Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 11:55

Robert Ménard, maire de Béziers avance que "la république ne doit plus cacher les chiffres" puisque -selon son raisonnement appuyé d'exemples - alors que c'est interdit, elle pratique elle-même ces statistiques ethniques quand cela l'arrange. Le raisonnement est juste.

Personnellement je suis d'accord pour autoriser les "statistiques ethniques" à des fins d'études spécifiques (en géographie, sociologie, démographie, religion, etc.). Ce n'est pas le problème. Les laisser interdites ou les autoriser ne changera strictement rien à un autre problème beaucoup plus grave qui est celui du fichage et de l'écoute généralisée à des fins de contrôle de la population par la domination cachée d'une caste politico-médiatique qui n'accepte pas l'expression de la moindre opposition idéologique... C'est ça le problème. Ce qui est problématique ce n'est pas l'usage en lui-même des statistiques sur la base de données et donc de fiches, ce qui est grave c'est l'utilisation qui en est faite - autorisée ou non -, en vue de maintenir un pouvoir dit "démocratique" sur les populations alors que ce pouvoir n'est qu'oligarchique et occulte. Ce que j'ai appelé la "république absolue" au soir de l'élection de François Hollande le 6 mai 2012 où, écrivais-je, "les "citoyens" seront classés par catégories, mis dans des cases, classés par chiffres, lettres et numéros, selon la race, l'origine ethnique, sociale, le sexe, la religion..."

Pour faire tourner leurs affaires, et maintenir leur contrôle sur les populations, aujourd'hui cette écume au-dessus de la vague ne doit pas cacher le fait que les oligarques continueront de faire ce qu'ils veulent, loi ou pas, statistiques ethniques autorisées ou non. Ils continueront - au niveau européen - de ficher et d'écouter les 300 millions, tout en se disant être de grands démocrates... Ainsi l'un, François Hollande, l'emportera aux élections présidentielle de 2012 grâce aux manipulations permises par un "logiciel employé pour cibler les zones à plus à forte densité de musulmans afin de les cibler par une propagande spécifique" (Source: Journal de Béziers, 13-15 mai 2015), l'autre, Martine Aubry, se félicitera de la part sans cesse croissante de musulmans dans une ville : "35% de Maghrébins à Lille : c’est génial" (Martine Aubry à Lille en 2012).

Ci-dessous, extrait d'un article publié sur Medias-presse.info qui montre bien le deux poids deux mesures des statistiques ethniques :

[L]e Journal de Béziers, organe de la municipalité [de Robert Ménard NDLR.], consacre l’essentiel de son dernier numéro aux statistiques. Et principalement aux statistiques ethniques. Il fait le tour de tous ceux qui s’en sont servi, des instituts de sondage qui ont révélé comment, « François Hollande a obtenu 86% des voix [des musulmans] contre seulement 14% à Nicolas Sarkozy », à Martine, Aubry,  qui ne cesse de citer des statistiques pour se féliciter de la part sans cesse croissante des musulmans qui peuplent sa ville de Lille.  « Ce qui est son droit le plus strict. En revanche, quand elle affirme en public qu’il y a 35% de Maghrébins à Lille et que «c’est génial», elle s’appuie sur un comptage ethnique, elle s’en sert, elle le crédibilise. En toute impunité. » (Vidéo ci-dessous).

Un logiciel pour cibler les électeurs musulmans…

Ce journal de Béziers révèle même l’utilisation la plus révélatrice, dans sa fourberie, de l’usage des statistiques qu’en a fait François Hollande pour gagner les élections en 2012. Il aurait utilisé un logiciel à partir des listes électorales pour cibler les zones à plus à forte densité de musulmans afin de les cibler par une propagande spécifique… Ce qui expliquerait le plébiscite inouï des 86% de votes musulmans en sa faveur, qui lui ont permis d’imposer sa politique pro-musulmane, avec promesse du doublement des mosquées d’ici 2017 ainsi que les subsides versés aux cités par Manuel Valls en réaction… aux attentats islamistes de janvier!..

Et comment ce logiciel a-t-il fait le décompte des musulmans sur les listes électorales? Sinon à partir de leurs prénoms… musulmans? Une fois de plus l’utilisation sournoise des statistiques par les socialistes et les journalistes des gros médias du système démontrent leur tartufferie. D’autant plus que ce puits de statistiques nous révèle également que les journalistes, eux aussi ont voté à 90% pour François Hollande!

Compter les étrangers c’est mal, mais les blancs, c’est bien…

C’est ainsi que les journalistes de Libération avait comptabilisé par couleur de peau les membres des cabinets ministériels en 2012 pour en conclure qu’il y avait trop de blancs. Que dans un pays d’origine blanche, il y ait plus de blancs au gouvernement que de personnes issues de l’immigration récente, quel scandale! Il est vrai que « Compter les étrangers pour éventuellement dire qu’il y en a trop, c’est mal. Compter les Blancs et exiger que certains soient remplacés par des Africains ou des Maghrébins, c’est bien. »

 

République absolue : replacer les statistiques ethniques dans le cadre de la domination oligarchique
République absolue : replacer les statistiques ethniques dans le cadre de la domination oligarchique
Partager cet article
Repost0
17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 12:28

Voilà ce qu'il en coûte de battre sa coulpe sur le dos des autres... Après une maladresse verbale et une énième repentance mensongère sur le dos de nos ancêtres, Normal Ier chute sur les marches à Haïti:

Francois Hollande chute sur les marches à Haïti

Mardi 12 mai à Port-au-Prince (Haïti), dernière étape du voyage de cinq jours du président dans les Caraïbes, François Hollande, accueilli par son homologue haïtien, Michel Martelly, a rappelé le devoir de mémoire de la France envers son ancienne colonie, promis de renforcer son aide à la reconstruction après le grave séisme de 2010 et de soutenir la modernisation du système scolaire haïtien. [1]

En "devoir de mémoire", François Hollande visita avec Michel Martelly le musée du Panthéon national haïtien. Ce faisant, et depuis deux jours, le président  battait sa coulpe sur le dos des Anciens. Quelques dizaines de manifestants étaient contenus par la police haïtienne aux abords de la place du Champ de Mars, où les présidents Hollande et Martelly prononçèrent leurs discours à la nation. Certains jeunes haïtiens brandissaient des pancartes sur lesquelles était notamment inscrit: "Hollande, l'argent oui, la morale non". Humilié par les étudiants, Hollande déstabilisé, a trébuché sur une marche en accédant à la tribune où il devait prononcer son discours... [2]

Depuis la Guadeloupe, deux jours plus tôt, dimanche 10 mai, il soulignait "l'exceptionnel combat pour la liberté d'Haïti", première colonie libre et première république noire, qui a dû verser "une rançon d'indépendance" à la France jusqu'au milieu du XXe siècle. "Eh bien, quand je viendrai à Haïti, j'acquitterai à mon tour la dette que nous avons", avait lancé le président ... sans se rendre compte de la bourde qu'il commettait lors de l'inauguration du Mémorial ACTe de Pointe-à-Pitre, centre caribéen d'expressions et de mémoire de la traite et de l'esclavage... Que n'avait-il donc pas dit là ! Cette fois-ci, c'est l'esprit victimaire et mendiant qui allait frapper.

Une petite chute de quelques secondes… qui aura conclu une visite émaillée par quelques manifestations d’Haïtiens réclamant à la France le paiement de la "dette"... Une chute normale pour un président normal.

Merci aux médias français et à leurs "journalistes" d'avoir pour la plupart "oublié" ces images et ces mobilisations de colère. [2] Violences et gaz lacrymogènes, cocktail de bienvenue à Haïti pour François Hollande :

Lundi 11 mai, l'Élysée, puis François Hollande "moi président" lui-même, avait dû rectifier devant la presse, précisant qu'il s'agissait d'une "dette morale, non financière". [3] "La seule dette qui doit être réglée, c'est de faire avancer l'humanité", ajoutait-il. Trop tard... Les réseaux sociaux s'étaient enflammés sur ce qui aurait été une annonce fracassante... Que le président n'avait-il pas tourné sept fois sa langue dans sa bouche... depuis la Guadeloupe dimanche 10 mai !

La phrase "normale" pour un "président normal" fit donc arriver notre Normal Ier à Port-au-Prince dans un climat de confusion. La population locale organisa d’importantes manifestations à Port-au-Prince (Haïti) pour réclamer à la France la restitution de ... la "dette" de l’Indépendance réclamée par l’Hexagone en 1825. En 1825, Haïti obtint sa reconnaissance sur la scène diplomatique contre paiement d'indemnités aux anciens colons français pour compenser leur perte de revenus. Une somme estimée aujourd'hui à 17 milliards d'euros que beaucoup d'Haïtiens voudraient récupérer... L'esprit de "liberté"... culpabilisateur, victimaire et mendiant frappait. Normal Ier lui donnait une bouffée d'air frais.

"Cette déclaration a créé le buzz ici", a reconnu une source proche de l'ambassade de France en Haïti. [4]

"Il y a eu une incompréhension. Les Haïtiens s'attendent à des annonces financières. Cela a relancé le débat récurrent entre la France et Haïti."

Parmi les personnes contenues derrière des barrières, certaines brandissent des pancartes barrées d'un slogan: "Hollande, l'argent, oui, la morale, non". Ou encore: "Restitution, réparation". D'autres slogans - "À bas la France"...

Quand on sait qui a aboli le premier l'esclavage, on peut dire bravo... à François Hollande, énième président normal d'une république normale !

 

Notes

 

[1] François Hollande en Haïti: «on peut changer l'avenir», Par RFI, Publié le 12-05-2015 Modifié le 12-05-2015 à 20:18

[2] http://zebuzzeo.blogspot.fr/2015/05/humilie-par-les-etudiants-haitiens.html

[3] Esclavage. François Hollande évoque une dette morale, et non financière, Ouest-France, 11 mai

[4] En Haïti, Hollande tente de réparer sa maladresse, Le Figaro, Home ACTUALITE International, Par Solenn de Royer Mis à jour le 12/05/2015 à 22:58 Publié le 12/05/2015 à 22:41

Partager cet article
Repost0
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 07:28
Le Calife des musulmans Abu Bakr Al Baghdadi est mort selon la radio iranienne

BREIZATAO – ETREBROADEL (27/04/2015) Le calife de l’Etat Islamique, Abu Bakr Al Baghdadi, est mort. C’est ce qu’a annoncé la radio iranienne. Le chef de l’Etat Islamique aurait été blessé le 21 avril dans un raid aérien, ce qui avait poussé ses généraux à nommer un successeur. Al Baghdadi serait mort de ses blessures.

(source)

via http://breizatao.com/2015/04/27/le-calife-des-musulmans-abu-bakr-al-baghdadi-est-mort-selon-la-radio-iranienne/

Partager cet article
Repost0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 19:35
Eurodéputé polonais: "les snipers du Maïdan, c'est notre opération"

Un député européen polonais révèle que les tirs des snipers de Kiev sur la Place Maïdan à l'origine du renversement du président Viktor Ianoukovitch en février 2014 provenaient de Polonais :

 

Eurodéputé polonais: "les snipers du Maïdan, c'est notre opération"

 

Sputniknew, 18:19 20.04.2015(mis à jour 09:15 21.04.2015)

 

La vérité sur les snipers qui ont tiré sur la place Maïdan à Kiev en février 2014 éclate au grand jour grâce aux révélations d'un eurodéputé.

