Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 06:34

... voici ce que les controverses de ces derniers jours inspirent à une étudiante en histoire de l'art. Cette jeune fille n'est pas une familière de Civitas, pas plus que de la Fsspx qui assure l'aumônerie de ce mouvement.
________________________________________________________________


Depuis quelques jours, un vent de rumeurs se lève pour autour des manifestations initiées par des catholiques devant le Théâtre de la ville, à Paris.

Certains se croient autorisés à juger des motivations des personnes qui se réunissent tout les soirs pour prier en réparation des incessantes attaques faites à notre Sauveur, certains osent parler de « violence » ; «manipulation» ; «groupuscules extrémistes», et que sais-je encore.

Certains, sous prétexte d’avoir vu la pièce de Castellucci (amputée de certaines scènes, faut-il le rappeler), commentent bassement ce mouvement spontané de juste colère, face à une christianophobie qui se fait de plus en plus violente dans le pays dit des libertés.

Par soucis d’équité dans leur démarche pseudo-objective, sont-ils seulement venus voir les enfants de Dieu défendre leur Père place du Chatelet ? Sont-ils venus constater que ces manifestants ne sont en aucun cas des extrémistes, mais bien plutôt des hommes et femmes, jeunes pour la plupart, issus de toutes « chapelles » voire mosquée ou synagogue ??
Sont-ils venus voir que ces « indignés » ne sont pas issus d’un groupuscule quelconque, mais bien plutôt motivés par la foi en une cause universelle, celle de la défense de notre Liberté, liberté qui ne peut exister que dans la défense de la Vérité ?
Sont-ils venus constater que les forces de l’ordre elles-mêmes, sont écœurées de tant de mensonge et d’hypocrisie de la part des soi-disant défenseurs de la liberté d’expression, liberté qui semble bien conditionnelle quant il s’agit de défendre notre foi ?

Sont-ils enfin assez sots pour croire que l’on vient tous les soirs manifester uniquement contre le spectacle d’une ambiguë perversité de Castellucci ?
Ce dernier est le simple pantin d’une pensée totalitaire, motivées par de sombres politiques qui ont décidé de faire éclater au grand jour leur haine contre les religions, et particulièrement contre celle qui représente un passé (et un avenir !) qu’ils méprisent.
Comment ne pas voir à travers le déploiement démesuré des forces de l’ordre au Châtelet, et la rafle des chrétiens venus prier les 1ers soirs, la répétition d’un totalitarisme honteux de notre Histoire, que l’on nous disait pourtant enterré ?
Après le vieillard et sa merde, la femme crucifiée et les hamburgers, verrons-nous le remake sanglant des jeux du cirque? Jusqu’à quand laisserons-nous des idéologues faire la loi dans notre culture ?

Faut-il voir en cette saison culturelle qui joue sur la provocation envers les religions une simple expression libre de l’art? Comment l’art contemporain peut-il se dire libre, s’il est conditionné par un obsessionnel besoin de détourner des symboles religieux ? Comment l’art contemporain peut-il se déclarer libre et indépendant s’il est obligé dans ses créations de s’appuyer sur ce qu’il veut détruire ?

Si chaque soir les manifestations ont lieu, c’est en raison d’une infinité d’insultes et de discriminations que nous ressentons de plus en plus dans nos vies et dans celle de nos frères persécutés dans le monde. Au-delà d’une manifestation contre un spectacle blasphématoire, nous demandons la fin des attaques incessantes perpétrées contre la foi.

Cette foi bimillénaire qui rappelons-le, a fait fleurir partout en France, en Europe, et dans le monde, des milliers de chefs-d’œuvre. Cette foi sans laquelle les musées de notre pays se trouveraient bien vides et indignes d’intérêt pour bon nombre de visiteurs ! Cette foi qui permet aujourd’hui à la ville de Paris de se remplir les poches grâce à l’afflux des touristes venus admirer les chefs-d’œuvre de nos ancêtres : Cathédrale Notre-Dame, Saint-Chapelle, Sacré-Cœur, Dôme des invalides, innombrables toiles d’église saisies puis exposées au Louvre,… et la liste serait bien longue….

