Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 18:35

http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/media/01/02/1968884326.jpgLu sur le site du diocèse d'Avignon: la pastorale familiale

 

La 23e édition du Téléthon, opération médiatique de grande ampleur, se déroule aujourd'hui 7 et demain 8 décembre.

 

Pratique venue des Etats-Unis, le partenariat entre les chaînes de télévision et une association (en l’occurrence l’Association française de la myopathie ou AFM) donne chaque année une visibilité à la recherche sur les maladies neuromusculaires. Dans ce cadre, l’AFM-Téléthon expose pendant 48 heures, à grand renforts de « people », mais aussi de jeunes malades et de parents, les besoins financiers nécessaires pour faire avancer la recherche.

En soi, rien de scandaleux à cela, même si ce n’est pas du goût de tous, loin s’en faut. Et si certains dénoncent la privatisation de la recherche qui résulte de la puissance financière de l’AFM (Jacques Testart), l’instrumentalisation des malades (Marc Lits) ou encore la quasi-exclusivité médiatique dont jouit le Téléthon (Pierre Berger), ce n’est pas sur ces points que la Fondation Jérôme Lejeune soulève ses principales objections.

 

Le problème, avant tout autre, concerne le respect de la vie humaine. Une partie des fonds recueillie à l’occasion du Téléthon sert en effet à financer des recherches utilisant l’embryon humain. Et non seulement les donateurs ne sont pas au courant, mais en outre l’AFM, interpellée à ce sujet, refuse de flécher les dons, c’est-à-dire d’utiliser le don pour le programme choisi par le donateur. (Contrairement à la pratique de la plupart des autres organismes).

 

Source et suite : http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/archive/2012/12/07/appel-a-la-solidarite-ne-nous-laissons-pas-manipuler.html

Partager cet article
Repost0

commentaires