Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 16:26
A classer dans collaboration à la rubrique record de collaboration

04/09/2008 – 17h00
Image Hosted by ImageShack.usLYON (NOVOpress) – L’Emir Abdelkader, fondateur de l’Etat moderne algérien et « héros de la résistance » contre la colonisation française, aura désormais, à Lyon, un square à son nom. Le « baptême » aura lieu le samedi 6 septembre dans le 7ème arrondissement de la capitale des Gaules. Les autorités municipales, en partenariat avec le consulat général d’Algérie à Lyon, avaient organisé en juin dernier une rencontre afin de commémorer le bicentenaire de la naissance de l’Emir (1808-2008).

En février dernier, lors de l’émission d’un timbre français à l’effigie de l’Emir Abdelkader, l’ancien Premier ministre Mme Edith Cresson, membre de l’Association France-Algérie avait salué cette figure de l’histoire algérienne : « Nous retrouvons en lui un homme dont les attitudes, les principes, les convictions, l’honneur sont restés les mêmes quels que soient son statut, sa situation et le sort qu’il ait eu à affronter », avait alors déclaré Mme Cresson, dans son allocution prononcée à l’Institut du Monde Arabe.

Depuis 2006, une place du 5ème arrondissement de Paris, située non loin de l’Institut du monde arabe, porte elle aussi le nom de l’Emir. Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, avait expliqué à cette occasion que cette place « permettra d’inscrire le nom de ce nationaliste algérien dans l’éternité de Paris »… à défaut de vouloir inscrire ceux des nationalistes français, qu’apprécie peu l’édile : en mai dernier, celui-ci a fait interdire le traditionnel défilé en hommage à Sébastien Deyzieu, jeune nationaliste de 22 ans décédé en 1994 après avoir tenté d’échapper à la police en marge d’une manifestation non autorisée contre l’impérialisme américain.Novopress.info
Partager cet article
Repost0
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 16:17
BORDEAUX (NOVOPress) : L’année dernière déjà, vers le mois d’octobre, certains s’étaient émus de ce que des grandes surfaces fassent figurer en bien bonne place un présentoir des éditions Al Bouraq. Il faut préciser que cette entreprise, fondée en 1995 par un libanais, est spécialisée dans les publications islamiques : Corans à gogo, hadiths en tous genres et livres du même courant. Parmi les auteurs édités, un certain Tariq Ramadan.

Force est de constater que certains groupes de distribution n’ont pas renoncé à participer à leur manière à l’islamisation de la France. A titre d’exemple, dans l’hypermarché Auchan de Bordeaux Meriadeck , le client se voit proposer, sur un présentoir dédié, les publications de cette maison d’édition. Suite

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 05:57

Des druides, dont le grand druide de Bretagne Per-Vari Kerloc'h, ont investi samedi la forêt de Névez, près de Concarneau, pour marier selon les rites druidiques Morgane et François, tous deux âgés de 27 ans, des cérémonies qui se multiplient au fil des ans.

"Selon le grand druide Per-Vari Kerloc'h, la curiosité suscitée par le druidisme, comparable au regain d'intérêt pour le bouddhisme, correspond à une prise de conscience pour le respect de la nature, "acte de naissance du druidisme".

"Le Gorsedd de Bretagne est la branche officielle du druidisme rattachée à la branche galloise. L'autorité suprême du Gorsedd celtique a été fondée au XVIIIe siècle."

… Le XVIIIe siècle, comme par hasard au moment même où naît la franc-maçonnerie... Mais n'y voyez-là qu'un pur hasard bien sûr…

Rappelons quand même à ces "druides" et leurs adeptes, qu'en Gaule, historiquement, les druides furent les premiers à se convertir au catholicisme. A leur suite les Gaulois épousèrent sans difficulté le christianisme car ils voyaient dans cette religion l'aboutissement du druidisme de leurs ancêtres et la réalisation des prophéties celtes sur l'annonce d'un sauveur naissant d'une Vierge.

La tradition se transmettant oralement chez les druides, celle-ci s'est éteinte naturellement avec les derniers druides convertis... Les pseudos 'druides' d'aujourd'hui ne sont donc au mieux que des imposteurs… - leurs 'cérémonies' des mascarades … et ceux qui les soutiennent des complices… -, au pire des poissons-pilotes suscités là pour diluer un peu plus la culture et la religion historique de la France.  Des agents de la dislocation.

Au moment où certains se targuent d'être de grands résistants, patriotes et nationalistes antimondialistes, gémissant de douleurs devant l'envahissement étranger, tout en s'extasiant devant ce type de farces anti-nationaliste, la coïncidence est pour le moins signalée.

                                                    ***

Add. Confirmation de la filiation maçonnique du "druidisme" via Azerty, le Forum catholique :

"J'ai eu l'occasion, il y a déjà pas mal d'années, de discuter avec un « druide ». Je l'ai interrogé sur sa « tradition » druidique » : à quand remonte-t-elle ?

Il m'a avoué assez facilement (cette franchise m'a même surpris) que la « tradition druidique » avait été interrompue pendant des siècles. Comme je lui objectais que le néo-druidisme n'était donc qu'une reconstitution toute artificielle, certainement très éloignée du druidisme antique, il m'a répondu que le lien entre les deux avait été fait par… la tradition maçonnique ! (Car, m'a-t-il dit, les fondateurs du néo-druidisme étaient francs-maçons).