Nous nous levons, car les insultes ont assez duré. Nous nous levons, car il est temps qu’on respecte notre croyance qui fait la richesse de nos vies. Nous nous levons, car il est hors de question que la discrimination croissante dans notre société conduise les générations à venir au martyre, comme c’est déjà le cas au Proche-Orient, ou encore en Asie, où les chrétiens se font massacrer pour leur fidélité au Christ.

Oui, il est temps de faire entendre la voix de la vraie liberté, celle qui garantie le respect, il est temps de faire entendre la définition de la vraie tolérance, celle qui assure à chacun de vivre en paix avec ses convictions.

On nous prétend manipulés.
Si les détracteurs de cette manifestation quotidienne osaient pour une fois ravaler leurs préjugés mondains, leur orgueil de commentateur de derrière les claviers, mais aussi leur soif de pouvoir, ils constateraient, comme bon nombre déjà, que ce combat honorable contre la discrimination religieuse concerne tout Homme de bonne volonté, et qu’il n’est en aucun cas sous l’emprise de quelconque organisme politique.

IL NE DEPEND QUE DE CHACUN QUE CE RASSEMBLEMENT PACIFIQUE SOIT UN VRAI EXEMPLE D’UNITE CHRETIENNE ET MEME, DE VRAIE FRATERNITE AU SEIN DE LA CITE !

Mais en retour, ne pouvons-nous pas nous demander ce qui motive ces mêmes détracteurs à s’attaquer aveuglément à notre juste colère ?
- Ambition ? (« il faut passer pour un catho open, ça m’assurera un bon avenir, surtout si je veux grimper en haut de l’échelle »)
- Esprit bourgeois-planqué ? (« je ne suis pas un rebelle, moi »)
- Tiédeur ? (« Dieu a déjà vu pires horreurs, cela ne va pas le tuer une seconde fois »)
- Crainte ? (« il parait que les CRS sont très méchants… »)
- Mauvaise foi ? (« c’est de l’art…alors tant pis »)
- Orgueil ? (« je ne veux pas me mêler aux autres manifestants, je ne suis pas comme eux »)
- Esprit de division ?

QUE CHACUN REFLECHISSE SERIEUSEMENT A SON ENGAGEMENT ENVERS LA VERITE !

Face à une minorité malfaisante d’hommes assoiffés de pouvoir et de perversité, de nombreux évêques, prêtres, laïcs, hommes politiques, de toutes sensibilités confondues, soutiennent de manière croissante notre manifestation spontanée, hier au Chatelet, bientôt au 104 et au Rond-Point. Notre persévérance dans le combat (non violent, faut-il aussi le rappeler aux crédules lecteurs de la désinformation ?) touche chaque jour les cœurs honnêtes.

Serez-vous les derniers à demander pardon à Dieu pour tant d’offenses ?
Serez-vous les derniers à faire respecter votre droit de liberté de penser, de croire, de manifester ?
Serez-vous les derniers à défendre l’avenir d’une France libre et fière de ses racines, de sa culture ?


REFLECHISSEZ, CHOISISSEZ, SOUTENEZ, PERSEVEREZ !

à Paris, ce 31 octobre 2011.
Une étudiante en Histoire de l’Art.
Ni « intégriste », ni « extrémiste ». Seulement catholique.

Source

--------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> je n'arive pas à comprendre ces gens pervers, méchants qui insultent au plus profond'eux--mêmes ceux qui croient. cette intolérance, cette violence fondamentale, envers une foi qui a fait la<br /> France, je reste bouche bée parce que difficilement compréhensible.<br /> Nous renier à travers la culture du néant, nous vivons en pleine décadence, cettepériode que nous étudions autrefois enHistoire à l'école en parlant de l' Empire Romain.<br /> on a vu ce que cela a donné,alors???<br /> <br /> <br />
Répondre