Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 13:47

 

http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/media/00/00/1152880079.pngLe Colloque pour la Vie organisé à Biarritz il y a quelques jours par Mgr Aillet a connu un traitement assez similaire à celui de la manifestation du 18 novembre organisée par CIVITAS contre le projet de loi dénaturant le mariage et la parenté. Voilà qui n'est pas un détail et qui mériterait l'attention de tous les catholiques de France.

 

Dans les deux cas, ces événements ont fait l'objet de provocations haineuses de la part de milieux unis par un antichristianisme primaire et viscéral qui s'accompagne d'une volonté explicite de subvertir la famille et la moralité. « Aillet, occupe-toi de ton c… », « God save the gouine », « Oui, oui, oui, à la sodomie, non, non, non, à l’inquisition ! », tels étaient les slogans de Biarritz. Parmi les porteurs de cette dernière pancarte, des hommes travestis en religieuses et des femmes affublées de cornes de diable. De quoi nous rappeler l'attaque des FEMEN dénudées, coiffe de religieuse sur la tête et inscriptions pornographiques et blasphématoires sur le corps.

 

Le second point commun entre ces deux événements, c'est leur traitement médiatique. Dans les deux cas, les médias n'ont que peu évoqué la réussite de mobilisation de ces événements. Quasiment tous les gros médias ont préféré, dans un cas comme dans l'autre, insister essentiellement sur les contre-manifestations, faisant la part belle aux agitateurs.

 

Troisième point commun : les propos de parlementaires socialistes à l'égard de ces événements. A propos de ce colloque pour la Vie, le député PS présent, Sylviane Alaux, parlait à la presse « de provocation pure et simple ». De quoi ici aussi nous souvenir des propos insultants tenus par différents ministres et parlementaires socialistes à l'égard de la manifestation du 18 novembre et de ces 20.000 participants. Et, bien sûr, jamais la moindre condamnation des provocations antichrétiennes pourtant incontestables. On se souviendra pourtant que la même famille socialiste n'avait pas manqué de dénoncer les "provocations" lorsque l'actualité s'était arrêtée sur une obscure bande-annonce -circulant uniquement sur internet- d'un film se moquant de Mahomet ou sur une caricature blessante pour les musulmans publiée dans Charlie Hebdo. Le parti socialiste confirme ainsi ce que beaucoup savaient déjà : au nom de la laïcité républicaine, il s'émeut de toute "islamophobie" tout en applaudissant chaque démonstration de "christianophobie".

 

Pour les fondamentalistes de la laïcité, l'ennemi c'est le christianisme. Il est essentiel que chaque catholique en prenne conscience.

 

Alain Escada, président de CIVITAS

 

Source: http://www.civitas-institut.com/content/view/851/1/

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 23:59

L'évêque de Bayonne, Mgr Aillet a répondu, hier matin, à des questions d'internautes pour Sud-Ouest, à la veille du colloque pour la vie à Biarritz. L'une d'elles lui demandait s'il avait porté plainte contre l'odieuse campagne d’affichage sur les murs de Biarritz, dont il a été victime.

 

http://www.christianophobie.fr/wp-content/uploads/2012/11/6a00d83451619c69e2017c33fc5b64970b-800wi.jpgAvez-vous porté plainte suite au collage au centre de Bayonne d'affiches anti-Aillet le week-end dernier ? (Lire sur l'Observatoire de la Christianophobie "Une odieuse agression contre l’évêque de Bayonne", Ndlr.)

  • Non, à ce jour, je n'ai pas porté plainte. Je suis étonné de ce genre de campagne injurieuse contre ma personne.
  • Dans une démocratie, il est important que des personnes de conviction puissent exprimer des idées sans s'excuser de les avoir.

 

Source: http://www.sudouest.fr/2012/11/30/l-eglise-a-son-mot-a-dire-894407-4575.php

 

En disant cela, Mgr Aillet retourne leur intolérance et leur violence contre ses détracteurs. Il vaut toujours mieux bénir que maudire ! (Luc, VI, 27.) Allumer une bougie plutôt que maudire les ténèbres ! 

 

Dans son article, l'Observatoire de la Christianophobie donne la liste des associations à l'origine de la campagne d'affichage contre Mgr Aillet :

 

  • "« Planning Familial 64, Collectif Féministe Contre les Violences Sexistes, Emazteek Diote, P.A.F !(Pour une Alternative Féministe !), Osez le Féminisme 64, Aides Aquitaine, Les Bascos, Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence du couvent de Paname et du couvent des Chênaies, Bilgune Feminista, Parti Radical de Gauche 64, P.S.Bayonne et Urcuit, P.C.F, P.G 5è circonscription, Gauche Alternative P.B., N.P.A., F.A.S.E., P.C.O.F. Pau, Abertzaleen Batasuna, Batasuna, Mouvement des Jeunesses Communistes, Mouvement des Jeunes Ecologistes, Parti Pirate Sud-Aquitaine, Sud Santé, Union Syndicales Solidaires, ATTAC P.B, CIMADE, Indar Beltza (Energie Noire), I.P.E.H. Antifaxista, Sare Antifaxista, Altxa Neskatxa, Collectif VEGAN Pays Basque, G. Blezio et Y. Robert, M. Berger, C. Frossard, M. Oronos (Comité pour la Défense des Droits de l’Homme en P.B.), L.D.H., J-L. et C. Berterreix, P. Chayé, F. Verge (membres des baptisé-e-s du 64 [qui se dit une association “catholique” – NdL’Obs]), A. Lagrenade, H. Dupont (membre de Partenia Toulouse). Avec le soutien de la F.S.U. 64 »."

 

 

Dieu les bénisse ! Le fait que Mgr Aillet soit ainsi agressé est le signe qu'il est dans la vérité !

 

  Colloque International pour la Vie organisé par Mgr Aillet

 

 

Reportage sur le Colloque International pour la Vie

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 14:19

Jean-Marie Guénois revient sur la parodie de "débat" organisée hier à l'Assemblée, à propos du projet de "mariage" homosexuel, qui a vu "quatre minutes par religieux pour répondre aux objections" des députés de gauche.

 

  • L'arrogance avec laquelle les députés de gauche ont interrogé les représentants des religions montre l'inquiétude qui gagne le pouvoir, écrit Jean-Marie Guénois.

 

 

 

  • Pour certains «démocrates» l'intimidation tient lieu de débat. Il ne s'agit pas d'entendre le point de vue opposé pour échanger mais de faire pression pour contraindre celui qui s'exprime au silence.

 

 

 

  • Singulière conception de l'ouverture intellectuelle où la sacro-sainte tolérance n'a qu'un sens: celle de ses idées, à soi! Mais c'est le tableau inquiétant pour la démocratie qu'ont donné, à l'Assemblée nationale, les élus de gauche qui ont questionné, jeudi après-midi - avec une arrogance digne d'un laïcisme autoritaire daté de la fin du XIXe siècle - les représentants des religions. Ils étaient entendus pour préparer la loi sur le mariage homosexuel.

 

 

 

  • Parmi les six intervenants, c'est l'Église catholique qui a été objectivement prise pour cible. Politiquement corrects, les élus présents ont montré un évident respect pour les juifs, une indifférence polie pour les protestants et les musulmans et une bienveillance béate pour les bouddhistes.

 

 

  • Intimidation

 

 

 

  • Premier axe de l'intimidation: L'Église catholique ne doit pas porter «le débat dans la rue». Avec un message précis: «Laissez aux élus la responsabilité de décider», a lancé l'un d'eux. De fait l'Église - et elle seule - ose encourager à «se manifester». Y compris dans la rue comme le dimanche 13 janvier prochain où une manifestation nationale est organisée par des associations à Paris.

 

 

 

  • Second axe de l'intimidation: l'Église catholique ferait mieux, selon eux, de se taire. Le rapporteur de la loi, Erwann Binet disqualifie à l'avance toute critique puisque l'institution du mariage est en «déclin». L'Église n'est donc plus dans le sens de l'histoire. Elle n'a plus d'autorité. D'autant que les courbes du nombre de mariages et celles des pacs «se croiseront» bientôt. Au détriment du mariage.

 

 

 

  • Sa consœur socialiste, Marie-Françoise Clergeau, attaque «Jean XXIII» - il faudra lui glisser à l'oreille que le cardinal Vingt-Trois n'est pas le pape Jean XXIII mort en 1963! - sur la division interne dans l'Église catholique. N'a-t-elle pas lu dans la presse locale, le point de vue d'un «ancien moine cistercien», Claude Besson, en faveur du mariage homosexuel…

 

 

 

  • Le député radical de gauche, Alain Tourret - l'un des cinq signataires de la loi d'initiative parlementaire sur le pacs, il y a dix ans - sera le plus véhément. L'Église «appuie son pouvoir» sur l'institution du mariage. Elle «s'est trompée à chaque fois». La fracture avec l'opinion est «totale». L'Église n'a pas digéré «la rupture de 1792» où s'est imposé le mariage civil. Prenant à parti chacun des représentants religieux présents, il assène que tous ont été victimes de cette machine à «exclusion» qu'est, selon lui, l'Église catholique. Et pour finir Jean-Yves Le Bouillonnec (député PS du Val-de-Marne), assurera que «jamais» l'Église et les religions n'auraient défendu un combat pour «l'égalité».

