Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 14:15

Une famille a été sauvée par quatre personnes après la chute de leur véhicule dans un ravin de l'Isère. Un avis de recherche est lancé pour retrouver les quatre «anges gardiens» qui ont disparu.

Jeudi dernier, 29 décembre 2011,  la famille Masmoudi, originaire de Caluire dans la région lyonnaise, se lance à l'assaut des lacets du collet d'Allevard, dans l'Isère. Le père, ses deux filles de 11 et 13 ans et le fils d'un ami frôlent la mort : au détour d'un virage du col du Barioz en Isère, leur véhicule glisse sur une plaque de neige. Devenu incontrôlable, il bascule dans un ravin. Fait incroyable: la voiture ne chute pas au fond du précipice. Trois souches d'arbres la retiennent in extremis trois mètres plus bas, en équilibre au-dessus du vide.

 

Alors que dans l'habitacle, l'angoisse et la terreur s'installent, -la famille se voit basculer et mourir-, quatre personnes surgissent de nulle part et prennent les choses en main. Presque mieux que des secouristes habituels. Sandra, 11 ans la petite dernière de la famille jointe par Le Figaro raconte: «Ils avaient un grand professionnalisme, ils étaient très calmes, gentils. Ils nous ont aidés dans le plus grand silence. Ils nous ont sortis un par un du véhicule», raconte-t-elle toujours éblouie. Les Masmoudi sont donc sains et saufs. Même leur voiture n'est guère endommagée!

Après avoir recouvré ses esprits, la famille découvre que ses sauveteurs se sont immédiatement évaporés dans la nature. «En cinq minutes, ils nous ont sortis, on ne voit ça que dans les films, je vous assure! On s'est remis de nos émotions, on s'est regardés, on s'est retournés et il n'y avait plus personne. La seule chose qu'il me reste de ces personnes, c'est un sourire et puis, ils sont partis comme ils étaient venus», se souvient avec reconnaissance, le père de famille.

«C'est un peu comme s'ils étaient venus du ciel. Ils étaient quatre et nous, dans la voiture, nous étions quatre aussi. Comme si c'était un ange pour chacun. C'est miraculeux!», ajoute Sandra qui n'en finit pas de ressasser ce conte de Noël devenu légende familiale.

Mais qui sont ces bienfaiteurs? Le père de famille reconnait se remettre le plus difficilement de l'accident. «J'ai du mal à oublier, à passer à autre chose. Je suis victime à posteriori d'une forte réaction au stress, je vais d'ailleurs retourner dès aujourd'hui aux urgences, je ne me sens pas bien», confie-t-il au Figaro. Avant d'ajouter: «Je veux aussi lancer un appel pour que les quatre hommes providentiels se manifestent. Je veux leur dire merci parce que peu de gens auraient fait ce qu'ils ont fait. Ça a été fantastique, presque irréel!», insiste encore Monsieur Masmoudi. Seul indice: les quatre hommes avaient entre 35 et 40 ans et circulaient à bord d'une Peugeot 306 vert foncé. Un début de piste...

 

Source

---------------------------------------------------

  Note de Christroi. Les faits et cas d'intervention des anges gardiens dans nos vies, soit pour nous inspirer de bonnes pensées, nous protéger ou nous sauver de dangers imminents, sont nombreux. Nous recommandons à nos lecteurs la lecture édifiante de "La dévotion aux saints anges" d'Henri-Marie Boudon, aux éditions Clovis (Fin XVIIe siècle, rééd. Clovis, Collection Itinéraire spirituel, 2003).

Dans l'Ancien Testament, dans l'Evangile, dans l'Apocalypse, les anges sont partout: messagers de Dieu, guides des hommes, adversaires des démons. Auteur spirituel du XVIIe siècle, Boudon nous offre un exposé très complet et plein d'amour des merveilles angéliques. Invisibles à nos yeux et pourtant bien réels, les anges sont nos fidèles amis et puissants protecteurs. Motifs de la dévotion (ce que les anges font pour nous, etc.) - Pratiques de la dévotion (neuf choeurs, prières, vertus, etc.).

 

Extrait:

"Ô Hommes! Aimez les anges: ce sont les amis fidèles par excellence, des avocats, des protecteurs très puissants, des maîtres trèss ages, des pères, des frères tout remplis d'amour pour nous. Ils sont les patrons, les protecteurs, les avocats de toutes sortes de personnes, d'états et de conditions. Aimez les anges, hommes apostoliques; ce sont les divins missionnaires du paradis. Aimez les anges, prédicateurs, docteurs; ce sont les savants de la science du Ciel et de la belle éloquence de l'éternité. Aimez les anges, vous qui êtes les prêtres du Seigneur ; c'est par leurs mains que le sacrifice est offert à la majesté de Dieu. Aimez les anges, vous qui êtes retirés dans les cloîtres ou qui vivez dans la solitude; ces esprits admirables sont toujours retirés en Dieu et n'en perdent jamais la vue. Aimez les anges, vous qui paraissez en public, qui vivez parmi le monde; ces pures intelligences y demeurent avec vous. Aimez les anges, personnes mariées; l'exemple du saint archance Rapahaël qui conduisait Tobie, fait voir d'une manière admirable les soins qu'ils prennent de votre état. Aimez les anges, ô vierges; ô vierges, encore une fois, aimez avec ferveur les anges, ce sont les grands amis de la virginité; ils en sont même les admirateurs, voyant dans des vaisseaux fragiles un trésor si précieux, et des créatures faibles vivre en la terre comme ils vivent au Ciel. Aimez les anges, personnes justes; ce sont les guides de la sainteté. Aimez les anges, pécheurs; ils sont pour vous un asile assuré. Aimez les anges, personnes affligées, pauvres, misérables; ils sont la consolation et le refuge de tous les malheureux. Aimez les anges, riches, puissants, grands du monde; ce sont ces divines clartés qui vous feront voir que tout ce qui passe est méprisable, et qu'il ne faut soupirer qu'après la bienheureuse éternité. Mais aimez, ô hommes, les séraphins; ce sont les princes du pur amour. Aimez les chérubins, ce sont les grands docteurs de la science des saints. Aimez les trônes, ce sont les patrons du véritable repos de l'âme, et de la tranquille paix du coeur. Aimez les dominations; ils vous apprendont à devenir les maîtres de vous-mêmes et de toutes choses, vous élevant au-dessus de tout l'être créé par une union intime au Créateur. Aimez les vertus, ce sont les maîtres des voies de la sainte perfection. Aimez les puissances, ils sont vos défenseurs contre la malice, la rage et le pouvoir des démons. Aimez les principautés, ce sont eux qui prennent des soins si grands du bien des monarchies, des Etats, et de ceux qui gouvernent. Aimez les archanges, ce sont les zélateurs du bien commun, et l'on en reçoit mille et mille bénédictions dans les provinces, dans les villes, dans les villages et dans toutes sortes de pays. Aimez, enfin, les anges du dernier choeur, ce sont des astres dont nous ressentons plus souvent les célestes influences, étant plus proches de nous, et veillant sur le bien de tous les hommes en particulier, avec un amour et des soins inexplicables. N'ayons plus que des amours de feu pour ces pures flammes de l'empyrée, et ne cessons jamais d'aimer ceux qui ne se lassent jamais de nous bien faire et de nous combler de toutes sortes de grâces". (Henri-Marie Boudon, La dévotion aux saints anges, ibid., p. 47-50).



Partager cet article
Repost0

commentaires