous devons avec froideur, rationnalité, appliquer la rigueur de la loi à tout le monde. Tout raciste, tout antisémité doit être poursuivi pour ce qu'il est. (La justice) elle n'a pas été assez sévère de mon point de vue. Il y a eu une circulaire en 2012 pour que les parquets répriment les apologies de crime contre l'humanité et l'antisémitisme aggravé. Je pourrais ajouter le racisme aggravé. Et je souhaite que cette circulaire qui existe soit appliquée avec dynamisme. Et pourquoi je vous ai proposé cette cellule commune aux trois ministères ? Parce que je pense qu'il faut être efficace. Il ne s'agit pas de s'emballer, il ne s'agit pas de toucher à la liberté d'expression. ll ne s'agit pas de faire de qui que ce soit de faire une victime. Mais les victimes c'est qui ? Les victimes ce sont ceux qui sont morts dans les camps de la Shoah. Les victimes ce sont leurs descendants qui sont stigmatisés soit pour leur religion, soit pour leur couleur de la peau, soit pour le pays d'origine de leurs ancêtres. Je me bats avec la même détermination contre l'antisémitisme, contre le racisme antinoir, antiarabe, je n'accepte pas ça. La France ce n'est pas ça. La France, ce sont les valeurs du général de Gaulle, du 18 juin 40 et de la Libération de la France. Ils étaient de gauche, ils étaient de droite, ils étaient de toutes les religions, et eux ils ont battu les lâches. Est-ce qu'on va réhabiliter Pétain ? Alors nous devons être courageux, clairs dans nos convictions et efficaces dans nos actes.

 

L'erreur serait de laisser faire. Le théâtre de la Main d'or, c'est un théâtre privé et ce que nous devons interdire ce sont les spectacles. C'est un théâtre privé qui n'a aucune subvention ni de l'Etat ni de la ville de Paris. En revanche, si ce spectacle que vous avez très bien décrit dans Le Monde, devait être produit dans ce théâtre, je demanderai au préfet de police qui en la responsabilité à Paris, de l'interdire avec mon soutien. Et je ne pense pas que Manuel Valls, François Hollande, Christiane Taubira ou les ministres de Bercy, auraient tort ou ont tort tout simplement de faire appliquer la loi. C'est leur devoir.

 

Vous savez Jacques Chirac a été de ce point de vue-là courageux, il a été de ce point de vue-là irréprochable, lorsqu'il a reconnu la responsabilité de l'Etat français dans la déportation des Juifs. C'est vrai que de Gaulle, Pompidou, Giscard d'Estaing, François Mittérand avait été plus réticents, parce qu'ils disaient c'était pas la France. Mais si c'était une partie de la France. Et donc Jacques Chirac, de ce point de vue-là, a servi les valeurs et l'histoire en disant les choses avec force et netteté.

 

(Les Klarsfeld) J'aime beaucoup Beate et Serge Klarsfeld, je les fréquente et ils ont raison de se battre bec et ongles contre cette falsfication de l'histoire. N'oubliez pas que ce pseudo artiste accueille sur scène un révisionniste très connu et condamné, monsieur Faurisson. Donc ils ont raison. Alors après les méthodes, est-ce que c'est une manif ? Peu importe, vous ne me ferez pas dire que je ne suis pas solidaire de Beate et Serge Klarsfeld."

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 12:44

http://www.breizh-info.com/wp-content/uploads/2014/01/Dieudonn%C3%A9-%C3%A0-Nantes_un_show_qui_pourrait_%C3%AAtre_-tr%C3%A8s_chaud-600x330.jpgQuelles suites juridiques à l'interdiction des spectacles de Dieudonné ?

 

Arno Klarsfeld, le fils du chasseur de nazis Serge Klarsfeld qui a été décoré de l'ordre national de la Légion d'honneur publiée mercredi 1er janvier 2014 au Journal officiel, a déclaré le lendemain 2 janvier qu'il appelait à "manifester l'occasion de tous les spectacles de Dieudonné qui entame une tournée le 9 janvier à Nantes" : 

 

Dieudonné: Klarsfeld appelle à manifester

 

Par lefigaro.fr avec AFP Mis à jour le 02/01/2014 à 22:29 Publié le 02/01/2014 à 22:16

 

L'avocat Arno Klarsfeld, fils du chasseur de nazis Serge Klarsfeld, appelle les Français à manifester contre les spectacles de Dieudonné.

 

"En tant que membre des Fils et filles des déportés juifs de France, association présidée par mon père, j'appelle les citoyens, juifs et non juifs, à manifester leur indignation - ce qui est un droit constitutionnel - afin de dénoncer la haine antisémite et qu'il ne soit pas permis dans la France de 2014 de dire que les chambres à gaz n'ont pas gazé assez de juifs", a expliqué l'avocat.

 

L'ancien président de l'Office de l'immigration et de l'intégration (Ofii) appelle à manifester l'occasion de tous les spectacles de Dieudonné qui entame une tournée le 9 janvier à Nantes.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/02/97001-20140102FILWWW00488-dieudonne-arno-klarsfeld-appelle-a-manifester.php

 

Dans un enregistrement vidéo de Dieudonné posté le 31 décembre 2013 , A. Klarsfeld a expliqué le sens de ces manifestations devant les spectacles de Dieudonné :  

 

"il faut des manifestations devant (les spectacles) pour qu'il y ait un ... (silence), pour que les tribunaux puisse considérer qu'il y ait un trouble à l'ordre public, pour que la décision du ministre de l'Intérieur et de la Préfecture soit justifiée sur des bases légales. Et les bases légales c'est un trouble à l'ordre public. Et l'ordre public ne peut être troublé que si des gens manifestent pour dire on n'en peut plus"

 

(Fin de citation)