 

 

 

  • Une déferlante qui prouve combien la mobilisation en préparation pour la grande manifestation de janvier inquiète sérieusement le pouvoir.

 

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/11/30/01016-20121130ARTFIG00644-la-vraie-raison-de-l-agressivite-des-deputes.php

-------------------------------------------

- Audition des responsables religieux à l'Assemblée : une parodie de "débat"

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 13:38

C’est une affaire que l'Observatoire de la christianophobie n'est pas prêt de lâcher… :

 

  • « Permettez moi de communiquer quelques éléments d’analyse complémentaires par rapport a l’homme au brassard… Cet homme apparaît à de multiples reprises dans les vidéos… Avec ou sans son brassard. Au cœur de l’action il a son brassard. Après, quand il s’agit de « poursuivre » les Femen et Caroline Fourest il ne l’a plus.
  • Dans la vidéo du parisien, on voit l’homme au brassard se jeter sur une personne par derrière, en lui tombant dessus et en la frappant. La vidéo semble indiquer qu’il s’agit de Caroline Fourest.
  • A noter que la vidéo montre ensuite une personne se faire taper dessus a terre. Il s’agirait de Caroline Fourest mais c’est difficile à dire. »

 

 

 

 

  • « Plusieurs commentaires sur cette partie du film : d’abord, je ne comprends pas trop pourquoi l’homme au brassard s’attaque directement de dos a Caroline Fourest, pourquoi cette personne plus qu’une autre… A moins qu’il sache qui elle était… Dans les autres vidéos, et sur la photo du coup de pied, il s’en prend a une Femen, pas à un journaliste ou à l’un des soutiens des Femen…
  • Deuxièmement, l’homme qui a un truc sur la tête, de couleur un peu clair ne réagit quasiment pas alors que c’est un porteur de vêtements pour les Femen et donc a priori un proche de Fourest. Il ne semble pas même horrifié ou tétanisé … Il semble indifférent. Cette indifférence contraste avec d’autres photos ou on le voit frapper un individu qui arrache un extincteur des mains d’une des Femen. Est-il donc inquiet ou pas ? Et s’il ne l’est pas, pourquoi ?
  • Troisièmement, un individu de taille importante arrive. Comme l’homme au brassard il porte des gants, proches visuellement des gants que portent les policiers. Il arrive avec beaucoup d’assurance et demande au porteur de vêtements de s’écarter. Il semble être en totale maîtrise de la situation, un peu comme un policier sur un lieu de crime… A noter que vestimentairement, il semble affecter un look un peu skinhead, mais sans que ça soit vraiment réussit. A noter également qu’un autre individu porte également le même blouson que lui, dans d’autres vidéos ou en arrière plan.
  • Quatrièmement, un individu frappe Caroline Fourest au sol… Il a un style qui tranche significativement avec le reste des personnes présentes. Il a un haut de survêtement Adidas dans un style plutôt jeune de banlieue que caricature de catho intégriste… Il a des baskets… Son style, fondamentalement en décalage interroge quand à la raison réelle de sa présence… A noter qu’on le voit dans deux autres photos, une au cœur de l’action ou il ne semble pas se battre… Et une autre ou il court, a priori en direction des Femen et/ou de Fourest. Il est a droite sur la photo de l’homme au brassard… Sans son brassard.
  • Cinquièmement, le tabassage de Fourest semble aller quand même très vite. A moins qu’une partie n’ait pas été filmée. Visuellement ce tabassage semble désagréable mais pas non plus d’une violence inouïe. La posture de Fourest lorsqu’elle se met à courir ne semble pas non plus révéler de traumatismes importants. C’est peut être la peur et l’adrénaline cependant.
  • Sixièmement, à la fin de la vidéo, l’homme au brassard apparaît à nouveau, sur la gauche et semble se diriger vers Fourest… A nouveau ? Est-ce qu’il va l’attaquer une nouvelle fois ou bien reste-t-il proche d’elle car son rôle serait avec les autres flics en civils de protéger son repli vers les gendarmes mobiles au bout de la rue ?
  • Je suis peut être parano… Mais je me demande si tout cela n’est pas une mise en scène… A ma connaissance aucun journaliste ou photographe n’a porté plainte, Fourest est la seule… Est-ce que son tabassage était réel ?
  • Vous me direz… C’est fou ? Ben oui c’est peut être fou et tout simplement faux mais j’ajouterai deux choses…
  • La première c’est que si on regarde bien et les vidéos et les photos sur la fuite des Femen et de Fourest, il en ressort deux choses : il y a quelques supers excités, qui semblent vraiment mû par la colère… J’en compte trois. C’est le cas du gars du milieu sur la photo de l’homme au brassard sans son brassard… Et puis il y a l’homme au brassard, avec son style milouf [militaire] sans les Rangers… Dont le visage est caché. Il fait faussement excité. Marrant d’ailleurs qu’il affecte un style bien milouf avec son cuir et son sac a dos mais avec des petites baskets, pas des rangers…  Il y a l’homme Adidas avec a peu près la même casquette que l’homme au brassard et une capuche. Et derrière, il y a des cathos, avec un bon look classique, et deux individus dont le visage est caché et qui n’ont pas un style catho classique. Ils pourraient faire flics en civils… Je me demande donc s’il n’y a pas deux groupes… Quelques excités sortis des rangs de la manif, et des flics en civils
  • La deuxième chose est qu’un faux passage a tabac s’est déjà vu en marge d’une manifestation … J’en réfère à Bertrand de Quatrebarbes qui explique s’être fait attaquer par derrière par un « casseur » ninja … Tiens une attaque par derrière en tombant sur quelqu’un … Mais que l’individu ne lui aurait en définitive fait que peu de mal … Dans un deuxième temps, Bertrand aurait été jeté à terre et roué de coup de pieds… Mais, et ce sont ses dires, les coups n’étaient pas vraiment portés, un peu comme au cinéma… Tout cela était en octobre 2010 lors des manifs sur les retraites. A cette époque et Jean-Luc Melenchon et certains syndicats s’étaient émus de voir des gens jeter des pierres et juste après arborer un brassard orange. Il y a des photos et des vidéos sur le net.
  • Je trouve tout cela étrange…
  • Si on ajoute a cela le fait que la presse a été unanime dans sa condamnation … Et sa reprise de la version officielle, celle de Fourest … Et si on ajoute encore que la presse fait silence radio total sur le fait qu’Eloise Bouton pourrait être une Escort Girl … Et si on ajoute encore le fait que les Femen ne sont pas mises en garde a vue … Alors même qu’on les reconnaît quand même bien mieux que leurs agresseurs … Et si on prend en compte la dépêche de l’AFP qui dit que les agresseurs ont été confondus par les vidéos et par les relevés d’identité faite par la police le 18 après les agressions… (Trop fort la police, on les voit pas du tout pendant la castagne, mais en direct live ils récupèrent les vidéos, les analysent… Et ils en profitent pour faire des relevés d’identités toujours en direct live… Sur le moment… En retrouvant les gens concernés dans la foule…) Je trouve que ça sent le coup monté pour décrédibiliser la manif et faciliter le passage de la loi. »


Source de l'article : http://www.christianophobie.fr/breves/le-mystere-du-brassard-orange-quelques-complements

-------------------------------------

- "Agressions" contre les Femen : Qui était ce jour là autorisé à porter un brassard orange ?

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 13:54

Juifs, musulmans et chrétiens s'opposent au projet de loi de dénaturation du mariage. Ils étaient invités hier à la commision des lois de l'Assemblée afin de "débattre". La gauche pourra ainsi toujours dire qu'il y a eu un "débat" et la droite, du fait de sa division suite à l'élection contestée de Jean-François Copé à la présidence de l'UMP, arguer de son impuissance... Comme tout cela tombe pile poil. Quoiqu'il en soit la droite sera à jamais discréditée d'avoir été aux abonnés absents pendant que la gauche faisait passer son "mariage gay". La démocratie totalitaire et l'hypocrisie maçonnique dans toute sa splendeur !

 

Une parodie de débat.

 

En réalité, et en fait de "débat", d'"écoute" et de dialogue, il n'y a eu qu'une parodie de débat, un procès à charge contre l'Eglise : Lire sur le Salon Beige le compte-rendu de l'abbé Cariot qui analyse l'"audition" : "quand l'Assemblée se fait prétoire et les députés procureurs".

