Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 17:20

Tout est parti d'un communiqué de la présidence ukrainienne... repris par le quotidien d'information britannique Le Guardian. Avec un François Hollande en début de soirée, au garde à vous, qui réagissant un peu trop vite, se permet de demander à la Russie de "respecter l'intégrité territoriale de l'Ukraine" et de "prévenir toute escalade" ! Mais pour l'Afp, c'est trop compliqué : "Ukraine - Russie : intense confusion, l'UE hausse le ton".

En réponse, avant 20 heures (addendum de 20h04), le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Kogachenko a démenti l'information.

Décryptage.

 

Ukraine President Issues Statement On "Elimination" Of Russian Convoy By Ukraine Artillery

 

Zero Hedge

 

Du site officiel de la présidence ukrainienne

 

Le président ukrainien discute de l'«élimination» d'un convoi de blindés russes par l'artillerie ukrainienne

 

Le président de l'Ukraine et le Premier ministre de Grande-Bretagne ont discuté des efforts internationaux sur le règlement du conflit dans le Donbass.

 

Le président de l'Ukraine Petro Porochenko a eu une conversation téléphonique avec le Premier ministre de Grande-Bretagne, David Cameron.

 

Les parties ont coordonné leurs actions sur la réponse à l'information concernant l'entrée de blindés russes sur le territoire de l'Ukraine qui a été clairement vue par des journalistes internationaux, en particulier de journal "The Guardian". Le Président a informé que l'information donnée était digne de confiance et a confirmé que la majorité des blindés avait été éliminée par l'artillerie ukrainienne pendant la nuit.

 

Le Premier ministre britannique a une fois de plus réaffirmé son soutien solide et constant à l'Ukraine et les actions du président. Il s'interroge également sur la question de l'aide humanitaire pour Luhansk. Le président a informé sur les développements récents. Il a souligné que la partie ukrainienne de l'aide humanitaire internationale dans le cadre de la mission de la Croix-Rouge était sur son chemin à Luhansk.

 

Le président a exprimé sa préoccupation sur la situation à la frontière, en particulier, sur le fait que l'afflux d'armes russes et machines militaires en Ukraine à travers la partie ouverte de la frontière a continué.

 

Les parties ont discuté des efforts internationaux pour le dialogue sur la possibilité de régler la situation dans le Donbass et les perspectives de renforcement de la coopération militaro-technique.

 

David Cameron a informé que la Grande-Bretagne était prête à fournir une aide financière à l'Ukraine dans le cadre de l'assistance humanitaire des Nations Unies. 

 

Source: http://www.zerohedge.com/news/2014-08-15/ukraine-president-issues-statement-elimination-russian-convoy-ukraine-artillery

 

Selon la présidence ukrainienne, des tirs d'artillerie de l'armée ukrainienne auraient "détruit" en grande partie une colonne de véhicules blindés de transport de troupes qui a pénétré dans l'est de l'Ukraine depuis la Russie dans la soirée de jeudi. Un porte-parole de l'armée ukrainienne a indiqué que "les initiatives appropriées ont été prises et une partie (de la colonne) n'existe plus".

Selon un communiqué, le président ukrainien Petro Porochenko a discuté au téléphone de cette incursion avec le premier ministre britannique David Cameron et a indiqué qu'"une grande part de ce matériel a été détruit dans la nuit par l'artillerie ukrainienne".

Dans le même temps, la Russie a indiqué que Kiev menait d'intenses combats dans l'Est pour empêcher la distribution d'aide humanitaire. (1)


L'ambassadeur de Russie au Royaume-Uni, Alexander Iakovenko, a été convoqué au ministère britannique des Affaires étrangères pour "clarifier les informations sur cette incursion militaire russe".

Le ministre britannique des Affaires Etrangères, Philip Hammond a déclaré à Bruxelles que "s'il y a des véhicules ou du personnel militaires russes en Ukraine, ils doivent être retirés immédiatement ou les conséquences seront très sérieuses". Son homologue suédois Carl Bildt a dénoncé "une violation majeure" du droit international.

Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a confirmé l'entrée des véhicules blindés russes, qu'il a qualifiée d'"incursion" mais pas d'invasion.

La Russie a dénoncé "des tentatives de faire échouer" son aide humanitaire aux populations de l'est de l'Ukraine.

Le président finlandais, Sauli Niinisto, a annoncé qu'un accord sur l'aide humanitaire russe destinée aux civils de l'est de l'Ukraine avait été conclu entre Moscou, KieV et la Croix-Rouge. On ignore s'il parlait de l'inspection du convoi russe en attente du feu vert des autorités ukrainiennes à la frontière, qui a déjà fait l'objet d'un accord, où d'un déblocage global de la situation. (2)

 

Le Guardian (en anglais) :

 

The Guardian saw a column of 23 armoured personnel carriers, supported by fuel trucks and other logistics vehicles with official Russian military plates, travelling towards the border near the Russian town of Donetsk – about 200km away from Donetsk, Ukraine. (3)

 

The Guardian a vu une colonne de 23 véhicules blindés, appuyés par des camions-citernes et autres véhicules de logistique avec des plaques militaires russes officielles, en route vers la frontière près de la ville russe de Donetsk - environ 200 km de Donetsk, en Ukraine.

 

Alors que nous attendons pour voir la moindre preuve réelle qu'un convoi armé est entré sur le territoire en Ukraine (sans qu'aucune photo probante à l'appui ne soit fournie... NdCR.), ou que ce convoi a été bombardé par l'artillerie Ukraine..., parce que, rappelons-le c'est d'abord et avant tout une guerre de propagande implacable de tous les côtés, voici la dernière de l'Europe qui l'instant d'après indique qu'elle envisage maintenant encore plus de mesures contre la Russie.

 De Reuters : Les ministres UE des Affaires étrangères déclarent qu'ils regarderont toutes actions militaires unilatérales par la Russie en Ukraine comme une VIOLATION flagrante du droit international. (4) (5)

Dans le même temps, des videos postées hier soir sur youtube montrent que l'armée ukrainienne a bombardé Donetsk au phosphore. Ceci est une vraie violation du droit international. Mais pas un ministre, pas un gouvernement européen n'a élevé la voix.

 

Et François Hollande sans aucune preuve en fin d'après-midi d' appeller la Russie à «respecter l'intégrité territoriale de l'Ukraine, et ensuite les deux présidents (russe et ukrainien) à faire l'effort nécessaire pour prévenir toute escalade». (6)

 

Une situation probablement trop "confuse" (sic) pour que les journalistes "français" de l'Afp puissent faire leur travail !

 

Add. 20h04. Démenti de Moscou :

 

Declaration-de-Kiev-sur-un-convoi-militaire-russe-le-15-ao.jpg

Déclaration de Kiev sur un convoi militaire russe: démenti de Moscou

 

21:53 15/08/2014

MOSCOU, 15 août - RIA Novosti

 

Le ministère russe de la Défense a formellement démenti vendredi les informations selon lesquelles l'armée ukrainienne a détruit un convoi militaire russe qui aurait franchi la veille la frontière russo-ukrainienne.

 

"Aucun convoi militaire russe n'a franchi la frontière russo-ukrainienne durant la journée d'hier ou la nuit dernière. Il n'existe pas de tel convoi. Espérons que l'artillerie ukrainienne n'a pas tué de réfugiés ou de militaires ukrainiens, mais a détruit un fantôme", a indiqué le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

 

Le service de presse du président ukrainien Piotr Porochenko a annoncé vendredi que l'armée ukrainienne avait détruit une partie d'un convoi militaire russe près de la frontière russo-ukrainienne.

 

Plusieurs médias ont rapporté qu'un convoi comprenant 23 véhicules de combat, camions-citernes et véhicules de soutien portant des plaques d'immatriculation russes avait traversé la frontière russo-ukrainienne près du poste-frontière d'Izvarino. Le Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie a démenti ces informations.

 

Source : http://fr.ria.ru/world/20140815/202164468.html

 

 

Sources:

 

(1) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/08/15/97001-20140815FILWWW00143-l-ukraine-a-detruit-des-blindes-venus-de-russie.php

(2) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/08/15/97001-20140815FILWWW00163-ukraine-russie-intense-confusion-l-ue-hausse-le-ton.php

(3) http://www.theguardian.com/world/2014/aug/14/russian-military-vehicles-enter-ukraine-aid-convoy-stops-short-border

(4) http://www.zerohedge.com/news/2014-08-15/europe-says-would-consider-any-unilateral-military-action-russia-blatant-violation-i

(5) http://www.reuters.com/article/2014/08/15/us-ukraine-crisis-eu-statement-idUSKBN0GF1H320140815

(6) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/08/15/97001-20140815FILWWW00173-hollande-appelle-la-russie-a-respecter-l-integrite-territoriale-de-l-ukraine.php

Partager cet article
Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 10:15

Olivier Berruyer sur son site LesCrises.fr décrypte depuis des mois les évènements en Ukraine. Aujourd'hui, il propose un billet qui nous aide à mieux comprendre les origines, les buts et les méthodes du mouvement pro-européen qui démarre sur la place Maïdan (de « l’Indépendance ») de Kiev dès le 21 novembre 2014.

 

4.2 La montée en puissance du mouvement 

Comme nous l’avons vu précédemment, les manifestations « pro-européennes » démarrent sur la place Maïdan (de « l’Indépendance ») de Kiev dès le 21 novembre, jour où le président ukrainien annonça son intention de différer la signature de l’’accord d’association avec l’UE. 

Arseni Iatseniouk déclare le même jour que cette décision est « une base suffisante pour lancer une procédure de destitution du Président » (sic !)

“Source : kyivpost“ 

Rappelons incidemment que la fondation du même Iatseniouk – fanatique de « l’indépendance ukrainienne » et devenu Premier ministre en février 2014 – est financée entre autres par le Ministère des Affaires étrangères américain, l’OTAN, l’ambassade polonaise à Kiev, Victor Pinchuk, la banque suédoise SwedBank et un Hedge fund…

fondation iatseniouk

 

fondation iatseniouk 

Iatseniouk appelle sur Twitter à des manifestations de protestation le soir même place Maïdan – qu’il appelle « #Euromaïdan ». Environ 2 000 personnes répondirent à l’appel. On peut s’interroger de l’origine d’une telle efficacité dans la gestion « marketing » de cet évènement.

Iatseniouk appel euromaidan sur Twitter

euromaidan 23-11-2013

euromaidan 24-11-2013

Le 24 novembre, ce sont 100 000 personnes qui convergent sur la place. Après qu’un petit groupe ait tenté de prendre d’assaut un immeuble du gouvernement, la police disperse la manifestation avec des gaz. Les manifestants répondent avec violence.

Comme le 29 novembre, il devint clair que l’Ukraine ne signerait pas l’accord d’association, les leaders d’oppositions formulèrent alors leurs revendications devant 10 000 protestataires à Kiev (20 000 à Lviv), à savoir « Former un comité de coordination pour communiquer avec l’Union Européenne » et « Reconnaître que le Pouvoir n’était pas capable de mener à bien une stratégie de développement géopolitique pour l’Ukraine, et obtenir la démission de M. Ianoukovitch. »

Dans la nuit du 29 au 30 novembre, environ 10 000 manifestants sont délogés du Maïdan par la police anti-émeute. Cette évacuation violente fera plusieurs dizaines de blessés entraînant des protestations internationales, un appel à la grève générale, de nouveaux rassemblements, l’occupation de la mairie de Kiev, le blocage des sites gouvernementaux ainsi que le limogeage de plusieurs personnalités dont le maire de Kiev. Environ 10 000 manifestants restèrent ce soir-là, 10 000 autres se rendant de Lviv à Kiev pour les soutenir. La majorité des manifestants de Maïdan venait en effet de l’Ouest.

Le 1er décembre, environ 600 000 manifestants protestèrent contre les violences de la veille – journée de nouveau émaillée de violences. Environ autant se réunirent le 8 décembre.

euromaidan kiev 01-12-13

Plus de 400 personnes furent blessées du 24 novembre au 13 décembre, dont 200 policiers.

On voit ici une édifiante vidéo du centre de Lviv, ou de milliers d’étudiants scandèrent le 1er décembre des slogans : « pour l’UE », « mort aux ennemis » et « les sales russophones à la potence »…

etudiants de lviv 01-12-2013

etudiants de lviv 01-12-2013

 

 

 

Le 2 décembre, le Premier ministre déclare que les évènements dans le centre de Kiev ressemblent à « une tentative de Coup d’État ».


“Source : kyivpost 

200 000 manifestants célèbrent le réveillon du Nouvel An sur Maïdan. Le 1er janvier, une marche a été organisée par le parti Svoboda, durant laquelle 15 000 torches ont été allumées pour célébrer le 105e anniversaire de la naissance de Stepan Bandera. 

Les manifestations se poursuivent, rassemblant quotidiennement 10 000 à 50 000 personnes. 