Dans une dépêche Afp de ce jour, nous apprenons que les Klarsfeld manifesteront, mais le 8 janvier, la veille :

 

Dieudonné: les Klarsfeld appellent à manifester

 

Dépêche lefigaro.fr avec AFP, Mis à jour le 04/01/2014 à 08:46, Publié le 04/01/2014 à 08:41

 

"On va à Nantes tous les trois. ... Il est légitime et normal quand quelqu'un tient des discours antisémites et dit que pas assez de juifs ont été gazés dans les chambres à gaz, que des gens se lèvent pour manifester. ... Les gens qui vont voir Dieudonné y vont pour entendre casser du juif, il fédère les antisémites de tous bords, qu'ils soient islamistes, d'ultra-gauche ou du noyau de l'extrême-droite", a-t-il encore estimé. "Ses spectacles sont donc des meetings politiques à caractère antisémites".

 

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls étudie depuis la semaine passée la possibilité de faire interdire ses spectacles à la suite d'un nouveau dérapage antisémite contre le journaliste Patrick Cohen (auquel Dieudonné a reproché d'avoir fait une liste des personnes ne devant pas être invitées à la télévision, dans laquelle l'humoriste est traité de "cerveau malade". NdCR.) M. Klarsfeld a indiqué : "Je remercie Manuel Valls pour ses prises de position".

 

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/04/97001-20140104FILWWW00193-dieudonne-les-klarsfeld-appelle-a-manifester.php


Des appels à troubler l'ordre public et des menaces de "guerre civile" ont également été lancés dans le but de "faire interdire les spectacles de Dieudonné".

 L'ensemble de ces appels, et de ces dépêches Afp officielles, constitue - nous le répétons - un appel à provoquer de graves troubles à l'ordre public.

Pour l'instant, à cette heure-ci, aucune autorité, aucun homme ou femme politique n'a réagi pour dénoncer ces appels publics répétés (dépêches Afp officielle) à troubler l'ordre public.

 

 

Exemples de deux poids deux mesures :

 

 

http://www.kyivpost.com/media/images/2012/09/11/p176qt1nddjhcq861n0d1m4u4ue4/big.jpg

 

http://www.christianophobie.fr/wp-content/uploads/2013/02/0dc247c07eee71a72cf9409729fb3455_L.jpg

 

Comparons maintenant le traitement médiatique et politique réservé à Dieudonné et le traitement de faveur réservé à des Vandales destructrices comme les "femen" qui se sont distinguées par des profanations d'églises (La Madeleine à paris, décembre 2013), de cathédrales (Notre-Dame à Paris en février 2013, cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou le 21 février 2012, cathédrale de Cologne le 25 décembre 2013), le tronçonnement de croix en hommage aux victimes du stalinisme. Loin d'être inquiétées, les "femen" se sont vues félicitées en voyant leur dirigeante en effigie sur les timbres français

 

Photo : Un nouveau timbre, une polémique, bientôt un boycott?http://goo.gl/R7VwJLe nouveau timbre du quinquennat dévoilé dimanche par François Hollande a réveillé les critiques des anti-mariage pour tous. L'auteur est un artiste engagé pour l'égalité des droits pour les couples homosexuels et il a déclaré que l'une des muses de son timbre n'était autre que la leader des Femen, Inna Shevchenko.

 

 

http://www.christianophobie.fr/wp-content/uploads/2011/10/1551548_3_265e_representation-de-la-piece-de-romeo.jpg

 

Lorsque des catholiques avaient appelé à manifester à Rennes en novembre 2011 devant la représentation de la pièce de Romeo Castelluci « Sur le concept du visage de Dieu » mettant en scène un homme jetant des excrément sur le visage du Christ, Castelluci ne s'est pas vu inquiété lui non plus par les pouvoirs publics. Il a pu donner sa "pièce" sans problème, sous la protection des forces de police au nom de la "liberté d'expression" !


L’interdiction d’un spectacle de Dieudonné aujourd'hui ne pourrait intervenir que si la police n’était pas capable d’assurer l’ordre public. Ce qui ne saurait se justifier vu

(1) la protection de Castelluci en 2011,

(2) le cas d'une salle de spectacle fermée comme à Nantes jeudi prochain 9 janvier.

 

 Breizh-info rappelle que selon la jurisprudence du Conseil d’Etat, le rôle des pouvoirs publics dans ces conditions de salle fermée, est de faire en sorte que les spectacles puissent se tenir. C’est en vertu de ce principe, qu’en novembre 2011, à Rennes, la représentation de la pièce de Romeo Castellucci «  Sur le concept du visage de Dieu » qui avait suscité des manifestations de protestation de la part d’organisations catholiques qui la jugeaient christianophobe, "avait pu être donnée sous la protection de très nombreuses forces de police".

 

Si donc les spectacles de Dieudonné devaient être interdits, cela signifierait qu'il serait plus grave dans ce pays de faire le geste de la quenelle ou de tenir des propos hérétiques sur la Shoah dans une salle fermée ou dans une video postée sur internet que d'envoyer des excréments sur le visage du Christ dans une "pièce de théâtre" ou de profaner des églises et des cathédrales !

 

Hormis le Front national, qui s’est démarqué en revendiquant le "droit à la liberté d’expression" et en conseillant à M. Valls de s’occuper des préoccupations principales des Français plutôt que des sketches et des déclarations d’un comique, l’ensemble de la classe politique, Jean-François Copé (UMP) en tête, a approuvé la position du ministre de l’Intérieur

 

F. Hollande a  tenu à apporter son soutien personnel à l’initiative de son ministre. En déplacement en Arabie saoudite, il a en effet déclaré le 29 décembre 2013 qu’il convenait d’«approuver et soutenir le gouvernement et le ministre de l’Intérieur par rapport à des propos ou à des actes dont le caractère antisémite ne peut pas être nié».