 

Le député au Parlement européen et candidat à l’élection présidentielle polonaise du 11 mai prochain Janusz Korwin-Mikke a déclaré que les snipers qui ont tiré sur la place Maïdan à Kiev en février 2014 avaient été entraînés en Pologne, rapporte Wiadomosci.

 

"Maïdan, c'est notre opération. Je siégeais au Parlement européen à côté du ministre estonien des Affaires étrangères Urmas Paet. Dans un entretien avec la chef de la diplomatie européenne de l'époque Catherine Ashton, ce dernier a reconnu que c'étaient nos hommes qui en réalité ont tiré sur la place Maïdan, et non ceux du président russe Vladimir Poutine ou de l'ancien chef de l'Etat ukrainien Viktor Ianoukovitch", a raconté l'eurodéputé.

 

Et d'ajouter que 40 manifestants et 20 policiers avaient alors été tués pour provoquer les désordres.

 

"Nous le faisons pour gagner la bienveillance de Washington", a répondu le politicien, interrogé sur les mobiles de Varsovie.

 

Par ailleurs, M.Korwin-Mikke a dit qu'il voudrait voir une Ukraine indépendante, mais la plus faible possible.

 

Selon lui, les événements en cours en Ukraine sont une agression des Etats-Unis contre la Russie.

 

Dans son interview à Wirtualna Polska, le candidat à la présidence polonaise a reconnu: "Oui, c'était aussi notre opération. On entraînait les snipers en Pologne également (…) Enfin la vérité éclate au grand jour".

 

 

Source: http://fr.sputniknews.com/international/20150420/1015746502.html#ixzz3Xrv6sHgg

 

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 11:13

Extrait d'un article d'Ido Amin, illustrateur et animateur, pour Haaretz, le 12/01/2015, traduit et publié sur Les-Crises.fr :

 

[...] En France, la liberté d’expression est considérée comme un droit universel tandis qu’en Israël un tel hebdomadaire ne pourrait pas exister, à cause des lois qui interdisent “l’offense aux sensibilités religieuses”. Durant mes années de dessinateur j’ai dû me familiariser avec les lois restreignant la presse israélienne.

Mais notons bien que la loi contre les offenses des sensibilités religieuses n’est pas une loi contre le racisme, l’obscénité ou la diffamation (il y a d’autres lois pour ça). C’est une loi spécifique très draconienne, une vrai loi anti-Wolinski. La loi interdit toute illustration de Moïse, Jésus ou Mahomet d’une manière qui heurterait la sensibilité des croyants.

[...] Pour les français, cela semble aussi étrange car les lois qui limitent la liberté d’expression ont été retirées des textes à la fin du XVIIIème siècle.

En Israël, comme nous le savons, il n’y a pas de Constitution qui protège la liberté d’expression. Les partis religieux se sont opposés à ce genre de Constitution en 1948. En revanche la loi israélienne contre l’offense aux sensibilités religieuses est un héritage du mandat britannique. Elle fut importée par les colonisateurs britanniques depuis une autre colonie – l’Inde – en 1936 pour éviter que ne se reproduisent des émeutes violentes, religieuses et raciales comme celles de 1929.

Les émeutes de 1929 étaient-elles un événement unique ? Serait-il donc possible d’abolir les lois d’exception ? S’il y a eu un américain, un français ou un britannique pour penser ainsi, alors la réalité l’a giflé au visage lorsqu’un autre massacre a eu lieu dans la même ville, Hébron, en 1994.

Les britanniques avaient-ils donc raison en matière de législation ? Lorsque des groupes différents vivent côte-à-côte dans une petite zone, devrait-on censurer l’expression ? Le respect de nos voisins doit-il être plus sacré que la liberté d’expression ?

 

Source: http://www.les-crises.fr/en-israel-charlie-hebdo-naurait-meme-pas-eu-le-droit-dexister-par-ido-amin/

Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien à la manifestation "Je suis Charlie" à Paris le 11 janvier 2015 (à gauche sur la photo)

Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien à la manifestation "Je suis Charlie" à Paris le 11 janvier 2015 (à gauche sur la photo)

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 23:02

 

War USA

Les États-Unis sont sur le pied de guerre. Si un scénario de Troisième Guerre mondiale fait partie des plans du Pentagone depuis plus de dix ans, une action militaire contre la Russie est désormais envisagée au « niveau opérationnel ». De même, le Sénat et la Chambre des représentants ont présenté un projet de loi légitimant une guerre contre la Russie.

Il ne s’agit pas d’une « guerre froide ». Aucune des garanties de la guerre froide n’est en vigueur.

Il y a eu une rupture dans la diplomatie Est-Ouest, accompagnée d’une abondante propagande de guerre. Les Nations Unies ont pour leur part fermé les yeux sur de nombreux crimes de guerre commis par l’alliance militaire occidentale.

L’adoption d’un important projet de loi par la Chambre des représentants des États-Unis le 4 décembre (H. Res. 758) donnerait de facto (si elle est adoptée au Sénat) le feu vert au président et commandant en chef étasunien de lancer – sans approbation du Congrès – un processus de confrontation militaire avec la Russie.

La sécurité mondiale est en jeu. Ce vote historique, pouvant potentiellement affecter la vie de centaines de millions de personnes dans le monde, n’a reçu pratiquement aucune couverture médiatique. Il règne un silence médiatique total.

Le monde est à un carrefour dangereux. Moscou a réagi aux menaces des États-Unis et de l’OTAN. Ses frontières sont menacées.

Le 3 décembre, le ministère de la Défense de la Fédération de Russie a annoncé l’inauguration d’une nouvelle entité militaro-politique qui prendrait le relais en cas de guerre.

La Russie lance un nouveau centre de défense nationale, destiné à surveiller les menaces à la sécurité nationale en temps de paix, mais qui prendrait le contrôle de l’ensemble du pays en cas de guerre. (RT, le 3 décembre, 2014)

Chronologie des préparatifs de guerre

En mai 2014, la Loi sur la prévention d’une agression russe (Russian Aggression Prevention Act of 2014, RAPA ) a été présentée au Sénat des États-Unis (S 2277). Elle appelle à la militarisation de l’Europe de l’Est et des États baltes, ainsi qu’au stationnement de troupes des États-Unis et de l’OTAN aux portes de la Russie :

S.2277 – Loi sur la prévention d’une agression russe de 2014

Demande au président de : (1) mettre en œuvre un plan visant à augmenter l’appui des États-Unis et de l’OTAN aux forces armées de la Pologne, l’Estonie, la Lituanie, la Lettonie, et d’autres membres de l’OTAN ; et (2) demande au représentant permanent des États-Unis auprès de l’OTAN de se pencher sur la possibilité de baser définitivement des forces de l’OTAN dans ces pays.

Demande au président de soumettre un plan au Congrès pour accélérer les efforts de défense antimissile de l’OTAN et de l’Europe.

Alors que la résolution S 2277 a été envoyée à la Commission des relations étrangères du Sénat pour examen, ses prémisses essentielles sont déjà mises en œuvre. À la mi-juillet, le commandant de l’OTAN en Europe, le général Philip Breedlove, en consultation avec le Pentagone et le ministère britannique de la Défense, a appelé à « stocker suffisamment d’armes, de munitions et autres approvisionnements sur une base militaire en Pologne afin de soutenir un déploiement rapide de milliers de soldats contre la Russie ». (RT, 24 juillet, 2014.)

nato wales summit globalresearch.caSelon le général Breedlove, l’OTAN a besoin de « fournitures et de capacités pré-positionnées, et d’une base prête à accepter rapidement des forces de remplacement » :

« Il a l’intention de recommander la mise en place de fournitures – des armes, des munitions et des boîtes de rations – au quartier général pour permettre un afflux soudain de milliers de troupes de l’OTAN ». ( Times, 22 août 2014, c’est l’auteur qui  souligne.)

Lors du Sommet de l’OTAN en septembre dernier au pays de Galles, Breedlove a réaffirmé son « scénario de guerre éclair », pouvant potentiellement conduire à une escalade militaire. Un soi-disant plan d’action de l’OTAN contre la Fédération de Russie a été mis sur pied et le Sommet du pays de Galles a donné le « feu vert » à une telle action.

À peine un mois plus tard, en Octobre, des exercices militaires des États-Unis et de l’OTAN ont eu lieu dans les États baltes. Au début novembre, une seconde série d’exercices a eu lieu à la fois dans les pays baltes et en Europe de l’Est.

Les exercices militaires de l’OTAN Épée de fer 2014, impliquant la participation de neuf pays membres de l’Alliance Atlantique, ont été lancés en Lituanie au début novembre dans le cadre de cette série de plus grande envergure :

« Des chars d’assaut étasuniens sont entrés en Lituanie au début du mois dans une démonstration de force à l’endroit de la Russie, une opération qui n’est pas la bienvenue dans la région. »

Les exercices militaires ont été explicitement dirigés à l’endroit de la Russie. Selon Moscou, ils consistaient  à « augmenter la capacité opérationnelle » ainsi que le transfert de l’« infrastructure militaire de l’OTAN aux frontières russes ».

En réaction aux déploiements de l’OTAN aux frontières de la Russie, celle-ci a également mené au début novembre à d’importants jeux de guerre dans la mer de Barents. Les exercices russes consistaient à essayer « toute la triade nucléaire composée de bombardiers stratégiques, de sous-marins [et du] missile balistique intercontinental en silo Topol-M lancé à Plesetsk en oblast d’Arkhangelsk » le 1er novembre 2014.

La résolution H. Res. 758 de la Chambre des représentants des États-Unis

Le 18 novembre, une importante résolution, H. Res. 758, a été déposée à la Chambre des représentants. Son principal objectif consiste à dépeindre la Russie comme un « pays agresseur », qui a envahi l’Ukraine, et à appeler à une action militaire contre la Russie :

Vous pouvez regarder le discours en Chambre du Rep. Kinzinger sur la législation (en anglais)

 

 

H.RES.758 - considérant que lors de son entrée en fonction en 2009, le président Barack Obama a annoncé son intention de « réinitialiser » les relations avec la Fédération de Russie, décrite par l’ancien ambassadeur des États Unis … (Présenté à la Chambre – IH)

HRES 758 IH

113e CONGRÈS

2e Session

H. RES. 758

Condamnant fermement les actions de la Fédération de Russie, sous la présidence de Vladimir Poutine, lequel a mené une politique d’agression contre des pays voisins dans le but de dominer sur les plans politique et économique.

(Le texte intégral de la résolution H. Res. 758 figure dans l’annexe à cet article)

H. Res. 758 accuse non seulement la Russie d’avoir envahi l’Ukraine, il invoque également l’article 5 du Traité de Washington, à savoir la doctrine de la sécurité collective de l’OTAN.

Une attaque contre un membre de l’Alliance atlantique est une attaque contre tous les membres de l’Alliance.

Le discours sous-jacent s’appuie sur une série d’accusations sans fondement contre de la Fédération de Russie. La résolution accuse la Russie d’avoir envahi l’Ukraine, affirme sans preuve que la Russie était derrière l’attentat du MH17 de Malaysia Airlines et accuse la Russie d’agression militaire.

Elle accuse par ailleurs ironiquement la Fédération de Russie d’avoir imposé des sanctions économiques non seulement à l’Ukraine, mais à la Géorgie, à la Moldavie, ainsi qu’à plusieurs États de l’Union européenne dont les noms ne sont pas mentionnés. La résolution accuse la Fédération de Russie d’avoir utilisé « l’approvisionnement énergétique à des fins de coercition politique et économique ».

Bref, si elle devenait une loi, la résolution 758 fournirait de facto le feu vert au président des États-Unis pour déclarer la guerre à la Fédération de Russie, sans l’autorisation formelle du Congrès étasunien.