Le 16 janvier, le Parti des régions et le Parti communiste d’Ukraine (entre autres) adoptent des lois anti-manifestations au Parlement Ukrainien pour ramener le calme. Mais cela renforce la violence des manifestants – dont 3 perdent la vie le 19 janvier. 

De plus en plus de bâtiments publics sont alors envahis et occupés dans l’Ouest et le Centre du pays.

mairie kiev occupee par svoboda / Croix Celtique

mairie kiev occupee par svoboda / photo de Bandera

batiment occupe par le secteur droit 

Rappelons que ces occupations étaient largement désapprouvées par la population :

En réponse à cette flambée de violence, le gouvernement autorise la police à prendre des mesures plus draconiennes pour arrêter les émeutes. Celle-ci peut désormais réduire les accès routiers et utiliser des canons hydrauliques contre les manifestants, malgré les températures qui atteignent jusqu’à -10 °C. Malgré cette mesure, 50 000 manifestants se sont présentés le 22 janvier.

Le 25 janvier, le Président Ianoukovytch propose l’amnistie aux manifestants ainsi que le poste de Premier ministre à Iatseniouk et de Vice-Premier-Ministre à Vitali Klitschko – qui refusent, bien que cela soit la volonté majoritaire du pays.

Le 28 janvier, le Premier ministre Mykola Azarov démissionne, tandis que les récentes lois répressives sont abrogées au Parlement.

Le 31 janvier, le Service ukrainien de sécurité (SBU) indique avoir engagé une procédure pénale pour « tentative de coup d’État », après avoir étudié les documents stockés sur les serveurs saisis lors d’une perquisition dans les locaux du mouvement d’opposition Batkivchtchina à Kiev. Le SBU indique : « Les documents saisis attestent que les organisateurs des actions de protestation ont envisagé une évolution musclée des événements, à savoir une évolution impliquant un recours à la force contre les manifestants. Cette mesure devait avoir un vif retentissement dans la société ukrainienne au point de torpiller la réputation du pouvoir en place et du président » et que « la police disposait de preuves attestant que les actions de protestation lancées en novembre dernier à Kiev étaient préparées d’avance ».

“Source : fr.ria.ru

Le 9 février, les partis d’opposition annoncent la constitution d’unités d’auto-défense à travers tout le pays.

Tout est en place pour le drame final…

maidan avant-apres

 

Source: http://www.les-crises.fr/u4-2-euromaidan-la-montee-en-puissance-du-mouvement/


Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 18:06

Lorsque les mêmes minorités chrétiennes se faisaient trucider par les factions de la rébellion syrienne soutenus par Washington et Israël comme à Al-Duvair, Maaloula en septembre 2013, personne en Occident n’éleva la moindre voix...

Quand les chrétiens ukrainiens de l'est se font massacrés et assassinés en ce moment même par les génocideurs de Kiev, personne en Occident n'élève toujours la moindre voix... Un deux poids deux mesures curieux, et détestable.

L'intervention humanitaire américano-britannique au Nord de l’Irak n'est pas motivée par la défense des minorités ni même des chrétiens - ceci est une fable destinée aux enfants et / ou aux naïfs - mais par la défense d'une ambassade, la présence d'une base secrète de la CIA et des forces spéciales à Erbil au Kurdistan irakien.

Village-syrien-chretien-d-Al-Duvair-massacre-par-l-Armee.jpg
Village syrien chrétien d'Al-Duvair, attaqué, les civils massacrés le 2 septembre 2013
Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 17:49

 

Etat-Islamique-ou-l-art-de-creer-des-epouvantails.jpg

Photographie parue le 31 mai 2013 comme illustration d’un article de Travis Thornton et publié sur United Liberty. On peut y voir outre des chefs militaires et politiques de la rébellion syrienne, le Sénateur américain John McCain (à droite) fixer du regard un homme habillé en noir (à gauche) Ce dernier, barbe taillée et main droite sur le genou n’est autre que celui qui deviendra le fameux Abou Bakr Al-Baghdadi, Calife autoproclamé de l’Etat Islamique après la chute de Mossoul.

 

Intervention humanitaire américano-britannique au Nord de l’Irak pour sauver des minorités? Du déjà vu réchauffé qui n’étonne plus grand monde refletant plus le déclin total de  l’imagination stratégique occidentale que l’effet d’annonce à des fins de propagande politique.

Revenons aux fondamentaux. Voyant tous ses plans stratégiques au Moyen-Orient échouer face à l’axe Damas-Téhéran, Washington a incité ses alliés ayant le plus de ressources financières disponibles à financer l’organisation terroriste connue sous l’appellation "Etat Islamique d’Irak et du Levant" devenue par la suite l’Etat Islamique (Islamic State ou IS en Anglais). Les combattants de cette organisation ont reçu un entraînement spécifique dans des bases en Turquie et en Jordanie sous l’encadrement des forces spéciales de plusieurs pays de l’Otan mais également de pays arabes et asiatiques. De gros contrats d’équipement ont été signés et des firmes mondiales comme Toyota ou Motorola ont décroché leurs contrats de la décennie. Parmi les formations proposées figurent un module spécialisé destiné à une poignée d’initiés: la désactivation des systèmes de contrôle équipant certains systèmes d’armes de fabrication US en dotation au sein de l’armée irakienne. La suite est connue: l’Etat Islamique déferle sur le Nord de la Syrie où il s’accroche avec l’ensemble des protagonistes mais ne pouvant venir à bout d’une armée syrienne déterminée, il se lance à la conquête du Nord de l’Irak en exploitant une révolution sunnite menée par les anciens partisans de Saddam Hussein. C’est à la faveur de cette révolte d’envergure que les éléments de l’Etat Islamique d’Irak et du Levant capturent des villes aussi importantes que Mossoul et menacent de marcher sur Baghdad. La situation devient confuse. Les Syriens interviennent avec leur aviation en Irak et les iraniens y dépèchent des forces spéciales. Moscou fournit en urgence à Baghdad des avions d’attaque au sol. L’Etat Islamique est annoncé depuis Mossoul et un certain Abou Bakr Al-Baghdadi apparait en s’autoproclamant Calife de l’ensemble des musulmans sur terre. L’Etat Islamique se heurte au Kurdistan où se trouve une base secrète des forces spéciales US. Que s’est-il passé? Un classique. Les américains se retournent contre ce qu’ils ont contribué à créer de toutes pièces en soutenant le Kurdistan. En réalité l’avancée de l’Etat Islamique sur des territoires riches en pétrole était le signal d’une intervention US. Motif invoqué: la persécution des Chrétiens d’Orient (qui n’ont rien à voire avec les Chrétiens d’Occident) et de certaines minorités comme les Yazidis, les Assyriens, les kurdes. On relèvera que lorsque ces mêmes minorités se faisaient trucider par les factions de la rébellion syrienne soutenus par Washington et Israël, personne en Occident n’a osé élevé la moindre voix.

Or qui a planifié la destruction des Chrétiens d’Orient? Les israéliens et leurs alliés. Les Chrétiens d’Orient n’ont jamais reconnu et ne reconnaîtront le Concile Vatican II et considèrent que les Juifs portent l’entière responsabilité de la crucifixion de Jésus-Christ. Ils sont encore plus opposés au sionisme et à la politique sioniste de l’Etat d’Israël que ne le sont leur compatriotes musulmans.

Il a fallu un outil commode. Les Anglais l’ont trouvé. C’est la stratégie du manteau vert. Les israéliens l’ont pensé et les américains utilisé. On ressort le vieux concept du Califat et on met en scène un acteur professionnel. Le personnage de Abou akr Al-Baghdadi est né.

Lors de sa visite clandestine au Nord de la Syrie en 2013, le Sénateur sioniste US John McCain, une version plus puissante que le BHL français (il faut pas perdre de vue que la France est le second pays en termes d’influence sioniste dans le monde)  a rencontré des cadres supérieurs de l’armée syrienne libre ASL, des responsables du Front Ennosra et un certain Abou Doua alias Ibrahim Alias Ibrahim Awad Ibrahim Ali Al-Badri al-Samarrai, alias le Docteur alias le bon Samaritain alias Simon ou Shimon qui sera connu un peu plus tard sous son nom de guerre Abou Bakr Al-Baghdadi.

Après tant de mensonges et de crimes, Obama et ses petits vassaux anglais osent encore parler d’une intervention humainitaire en Irak. Les français leur emboîtent le pas evidemment car l’occasion est trop propice pour s’accaperer quelques votes au sein d’une opinion qui croit à une nouvelle persécution de Chrétiens par les méchants sarrasins d’autant plus que le climat largement islamophobe y est favorable.

Washington finance des raids aériens contre quelques positions préalablement choisies des hordes de l’Etat Islamique pour protéger une base secrète de la CIA et des forces spéciales à Erbil au Kurdistan irakien contre une attaque de factions "incontrôlable" de l’organisation mais prépare le terrain à l’utilisation du Kurdistan pour frapper la Syrie et l’Iran. L’Irak n’a jamais été libre et une petite ingénierie politique  a permis de faire disparaître Al-Maliki. C’est à peu près le même jeu en cours en Afghanistan avec moins de fracas.

A l’heure où je rédige ces lignes, Al-Baghdadi doit siroter son Cognac bien au frais en pensant à acquérir une nouvelle Rolex et en affichant un large rire sardonique sur ce qui ce passe actuellement en Orient. Obama, Cameron et Fabius peuvent continuer à mentir, personne n’est dupe. La stratégique de Washington a atteint les limites de son propre chaos. Orwell n’aurait pas imaginé mieux!

 

Source: http://strategika51.wordpress.com/

Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 17:31

Il a été décidé par le président appointé par l’Otan et les USA, le juif Petro Porochenko, qu'à leur chute, les territoires des actuelles républiques de Louhansk et de Donetsk (Nouvelle-Russie) seraient fusionnées avec la région de Dniepropetrovsk, déjà gouvernée par le milliardaire juif israélo-ukrainien Ihor Kolomoyskyi, troisième fortune d’Ukraine (source).  

Kolomoyskyi deviendrait donc un des bénéficiaires directs de la terreur dans le Donbass (à partir de 2:20 dans la video ci-dessous) : les goyim s’entretuant pour la plus grande gloire d’Israël et de son nouveau roi dans la région.

 

Source : Yann de Kerguezec pour http://breizatao.com/2014/08/12/en-cas-de-victoire-louhansk-et-donetsk-seront-donnees-au-milliardaire-juif-ihor-kolomoyskyi/

 

 

 

Ajoutée le 11 août 2014

Novorossiya: People's Militia address to Europeans
ENG SUBS

 

"Attention européens, à ne pas devenir l'ennemi de l'Ukraine un jour" : les résistants du Donbass mettent en garde les européens. Extrait :

 

« Est-ce que toute chose prendra fin ici après l'annihilation du Donbass ? Nous doutons fortement que cela prenne fin... Parce que la "nation unique" est la seule devise des fascistes : "Mort aux ennemis". Attention européens, à ne pas devenir l'ennemi de l'Ukraine un jour. »

kolomoisky

Ihor Kolomoyskyi finance plusieurs bataillons spéciaux chargés de réprimer le soulèvement anti-Maidan en Ukraine, dont le fameux bataillon Azov, qui a repris la ville portuaire de Marioupol, le 13 juin 2014. Il fait l'objet de poursuites par le Comité d'enquête russe pour « organisation de meurtres, de recours à des moyens et méthodes de guerre illégaux ». Un mandat d'arrêt international est prévu.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 16:24

Quand la créature de la CIA et du Mossad échappe à son créateur, les frappes aériennes arrivent... mais n'abusent pas l'observateur averti :

 

EI---L-ordre-d-assaut-d-Obama-contre-l-Irak.png

 

As Obama Launches Another Iraq Assault, Here Is An Undercover Look Inside ISIS

Zerohedge.com 08/09/2014 08:53 -0400

 

Alors qu'Obama lance un autre assaut contre l'Irak, voici un regard indiscret sur l'Etat islamique 

Alors que la plus grande des nouvelles géopolitiques de la semaine écoulée a été l'annonce d'Obama, qu'il deviendrait le quatrième président à ordonner une action militaire en Irak, ciblant explicitement les djihadistes de l'Etat Islamique (EI), la plus grande des questions est la raison qui a poussé l'administration à enfin agir.

Le New York Times rapporte
que "la tension est montée à Washington", le catalyseur de la décision d'Obama était le rebondissement entourant la capitale du Kurdistan, Erbil. "Les forces kurdes qui avaient combattu les militants dans trois villages chrétiens à proximité ont brusquement reculé en arrière vers les portes de la ville, attisant des craintes que la ville ne tombe bientôt . Dès jeudi matin, les gens se pressaient à l'aéroport, désespérés pour prendre les vols hors de la ville. "La situation près d'Erbil devenait plus terrible que n'importe qui ne l'avait prévu", déclara un officier d'administration supérieur, parlant sous la condition d'anonymat pour décrire les délibérations internes de la Maison blanche. "Nous ne voulions pas d'un autre Benghazi". 

