Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 13:02

 

Depuis le mois d'avril, les autorités de Kiev mènent une opération militaire dans l'est de l'Ukraine contre les habitants de la région, qui contestent le coup d'Etat de février.

Les bataillons "Azov" et "Donbass", ainsi que le mouvement extrémiste Secteur droit, participent à cette opération militaire. Ces patriotes ukrainiens sont souvent qualifiés de "néofascistes". On comprend mieux pourquoi en observant leurs insignes.

 

Le bataillon "Azov" a été formé en mai 2014 à Marioupol avec des membres d'une compagnie du service de patrouille spécial du ministère ukrainien de l'Intérieur.

Les combattants de ce bataillon sont également connus comme les "hommes noirs".

 

Regardons de plus près l'insigne de ce bataillon.

 

Bataillon "Azov"

 


Le symbole au premier plan n'est rien d'autre qu'une rune de Wolfsangel (crochet de loup). D'une part, il symbolise la protection, de l'autre – l'attaque et la capture de l'ennemi.

© MesserWoland
Emblème "crochet de loup" (Wolfsangel)

 

En son temps, cet insigne était utilisé dans certaines unités de la Waffen SS, par exemple la division Das Reich.

 

© Domaine public
Emblème de la 2e division blindée SS Das Reich sur une voiture

 

A l'arrière-plan on retrouve le Soleil noir (Schwarze Sonne), symbole occulte du troisième Reich, l'un des favoris du Reichsführer-SS Heinrich Himmler.

© Photo Ratatosk
Le symbole "Soleil noir" (Schwarze Sonne)
© AP Frank Augstein
Le Soleil noir (symbole occulte) sur le sol du château de Wewelsburg dans l'ouest de l'Allemagne

 

L'image du Das Schwarze Korps (Le Corps noir) est souvent utilisée pour évoquer le bataillon "Azov". L'emblème officiel du bataillon inclut une inscription qui renvoie directement à la SS.

© Domaine public
Le journal officiel de la SS Das Schwarze Korps, 1937
© REUTERS Valentyn Ogirenko
Un des insignes officiels du bataillon "Azov"

 

Le bataillon "Donbass" a été formé à Dniepropetrovsk en avril 2014 pour s'opposer aux partisans de la République populaire de Donetsk. Le 24e bataillon de défense territoriale "Donbass" du ministère ukrainien de la Défense, subordonné à l'état-major des forces armées, et le bataillon opérationnel "Donbass" de la Garde nationale, sous le commandement du ministère de l'Intérieur, ont été créés sur sa base.

© RIA Novosti. Evgeny Kotenko
Des combattants du bataillon "Donbass"

 

L'emblème du bataillon est un aigle renversé en forme de trident, avec les ailes à moitié repliées.

 

Bataillon "Donbass"

 

Cet insigne était utilisé par la Wehrmacht à partir de 1935.

 

Le Secteur droit est une union d'organisations nationalistes radicales d'Ukraine.

Le mouvement inclut divers groupes extrémistes qui ont participé aux premières manifestations de l'Euromaïdan en novembre 2013. La création de ce mouvement a été initiée par l'organisation ukrainienne Trizoub (trident) de Stepan Bandera (1909-1959).

© RIA Novosti. Alexander Maximenko
Des partisans du mouvement radical Secteur droit

 

Au congrès du mouvement le 22 mars 2014, il a été décidé de créer le parti politique Secteur droit sur la base juridique et physique du parti Assemblée nationale ukrainienne. Ce parti inclut Assemblée nationale ukrainienne-Autodéfense ukrainienne (UNA-UNSO), qui a officiellement cessé d'exister comme parti politique autonome. Les membres de l'Autodéfense ukrainienne sont considérés comme les nationalistes les plus radicaux. Après l'effondrement de l'URSS ils ont participé à plusieurs conflits armés dans des pays postsoviétiques.

Assemblée nationale ukrainienne-Autodéfense ukrainienne (UNA-UNSO)

 

En mai 2014, les extrémistes du Secteur droit et leurs partisans ont mis le feu à la Maison des syndicats à Odessa. Des dizaines d'activistes antimaïdan ont péri dans l'incendie.

L'Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA) a pour symbole un trident sur un drapeau rouge et noir, qui renvoie à la branche armée de l'Organisation des nationalistes ukrainiens de Stepan Bandera.

Secteur droit



Les partisans de l'Euromaïdan ont activement utilisé le slogan "Gloire à l'Ukraine!" et la réponse générale "Gloire aux héros!". Ce slogan est apparu pendant la Seconde Guerre mondiale comme une salutation-mot de passe pour les membres de l'Organisation des nationalistes ukrainiens et l'Armée insurrectionnelle ukrainienne, qui était commandée par Stepan Bandera.