 

Breizh-info se demande si l’interdiction préventive des spectacles de Dieudonné est "possible" ?

 

Son avocat, Me Jacques Verdier, assure, dans Le Monde (27/12/2013), que « jamais un spectacle » de l’humoriste « n’a été interdit » car, « chaque fois qu’un arrêté est pris, on le fait suspendre ». A propos des « réunions publiques » évoquées par la place Beauvau, l’avocat affirme qu’il ne « sai[t] pas de quoi il s’agit. Ce que je sais, c’est que Dieudonné fait des spectacles. C’est, de la part des autorités, un manque de respect absolu à l’égard de tous ces gens qui viennent voir Dieudonné pour l’applaudir ».
Répondant à la question des troubles à l’ordre public, Me Verdier estime que c’est « un motif totalement fallacieux », « Cela impliquerait qu’il y aurait des risques de manifestations préalables ou postérieures à ce spectacle. Or, depuis des années que Dieudonné organise ses spectacles, il n’y a jamais eu le moindre incident », soutient l’avocat qui conclut : « Je ne vois pas pourquoi M. Valls (…) serait le guide de la conscience du spectateur, en quoi il serait celui qui oriente vers les bons spectacles par rapport à de mauvais spectacles. »
Quelle sera la décision du préfet ? « Les préfets ont un sens suraigu de la hiérarchie, ils ont bien compris l’instruction du ministre de l’Intérieur et feront tout pour s’y soumettre, affirme l’un d’eux dans Le Figaro (29/12/2013), mais, il va falloir avoir du costaud pour obtenir gain de cause. Autrement dit, cela peut être politiquement dangereux et en tout cas pas très adroit

En matière de liberté d’expression, la jurisprudence est en effet très exigeante. «Ce droit est particulièrement large en ce qui concerne les spectacles humoristiques», remarque Me Patrice Spinosi, avocat au Conseil d’État et à la Cour de cassation. «Il faut vraiment que l’atteinte à l’ordre public soit caractérisée et que l’interdiction soit proportionnée au risque» (Le Figaro (29/12/2013).

 

Source: http://www.breizh-info.com/5993/actualite-societale/dieudonne-nantes-p-janvier/

 

 

. Arno Klarsfeld appelle à manifester devant les spectacles de Dieudonné pour "justifier" une décision du ministre de l'Intérieur "sur des bases légales"

. Egalité pour tous : Le ministère de l'Intérieur veut interdire les spectacles de Dieudonné (27 décembre 2013)

. Manuel le Chimique Quand même désigne Alain Soral et Dieudonné comme ennemis à "combattre" (Université d'été du PS à la Rochelle, 23-25 août 2013)

. Manuel Valls l'arnaqueur s'en prend à nouveau à Dieudonné et à Alain Soral (Discours "Défendre la république contre les extrémismes", La Maison de la Mutualité, mercredi 27 novembre 2013)

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 15:00

Des autocars de manifestants juifs de toute la France sont "prévus contre Dieudonné au Zénith de Nantes !", le 9 janvier.

 


selon les informations obtenues par JSSNews auprès d’un organisateur de cette manifestation, voici le nombre de personnes qui devraient manifester contre le spectacle, devant la salle de Nantes (un autobus représente 50 personnes) :
- 3 autobus sont prévus au départ de Paris.
- 1 autobus au départ de Marseille.
- 1 autobus au départ de Toulouse.
- 1 autobus au départ de Sarcelles.
- 1 autobus au départ de Créteil.
- 1 autobus au départ de Lyon.
- Une dizaine de personne depuis Lille.

 

« Nous allons déposer toutes les demandes de manifestations et nous en appelons à la préfecture pour assurer notre sécurité » assure une jeune femme qui organise le départ depuis Créteil. « l’Etat est le garant de notre sécurité et si dérapage il y a, si quelqu’un venait à nous toucher, ce pourrait être le début d’une guerre civile en France. »

 

Source: http://jssnews.com/2014/01/01/des-autocars-de-manifestants-juifs-de-toute-la-france-prevus-contre-dieudonne-au-zenith-de-nantes/

 

Des appels à troubler l'ordre public ont été lancés également sur la radio "Judaïques FM" par la personne qui a piraté le site de Dieudonné. Cette personne explique dans l'enregistrement audio de l'émission radio qu'il faut "faire interdire les spectacles de Dieudonné en provoquant des troubles à l'ordre public. ... Une meilleure solution que de faire des attaques physiques comme cela qui ne servent à rien".

 

 

Le « hacker » du site de Dieudonné, prétendant, à tort ou à raison, avoir lui-même mis à mal le serveur l’hébergeant mais aussi diffusé la liste des clients de l’humoriste ainsi que l’ensemble de leurs données personnelles, a donné une interview à Judaïques FM.

 

On s’étonnera déjà qu’un hacker si mystérieux ait un accès aussi aisé aux médias et qu’il puisse relater en toute impunité l’ensemble de ses méfaits, dont certains sont particulièrement graves puisqu’ils incitent à une violence caractérisée et sans fausse pudeur. Mais que fait Manuel Valls devant cette petite entreprise de la haine ?

En attendant que se mettent en branle police et justice – il est doux de rêver –, nous faisons le travail. C’est ainsi que nos équipes spécialisées vous proposent l’interview du hacker en version cryptée, puis en version... décryptée.

 

Source: http://www.egaliteetreconciliation.fr/Piratage-du-site-de-Dieudonne-la-voix-du-hacker-revelee-22366.html

 

L'ordre public est l'état social caractérisé par la paix, la sécurité publique et la sûreté. Son application ressort en France au ministère de l'Intérieur, à la police et la gendarmerie qui trouveront là un réel motif de se mettre au service du Peuple... Le trouble à l'ordre public est puni pénalement par la loi républicaine. On attend donc que le ministère de l'Intérieur fasse son travail et n'attende pas le déclenchement des troubles pour arrêter les meneurs...