Bref, nous n'avons là qu'un des multiples attrapes-nigauds de la franc-maçonnerie, qui promeut un druidisme de pacotille en Bretagne comme elle a suscité un catharisme de pacotille en Languedoc, avec le triple avantage de favoriser le tourisme local (du coup, les commerçants locaux marchent à fond), d'encourager un régionalisme qui détruit la nation (« le verrou qui doit sauter, c'est la nation ») et surtout, surtout, de combattre le catholicisme."

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 20:30
Le sénateur UMP André Ferranddresse un bilanen demi-teinte de la politique menée depuis un an en matière d'immigration économique.

"c'est avant tout un manque de communication de la part de nos ambassades. Par exemple, sur leurs sites, il y des rubriques « Investir en France», «Etudier en France» mais pas encore de «Travailler en France»... Nos diplomates ne sont pas dans une démarche prospective. Ce n'est pas du mauvais esprit mais ce n'est pas dans leur culture. Mais comme le ministère de l'Immigration n'a pas autorité sur le Quai d'Orsay, on ne peut pas les contraindre. Il faudrait que le chapitre immigration économique soit systématique sur la feuille de route donnée à chaque ambassadeur."
... On attend le client, on instruit des dossiers et c'est tout. Il faut une politique volontariste de la part des services de l'Etat, notamment dans les secteurs en tension (bâtiment, services à la personne, etc.)
... il faut s'assurer désormais que toutes les entreprises jouent bien le jeu.
Partager cet article
Repost0
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 12:17
L'immigration choisie' bat son plein. Le ministre se félicite de la hausse de 16% du nombre des cartes de séjour professionnelles, et appelle cela « un rééquilibrage très net en faveur de l’immigration professionnelle ».

Cela
s’appelle simplement une nouvelle hausse de l’immigration.
Partager cet article
Repost0
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 08:10
Vous ne le saviez pas? Aujourd'hui, dimanche 8 juin, fête de la Saint Médard dans notre calendrier (les annales disent qu'il assista saint Rémi, lors du baptême de Clovis en la cathédrale de Reims en 496), l'Assiociated Press (AP), championne de la dhimmitude, propose à l'éphéméride, sic "décès du prophète Mahomet"... Faut le faire!

Je cite : "Lorsque Mahomet était venu au monde, 61 ans plus tôt, la péninsule arabique était peuplée de tribus sémitiques rivales, vivant en nomades du commerce et du produit de leurs troupeaux. ... Il mourut à Médine le 6 juin 632, sa tâche accomplie: de l'Arabie morcelée, il avait fait un Etat théocratique, avec une loi et une foi communes: le Coran."

Les champions de 1789... et de 1905, les champions de "la laïcité" et de la "séparation de l'Eglise et de l'Etat", champions de la théocratie islamique! Mais la pente n'était-elle pas prévisible, logique? Depuis le temps que nous le disons..., vous ne voulez pas de la Croix? Vous aurez le croissant. Il va falloir que je fasse une catégorie à part pour ce type d'information. Bon dimanche!
Partager cet article
Repost0
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 13:28


Partager cet article
Repost0
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 19:34

Un article du site alterinfo.net rapporte la phrase que la propagande républicaine prête à Marie-Antoinette : «S'ils ne mangent pas de pain, qu'ils mangent de la brioche !»

Cette exclamation a été prêtée à la reine Marie-Antoinette par l'histoire officielle à la suite des horreurs du 5 octobre 1789. Des Parisiennes s'étaient ce jour-là rendues à Versailles pour manifester au roi leur mécontentement face à la crise politique et à l'enchérissement des denrées... Voilà ce que raconte la légende républicaine. 

Or, l'expression prêtée à Marie-Antoinette nous vient de Jean-Jacques Rousseau
, mort une décennie plus tôt..., qui écrit dans ses Confessions : «Je me rappelai le pis-aller d'une grande princesse à qui l'on disait que les paysans n'avaient pas de pain, et qui répondit : Qu'ils mangent de la brioche !». (Source: herodote.net)

"On attribue à Marie-Antoinette cette citation — totalement erronée : « S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche ! ». On lui a attribué une phrase que Jean-Jacques Rousseau a écrite dans le livre VI de ses Confessions, paru en 1782." (Source: Wikipedia)

Ce que ne dit pas non plus la légende républicaine, c'est que Necker avait préparé "les émeutes" en affamant le peuple (Source: Abbé Augustin Barruel, Mémoires pour servir à l'histoire du Jacobinisme, 1797, Editions de Chiré, Poitiers 2005, tome 2, p. 458).

Les journées des 5 et 6 octobre 1789 avaient été savamment préparées et calculées par les Jacobins. Elles se soldèrent par des massacres inouïs commis à l'instigation de brigands, soudoyés pour l'insurrection du jour par les Jacobins (Necker, d'Orléans, Lafayette, Mirabeau, Chapellier, Péthion, Barnave, etc.). "Les frères excitateurs enverront de Paris les harpies des faubourgs demander du pain à Louis XVI... Mirabeau, Chapellier, Barnave en fixeront l'heure et l'objet; les ordres passeront de leur antichambre aux Jacobins et aux faubourgs..." (Abbé Augustin Barruel, ibid., p. 458-460).