À cet égard, elle pourrait être interprétée comme « légèrement inconstitutionnelle » en ce qu’elle contrevient à la substance de l’article 1, section 8, de la Constitution étasunienne conférant au Congrès « le pouvoir de déclarer la guerre [...] »

La résolution presse le président des États-Unis en consultation avec le Congrès étasunien à :

Procéder à un examen de la position de force, de la capacité opérationnelle et des responsabilités des forces armées des États-Unis et des forces des autres membres de l’OTAN afin de déterminer si les contributions et les actions de chacun sont suffisantes pour satisfaire aux obligations de la légitime défense collective en vertu de l’article 5 de Traité de l’Atlantique Nord et de préciser les mesures nécessaires pour remédier aux faiblesses.

Le paragraphe ci-dessus suggère que les États-Unis envisagent d’utiliser la doctrine de sécurité collective de l’OTAN en vertu de l’article 5 dans le but de déclencher un processus de confrontation militaire avec la Fédération de Russie.

La structure des alliances militaires est d’une importance cruciale. L’intention de Washington est d’isoler la Russie. L’article 5 est un mécanisme pratique imposé par les États-Unis sur l’Europe occidentale. Il oblige les États membres de l’OTAN, dont la plupart sont membres de l’Union européenne, à faire la guerre pour le compte de Washington.

Par ailleurs, un référendum sur l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN est envisagé. Si l’Ukraine devient membre de l’OTAN et/ou redéfinit son accord de sécurité avec l’OTAN, l’article 5 pourrait être invoqué pour justifier une guerre appuyée par l’OTAN contre la Russie.

« Adoption expéditive »

La vitesse à laquelle la résolution 758 de la Chambre des représentants a été adoptée est inhabituelle dans l’histoire du Congrès étasunien. La législation a été présentée le 18 novembre, on l’a précipitée à la commission des Affaires étrangères et rapidement retournée à la plénière de la Chambre pour le débat et l’adoption.

Deux semaines (16 jours) après avoir été présentée par le député Kinzinger (Illinois) le 18 novembre, la résolution a été adoptée lors d’un vote presque unanime dans la matinée du 4 décembre, par 411 voix contre 10.

Les membres du Congrès sont des marionnettes. Leur vote est contrôlé par les groupes de pression de Washington. Pour les entrepreneurs du secteur de la défense, Wall Street et les géants texans du pétrole, « la guerre est bonne pour les affaires ».

Pour reprendre les propos de Dennis Kucinich dans une lettre ouverte publiée le 2 décembre :

La résolution demande que l’on isole la Russie [...] Autrement dit: « Soyons prêts pour la guerre contre la Russie. »

C’est exactement le type de fanfaronnades qui a donné naissance à la guerre froide et mené à son escalade. Il est temps que nous exigions que les États-Unis favorisent la diplomatie au lieu des dépenses militaires accrues dans la quête de l’ordre international.

Silence médiatique

On s’attendrait à ce que cette décision historique fasse l’objet d’une vaste couverture médiatique.

Nous avons plutôt eu droit au silence médiatique.

Les médias du pays n’ont pas couvert le débat à la Chambre des représentants et l’adoption de la résolution 758 le 4 décembre.

Les grands médias avaient reçu l’ordre de ne pas couvrir la décision du Congrès.

Personne n’osait relever ses implications dramatiques, ses impacts sur la « sécurité mondiale ». « La Troisième Guerre mondiale ne fait pas les manchettes. »

Sans couverture médiatique concernant les préparatifs de guerre des États-Unis et de l’OTAN, le grand public ne connaît toujours pas l’importance de la décision du Congrès.

Passez le mot. Renversez la tendance guerrière.

Brisez le silence médiatique.

Michel Chossudovsky

Source: http://www.mondialisation.ca/les-etats-unis-sur-le-pied-de-guerre-une-mesure-legislative-ouvre-la-voie-a-la-guerre-contre-la-russie/5419376

 

. Vers une frappe nucléaire préventive contre la Russie ?

. L'Otan deviendra-t-elle une "usine à guerre"?

. Otan : Les promesses non tenues de l'Occident

. Haut diplomate américain : la Russie a trahi le "Nouvel Ordre Mondial"

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 12:51

Nicolas Sarkozy a proposé d'abroger la loi Taubira pour la réécrire totalement, avec un mariage pour les hétéros et un "mariage" pour les homos (sans droits pour les homosexuels à la GPA et la PMA). Le Conseil constitutionnel invalidera cette loi pour anticonstitutionnalité et atteinte à l'égalité des droits.

 

En fait il n'y a pas trente six solutions, ou bien il y a abrogation et retour pur et simple à la définition naturelle du mariage, ou bien il y a une fausse abrogation et le nouveau "mariage" pour hétéros sera invalidé par le Conseil constitutionnel.

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 22:37

L'Etat islamique est sur le point d'introduire sa propre monnaie sans dette et sans usure :

 

Etat-islamique---L-EI-veut-introduire-sur-sa-propre-monnaie.jpg

L'Etat islamique veut introduire sa propre monnaie de dinar d'or et d'argent. Le dinar est une ancienne monnaie islamique. La monnaie d'or et d'argent originale fut introduite le première sous le califat d'Othman en 634 ap. J.-C.

 

Source image : Daily Mail

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2829097/Now-ISIS-wants-introduce-currency-Plans-bring-solid-gold-silver-dinar-coins-announced-Iraqi-mosques.html

 

L’organisation terroriste de l’Etat Islamique (EI) serait sur le point d’introduire sa propre devise, et de battre monnaie avec des pièces en or et en argent pour renforcer son califat, rapporte le Daily Mail.

 

Des militants de l’EI auraient rapporté sur les médias sociaux que les religieux de Mossoul et de la province irakienne de Ninive ont affirmé au cours de prières que le groupe allait utiliser une ancienne monnaie islamique, le dinar.

 

De nos jours, beaucoup de monnaies fiduciaires portent encore le nom de dinar, mais comme toutes les monnaies modernes, elles sont exprimées sous la forme de pièces et de billets. Cependant, le groupe terroriste envisagerait de créer un dinar à l’image de celui d’autrefois, lorsque cette monnaie n’était constituée que de pièces d’or et d’argent. Cette devise ne serait utilisée que dans les régions contrôlées par le groupe.

 

En septembre, des medias avaient rapporté que l’EI avait imposé son programme scolaire aux écoles primaires situées sur le territoire grand comme la Belgique qu’il contrôle, et qui comprend de larges zones de l’Irak et de la Syrie.

 

Source: Daily Mail http://www.dailymail.co.uk/news/article-2829097/Now-ISIS-wants-introduce-currency-Plans-bring-solid-gold-silver-dinar-coins-announced-Iraqi-mosques.html

via http://www.express.be/joker/fr/platdujour/et-maintenant-letat-islamique-veut-battre-monnaie/209178.htm

 

. "Money Masters", les maîtres de la monnaie

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 20:47

Assassin-s-Creed-Unity.jpg

 

Un nouveau jeu video intitulé "Assassin's Creed Unity" provoque la colère du secrétaire national du Parti de gauche Alexis Corbière, tout imbibé du mythe révolutionnaire de 1789. Sur son blog, il fustige un jeu video qui « véhicule une propagande réactionnaire sur la Révolution Française. » Il explique qu'il n'est « pas dupe sur le fait qu’un jeu vidéo peut-être aussi le vecteur pour transmettre des idées et des valeurs culturelles. Dans la jeunesse il peut même sans doute être  plus efficace que tous les cours d’histoire que propose l’Education nationale. »

 

C’est sur ce point-là qu'il « déplore et condamne fermement la bande annonce accompagnant le jeu Assasin’s creed unity » qu'il a « trouvé sur internet. »

 

« Elle reprend à son compte, écrit-il, tous les poncifs contre-révolutionnaires forgés depuis plus deux siècles. Le Peuple de Paris est présenté pour une cohorte brutale et sanguinaire, c’est lui qui produit la violence, toujours lui qui de façon aveugle fait couler le sang, notamment du bon roi débonnaire. Comme de coutume, la caricature le plus bestiale concerne Maximilien Robespierre qui est présenté comme « bien plus dangereux que n’importe quel roi », « des familles entières furent détruite à cause de Robespierre », cette vidéo va même jusqu’à affirmer qu’avec lui « il y eut des centaines de milliers de morts et des rues entières remplies de sang ».»


« Après avoir regardé cette vidéo, poursuit Alexis Corbière, le joueur peu averti en tirera la conclusion que la Révolution Française fut finalement une monstruosité, un bain de sang incompréhensible, conduite par des brutes, qu’il aurait fallu éviter. On n’est donc plus dans le jeu (et ses simplifications d’usages) mais clairement dans une propagande pour laquelle toute Révolution débouche sur des monstruosités. Les créateurs de ce jeu s’inscrivent donc dans ce courant idéologique de plus en plus présent dans les médias qui veut imposer au peuple français un autre regard sur la Révolution Française. »

 

Alexis Corbière peut-il nous dire où il a vu dans les médias un « courant idéologique de plus en plus présent » qui voudrait «  imposer un autre regard sur la Révolution française » ? C'est plutôt l'inverse ! 99% des media reproduit depuis deux siècles le mythe révolutionnaire. On ne trouve guère une présentation d'une vision alternative au mythe révolutionnaire que sur internet, dans les media alternatifs.

 

Melenchon-condamne-le-jeu-video-Assassin-s-Creed-Unity.jpg

Jean-Luc Mélenchon dénonce la «propagande» d'Assassin's Creed Unity

 

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/11/13/25002-20141113ARTFIG00300-un-responsable-du-parti-de-gauche-denonce-la-propagande-d-assassin-s-creed-unity.php

Interrogé sur la sortie du jeu vidéo Assassin's Creed Unity, qui se plonge dans le Paris de 1789, le franc-maçon Jean-Luc Mélenchon condamne lui aussi la lecture proposée de la Révolution française : « Le dénigrement de la grande Révolution est une sale besogne pour instiller davantage de dégoût de soi et de déclinisme aux Français », assure l'ancien candidat à l'élection présidentielle. « Si l'on continue comme ça, il ne restera plus aucune identité commune possible aux Français à part la religion et la couleur de peau ».

 

 

 

Quelques rappels pour Alexis Corbière et le franc-maçon Jean-Luc Mélenchon tout attachés à défendre le bilan maçonnique de leurs frères complotistes de 1789, dont le rosicrucien Robespierre (1), qui s'éliminèrent les uns les autres dans une dynamique de « radicalisation cumulative du discours » « réside le moteur de l'hubris révolutionnaire qui, d'outrance en surenchère dans la définition des buts et dans les choix des moyens, conduit inexorablement à la violence. » (Patrice Gueniffey, Histoires de la Révolution et de l'empire, Tempus, Paris 2011, p. 186) :

 

« Le bilan estimé des morts liées à la Révolution demeure toujours incertain. [...] On s'en remet souvent aux calculs de Donald Greer en 1935 qui recense 30 000 à 40 000 victimes des procédures juridiques (fusillées et guillotinées). Il s'agit d'une base minimale à laquelle il faut ajouter environ 170 000 victimes vendéennes. »  (Patrice Gueniffey in La Révolution française, Préface de Michel Winock, L'Histoire Edition, 2014, p. 119-120.)

