Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 08:55

Jeudi 16 août,une bande de l’Armée syrienne libre a massacré le cheikh d’une tribu de la région de Rakka (ou ar-Raqqah, ville importante située entre Alep et Deir Ezzor, sur l’Euphrate), ainsi que son neveu et son assistant. Selon le site Syria Truth, c’est la brigade Ahrar al-Fourate (les « Hommes libres de l’Euphrate« ) qui a commis ce crime, perpétré  dans la localité de Khassfé : apparemment, les trois victimes ont été égorgées, après avoir été torturées.

Comme à leur habitude, les meurtriers ont diffusé les photos de leurs victimes sur la toile. Celles-ci appartiennent à la tribu des Khaffaji : outre le sexagénaire cheikh Jamaane Kachr, son neveu qui a la trentaine et son assistant ont péri sous le couteau des égorgeurs :

La cause de leur mort est liée à des incidents survenus quelques jours plus tôt. Les miliciens avaient enlevé un membre de cette tribu et exigé en échange de sa libération une rançon de 200 livres syriennes. En réaction, les proches de la victime avaient à leur tour enlevé trois éléments de l’ASL. Des tractations sont intervenues entre les deux antagonistes, le cheikh Kachr, connu pour être un homme conciliant, jouant les médiateurs. Mais une altercation a éclaté et les ASL ont enlevé les médiateurs.

Toujours selon Syria Truth, les rebelles ont par la suite chassé les membres de cette tribu, accusés bien sûr d’être des « chabbihas », du village Khassfé. On ignore quelle est la force de la tribu, mais les rebelles ne se sont pas fait des amis dans cette partie de la Syrie.

 

Source

Partager cet article
Repost0

commentaires