L'expression faussement prêtée à Marie-Antoinette cache donc en réalité un vaste complot politique, dissimulant une famine politique provoquée en octobre 1789 (Necker), et une guerre européenne recherchée et provoquée en 1792, à des fins de politique intérieure. Ces deux techniques (famine et guerre) furent réemployées au cours du XXe siècle par les héritiers des Jacobins, dans les idéologies totalitaires qui firent des millions de morts et bâtirent le monde sur les ruines de 1945. Les mêmes "républicains"-"démocrates" (Bhl, Attali, Sarkozy, Strauss-Kahn, etc.) envisagent aujourd'hui de convertir le monde entier. Une nouvelle famine (les Cfr envisagent de diminuer de moitié la population mondiale), à l'échelle mondiale cette fois (via l'augmentation du prix des denrées alimentaires), une nouvelle guerre mondiale, planétaire, après avoir laissé les belligérants exsangues, permettront aux porteurs de lumières, sur les décombres du vieux monde, de créer cette République universelle, gouvernement mondial qu'ils appellent de leurs voeux.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 17:58
Partager cet article
Repost0
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 17:45

BHL traite Guaino de raciste !
Le philosophe milliardaire, donneur de leçon antiraciste, distribue les points.
Selon lui, Henri Guaino, le conseiller spécial de Sarkozy et l'auteur de tous ses discours, est une crapule et un raciste de la pire espèce... On apprend que Chevènement est également "maurrassien"...
Partager cet article
Repost0
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 22:34

Si les versets tirés du Coran présentés dans ce film sont exacts, ce film du néerlandais Geert Wilders ne dit rien en revanche sur les causes en amont, rien "sur ceux qui ont ouvert grand les portes de l’Europe à l’Islam conquérant... Rien, ... sur ceux qui ont prôné et qui prônent encore le cosmopolitisme, les vertus du multiculturalisme! Qui depuis 30 ans a mis en place les conditions de ce futur conflit de civilisation? A qui sert ce film? Quels intérêts peut-il servir au moment ou les US préparent la guerre contre l’Iran? Les islamistes conquérants ne sont que les idiots utiles de ceux qui détiennent le pouvoir mondial." (Commentaire d'"esprit libre" Nº123 - 27/3/2008 - 21:58, via la présentation du film sur fdesouche).

 

J'ajoute deux trois choses : ce film ne dit rien non plus sur l'enseignement du talmud sur le Christ, rien sur l'enseignement talmudique selon lequel "seul l'israélite est un homme, tout l'univers à lui, toutes choses doivent le servir", rien sur ces animaux "bêtes immondes" "qui ont forme d'hommes", rien sur les peuples goyim qui doivent être au service d'Israël, rien sur les Chrétiens qui doivent être tués et "effacés de la surface de la terre"... Rien non plus sur l'Etat qui paie des snipers pour abattre des petites filles, tuer des enfants, des femmes, des vieillards, spolier et usurper des terres (les frontières de cet Etat n'ayant jamais été définies à cette fin), rien sur le fait qu’Israël ne respecte aucune des résolutions de l’O.N.U., ne respecte aucune convention internationale, sans compter toute les guerres faites au nom des principes atlanto-sionistes comme celles d’Irak, d'Afghanistan ou encore celle du Liban qui font toujours des milliers de morts depuis 1948. 

Ben Laden, authentique terroriste ou pas, agent de la cia ou pas (ce n'est pas le débat ici), n'est-il pas le meilleur prétexte des mondialistes et des va-t-en-guerre américains au nom d'une "croisade de la démocratie et de la Liberté" (termes de Bush)? C'est un fait. Il faut s'y arrêter.

 

Cet islam terroriste anti-occidental sert donc d'alibi pour les "citoyens du monde". Cela aussi est un fait. Ce fut toujours le cas dans l'histoire du monde. L'islam a toujours été instrumentalisé par le "lobby qui n'existe pas" pour nuire aux intérêts chrétiens en général et catholiques en particulier. Ce fut déjà le cas déjà du temps de la conquête arabe de l'Europe au VIIIe siècle (où l'on vit les Juifs d'Espagne se précipiter pour conclure des alliances et leur ouvrir grand les portes de ce pays) ou durant les Croisades. C'est encore aujourd'hui le cas.

 

En revanche, si le discours que l'on entend, dans le milieu musulman, d'une collusion entre Juifs et Chrétiens, est partiellement vrai  (les seconds étant des hérétiques, le plus souvent membres de sectes protestantes américaines pour lesquels Jésus se confond avec argent et réussite matérielle, la collusion existe entre Israélites et sionistes "chrétiens"-protestants), cette collusion n'existe pas entre Juifs et Catholiques : le pape s'opposerait de toutes façons à une action engagée contre l'islam au nom de la "liberté" ou de "la démocratie". Pourtant, cela n'empêche pas des sites "conspirationnistes"-manipulateurs de dire que le Vatican et le pape sont des agents du complot mondialiste… Parfait retournement n'est-il pas !

La conjuration antichrétienne des francs-maçons et illuminés de Bavière: 3 volumes réunis en un seul recomposé informatiquementDonc je dis aux "nationalistes" français et européens, mais aussi aux musulmans qui me lisent : attention manip..., ne tombez pas dans le piège que vous tendent les mondialistes "citoyens du monde". Relevez le nez et posez-vous la question : à qui profite le crime ! Qui tirent les ficelles ?!

 

Dernière remarque, comme par hasard, Fitna est reproduit sur le site atlanto-sioniste (et maçonnique) france-echos.com.

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2007 2 25 /12 /décembre /2007 20:32
Le libéral qui se dit "catholique" François Bayrou cite Karl Marx pour critiquer la nouvelle conception de la laïcité de Nicolas Sarkozy. 