 
La raison de ceci est que les USA ont une ambassade dans Erbil : cette chute de l'EI serait le coup de poing suprême dans l'estomac pour une administration dont la politique étrangère est devenue le bout de toutes les plaisanteries mondiales.

 

Ce qui est le pire, maintenant c'est que l'EI a pris le contrôle d'un barrage critique à Mossoul (qui, comme nous l'avons signalé précédemment contrôle les niveaux d'eau du Tigre jusqu'à Bagdad, et dont la capture a "secoué les fonctionnaires kurdes et a alimenté le sentiment de crise", pendant qu'il donnait à l'EI tous les leviers ), l'ambassade américaine pourrait être inondée si l'EI fait sauter le barrage en question.

En d'autres termes, Obama a simplement pris les armes après que la menace d'une autre humiliation étrangère massive ne devienne trop vraisemblable pour lui et que le recul de la défense kurde ne soit sur ​​le point de se réaliser. Bien sûr, la raison avancée réelle de l'intervention était toute différente, bien plus noble.


     Lors d'une réunion de 90 minutes dans la salle de crise jeudi matin (7 août Ndlr.), M. Obama a été informé à nouveau sur le sort des Irakiens bloqués sur le Mont Sinjar. Les membres d'une ancienne secte religieuse connue sous le nom de Yazidis, ont été stigmatisés comme fidèles du diables par les militants. Les femmes devaient être réduites en esclavage; les hommes abattus.
 
     Les fonctionnaires ont dit à M. Obama qu'il y avait un réel danger de génocide, selon la définition juridique du terme. "Alors que nous avons dû relever des défis humanitaires difficiles, ceci relevait d'une autre catégorie," déclara un responsable. "Ce genre qui vous secoue, capte votre attention."
 


     A 11h20, M. Obama a quitté la réunion pour se rendre à Fort Belvoir, en Virginie, où il a signé un projet de loi élargissant les soins de santé pour les anciens combattants. Il avait tout, sauf pris sa décision d'autoriser des frappes aériennes, indiquèrent des responsables, et alors qu'il était parti, son équipe rédigea les options militaires spécifiques.
 

 
     Lorsque le président est revenu à la Maison Blanche à peine une heure plus tard, il retourna dans les réunions avec son personnel. D'ici là, il y avait des reportages de parachutages et des grèves possibles. Mais la Maison Blanche s'"accroupit", déclara un responsable, refusant de commenter les rapports de peur de mettre en danger un largage de nuit sur ​​le Mont Sinjar.

 

    M. Obama n'annonça les opérations qu'à l'aube en Irak, un retard de plusieurs heures qui ajouta à la panique dans Erbil. Les rapports des explosions près de la ville au crépuscule jeudi soir semèrent la confusion après que les fonctionnaires kurdes aient déclaré que les Etats-Unis avaient commencé des raids aériens sur les militants. Le Pentagone nia catégoriquement les rapports.


Le reste est maintenant bien connu (la recension complète peut être trouvée ici), et a abouti jeudi à l'annonce d'Obama du lancement immédiat des bombardements sur les militants de l'EI.

Voici le rapport de courtoisie le plus récent sur la situation en Irak de l'institut pour l'étude de la guerre (ISW).



Dans les dernières 24 heures, l'EI a saisi le barrage de Mossoul. Cette capture fournit à l'Ei l'avantage stratégique sur l'Etat irakien. L'effondrement du barrage endommagerait de vastes secteurs du pays où l'EI chercha à atteindre la victoire militaire, mais rencontra une forte résistance. En outre, l'EI contrôle désormais la production d'électricité à Mossoul et le groupe étend son territoire revendiqué plus au nord. L'EI continue à se battre contre le Peshmerga dans Makhmour, au sud de Mossoul et l'IA dans Dhuluiya, au nord de Bagdad. Bien que les États-Unis aient mené deux séries de frappes aériennes ciblées contre le territoire contrôlé par l'EI en dehors d'Arbil et Mossoul, il est encore trop tôt pour déterminer si oui ou non le groupe va ajuster sa stratégie militaire. L'EI est susceptible de durcir les limites territoriales du califat islamique à l'est de Mossoul, mais ISW évalue que l'EI ne tentera pas de prendre Erbil. Pourtant, la peur d'une attaque de l'EI sur Erbil a atteint un sommet.


Source: http://www.zerohedge.com/news/2014-08-09/obama-launches-another-iraq-assault-here-undercover-look-inside-isis

Partager cet article
Repost0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 08:48

Conseil-de-Securite-de-l-ONU-debat-de-l-Ukraine-le-5.jpg

 

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a débattu de l’Ukraine le 5 aout… et cela vaut vraiment le coup de lire le compte-rendu...

LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DÉBAT DE LA GRAVITÉ DE LA SITUATION HUMANITAIRE EN UKRAINE

OÙ 4 MILLIONS DE PERSONNES SONT AFFECTÉES PAR LES COMBATS

 

Le représentant d’OCHA annonce le lancement, cette semaine,

d’une réponse humanitaire de l’ONU pour prévenir l’aggravation de cette situation

Le Conseil de sécurité a, cet après-midi, à la demande de la Fédération de Russie, débattu de la gravité de la situation humanitaire dans l’est de l’Ukraine et des conséquences de l’instabilité provoquée par les combats qui affectent le quotidien de 4 millions de civils.

« Actuellement, 3,9 millions de personnes vivent dans les zones affectées par la violence et l’approvisionnement en eau est réduite à quelques heures par jour pour 1,5 million d’habitants des villes de Donetsk et Luhansk », a déclaré le Directeur de la Division de la coordination et des interventions du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), M. John Ging. Depuis le début du conflit à la mi-avril, 1 367 personnes ont été tuées et 4 087 autres blessées, a-t-il dit, avant d’annoncer le lancement, cette semaine, d’un plan de réaction humanitaire des Nations Unies pour prévenir toute nouvelle aggravation.

Pour faire face à la situation des personnes déplacées en Ukraine dont le nombre est estimé à 117 910 et des 740 000 personnes qui auraient trouvé refuge dans la Fédération de Russie, de nombreuses délégations ont appelé à la mise en place d’un système unifié d’enregistrement de personnes déplacées.

Si le représentant russe a jugé « catastrophique » la situation dans l’est de l’Ukraine en raison des activités militaires qualifiées de « chaotiques » du Gouvernement ukrainien, plusieurs délégations ont accusé la Fédération de Russie d’avoir été à l’origine de cette situation et dénoncé son manque de coopération pour faire pression sur les séparatistes afin qu’ils renoncent aux armes et engagent un dialogue.

« Il est étonnant que la Fédération de Russie convoque une réunion d’urgence du Conseil de sécurité pour débattre de la gravité d’une crise humanitaire dont elle est à l’origine », a déclaré le représentant du Royaume-Uni. À l’instar de la représentante de la France, il a relevé que personne ne fuyait les zones sous contrôle du Gouvernement ukrainien. Les rapports du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, a-t-il fait remarquer, ne laissent plus aucun doute sur les exactions commises par les séparatistes pro-russes. Sur le même ton, la représentante des États-Unis a estimé que la Fédération de Russie pouvait mettre fin à l’instabilité provoquée par les séparatistes en contrôlant ses frontières avec l’Ukraine et en interdisant ainsi les flux d’armes et ceux qui cherchent à combattre sur le territoire ukrainien.

« C’est la Russie qui continue de déstabiliser l’est de l’Ukraine, c’est elle qui soutient les terroristes dont le mobile principal est de détruire les systèmes d’approvisionnement en eau et en électricité et les hôpitaux », a accusé, de son côté, le représentant de l’Ukraine qui a rappelé que son gouvernement avait mis en place des corridors humanitaires pour permettre à la population civile de fuir les zones de combats.

Bien sûr, les combattants détruisent leurs propres hôpitaux ! Pour mémoire, le 7 aout (source) :

Ukraine-Un-hopital-touche-par-un-obus-a-Donetsk--4-morts.jpg

Un hôpital touché par un obus à Donetsk, 4 morts, le 7 août 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

Source (et suite): http://www.les-crises.fr/conseil-de-securite-onu-debat-ukraine-05-08/

 

... les habitants se coupent eux-mêmes l'eau, le gaz, et l'électricité comme à Slaviansk et Kramatorsk..., bombardent et brûlent également leurs propres usines de traitement d'eau et leurs propres églises... comme à Gorlivka !

 

L'OTAN, complaisamment relayée par Le Monde, n'hésitait pas en juillet dernier à inverser la charge des crimes, tortures, enlèvements et des tirs sur les journalistes...

Partager cet article
Repost0
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 16:54

Dans sa première video mise en ligne le 2 août, Norman Finkelstein * a déclaré que « le blocus de Gaza, au regard du droit international» était « illégal ». Il dénonce une inversion du droit international à Gaza et parle d'« annexion » à propos des territoires palestiniens occupés.

 

 

 

Extrait :

 

« Au regard du droit international, le blocus de Gaza constitue une forme de punition collective, et il est donc illégal d'après le droit international. Il ne peut donc y avoir aucune argutie : le blocus étant une forme de punition collective, il doit être levé.

 

... Le blocus est illégal et doit être levé sans considération pour les préoccupations sécuritaires d'Israël.

 

Est-ce qu'Israël a le droit d'exiger des Palestiniens, du Hamas et des groupes militants palestiniens qu'ils procèdent à un désarmement ? Le droit international est parfaitement clair sur ce point : d'après le droit internationa, un peuple engagé dans la lutte pour l'auto-détermination n'a pas l'obligation légale de ne pas recourir à la force. Le droit international dit ou bien que la loi est neutre à ce sujet, ou bien que ces peuples doivent recourir à la force. Ce qui est clair, c'est que d'après le droit international, le recours à la force n'est PAS illégal pour ceux qui luttent pour leur auto-détermination. D'un autre côté, d'après le droit international, un état qui essaie d'écraser un mouvement pour l'auto-détermination - Israël dans ce cas, n'a pas le droit de recourir à la force. Par conséquent, ce que nous avons ici est exactement et précisément une inversion du droit international (1) : ceux qui combattent pour leur auto-détermination se voient ainsi dire que la levée du blocus est qu'ils renoncent à l'usage de la force, mais une telle exigence n'est nullement imposée pour une puissance qui écrase la lutte pour l'auto-détermination.

 

En réalité, l'euphémisme "répondre à toutes les préoccupations sécuritaires israéliennes" dit en substance qu'Israël a le droit de sécuriser l'occupation. Et c'est une contradiction dans les termes, littéralement: car d'après le droit international, la caractéristique, la spécificité la plus fondamentale d'une occupation est qu'une occupation est censée être temporaire. En un mot, une occupation est censée prendre fin. Si une occupation ne prend pas fin, ce n'est pas une occupation, c'est une annexion. Et dans le droit international, une annexion est illégale. Donc, lorsque Israël parle de son droit de voir toutes ses préoccupations sécuritaires assurées, il ne parle pas de son droit à protéger son pays, mais il évoque le droit de sécuriser (perpétuer) son occupation.

 

... Donc une chose peut être établie : Israël ne mettra jamais fin à l'occupation. Lorsque Israël exige que toutes ses préoccupations sécuritaires soient assurées, Israël exige le droit de maintenir éternellement son occupation, ET il exige simultanément que les palestiniens se désarment, que les palestiniens cessent de résister à l'occupation et qu'ils mettent fin à leur combat pour l'auto-détermination.

 

Ainsi, ce qui est véritablement dit à présent, c'est qu'Israël lèvera le blocus à Gaza si et lorsque les palestiniens cesseront de lutter pour leur auto-détermination, cesseront de lutter pour leur indépendance, cesseront de lutter pour avoir un état, et que les palestiniens accepteront que l'occupation  se perpétue éternellement. Sans même parler du point de vue moral, tout cela n'a aucun sens du point de vue légal. ... Ce n'est pas un occupation, c'est une annexion. Et une annexion est - de manière flagrante, évidente, sans controverse possible - illégale d'après le droit international. C'est le principe le plus élémentaire de la Charte des Nations Unies, et il a été exprimé dans la résolution 242 de l'ONU [adoptée unanimement en 1967 après la Guerre des Six-Jours], il est inadmissible pour un pays de faire l'acquisition de territoires par la guerre. Israël a acquis la Cisjordanie, Gaza et Jérusalem-Est par la guerre et n'a donc aucun droit à ces territoires. S'ils exigent - et c'est bien le cas - le droit d'annexer ces territoires, alors c'est clairement, de manière flagrante et manifestement une violation du droit international. »

 

* Norman Finkelstein est un politologue américain, fils de juifs survivants du ghetto de Varsovie, qui s'est fait connaître par ses écrits sur le conflit israélo-palestinien.

 

Notes

 

(1) Cette inversion du droit international à Gaza est observable de la même façon en Ukraine, avec un état kiévien qui essaie d'écraser par la force, avec le soutien des Etats-Unis et de l'UE, le mouvement d'auto-détermination du sud-est-ukrainien et les républiques populaires auto-déterminées de Donetsk et Lugansk (Nouvelle-Russie).