 

À moins que tout cela ne soit piloté du haut de la pyramide dans les arrières-loges du pouvoir, volontairement orchestré depuis la Place Beauvau ? Ce qui constituerait une énième trahison du peuple par l'Oligarchie. Et rappelons-nous que la création du chaos (économique, famine, guerre...) est leur spécialité.

 

La police et la gendarmerie, ces jours-ci au lieu d'arrêter les meneurs de la "guerre civile", continueront de se donner à leur passe-temps favori, les arrestations arbitraires de Veilleurs, porteurs du sweet de la manif pour tous, mères veilleuses, tous résistants pacifiques. Tout ceci est grotesque. C'est pourtant le monde dans lequel nous vivons. Réjouissez-vous donc, on va pouvoir admirer maintenant concrètement l'"Egalité" républicaine pour tous !

 

 

 
. Le ministère de l'Intérieur veut interdire les spectacles de Dieudonné (Le Figaro, 27 décembre 2013)

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 15:25

Pendant que les Français souffrent de l'austérité et du chômage, pendant que les entreprises ferment les unes après les autres, pendant que la famille est méthodiquement détruite, pendant que le parlement israélien interdit le sapin de Noël comme une "offense" faite aux Juifs, et pendant que les Femen déclarent Noël "avorté", le "conseiller de Benyamin Netanyahou" (Premier ministre extrême droite d'Israël) Meyer Habib (député des Français de l'étranger, UDI) songe à une loi contre la "quenelle", l'urgence des urgences ! 

 

Le Figaro Afp titre « Un député propose une loi contre la "quenelle" », sans autre explication :

 

Un député propose une loi contre la "quenelle"

 

 

Par Le Figaro.fr Mis à jour le 30/12/2013 à 13:58 Publié le 30/12/2013 à 13:49

 

Le député des Français de l'étranger (UDI) Meyer Habib va présenter un texte de loi contre la "quenelle", geste popularisé par l'humoriste Dieudonné dont les spectacles sont menacés d'être interdits par le ministère de l'Intérieur.

 

Le député Habib aurait fait part de cette initiative sur "la première chaîne de télévision israélienne", selon le Lab d'Europe 1. Il prépare une proposition de loi pour pénaliser ce geste qu'il qualifie de "salut nazi".

 

"Ce soir j'ai annoncé sur la première chaîne de télévision israélienne que dès la rentrée parlementaire, je préparerai un projet de loi pour que soit pénalisé le nouveau salut nazi et antisémite de Dieudonné qu'est la 'quenelle'. Cela prendra peut-être un certain temps, mais la France ne peut plus tolérer sans réagir ces nostalgiques du IIIe Reich", a déclaré le député cité par le Lab d'Europe 1.

 

La #quenelle d'Anelka est intolérable! Je ferai une proposition de loi pour pénaliser ce nouveau salut #nazi pratiqué par des antisémites.

— Meyer Habib (@Meyer_Habib) 29 Décembre 2013

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/12/30/97001-20131230FILWWW00307-un-depute-propose-une-loi-contre-la-quenelle.php

 

Vu qu'aucun media ne décortiquera cette information et fera le boulot, faisons-le à leur place :

 

Rediff. Schlomo Sand contre Habib Meyer

 

 

 

En avril 2009, sur le plateau de France 3, l'historien de gauche israélien Schlomo Sand (à droite sur le plateau) critiquait vertement Meyer Habib pour ses positions ultra-nationalistes (en Israël). Habib affirmait en effet :

 

"Israël ne peut pas être un Etat bi-national. Israël est un Etat juif. Jérusalem est la capitale du peuple juif. Nous sommes des juifs français, mais nous sommes des sionistes. Nous avons rêvé pendant deux mille ans pour revenir sur cette terre. L'Etat (d'Israël) appartient à Israël et à l'ensemble du peuple juif. Pendant deux mille ans les Juifs ont dit 'l'an prochain à Jérusalem'. Quand Lutèce, l'ancêtre de Paris, c'était un marécage, Jérusalem était déjà la capitale du peuple juif. Les Juifs pendant deux mille ans, pendant les pire période de notre histoire, pendant l'Inquisition, dans le ghetto de Varsovie, dans les périodes les plus terribles ont dit 'lan prochain à Jérusalem'. Et ce pendant deux mille ans. Jérusalem restera la capitale du peuple juif. Et ce pour l'éternité, il faut que le monde le comprenne..."

 

 

Un peu plus tard dans la discussion, Habib explique :

 

"Cet Etat (d'Israël) ne peut pas avoir deux religions côte à côte."

 

Comme ça c'est clair !

 

Il faut surtout qu'Habib comprenne qu'en ce bas monde rien n'est éternel. Seul le Royaume de Dieu l'est.

 

Pour comparer, c'est un peu comme si en France vous aviez une personnalité politique qui déclarait (ne citons personne..) "En France, il ne peut pas y avoir deux religions côte à côte. La France appartient à la France et à l'ensemble du peuple français. La France aux Français... Et ce pour l'éternité"..  

 

Imaginez le tollé des associations "antiracistes"..

 

Ce que Schlomo Sand explique parfaitement : 

 

"Imaginez que demain en France, Le Pen gagne et il déclare 'L'Etat n'appartient pas à tous ses citoyens, il appartient aux catholiques'. C'est pareil, parce qu'il (Meyer Habib) dit que l'Etat d'Israël appartient seulement aux Juifs. Imaginez la tragédie !..."