Bayrou n'aura pas attendu la fin de la journée de Noël pour lancer ses flèches laïcistes: "
Le concept de "laïcité positive" avancé par Nicolas Sarkozy "remet en cause la conception de la laïcité républicaine" et favorise un retour à la religion "opium du peuple" dénoncée par Karl Marx, estime François Bayrou dans une interview a paraître mercredi dans Le Figaro. ... 

"C'est le retour, qu'on croyait impossible en France, du mélange des genres entre l'Etat et la religion. Ce mélange des genres n'a jamais produit de bons fruits, je le dis comme citoyen, et je le dis aussi comme chrétien de conviction", poursuit M. Bayrou. 

"Cette conception sociologique de la religion, fournissant +l'espérance+ qui fait que les peuples se tiennent tranquilles et respectent les règles établies, on croyait qu'elle était loin derrière nous! Ce n'est pas autre chose que +l'opium du peuple+ que dénonçait Marx", poursuit le leader centriste. (Source:
"Laïcité positive": un retour à "l'opium du peuple" selon Bayrou. PARIS, 25 déc 2007 (AFP). 

Il faudra expliquer à Bayrou que la laïcité, concept chrétien, n'est pas laïcisme. Bref, la conception de la "laïcité" selon François Bayrou, c'est le concept de la laïcité selon la franc-maçonnerie et plus particulièrement selon le Grand Orient de France qui est à l'origine de la loi dite de "Sépararation de l'Eglise et de l'Etat" de 1905. 

On attend toujours une loi dite de Séparation de la franc-maçonnerie et de l'Etat!
 

Autres articles sur le même sujet:

*
L'Unsa-Education charge Nicolas Sarkozy sur la laïcité positive
* Une première lézarde dans l'édifice maçonnique de construction de la société en dehors du Christ
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 23:17
Selon un article de Libération, la ministre de la justice se serait "fendue d’un coup de fil au «Canard» pour lui reprocher de s’intéresser à son parcours en raison de ses origines. Et le journal de répondre «refrain connu. Seule solution, ne parler de la ministre qu’en termes élogieux et pratiquer la discrimination ministérielle positive.»

Quant à l'Express, le directeur de la rédaction de ce journal - tout ce qu'il y a de plus mondialiste et anti-nationaliste - Christophe Barbier, explique qu'elle a fait appeler L’Express par son entourage, avec "des menaces incroyables": "Je vais aller à la télévision dire que c’est
un journal raciste!"... 

L'Express raciste! Tout le monde pouffe de rire biensûr. 

Et cela me ferait rire aussi très fort, si tout ça ne m'avait pas encore l'air d'être une nouvelle belle manipulation pour faire accroire à l'indépendance des medias... Surtout lorsque Christophe Barbier dans sa dernière réaction du 1er novembre 2007 via son blog
déclare: "Elle dément avoir tenté la moindre pression ou intimidation. Elle est désolée que nous ayons reçu autant d'appels ... Elle reconnaît simplement avoir accepté qu'un avocat de ses amis nous appelle: dans une conversation avec lui, il s'est proposé de le faire, ... Très apaisée et apaisante, elle assure ne pas avoir la moindre intention d'influence la presse. Pour L'Express, l'incident est clos"...
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 09:50

"La révolution, c'est d'abord une rupture". Qui a prononcé cette phrase sur la "rupture", Nicolas Sarkozy, François Fillon

Non, François Mittérand lors de son discours pour son élection au secrétariat du parti socialiste le 13 juin 1971. Umps, vous avez dit umps?

Video
http://www.youtube.com/watch?v=sF3czFuV5Kk&eurl=http://www.bafweb.com/2007/11/01/france-miterrand-et-socialisme-1971/

La rupture, je le rappelle est un mot inventé par un de leurs ancêtres révolutionnaires et franc-maçon Rabaut-Saint-Etienne qui avait dit... à la tribune de la Constituante: "Pour rendre le peuple heureux, il faut le RENOUVELER, CHANGER ses idées, CHANGER ses lois, CHANGER ses moeurs, CHANGER les hommes, CHANGER les choses, tout détruire, oui, tout détruire, puisque tout est à recréer"... (Rabaut-Saint-Etienne cité in Henri Delassus, La Conjuration antichrétienne, Le Temple maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l'Eglise catholique, 1910, réed. Expéditions pamphiliennes 2007, p. 280).

Voilà ce que la 
franc-maçonnerie se propose d'obtenir, par la Révolution" (Henri Delassus, ibid., p. 280).

La conjuration antichrétienne des francs-maçons et illuminés de Bavière: 3 volumes réunis en un seul recomposé informatiquement


Avec Sarközy, le candidat de la "RUPTURE", la filiation idéologique avec le programme de Rabaut-Saint-Etienne est frappante. 

Nous ne sommes donc pas dans la "rupture" mais dans une pleine CONTINUITE (!), une continuité idéologique avec la Révolution: le système qui se remplace par lui-même en quelque sorte... Ou l'alternance unique... Belle manipulation en tous les cas, et chef d'oeuvre de subversion intellectuelle s'il en est! Le tout relayé en choeur  par "les media"... "contre-pouvoirs" paraît-il...

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 13:42
Les choses bougent…

Comme vous avez pu le constater, je lis de temps en temps le journal Le Monde, qui est soit disant le journal de référence de la presse francophone. On y lit des articles intéressants, d’autres moins, d’autres de mauvaise fois. Mais pour 1,30 €, je préfère aller le lire à la bibliothèque, ce qui me permet de faire de substantielles économies.