 

La Garde nationale d'Ukraine a été créée par une transformation de l'armée nationale ukrainienne le 12 mars 2014. Elle fait partie du système du ministère de l'Intérieur.

En regardant l'insigne sur les manches d'un combattant de la Garde nationale, on peut voir dans la partie inférieure un symbole représentant une croix gammée.

© Domaine public
Insigne de la Garde nationale d'Ukraine

 

Source: http://fr.ria.ru/discussion/20140814/202145338.html

 

 

 

25/08/2014

Ukraine - Nos chaînes d'info ne le savaient pas : leur source (une "milice pro-gouvernementale") est un groupe de combat ouvertement national-socialiste (financé par un juif. Ndlr.)

L'emblème de ce "bataillon Azov" est celui de...

la division Das Reich :

gz5385df3f.jpg

 Détails d'un beau dérapage médiatique : 

 

 

 

Yahoo Actualités, 16 h : « Une cinquantaine de blindés venant de Russie ont passé la frontière ukrainienne près de Novoazovsk, sur le littoral de la mer d'Azov à une dizaine de kilomètres de la frontière, a par ailleurs annoncé le chef d'une milice pro-gouvernementale dénommée Azov ».

Cette dépêche a été diffusée en boucle par les chaînes d'info, sans la moindre vérification (comme d'habitude).

Mais cette fois il y avait une gaffe : le nom de la source était indiqué. C'était « une milice pro-gouvernementale dénommée Azov ».

Qu'est-ce que c'est ce groupe-là ? Une formation nationale-socialiste, qui a carrément pour emblème la rune de la division SS Das Reich. Et qui est très officiellement parrainée par la ligue néonazie Pravyi Sektor... Le bataillon Azov était déjà pointé du doigt par la presse internationale – par exemple le Daily Telegraph :

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/ukraine/11025137/Ukraine-crisis-the-neo-Nazi-brigade-fighting-pro-Russian-separatists.html

...mais où iraient nos newsrooms si elles devaient (en plus) lire des journaux sérieux ? Ou même consulter Wikipedia, dont je recommande la page (à lire attentivement) sur ledit bataillon :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataillon_Azov

Voilà.

 

 

 ukraine

 

 

Et pour l'édification des confrères, voici quelques photos du bataillon Azov...

 

On voit l'écusson d'épaule sur le bras gauche du milicien au premier plan :

ukraine2_3002178c.jpgazov_battalaion_071714.jpg

BvPVaCoIAAA4jSZ.jpg

"Azov marschiert in Feindesland
Und singt ein Teufelslied..."  

 Et ici, la section d'action culturelle ?

ukraine-neo-nazi-5_3002183b.jpg

 

 

Source: http://plunkett.hautetfort.com/archive/2014/08/25/les-chaines-d-info-francaises-ne-le-savaient-pas%C2%A0-leur-milic-5434118.html
kolomoisky

Ihor Kolomoyskyi finance plusieurs bataillons spéciaux chargés de réprimer le soulèvement anti-Maidan en Ukraine, dont le fameux bataillon Azov, qui a repris la ville portuaire de Marioupol, le 13 juin 2014. Il fait l'objet de poursuites par le Comité d'enquête russe pour « organisation de meurtres, de recours à des moyens et méthodes de guerre illégaux ». Un mandat d'arrêt international est prévu.

Rappelons qui est derrière le bataillon AZOV : le juif Kolomoïski, troisième fortune d’Ukraine, qui gouverne la région de Dniepropetrovsk et finance ce bataillon néo-nazi...

 

En outre, le comble, le président juif "ukrainien" appointé par l’Otan et les USA, Petro Porochenko, a décidé qu'à la chute des territoires des actuelles républiques de Louhansk et de Donetsk (Nouvelle-Russie), elles seraient fusionnées avec la région de Dniepropetrovsk (source).   

Kolomoyskyi deviendrait ainsi un des bénéficiaires directs de la terreur dans le Donbass : les goyim s’entretuant pour la plus grande gloire d’Israël et de son nouveau roi dans la région... (Source : Yann de Kerguezec pour http://breizatao.com/2014/08/12/en-cas-de-victoire-louhansk-et-donetsk-seront-donnees-au-milliardaire-juif-ihor-kolomoyskyi/)

 

. Une curieuse politique à double standard : les amis d'extrême-droite néo-nazie de Fabius en Ukraine

Partager cet article
Repost0

commentaires