 

Le Figaro a publié un article sur ce sujet "Mariage gay : les religions entendues à la sauvette":  

 

"Quatre minutes par religieux pour répondre aux objections..."

 

Chacun des religieux disposait de dix minutes pour s'exprimer. Dans l'heure qui restait, le rapporteur de la loi, Erwann Binet (SRC-groupe socialiste républicain et citoyen), a lancé des questions et donné la parole aux douze parlementaires présents (lui compris: neuf SRC, un RRDP (radicaux de gauche), un écologiste, deux UMP, Xavier Breton et Éric Woerth). Cinq se sont exprimés longuement, essentiellement sur la notion d'égalité et de non-discrimination pour les homosexuels. Il restera donc moins de quatre minutes par religieux pour répondre aux objections...

 

Ce qui a irrité le pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France, qui a appelé alors ses interlocuteurs politiques à un «débat sérieux»: «vous posez une masse de questions: avoir trois minutes pour répondre, c'est frustrant», lança-t-il. Et de critiquer la forme de cette réunion: «nous voyons ici à quoi mène un dialogue fait dans l'urgence. Il faut maintenant nous dépêcher de débattre!» Et conclut: «Trop pressé d'aller à la solution, on risque de ne pas écouter l'autre.»

 

Le plus virulent des députés de gauche, Alain Touret (RRDP) a lancé : «Globalement vous êtes des lobbys», attaquant directement l'Église catholique : «Vous appuyez votre pouvoir sur l'institution du mariage (…) mais à part quelques exceptions vous vous êtes pratiquement trompés à chaque fois (…). La fracture entre vous autres et l'opinion est totale.»

 

Curieusement toutefois, et comme la plupart de ses collègues, il a insisté et a conclu son propos sur la nécessité de tenir le débat à l'Assemblée et surtout pas dans la rue. Comme si la majorité avait peur d'une forte mobilisation pour la manifestation nationale du 13 janvier prochain: «Vous lancez vos troupes, vos évêques, jeta-t-il à un cardinal Vingt-Trois impassible, vos catholiques s'il en reste» mais «restez plutôt sur le plan philosophique» et«laissez aux élus la responsabilité de décider!»

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/11/29/01016-20121129ARTFIG00731-mariage-gay-les-religions-entendues-a-la-sauvette.php

 

 

Le cardinal André Vingt-Trois a quant à lui répondu sur le fond, sans répondre aux attaques hors-sujet des députés de gauche :

  • "une nouvelle définition du mariage changerait pour tous la fonction sociale de cette institution (du mariage, Ndlr.) en la transformant en reconnaissance de situations particulières et de sentiments personnels. Ce changement serait directement perceptible par chacun dans les modalités d'établissemnts de l'état civils: déclarations, établissements de papiers, dénominations des parents, établissement et authentification de la filiation, etc. ... La loi doit-elle s'engager dans la gestion des orientations et des sentiments particuliers, surtout pour une faible minorité ?"

 

"L'intérêt supérieur de l'enfant".

 

  • "on est frappé ici de l'absence de référence aux conséquences prévisibles pour les enfants. Comme si le projet ne consistait qu'à satisfaire les attentes des adultes, auxquels par ailleurs il semble reconnaître un droit à l'enfant. L'absence complète de référence aux droits de l'enfant, en particulier celui de connaître ses origines réelles et d'être élevé par ses parents, l'effacement complet de la référence biologique et symbolique au profit de la référence sociale déstabilise les instruments d'identification de la filiation."

 

Droits des femmes.

 

  • "une autre 'discrimination' surgira inévitablement. L'intention exprimée d'un certain nombre d'élus et d'association d'obtenir l'accès à la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aboutirait un jour ou l'autre, puisque l'on se situe dans la logique d'un droit à l'enfant, la PMA serait nécessairement discriminatoire puisqu'elle ne serait accessible qu'aux femmes et non aux hommes. A moins que le législateur ne revienne sur l'indisponibilité du corps humain et ne s'engage dans la gestation pour autrui, avec ses dérives déjà connues ailleurs, de marchandisation et d'aliénation des femmes. Il ne suffit pas de repousser cette question à un autre projet de loi pour y répondre".

 

Ci-dessous video de l'audition du cardinal André Vingt-Trois, Président de la Conférence des évêques de France : 

 

-------------------------------------------

 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 17:01

A propos des "agressions" qu'auraient subi les Femen de la part des manifestants pour la défense du mariage naturel dimanche 18 novembre, l'observatoire de la Christianophobie pose une question : "qui était, ce jour là, autorisé à porter un brassard orange ?" Et le Salon Beige de poser la question : "La police est-elle complice des Femen ?"

 

Une bien étrange affaire... en tous les cas qui confirme tous nos doutes quant à la version officielle aussitôt diffusée dans les media alignés dans la soirée du 18 novembre.

 


D’abord une courte vidéo connue, mais qui montre la confusion initiale et les efforts du service d’ordre de Civitas – portant des gilets jaune fluo et donc bien indentifiable – pour repousser ces furies mais aussi ceux qui voulaient leur faire un mauvais sort et tenter de protéger les premières des seconds…

 

 

 

http://www.christianophobie.fr/wp-content/uploads/2012/11/Coup-de-pied-initial.jpgUn homme, tout de noir vêtu, portant une cagoule, une casquette et une capuche qui la couvre, s’apprête à donner un coup de son pied droit à une Femen qui vient d’être séparée de la manifestation. Observez bien la tenue du personnage, le dessin de sa basket (de la marque Adidas) et la personne – sans doute de l’organisation de Civitas – qui tente de le repousser tout en protégeant la Femen

 

L’image sui suit est une capture d’écran de la vidéo ci-dessus. Elle a été prise sous un autre angle mais, à quelques secondes près, au même moment. Vous “reconnaîtrez” le personnage à la basket et observerez, sur la manche gauche de son blouson en haut un autocollant et sur l’avant-bras un brassard orange.


 

Troisième image, prise un peu plus tard, par un photographe de Paris Match et que l’hebdomadaire légende ainsi : « Des manifestants anti-mariage homosexuel pourchassent les féministes de Femen.Photo Etienne Laurent/EPA/MaxPPP ». Vous reconnaîtrez, à gauche du cliché, le personnage déjà vu sur les deux précédentes photos et qui se lance dans la chasse aux Femen. L’autocollant deviné sur la capture d’écran est plus visible, mais, la chose ne saurait vous échapper, le brassard orange a disparu…

 


... [Q]ui était, ce jour là, autorisé à porter un brassard orange ?

 

Source et suite : http://www.christianophobie.fr/document/civitas-femen-et-le-mystere-du-brassard-orange-retour-sur-images

--------------------------------

- Quelques éléments d’analyse complémentaires par rapport a l’homme au brassard (Observatoire de la Christianophobie, 1er décembre 2012)

- Incidents à la manifestation de Civitas : les médias russes et français n’ont pas les mêmes images

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 17:47

 

L’agence d´adoption « Catholic Care » (littéralement : « soin catholique »), basée à Leeds dans le Nord de l’Angleterre, a été contrainte par la justice britannique le 2 novembre 2012 d’ouvrir ses services aux couples homosexuels. Selon l’édition en ligne datée du 2 novembre dernier de l’hebdomadaire Catholic Herald, l’association tentait depuis cinq ans de faire reconnaître judiciairement son droit de refuser de placer des enfants chez des couples homosexuels. Elle a vu son dernier appel rejeté en vertu de la loi d’égalité qui interdit toute discrimination envers les couples homosexuels désireux d´adopter. L’instance judiciaire a indiqué que « Catholic Care » n’avait pas réussi à trouver des « raisons graves et convaincantes » pour expliquer son refus et que, au contraire, elle blesse la dignité des couples homosexuels « dont les capacités à être parents sont indiscutables » et viole ainsi l’article 14 de la Convention européenne des droits de l´homme qui interdit la discrimination sur la base de l’orientation sexuelle.

Le tribunal de Leeds a refusé d´entendre l´argument selon lequel les homosexuels candidats à l´adoption pouvaient s´adresser ailleurs. L´ancien évêque de Leeds, Mgr Arthur Roche (sur la photo), avait affirmé durant la procédure que la loi devait respecter l´avis de l´Eglise en la matière « de la même manière qu´elle ne lui impose pas de célébrer des unions de même sexe ». La cour a répondu que la « cérémonie religieuse est d´ordre privé », alors que la procédure d´adoption est « un service public partiellement subventionné par l´Etat, qui a donc un droit de regard sur cette activité ».