Une de mes rubriques favorites est : "il y a 50 ans dans le Monde". Il s’agit d’un article datant de 50 ans, jour pour jour.

Récemment un de ceux-là s’intitule « diminution des délits à Paris ». On y apprend qu’en 1956, il y eut 82 801 délits (chiffre en baisse, déjà), dont 30 % sont imputables à des nord-africains.

Que veux dire ce dernier chiffre ? Que les nord-africains ne sont pas des gens parfaits ? Que l’immigration est un facteur de délinquance, dès le départ ? Que le fichage ethnique existait et a été supprimé ? Ou qu’il existe toujours, mais qu’on ne le publie pas ?

Dans tous les cas, cela semble faire du tort aux cosmopolites de tout poil. La cité de l’immigration ne semble pas s’être emparé de cette partie de l’histoire.

Rassurez-vous, si un fichage ethnique devrait apparaître (ou réapparaître) ce chiffre serait en diminution. Pourquoi ?
Parce q’il n’existe plus de nord-africains car nous sommes tous des enfants d’immigrés (1ère 2ème 3ème génération).
Ces délits sont désormais ceux de Français.

Merci qui ?

Merci Giscard !




LeBerlioz pour Club Acacia
nti_bug_fck
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 16:18
Il n’est pas si loin le temps où François Mitterrand promettait que l’Union "européenne" créerait 3 millions d’emplois en France. Les présidents ont changé. Pas leurs promesses ni les imbéciles qui y croient… 

Suite à l’obligation par Bruxelles d’abandonner 13,5% de leur production au profit de la betterave, l’usine Saint Louis Sucre  de Guignicourt (Aisne)
fermera définitivement ses portes l’année prochaine : 99 personnes y possédaient un emploi stable et à plein temps.
Au total, cinq usines sucrières sur un total de 30 en France seront férmées : Marconelle (Pas-de-Calais), Abbeville (Somme), Vic-sur-Aisne (Aisne) et Aiserey (Côte-d'Or). 

Club-Acacia
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 08:04
FRANCE > Politique
08h19 >"La France est un pays riche, qui heureusement a des ressources qui lui permettent de faire face à l'avenir mais l'Etat est dans une situation critique", affirme François Fillon sur RTL. filnews - lci

En gros François Fillon nous explique que l'Etat est dans une situation critique mais que la France est riche. Cela me rappelle la situation, similaire, de la France en 1789... A ce ceci près qu'en 1789, si l'Etat était pauvre (il manquait cruellement de rentrées fiscales pour entretenir un Etat moderne), la France était réellement riche, riche d'être la première puissance dans tous les domaines (culturel, commerce extérieur, armée, éducation, démographie - à égalité avec la Russie -,etc. Le monde entier avait les yeux braqués sur notre pays, l'Europe parlait français...)

Ce mot de François Fillon n'est donc pas très honnête. La vérité est qu'aujourd'hui, si l'Etat est pauvre, la France l'est aussi!... Et je dirais de plus en plus, malheureusement. Des pays autrefois pauvres de l'Europe sont en en train de nous rattraper allègrement comme l'Espagne. Les classements économiques mondiaux (PIB, PNB, commerce extérieur, balance commerciale) nous placent à des rangs toujours plus bas. En deux cents ans, la france est passée du rang de première puissance à un rang plus que modeste aujourd'hui. Voilà la vérité, voilà le vrai bilan de la république "française". La forme de l'Etat, républicaine ou royale n'est pas étrangère à cette 
décadence de notre pays.

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 11:40
... je suis un va-t-en-paix!" (B. Kouchner) sur France Info ce matin...
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 21:06
Nouvelle manipulation historique mediatique 

La Dépêche du Midi via Le Forum catholique

Et si l'Histoire de Jeanne d'Arc avait été falsifiée ?

«L'affaire Jeanne d'Arc». C'est le titre du livre signé Marcel Gay, journaliste, et Roger Senzig, ancien membre des services secrets de la France libre. Marcel Gay nous a raconté «sa» version des faits.

« Nous sommes au XV e siècle. La Guerre de Cent ans est marquée par un événement majeur, le Traité de Troyes, qui contient plusieurs clauses : le dauphin Charles est écarté du trône ; Catherine, fille de Charles VI et d'Isabeau de Bavière, est donnée en mariage à Henri V d'Angleterre ; l'enfant à naître sera à la fois roi de France et roi d'Angleterre. Deux ans après, en 1422, les deux rois meurent à quelques mois d'intervalle, le traité devient applicable, le royaume de France revient au petit roi d'Angleterre, Henri VI. Charles VII, chassé de Paris, s'autoproclame souverain. On a donc deux rois de droit divin qui se disputent le même royaume. Qui peut dire le droit à cette époque ? Dieu. Et voilà Jeanne, une gamine, qui, à treize ans, entend des « voix». Celle de Saint-Michel, qui a « des cheveux», selon Jeanne elle-même. Celles de Marguerite d'Alexandrie et de Catherine d'Antioche, deux saintes qui ont « parlé français» à la Pucelle, mais qui n'ont jamais existé ; elles ont d'ailleurs été retirées du martyrologue officiel par Jean XXIII ! Première incohérence.