 

Schlomo Sand explique que l'Etat d'Israël se définit aussi par rapport à la race, et pas seulement la religion :

 

"La race : (L'Etat d'Israël) ne se définit pas seulement par rapport à la religion, c'est ça le problème. Est-ce que vous savez qu'en Israël il n'y a pas la possibilité pour un Juif de se marier avec un non-Juif. Imaginez que la France demain décide qu'un catholique ne peut pas se marier avec un juif. Est-ce que vous savez qu'en Israël, un juif ne peut pas se marier avec un catholique. Vous savez cela en France ?"

 

 

Schlomo Sand pose ensuite la question qui finit de désarçonner Meyer Habib qui jusque-là prônait l'unicité de la citoyenneté des Juifs en Israël : "La France est votre Etat, oui ou non ? Vous êtes citoyen français ? C'est votre Etat la France ?"

- Habib répond : "Biensûr je suis né en France.".

- Schlomo Sand : "Donc vous voulez deux Etats".

 

Schlomo Sand conclut que (dans la logique de ce que venait de dire Meyer Habib) : "Vous vivez à Paris. Israël ce n'est pas votre Etat.

 

Sauf que dans ce sens-là, cela ne fonctionne pas pour Habib qui tient à sa double nationalité... Être juif en Israël, dans un Etat qui appartient aux (seuls) Juifs... et "français" en France dont l'Etat appartient à tout le monde !

 

S'agissant de l'Inquisition, celle-ci ne s'est jamais occupée des Juifs, mais des catholiques et des hérésies chrétiennes. Donc Habib se trompe, les Juifs n'étaient pas concernés par les décisions de l'Inquisition. Le "guetto de varsovie", des auteurs Juifs eux-mêmes disent que le particularisme, l'exclusivisme et le communautarisme juif ont fait que les Juifs eux-mêmes se sont auto-exclus et en quelque sorte, guettoisés (Cf. Bernard Lazare, L'antisémitisme, son histoire et ses causes).


S'agissant de Jérusalem, que Meyer Habib déclare être la "capitale d'Israël". Selon le droit international c'est Tel Aviv la capitale d'Israël, et non Jérusalem.   Le Conseil de sécurité de l'ONU, dans ses résolutions 476 et 478, déclare que la loi israélienne établissant Jérusalem capitale « éternelle et indivisible » est nulle et non avenue, et constitue une violation du droit international. Il invite les États membres à retirer leur mission diplomatique de la ville. Le Conseil de sécurité réaffirme que « l'acquisition de territoire par la force est inadmissible », qu'il doit être mis fin à l'occupation de Jérusalem et que « les dispositions législatives et administratives prises par Israël... n'ont aucune validité en droit et constituent une violation flagrante de la convention de Genève... »

Le Saint-Siège n'accepte pas non plus l'annexion de Jérusalem par Israël. Il préconise « un statut spécial, internationalement garanti et déclare moralement et juridiquement inacceptable toute décision et action unilatérale qui modifie son caractère spécifique et son statut » Source:  Le Saint-Siège et le statut de Jérusalem, sur Radio Vatican,‎ 12 juin 2012).

 

 

 

 

Dans un message vidéo diffusé lundi 20 mai 2013, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou appelle à voter pour le candidat UDI Meyer Habib à la législative des Français d'Europe du Sud, d'Israël et de Turquie.

Il appelait directement à voter pour son "ami". "Israël lui tient à coeur, Jérusalem lui tient à coeur. Il m'a aussi aidé à consolider les liens entre Israël et la France ces dernières années", explique Netanyahou en hébreu au sujet de  Meyer Habib, également vice-président du Crif, le Conseil représentatif des institutions juives de France.

Meyer Habib, qui vit entre la France et Israël, fait figure de trouble-fête dans cette élection dont l'issue dépendra pour beaucoup des Français d'Israël.

 

Source: http://www.lejdd.fr/International/Proche-Orient/Actualite/Netanyahou-et-Sarkozy-en-campagne-pour-une-legislative-partielle-608641

 

Selon Le Figaro du 11 juin 2013, Meyer Habib est le député le plus "mal élu". Les deux élections législatives partielles dans des circonscriptions crées pour les Français de l'étranger ont été marquées par des taux de participation historiquement bas. Vainqueur au second tour dans la 8e circonscription (Turquie, Malte, Israël, Italie, Grèce, Chypre), l'UDI Meyer Habib n'a récolté que 4.767 voix, soit 4,27 des inscrits. Ce qui fait de lui, selon les calculs du Lab, le député le plus "mal élu" de l'Assemblée.

 

Que le "conseiller politique de Benyamin Netanyahou", Premier ministre du dernier Etat qui pratique encore l'apartheid dans le monde, se mêle de dire qu'Israël appartient "à l'ensemble du peuple juif", passons.. (encore qu'on pourrait appeler au boycott.. comme en Afrique du Sud...) Mais qu'un tel personnage, à la double nationalité, député "le plus mal élu", aux positions d'extrême extrême droite ultra-nationalistes et d'apartheid en Israël, propose en France un texte de loi pour déclarer "antisémites" ceux qui font la "quenelle", "nouveau salut nazi", ça devient problématique. Emblématique du deux poids deux mesures et de l'inversion accusatoire permanente. Bientôt Habib et ses amis vous diront que c'est de votre faute si l'Etat d'Israël pratique l'apartheid ! Non mais, antisémites !


 

. "L'Etat appartient à Israël et à l'ensemble du peuple juif" (Meyer Habib)

. Des dizaines de milliers de Juifs protestent contre l'Etat d'Israël

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 09:38

ProRussia fait le bilan de cette année écoulée, et souffle sa première bougie.
Plus de 700 000 personnes de France, de Belgique, Suisse, Québec, USA, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne et Russie suivent le Journal chaque semaine, pour plus de 2 millions de vidéos vues.