Partager cet article
Repost0
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 12:59

 

Gaza---l-enjeu-du-gaz-offshore-dans-la-Mediterranee-orien.jpg

La guerre à Gaza pourrait cacher la « volonté israélienne de reprendre une zone géographique permettant à l’Etat hébreu de revendiquer les gisements gaziers » (1)

 

Un document du Washington Institute de mars 2014 indique que l'agression israélienne sur la bande de Gaza est probablement liée à une affaire de gaz :

 

Natural Gas in the Palestinian Authority: The Potential of the Gaza Marine Offshore Field by Simon Henderson

 

Essai de traduction Christ-Roi

 

Gaz naturel de l'Autorité palestinienne : le potentiel du  champ marin offshore de Gaza par Simon Henderson

introduction

 
L'enquête géologique des Etats-Unis (USGS) a évalué la zone géologique connue comme le Bassin du Levant en méditerranée orientale comme pouvant contenir 122 trillions de pieds cubes (TCF) de gaz naturel. L'USGS a également estimé les ressources pétrolières non découvertes à 1,7 milliards de barils et des liquides de gaz baturel non découverts à
3.1 milliards de barils . Mis à part un très petit champ de production sur le territoire d'Israël, le pétrole doit encore être découvert. La plupart du gaz naturel trouvé jusqu'à présent , environ 40 TCF2, a été dans la zone économique exclusive d'Israël (ZEE), bien que l'une des premières découvertes, en 2000, était en mer au large de la bande de Gaza. L'exploitation de cette découverte, le domaine maritime de Gaza (1 tcf), pourrait fournir de l'électricité plus fiable à la bande de Gaza et accroître les recettes de l'Autorité palestinienne (AP) en Cisjordanie (Rive Ouest).

 

Source: Washington Institute http://www.washingtoninstitute.org/uploads/Documents/opeds/Henderson20140301-GermanMarshallFund.pdf

 

Ce gisement de gaz naturel au large de la Bande de Gaza pourrait permettre à l'Autorité palestinienne d'être moins dépendante de l'électricité d'Israël.

 

Un article du 12 janvier 2009 indiquait que "l’invasion militaire de la Bande de Gaza par les Forces israéliennes, était directement liée à la possession et au contrôle de réserves stratégiques de gaz en mer"  :

 

Il s’agit d’une guerre de conquête: on a découvert de vastes réserves de gaz au large du littoral de Gaza en 2002.

Dans un accord signé en novembre 1999, l’Autorité palestinienne (AP) a garanti des droits de prospection de gaz et de pétrole d’une durée de 25 à British Gas (BG Group) et son partenaire situé à Athène Consolidated Contractors International Company (CCC), une propriété des familles libanaises Sabbagh et Koury.

Ces droits sur les gisements de gaz en mer sont de 60 % pour British Gas, de 30 % pour Consolidated Contractors, et de 10 % pour le Fonds d’investissement palestinien. (Haaretz, 21 octobre 2007)

L’accord AP-BG-CCC inclut l’exploitation des gisements et la construction d’un gazoduc. (Middle East Economic Digest, 5 janvier 2001)

La licence de BG couvre toute la zone maritime située au large de Gaza, laquelle est contigüe à plusieurs installations gazières israéliennes. (Voir la carte ci-dessous). Il convient de souligner que 60 % des réserves de gaz le long du littoral de Gaza et d’Israël appartient à la Palestine.

BG Group a foré deux puits en 2000 : Gaza Marine-1 et Gaza Marine-2. British Gas estime que les réserves sont de l’ordre de 1,4 billions de pieds cubes, évaluées à environ 4 milliards de dollars. Ce sont les chiffres publiés par British Gas. La dimension des réserves de gaz palestiniennes pourrait s’avérer largement supérieure.

 

Gaza---une-guerre-du-gaz-2.jpg

 

Qui possède les réserves de gaz?

La question de la souveraineté sur les gisements gaziers de Gaza est cruciale. D’un point de vue légal, ces réserves appartiennent à la Palestine... (2)

 

 

Notes

 

(1) http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2014/07/31/le-gaz-de-gaza-la-face-cachee-de-la-guerre-israelienne/

(2) http://www.mondialisation.ca/la-guerre-et-le-gaz-naturel-l-invasion-isra-lienne-et-les-gisements-de-gaza-en-mer/11756

Partager cet article
Repost0
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 12:04

François Hollande et son homologue allemand, Joachim Gauck, commémorent ensemble aujourd'hui les 100 ans du début de la Grande Guerre (1) sur la montagne «mangeuse d'hommes» dans les Vosges.

 

Il n'est pas d'usage de commémorer les déclarations de guerre: c'est pourtant ce qu'ont fait ce dimanche matin, les présidents français et allemand, François Hollande et Joachim Gauck, en l'un des lieux les plus symboliques de la Première Guerre mondiale. Cent ans, jour pour jour, après la déclaration de guerre de l'Allemagne à la France, les deux présidents se sont retrouvés sur le site du Hartmannswillerkopf (Haut-Rhin, est), rebaptisé le Vieil Armand par les poilus, pour un hommage commun et inédit aux combattants français et allemands de la Grande Guerre, un site où près de 20.000 soldats français et allemands ont trouvé la mort pendant la Première Guerre mondiale. (2)

 

 

Génocide russe - Semaine sanglante en Ukraine du -copie-1

Gorlovka. Je suis resté en vie par un miracle. Il y a une demi-heure il y avait le bombardement de la ville par Grads par l'armée ukrainienne. Ces images terrifiantes, je les ai fait au parc même. Vous devez savoir. Photos sont faites environ à 14h 00 le 27.07.14 L'endroit - "Square des Héros".

Source: https://www.facebook.com/republikpopulairedudonbass/posts/1459779767607443

Dans leurs allocutions, François Hollande et son homologue allemand Joachim Gauck, autorité morale outre-Rhin, ont célèbré le sacrifice des français et des allemands pour leur Nouvel ordre..., et l'«Europe de paix », etc. Leur bla bla habituel.. François Hollande a ainsi fait cette déclaration ahurissante au moment où les bruits de guerre et de conflit mondial avec la Russie se font jour (3) et où plus de 1100 civils ont été tués par des bombardements ukrainiens : « L'Europe, elle a réussi à vaincre la guerre. Elle est parvenue à réunifier le continent dans la démocratie. » (Discours de françois hollande au Hartmannswillerkopf, Alsace, le 3 août 2014). « Les commémorations ne sont pas une nostalgie. Elles sont des appels à d'autres défis ... Il nous appartient de rappeler le calvaire pour mieux comprendre la barbarie d'aujourd'hui », a-t-il ajouté. (4) François Hollande a tout de même eu un mot pour Gaza où les civils, femmes et enfant meurent aussi en nombre sous les bombes d'Israël : «Tous nos efforts doivent être tendus pour imposer, aujourd’hui plus que jamais le cessez-le feu à Gaza et en finir avec les souffrances des populations civiles», a déclaré le chef de l’Etat français sur le site du Hartmannswillerkopf (Haut-Rhin). (5)

 

Genocide-ukrainien---Le-journaliste-Bogdan-Boutkevitch-la-.pngOn voit ce qu'il en est de leur « Europe de la paix », avec des journalistes en Ukraine qui, en direct, appellent à tuer une partie de la population..., sans qu'aucun des chefs d'Etat européens aujourd'hui ne s'en indignent le moins du monde, ou qu'aucune des grandes rédaction en France n'en fasse même le moindre commentaire...

 

1 million 300000 Français moururent dans ce qui fut leur première guerre totale de nations à nations, où des peuples entiers furent envoyés à la boucherie (et pas seulement les nobles... comme sous l'"Ancien Régime"). Ils appellent cela "le progrès" !

 

Une trouvaille de génie : "L'Union dite sacrée" !

 

 

http://www.wikirouge.net/wiki/images/f/fd/UnionSacr%C3%A9eCartePostale.jpg

 

« La trouvaille de génie a été "L'union sacrée". ... Au nom de l'Union sacrée, il fut ordonné de consentir. Sous peine d'être un "mauvais Français". Ce fut une trouvaille ingénieuse et bien plus efficace que la "Patrie en danger ". Ainsi le patriotisme révolutionnaire triomphait. ...

 

Les orphelins de guerre - on les compte par millions - protestent dans leurs coeurs: "C'est cela votre France, disent-ils, cette idole inhumaine, avide du sang de nos pères, et pouvons-nous l'aimer?" Ils se trompent : la déesse cruelle qu'ils accusent est la patrie révolutionnaire, non la France. Mais comment le sauraient-ils? Nul ne pourrait leur expliquer ? La manipulation est parfaite. » (6)

 

En 1914, l'Oligarchie hôtait toute humanité au "boche", le "barbare" allemand. Aujourd'hui elle parle des insurgés est-ukrainiens rebelles à Washington en les qualifiant de "terroristes" des deux côtés de l'Atlantique.

 

14-18-Demain--mobilisation-generale--Le-Matin-1er-aout-1.jpg

Demain, mobilisation générale, Le Matin 1er août 1914

14-18-La-guerre-europeenne----l-Europe-civilisee-contre-l.png

 

Alors que "l'Allemagne de 1914 était à la pointe de la civilisation" (Yves-Marie Adeline) [Elle rayonnait par ses musiciens et ses philosophes, elle raflait chaque année le plus grand nombre de prix Nobel, de sorte que le XXe siècle lui doit la plus grande partie de ses avancées scientifiques. Nous étions d’ailleurs bien placés nous aussi, au deuxième rang de cette distribution annuelle, malgré la disproportion des forces… mais la Grande Guerre va tuer 80 % de nos élèves de Normale sup’…], l'oligarchie évoquait la "guerre sainte de la civilisation contre la barbarie"...

 

14-18-Guerre-sainte-de-la-civilisation-contre-la-barbarie--.jpg

14-18-Ordre-mobilisation-generale-dimanche-2-aout-1914.jpg

 

Sans les millions de dollars d’argent dette émise par les banques, la guerre de 14 - 18 n’aurait duré que quelques mois et non 4 ans. La FED (banque centrale américaine), créée en 1913, créa des millions de dollars qu’elle prêta aux "Alliés".

 

Les milieu des années 1910 : des banquiers vont à la guerre

 

"La guerre doit être une formidable opportunité pour l'Amérique."

 

(Jack Morgan, Lettre personnelle au président Woodrow Wilson, le 4 Septembre 1914)

 

 

Banksters-Tous-presidents-des-Banquiers.jpg

Cet extrait du récent livre de Nomi Prins, Tous les banquiers des Présidents, qui traite de Woodrow Wilson et la collaboration de Jack Morgan pour financer les Alliés dans les premiers jours de la Guerre. En plus de sa rapidité, il fournit l'un des exemples les plus forts de la coopération étroite entre la présidence (américaine Ndlr.) et les plus hauts niveaux de la banque pour conduire les intérêts américains.

 

Pendant ces 4 années de guerre, la Standart and Oil de la famille Rockfeller va vendre du pétrole dans les 2 camps, ce qui fait qu’a la fin de la guerre la vente de pétrole à triplée pour soutenir chacune des 2 armées en conflit. Les prix aussi ont grimpé. Pour Rockfeller la guerre était une source de profit considérable.

Sans réapprovisionnement en pétrole, les 2 camps en guerre n’auraient pas pu prolonger un tel massacre.

Après la guerre, les pays comme la France et l’Angleterre se partage l’exploitation du pétrole dans le moyen orient. (7)

 

Christian-Grand--Trois-siecles-de-banque--de-Neuflize-Schl.JPG« La conférence de Boulogne-sur-Mer, suivie de l'accord du 22 août 1915, organise la concertation des experts financiers français et anglais sur les conditions d'un grand emprunt conjoint en Amérique. … Le 27 août, Alexandre Ribot envoie à New York son conseiller au ministère des Finances Octabe Homberg et Ernest Mallet, associé de Mallet Frères et régent de la Banque de France. Les deux français sont accompagnés des délégués du gouvernement britannique, Lord Reading et Sir Edward Holden. Forts de la bénédiction de leurs gouvernements, les quatre émissaires ont les pleins pouvoirs pour signer (en douce et sans débat... NdCR.) toutes les conventions relatives à l'emprunt. Dès leur arrivée à New York, ils entrent en contact avec la maison Morgan, avec laquelle Mallet Frères est en relation depuis 1853. » (8)

 

JOURNAL de PONTIVY - 05 AOÛT 1914

14-18- La mobilisation - JOURNAL de PONTIVY - 05 AOÛT 1914

Deux décrets du 2 août et du 6 septembre 1914 furent promulgués qui instituaient des Conseils de guerre spéciaux et "fusiller pour l'exemple" (ou pour la banque !) ceux qui ne répondraient pas à la "mobilisation".