Ces « voix», bien réelles, étaient-elles celles d'Agnès de Vaudémont, de Jehanne de Joinville, de Colette de Corbie ? Jeanne a peut-être - un témoignage datant de 1456 en fait état - rencontré ces gentes dames près de Domrémy, à l'Hermitage de Notre-Dame de Bermont. Colette de Corbie était une animatrice du mouvement franciscain, favorable aux Armagnacs, et en contact régulier avec Yolande d'Anjou, belle-mère du roi.

«UNE OPÉRATION DE SERVICES SECRETS»
Cette Yolande, une femme très intelligente, a conçu une opération de services secrets. Aux bombardes et aux arcs des Anglais, elle va opposer l'arme psychologique : Jeanne. Et ce « miracle» va marcher parce que nous sommes alors dans un monde irrationnel.

Que nous apprend-on encore aujourd'hui à l'école ? Que lit-on dans nos dictionnaires ? Que Jeanne d'Arc, bergère, née à Domrémy dans le Barrois, quitte sa campagne pour aller bouter les Anglais hors de France. Ses exploits guerriers sont réels. Mais elle n'a jamais été bergère - à deux reprises, elle dira : « Je n'ai jamais gardé des moutons» - ni non plus porté le nom de d'Arc, et Jacques son « père» n'était pas un simple laboureur, il a même habité un château. Autres questions : comment Jeanne a-t-elle appris à monter à cheval, des destriers fougueux, pas des bourriques fatiguées ? Comment peut-elle entrer à la cour du dauphin Charles en respectant ses usages compliqués, et se battre comme un homme pendant des années ? Comment, lors de ses procès, une jeune illettrée parlant patois peut-elle s'exprimer subitement en bon français et rédiger d'élégantes missives ?

«MORTE À ROUEN ? NON !»
Morte à Rouen, brûlée vive, la Pucelle ? Non ! Sur la place du Vieux-Marché, ce jour-là, il y a 800 soldats anglais. Les religieux français sont partis, ne voulant pas assister au spectacle. Un chroniqueur de l'époque nous dit : elle avait le visage « embronché», caché donc. Qui a été brûlé à sa place ? Une inconnue.

Jeanne était en réalité princesse, elle s'appelait Jeanne d'Orléans, elle était la fille d'Isabeau de Bavière et de Louis d'Orléans son amant - elle était de ce fait la sœur du roi de France, et de la reine d'Angleterre - elle a été l'instrument politique de Yolande d'Anjou, sa tante, pour sauver le royaume de France. Elle a été formée en ce sens. Elle va d'ailleurs, après sa « mort» officielle, après avoir disparu pendant cinq ans, réapparaître et continuer à faire la guerre, aux côtés de Gilles de Rais, - un document l'atteste - elle porte alors son nom de Jeanne la Pucelle.

«ELLE SE MARIE AVEC ROBERT DES ARMOISES ET CONTINUE DE GUERROYER»
Son retour s'est passé ainsi : en mai 1436, elle arrive à la Grange- aux- Ormes, dans la banlieue de Metz. Ses deux frères, Pierre et Petit Jehan, la reconnaissent. Assistent notamment à l'entretien un magistrat, Nicole Louve, et tous les grands bourgeois du lieu. On la reconnaît aussi à Vaucouleurs, à Arlon - l'actuel Luxembourg - où elle est reçue, au château, avec tous les honneurs, puis à Cologne où elle obtient un « sauf-conduit à la Pucelle de France». Ensuite ? Elle se marie avec le chevalier lorrain Robert des Armoises, et continue de guerroyer. Elle se rend à Orléans : il y a des traces de son passage. Si elle avait usurpé l'identité de Jeanne d'Arc - d'autres l'ont fait, elles ont été confondues… - Jeanne des Armoises aurait mystifié vingt-quatre personnes de son entourage immédiat, dont le roi, Yolande d'Anjou, ses anciens compagnons d'armes ! Après 1440, l'année où elle vient voir sa «mère», la veuve de Jacques d'Arc, à Orléans, on perd sa trace.

Où a-t-elle été enterrée ? D'abord à Pulligny-sur-Madon au sud de Nancy. En 2001, un savant ukrainien, Gorbenko, a soutenu avoir découvert les restes de Jeanne à Cléry-Saint-André, près d'Orléans. Les restes sans doute déménagés par des émissaires du Vatican pendant la canonisation de Jeanne. Louis XI - son neveu -, Dunois - son frère et compagnon d'armes - y reposent aussi.

Le « registre de Poitiers», ville où Jeanne a été interrogée une première fois, contient-il la clé de l'énigme ? Jeanne a-t-elle avoué à cette occasion la mission dont elle était chargée ? Le « registre», qui s'est trouvé au Vatican, a peut-être été détruit. À moins qu'il ne soit caché, et bien caché. Mgr Tisserant, bibliothécaire du Vatican, confia à un intime lors de son jubilé de sacerdoce : « Ah ! si les Français connaissaient la vérité, quelle désillusion ! » Troublant.

Philippe Brassart

1) Editions Florent Massot, 250 pages, 18,50 €. En librairie le 12 septembre. Marcel Gay participera à une émission de Stéphane Bern, «Les secrets de l'Histoire», sur France 2. 

--------------------------------------------------------------------------------
CE QU'EN DIT UNE SPÉCIALISTE
Marie-Véronique Clin est directrice de la Maison Jeanne d'Arc à Orléans et conservatrice du Musée d'histoire de la Médecine. Elle réfute la plupart des hypothèses de Roger Senzig et Marcel Gay.