 

Pour Philippe Pichot-Bravard, le chiffre réel des victimes vendéennes est sensiblement plus élevé, « avoisinant les 200 000, peut-être même les 250 000, ce qui représente le quart ou le tiers de la population des paroisses insurgées . » (P. Pichot-Bravard, La Révolution française, Via Romana, 2014, p. 222.)

 

René Sédillot établit à deux millions de morts le coût des guerres de la Révolution et de l'Empire, des guerres intestines et des procédures juridiques (échafaud).

 

« ... Deux millions de morts: tel semble être, aux seuls dépens de la France, le coût des guerres de la Révolution et de l'Empire. Deux millions de Français, jeunes pour la plupart, tombent sans postérité. Leur disparition, et du même coup celle des Français qui auraient dû être leurs enfants et petits-enfants, pèseront sur toute la démographie du siècle, et l'appauvriront.

 

Deux millions: c'est à peu près autant que ce que coûteront ensemble à la France les deux conflits [donc réunis...] les plus meurtriers de l'histoire, ceux de 1914 et de 1940. Mais le sacrifice est plus lourd quand il frappe un peuple de quelque 27 millions d'âmes, que s'il se rapporte à 40 millions de citoyens.


La France du XVIIIe avait perdu l'habitude des épreuves de ce genre. Depuis la fin du règne de Louis XIV [1715-1792], son territoire n'avait plus été envahi. Les seules guerres qu'elle avait encore affrontées s'étaient déroulées bien au-delà de ses frontières, du côté de la Pologne, de la Prusse ou du Canada. Elle avait acquis la Lorraine et la Corse au moindre prix, moyennant la perte de quelques centaines d'hommes. Au demeurant, les conflits ne mobilisaient guère que des professionnels, et l'on se battait "en dentelles", même si les dentelles étaient quelquefois tachées de sang.


Avec la révolution, tout change. D'une part, les invasions recommencent: on se bat sur le sol français – dès 1792, et pour finir sur deux occupations ennemies, en 1814 et 1815. D'autre part, la guerre n'est plus l'affaire des professionnels: tout le peuple, levé en masse, est appelé à prendre sa part des honneurs et des horreurs du combat. C'est la PROMOTION DEMOCRATIQUE DE L'HOLOCAUSTE.

 

Pis encore: à la guerre contre l'étranger se superpose la guerre civile, et, selon l'usage, elle est la plus impitoyable. Les massacres dans les prisons de Paris, la guillotine sur les grandes places des cités, le carnage vendéen comptent parmi les données de l'hécatombe révolutionnaire.

 

(René Sédillot, Le coût de la Révolution française, Vérités et Légendes, Perrin Mesnil-sur-l'Estrée 1987, p. 11-12.)

 

« ... Adieu, rêves de fraternité! La guerre est votée dans l'enthousiasme: guerre à l'Autriche, c'est-à-dire aux rois. On va libérer les peuples opprimés et détrôner les despotes… »  (René Sédillot, ibid., p. 13.) [le carnage commence et va durer deux siècles jusqu'aux terribles guerres mondiales du XXe siècles, héritées des "Lumières" & de la Révolution]

 

Le « génocide en Vendée » (p. 24 à 28) :

 

L'estimation totale des victimes varie du simple au sextuple: au plus bas 100 000, au plus haut 600 000. Les 117 000 disparus que retient Reynald Secher (Le Génocide franco-français: la vendée-Vengé, P.U.F.) ne concernent que les départements de la "Vendée militaire". Le nombre le plus élevé est celui de Pierre Chaunu, qui s'exprime en maître démographe, celui aussi dont fait état Alexandre Sanguinetti dans son Histoire du soldat. Il s'entend pour les bleus et blancs confondus, pour les tués à l'arme blanche, au fusil de chasse, au fusil modèle 1777, pour les victimes de la maladie, de la disette sur une terre brûlée, des exécutions sommaires, pour les blessés qui succombent dans l'impossibilité où l'on est de les soigner: les guerres civiles sont inexorables.

 

On retiendra ici un nombre médian, de l'ordre de 400 000. Il concerne à la fois les insurgés morts au combat (les résistants à l'oppression), en Bretagne et en Vendée, les morts du camp républicain, et ceux des autres provinces de l'Ouest – de la Normandie à la Gironde…

 

Ce tragique décompte doit être encore complété par les victimes de multiples luttes fratricides, notamment dans le Lyonnais, en Provence ou en Corse; par les victimes des Terreurs blanches: celle de 1795 au temps des Compagnons de Jéhu, celle de 1815 au temps des "Verdets", lors de l'assassinat du maréchal Brune à Avignon, du général Ramel à Toulouse. Tous ces règlements de comptes entre Français portent le bilan global des guerres civiles aux alentours de 600 000 unités.

 

Refaisons l'addition des pertes dues à la Révolution et à l'Empire:  

400 000 morts pour les guerres jusqu'en 1800;

un million pour les guerres napoléoniennes;  

600 000 pour les guerres intestines;

et l'échafaud pour mémoire.

Voilà nos deux millions de morts" (René Sédillot, Le coût de la Révolution française, Vérités et Légendes, Perrin Mesnil-sur-l'Estrée 1987, p. 24-28).


Rappelons enfin à Alexis Corbière que près de 80% des personnes guillotinées sous la Révolution étaient des petites gens. Les ouvriers ont été envoyés par charrettes entières à la guillotine.

 

« Les "décapitations [...] concernent pour 28% des paysans, pour 31% des artisans et des ouvriers, sans doute pour plus de 20% des marchands ... 8 à 9% des nobles, pour 6 à 7% des membres du clergé... » (René Sédillot, Le Coût de la Révolution française, Vérités et Légendes, Perrin, Mesnil-sur-l'Estrée 1984, p. 24.)

 

Notes

 

(1) Robespierre était un rose-croix du chapitre d'Arras. (Jean Ousset, Pour qu'Il règne, DMM, Niort 1998, p. 219.)


. Quand la République française massacre, noie, brûle vif, viole, torture son peuple !

. 14 juillet 1789 : La Révolution dite "française"

. Contre le Nouvel Ordre mondial : en finir avec la "révolution" (Ière partie)

. Le génocide des vendéens en 1793 par les révolutionnaires français - Meta Tour

. La vraie raison de la loi du 4 août 1789 dite de "suppression des privilèges"

. "Money Masters", les maîtres de la monnaie (1/2)

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 13:19

Où sont les BHL et autres Fabius ? Des casques de soldats ukrainiens du "bataillon Azov" à la croix-gammée nazie.

Pour ceux qui auraient des doutes, on peut voir le bataillon Azov à l’entraînement :

Casques-soldats-azov-entrainement.png

Les images montrant le bataillon Azov à l’entraînement ont causé un scandale en Allemagne en raison de la présence de symboles nazis. Un autre casque arbore un symbole “SS” runique.

 

Source: http://www.les-crises.fr/actu-ukraine-12-septembre/

 

Nos chaînes d'info ne le savaient pas : leur source (une "milice pro-gouvernementale"), le "bataillon Azov" est un groupe de combat ouvertement national-socialiste... financé par le juif Kolomoïski (Source:  Piotr Smolnar, Le Monde, 17 juin 2014, p. 5.) !

Croix-gammée nazie

Décoration du parti nazi avec une croix gammée au centre ; la croix gammée était très utilisée sous le Troisième Reich.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 05:58

"Des riches qui décident depuis deux cents ans"..., "la cause de nos problèmes"..., "les 1% les plus riches qui se gavent comme jamais"..., "les patrons des banques qui devraient être en prison pour faillite frauduleuse arrivent maintenant aux gouvernements des différents pays"..., "droite-gauche qui font la même politique des multinationales", "l'impuissance politique du peuple programmée dans la constitution"..., l'économiste Etienne Chouard brise quelques tabous dans l'émission "Ce soir ou jamais" diffusée sur France 2, le 5 septembre 2014

 

 

A partir de la 29e minute.

 

Mise à jour 13 septembre, 11h03. La vidéo ayant été supprimée, en voici une nouvelle :

 

 

 

 

. La Mutinerie - Entretien avec Etienne Chouard (complet)

. 1789 : Une aristocratie en chasse une autre, naissance de la bourgeoisie d'affaires et de l'Argent-Roi, la ploutocratie

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 13:02

Il y a eu un cessez-le-feu en Ukraine vendredi 5 septembre. Ce cessez-le feu intervient alors que sur le terrain fin août, et début septembre les oligarques de Kiev ont perdu la guerre qu'ils avaient déclarée au peuple du Donbass en le qualifiant de terroriste le 13 avril 2014. Nous avons vu que pour justifier leur défaite, les oligarques et la fabrication de l'opinion par les médias presstitués (voir la une de "Libération") ont plusieurs fois accusé la Russie d'invasion directe, sans montrer aucune photo probante ni aucune video (Lire aussi :  Des vétérans du renseignement américain écrivent une Lettre ouverte à Mme Merkel pour éviter la guerre totale en Ukraine" dans laquelle ils mettent en doute la véracité de l'"invasion" russe en Ukraine).

Voici une prise de position courageuse et lucide d'Alexei Mozgovoï (commandant de brigade République populaire de Lougansk que nous avons déjà vu décrire la "dure réalité de la guerre en Ukraine") dans un entretien du 29 août pour slavyangrad, réalisé huit jours avant le cessez-le-feu. Mozgovoï a déclaré que seule "une reddition de Kiev peut résoudre la situation actuelle". Ce en quoi nous sommes totalement d'accord : la junte de Kiev, soutenue par l'OTAN, n'arrêtera pas tant qu'elle n'aura pas été défaite militairement, renversée comme elle a renversé illégalement le président Ianoukovitch en février 2014 et surtout jugée pour crimes de guerre et génocide de civils en Ukraine.

 Il y a déjà eu plusieurs étapes de "délestage" de la Novorossia (y compris la démission d'Igor Strelkov). Le cessez-le-feu précise Mozgovoï est "une énième tentative, à travers des négociations, d'arrêter la résistance et l'empêcher de détruire le pouvoir oligarchique en Ukraine" déclare Mozgovoï. "La cinquième colonne en action ... poursuit-il. Le transfert de pouvoir de l'oligarchie au peuple est aujourd'hui un cauchemar pour la soi-disant communauté internationale." En quoi Mozgovoï a mille fois raisons... "Tout cela parce qu'il est clair depuis longtemps que le monde est gouverné par les Valtsman, Tchoubaïs et les Rockefeller. équivaut la mort!", ajoute-t-il.

Bravo. Soutien total à Mozgovoï et aux héros insurgés du sud-est ukrainien qui ne s'arrêteront pas parce que la junte de Kiev ne s'arrêtera pas.

 

Mozgovoi-Alexei.jpg

Ukraine/Novorossia : Mozgovoï : "J'irai jusqu'au bout!"

 

Voyons! A quel point nombreux sont ceux qui n'aiment pas et ne veulent pas pousser l'affaire à sa conclusion logique!

 

Seulement l'argent, les cabinets et les portefeuilles dans les esprits! Et le peuple du Sud-Est? il s'est insurgé pour quoi??? Est-ce juste pour perdre beaucoup de vies, perdre leur emploi et la confiance en l'avenir?!

 

Si nous nous battons pour les intérêts du peuple, a qui appartient-il de décider de l'issue de cette lutte, si ce n'est à ce peuple lui-même?

 

Qui de ces soi-disant membres des gouvernements de DNR et de LNR avait demandé l'avis des miliciens populaires qui perdent leurs camarades dans la bataille, l'opinion des familles ayant perdu leurs pères, fils et filles dans cette lutte pour le droit de vivre librement et de choisir sa voie?! Je pense personne ... Tout cela semble être une farce - un spectacle dans lequel le rôle des gens de la Nouvelle-Russie n'est que celui des figurants.