L’association a souligné que cette décision allait la conduire à renoncer à son activité, faute de renouvellement des dons qui lui permettent d´exercer son activité, dès lors qu´elle ne respecte pas les exigences de sa propre doctrine.  (Sources : apic/Catholic Herald DICI n°265 du 23/11/12)

 

Source : http://www.dici.org/actualites/royaume-uni-une-agence-d%C2%B4adoption-catholique-doit-accepter-les-couples-homosexuels/

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 11:27

http://www.riposte-catholique.fr/medias/2012/11/c7-300x199.jpgL’affaire Castellucci resurgit à Poitiers, où des représentations en cours se sont vues amputées, par décision préfectorale, de la scène au cours de laquelle des enfants lancent des boules de merde sur le visage du Christ.

 

C’est « une forme de prière » selon Castellucci (et le lancer de tomates, une forme d’applaudissements…).

 

Mais Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers et président de l’Observatoire Foi et Culture de la conférence des évêques de France, qui a assisté à la pièce mardi soir (20 novembre, Ndlr.) regrette cette scène :

 

« il n’y a aucun blasphème, aucune volonté de nuire à l’image du Christ et aux chrétiens dans cette pièce ; je n’y ai vu aucune manière de blesser. »

 

Si dimanche matin, au cours de la messe, Mgr Wintzer reçoit des boules de merde à la figure, qu’il se rassure : ceux qui les lui auront lancé n’ont en aucune façon l’intention de le blesser.

 

 

Source : http://www.riposte-catholique.fr/riposte-catholique-blog/breves/balancer-de-la-merde-cest-gentil#.ULM_52eE_YU

-------------------------------------------

- Le cardinal André Vingt-Trois ne sait pas si la "pièce de théâtre" "Sur le concept du visage du Fils de Dieu" est "blasphématoire"

- « Sur le concept du visage du fils de Dieu » : la scène des enfants interdite par la Préfecture de la Vienne

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 17:22

 Lors du coup monté du 18 novembre, Caroline Fourest a expliqué défendre un mode de "protestation pacifique et drôle" en utilisant des femmes seins à l'air (pas vraiment féministe comme attitude...), portant sur elles des slogans injuriant la foi catholique ("Occupe-toi de ton c."; "Fuck Church", etc.) 

 

Les activistes "Femen" et les militants LGBT sont-ils réellement pacifiques et drôles ? A vous d'en juger, photos à l'appui.

 

Une nouvelle affiche contre les catholiques placardée dans Paris, mentionne : "Préparons les planches et les clous !".

 

http://lesalonbeige.blogs.com/.a/6a00d83451619c69e2017d3e048921970c-800wi

Source: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2012/11/violence-haineuse-lgbt.html

 

 

Lors de la "Manif pour tous" du samedi 17 novembre, une photo publiée par LeMonde.fr, montre des pancartes haineuses brandies par des contre-manifestants toulousains. L’une (près du mégaphone orange) appelle ouvertement et tranquillement au meurtre : « Un-e hétéro = une balle, une famille = une rafale ».

 

http://www.ndf.fr/files/2012/11/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2012-11-19-%C3%A0-15.14.35.png

  Source: http://www.ndf.fr/nos-breves/19-11-2012/la-photo-du-jour-un-e-hetero-une-balle-une-famille-une-rafale#.UKz3zWeE_YU

 

Qui appelle à la haine en raison de la religion ("Préparons les planches et les clous !") ou de l'orientation sexuelle (« Un-e hétéro = une balle, une famille = une rafale ») ?

 

A quand la dissolution des LGBT et autres Femen ?

 

"Pour bien comprendre la portée des slogans très injurieux envers les croyances des manifestants,
le site 911NWO.info évoque le "deux poids deux mesures" réservé aux catholiques :

 

"Il suffirait d’imaginer une manifestation par exemple de juifs sionistes (par exemple), qui se retrouveraient soudainement bousculés par une horde de furies en petite culotte, seins à l’air et portant kippa, avec des slogans anti-juifs du style « I Fuck your God », « je crache sur votre religion », « à bas les synagogues » « ou « à bas le Vatican Israël » et autres « occupez-vous de vos fesses » entre autres insultes, aspergeant les manifestants (y compris des poussettes) non pas de « saint sperme » mais de « sperm casher » par exemple,  pour comprendre que ces manifestants-là seraient immédiatement arrêtés par la police, jugez et lourdement condamnés pour incitation à la haine et antisémitisme !"

 

C'est exactement ça.

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 22:57

Le cimetière de Moustey (Landes) a été profané. La mairie parle d'une "douzaine de tombes" "vandalisées".

 

Nadine Jossiez, maire de Moustey, a indiqué à l'AFP que les dégradations avaient été commises la semaine dernière dans la nuit de 28 septembre, et qu'elles avaient été constatées dans l'après-midi par des visiteurs. Une douzaine "de très vieilles stèles" ont été renversées et le mur d'enceinte a également été détérioré, a-t-elle indiqué.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/04/97001-20121004FILWWW00481-landes-douzaine-de-tombes-vandalisees.php

 

Le ministre à la kippa ne s'est pas déplacé.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 22:59

"Sur le concept du visage du Fils de Dieu" à Poitiers. Une "pièce de théâtre", de Romeo Castelluci, consistant à jeter des excréments sur le visage du Christ. Ou l'"art" qui justifie tous les blasphèmes :

sur le concept du visage du fils de dieu,christianophobie,théâtre,subventions

Ils remettent le couvert. Programmation le 20 et 21 novembre prochain.


Source: http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/archive/2012/09/30/sur-le-concept-du-visage-du-fils-de-dieu-a-poitiers.html

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 22:58

http://s.tf1.fr/mmdia/i/90/0/jerusalem-2479900_1713.jpg?v=2Un graffiti en hébreu insultant Jésus a été inscrit aujourd'hui sur la porte d'entrée d'un monastère franciscain du Mont Sion à Jérusalem.

Les inscriptions "Jésus, fils de p..." et "Le prix à payer" ont été taguées à la peinture bleue sur la grille d'entrée du couvent Saint-François, tout près du Cénacle, haut lieu du christianisme dans la Ville sainte, où selon les Evangiles a eu lieu le dernier repas du Christ avec ses disciples.

Le graffiti avait été effacé en milieu de matinée, a constaté un photographe de l'AFP. La police a confirmé l'incident. "Une église sur le Mont Sion a été visée, avec des graffitis antichrétien et +Le prix à payer+. Nous avons ouvert une enquête. C'est arrivé pendant les premières heures de la matinée", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police israélienne Micky Rosenfeld.
 
Dans un communiqué, les évêques catholiques de Terre sainte ont fait part de leur "profonde consternation face à de tels agissements". Les évêques expriment "une nouvelle fois encore, leur inquiétude sur l'éducation donnée aux jeunes dans certaines écoles (israéliennes) où le mépris et l'intolérance sont enseignés" et appellent à un changement du système éducatif "sinon les mêmes causes produiront les mêmes effets". "Cette attaque fait partie de plusieurs actes d'intolérance en Israël et dans le monde qui sont insupportables", affirme le communiqué.

 
En septembre, des extrémistes israéliens religieux présumés avaient incendié une porte du monastère catholique de Latroun en Israël et inscrit des graffitis antichrétiens sur les murs, provoquant des protestations générales. ... Des ultras de la colonisation israélienne mènent depuis des années une politique dite du "prix à payer", consistant à se venger sur des villageois palestiniens, des lieux de culte musulmans et chrétiens, des décisions gouvernementales qu'ils jugent hostiles à leurs intérêts.
  
Le 20 février, des graffitis avaient été découverts sur les murs d'une église baptiste à Jérusalem-Ouest. Treize jours auparavant, des inconnus avaient inscrit "Mort aux chrétiens" et "Le prix à payer" sur un mur d'enceinte du monastère de la Croix à Jérusalem-Ouest, la partie juive de la Ville sainte.

 

Source: http://lci.tf1.fr/monde/moyen-orient/graffiti-insultant-jesus-sur-un-monastere-a-jerusalem-7565200.html

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 14:08

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/0c/Allegory_of_Spanish_State.jpg/200px-Allegory_of_Spanish_State.jpgL'Union Internationale des Lettrés Musulmans (IUMS): le pape doit s'excuser auprès des musulmans pour la Reconquista.

 

Le 13 septembre 2012, la veille de la visite du pape au Liban, l'International Union of Muslim Scholars (IUMS), conduite par sheik Yousuf Al-Qaradhawi, a publié un communiqué l'attaquant. L'IUMS appelle le pape à s'excuser des faits de meurtres commis par les Croisés en Espagne.

 

"Le pape doit s'excuser comme il s'est excusé auprès des Juifs" (sic)... Source: http://www.memri.org/report/en/0/0/0/0/0/0/6703.htm via http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=646283

 

Rappelons qu'en Espagne, fin VIIe siècle, les Arabes étaient les envahisseurs et que les Espagnols n'ont fait que chasser les envahisseurs ! Excusez-vous de nous être défendu sur notre propre sol !