 

 

Notes

 

(1) http://www.lefigaro.fr/international/2014/08/03/01003-20140803ARTFIG00025-14-18-une-commemoration-franco-allemande-inedite-en-alsace.php

(2) http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/14-18-le-hartmannswillerkopf-nouvelle-etape-du-marathon-commemoratif-543941

(3) BHL accuse les européens de lâcheté et veut faire la guerre à la Russie http://christroi.over-blog.com/article-bhl-accuse-les-europeens-de-lachete-et-veut-faire-la-guerre-a-la-russie-124284670.html

(4) http://www.dna.fr/actualite/2014/08/03/hwk

(5) http://www.liberation.fr/politiques/2014/08/03/hollande-appelle-plus-que-jamais-a-un-cessez-le-feu-a-gaza_1074871

(6) Jean de Viguerie, Les Deux Patries, Essai historique sur l'idée de patrie, Dominique Martin, Mayenne 2004, p. 185-212.

(7) http://info-resistance.org/guerres/petrole-14-18-et-39-45/

(8) Trois siècles de banque, de Neuflize Schlumberger Mallet, 1667 - 1991, Préface de Jean Favier de l'Institut, E/P/A Editions, Tours 1991, p. 185-186.

Partager cet article
Repost0
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 21:58

L'État islamique d'Irak a publié la video de l'exécution des soldats irakiens.

 

Cela se passe en Irak aujourd’hui, si vous avez le cœur bien accroché, regardez cette vidéo.


L'abbé Pagès a pu copier la video avant qu'elle ne soit censurée sur yoube le 29 juillet quelques heures après sa publication.

 

 

 

Source : http://fr.gloria.tv/?media=642419

 

. Syrie : des amis islamistes de Fabius crucifient les gens

. Un document de la NSA révèle que le calife Al-Baghdadi est un agent actif de l'Intelligence américaine, britannique et israélienne

Partager cet article
Repost0
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 10:32

Michèle Sibony, vice-présidente de l'Union Juive Française pour la paix (UJFP), était présente à la manifestation de soutien à Gaza dimanche 13 juillet où les médias mainstream déclarèrent qu'une synagogue rue de la Roquette avait été attaquée. Elle a été invitée de LCI le 16 juillet à 22h57. Elle a évoqué le Daily Mail du 15 juillet réfutant la version des médias français, et a déclaré :  

 

«A l'évidence il s'agissait d'un piège... (Il y a eu) toute une préparation à l'attaque de la manifestation (de soutien à Gaza) qui est visible sur internet. On en a les preuves, on a les copies d'écran, etc. Et nous avons assisté, nous, aux provocations de la LDJ.»

 

Alors, que fait Valls ? Que fait la police ?...Que fait la presse ?...


 
Source video : Union Juive française pour la paix http://www.ujfp.org/spip.php?article3345
 
L’affaire de l’attaque de la synagogue rue de la Roquette à Paris le 13 juillet 2014, a été montée de toutes pièces. L’AFP, qui l’a rapportée, n’avait aucun journaliste sur place, et les médias ont été contraints de rectifier.
Les déclarations de Michèle Sibony, secrétaire générale adjointe de l’Union juive française pour la paix (UJFP) sur LCI ont permis de remettre les pendules à l’heure et de rappeler que non seulement il n’y a eu aucun slogan antisémite dans la manifestation, mais que de nombreux juifs y ont participé.
Michèle Sibony, invitée de LCI le 16 juillet à 22h57, a déclaré : «Nous sommes face à une situation de répression coloniale et le gouvernement français est le seul au monde à vouloir interdire les manifestations de protestation». Extrait :
 

«Je pense que le "trouble grave à l'ordre public" c'est ce qui se passe à Gaza et les prises de positions de notre gouvernement.
Il n'est pas possible que dans la situation actuelle, personne ne soit capable de dire en France, y compris au plus haut niveau du gouvernement, que nous avons affaire à une situation coloniale d'occupation et de colonisation, à une répression et non pas à une "guerre", à une opération de répression.
... Et nous sommes en train de fêter un autre triste anniversaire, celui des dix ans de l'arrêté de la Cour internationale de justice, déclarant le mur, la construction du mur par Israël, de séparation, illégal. Et demandant à la communauté internationale d'agir.
Et à côté de cela, à côté de cette situation-là, ... notre président de la république ne trouve rien de mieux à faire que d'expliquer que c'est Israël qui est la victime.
... J'étais à la manifestation (de dimanche). J'ai témoigné là-dessus par écrit. On peut trouver ces articles-là dans le Nouvel-Obs et sur internet et sur les réseaux sociaux. Il y a eu le Daily, .. j'ai oublié comment s'appelle ce journal américain qui a publié lui, puisque les grands médias français n'ont pas jugé utile de le faire, les videos et les éléments de preuve qui démontrent à l'évidence qu'il s'agissait d'un piège. Il y a eu plusieurs jours avant cette manifestation, samedi dernier, un appel devant la synagogue de la rue de la Roquette à un rassemblement pour soutenir Israël, qui était sur le site de la LDJ et qui était intitulé "Keep calm and kill Hamas".. C'est intéressant quand même de savoir qu'on est capable de faire des rassemblements de ce type devant des lieux de culte. Et toute une préparation à l'attaque de la manifestation qui est visible sur internet. On en a les preuves, on a les copies d'écran, etc. Et nous avons assisté, nous, aux provocations de la LDJ qui ont été absolument calmées par le service d'ordre, et qui étaient là pour attirer des gens dans la rue de la Roquette, de manière à pouvoir déclarer évidemment. ... Si vous voulez, c'est une vieille pratique, quand on sait que l'on a perdu la bataille de la popularité, il y a une touche sur laquelle il faut appuyer - et c'est une touche connue- c'est la touche de l'antisémitisme.
Je voudrais dire qu'il y a des manifestations dans le monde entier et pas qu'en France, devant des salles de presse et de rédaction, notamment en Angleterre devant la BBC pour exiger que la vérité soit dite. Il y a un seul pays au monde qui prétend interdire les manifs de soutien à Gaza, c'est la France», a précisé Michèle Sibony.
 

. Le tweet de la LDJ «on instrumentalise ca et on se fait passer pour les victimes comme on l'a fait la semaine dernière avec la syna» et la déclaration de Valls ne concordent pas

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 23:57

«Les infos dont on parle peu» n°69 de l'Agence info Libre (27 juillet 2014, video ci-dessous) sont revenues sur l'"attaque" de la synagogue rue de la Roquette à Paris le 13 juillet. Nous apprenons à partir de 09:23 que dans un tweet d'un militant de la LDJ le 16 juillet à 12h13 on peut lire ceci (repris dans le texte avec les fautes d'orthographe) : «c'est justement le but, on y va il y aura forcement un con qui viendra nos insulter, on instrumentalise ca et on se fait passer pour les victimes comme on l'a fait la semaine dernière avec la syna» :


Après quelques recherches sur ce tweet, voici ce que nous avons découvert : le site "Al Kanz", dès le 16 juillet, a retrouvé et mis en ligne le dit tweet, dans l'article "LDJGate : « on instrumentalise et on se fait passer pour les victimes comme avec la synagogue »" :

synagogue-LDJ-un-tweet-d-un-militant-de-la-LDJ-le-16-juille.jpg
Source capture d'écran du tweet : http://www.al-kanz.org/2014/07/16/ldjgate/
L'affaire doit commencer à faire du bruit puisque le gouvernement envisagerait à présent d'interdire la LDJ et ce, pour d'obscures raisons non précisées, dans une information qui a été diffusée par les medias mainstream dans la soirée du 30 juillet (voir ici un article de BFMtv et un article de France TV Info) :

Dans son édition datée du jeudi 31 juillet, Libération, qui cite "une source policière haut placée", affirme que "la Direction des libertés publiques et des affaires juridiques du ministère de l'Intérieur travaille à temps plein pour étudier la possibilité d'une interdiction de la LDJ". La LDJ, précise FranceTvInfo, "est sous le feu des critiques depuis que certains de ses membres ont violemment affronté des militants pro-palestiniens, le 13 juillet, près de la synagogue de la rue de la Roquette, à Paris. Le groupe, qui a l'habitude de s'inviter aux abords des synagogues pour en renforcer la protection, était présent le 20 juillet devant celle de Sarcelles (Val-d'Oise), au moment d'une manifestation pro-palestinienne qui a tourné à l'émeute."

A la question d'un journaliste de RTL le 24 juillet«Ce dimanche 13 juillet (lors l'"attaque de la synagogue" rue de la Roquette à Paris, Ndlr.), certains affirment qu'il y a eu aussi des provocations de la Ligue de défense juive qui est un groupe d'activistes juifs, considérez-vous que la question de ce groupe est posée aujourd'hui ?», Valls "Quand même" devint rouge comme une tomate... à la prononciation du mot "LDJ". Cherchant visiblement dans sa tête la réponse qu'il allait donner, il répondit (mentant les yeux dans les yeux ?) : «Mais si ce groupe se livrait à des violences, évidemment il y aurait une réaction des autorités de l'Etat... Et que je sache, ce n'est pas cette organisation (la LDJ) qui a crié "mort aux Juifs"... Ce qu'il y a de plus grave dans cette affaire à Paris comme à Sarcelles, et c'est pour cela que ces manifestations ont été interdites par Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur... c'est que les services de police savaient qu'il y avait des risques de dérapages...»

 

A-t-on affaire là à un mensonge d'Etat de Manuel Valls ? Nous avons d'un côté le tweet du 16 juillet et de l'autre la déclaration de Valls le 24 juillet... La version de Valls ne concorde pas le tweet...

 

LDJgate en vue ? Il se pourrait bien que le gouvernement décide d'étouffer le scandale en ordonnant la dissolution de la LDJ... L'enquête des medias alternatifs continue !

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 15:57

Pendant la guerre du Kosovo, 300 prisonniers serbes avaient été découpés en morceaux pour vendre leurs organes avec la complicité de l'OTAN, il semble qu'il se passe la même chose en Ukraine :

 

Ukraine-Trafic-d-organes--de-Carla-del-Ponte-au-Procureur-W.jpg

 

 

30/07/2014

Trafic d'organes, de Carla del Ponte au Procureur Williamson

 

 

Elle avait déclaré qu'environ 300 prisonniers serbes avaient été kidnappés par l'Armée de libération du Kosovo (UCK) durant la guerre de 1998-1999.

Elle avait ajouté qu'ils avaient été déportés en Albanie où ils avaient été assassinés et que leurs organes avaient été prélevés pour être revendus.

Elle, c'est Carla del Ponte.

On sait comment ses propos ont été reçues, on se rappelle aussi comment Bernard Kouchner a éclaté de rire.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/08/18/l-eclat-de-rir...

Aujourd'hui, le procureur américain Clint Williamson a présenté le résultat de son enquête à Bruxelles:

http://www.boursorama.com/actualites/kosovo-une-poign-e-de-victimes-du-trafic-d-organes-585332b7d4c53052de8735c99ec7e217

 

Source: http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/07/30/trafic-d-organes-de-carla-del-ponte-au-procureur-williamson.html

via https://www.facebook.com/republikpopulairedudonbass/posts/1461204844131602

 

 

 

En visite officielle au Kosovo, le ministre français des Affaires étrangères (de 2007 à 2010), Bernard Kouchner, avait été interrogé le 1er mars 2011 par un journaliste à propos des rumeurs selon lesquelles il serait impliqué dans le scandale des trafics d'organe.
Plusieurs médias serbes ont accusé M. Kouchner d'avoir couvert ces agissements lorsqu'il était Haut représentant des Nations Unies dans la région (1999-2001).
« L'affaire de la Maison jaune », par référence à la couleur de la clinique clandestine où des organes étaient prélevés sur plus de 300 prisonniers civils serbes avant qu'ils ne soient exécutés, a été attestée par l'ancienne procureur du Tribunal pénal international Carla del Ponte dans son livre La caccia. 


L'Association des familles des personnes séquestrées et portées disparues au Kosovo-Metohia a accusé le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner d'avoir insulté, par son intervention à Gracanica, les victimes serbes au Kosovo-Metohia et leurs familles. Il est curieux que Kouchner, à l'époque chef de la MINUK ( Mission d'administration intérimaire des Nations unies au Kosovo ), ne sait rien sur les affirmations de l'ancienne procureur de La Haye, Carla del Ponte, qu'aux Serbes séquestrés étaient enlevés des organes dans la soi-disant maison jaune dans le Nord de l'Albanie, souligne l'Association.

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 06:11

Qui a intérêt à empêcher la coagulation de "droite" et de "gauche" et maintenant la fédération des religions derrière la loi naturelle ? Le "diviser pour régner" est toujours à l'oeuvre plus que jamais... 

 

La-Manif-pour-tous-infiltree-par-la-DCRI.jpg

Comment la DCRI a infiltré la MPT

 

Si vous vous demandez encore comment le rapprochement entre pratiquants d’Islam et Catholiques a pu être empêché dans la lutte contre les unions de duos homosexuels, ne cherchez pas plus loin. Il n’y a pas de hasard à cela. Une de nos sources vient de nous expliquer comment les services de renseignements français s’y sont pris pour éviter ce scénario catastrophe pour le gouvernement Hollande. Selon notre interlocuteur, l’opération aurait été menée à bout et jugée réussie.