 

Il y a déjà eu plusieurs étapes de "délestage" de la Novorossia (y compris la démission d'Igor Strelkov). Maintenant, à mon avis, il s'agit d'une énième tentative, à travers des négociations, d'arrêter la résistance et l'empêcher de détruire le pouvoir oligarchique en Ukraine. La cinquième colonne en action ... Le transfert de pouvoir de l'oligarchie au peuple est aujourd'hui un cauchemar pour la soi-disant communauté internationale. Tout cela parce qu'il est clair depuis longtemps que le monde est gouverné par les Valtsman, Tchoubaïs et les Rockefeller. équivaut la mort!

 

Et que voyons-nous aujourd'hui ? Des ACCORDS! Et avec qui ??? À la table des négociations - l' honorable Koutchma (ancien président de l'Ukraine de 1994 à 2005 Ndlr.) ! Pendant son règne, les richards ne faisaient que gagner du terrain en augmentant leur appétit! La corruption atteint des sommets surréalistes. Il doit être jugé au lieu d'être à table des négociations! Que deviendra le statut de la Novorossia, si les assassins pour les dollars sont toujours là?

 

De quelles garanties pouvons-nous discuter avec ceux qui ont exclu le mot "Vérité" de leur vocabulaire?

 

Seulement une reddition de Kiev peut résoudre la situation actuelle. Seul l'éviction du business du gouvernement, pourra donner la possibilité de construire un Etat ayant un visage humain. Et seul le tribunal pour les détenteurs du pouvoir , pour cette "élite" de la société permettra de rendre aux peuple le sentiment d'estime de soi. Sinon, tout est vain ... et les slogans et les victimes.

 

Ou voulons-nous rester des marionnettes dans les mains des parvenus bureaucrates ? Une telle perspective ne me satisfait pas! Nous n'avons pas pris les armes pour s'arrêter à mi-chemin.

La peur a toujours existé et existera toujours, aujourd'hui nombreux sont ceux qui craignent l'arrivé de l'hiver ... Mais, c'est une peur animale. Personnellement j'ai beaucoup plus peur de rester esclave - animal aux mains des seigneurs féodaux luisants.

 

J'irai jusqu'au bout! Jusqu'à ce qu'on atteigne notre objectif! Jusqu'à la victoire totale et inconditionnelle du monde slave Russe, libre et fier !!!

 

Alexei Mozgovoï, commandant de brigade. LNR (RPL)

(Trad. Yelena D.)

 

Source: Slavyangrad http://slavyangrad.org/2014/09/02/an-interview-with-alexey-mozgovoy-commander-of-the-lugansk-ghost-brigade-290814/

via Bertrand du Donbass http://gaideclin.blogspot.fr/2014/09/ukrainenovorossia-mozgovoi-jirai.html

 

 

Zhilin.pngUn expert militaire, colonel à la retraite, Alexander Zhilin a déclaré comment la crise ukrainienne allait continuer de se développer. Selon lui, l'accord de cessez-le feu de Minsk vendredi n'est qu'un simple morceau de papier de toilette, qui n'a aucune force réelle. Poutine, dans une conversation avec Porochenko a négocié principalement avec Obama parce que le président russe est bien conscient que Kiev protégé par les Etats-Unis ne peut pas prendre ses propres décisions.

 

M. Rasmussen (secrétaire général de l'Otan, Ndlr.) a déclaré que les sanctions contre la Russie seront annulées lorsque la Crimée sera rendue à l'Ukraine. C'est-à-dire jamais. L'Europe est toujours un satellite américain et ne peut pas se débarrasser de l'occupation de ses intérêts.

 

Porochenko a personnellement reçu un ordre d'Obama de continuer les tactiques répressives. Les attaques se poursuivront, les gens innocents seront tués, et les médias ukrainiens et occidentaux continueront à crier d'une seule voix que les milices russes violent l'accord de paix. La pause tactique est causée par des pertes énormes, la nécessité d'obtenir du matériel militaire des États-Unis, mais aussi par le fait qu'ils ont besoin d'une nouvelle information manipulée pour justifier les nouveaux crimes des nazis.

 

Source: http://rusvesna.su/news/1410038972

 

Ci-dessous, une vidéo qui montre comment les "libérateurs" de Kiev sont réellement perçus dans le sud-est ukrainien :

 

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 11:01

Invasion russe américaine en vue en Ukraine le 16 septembre :

 

http://www.zerohedge.com/sites/default/files/imagecache/fp_thumb/images/user3303/imageroot/20140902_boots.jpg

 

US Troops Are Heading To Ukraine

Zero Hedge, 2 septembre

 

Alors que seuls les "bottes" de conseiller humanitaire sont présentes sur le terrain en Irak (et la Syrie), Reuters rapporte que les préparatifs sont en cours à proximité de la frontière occidentale de l'Ukraine pour un exercice militaire conjoint ce mois-ci avec plus de 1.000 soldats des États-Unis et de leurs alliés. Alors qu'Obama a déclaré aux journalistes la semaine dernière, "qu'une solution militaire à ce problème ne sera pas à venir" il semble un peu bizarre "stratégiquemen" d'aller de l'avant avec l'exercice Rapid Trident du 16 au 26 septembre en signe pour l'OTAN d'affirmation d'engagement en soutien à l'Ukraine, un pays non membre de l'OTAN, qui entraîne le premier déploiement important de États-Unis et des autres membres du personnel de l'Ukraine depuis le début de la crise.

 

Comme le rapporte Reuters,

 

Alors que les combats entre l'armée et les rebelles soutenu par la Russie font rage dans l'est de l'Ukraine, les préparatifs sont en cours à proximité de sa frontière occidentale pour un exercice militaire conjoint ce mois-ci avec plus de 1.000 soldats des États-Unis et ses alliés.

 

La décision d'aller de l'avant avec l'exercice Rapid Trident du 16 au 26 septembre est considéré comme un signe de l'engagement de l'OTAN qui affirme soutenir un pays non membre de l'Otan comme l'Ukraine pour arrêter l'intervention militaire dans le conflit.

 

...

 

"Pour le moment, nous prévoyons toujours (l'exercice) pour aller de l'avant," a déclaré mardi Gregory Hicks, Officier de marine US, porte-parole du Commandement européen de l'armée américaine.

 

...

 

Mais Rapid Trident entraînera le premier déploiement important de États-Unis et autres membres du personnel de l'Ukraine depuis le début de la crise.

 

...

 

"Il est très important de comprendre que la solution militaire à ce problème ne sera pas à venir", a déclaré Obama aux journalistes à la Maison Blanche la semaine dernière.

 

...

 

Le Commandement européen des États-Unis (EUCOM) affirme l'exercice ce mois-ci impliquera environ 200 militaires américains ainsi que 1100 autres de l'Ukraine, l'Azerbaïdjan, la Grande-Bretagne, le Canada, la Géorgie, l'Allemagne, la Lettonie, la Lituanie, la Moldova, la Norvège, la Pologne, la Roumanie et l'Espagne .

 

Axé sur la paix, il comprendra des exercices de poste de commandement, de patrouillage et de traitement avec des engins explosifs improvisés.

 

* * *

Cela sonne comme une désescalade pour nous ... acheter des stocks de désagréments.

 

 

Source: http://www.zerohedge.com/news/2014-09-02/us-troops-are-heading-ukraine

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 10:05

Philippe Ploncard d'Assac  compare Aymeric Chauprade à Gribouille, personnage d'une sottise affligeante de la comtesse de Ségur qui pour ne pas être mouillé se précipitait dans la mare. Il fustige ainsi la politique des crétins nationaux qui prétendent se défendre de l'islam en se réfugiant derrière Israël :


"(Ces gens) aident ceux qui ont agi pour nous imposer l'islam avec l'immigration", explique-t-il. "Ils oublient que c'est le monde juif qui nous a imposé l'immigration et l'islam. De tout temps depuis la création du christianisme le monde juif s'est servi de l'islam contre la chrétienté. C'est une constante dans le monde juif, ils ont la haine de ce qu'ils ont fait au Christ. Ils ont besoin, croient-ils pour vivre, de détruire le christianisme. Et pour cela ils se servent de l'islam qu'ils ont eux-mêmes créé. Il suffit de lire le livre d'Hanna Zacharias qui s'appelle L'Islam, création juive qui démontre le copié collé entre des textes judaïques et les sourates."

 

 

 

Entretien d'actualité du 21 août 2014 avec Philippe Ploncard d'Assac

 


Aymeric Chauprade, nouveau conseiller sur la politique internationale au Front national, a publié le 11 août sur son site personnel une longue tribune pro-israélienne intitulée "la France face à la question islamique : les choix crédibles pour un avenir français". Il appelle notamment les services spéciaux à "éliminer les 1.000 jihadistes disposant de la nationalité française partis combattre en Syrie et en Irak" avant "qu'ils ne reviennent", les "éliminer in situ", "éliminer ses ressortissants djihadistes". Ces appels au meurtre sont une caricature de totalitaire qui viennent opportunément de relancer un Front de gauche agonisant... Alors que c'eut été l'honneur des résistants ici en France de soutenir les autres peuples colonisés et remplacés... , non, les musulmans n'auront trouvé en France que... les gauchistes hypocrites dans les manifs en soutien aux palestiniens assassinés à Gaza ! Bruno Gollnisch, interrogé par Marianne, a qualifié d'"un peu angélique la manière qu'a Chauprade de reprendre le discours officiel des autorités israéliennes" ! Sur son site, il explique que "le débat peut avoir lieu, il sera en toute hypothèse tranché par la présidente du FN dans le cadre de l’élaboration de son programme pour la présidentielle de 2017." (1)

 

La présidente du FN Marine Le Pen se démarque des propos du "conseiller". Elle a affirmé mardi à l'AFP que des propositions tonitruantes publiées au mois d'août par Aymeric Chauprade "n'engageaient pas le FN". "Le FN n'a pas changé de position sur cette question (de politique internationale). Aymeric Chauprade a exprimé dans cette tribune sa vision personnelle de la situation, ce qui est évidemment son droit légitime mais qui n'engage pas le FN", a-t-elle assuré. (2)

 

Sans surprise, la nouvelle ligne Chauprade satisfait les "identitaires" judéo-centrés : c'est "un texte fondamental pour l'avenir de la France", a salué Fabrice Robert, patron du Bloc identitaire sur Twitter. "Intelligent, limpide, clair", a déclaré à l'AFP Philippe Vardon, figure de proue des "identitaires" niçois.

 

 

Notes

 

(1) http://gollnisch.com/2014/09/02/mardi/

(2) http://www.liberation.fr/politiques/2014/09/02/marine-le-pen-se-demarque-des-propositions-choc-d-un-conseiller_1092427

 

 

 

. Chauprade franc-maçon pro-israélien et néo-conservateur au FN : une erreur qui déshonore la France et déshonorera le nationalisme définitivement

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 12:42

Où l'on apprend que la soit-disant "invasion" russe en Ukraine est devenu un thème des médias occidentaux arrivé au moment où à partir du 18 août, l'armée ukrainienne commença à subir de sérieux revers militaires sur le terrain et où, encerclée, elle a dû se retirer.

