Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 07:09

Le "Renouveau français" nous informe de la publication sur son site d'un compte-rendu de la journée du dimanche 13 mai 2012, jour de "fête nationale de Jeanne d'Arc", "fête du patriotisme".

 

Nous nous demandions si à cette occasion, un nationaliste rappellerait enfin que "Jeanne était royaliste et non républicaine, que Jeanne plaçait Dieu et le Décalogue au-dessus de la loi et non en-dessous, comme le fait la République dans une espèce de renversement de l'ordre naturel ?" Nous avons le plaisir et la joie d'apprendre que cela a été fait dans une large mesure par Thibaut de Chassey, directeur du RF (Renouveau Français) dans un discours dissonant où l'essentiel de ce que nous reprochions au "nationalisme" contemporain (notamment la validation de l'idéologie révolutionnaire comme renversement de l'ordre naturel, l'idolâtrie de la nation placée au-dessus de Dieu) a été corrigé.

 

Dans ce compte-rendu, nous apprenons que Thibaut de Chassey a prononcé : "[u]n discours dénonçant clairement la République maçonnique, durant lequel a été rappelé que l’on ne pourrait voir de « progrès politique véritable et durable sans remonter à la source des maux que nous dénonçons ».

Thibaut de Chassey a bien sûr évoqué la figure de l’héroïne nationale, ... Il souligna qu’ «  au-delà de cette lutte de libération nationale ... elle a rétabli l’ordre politique, en rétablissant l’autorité politique légitime », «en rappelant la vocation de notre nation, la mission particulière de la France et de son chef légitime, en rappelant la nécessité pour le pouvoir politique d’être au service de la vérité transcendante »."

"La classe politicienne, ajoute ce comte-rendu, défigure et tronque trop souvent l’héritage politique (qui est pourtant un tout cohérent) et le message de Sainte Jeanne d’Arc à des fins partisanes, et cette tendance a été pointée du doigt :
« Rappelons que Jeanne d’Arc était exactement le contraire d’une laïcarde ! Rappelons qu’elle était tout sauf républicaine ! »"

 

Sur Christroi, nous remercions Thibaut de Chassey, Directeur du Renouveau Français, pour ce discours énergique qui apporte un peu d'air et de hauteur (!) parmi un marécage horizontal de sites et mouvements nationalistes tous plus croupissants, républicains et révolutionnaires les uns que les autres, et rappelle ce que doit être aujourd'hui un sain "nationalisme", ce fameux principe de transcendance trop souvent oubliés par les "nationalistes" depuis deux siècles... Et qui fut pourtant le premier message politique de l'héroïne nationale pour le salut de la France! Il y a quelque part dans cet oubli par un certain nombre de mouvements et partis dits "nationalistes", une sorte d'usurpation et de tromperie insupportable.

 

En attendant la restauration de l'"autorité politique légitime" incarnée par un principe, le duc d'Anjou, Louis XX, figure d'un Charles VII avant son sacre, figure "au service de la vérité transcendante", nous souhaitons au Renouveau Français de garder ce cap, cette verticalité, et cette espérance, sans rien y changer.

 

"Puis le chef du RF évoqua la victoire socialo-communiste à l’élection présidentielle.

Il en profita pour souligner les différences symboliques évidentes et très significatives entre nos ennemis et nous.

Eux aiment à se retrouver place de la Bastille, ainsi nommée en référence à un élément douteux de la mythologie républicaine, au milieu de symboles de l’invasion, de drapeaux étrangers, de drapeaux rouges et d’étendards du lobby dégénéré.

Ils aiment à se retrouver à cet endroit, au pied de la colonne de Juillet, elle-même surmontée par une statue représentant Lucifer… (Ce que nous n'avions pas remarqué ! Ndlr.)

« Eh bien, c’est d’autant plus fièrement que nous nous retrouvons sur une autre place, ici, au pied d’une autre statue : celle d’une véritable héroïne, merveilleuse en tous points » a affirmé Thibaut de Chassey, avant d’ajouter « et nous aussi nous proposons une diversité de drapeaux. Mais des drapeaux français et des drapeaux de nos diverses provinces ! » et de préciser que c’était là la véritable diversité française, la seule « diversité » tolérable.

 

L’allocution se conclut sur une note pleine d’espérance :

« évidemment, nous sommes moins nombreux et plus dispersés que nos ennemis, mais gardons en tête que cela peut changer rapidement, quand les circonstances seront plus favorables et si nous sommes parvenus à préparer suffisamment de consciences » et « surtout n’oublions pas que les révolutions sont l’œuvre du petit nombre, et que Sainte Jeanne d’Arc, c’est typiquement la victoire du petit nombre, par la radicalité de son engagement, par son extrême générosité, par son abnégation, par sa foi et son espérance inébranlables et bien sûr avec l’aide de la Providence, qui doit se mériter. »

Pour finir, les manifestants furent remerciés « d’être venus aujourd’hui pour témoigner que la flamme n’est pas éteinte, pour rendre hommage à sainte Jeanne d’Arc et demander son intercession et enfin – en cette période de honte, de confusion et de reniement, d’être venus poser un acte d’honneur français ».

Après quoi, une bonne partie des participants se retrouva pour un pique-nique convivial avant de rejoindre le défilé catholique de l’après-midi.

Chaque année, notre défilé parisien d’hommage à la « sainte de la Patrie » s’améliore.
Venez encore plus nombreux l’année prochaine !"

 

Fin de citation

 

Source: http://renouveau-francais.com/?p=834

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Non ce n'est pas le même discours que l'AF. Celle-ci est toujours naturaliste, comme Maurras.<br /> <br /> Et on peut parler de quelque chose sans l'idolâtrer !
Répondre
S
l'essentiel de ce que nous reprochions au "nationalisme" contemporain (notamment la validation de l'idéologie révolutionnaire comme renversement de l'ordre naturel, l'idolâtrie de la nation placée<br /> au-dessus de Dieu) a été corrigé DITES VOUS<br /> <br /> <br /> ET ds son discours le RF parle de nation ,alors pourquoi<br /> la critique de L'AF ils tiennent le meme discour
Répondre
S
Réjouissant en effet !<br /> <br /> Bien vu, le coup de la statue de Lucifer. C'est quand même énorme !
Répondre