Jeanne n'était pas bergère. C'est vrai, et elle l'a déclaré elle-même : à Domrémy, elle s'occupait notamment des chevaux que possédait son père - un laboureur, doyen du village -, chevaux qu'elle montait à l'occasion. Il est vrai aussi qu'elle n'a jamais porté le nom de d'Arc. Les filles, dans sa région, portaient de toute façon le nom de leur mère.

Illettrée ? Ne parlant que le patois ? C'est faux. Vaucouleurs, qui faisait partie des Marches de Lorraine, appartenait au royaume de France.

- Jeanne, fille d'Isabeau de Bavière ? Absurde. Jeanne est née vers 1412, on ne sait pas exactement, il n'y avait pas alors de registre d'état-civil. Le dernier enfant de la reine est né en 1407, soit huit ans avant Azincourt ; comment aurait-on pu, à l'époque, programmer l'envoi secret d'un nourrisson en Lorraine ! D'autant que le dernier enfant d'Isabeau était un garçon…

Jeanne des Armoises est Jeanne d'Arc « ressuscitée » : Faux. Elle a d'ailleurs été démasquée par Charles VII puis par le parlement de Paris.
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 16:05
Le dessein de Fillon pour la France

Le Figaro, avec AFP, le 03 juillet 2007 : 16h19

"Lors de son discours de politique générale, le premier ministre a dit vouloir «réécrire le contrat politique, social et culturel de la France».

 
Une ode à la rupture. En arrivant devant les députés pour son discours de politique générale, le premier ministre a commencé par ce constat : «Nous n’avons pas réussi, faute d’aller au bout des réformes. Par appréhension politique, par hésitation intellectuelle. Ces atermoiements ont provoqué un divorce entre les pouvoirs et les citoyens». 

... Immigration : «choisie et non subie»
 
«Ceux qui veulent venir en France devront avoir les moyens de s’y intégrer», estime François Fillon, qui annonce «des objectifs quantitatifs pluriannuels» qui «seront établis après consultation des acteurs économiques et sociaux». Les immigrés devront également «respecter nos valeurs républicaines» et «apprendre notre langue».
 
Insécurité : «ne rien céder»
 
«Sur la sécurité des Français, le Gouvernement ne négligera rien, ne lâchera rien», ...

 
Institutions : «Une dose de proportionnelle n'est pas taboue»
 
Justifiant la rupture, «une autre façon de penser la démocratie», ... Il promet un renforcement des pouvoirs du parlement, ... Sans oublier «la modification de l’article 18 de la Constitution pour permettre au Président de la République de venir s’exprimer devant la Représentation nationale comme l’exige la clarté politique».
 
«Une démocratie sociale rénovée»
 
... le premier ministre qui annonce une «modernisation d’ampleur de notre démocratie sociale», passant par une réforme des règles de représentativité des syndicats, avec une «élection à un seul tour, ouverte à chaque syndicat légalement constitué dans l’entreprise».
 
«Rebâtir l’Université française»
 
... «Conduire 50% de notre jeunesse vers un diplôme de l’enseignement supérieur» et «faire de nos universités des pôles d’excellence». Une réforme que François Fillon annonce comme sa «priorité absolue», et à laquelle il compte consacrer «d’y consacrer 5 milliards d’euros d’ici 2012». ...
  
Politique étrangère : la France «grande pour le monde»
 
Défendant la notion d’identité nationale, François Fillon pose les jalons de ce que sera la politique étrangère de la France : Darfour, libération d’Ingrid Bétancourt, mais aussi «élargissement du conseil de sécurité des Nations Unies et une reforme des instances internationales», dans le sens d’une «mondialisation économique équitable», «stratégie volontariste» en matière d’environnement avec une «fiscalité écologique» prenant la forme d’une eurovignette pour les poids lourds. ...
  
Quartiers sensibles : logement et emplois
 
«Un plan ‘respect et égalité des chances’ sera lancé et s’attachera d’abord à désenclaver les quartiers difficiles», ..."
Partager cet article
Repost0
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 18:57
Communiqué de Jean-Marie Le Pen

« La mode de la repentance est une mode exécrable », affirmait Nicolas Sarkozy pendant sa campagne. « Je vais en finir avec la repentance, qui est une forme de haine de soi », assurait-il au soir de son élection.

Le premier acte officiel du même Sarkozy est de participer en compagnie de Jacques Chirac à la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage, ouvertement voulue par le président sortant comme une « journée de la mémoire de l’esclavage », donc comme une cérémonie de repentance.

Nicolas Sarkozy s’est abstenu de toute déclaration. Mais les gestes comptent plus que les paroles. Et dans celui-ci, c’est la continuité avec l’universelle repentance chiraquienne qui apparaît, et non une quelconque « rupture ».

Blog d'Yves Daoudal

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 12:32

Altermedia.info

“Une ère nouvelle dans les relations avec la France” a titré en “une” le grand quotidien Yediot Aharonot. “Les origines juives du prochain président catholique français ont suscité de grands espoirs à Jérusalem”, note l’éditorial, qui fait remarquer qu’il “est significatif qu’il ait entamé sa campagne électorale à l’étranger en visitant Yad Vashem”, le mémorial de l’Holocauste, lors d’une visite effectuée comme président de l’UMP en décembre 2004.

Pour Maariv, autre quotidien populaire, il s’agit d’une “révolution française, grâce à laquelle un ami évident d’Israël accède à l’Elysée pour la première fois dans l’histoire de la Ve République“. ”

Partager cet article
Repost0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 21:27

Une perle d'endoctrinement maçonnique, cet article du très "libéral" Figaro: "Si vous êtes vraiment de gauche, votez Sarkozy !" 