 

Si le pape devait s'excuser pour la Reconquista, dans ce cas-là on pourrait demander aussi aux musulmans de s'excuser pour des siècles de nettoyage ethnique en terres chrétiennes (ou pas) et jusqu'à aujourd'hui où des Chrétiens sont chassés d'Irak, d'Inde, du Pakistan, et d'ailleurs..., et où en France, en 2012, des messes sont interrompues par des "jeunes"...

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 17:48

Info d'un lecteur sur l'Observatoire de la christianophobie : Une Messe interrompue par des “jeunes” à Dijon.

« Hier soir, 29 septembre, l’église Élisabeth de la Trinité à Dijon a été l’objet de la part de jeunes (de 8 à 12 ans) de lancers de marrons et  de pierres contre le patio et les vitres. La Messe anticipée de 18 h été perturbé par l’intrusion dans le patio de ces jeunes manifestement d’origine maghrébine. Le Père Jérôme Richon, curé de la paroisse, a du interrompre la Messe pour dépêcher deux personnes afin de faire cesser ces attaques. Au moment de la communion les attaques ont repris de plus belle et, après qu’un caillou soit venu s’écraser violemment contre une grande vitre (heureusement solide), je me suis déplacé, proprio motu, pour aller mettre en fuite, la bande de gamins. Je suis resté quelques minutes sur le seuil de l’église, et c’est comme cela que j’ai pu identifier la petite “racaille” locale, qui de loin m’insultait copieusement. Cette église a été édifiée dans le quartier de Fontaine d’Ouche, “réputé” pour ce communautarisme étranger. Là où l’église est implantée, elle est à l’écart de toute surveillance possible par des riverains. J’espère ne pas avoir à vous apprendre, un jour, que l’église Élisabeth de la Trinité aura été profanée voire incendiée. Le Père Richon devait, selon ses propos, aller dénoncer ces faits à la Police. »

Source : observatoire de la Christianophobie

Le ministre en kippa, Manuel Valls s'est-il déplacé ?

 

via http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=646228

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 17:05

 

Attaque d'un supermarché casher à Sarcelles contre profanation du cimetière catholique de Goussainville : deux poids deux mesures

 

Le 19 septembre, un supermarché casher a été attaqué à Sarcelles faisant un blessé très léger selon la police et des dégâts presques inexistants. Le président du Crif s'est saisi de l'affaire, tous les medias ont relayé l'information. Il n'en fallait pas plus pour que le soir même le ministre de l'Intérieur Manuel Valls se rende sur place, des renforts de police soient envoyés, que la classe politique crie son horreur et que le péfet du Val d'Osie déclare solennellement que "la république est là pour défendre les cultes."

 

La semaine auparavant, le site internet de FR3 Ile-de-France publiait le 13 septembre une information sur la profanation du cimetière de Goussainville (Val d’Oise). Le titre de cette information classée dans le rubrique « Faits divers »…, indiquait : « 21 tombes vandalisées dans le cimetière catholique de Goussainville ».RAS...

 

Faut-il être juif dans ce pays pour être protégé et respecté ?

 

Source: http://faj.hautetfort.com/archive/2012/09/21/attaque-d-un-supermarche-a-sarcelles-faut-il-etre-juif.html

-----------------------------------


Les images du cimetière catholique profané à Goussainville :

 

 

via http://faj.hautetfort.com/archive/2012/09/26/les-images-du-cimetiere-catholique-profane-a-goussainville.html

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 22:57

Jérusalem des extrémistes juifs vandalisent le couvent des trappistes de Latroun

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 22:57

Video de la "Femen" tronçonnant la croix catholique en Ukraine.

 

"Femen" est une organisation "féministe"ukrainienne (à ne pas confondre avec "Voina", son pendant "artistique" russe, mouvement auquel se rattache les "Pussy Riot"), créée en 2008 par Anna Hutsol (qui s'exprime dans la video ci-dessus) "pour défendre la démocratie"... Anna Hutsol dit avoir été influencée par La Femme et le socialisme (1883), de l'« agitateur » socialiste allemand August Bebel

 

 

- "Pussy Riot" : La Douma élabore un texte condamnant les profanations de lieux de culte et atteintes aux sentiments religieux par une peine de trois ans de prison

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 09:37

Après l'été anticatho avec la série "Inquisitio", voici l'automne anticatholique avec "Ainsi soient-ils". Décidément ils ne s'arrêtent pas !

 

http://fr.novopress.info/wp-content/uploads/2012/09/AINSI-2.jpg

"Une affiche présente un peu partout dans les villes de l’Hexagone ... annonce, "Ainsi soient-ils", un téléfilm diffusé prochainement sur Arte. On peut y voir un prêtre portant un missel avec une liasse de billets. Traduction : l’Eglise est riche et corrompue. On imagine le scandale d’une telle image avec des billets de banque dépassant d’un coran dans les mains d’un imam… (ou dans les mains d'un rabbin... Ndlr.)

 

 

Cette dérision dirigée contre les chrétiens sonne faux quand on sait qu’un prêtre et un évêque gagnent en moyenne 920 euros par mois. Du 11 octobre au 1er novembre, Arte diffusera cette série mettant en scène cinq jeunes candidats à la prêtrise au séminaire des Capucins à Paris, peuplée parfois de nonnettes pimpantes. La chaîne franco-allemande promet une « immersion inédite dans les couloirs de l’Eglise »" Source: http://fr.novopress.info/120404/nouvelles-caricatures-anticatholiques-avec-ainsi-soient-ils/

 

 

http://www.docnews.fr/data/classes/actualite/actu_14311_vignette_bandeaufiche.jpgAdd. 18:30. Les affiches du film ne sont pas anodines. De loin, elles semblent respectueuses, mais si on les observe d'un peu plus près, dans l'une on voit des billets entre les pages de la sainte Bible ou du Bréviaire, dans l'autre, on voit des tatouages sur les mains du prêtre. Et comme tatouage sur la main droite, un oeil illuminati. Comme par hasard, une fois encore, ils associent l'Eglise aux illuminatis. Le but étant toujours le même : la décrédibiliser, l'affaiblir en lui prêtant les intentions et les manigances de ses ennemis.

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 09:32

http://m.ruvr.ru/data/2012/09/05/1285699666/4h_50490758.jpgEn Syrie, des "insurgés" "syriens" (en réalité libyens, libanais - mercenaires sunnites de Saad Hariri -, qataris, saoudiens, des Al (CIA)Qaeda, afghans, des français, des turcs , etc., ndlr.) tuent 5 chrétiens et prennent en otages 17 autres. A George Bush et Tony Blair qui devraient être jugés à La Haye pour la guerre en Irak, basée sur "un mensonge" (prix Nobel de la paix Desmond Tutu), il faudrait donc ajouter Fabius et Hollande qui sont en train de nous concocter leurs futurs massacres en Syrie au profit de l'A.S.L, Armée "Syrienne" Libre, au nom d'un emploi hypothétique  d'"armes chimiques", exactement comme pour légitimer la guerre contre l'Irak en 2002-2003 avec les "armes de destruction massive" (ADM).

 

Des extrémistes islamistes combattant dans les rangs de l'opposition ont attaqué le village chrétien de Ghassaniyeh non loin de Homs, au Nord de Damas. D'après les médias syriens, ils ont tué cinq habitants du village ayant pris en otages 17 autres.

D'après les militaires (syriens, ndlr.), il s'agit d'islamistes faisant partie des détachements rebelles qui quittent Homs sous les coups des unités d'élite de l'armée syrienne.

Selon l'agence Surya al-Ain, les troupes gouvernementales ont libéré 80 % environ de la ville. Des foyers de résistance se maintiennent dans la vieille ville et dans les banlieues. Source: http://french.ruvr.ru/2012_09_05/Syrie-opposition-extremisme-victimes/

-------------------------------------

Merci à Truth

---------------

- Irak : Bush et Blair devraient être jugés à La Haye (prix Nobel de la paix Desmond Tutu)

- La vérité sur le nombre de morts en Syrie et le mensonge de nos médias

- Syrie: "une intervention massive" (Israël)

- Le Vatican estime que le gouvernement syrien n'a rien à voir avec les massacres

- L'emploi d'armes chimiques serait une cause d'intervention en Syrie (Hollande)

- Syrie: « Les rebelles se servent des catholiques comme boucliers humains » (Patriarche Gregoire III Laham)

- Syrie : l’intervention militaire occidentale à la conquête du gaz ?