 

 

 

Petite rétrospective des succès d’audience de l’année écoulée. Voici le top dix des audiences des journaux hebdomadaires.

 

Hors compétition, les couvertures spéciales des Manifs pour tous, qui rassembleront les mardi où elles seront mises en ligne presque 200 000 visiteurs uniques, pour 1 million de pages vues…

En tête, celle du 25 mars, 1ère audience annuelle, suivie de la manifestation du 14 janvier, 3ème audience annuelle, et celle du 28 mai, 7ème audience annuelle.

 

Ces manifestations auront été pour nous l’occasion d’aller à la rencontre de notre public, à votre rencontre, et l’accueil que vous nous avez réservé, notamment lors de la dernière, a profondément touché nos équipes par sa gentillesse et ses félicitations. Nous ne saurions trop conseiller à nos confrères français d’essayer, une fois, juste pour voir de dire la vérité. Ils seraient étonné d’en voir la satisfaction que l’on peut en retirer auprès des français. Rendez-vous les 26 janvier et 2 février prochains !

 

Nous pourrons dire merci à France2, à sa russophobie et à ses mensonges quotidiens. C’est en démontant une de ces nombreuses manipulations que nous nous ferons connaître sur le web, dès la première semaine de janvier.

Il faut reconnaître qu’ils ont fait très fort… Souvenez-vous, c’était en plein délire anti-Depardieu et anti-Bardot.

C’est un extrait du journal du 7 janvier, intitulé « France2 caricature haineuse ».

 

Deuxième audience, qui nous échappera d’ailleurs totalement, tant la vidéo a été reprise sur des sites indépendants et copiées, la mise au point que nous avons tenu à faire vis-à-vis d’un escroc intellectuel : BHL. Voilà un sanguinaire que la diplomatie russe a ridiculisé…

C’est un extrait du journal du 2 septembre, intitulé « BHL : vampire des carpettes »…

 

Un sujet que nous pensions banal s’est glissé à la troisième place. Il a déchainé les sites mili sur la toile. Plus ils étaient proches des ministères, plus on le critiquait… mais il fallait surtout lire les commentaires des officiers, sous-officiers et soldats du rang qui, systématiquement, confirmaient les faits.

C’est un extrait du journal du 11 mars, intitulé « 5 500 généraux en France : quand Hollande se prend pour Zappata »…

 

Beaucoup plus grave, cette mise en accusation des autorités de tutelles du Kosovo. 7 mois plus tard, toujours pas de démenti ou de procès en diffamation. L’enquête, elle, se poursuit sur place et conforte chaque jour l’horreur des faits et la responsabilités des mis en cause.

C’est un extrait du journal du 13 mai, intitulé « Trafic d'organes au Kosovo : les amis de Bernard Kouchner arrêtés les uns après les autres »…

 

Les questions sociales françaises, le matraquage fiscal, les gaspillages, la perte de souveraineté de la France, sont des sujets régulièrement traités sur notre plateau. Le sujet qui suit à la particularité de tous les rassembler. Il se hisse à la 5e place.

C’est un extrait du journal du 20 mai, intitulé « L'Europe l'a décidé : ce sera les "allocs" pour tous »…

 

Nous aurons aussi des succès en Afrique, où certains de nos reportages seront repris sur les chaines nationales, où sur des blogs très influents. Notre manie de vouloir regarder derrière le décor dressé par les médias officiels qui se contentent de recopier les dépêches de l’AFP ou de la BBC, place cette analyse de l’attaque terroriste sur Nairobi à la 6e place du top 10 des audiences.

C’est un extrait du journal du 30 septembre, intitulé « L'attaque de Nairobi : ce que les médias occidentaux n'ont pas voulu ou su vous dire »…

 

F. Hollande lance les commémorations du centenaire de la ière guerre mondiale

2014 sera le centenaire de début la Première Guerre mondiale. La plus grande guerre civile européenne, avec ses millions de morts et de blessés, l’apogée des Nations. En Hollandie, cela commence très mal… L’idéologie, le dogmatisme, pour torturer la réalité, déformer l’histoire, pervertir la mémoire…

C’est un extrait du journal du 11 novembre, intitulé « Première guerre mondiale : les commémorations du centenaire commencent bien mal en Hollandie. »…

 

Autre pays africain, où la désinformation occidentale fait des ravages. La Côte d’ivoire, livrée aux appétits de la City et où la France joue pour la première fois sans doute contre ses intérêts, et comme simple compagnie de CRS de l’OTAN. Viendront le Mali, la Centrafrique…

C’est un extrait du journal du 13 mai, intitulé « Côte d'Ivoire : Outtara aussi populaire et efficace que François Hollande en France »…

 

Nous n’aurons eu de cesse pendant ces douze derniers mois de mettre en évidence la nécessité d‘appliquer la solution russe à la crise syrienne. Etat souverain, la Syrie et son gouvernement légal doivent faire à une agression étrangère, qui arme des terroristes islamistes qui massacrent la population, rasent le patrimoine et usent d’armes de destruction massive. Leurs commanditaires useront de tous les mensonges pour faire porter la responsabilité des atrocités sur Bachar-al-Assad.

C’est un extrait du journal du 9 septembre, intitulé « Syrie : des preuves accablantes contre les amis de François Hollande et Laurent Fabius »…

 

10e au classement, mais c’est presque une conclusion. Les medias français pris à leur propre jeu, une descente aux enfers qui ne manque pas de sel. Une rétrospective commencée avec France2, close avec Libération. Il y a quelque chose de pourri au royaume de Hollande…

C’est un extrait du journal du 25 novembre, intitulé « Fusillade à Libération : quand les paumés se flinguent entre eux, le pays réel se marre »…

 

Voilà qui clôt cette rétrospective de 2013.