Le Figaro Publié le 27 avril 2007

Par Alain Boyer, professeur de philosophie politique, université de Paris-IV (Sorbonne).

... Prenons les valeurs républicaines, liberté, égalité, fraternité, et laïcité. Les penseurs de gauche ont fait remarquer aux libéraux (les penseurs de gauche étaient déjà des libéraux au XIXe siècle, donc aujourd'hui le "choix" se fait entre "libéraux" de "droite" et libéraux de gauche) qu'elles ne pouvaient demeurer formelles : la liberté du renard libre dans le poulailler libre n'est pas défendable. Il faut promouvoir des libertés juridiques et réelles, des pouvoirs effectifs d'agir selon son « plan de vie », comme disait le philosophe (libéral de gauche) John Rawls.  

L'égalité des chances ne doit pas être seulement formelle, mais réelle. Cela peut signifier, temporairement, des actions»positives* en faveur des individus injustement privés de pouvoirs d'agir à cause de leur « appartenance » à un groupe à tort déconsidéré.
 
La fraternité ne doit pas être seulement verbale, mais impliquer une réelle solidarité. Les individus qui par leur chance, leurs efforts et leurs talents ont acquis plus de liberté et de ressources que d'autres moins chanceux contribuent ainsi par leur action innovatrice, leurs prises de risques et, bien sûr, leurs contributions fiscales (raisonnables) à améliorer en fin de compte le sort des plus défavorisés.
 
L'Etat doit par le Droit jouer un rôle essentiel dans la mise en pratique des droits de l'homme de 1789 (qui ne sont que la "négation formelle des Droits de Dieu", Cardinal Pie), « la liberté, la sûreté, la propriété et le droit de résister à l'oppression ».
 
Mais il est absurde que son action trop paternaliste aboutisse à tuer la liberté d'entreprendre et celle de choisir, fondements de la seule économie qui fonctionne, l'économie de marché Aux excès paternalistes et fiscaux de l'Etat-Providence, Rawls préférait l'idée d'une « démocratie de proprié­taires » (comme Léon Gambetta et Charles de Gaulle), par où la participation de chacun à l'ap­propriation des moyens de production (grâce à l'actionnariat, la co-propriété) rendrait possible l'amélioration du sort et de la dignité des « plus mal lotis », alors qu'une politique égalitariste radicale conduirait à la pauvreté de tous.
 
... Les hommes et les femmes politiques de progrès (mot magique de la franc-maçonnerie) sont ceux qui ont cessé de prendre les électeurs pour des idiots économiques - cessant de faire comme s'il suffisait de « faire payer les riches », de s'endetter et de moins travailler - et se donnent les moyens de promouvoir réellement la liberté, l'égalité et la solidarité.
 
Quant aux émotifs qui méprisent les « calculs » et la « rentabi­lité », rappelons cette phrase de l'économiste marxiste Charles Bettelheim, citée naguère par Michel Rocard : « Quand on cesse de compter, c'est la peine des hommes que l'on cesse de compter ». Même si l'on peut en critiquer certains aspects, seul le programme économique de Nicolas Sar­kozy, comme l'était celui, très proche, de François Bayrou, semble en mesure de promouvoir à long terme les valeurs du progrès social, de la protection et de la liberté. La démarche d'hommes de gauche comme Christian Blanc et Eric Besson n'est donc pas une trahison de leurs valeurs.
 
Français, encore un effort pour promouvoir les valeurs de gauche !
Partager cet article
Repost0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 10:02

Roger Cukierman, le président du CRIF a adressé à Nicolas Sarkozy ses « plus respectueuses et chaleureuses félicitations » pour son élection à la présidence de la République française.

Roger Cukierman écrit dans le message qu’il a adressé à Nicolas Sarkozy : « Les prises de position que vous avez exprimées, sont porteuses d’espoir pour une France qui doit se réconcilier avec elle-même. J’y ai été sensible et j’ai compris que vous aurez à cœur de porter haut les valeurs françaises qui nous sont chères, celles d’une République qui permette à chacun de ses citoyens de s’inscrire dans un ensemble de valeurs respectueuses de tous, et ne laissant aucune place à l’intolérance, le racisme et l’antisémitisme. » (Altermedia.info)

Partager cet article
Repost0
20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 06:11

A trois jours de l'élection présidentielle, nouvelle affaire Carpentras en vue?

Vox Galliae relève que "La technique de l'amalgame, utilisée une nouvelle fois contre le Front national, comme à la grande époque de l'affaire Carpentras, semble revenue au goût du jour, avec même cette année une dose supplémentaire en direction des autres candidats de droite jugés trop "lepénisés".

Ainsi suite aux inscriptions racistes survenues (par hasard?) sur les tombes musulmanes d'un cimetière militaire situé près d'Arras, à 3 jours du premier tour et copieusement médiatisées, l'organisation SOS Racisme, téléguidée par le PS, a jugé en effet "que ces profanations étaient le fait "d'individus racistes galvanisés par les discours de haine de certains candidats" à l'élection présidentielle et a critiqué "la multiplication de propos xénophobes et stigmatisants" tout au long de la campagne." Dans un communiqué, SOS Racisme "déplore que le discours politique de certains partis républicains donne autant de gage à l'extrême droite et demande que l'antiracisme et les valeurs républicaines retrouvent toute leur place dans le débat".

Partager cet article
Repost0