Partager cet article
Repost0
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 23:34

Les journalistes se limitent à les présenter comme des opposantes au président Vladimir Poutine et à montrer les images de jeunes femmes encagoulées envahissant le 21 février dernier la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou pour y parodier des prières. A ce sujet, il convient déjà de préciser que les paroles qu'elles ont chantées ce jour-là n'étaient pas que politiques, loin s'en faut, mais clairement blasphématoires, insultantes pour le Christ et la Sainte Vierge. Rien de surprenant quand on cherche à en savoir plus sur ces jeunes femmes. En fait, les Pussy Riot sont un groupe musical étroitement lié au mouvement anarchiste VOINA (qui signifie "la guerre" en russe). Outre les violences commises à l'encontre des forces de police russes (la nuit venue, leur spécialité est de renverser les voitures de police), ce mouvement organise régulièrement des actions antichrétiennes ainsi que de la débauche sexuelle.


Organisation de débauche sexuelle

 

http://m.ruvr.ru/data/2012/08/19/1284484613/4RIAN_01201313.LR.ru.jpgNadezhda Tolokonnikova, l'une des trois jeunes femmes aujourd'hui mondialement médiatisées participa précédemment et alors qu'elle était enceinte à une orgie sexuelle que le mouvement anarchiste VOINA avait organisé illégalement dans un musée moscovite. Dans une vidéo de leur mouvement, une autre femme est filmée dans un supermarché russe occupée à pratiquer des jeux sexuels avec de la nourriture pendant que des militants anarchistes déploient un slogan. Nadezhda Tolokonnikova, bien que mariée et jeune maman, soutient par ailleurs activement les revendications LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres).

 

 

Antichristianisme

L'un des mentors de ce groupe anarchiste VOINA s'est fait filmer alors qu'il saccage des icônes à coups de hache.

Et depuis la condamnation des Pussy Riot, leurs sympathisants multiplient les provocations antichrétiennes. En Autriche, ils ont perturbé un office à la cathédrale Saint-Etienne à Vienne. Même chose en Allemagne, où une messe a été perturbée à la cathédrale de Cologne (dimanche 19 août. Ndlr. Les profanateurs y font face à une peine pour la violation de la loi sur un rassemblement illégal et une action empêchant une cérémonie religieuse) En Ukraine, parmi un commando de sympathisantes des Pussy Riot, une femme à la poitrine dénuée a utilisé une tronçonneuse pour abattre un crucifix géant érigé à la mémoire des victimes du stalinisme.

 

Analyse des médias

Osons quelques comparaisons.

http://m.ruvr.ru/data/2012/08/18/1284374752/4h_50487126.jpgLes mêmes médias qui ont hurlé au scandale lorsqu'un coup de marteau a été porté sur le plexiglas protégeant la photographie intitulée Piss Christ exposée à Avignon, ne voient aucune utilité à souligner que le mouvement VOINA auquel se rattachent les Pussy Riot encourage à vandaliser les icônes à coups de hache. Pas un journaliste français ne s'offusque que des sympathisantes des Pussy Riot passent une Croix à la tronçonneuse (Cette croix avec le crucifix catholique a été installée en 2004 lors de la « révolution orange » par les uniates de Transcarpathie en mémoire des victimes—les personnes torturées et assassinées en 1920-1930 par la Tchéka-NKVD. Ndlr.)

Les mêmes médias qui ont décrit avec beaucoup de dramatisation et de désapprobation la façon dont des catholiques interrompaient la représentation du spectacle Sur le concept du visage du fils de Dieu en raison de son contenu blasphématoire ne trouvent rien à redire au fait que les Pussy Riot et leurs sympathisants interrompent des offices religieux dans différents pays.

Pour ces médias, il semble bien que seule compte la "liberté" de blasphémer. (1)

 

 Rappelons que le dossier pénal des membres du groupe Pussy Riot est examiné en Russie selon l’article « le hooliganisme » (et d'incitation à la haine religieuse, Ndlr.) supposant la réclusion jusqu’à sept ans. Plusieurs jeunes filles en masques ont engagé le 21 février 2012 à la cathédrale du Sauveur une « performance anti-Poutine » (2) en chantant une "prière punk", blasphématoire (avec des paroles telles que "Sainte Marie mère de Dieu, deviens féministe" ou encore "merde, merde, merde du Seigneur",ndlr), devant l'autel de la cathédrale, haut lieu du culte orthodoxe situé dans le centre de la capitale russe. Le "concert" a été filmé et la vidéo a obtenu un grand nombre de visionnages sur Internet.

 

Le juge russe les a reconnues le 17 août coupables d'incitation à la haine religieuse et les a condamnées à deux ans d’emprisonnement. (3) 


   http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/72/Christ_saviour_explosion.jpg/250px-Christ_saviour_explosion.jpgLes Pussy Riot ont dit protester contre la dictature de Poutine et se sont mises sous les mânes de Staline pour justifer leurs actes profanatoires... Staline dynamita l'église du Saint-Sauveur de Moscou en 1931, pour la remplacer par un Palais des Soviets...

 

Pourtant, dire de Poutine que ses méthodes sont dignes de l'ère stalinienne est une absurdité sans nom : "car si nous étions toujours à l’époque des défunts Beria, Souslov ou Staline, comme l'explique un article plutôt gentil vis-à-vis des Pussy Riot, publié sur La Voix de la Russie, je peux vous assurer que le Monde pourrait se rappeler vraiment ce qu’est une dictature : une balle de Nagan dans la nuque dans un obscur camp de rééducation… voilà comment les purges staliniennes auraient traité le cas. Personne ne peut ignorer non plus que les autorités russes ont accepté qu’un grand journal britannique fasse d’elles une interview dans leur prison. Elles sont partout dans les médias russes, encore ce matin dans le quotidien gratuit de Métro. Une dictature accepterait-elle qu’elles soient ainsi affichées aux yeux de tous ?" (4)

 

Autre question, un pays dont le président Vladimir Poutine a déclaré que les Pussy Riot ne devaient pas être jugées trop sévèrement, peut-il être assimilé à une dictature ? « Je ne voudrais pas le commenter, dit Poutine, mais si ces jeunes femmes avaient profané un lieu saint à Israël, par exemple, elles n’auraient pas pu quitter le pays parce qu’on sait qu’il y a des gars assez costauds à Israël. Si elles avaient profané un lieu saint musulman au Caucase, nous n’aurions même pas eu le temps de leur donner la sécurité , a fort justement résumé Vladimir Poutine. (5)

 

 

Dernière question : en France, n'existe-t-il pas un article du code pénal interdisant "l'incitation à la haine ou à la violence ... à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée?" (loi de 1992 « relative à la réforme du Code pénal », loi en vigueur depuis 1994, qui a élevé la peine d'emprisonnement encourue à un an, remplaçant « punis d'un emprisonnement d'un mois à un an » etc. par « d'un emprisonnement d'un an »).

 

http://fr.rian.ru/images/19571/68/195716804.jpgLes hooligans en église encourent aussi des peines de prison en Occident.

Les législations de pays occidentaux, notamment de l'Autriche et de l'Allemagne, prévoient aussi des peines de prisons pour des actes de hooliganisme dans les lieux du culte, a rappelé à RIA Novosti Alexandre Loukachevitch, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

"Selon le Code pénal allemand, les délits perpétrés contre la religion et la croyance (les articles 166 et 167), notamment des actes de hooliganisme dans les lieux de prière, sont passibles d'emprisonnement jusqu'à trois ans ou d'une amende. L'article 189 du Code pénal autrichien prévoit pour les mêmes délits blessant les sentiments religieux des peines de prison de six mois ou une amende équivalente au salaire de 360 jours", a indiqué le diplomate. (6)

 

Lors d'une interview à la radio russe Radonej, le 31 juillet 2012, l'archiprêtre Alexandre Chargounov a parlé de satanisme pour qualifier  la "prière punk" blasphématoire improvisée par le groupe Pussy Riot en la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou du 21 février, un satanisme qui constitue "un terrible présage pour l'ensemble de la société russe".

"Que personne ne se fasse d'illusions à ce sujet en Russie, en Europe ou au delà de l'océan. Nous appelons tous, orthodoxes, catholiques, protestants, musulmans, bouddhistes, croyants, athées, à s'unir contre cette menace", a insisté le père Alexandre.

Selon lui, l'incident survenu en la cathédrale du Christ-Sauveur le 21 février dernier touche l'ensemble de la société russe: "Notre devoir est d'appeler le crime par son nom et non pas par un pseudonyme. Il est impossible de justifier ces criminelles dans un pays touché par une terrible dévaluation des valeurs spirituelles".