 

Zero Hedge, 1er septembre 2014 

 

Ex-directeur de la NSA : des vétérans du renseignement américain écrivent une Lettre ouverte à Mme Merkel pour éviter la guerre totale en Ukraine

 

Alarmée par l'hystérie anti-russe traversant Washington, et le spectre d'une nouvelle guerre froide, les vétérans du renseignement américains dont l'un n'est autre que William Binney, l'ancien mathématicien supérieur de la NSA qui en Mars 2012 a sonné l'alarme sur le programme d'espionnage de la NSA plus d'un an avant Edward Snowden, a pris l'initiative inhabituelle de l'envoi de la note de service en date du 30 août à la chancelière allemande Angela Merkel pour contester la fiabilité des revendications ukrainiennes et des médias américains sur une "invasion" russe.

 

Via anti-guerre et ConsortiumNews, note de la rédaction

 

MOTIFS: Angela Merkel, Chancelière de l'Allemagne

DE: Veteran Intelligence Professionals for Sanity (VIPS)

OBJET: l'Ukraine et l'OTAN

 

Nous, soussignés, sommes des vétérans de longue date du renseignement américain. Nous prenons l'initiative inhabituelle d'écrire cette lettre ouverte pour vous assurer que vous avez la possibilité d'être informée sur nos points de vue avant le sommet de l'OTAN le 4 et 5 septembre.

 

Vous devez savoir, par exemple, que les accusations d'une grande "invasion" russe de l'Ukraine semblent ne pas être prise en charge par des renseignements fiables. Au contraire, «le renseignement» semble être d'une même nature douteuse, politiquement fixé et utilisé il y a 12 ans pour «justifier» l'attaque américaine contre l'Irak. Nous n'avions alors vu aucune preuve crédible d'armes de destruction massive en Irak; nous ne voyons maintenant aucune preuve crédible d'une invasion russe. Il y a douze ans, l'ancien chancelier Gerhard Schroeder, conscient de la fragilité de la preuve sur les ADM (Armes de destructions massives, Ndlr.) irakiennes, a refusé de se joindre à l'attaque contre l'Irak. À notre avis, vous devez être tenue informée des soupçons de frais engagés par les fonctionnaires du Département d'État des États-Unis et de l'OTAN alléguant une invasion russe de l'Ukraine.

 

Le président Barack Obama a tenté hier de calmer la rhétorique de ses propres diplomates de haut rang et des grands médias, quand il a décrit publiquement une activité récente en Ukraine, comme "une continuation de ce qui a été qui se déroule depuis des mois ... ce n'est pas vraiment un changement."

 

Obama, cependant, a un contrôle plus que fragile sur les politiques de son administration - qui, malheureusement, n'ont pas beaucoup de sens de l'histoire, connaissent peu la guerre, et substituent les invectives anti-russes à une politique. Il y a un an, les responsables bellicistes du Département d'Etat et leurs amis dans les médias ont presque convaincu M. Obama de lancer une attaque de grande envergure contre la Syrie sur la base une fois de plus d'un "renseignement" qui était douteux, au mieux.

 

Principalement en raison de l'importance croissante et s'appuyant apparemment sur un renseignement que nous croyons être faux, nous pensons que la possibilité d'une escalade des hostilités au-delà des frontières de l'Ukraine a considérablement augmenté au cours des derniers jours. Plus important encore, nous pensons que cette probabilité peut être évitée, selon le degré de scepticisme judicieux que vous et d'autres dirigeants européens apporteront au sommet de l'OTAN la semaine prochaine.

 

Expérience avec la non-vérité

 

Si tout va bien, vos conseillers vous ont rappelé le dossier à damier du Secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen pour sa crédibilité. Il nous semble que les discours de Rasmussen continuent d'être rédigé par Washington. Ce fut clairement le jour avant l'invasion américaine de l'Irak où, comme le Premier ministre danois, il dit à son Parlement: "L'Irak possède des armes de destruction massive. Ce n'est pas quelque chose que nous croyons juste. Nous le savons..."

 

Les photos peuvent être valent mille mots; elles peuvent aussi tromper. Nous avons une expérience considérable de collecte, d'analyse et d'information sur tous les types de satellite et autres images, ainsi que d'autres types d'intelligence. Qu'il suffise de dire que les images publiées par l'OTAN le 28 Août fournissent une base très fragile sur laquelle charger la Russie de l'invasion de l'Ukraine. Malheureusement, elles ont une forte ressemblance avec les images présentées par Colin Powell à l'ONU le 5 février 2003, qui, de même, ne prouvaient rien.

 

Ce même jour, nous avons averti le président Bush que nos anciens collègues analystes étaient "de plus en plus en difficulté avec la politisation du renseignement" et lui avons dit carrément: "La présentation de Powell n'est pas proche de pouvoir justifier la guerre". Nous avons exhorté M. Bush à "élargir le débat ... au-delà du cercle de ces conseillers clairement pliés sur une guerre pour laquelle nous ne voyions aucune raison impérieuse et dont nous pensions que les conséquences imprévues étaient susceptibles d'être catastrophique."

 

Pensez à l'Irak aujourd'hui. Pire que catastrophique. Bien que le président Vladimir Poutine a jusqu'à présent montré beaucoup de réserve sur le conflit en Ukraine, il nous appartient de rappeler que la Russie, trop, peut «choc et effroi». À notre avis, s'il y a la moindre chance de ce genre de chose se passe finalement à l'Europe en raison de l'Ukraine, les dirigeants lucides doivent réfléchir à cela de très près.

 

Si les photos que l'OTAN et les États-Unis ont publié représentent la meilleure "preuve" disponible d'une invasion de la Russie, nos soupçons augmentent qu'un effort important est en cours pour renforcer les arguments pour le sommet de l'OTAN à approuver les mesures que la Russie est sûr de considérer comme provocatrices. Caveat emptor est une expression avec laquelle vous êtes sans doute familière. Il suffit d'ajouter que l'on doit être très prudent en ce qui concerne ce que M. Rasmussen, ou même son secrétaire d'État John Kerry, ont colporté.

 

Nous espérons que vos conseillers n'ont pas manqué de vous informer que la crise en Ukraine depuis le début de l'année 2014, et la façon dont la possibilité que l'Ukraine devienne membre de l'OTAN est un anathème pour le Kremlin. Selon un câble du 1er février 2008 (publié par Wikileaks) de l'ambassade américaine à Moscou de la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, l'ambassadeur américain, William Burns, a été convoqué par le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, qui a expliqué la forte opposition de la Russie à l'OTAN en Ukraine.

 

Lavrov a mis en garde ostensiblement de "craintes que la question pourrait diviser le pays en deux, ce qui conduit à la violence ou même, selon certains, la guerre civile, ce qui forcerait la Russie à décider d'intervenir." Les brûlants donnaient un titre inhabituel au câble, "MOYENS FNJE FNJE: élargissement de l'OTAN feux rouges de la Russie", et l'envoyèrent à Washington avec priorité IMMÉDIATE. Deux mois plus tard, lors du sommet de l'OTAN à Bucarest les dirigeants ont publié une déclaration officielle selon laquelle "la Géorgie et l'Ukraine seraient à l'ordre l'OTAN."

 

 

 

Pas plus tard qu'hier, le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a utilisé sa page Facebook pour prétendre qu'avec l'approbation du Parlement qu'il a demandée, la voie de l'adhésion de l'OTAN est ouverte. Iatseniouk, bien sûr, a été repris de préférence par Washington pour devenir Premier ministre après le coup d'Etat du 22 février à Kiev. "Yats est le gars," a déclaré le secrétaire d'État adjoint, Mme Victoria Nuland, quelques semaines avant le coup d'Etat, dans une conversation téléphonique interceptée avec l'ambassadeur des États-Unis à l'Ukraine Geoffrey Pyatt. Vous vous souvenez peut-être que c'est dans la même conversation que Nuland a déclaré "Fuck l'UE. Que l'UE aille se faire foutre".

 

Le moment de l'"invasion" russe

 

La sagesse conventionnelle promue par Kiev il y a quelques semaines, c'est que les forces ukrainiennes avaient la haute main dans la lutte contre les fédéralistes anti-putschistes dans le sud l'Ukraine, dans ce qui a été largement décrit comme une opération de ratissage. Mais cette image de l'origine de l'offensive vient presque exclusivement de sources officielles du gouvernement à Kiev. Il y avait très peu de rapports provenant du terrain dans le sud de l'Ukraine. Il y en avait un, cependant, citant le président ukrainien Petro Porochenko, qui souleva le doute sur la fiabilité de la représentation du gouvernement.

 

Selon le "service de presse du Président de l'Ukraine", le 18 août, Porochenko appela à un "regroupement des unités militaires ukrainiens impliquées dans le fonctionnement du pouvoir dans l'Est du pays. ... Aujourd'hui, nous devons faire le réarrangement des forces qui va défendre notre territoire et la poursuite des offensives de l'armée", déclara Porochenko, ajoutant : "nous devons envisager une nouvelle opération militaire dans les nouvelles circonstances".

 

Si les "nouvelles circonstances" destinées avancées avait été réussies par les forces du gouvernement ukrainien, pourquoi serait-il nécessaire de "regrouper", "réorganiser" les forces? À cette époque, les sources sur le terrain ont commencé à signaler une série d'attaques réussies par les fédéralistes anti-coup d'Etat contre les forces gouvernementales. Selon ces sources, c'est l'armée gouvernementale qui commençait à subir de lourdes pertes et à perdre du terrain, surtout à cause de l'incompétence et d'un manque de leadership.

 

Dix jours plus tard, comme ils étaient encerclés et / se sont retirés, une excuse toute prête devait être trouvée pour cela dans l'"invasion russe". C'est précisément quand les photos floues ont été délivrées par l'OTAN et les journalistes comme Michael Gordon du New York Times ont été autorisés à passer le mot que "les Russes arrivent." (Michael Gordon a été l'un des propagandistes les plus en avant dans la promotion de la guerre en Irak.)

 

Pas d'invasion - mais beaucoup d'autre soutien russe

 

Les fédéralistes anti-putschistes dans le sud l'Ukraine ont un soutien local considérable, en partie en raison des attaques d'artillerie du gouvernement sur les grands centres de population. Et nous croyons que le soutien russe est probablement passé à travers la frontière et comprend de façon significative une excellente connaissance du champ de bataille. Mais il est loin d'être clair que ce soutien comprend des chars, et de l'artillerie à ce point - la plupart du temps parce que les fédéralistes ont été mieux dirigés et ont étonnamment réussi à mettre le doigt sur les forces gouvernementales.

 

Dans le même temps, nous avons peu de doute que, si et lorsque les fédéralistes en auront besoin, les chars russes arriveront.

 

C'est précisément pourquoi la situation exige un effort concerté pour un cessez-le feu que vous savez que Kiev retarde jusqu'à présent. Qu'est-ce qui doit être fait à ce point? À notre avis, Porochenko et Iatseniouk doivent être informés carrément que l'adhésion à l'OTAN n'est pas à l'ordre du jour - et que l'OTAN n'a pas l'intention de mener une guerre par procuration avec la Russie - et surtout pas à l'appui de l'armée hétéroclite de l'Ukraine. D'autres membres de l'OTAN doivent déclarer la même chose.

 

Pour le groupe de direction, professionnels du renseignement vétéran pour la santé d'esprit

 

William Binney, ancien directeur technique, géopolitique mondiale et analyste militaire, NSA; co-fondateur, SIGINT Automation Center de la recherche (ret.)

David MacMichael, National Intelligence Council (ret.)

Ray McGovern, ancien officier d'infanterie / officier de renseignement de l'armée américaine et analyste de la CIA (ret.)

Elizabeth Murray, ordonnateur national adjoint du renseignement pour le Moyen-Orient (à la retraite).

