Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 20:22

Hollande sous pression : Frigide Barjot pourrait appeler les français à vider leurs Livret A !

 

 

 

 Le rédacteur en chef des Nouvelles de France a monté le 27 mars l'opération "Le 7 mai 2013, je vide mon Livret A !" : "Fiscalité, mariage homosexuel, chômage… On a tous une bonne raison de ne pas aimer François Hollande. Pour fêter son premier anniversaire, je vous propose de nous engager à vider notre Livret A le 7 mai si cette page Facebook dépasse alors les 100 000 « like »."

 

Dans un nouvel article publié aujourd'hui, Eric martin s'interroge : "Prendre l’État à la gorge, oui ou non ?"

"Disons-le clairement, l’idée de vider son Livret A rencontre un succès plus que modéré sur Facebook (groupe, événement). J’ai cherché à savoir pourquoi (1).

Certains disent « À quoi bon, ça ne marchera jamais ». Ils doutent de la possibilité d’atteindre un nombre suffisant de personnes (50 000 ou 100 000) engagées à le faire . Prophétie autoréalisatrice, assurément, et regrettable quand on sait que retirer l’argent de son Livret A prend 30 secondes sur Internet et ne coûte pas un centime. Qu’ils ne s’inquiètent pas, l’engagement moral de le faire ne tient que si nous atteignons un seuil important de personnes (100 000). Autrement, cela n’a pas d’intérêt. L’idée est évidemment, avant tout, d’envoyer un avertissement sérieux au pouvoir. Une fois médiatisées, de telles actions pourraient se multiplier et lui poser un sérieux problème.

D’autres se posent la question de l’endroit où mettre son argent. Ils ont du temps pour réfléchir et nous pourrons, pourquoi pas, d’ici quelques semaines, leur suggérer des placements alternatifs intéressants et peu risqués.

D’autres ne comprennent pas l’intérêt d’une telle opération. Tout est dit ici et . Objectivement, de telles réactions me font comprendre que l’ignorance en économie de nos contemporains, y compris de droite, sert le pouvoir et l’État.

Je ne crois malheureusement pas aux fameuses idées de déclarer ses impôts sur papier plutôt que sur Internet pour faire davantage casquer l’État : si les Français (et les lescteurs de Nouvelles de France) ne sont pas capables de s’engager à vider leur Livret A pour 0 euro, 0 adrénaline (c’est parfaitement légal) et 30 secondes de temps passé sur Internet, ils n’auront pas davantage le courage de prendre une demi-heure de leurs temps pour faire les démarches et remplir une déclaration papier, alors qu’Internet simplifie justement considérablement cette corvée.

Finalement, constater que réunir 700 000 pétitions pour une action purement médiatique (certains l’ignoraient, il est vrai) auprès du CESE (une assemblée de toutes les manières consultative) est possible quand couper les vivres d’un pouvoir qui nous oppresse en s’engageant à vider son Livret A tous ensemble et d’un seul coup (c’est-à-dire à agir, très concrètement) ne l’est pas, a de quoi laisser songeur et amer. L’efficacité, c’est demain (une fois la loi Taubira passée), après-demain (en plein « débat » sur l’euthanasie ou sur la GPA) ou maintenant ?"

 

Lors de son allocution sur France 2 jeudi 28 mars, François Hollande n'a pas eu un mot pour la manifestation du dimanche 24 mars sur l'avenue de la Grande Armée, ni pour les personnes présentes devant France Télévision.

 

Le collectif de la Manif pour tous appelle les Français à déclarer leurs revenus, non plus sur internet (qui simplifiait considérablement la procédure), mais sur papier. Sur le même sujet, les mécontents de l'action du président de la République sur le sujet du mariage pour tous seront également appelés à résilier leur contrat de mensualisation de leurs impôts, et enfin de payer 2 euros en plus du montant réclamé.

 

Des mesures simples mais qui à l'heure, désormais, du "choc de simplification", compliquent considérablement l'action de la machine fiscale française.

 

Le collectif envisage également d'appeler les Français à vider leur livret A tous à la même date.

 

Source: http://www.economiematin.fr/ecoquick/item/4202-hollande-television-mariage-homosexuel-retrait-mesures-economiques

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5a/Yorktown80.JPG/300px-Yorktown80.JPGComment peut-on continuer à financer une société qui nous méprise ? La situation actuelle est la suivante : L’État nous demande de payer, et accepte notre argent, mais il refuse d’écouter l’expression de notre mécontentement. Les insurgés américains en 1776 refusaient de payer sans représentation, et ils ont gagné. Aujourd’hui aussi, il importe de s’interroger sur l’opportunité de s’insurger contre un État oligarchique qui, non content de nous imposer avec des taux abusifs, refuse de nous entendre et nous refuse le débat.


 


 

- Vers une insurrection civique jusqu'à ce que le gouvernement nous écoute ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

G

La greve de l'impot est effectivement la seule solution.


Quelques conseils pour s'organiser dans ce sens sur ce site


http://payerimpot.blogspot.com
Répondre