Selon l'archiprêtre, l'extrémisme et le satanisme sont des ennemis communs ainsi que des défis pour toute la civilisation: "Les horreurs de la Seconde Guerre mondiale, des centaines de millions de victimes des régimes totalitaires, la Shoah pourront être qualifiés d'avant-goût si nous ne faisons pas face à ce mal ensemble ". (7)

 

 

 

Sources:

 

(1) http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/archive/2012/08/20/les-pussy-riot-entre-antichristianisme-et-debauche-sexuelle.html

(2) http://french.ruvr.ru/2012_08_03/83869073/

(3) http://french.ruvr.ru/2012_08_18/85471753/ 

 (4) http://french.ruvr.ru/2012_08_09/Pussy-Riot-Eglise-Orthodoxe-Russe-Madonna/

(5) http://french.ruvr.ru/2012_08_04/Pussy-Riot-proces-Vladimir-Poutine/

(6) http://fr.rian.ru/world/20120818/195716745.html

(7) http://fr.rian.ru/society/20120731/195531040.html

  

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 21:43
Toute une classe qui rate le bac de français, il y a de quoi se poser des questions. C'est ce qui est arrivé aux élèves du lycée St Paul, un établissement privé dans la Sarthe. Leurs notes ne reflètent absolument pas les résultats de l'année. L'anonymat des copies n'auraient pas été respecté.
Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 09:47

Un lecteur nous informe (merci à Domremy) du lancement d'une manifestation contre le concert de Madonna en Pologne prévu le 1er août 1944.

 

A l’heure et au jour où les Polonais commémorent le début de « L’insurrection de Varsovie » survenue le 1° août 1944, "Madonna" s’en vient faire son concert abject dans le nouveau stade construit pour la coupe Euro du foot. Il y a 2 ans elle avait fait la même chose un 15 août, fête de la Vierge.

 

Les Polonais en ont assez et en appellent à tous – Polonais de Pologne et d’ailleurs mais aussi à tous les hommes et femme du monde - à protester.

 

Voici l’article paru sur un site polonais Marucha

 

http://marucha.wordpress.com/2012/07/14/protest-przeciwko-koncertowi-madonny-mowi-o-nim-polska-i-swiat/

 

http://www.pch24.pl/protest-przeciwko-koncertowi-madonny--mowi-o-nim-polska-i-swiat,4256,i.html

 

POUR SIGNER LA PETITION : http://www.protestuj.pl/

 

Le concert de la chanteuse connue sous le nom de Madonna doit se dérouler le 1° août (date de la commémoration de « l’Insurrection de Varsovie ») sur le stade National à Varsovie. Nous pouvons etre assurés qu’elle nous délivrera son spectacle provocant avec sa promotion obscène de l’homosexualité et ses chorégraphies destinées à insulter Jésus-Christ de par ses représentations blasphématoires .

 

« La croisade de Jeunes » a manifesté une vive opposition à ce concert et propose une pétition à signer contre ce spectacle puant le scandale. Depuis quelques jours la protestation fait du bruit comme en atteste de nombreux medias polonais. L’information a même atteint le Brésil. L’un des sites de la-bas décrit avec précision l’action de la Croisade des Jeunes.

 

Nous mêmes encourageons tout un chacun à signer le message paru sur Protestuj.pl qui sera envoyé aux organisateurs du concert. Actuellement le message a déjà reçu 22000 signatures .

 

Le message à signer se trouve ici : http://www.protestuj.pl

 

http://www.pch24.pl

 

 

 

TEXTE DU MESSAGE DE LA CROISADE DES JEUNES :

 

 

 

*JE PROTESTE CONTRE SON CONCERT :

 

http://www.protestuj.pl

 

Nous nous opposons à l’invitation dans notre pays de Madonna Louise Ciccone qui doit donner son spectacle dans le Stade National le 1° août 2012.

 

Nous protestons vigoureusement conte la promotion de cette « étoile ». Nous refusons sa représentation sur le stade national construit avec nos impôts.

 

NON –AU CONCERT DE MADONA – (JE NE VAIS PAS)

 

Je proteste vivement contre l’organisation le 1° août 2012, à Varsovie sur le Stade National, du concert de Louise Ciccone, qui s’est surnommée Madonna.

 

 

 

Au moment où toute la capitale va commémorer l’anniversaire de L’Insurrection de Varsovie, Madonna, une fois de plus vient railler les Polonais.

 

 

 

Je rappelle, qu’en 2009 le concert de cette « artiste » scandaleuse a été organisé le 15 août, le jour du « Miracle sur la Vistule » et le jour aussi de la plus grande fête mariale, qu’elle a estampillée de son slogan blasphématoire « Dans ce pays il n’y a pas de place pour deux reines ». Cette année son concert est donné le jour même où est commémoré le Souvenir National de l’Insurrection de Varsovie.

 

 

 

La créativité de Madonna consiste à attaquer sous toutes les formes la foi catholique. Pendant ses concerts elle offense le Christ en brûlant la Croix et en se couronnant d’une couronne d’épines. De plus elle fait la promotion de l’homosexualité en embrassant sur scène des femmes et non moins la promotion de la pornographie en réalisant des gestes et des poses obscènes.

 

 

 

Le 1° août est une fête nationale. Rendons hommage aux Insurgés vivants et morts qui ont sacrifié leur vie pour la Patrie. Ne laissons pas souiller nos fêtes sacrées. Protester est notre devoir moral.

 

Considération.

 

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 20:33

Damas, 9 février 2012 (Apic) L’insurrection armée en Syrie "s’islamise" de plus en plus, d’après divers témoignages récoltés sur place par l’agence de presse catholique, AsiaNews à Rome. Le patriarche melkite Grégoire III Laham, qui réside habituellement dans la capitale syrienne Damas, refuse cependant pour l’instant de qualifier d’intercommunautaire le conflit qui ensanglante son pays.

L’agence de presse catholique AsiaNews affirme le 8 février que la violence augmente chaque jour davantage contre les minorités alaouites et chrétiennes, et contre tous ceux qui sont soupçonnés d’être du côté du gouvernement.

Il faut poser le problème en termes sociaux, "parler de citoyens syriens, et non pas de chrétiens", assure de son côté le patriarche Grégoire III. Dans une interview publiée mardi 7 février dans le quotidien francophone "L’Orient-Le Jour", publié à Beyrouth, il considère que le problème n’est pas religieux, "même si certains introduisent cet élément dans leur analyse". Il n’empêche que les trois évêques de Homs et de Hama, un prélat catholique et deux orthodoxes, ont quitté la ville, annonce pour sa part l’agence de presse missionnaire Misna à Rome. "Seuls des prêtres orthodoxes et quelques autres catholiques sont restés à Homs".

 

 La violence vient des deux partis en conflit

Selon les témoignages recueillis sur place par l’agence AsiaNews, la situation interne en Syrie montre des signes d’une radicalisation confessionnelle croissante. Si ces témoins veulent rester anonymes pour raison de sécurité, c’est parce que ceux qui ne partagent pas la vision des groupes armés sont repérés et souvent éliminés physiquement.

   Ces témoignages vont à l’encontre de la vision simpliste des médias internationaux qui s’appuient trop souvent sur des sources militantes et non vérifiées. "Nos sources sont des voix qui racontent une histoire différentes de celle qui prévaut dans les mass médias, et qui montrent que la violence exercée sur la population vient des deux partis en conflits", souligne AsiaNews.

 

 Obéir aux insurgés ou mourir

Ainsi, note-t-elle, deux jeunes pères de familles ont été tués à Homs, "mais pas par l’armée…" Leur unique faute, être allés acheter du pain pour tous ceux qui avaient trop peur pour sortir de leur maison. Ils ont été abattus dans la boulangerie. D’autres ont été assassinés uniquement parce qu’ils travaillaient dans leur magasin et n’avaient pas adhéré à la paralysie de la ville décrétée par les insurgés.

   L’opposition et les pays arabes demandent que le régime retire ses blindés des rues. Mais les personnes interrogées ont rappelé que c’est grâce aux blindés de l’armée qu’elles ont pu passer la dernière fois qu’elles sont revenues d’Alep, au début de décembre. Elles n’ont plus osé s’y rendre en voiture depuis. L’armée avait créé un corridor pour les voitures civiles. "Les voitures et les bus ont passé au milieu des tirs, entourées par les blindés… S’il n’y avait pas l’armée pour contrôler, personne ne pourrait plus passer sur les autoroutes… Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de violence de la part de l’armée, il y en a, c’est sûr, pas question d’être naïfs!"

 

 A Homs, les chrétiens sont dans le collimateur des insurgés

A Homs, relève AsiaNews, les chrétiens sont désormais dans le collimateur des insurgés sunnites, comme le sont les alaouites, la minorité à laquelle appartient le président Bachar al-Assad. Les insurgés n’épargnent personne: un chrétien de Tartous raconte par exemple que ses trois neveux, fils de son frère, ont été abattus à Homs, dans leur atelier, simplement parce qu’ils réparaient une voiture appartenant à la police.