En ce qui concerne les autres émissions, que ce soit les « Rencontres avec », les « contre-enquêtes interdites », les « paroles d’élus » ou les « tout images », arrivent en tête :

Xavier Kemlin, l’homme qui fait la trembler la Hollandie

• Les dissidents sont-ils désormais à l’ouest ?

• L’entretien réalisé avec Evgeny Fédorov qui a eu autant de succès en France qu’en Russie.

• L’entretien réalisé avec François Asselineau, de l’Union Populaire, suivi de très près par Hervé Juvin, Ludivine de la Rochère et Jean-Yves Le Gallou.

 

Le Président Vladimir Poutine a décidé de fusionner en 2014 tous les médias publics russes travaillant en langue étrangères : l’agence de presse RiaNovosti, la radio La Voix de la Russie et la chaîne de télévision Russia Today, dans une seule et nouvelle agence fédérale d’information appelée « Russie d’aujourd’hui ».

Notre collaboration s’en trouvera renforcée et pourrons envisager la diversification de nos programmes, sans doute avec des rendez-vous quotidiens d’informations et d’entretiens.

Fidèles à notre raison d’être qui veut que la vérité ne soit jamais toute entière du même côté,nous serons là en 2014 pour que cette nouvelle année puisse rendre possible ce qui est nécessaire.

 

Tous nos vœux et à l’année prochaine…

 

 

Source: http://www.prorussia.tv/Journal-hebdomadaire-30-decembre-2013_v694.html

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 23:59

Rafales de Quenelles, en direct, sur BFM TV, "devant le théâtre de Dieudonné" où un appel à manifesté a été lancé après des "incidents qui se sont produits à Lyon" "la semaine dernière".

 

Deux expéditions punitives ont eu lieu à Lyon. Un homme a été agressé, un fan de Dieudonné qui avait posté en train d'effectuer le geste de la quenelle. Très vite la Ligue de défense juive a été accusée de ces faits. Laquelle a expliqué qu'elle n'était pas à l'origine de ces faits. Et ce soir, certains de ses membres sont donc présents. L'appel à se rassembler a été lancé sur internet, sur facebook, où les fans de Dieudonné sont présents ce soir pour soutenir l'artiste.

 

 

 

La parole est donnée à des fans de Dieudonné.

 

Ca commence à se voir de quel bord sont les journalistes. Après avoir passé en boucles l'info de la quenelle du footbaleur Anelka comme s'il s'agissait d'une info très importante, BFM TV diffuse cette video de manifestants soutenant Dieudonné devant le théâtre de la Main d'Or.

En fin de video, de retour sur le plateau, observez la tête du journaliste dégoûté de BFM TV, qui après avoir entendu un des soutiens de Dieudonné dire "On rigole bien des blagues des Arabes. Moi je suis arabe cela ne me dérange pas. Des blagues des Noirs, cela ne dérange pas les Noirs. Mais des blagues des Juifs, non on ne peut pas", secoue la tête de droite à gauche comme pour montrer sa désapprobation.

Avec ça, si vous n'avez pas compris qui fait le journal !

 

 

Source: https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=611032892298361&id=557773770957607

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 18:04
Strasbourg se rechristianise avec un Noël plus traditionnel et local : au marché de Noël, vous n'y trouverez plus ni "merguez" ni "kebab" !


Christkindel

 

 

À Strasbourg, ni merguez ni kebab au marché de Noël !

 

 

Célébrer Noël ou Weihnachten (la nuit sacrée) en terre rhénane, c’est revenir à l’enchantement des premiers Noëls de notre enfance…

 

Tant bien que mal, Strasbourg s’accroche mordicus à son image de capitale européenne que lui dispute sa rivale bruxelloise. Mais s’il est un titre homologué que personne ne conteste à la ville alsacienne, c’est sans aucun doute celui de capitale de Noël. Avec son scintillant marché de Noël à nul autre pareil, c’est un concept que Strasbourg exporte dans le monde entier depuis qu’elle a renoué avec la tradition la plus authentique. Après Tokyo l’année dernière, c’est à Moscou que les artisans alsaciens viennent de livrer, clés en main, un marché de Noël qui ne renie pas ses origines…

 

Ces origines sont à la fois païennes et chrétiennes, germaniques assurément – c’est à Nuremberg qu’est né le premier marché de Noël il y a quatre siècles – et ses identifiants strasbourgeois affichent clairement la couleur. Ici, pas de « laïcisation » édulcorée de l’appellation marché de Noël rebaptisée parfois « Parfums d’hiver » à Amiens ou « Soleils d’hiver » à Angers, pour ne pas froisser imams ou rabbins en pétard. À Strasbourg, de surcroît, le « Christkindelsmärik » de la place Broglie rappelle sans complexe et en lettres étincelantes sa dénomination initiale : « Marché de l’enfant Jésus ». Car à l’origine en Alsace, ce n’était pas Santa Claus, le père Noël Coca-Cola, mais l’enfant Jésus en personne qui venait combler nos chères têtes blondes au pied du sapin… C’est encore – le choix du lieu est volontaire – autour de la cathédrale de Strasbourg, tour à tour protestante puis catholique, que les échoppes en bois de sapin, décorées de gui et de houx, proposent crèches et santons, guirlandes, boules de Noël, icones peintes de Biélorussie et miniatures en cristal des souffleurs de verre de Meisenthal. Plus loin, la place du Temple-Neuf (protestant) accueille le marché des saveurs avec ses parfums de cannelle, de barbe à papa et de vin chaud, de nougat et de pain d’épices au miel…

 

Cette année, la municipalité a fixé un nouveau règlement : certains produits qui ne correspondent pas à l’image de Noël ne sont plus autorisés. Cette « charte qualité » entend faire la chasse aux churros, hot-dogs, gadgets chinois et autres figurines fantaisistes sans rapport direct avec la région ou les traditions européennes. Ni merguez, kebab halal, falafels ou plats exotiques, mais des produits du terroir : miels des forêts vosgiennes ou de Forêt-Noire, gaufres du plat pays flamand, fougasses provençales… On s’y régale de flammekueche alsaciennes, de presskopf ou de foie gras, de bredele (petits gâteaux secs de Noël), de bières d’abbaye ou de sucettes à l’anis que même France Gall aurait appréciées… Une discrète ambiance musicale de chants traditionnels – Stille Nacht plutôt que Jingle Bells – accompagne votre périple vers le marché des sapins de Noël, épicéas des vallées vosgiennes, que les réfugiés alsaciens après 1870 avaient fait connaître à leurs compatriotes de « l’intérieur ».