Todd E. Pierce, MAJ, le juge de l'armée américaine avocat (à la retraite).

Coleen Rowley, Division du droit et l'agent spécial du FBI (ret.)

Ann Wright, colonel, l'armée américaine (ret.); Agent du service extérieur (démissionnaire)

 

Source: ZERO HEDGE

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 11:01

Alors que l'OTAN est heureux de fournir des conseils géographiques à la Russie, nous avons pensé que la carte du «monde» suivante permettra d'expliquer l'utilisation accrue par le président Obama du terme «isolé» quand il s'agit de la Russie...

 

Russie-isolee.jpg


Source: ZERO HEDGE

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 10:43

Le gouverne-ment ukrainien refuse de dire ce qu'il y avait dans la boîte noire du boeing Malaisie 777 soit-disant abattu par les "terroristes" "pro-russes".

 

RUSVESNA

Boing-malaisie-777.jpg

La Russie attend une réponse de l'Ukraine dans le cadre de l'enquête sur la catastrophe du "Boeing", l'Ukraine refuse de répondre

 

Moscou attend des réponses à vos questions sur le crash de l'avion Malaisie en Ukraine orientale, a déclaré lundi (1er septembre Ndlr.), le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

 

En outre, selon le ministre russe, les experts ont à revenir sur le site du crash du Boeing.

 

"Ce qui était dans la boîte noire" doit déjà avoir été déchiffrée, mais n'a pas été rendu public, il n'y a pas d'informations sur les conversations qui ont conduit les contrôleurs aériens ukrainiens ce jour-là, y compris l'équipage du Boeing de la Malaisie. Pourquoi cela est-il caché, nous ne comprenons pas. Pourquoi les déclarations qui ont fait tout cela avec l'aide de la milice russe, pourquoi ils ne sont pas pris en charge par au moins une certaine image du monde, pourquoi, au lieu délivré images de Youtube? C'est une histoire très sombre,"- dit-il, parlant au MGIMO.

 

Selon lui, le lieu de l'accident est nécessaire "pour restaurer les enquêteurs." «Pourquoi (experts) n'examinent pas l'épave qu'il existe et que nos reporters montrent? Par conséquent, ils peuvent être enlevés, ils peuvent être abordés, s'il vous plaît laissez les experts qui devraient mettre les pendules à l'"- a déclaré le chef du ministère russe des Affaires étrangères.

 

«Nous avons soumis leurs résultats réels, ils n'ont pas la réponse, et nous avons demandé à plus de 20 questions, qui se produisent naturellement dans n'importe quel homme plus ou moins professionnels instruits, qui dans ce domaine devrait enquêter. En attente de réponses,"- a déclaré M. Lavrov.

 

Boeing 777 volant de Amsterdam à destination de Kuala Lumpur, Malaysia Airlines s'est écrasé le 17 Juillet, dans la région de Donetsk. À bord se trouvaient 298 personnes, tous sont morts.

 

Représentant permanent adjoint de l'Ukraine à l'ONU Alexander Paulichenka jeudi à une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'organisation mondiale fait éludé une réponse directe à la question de représentant permanent de la Russie auprès de l'ONU, Vitaly Tchourkine, en ce qui concerne la publication des dossiers des répartiteurs, qui ont conduit Boeing 777 "Malaysian Airlines" de l'entreprise. Diplomate russe s'est demandé pourquoi l'Ukraine est encore «documents non publiés des négociations de contrôleurs de la circulation de l'air», et elle leur a donné aux experts néerlandais.

 

«L'Ukraine a été activement impliqué dans le travail de la commission interétatique à enquêter sur l'incident. Mon gouvernement a, de bonne foi, dans ce cas la collaboration avec nos partenaires internationaux et étrangers. Je pense que dans un avenir proche sera distribué le rapport de ce comité, et nous verrons les résultats préliminaires de cette enquête, "- dit Paulichenka.

 

Tchourkine déjà parlé à plusieurs reprises à la partie ukrainienne a fourni des enregistrements des négociations de leurs contrôleurs de la circulation de l'air qui ont envoyé "au plan de la Malaisie de la zone de conflit."

 

Pendant ce temps, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, répondant aux questions application "Rossiyskaya Gazeta» (La Russie d'Aujourd'hui) à l'édition britannique du Daily Telegraph, a déclaré que la Russie ne mettrait pas la "pédale douce" sur l'enquête sur le crash du Boeing de la Malaisie.

 

"Nous ne devons pas permettre que l'enquêter sur le crash du vol MN17 soit freinée, comme cela s'est produit avec de nombreux autres enquêtes sur des tragédies ukrainiennes, y compris la fusillade de civils par des tireurs d'élite à Kiev en février, les massacres à Odessa et à Mariupol en mai, et ainsi de suite, a dit le ministre. -Nous insistons fortement pour la traduction en justice de ceux qui portent la responsabilité de ces crimes".

 

Source  traduction via http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=/search%3Fq%3Dhttp://rusvesna.su/%26biw%3D1280%26bih%3D925&rurl=translate.google.fr&sl=ru&u=http://rusvesna.su/news/1409649350&usg=ALkJrhgIGHiIAI-6mrRVTEYlzS4hd0bWUw

Partager cet article
Repost0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 19:43

Un discours très lucide et percutant d'Alexandre Mozgovoï, Commandant en chef des forces de la République Populaire de Lougansk , sur la "démocratie" qui a amené un Prochenko au pouvoir en Ukraine :

 

 

Video via Bertrand du Donbass http://gaideclin.blogspot.fr/2014/08/ukrainenovorossia-mozgovoi-explique-la.html

Partager cet article
Repost0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 12:59

Viols, exécutions sommaires dans le dos, non assistance aux blessés, cadavres jetés dans des trous et recouverts à l'explosif, la garde dite "Nationale" de Kiev en action ! Digne héritière de la "garde nationale" de 1789... du même nom !

 

 

Quel est ton nom?
- Pivnev Alexandre Andréévitch
Originaire de quelle ville?
- Lougansk, né le 25 janvier 1977
Alexandre, dis-moi, comment tu t'es retrouvé dans la Garde Nationale?
- On m'a embarqué de ma voiture. J'étais en mission pour mon travail, on monte les tours.. Et au retour, à la sortie de Svatovo, ils m'ont tiré de ma voiture et m'ont amené dans leur base.
Quelle base? de quelle unité?
- Celle-ci, celle qui porte cet insigne. Ils avaient cet insigne sur leurs vêtements.
Alexandre, dis-moi, de quoi as-tu été témoin pendant ton service dans la Garde Nationale? qu'est-ce qui t'a le plus frappé?
- Comme ils boivent de la vodka et font du pillage. Ils brutalisent les gens. Et ils y avait des cas... les gars racontaient à Svatovo...des cas de viol des jeunes filles.
Donc, ces faits sont avérés. Et quant aux morts? Quelle était leur attitude envers les tués et les blessés?
-Oh, ils ne les prennent pas, ne les sortent pas et ne les secourent pas. Soit ils les enterrent au bord de la route, soit ils creusent un trou, enlèvent leur vêtements ...jusqu'au caleçon..les jettent dans ces trous et les recouvrent de terre à l'aide d'un explosif.
C'est comme ça qu'ils enterrent les tués?
- Oui, les morts et les grièvement blessés...Ils ne veulent pas s'en encombrer... Et ils ne préviennent pas la famille... Ils disent juste que...ils sont partis de leur propre gré.
Du genre...déserteur?.. Parti dans une direction inconnue?
-Oui, c'est ça, précisément..
Et toi aussi? Tu 'es enfui?
- Oui
Pour quelle raison?
- Parce que j'avais honte et j'étais effrayé aussi... Parce qu'ils maltraitent les gens, ils bombardent les gens. Ils maltraitent même leurs propres jeunes soldats et il les battent
Alexandre, peux-tu me dire à quel endroit de la région de Lougansk ils ont enterré les tués et ceux qui étaient encore vivants?
- C'était à côté de Stanitsa, après Makarovo ou Olkhovaia, je peux pas dire exactement le nom..
Peut-être Malinovo? Peschanoe? (NDT: Peschanoe se traduit comme sablière)
- Oui, exact. Il y avait du sable là-bas. C'est là-bas qu'ils enterraient avec un explosif.
Compris...
- C'était très effrayant.
Ok. A combien s'élèvent les pertes parmi le personnel?
- Je ne peux pas dire combien.. Les morts sont nombreux. Le bataillon "Donbass" ..ils ne combattent jamais en première ligne. Ils envoient devant les détachements de l'armée régulière. Et s'il y a ceux qui refusent, ils les tuent dans le dos. Ils jouent en fait le rôle du barrage.. et exécutent les leurs.. dans le dos...

 

Source: http://savedonbass.over-blog.com/2014/08/crimes-de-guerre-temoignage-d-un-soldat-ukrainien-video.html

Partager cet article
Repost0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 12:57

"Que nos collègues américains nous expliquent ce que font des dizaines de conseillers américains dans les locaux du Conseil de sécurité et de défense d'Ukraine. Qu'ils nous expliquent combien de mercenaires américains des dites "sociétés de sécurité" combattent à des milliers de kilomètres de leurs côtes. Et comment les militaires ukrainiens ont réussi à obtenir des armements militaires américains de pointe".


Déclaration de l'Ambassadeur russe à l'ONU - Vitali Tchourkine

 

Source: https://www.facebook.com/republikpopulairedudonbass/posts/1481402145445205

Partager cet article
Repost0
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 13:41

Meyssan-Thierry.jpg

Thierry Meyssan continue de mentir au sujet de la fausse rencontre “Mc Cain / Al Baghdadi”

 

BREIZATAO – ETREBROADEL (20/08/2014) Dans un nouvel et long article, Thierry Meyssan continue sciemment de désinformer le public au sujet d’une supposée rencontre entre le sénateur républicain John  Mc Cain et Abu Bakr Al Baghdadi. Si lors de son premier entretien sur le sujet on pouvait évoquer une erreur, à présent il est évident que Thierry Meyssan ment volontairement dans le but de conforter la propagande de guerre iranienne.

Un mensonge, qu’il soit d’origine américaine ou iranienne, demeure un mensonge. Bâtir un raisonnement sur la base d’un mensonge induit nécessairement en erreur. Mais profite à celui qui les diffuse. L’opinion publique francophone et européenne n’ayant pas vocation à servir les intérêts étrangers d’Israël, des Etats-Unis ou de l’Iran, il convient donc de démonter l’intoxication à laquelle se livre Thierry Meyssan.

Nous l’avions fait dans un article documenté, vidéo à l’appui, dans laquelle l’identité du soi-disant “Abu Bakr Al Baghdadi” était révélée. Nous allons donc nous répéter pour mettre à bas ce qui est une tentative de manipulation. Celle-ci serait issue de Mashregh News, officine iranienne affiliée aux pasdarans, les Gardiens de la Révolution islamique.

Cette fausse information a été reprise par Thierry Meyssan qui l’a abondamment commenté sur la Radio Francophone Iranienne (1). Voici les photographies qui ont servi à étayer ces allégations :

john-mccain-and-the-leader-of-isis

mon

Or cet homme n’est pas Abu Bakr Al Baghdadi, mais un certain Abu Youssef, résidant à Azaz, près de la frontière turco-syrienne. C’est en effet une équipe de la télévision libanaise Al Jadeed et son journaliste Nawal Berri qui indiquaient, dès 2013, l’identité de cet individu.