   Si la situation est grave pour les chrétiens, le fossé s’est encore davantage creusé entre sunnites et alaouites, la confession à laquelle sont rattachés les Assad. Les sunnites ont peur de traverser les villages alaouites, et vice-versa. Dans certaines zones, les deux forces sont présentes en alternance, ce qui génère une situation de peur constante au sein de la population.

   D’autres sources locales, non liées au régime en place à Damas, critiquent la manière dont les médias, notamment internationaux, décrivent la situation sur le terrain. Ils disent que depuis la mi-mars 2011, la répression de la révolte par l’armée a fait plus de 6’000 morts en Syrie, alors que nombre de civils, sans parler des soldats et des membres des forces de sécurité loyalistes, ont été tués par les insurgés. AsiaNews parle de "mur inexpugnable de la désinformation".

 

Les chrétiens de Syrie vont-ils partager le sort de leurs coreligionnaires d’Irak ?

"La réalité n’est pas binaire (…). Elle est complexe. Y aura-t-il encore une place pour les chrétiens syriens dans la déstabilisation en cours dans cette société composite ? Le destin de la Syrie va-t-il ressembler à celui de l’Irak, nous le savons pas", écrit pour sa part le Monastère de Saint Jacques le Mutilé (Deir Mar Yakub) Cf. www.maryakub.org.

   Sur le site internet de ce couvent, situé dans le village de Qâra, à 15 km de l’Antiliban, à la frontière libanaise, et à 100 km au nord de Damas, on peut lire que les chrétiens du diocèse de Homs, Hama et Yabroud étaient intégrés au tissu social comme des citoyens à part entière, mais la situation a radicalement changé.

   Le Monastère, qui milite "contre tout ce qui est contraire à la loi de Dieu et aux droits de l’homme", déclare prendre position pour les pauvres et les maltraités, "particulièrement pour les civils innocents, qu’ils soient ciblés par le régime ou par les bandes armées de l’insurrection".

 

"Le peuple veut déclarer le Jihad !"

"Avant les évènements qui ensanglantent la Syrie, il était inconvenant de décliner sa confession religieuse. Aujourd’hui il n’en est plus ainsi. Le conflit qui s’instaure est passé d’une réclamation populaire de liberté et démocratie à une révolution islamiste.

   Le vendredi 20 janvier le slogan fatidique a été brandi par les Comités de coordination de la révolution: "Le peuple veut déclarer le Jihad !". Jusqu’à présent nous n’avons pas fait état d’une ’persécution’ directe qui frapperait les chrétiens. Ils étaient englobés dans les sévices ciblant la population participant à la vie civile. Mais il semble que la donne commence à changer. Comme si la tendance qui couvait devenait dorénavant une consigne. Le futur le dira".

 

La liste des attentats antichrétiens s’allonge

Le Monastère de Saint Jacques le Mutilé a dressé une liste des attentats contre les chrétiens de ces dernières semaines, à commencer par l’assassinat par les insurgés, le 25 janvier, du Père Basilios Nassar, curé grec orthodoxe du village de Kfar Bohom, dans la province de Hama. Il a été abattu alors qu’il venait en aide à un homme agressé par les insurgés dans la rue Jarajima à Hama. "C’est la première fois, depuis l’insurrection, qu’un prêtre est la cible de la violence aveugle qui est devenue l’arme redoutable d’une insurrection de plus en plus manipulée", peut-on lire sur le site internet du monastère. "Ce meurtre est alarmant. Il conforte les craintes de voir la révolution syrienne tourner au conflit confessionnel. Sous couvert d’une quête de liberté et de démocratie les insurgés se révèlent comme des islamistes qui s’en prennent à des civils innocents dans une démarche de discrimination religieuse".

   Le site mentionne également l’exécution le 26 janvier, devant sa maison, de Zafer Karam Issa, un major âgé de 30 ans appartenant à la communauté chrétienne, abattu d’une centaine de balles par un commando dirigé par le fils de l’Emir islamiste de Yabroud, M. Khadra. Durant la même semaine, un jeune chrétien, Khairo Kassouha, âgé de 24 ans, a été lui aussi abattu en sortant de chez lui à Kusayr.

   Le Père Mayas Abboud, recteur du petit séminaire grec-catholique à Damas, témoigne de ce qu’il a entendu au téléphone de la veuve de Nidal Arbache, un chauffeur de taxi abattu par les insurgés. "Ici à Kusayr nous sommes livrés au bon plaisir des insurgés qui font la loi chez nous. Nous nous attendons à toutes sortes de sévices. Nous n’avons rien ni personne pour nous protéger. Je vous en supplie Père, prenez cela comme un testament. S’il m’arrive quelque chose de fâcheux je vous confie mon fils, prenez soin de lui. Toute notre famille est menacée par les bandes armées".

   A Kusayr, un cousin de Père Louka, curé de Nebek, raconte qu’il rentrait dans la localité lorsqu’à un rond-point de la ville il a été arrêté par des insurgés. "Ils m’ont réclamé mes papiers et m’ont fait attendre deux heures pour vérifier si mon nom est cité dans les listes issues par les comités de coordination de la révolution qui sont désormais des organes de référence judiciaire. Si mon nom avait été mentionné, j’aurais été exécuté sur place comme ils le font avec d’autres".

   A Homs, la liste des victimes s’allonge, selon le Monastère: Plus de 230 chrétiens ont été abattus. Plusieurs sont kidnappés. Souvent les insurgés réclament une rançon qui varie entre 20’000 et 40’000 dollars par personne. Certains quartiers mixtes comme Bab Sbah ou Hamidiyeh à Homs voient 80% de leurs habitants chrétiens les déserter pour s’établir chez des amis ou des parents dans les régions de la Vallée des chrétiens. Les chrétiens de Hama et de sa province font de même. "Le mouvement est progressif mais implacable", peut-on encore lire sur le site du Monastère Saint-Jacques-Le Mutilé www.maryakub.org (apic/asian/com/be)

 

Source: http://www.kipa-apic.ch/index.php?pw=&na=0,0,0,0,f&ki=228611 via http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29175

----------------------------

Merci à Truth

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 23:59

Le Conseil des Institutions religieuses de Terre Sainte a vivement condamné les graffitis et les actes de profanation antichrétiens commis par des extrémistes juifs dans la nuit de lundi à mardi 7 février. Ces attaques visaient le monastère grec-orthodoxe de la Sainte-Croix, à Jérusalem, et une école mixte fréquentée par des élèves juifs et arabes.

   

...  Le groupe de colons se réclamant du slogan "Price tag" (le prix à payer), proteste contre le démantèlement des constructions juives illégales dans les territoires palestiniens, raison pour laquelle ces extrémistes ont déjà endommagé des installations militaires israéliennes. Mais pour se venger, ces colons s’en prennent aussi régulièrement aux biens des Palestiniens, saccageant des plantations d’oliviers ou des voitures. Ces militants dévoyés ont a déjà incendié des mosquées en Cisjordanie, et depuis quelques temps aussi en Israël même, et également vandalisé des propriétés appartenant aux chrétiens.



"Mort aux chrétiens"

 

Ces extrémistes issus des implantations juives en territoire palestinien ont signé leurs actes "Les Maccabées de Migron", une implantation illégale que le gouvernement israélien entend évacuer. Les murs du monastère de la Croix, à Jérusalem, ont été couverts de graffitis anti-chrétiens. Durant la nuit, le commando a écrit les slogans "Mort aux chrétiens", "Jésus est tombé raide mort", "Kahane avait raison", du nom du rabbin d’extrême droite Meir Kahane, fondateur de la Ligue de défense juive et du parti raciste Kach.



La classe politique israélienne a unanimement condamné ces attaques, la présidente du parti travailliste israélien Shelly Yachimovich les qualifiant "d’hooliganisme" et de "racisme", causant du tort à l’autorité de la loi et mettant en danger les tentatives de vivre en coopération et en sécurité. Shuli Dichter, directeur exécutif du centre "Main dans la main", a lancé un appel à la Knesset, le Parlement israélien, afin de mettre en garde contre ces dangereuses dérives, après une série d’actes de vandalisme en décembre dernier, notamment l’attaque contre une mosquée à Jérusalem.

 

Source

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 23:59

affichenonàlachristianophobie2.jpgSi, en Italie comme en Belgique, les catholiques se mobilisent contre le spectacle blasphématoire "Sur le concept du visage du fils de Dieu" de Romeo Castellucci, il faut aussi signaler qu'en Allemagne, c'est contre le spectacle également blasphématoire intitulé "Golgota picnic" et réalisé par Rodrigo Garcia que les catholiques protestent.

 

Cette pièce scandaleuse, obscène et antichrétienne devrait être jouée le 23 janvier au Thalia-Theater à Hambourg.

En Italie, en Belgique et en Allemagne, les catholiques ne cachent pas s'inspirer de l'exemple de la riposte française mise au point par Civitas.

 

Source

Partager cet article
Repost0