 

Certes, le marché de Noël de Strasbourg, sacré meilleur marché de Noël d’Europe par la plate-forme d’e-tourisme European Best Destinations, aura bien du mal à garder son âme d’origine. Face à l’engouement croissant qu’il rencontre (près de deux millions de visiteurs cette année), vous aurez du mal à éviter la bousculade des heures d’affluence et… les inévitables pickpockets roumains 1 qu’il attire. On pourra toujours se replier vers les petits marchés de Noël qui ont essaimé en Alsace, à Sélestat, Riquewihr ou Kaysersberg, ou de l’autre côté du Rhin à Fribourg-en-Brisgau et Baden-Baden. Célébrer Noël ou Weihnachten (la nuit sacrée) en terre rhénane, c’est revenir à l’enchantement des premiers Noëls de notre enfance… Scheni Wihnachte, joyeux Noël !

 

1 La police roumaine a d’ailleurs dépêché l’une de ses équipes pour seconder leurs collègues alsaciens.

 

 

Source: http://www.bvoltaire.fr/josemeidinger/strasbourg-ni-merguez-ni-kebab-au-marche-de-noel,45408

 

 Une incroyable et merveilleuse nouvelle tant la pression maçonnique et mondialiste a jusqu'ici déchrisitanisé nos villes. Le filon de la tradition et de l'authenticité a finalement eu le dessus... sur les marchands de sable progressistes soixanthuitards qui voulaient bazarder la "France moisie" ! 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 09:57

Nathalie Kosciusko-Morizet, que tout catholique doit combattre pour ses positions antichrétiennes, "veut imposer dans le 5e une candidate qui n'a aucun lien avec le 5e, parce que c'est une amie et qu'il faut la recaser", oppose les uns aux autres, attaque, méprise les gens "au lieu de rechercher l'union et le rassemblement". C'est l'ancien maire de Paris UMP Jean Tiberi qui le dit. NKM avait pourtant bien appris les leçons de l'oligarchie et les appliquait à merveilles...

Alors que s'est-il passé ?

Selon la version officielle, largement diffusée par les médias mainstream, la levée de boucliers à droite que l'on constate actuellement contre la candidature de NKM à la mairie de Paris pour les élections municipales de mars, tiendrait à l'opposition entre partisans de Copé et partisans de Fillon. Une liste dissidente à NKM s'est montée hier à Paris sous la houlette de Charles Beigbeder, qui a annoncé qu'il présenterait le mois prochain une liste dissidente à Paris, afin d'offrir une alternative à droite. La liste des candidats de l'UMP et du centre a été dévoilée et a été contestée par les centristes de l'UDI. Ceux-ci ont dénoncé la disparition de quatre noms, sur lesquels un accord avait, d'après eux, été trouvé. Ce qui risque selon Jean-Louis Borloo de poser un problème politique et de confiance. "C'est inacceptable", a dit Philippe Vigier, porte-parole de l'UDI, sur i-Télé. "Sans nous, elle ne peut pas gagner", a-t-il déclaré à propos de Nathalie Kosciusko-Morizet. Charles Beigbeder briguait la deuxième place sur la liste UMP dans le VIIIe arrondissement, finalement accordée au député Pierre Lellouche. Il a annoncé hier soir sur Twitter que le président de l'UMP, Jean-François Copé, désapprouvait sa démarche et qu'il avait décidé de se «mettre en retrait» de l'UMP, dont il est secrétaire national.

La vraie raison de cette effervescence est une prise de conscience soudaine, non-exprimée pour le moment, et la crainte  que NKM, candidate totalitaire pro  "mariage" gay, conduise à l'échec de la droite à Paris, à cause des ses positions contre le mariage et la famille.  Tout simplement.

 

Tibéri: NKM "méprise les gens"

 

Le Figaro, Par Le Figaro.fr, Mis à jour le 24/12/2013 à 08:47, Publié le 24/12/2013 à 08:39

 

Invité sur Europe 1 ce matin, Jean Tiberi, maire UMP du 5e arrondissement de Paris,  a déclaré à propos de la candidature de Nathalie Kosciusko-Morizetà la mairie de Paris: "ça va mal, elle s'y prend mal. Au lieu de rechercher l'union et le rassemblement, elle essaye d'opposer les uns aux autres, d'attaquer. Elle méprise les gens."

 

Jean Tiberi a poursuivi en affirmant que "dès son arrivée, elle m'a attaqué, moi l'ancien maire de Paris, c'est absurde, alors que je n'étais pas candidat. Elle fait n'importe quoi, il faut changer ça. Dans le 5e, elle veut imposer une candidate qui n'a aucun lien avec le 5e, parce que c'est une amie et qu'il faut la recaser. Ce sont des méthodes absurdes. C'est un suicide politique".

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/12/24/97001-20131224FILWWW00208-tiberi-nkm-meprise-les-gens.php

 

Partager cet article
Repost0

Articles Récents