La source est d’autant plus crédible qu’elle l’annonce dans un reportage dénonçant l’influence américaine dans le conflit syrien. Le dit “Abu Youssef” appartenait alors à un gang dirigé par un certain Abu Ibrahim, ayant enlevé 9 Libanais, ce que dénonçait justement cette chaîne de télévision.

Ce fameux “Abu Youssef” est la personne qui avait tamponné les passeports de l’équipe de télévision, ce que l’on peut voir en images dans le reportage. Il trône fièrement derrière son bureau des douanes, un drapeau de l’Armée Syrienne Libre au mur :

2014-08-17 19_09_45-Leaked video McCain in Syria with Lebanese Kidnappers - YouTube

2014-08-17 19_22_46-Leaked video McCain in Syria with Lebanese Kidnappers 2- YouTube

Sur la dernière copie d’écran du reportage, on peut voir les noms des deux personnes encadrant Mc Cain. A sa gauche un certain Muhammad Noor et à sa droite, derrière lui, Abu Youssef qui est le faux Abu Bakr Al Baghdadi dont parle Meyssan.

Or Thierry Meyssan a admis sans difficulté l’identité du premier, puisqu’il écrit dans son article :

“Sur les photographies diffusées alors, on remarquait la présence de Mohammad Nour, porte-parole de la Brigade Tempête du Nord (du Front Al-Nosra, c’est-à-dire d’Al-Qaïda en Syrie), qui avait enlevé et détenait 11 pèlerins chiites libanais à Azaz”.

Il reprend donc en cela les informations qu’avait déjà diffusé la télévision libanaise à son sujet. Il ne peut donc ignorer de qui il s’agit. Il ajoute ensuite :

“Si l’on peut y voir le brigadier-général Salem Idriss, chef de l’Armée syrienne libre, on peut aussi y voir Ibrahim al-Badri (au premier plan, sur la gauche) avec lequel le sénateur est en train de discuter.”

Thierry Meyssan se contente d’affirmer qu’il s’agit d’Ibrahim al-Badri et enchaîne ensuite sur un long monologue accusatoire :

“Or, depuis le 4 octobre 2011, Ibrahim al-Badri, alias Abu Du’a, figurait en sur la liste des cinq terroristes les plus recherchés par les États-Unis (Rewards for Justice). Une prime pouvant aller jusqu’à 10 millions de dollars était offerte à qui aiderait à sa capture. Le lendemain, 5 octobre 2011, Ibrahim al-Badri était porté sur la liste du Comité des sanctions de l’Onu comme membre d’Al-Qaïda.

En outre, un mois avant de recevoir le sénateur McCain, Ibrahim al-Badri, sous le nom de guerre d’Abou Bakr Al-Baghdadi, créa l’État islamique en Irak et au Levant”.

Le fameux “Ibrahim al-Badri” étant le nom d’état civil de Abu Bakr Al Baghdadi, le Calife autoproclamé de l’Etat Islamique. Sauf que comme nous l’avons dit, la presse libanaise a établi son identité après avoir rencontré l’individu précité qui officiait comme agent des douanes.

Thierry Meyssan se contente d’affirmer et n’offre aucune preuve, hormis la photographie issue du dit reportage d’Al Jadeed. Ceci pour une raison simple : Meyssan n’a aucun élément à apporter puisqu’il ne s’agit tout simplement pas d’Al Baghdadi.

Il ne fait aucun doute que Thierry Meyssan ment en toute connaissance de cause. Et qu’il entretient le mythe d’un rapport direct entre Abu Bakr Al Baghdadi et John Mac Cain pour faciliter la propagande d’état iranienne. Il faut dire que Téhéran se retrouve dans une situation délicate puisque ses alliés chiites d’Irak collaborent avec les USA pour bombarder l’Etat Islamique.

L’Etat Islamique pose un véritable problème à la volonté d’hégémonie iranienne sur le monde musulman sunnite et se doit donc de discréditer toute opposition, qu’elle soit liée aux Occidentaux (Armée Libre Syrienne) ou non.

N’étant pas à la solde de Téhéran plus qu’à celle de Tel Aviv, Washington ou Doha, les lecteurs francophones doivent faire preuve de vigilance sur les divers efforts d’embrigadement menés par des puissances étrangères en Europe. Et les dénoncer de façon impartiale.

Nous invitons les lecteurs à visionner le reportage de la télévision libanaise Al Jadeed en entier :

 

 

 

 

(1) Thierry Meyssan sur la rencontre entre McCain et Al-Baghdadi (source)

 

Source: Yann de Kerguezec pour BREIZ ATAO, Quotidien de l'Etat national breton

http://breizatao.com/2014/08/20/thierry-meyssan-continue-de-mentir-au-sujet-de-la-fausse-rencontre-mc-cain-al-baghdadi/

 

. Désinformation : Mc Cain n’a pas rencontré Abu Bakr Al Baghdadi (preuves en vidéo)

Partager cet article
Repost0
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 21:11

Referendum-en-Crimee--la-France-sanctionne--Gaza--la-Franc.jpg

 

Référendum en Crimée 83,1% de participation et 96,7% de OUI le 16 mars 2014 : la France sanctionne.

 

Gaza : plus de 1500 morts civils au 1er août 2014. Les plus hauts responsables de l'ONU demandent des sanctions contre les crimes de guerre : la France ne sanctionne pas.

 

Cherchez l'erreur...

 

Source: Soutien à la république populaire du Donbass https://www.facebook.com/republikpopulairedudonbass/photos/a.1433578590227561.1073741829.1433484033570350/1473844456200974/?type=1

 

 

. Referendum Crimée : des indignations occidentales indignes

Partager cet article
Repost0
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 21:05

 Un feu a éclaté en Irak et en Syrie qui a délenché de nouvelles frappes aériennes américaines contre les djihadistes de l'Etat islamique et qui provoque soudainement en France en ce mois d'août le ralliement du Front national à Israël. L'Empire a désigné ces djihadistes comme des ennemis à liquider (doctrine Chauprade). Cela doit suffire à éveiller notre curiosité.


Suppression des frontières, conquête de la "péninsule arabique" "avec la permission d'Allah", abolition des nationalités même saoudienne, démocratie égalitaire entre frères musulmans, justice selon la sharia, ces djihadistes de l'Etat islamique auraient-ils le vrai islam quand les musulmans qui les dénoncent ne seraient que des traîtres à leur religion ?

 

"La vérité sur l'État Islamique en Irak et au Sham" est une vidéo sous-titrée en français publiée  la première fois sur youtube le 15 mars 2014 par AbdAllah Almuwahid. Elle a été téléchargée sur GloriaTv le 15 août pour la première partie et aujourd'hui pour la seconde partie. Cette video présente les djihadistes de l'Etat islamique sous un jour nouveau totalement occulté en France, aussi bien du côté des médias atlantistes alignés qui évoquent les persécutions subies par les minorités chrétiennes et/ou yazidis pour légitimer les frappes aériennes sur l'Irak, que du côté des médias alternatifs antisionistes qui ont faussement fait de ce mouvement une création de la CIA et des services secrets occidentaux.


C’est au coeur de la nuit qu’il faut veiller car l’aube approche. Les lignes devraient prochainement bouger et on devrait y voir un peu plus clair bientôt.

 

Mis à jour, le 25 septembre 2014, 09:20. Les videos publiées sur Gloria Tv ont été supprimées.

Voici ci-dessous les parties 1 et 2 publiées sur youtube le 21 juin 2014 :

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 17:43

L'information que nous avions relayée selon laquelle un document de la NSA révèle que le calife Al Baghdadi serait un agent de la CIA et du Mossad et qu'il serait juif est fausse.

 

Désinformation : Mc Cain n’a pas rencontré Abu Bakr Al Baghdadi (preuves en vidéo)

Mc-Cain-n-a-pas-rencontre-Abu-Bakr-Al-Baghdadi--preuves-.jpg

BREIZATAO – ETREBROADEL (17/08/2014) Des sources de désinformation iraniennes tentent depuis juin de diffuser de fausses informations au sujet d’Abu Bakr Al Baghdadi, Calife autoproclamé de l’Etat Islamique.

La première de ces fausses informations ayant été sa prétendue origine juive et son appartenance au Mossad, faits qui auraient été “révélées par Edward Snowden” comme l’affirment ces sources. Or, l’avocat de l’ancien membre de la NSA, réfugié en Russie, a dénoncé cette information comme étant un “mensonge” (1). En outre, cette information est parue premièrement sur Al-imane.org, un site pro-iranien, et tiendrait sa source de l’agence iranienne Fars News.

Il va sans dire que les USA ne sont pas les seuls à connaître l’art et la manière de faire de la propagande. Pourtant, nombre de personnes n’ont pas vérifié la véracité de ces “révélations”.

Mais le propos ayant été rapidement dénoncé par les proches de Snowden, une autre tentative a vu le jour. Les mêmes sources (2) ont donc affirmé qu’Abu Bakr Al Bagdadi avait rencontré John Mc Cain à la frontière turco-syrienne, en avril 2012.

Cette fausse information a été reprise sans recoupement par Thierry Meyssan qui l’a abondamment commenté sur la Radio Francophone Iranienne (3). Voici les photographies qui ont servi à étayer ces allégations :

john-mccain-and-the-leader-of-isis

mon

Or cet homme n’est pas Abu Bakr Al Baghdadi, mais un certain Abu Youssef, résidant à Azaz, près de la frontière turco-syrienne. C’est en effet une équipe de la télévision libanaise Al Jadeed et son journaliste Nawal Berri qui indiquaient, dès 2013, l’identité de cet individu.

La source est d’autant plus crédible qu’elle l’annonce dans un reportage dénonçant l’influence américaine dans le conflit syrien. Le dit “Abu Youssef” appartenait alors à un gang dirigé par un certain Abu Ibrahim, ayant enlevé 9 Libanais, ce que dénonçait justement cette chaîne de télévision.

Ce fameux “Abu Youssef” est la personne qui avait tamponné les passeports de l’équipe de télévision, ce que l’on peut voir en images dans le reportage. Il trône fièrement derrière son bureau des douanes, un drapeau de l’Armée Syrienne Libre au mur :

 

2014-08-17 19_09_45-Leaked video McCain in Syria with Lebanese Kidnappers - YouTube

2014-08-17 19_22_46-Leaked video McCain in Syria with Lebanese Kidnappers 2- YouTube

Voir le reportage en entier :

 

 

 

(1) Edward Snowden’s lawyer called this claim a hoax too (source)

(2) Mashregh News, officine iranienne affiliée aux pasdarans, les Gardiens de la Révolution islamique

(3) Thierry Meyssan sur la rencontre entre McCain et Al-Baghdadi (source)

(2) (source)

 

Source: http://breizatao.com/2014/08/17/desinformation-mc-cain-na-pas-rencontre-abu-bakr-al-baghdadi-preuves-en-video/

 

Bravo à la rédaction de BREIZ ATAO qui nous permet de connaître les tenants et les aboutissants sur cette pseudo "révélation" et d'avoir démonté cet hoax pour le public français.

Partager cet article
Repost0
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 22:57

 

Convoi-humanitaire-russe--15-aout---Dans-la-banlieue-de-Lu.jpg

 

La Milice a pris des saboteurs qui préparaient une attaque contre le convoi russe

 

Google translate

 

Dans la banlieue de Lugansk la milice a réussi à attraper un groupe de la Garde nationale de l'Ukraine, dont les représentants se préparaient à attaquer le convoi russe.

 

 

Sources:

 

http://m.kp.ru/daily/26269/3147574/

http://itar-tass.com/mezhdunarodnaya-panorama/1382865

Partager cet article
Repost0

Articles Récents