Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 13:02

pierrette-bergeComme souvent, comme toujours, c’est le très prévisible Pierre Bergé qui a donné le la. Il n’aurait pas pleuré si une bombe avait explosé en pleine Manif pour tous. Il vient de récidiver en assurant que les maires coincés aux entournures pour célébrer l’union pour tous « devraient se faire soigner ».

Réflexe typique des régimes totalitaires d’autrefois. Le dissident de l’URSS, on le soignait aussi. En hôpital psychiatrique. Parce qu’il fallait au moins être raide cintré pour ne pas percevoir les délices du goulag fleuri d’alors.

 

Dans le même temps, « indignation » et « résistance » sont des termes très en vogue. Stéphane Hessel est passé par là, avec son best-seller aussi incongru qu’impromptu. Noël Mamère avait ainsi résisté avec indignation en célébrant la première union unisexe, dans sa mairie de Bègles. Il jouait à Antigone contre Créon, alors qu’il n’était qu’Achille Zavatta. Pardon… La comparaison n’est pas gentille pour le clown en question.

 

Source et suite: http://www.bvoltaire.fr/nicolasgauthier/qui-soigner-pierre-berge-ou-les-maires-anti-mariage-gay,26248

 

 

- Deux poids deux mesures : Quand les pro mariage homosexuels appelaient à violer la loi établie

- Pays basque : un maire et son conseil municipal refusent de célébrer un "mariage" gay

Partager cet article
Repost0

commentaires