 

Le contexte.

 

Nous sommes à la mi 2013. La Manif pour Tous a connu une mobilisation historique mais qui n’a pas débouché sur de résultats politiques probants. Les services de renseignements planchent sur une radicalisation du mouvement. D’un côté, ils voient partir Frigide Barjot et sa capacité de mobilisation médiatique avec soulagement. De l’autre, ils voient arriver Ludovine de La Rochère et son influence dans le réseau catholique avec circonspection. Il faut absolument empêcher le rapprochement avec Farida Belghoul qui serait un facteur de « déstabilisation de la situation politique en France ».

 

Le déroulement de l’opération.

 

Tout d’abord, Ludovine de La Rochère aurait été identifiée comme la personne clef à influencer. Ancienne attachée de presse de la conférence des Evêques de France, elle aurait été jugée comme une bureaucrate éprouvée au centre, non seulement du mouvement de la MPT mais aussi de l’institution catholique française. Femme de consensus ayant de l’aversion pour les rapports de force, le jeu de la DCRI aurait consisté à appuyer sur sa peur d’être marginalisée, non seulement médiatiquement, mais à l’intérieur de son propre mouvement. Pour qu’elle reste dans le sérail, notre noble institution de renseignement, aurait alors fait courir le bruit dans l’entourage de Ludovine de La Rochère que Farida Belghoul agissait en sous-main comme la représentante des Islamistes radicaux en France. Cette information ubuesque aurait pu ne pas être prise au sérieux si au même moment, la DCRI n’avait pas réussi à couper Farida Belghoul de tout soutien des représentants officiels de l’Islam en France. Ces derniers en quête de respectabilité, auraient été encore plus faciles à manipuler que Ludovine de La Rochère.

 

 

 

Une division catholique facile à encourager.

 

 

 

Du côté des catholiques, la césure aurait été favorisée depuis plus longtemps par l’envoi de messages anonymes sectaires et injurieux à l’intention de certains Evêques, mais aussi à l’égard de représentants de la Manif Pour Tous. Dans un climat de forte tension politique, ceux-là auraient alors pris peur concernant « la radicalisation du mouvement ». La paranoïa aurait été d’autant plus facilement mise en place qu’il y a une forme de circonspection historique entre l’Eglise « traditionnelle » et l’Eglise conciliaire. Le rapprochement entre Farida Belghoul et Civitas aurait alors contribué à renforcer la défiance sur les esprits les plus fragiles. A noter que ce travail de division aurait été encore favorisé par des lettres virulentes envoyées par des catholiques de tendance « tradi » et cette fois signées à l’adresse de certains Evêques jugés trop mous (par exemple à Mgr Dagens). Ces lettres auraient contribué à rendre vraisemblable le travail de sape de la DCRI. Et tandis que le réseau LGBT s’attachait de son côté à récupérer individuellement chaque Evêque, l’Eglise aurait réveillé en son sein de vieille plaies non cicatrisées.

 

Situation politique des catholiques.

 

La manipulation aurait fonctionné de bout en bout. La conférence des Evêques et les représentants de la Manif pour Tous s’auto-persuadant du risque de récupération du mouvement par des fous dangereux, des « extrémistes » comme on le leur aura bien fait comprendre, ils auraient coupé court à tout rapprochement avec les organisations les plus activistes de la lutte anti-genre. Ainsi Mgr Pontier aurait été nommé à la tête de la conférence des Evêques de France en remplacement du cardinal André Vingt-Trois pour faire baisser la « pression », dans un objectif de réconciliation du peuple catholique jugé divisé sur la question des unions homosexuelles (division savamment orchestrée). Quant à la Manif Pour Tous et suite à la nomination de Ludovine de La Rochère, elle se serait résignée à travailler avec son réseau de « personnes politiquement acceptables ». Elle ne présenterait donc plus aucun danger politique. La situation serait sous contrôle car la division au sein des différentes tendances du mouvement serait entérinée, les uns ayant trop peur d’être assimilés à des « extrémistes », les autres ayant été marginalisés politiquement. Maintenant que la situation serait sous contrôle, la DCRI en serait revenue à son travail habituel de surveillance de groupes marginaux et de récupération d’informations auprès de la base militante, une base, il faut le noter, qui, serait plus perméable à la coopération entre les différentes tendances du mouvement que ne le serait son élite.

 

http://www.aimeles.net/exclusivite-aimeles-comment-la-dcri-a-infiltre-la-mpt/ via http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-DCRI-a-t-elle-infiltre-La-Manif-pour-tous-pour-empecher-l-alliance-catholiques-musulmans-26909.html

 

. Infiltrations oligarchiques au sein de la Manif Pour Tous Versailles le 15 décembre 2013

. Manif pour tous : « Mais que faisait donc Valérie Pécresse sur le podium, à Versailles, dimanche ? » (Gabrielle Cluzel)

. La Manif pour tous a été "une manipulation de l'UMP en direction des Catholiques" (Farida Belghoul, Entretien à Politique Magazine, 9/05/2014)

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 06:02

Exemple type du diviser pour régner, Patrick Klugman, l'avocat des Femen s'est présenté hier au micro lors du rassemblement en soutien aux Chrétiens d'Irak devant la cathédrale Notre-Dame de Paris... qui avait été profanée par ces mêmes femen le 12 février 2013...

Alors que nous écrivions vendredi dernier qu'un document de la NSA révélait que le "calife" persécuteur des chrétiens d'Orient était une créature de la CIA et du Mossad, et qu'à propos d'une école de Marseille qui recrute pour l'armée israélienne avec l'aval du Consulat général d'Israël à Marseille, on se demandait ce même jour qui importait le conflit israélo-palestinien ?, on se demande maintenant qui cherche à importer le choc de civilisation ?

Cela devient limpide mais cela commence aussi à faire beaucoup !...

 

 

. Un document de la NSA révèle que le calife Al-Baghdadi est un agent actif de l'Intelligence américaine, britannique et israélienne

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 14:04

"Je n’ai rien en commun avec les juifs extrémistes qui brûlent des enfants, empoisonnent les puits, déracinent les arbres, jettent des pierres sur les écoliers. Leurs cerveaux sont lavés par la haine, emprunts d’un grave sentiment d"avoir toujours raison.

 

Je veux disparaître ou partir sur la Lune quand je lis les sermons des Rabbins Ginsburg ou Lior, qui idéalisent la mort ou le fait de tuer au nom de Dieu, comme l’a fait leur idole martyre Baruch Goldstein, en tuant 29 arabes de sang-froid alors qu’ils priaient."

 

Qui a écrit ces lignes complotistes et antisémites, paranoïaques, nauséabondes, remplies de haine, emblématiques d'un cerveau malade, etc. ?... Noa, artiste-musicienne israélo-américaine, dans un billet d'humeur publié sur le blog d'Allain Jules intitulé "Israélienne, mes dirigeants m’écoeurent, le Hamas m’effraie. Et tout le monde souffre."

 

. Un rabbin soupçonné de racisme anti-goys arrêté

Description de cette image, également commentée ci-après

Noa en 2012.

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 17:19

A la question d'un journaliste de RTL le 24 juillet : « Ce dimanche 13 juillet (lors l'"attaque de la synagogue" rue de la Roquette à Paris, Ndlr.), certains affirment qu'il y a eu aussi des provocations de la Ligue de défense juive qui est un groupe d'activistes juifs, considérez-vous que la question de ce groupe est posée aujourd'hui ? », Valls Quand même devient rouge comme une tomate à la prononciation du mot "LDJ" par le journaliste. Cherchant visiblement dans sa tête la réponse qu'il donnerait, il répond (mentant les yeux dans les yeux ?) :


« Mais si ce groupe se livrait à des violences, évidemment il y aurait une réaction des autorités de l'Etat... Et que je sache, ce n'est pas cette organisation (la LDJ) qui a crié "mort aux Juifs"... Ce qu'il y a de plus grave dans cette affaire à Paris comme à Sarcelles, et c'est pour cela que ces manifestations ont été interdites par Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur... c'est que les services de police savaient qu'il y avait des risques de dérapages... Et donc quand on interdit une manifestation c'est parce qu'il y a des risques. C'est rare dans notre pays. »

 

 

 

Donc désormais, à partir du moment où il y a des risques de dérapages..., toute manifestation pourra être a priori interdite. Les casseurs et provocateurs de la LDJ interviendront en amont comme dimanche 13 juillet (video) avec la bénédiction de la police de Valls... qui les laissera passer... pour légitimer ensuite quelques jours plus tard l'interdiction de nouvelles manifestations sur la base de ces "dérapages antisémites"... Ingénieux, il fallait y penser !

 

On dirait juste que la jurisprudence Valls-Stirn se répand à vitesse grand V... et la liberté d'expression et de réunion, elle, d'être réduite à peau de chagrin.

 

 Qui a lancé les cris antisémites en marge de l'"attaque de la synagogue" rue de la Roquette à Paris le 13 juillet ? L'enquête continue... avec à la clé un probable mensonge d'Etat de Manuel Valls !...

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 16:44

Valls-ne-laissera-pas-le-conflit-israelo-palestinien-s-imp.jpg

Alors que Manuel Valls martèle qu'il ne laissera personne importer le conflit israélo-palestinien en France (1)... (on le croira tous sur parole!), un article du Consulat général d'Israël à Marseille, réseau diplomatique israélien, daté du 28 mai 2014 (image ci-dessous) indique qu'une école "Gan Ami", rue St Suffren à Marseille, a reçu le colonel israélien Ben Shaul, Commandant de MEITAV (Base de recrutement de Tsahal), mercredi 28 mai 2014 dans le cadre d'une "conférence" qui abordait la "Politique d'enrôlement" (sic) de "Tsahal", c'est-à-dire la politique de recrutement de l'armée israélienne en France. (2) Dans ces conditions on peut se poser la question : qui importe le conflit israélo-palestinien ? (3) Et que fait Valls ?

Tsahal-recrute-a-Marseille.png

 

 

Selon un article d'I-télé intitulé « Ces Français qui combattent dans l'armée israélienne », un franco-israélien, Jordan Bensehoum, fait partie des 29 victimes recensées par l'armée israélienne. (4)

 

Après la mort de ce djihadiste juif, originaire de Lyon (5), l’ambassade de France en Israël adressa sur Twitter et sur son site Internet « ses condoléances à la famille du soldat franco-israélien Jordan Benshemoun ». Une consternation advint sur les réseaux sociaux. La réprobation fut telle que les autorités françaises décidèrent de supprimer le tweet... Mais le site Al-Kanz a pris soin de le sauvegarder avant sa suppression. Voici ce qu’il en reste :


Idem sur le site de l’ambassade de France en Israël. La page, alors accessible à l’adresse suivante : http://www.ambafrance-il.org/Condoleances-de-l-Ambassade-de, a été supprimée.

la france en israel

Voilà ce que l’on trouve désormais à la place. Une erreur 404.

erreur 404 ambassade israel

 

Selon un dernier bilan hier du génocide palestinien et des frappes aériennes conduites par des F 16, 800 civils sont morts dont 132 enfants à Gaza (6) suite aux bombardements israéliens.

 

La république française complice de crimes de guerres et crimes contre l'humanité en Palestine : ... à suivre !

 

Notes:

 

(1) http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/07/13/plusieurs-milliers-de-manifestants-a-lille-en-soutien-a-gaza_4456290_3224.html

(2) http://www.al-kanz.org/2014/07/24/conflit-israelo-palestinien/

(3) http://www.lelibrepenseur.org/2014/07/25/larmee-sioniste-criminelle-recrute-a-marseille-que-fait-valls/

(4) http://www.itele.fr/monde/video/ces-francais-qui-combattent-dans-larmee-israelienne-89071

(6) http://www.al-kanz.org/2014/07/24/conflit-israelo-palestinien/

(6) http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/palestinianauthority/10984259/Revealed-the-Palestinian-children-killed-by-Israeli-forces.html

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 09:25

 

 

 

Une nouvelle manifestation a été organisé à Paris mercredi 23 juillet contre l'offensive militaire d'Israël dans la bande de Gaza et les crimes de guerre (1) de Netanyahou ( destructions de maisons, civils tués dont des enfants dans la bande de Gaza). La mobilisation fut très forte avec 14000 à 25000 manifestants (selon sources) dans les rues de Paris.

 

Mercredi 23 juillet, le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a lancé une enquête sur « toutes les violations » commises dans le cadre de l'offensive israélienne à Gaza, dont nous doutons de l'efficacité réelle... eu égard aux nombreuses condamnations de la communauté internationale jamais respectées par Israël. Le jour même, plus de 66 Palestiniens étaient tués selon les services de secours locaux, portant à plus de 714 le bilan total des victimes palestiniennes depuis le début du conflit le 8 juillet. Un dernier bilan au 24 juillet donne 800 palestiniens tués. (2) pour zéro mort israélien.

 

Mais pour Manuel Valls (dont le gouvernement a interdit des manifestations pro-Gaza), les élus qui défilent aux manifs font "une erreur" ! (3) Mercredi, à l'Assemblée nationale, il a ainsi rudement critiqué les élus qui avaient participé à la manifestation propalestinienne de Barbès, que se services a interdite. Pour Valls Quand même un élu ne doit pas participer à des manifestations qui peuvent se terminer par «des slogans et des actes antisémites». 

 

Manuel Valls Quand même commet-il une erreur ?  

 

Photo : L'image qu'il donne de la France à travers la planète ... IL NOUS FAIT HONTE !

La manif pro-palestinienne à Paris de mercredi 23 a été ponctuée par des slogans "Hollande démission". Des musulmanes voilées interrogées par Line Press ont déclaré avoir voté François Hollande mais qu'elles voteraient Le Pen la prochaine fois, en criant "vive Marine" !

Valls Quand même suit la politique définie par Hollande. Au deuxième jour de l'attaque israélienne Flamby avait déclaré le 10 juillet « toute ma solidarité à Israël face aux agressions de Gaza ! », et souligné que la « France condamne fermement les agressions » contre Israël. Francois Hollande « lui a exprimé la solidarité de la France face aux tirs de roquettes en provenance de Gaza. Il lui a rappelé que la France condamne fermement ces agressions », a écrit l’Elysée dans un communiqué. Il  précisa qu’ « il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces ». (4)

Rappelons que les tirs de roquette ont fait zéro mort côté israélien... Dans ces conditions, la déclaration de François Hollande sur la nécessité pour Israël de «protéger sa population» est une pure provocation. La décision elle-même de Valls d'interdire des manifestations pro-palestinienne, alors que la réponse d'Israël aux tirs de roquettes de Gaza est totalement disproportionnée, est une erreur et une nouvelle faute politique grave commise par un PS moribond, déjà sali par les atteintes assumées à la liberté d'expression d'un artiste..., anéanti aux dernières élections municipales et européennes, et accroché à la défense d'un Etat d'Israël publiquement lâché par un Zbigniew Brzezinski... François Hollande va réellement finir par se retrouver seul en rase en campagne !

 

 

 

Enfin, des membres de Naturei Karta (association de juifs orthodoxes antisionistes, basée à New-York) étaient présents. Un des leurs, interrogé par le Cercle des Volontaires, a déclaré qu'il fallait "mettre fin au sionisme" :

 

"Nous sommes ici aujourd'hui pour montrer notre solidarité envers les enfants de Gaza, qui ont été tués, qui ont été assassinés par les sionistes, qui sont une honte et un poison pour le peuple juif.

Nous sommes venus pour manifester afin que les gouvernements européens prennent conscience que c'est une catastrophe, que le sionisme est une catastrophe, et que nous pouvons vivre ensemble en paix. La religion n'est pas le problème, nous avons toujours vécu ensemble en paix, et nous voulons dire à tout le monde que le sionisme est à court d'idées s'il pense que le seul moyen de se défendre, c'est d'assassiner, massacrer des innocents, alors il est à court d'idée, et nous voulons dire à tout le monde qu'il est temps de mettre fin au sionisme."

 

Notes

 

(1) http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/gaza-israel-accuse-de-possibles-crimes-de-guerre_1561342.html

(2) http://www.leparisien.fr/international/en-direct-israel-gaza-les-vols-americains-de-nouveaux-autorises-24-07-2014-4023951.php

(3) http://www.lefigaro.fr/politique/2014/07/24/01002-20140724ARTFIG00034-gaza-pour-valls-les-elus-qui-manifestent-font-une-erreur.php

(4) http://jssnews.com/2014/07/10/francois-hollande-toute-ma-solidarite-a-israel-face-aux-agressions-de-gaza/

 

 

. Les bombardements israéliens sur Gaza : un exemple type de guerre injuste condamnée par l'Eglise

. Qui a lancé les cris antisémites en marge de l'"attaque de la synagogue" rue de la Roquette à Paris le 13 juillet ?

. Des dizaines de milliers de Juifs protestent contre l'Etat d'Israël et une nouvelle loi militaire

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 13:10

L’ancien conseiller à la sécurité nationale des États-Unis Zbigniew Brzezinski, qui s’entretenait avec l’animateur et expert de CNN Farid Zakariya, estime qu’en s’attaquant à Gaza, « Netanyahu a commis une grave erreur » et qu'il « met en danger l’avenir à long terme d’Israël. »  

 

 


Interrogé sur l’offensive israélienne contre Gaza, Brzezinski a commenté les propos de Netanyahu selon lequel l’offensive militaire visait à désarmer la ville de Gaza.

« La stratégie de Netanyahu va-t-elle réussir ? » s’est-il interrogé, et de poursuivre : « Non, je crois que Netanyahu est en train de commettre une grave erreur. »

Selon Brzezinski,

« quand le Hamas a accepté l’idée de participer à un gouvernement d’union nationale, cela veut dire qu’il a accepté de parvenir à un compromis avec Israël. Il s’agit là d’une réelle option sur laquelle il faut insister. »

« Mais qu’a fait Netanyahu ? Il a lancé une campagne de diffamation contre le Hamas et l’a accusé d’être derrière le meurtre de trois jeunes colons et ce sans aucune preuve. Israël a tourné ce triple meurtre à son avantage pour justifier son offensive contre Gaza, une offensive bien mortelle. Ce qui ne fait qu’inciter les arabes », a-t-il lancé.

Et d’affirmer :

« Je crois que Netanyahu est en train d’isoler Israël. Il met en danger l’avenir à long terme d’Israël. Je crois que nous devons préciser que nous nous opposons complètement à cette action (l’attaque contre Gaza, ndlr) et que nous ne la soutenons pas. Et que cette opposition pourrait conduire les États-Unis et la communauté internationale à franchir des pas pour légitimer les idéaux palestiniens, peut-être via l’ONU. »

Source originale : Al Manar, 20 juillet 2014

via http://www.egaliteetreconciliation.fr/Quand-Brzezinski-met-en-garde-Netanyahu-26848.html

 

Note de Christ-Roi. 

 

Brzezinski semble ici mettre en garde Netanyahu, mais n'oublions qu'en Ukraine par exemple ce personnage a exhorté Obama à livrer des armes à l'Ukraine dont l'Anschluss était prévu de longue date dans son livre Le Grand échiquier (1997). Son discours de façade pour l'opinion ne doit tromper personne. Netanyahu sait qu'il a le soutien de Washington pour "nettoyer" la Palestine comme Porochenko a mandat pour nettoyer l'Ukraine de ses "terroristes"...  

 

Brzezinski intervient ici comme acteur d'une pièce de théâtre jouée d'avance pour faire croire à une certaine forme de pluralité d'opinion et de division quant à la politique américaine au Proche-Orient. Mais tout ceci n'est que du théâtre... Les oligarques créent le chaos, trompent l'opinion qu'ils manipulent, puis feignent de dénoncer leurs propres crimes. Enfin ils viennent en sauveurs de l'"Humanité" établir "la paix"... dans le monde... et leur "démocratie". Qui les croira ?

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 13:56

La version officielle de l'attaque de la synagogue, rue de la Roquette à Paris le 13 juillet, par des "pro-palestiniens" en marge d'une manif contre les bombardements meurtriers d'Israël sur Gaza, était fournie le 13 juillet, notamment par Rue 89... (portant bien son nom!), dans l'article "Valls : « La France ne tolèrera jamais que l’on essaie d’importer le conflit israélo-palestinien »". Des cris "morts aux Juifs" auraient été entendus. Or un article du Daily Mail infirme la version officielle. Des pro-israéliens seraient impliqués dans les affrontements. D'où la question qui se pose maintenant : Qui a lancé ces cris antisémites ? Y aura-il une enquête pour le savoir ?

 

S'il s'avère en effet que ce sont des pro-israéliens qui ont lancé les cris "mort aux Juifs", pour accuser les pro-palestiniens, cela change tout.


Extrait de l'article de Rue 89 (version officielle reprise par Manuel Valls qui "a condamné avec la plus grande fermeté") :

 

Manifestation terrifiante à Bastille, on y crie mort aux Juifs, explosions, haine. #consternation

 

— Valérie Zenatti (@ValrieZenatti) 13 Juillet 2014

 

Un témoin raconte :

 

« J’ai vu des jeunes courir en criant “Allah Ouakbar !”, “Mort aux ashkénazes !”. Certains ont saisi des chaises des terrasses et ont fait mine de les jeter sur les passants. Puis ils ont repris leur course vers la manif en hurlant des slogans pro-Hamas. »

 

… Dans les rues adjacentes, des « casseurs » sont entrés en action. Notamment rue de la Roquette – où se trouve une synagogue.

 

Plusieurs personnes ont tenté de pénétrer dans la synagogue. Elles se sont donc affrontées aux forces de l’ordre. Mais pas seulement. La Ligue de défense juive (LDJ) avait en effet appelé à un rassemblement de « soutien à Israël » devant cette synagogue ce dimanche à 17h30. Sur Twitter, depuis la veille, certains de ses membres se préparaient avec un certain enthousiasme à une confrontation musclée contre « les palos », comme ils disent.

 

… Dans la soirée, Manuel Valls a condamné « avec la plus grande fermeté les violences qui ont eu lieu [aux abords] des synagogues de la rue des Tournelles et de la rue de la Roquette ».

 

Le Premier ministre a ajouté :

 

« La France ne tolèrera jamais que l’on essaie par la violence des mots ou des actes d’importer sur son sol le conflit israélo-palestinien. »

 

Source: http://rue89.nouvelobs.com/2014/07/13/heurts-a-paris-apres-manif-pro-palestinienne-253694

 

Or, le Daily Mail dans un article du 15 juillet mis à jour le 16, a titré : "Scènes choquante : 150 hommes juifs saccagent les rues de Paris et s’affrontent avec des manifestants pro-palestiniens". Extrait :

 

"Les groupes juifs français se sont plaints de l'augmentation de l'antisémitisme au cours de ces derniers mois, en accusant de nombreux jeunes musulmans de les prendre pour cible. Mais une vidéo filmée près de la Place de la Bastille, dimanche dernier, et vérifiée par la police avant d'être postée sur YouTube, fait apparaître que ce sont les groupes pro-israéliens qui sont activement impliqués dans les affrontements."


 

Daily-Mail-Scenes-choquante-150-hommes-juifs-saccagent-le.jpeg

 

A voir ou à revoir la vidéo qui dément la version officielle et ne laisse pas de place au doute quant à l'identité des véritables semeurs de chaos :

 

 

Des pro-israéliens qui cassent tout devant la synagogue de la rue de la Roquette

 

Source: http://www.dailymail.co.uk/news/article-2693423/Jewish-vigilantes-rampage-Paris-attack-pro-Palestinian-demonstrators.html

via http://oumma.com/202580/incidents-synagogue-daily-mail-donne-une-sacree-lecon

 

En France, deux sites ont révoqué en doute la version officielle dès le 15 juillet : Alain Jules et le Libre penseur :

 

A l’heure du journalisme citoyen, il est de plus en plus difficile de mentir. Bref, ceux qui mentent outrageusement, grossièrement, plus que des arracheurs de dents, se décrédibilisent tous seuls. Du sommet de l’Etat en passant par certains citoyens, la condamnation a été unanime après la supposée attaque dont a été victime la synagogue de la rue de la Roquette. Après vérification, il n’en est rien. Ambiance. 

Le 13 juillet dernier, la manifestation pro-palestinienne se faisait sans heurt et bonne enfant lorsque certains militants de la LDJ ont tenté de créer des troubles. Il est temps que les voix qui portent dans la communauté juive française essaient de recadrer cette horde de barbares qui bénéficient d’une impunité abyssale avant que ça ne dégénère. Les images que vous allez voir sont choquantes. Elles démentent formellement la version "officielle" véhiculée par les médias et les politiques d’une attaque des synagogues.

De voir ces barbares dégrader un bar pour transformer ses chaises et ses tables en armes, de les projeter sur des pacifistes et ensuite lorsque ces derniers exaspérés chargent, de voir comment les CRS les laissent passer est terrible. Hélas, dans une société où les informations passent à flux tendu, il ne faut même pas espérer voir ces gens s’excuser de leur mensonge. Ils savaient ce qui s’était réellement passé. Honteux !

 

Source: http://allainjules.com/2014/07/15/video-manif-pro-palestinienne-non-aucune-synagogue-na-ete-attaquee-a-paris/

 

La preuve en images ! C’est tout de même curieux de voir ces images gratuitement disponibles sur le net et pas un flic ou un journaliste pour faire un compte-rendu fidèle des événements ! Au contraire, ils disent exactement le contraire en inversant les faits et veulent interdire les manifs de soutien à Gaza ; c’est le monde à l’envers. On se demande bien qui dirige le pays ! On se le demande mais en réalité on le sait. Ils sont en train de créer un climat de guerre civile en France, c’est aussi clair que de l’eau de roche.

 

Source: http://www.lelibrepenseur.org/2014/07/15/propagande-des-pro-israeliens-cassent-tout-devant-la-synagogue-de-la-roquette/

 

Add. Christ-Roi, 01 août 2014, 00h36. «Les infos dont on parle peu» n°69 de l'Agence info Libre (27 juillet 2014, video ci-dessous), nous apprenons à partir de 09:23 que dans un tweet d'un militant de la LDJ le 16 juillet à 12h13 on peut lire ceci (repris dans le texte avec les fautes d'orthographe) : «c'est justement le but, on y va il y aura forcement un con qui viendra nos insulter, on instrumentalise ca et on se fait passer pour les victimes comme on l'a fait la semaine dernière avec la syna» :

 

 


En outre, le site "Al Kanz", le 16 juillet, a retrouvé et mis en ligne le dit tweet dans l'article "LDJGate : « on instrumentalise et on se fait passer pour les victimes comme avec la synagogue »" :

synagogue-LDJ-un-tweet-d-un-militant-de-la-LDJ-le-16-juille.jpg
Source capture d'écran du tweet : http://www.al-kanz.org/2014/07/16/ldjgate/
  •  
Add. Christ-Roi, 01/08/2014, 11:22. Michèle Sibony, vice-présidente de l'Union Juive Française pour la paix, était présente à la manifestation de soutien à Gaza dimanche 13 juillet. Elle a été invitée de LCI le 16 juillet à 22h57. Elle a évoqué le Daily Mail du 15 juillet et a déclaré : «A l'évidence il s'agissait d'un piège... (Il y a eu) toute une préparation à l'attaque de la manifestation qui est visible sur internet. On en a les preuves, on a les copies d'écran, etc. Et nous avons assisté, nous, aux provocations de la LDJ
 
Source video : Union Juive française pour la paix http://www.ujfp.org/spip.php?article3345
 
L’affaire de l’attaque de la synagogue a été montée de toutes pièces. L’AFP, qui l’a rapportée, n’avait aucun journaliste sur place, et les médias ont été contraints de rectifier.
Les déclarations de Michèle Sibony, secrétaire générale adjointe de l’Union juive française pour la paix (UJFP) sur LCI ont permis de remettre les pendules à l’heure et de rappeler que non seulement il n’y a eu aucun slogan antisémite dans la manifestation, mais que de nombreux juifs y ont participé.

Michèle Sibony, invitée de LCI le 16 juillet à 22h57, a déclaré : «Nous sommes face à une situation de répression coloniale et le gouvernement français est le seul au monde à vouloir interdire les manifestations de protestation». Extrait : 
 

«Je pense que le "trouble grave à l'ordre public" c'est ce qui se passe à Gaza et les prises de positions de notre gouvernement.
Il n'est pas possible que dans la situation actuelle, personne ne soit capable de dire en France, y compris au plus haut niveau du gouvernement, que nous avons affaire à une situation coloniale d'occupation et de colonisation, à une répression et non pas à une "guerre", à une opération de répression.
... Et nous sommes en train de fêter un autre triste anniversaire, celui des dix ans de l'arrêté de la Cour internationale de justice, déclarant le mur, la construction du mur par Israël, de séparation, illégal. Et demandant à la communauté internationale d'agir.
Et à côté de cela, à côté de cette situation-là, ... notre président de la république ne trouve rien de mieux à faire que d'expliquer que c'est Israël qui est la victime.
... J'étais à la manifestation (de dimanche). J'ai témoigné là-dessus par écrit. On peut trouver ces articles-là dans le Nouvel-Obs et sur internet et sur les réseaux sociaux. Il y a eu le Daily, .. j'ai oublié comment s'appelle ce journal américain qui a publié lui, puisque les grands médias français n'ont pas jugé utile de le faire, les videos et les éléments de preuve qui démontrent à l'évidence qu'il s'agissait d'un piège. Il y a eu plusieurs jours avant cette manifestation, samedi dernier, un appel devant la synagogue de la rue de la Roquette à un rassemblement pour soutenir Israël, qui était sur le site de la LDJ et qui était intitulé "Keep calm and kill Hamas".. C'est intéressant quand même de savoir qu'on est capable de faire des rassemblements de ce type devant des lieux de culte. Et toute une préparation à l'attaque de la manifestation qui est visible sur internet. On en a les preuves, on a les copies d'écran, etc. Et nous avons assisté, nous, aux provocations de la LDJ qui ont été absolument calmées par le service d'ordre, et qui étaient là pour attirer des gens dans la rue de la Roquette, de manière à pouvoir déclarer évidemment. ... Si vous voulez, c'est une vieille pratique, quand on sait que l'on a perdu la bataille de la popularité, il y a une touche sur laquelle il faut appuyer - et c'est une touche connue- c'est la touche de l'antisémitisme.
Je voudrais dire qu'il y a des manifestations dans le monde entier et pas qu'en France, devant des salles de presse et de rédaction, notamment en Angleterre devant la BBC pour exiger que la vérité soit dite. Il y a un seul pays au monde qui prétend interdire les manifs de soutien à Gaza, c'est la France», a précisé Michèle Sibony.

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 17:54

En Palestine comme en Ukraine, les mêmes méthodes et le même vocabulaire sont à l'oeuvre. Au moins 157 Palestiniens ont trouvé la mort dont plus d'une vingtaine d'enfants et plus d'un millier d'autres ont été blessés, dans les raids israéliens consistant en des bombardements lancés par l'Etat hébreu contre des cibles « terroristes » du mouvement palestinien, dans le cadre de l'opération militaire d'Israël nommée « Protective Edge » lancée mardi 8 juillet. L'opération vise à « priver le Hamas de sa capacité à tirer des roquettes vers le territoire israélien ». 

 

 

 

Une journaliste de RT s'énerve à propos de la désinformation sur le conflit israélo-palestinien et de l'appel public du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, d'"agir de façon responsable" (sic) : "Combien de personnes devront-elles mourir pour définir l'irresponsabilité ?", demande la journaliste. "Le gouvernement américain peut continuer indéfiniment à soutenir 'le droit d'Israël de se défendre', gardez en mémoire le nombre croissant de morts à Gaza et le fait qu'aucun israélien n'ait encore péri sous les roquettes du Hamas !" ajoute la journaliste.


Le bombardement de Gaza par Israël est un exemple type de guerre injuste condamnée par l'Eglise : les moyens sont disproportionnés et les bombardements n'étaient pas le seul moyen pour régler le conflit.

 Les théologiens, à la suite de saint Thomas d'Aquin (II, 9-40) ont en effet posé six conditions pour qu'une guerre soit "juste" :

1/ L'intention droite. Sont absolument illégitimes et très gravement, toutes révolutions fomentées par ambition personnelle, intérêt financier d'un individu ou d'un trust…

2/ Une cause juste. Par contre étaient légitimes le soulèvement de la Vendée, en France, contre la tyrannie des révolutionnaires de 1789, celui des chrétiens libanais contre l'alliance syro-palestinienne, celui des Noirs du Sud du Soudan contre les persécuteurs musulmans du Nord, etc… Byzarrement, pour ceux qui ne le savent pas, l'O.N.U. ne s'en occupa pas ou y a renoncé. Pour que la cause soit juste, il faut que le bien commun du pays ou le bien commun d'une minorité légitime soient attaqués.

3/ Être le seul moyen. Tous les autres efforts pour la justice ayant été épuisés, et ceci en un laps de temps raisonnable.

4/ Un espoir raisonnable de victoire. C'est l'aspect pragmatique de la licéité d'un coup d'Etat : il ne faut pas qu'il apporte un mal plus grand !

5/ Des moyens non intrinsèquement mauvais. Il serait illicite de séparer définitivement des familles, de castrer des groupes, de gazer ou supprimer une ethnie....

6/ Des moyens proportionnés à la cause défendue. Sont ainsi à exclure : la trahison, les armes causant des destructions ou des souffrances disproportionnées (Napalm). De même s'attaquer aux civils, c’est-à-dire aux non-combattants, bombarder des zones résidentielles ou des villes entières (Dresde, Hiroshima…)

(Source: R. P. Jean-Jacques Marziac, Précis de la doctrine sociale de l'Eglise à l'usage des chefs d'Etat, Préface et textes de son Excellence Monseigneur Marcel Lefebvre, Editions Pontificales suppléantes, Caussade 1991, p. 81-83.)

 

Gaza--Enfants-victimes-des-bombardements-israeliens.jpeg

Source photo :

Mali-web.org "Gaza: 22 morts samedi, l’armée israélienne se prépare à une opération terrestre"

http://mali-web.org/international/gaza-22-morts-samedi-larmee-israelienne-se-prepare-une-operation-terrestre

 

 

 

. Lettre ouverte à François Hollande et autres racistes qui nous dirigent (Christophe Oberlin)

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 20:02
il devrait en parler à Poutine !!!

Dollar-Christian Noyer regrette l'hégémonie du dollar

Amende BNP Paribas: Christian Noyer regrette l'hégémonie du dollar

 

Le gouverneur de la banque de France s'est voulu rassurant sur les capacités de BNP Paribas à absorber les sanctions américaines. Mais il a aussi souligné les risques juridiques que posait l'hégémonie du dollar.

 

 

Source lexpansion.lexpress.fr via: https://www.facebook.com/republikpopulairedudonbass/posts/1451919965060090

 

Poutine avait dit le 1er juillet « Nous sommes au courant de la pression que nos partenaires américains exercent sur la France pour qu’elle renonce à la livraison des Mistrals … Et nous savons même qu’ils ont suggéré que si les Français ne livraient pas les Mistrals, ils élimineraient sans bruit les sanctions contre la banque ou du moins les minimiseraient. » Puis il a qualifié l’attitude américaine de « chantage ». La banque mentionnée par Poutine, sans la nommer, est la BNP qui a fait l’objet d’une enquête des Etats-Unis pour avoir enfreint des sanctions imposées par les USA à des pays comme le Soudan, l’Iran ou Cuba (raison officielle). Aux yeux des Européens, l’amende de 8,9 milliards de dollars imposée à la société de services financiers française BNP Paribas pour avoir violé les sanctions américaines contre Cuba, l'Iran et le Soudan semble excessive. Le président français François Hollande a demandé au président américain Barack Obama d’intervenir en vue d’une réduction de l'amende, tout comme le commissaire de l'Union européenne pour le marché intérieur et les services, Michel Barnier.


L'affaire a coïncidé avec la crise en Ukraine où la plus grande mesure coercitive menée par les États-Unis a été des sanctions financières et économiques sur la Russie, dont les plus importantes sont encore l’objet de menaces. À une époque où les États-Unis sont réticents ou incapables d’utiliser la puissance militaire pour soutenir ses objectifs de politique étrangère, le pays cherche à utiliser la puissance financière comme substitut. Cette méthode pourrait induire une contre-réaction financière à l'avenir.

 

La dé-dollarisation lancée d'abord entre la Russie et la Chine, puis poursuivie entre la Chine et l'Angleterre rentre dans ce schéma. Une "alliance anti-dollar" conçue par des experts russes comme arme anti-guerre pour stopper la politique d’agression militaire et financière des USA dans le monde.

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 19:34

L'homme qui avait déclaré que « historiquement, c'est la gauche qui a inventé la nation en 1789 » est aussi celui qui, sans surprise, devenu Premier ministre, a pu conséquemment déclaré aujourd'hui « nous avons besoin de la finance » ! Quand on connaît les liens consanguins et quasi incestueux entre la gauche, l'Oligarchie et la banque depuis 1789, ce genre de déclaration ne suprendra que le naïf...

 

Valls-nous-avons-besoin-de-la-finance.jpg

 

Manuel Valls: «nous avons besoin de la finance»

 

Le premier ministre, en déplacement mardi au siège du groupe AXA, a pris le contre-pied des «dogmes» du candidat François Hollande.

 

Manuel Valls, qui se pose en réformateur proche des entreprises, a fait entendre sa petite musique mardi après-midi au siège d'Axa au cours d'un déplacement consacré à l'apprentissage. «Nous avons besoin d'entreprises, nous avons besoin d'entreprises de services et nous avons besoin de la finance», a martelé le premier ministre. Dans la foulée, il a ajouté: «Là aussi, il faut sortir des dogmes». Disant cela, Manuel Valls a pris l'exact contre-pied du candidat François Hollande qui, en janvier 2012, lançant sa campagne présidentielle, avait martelé au Bourget cette phrase devenue culte: «Mon ennemi, c'est la finance

 

Source: http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2014/06/24/25001-20140624ARTFIG00411-manuel-valls-nous-avons-besoin-de-la-finance.php

 

. "La finance a été maîtrisée" : Pourquoi François Hollande a menti ?

.  Hollande nomme conseiller économique une représentante de Bank of America

Partager cet article
Repost0

Articles Récents