Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 12:05

La jeunesse applique déjà la solution à la russe pour tous et fait sécession en fuyant les institutions de l'oligarchie. Deux tiers de la jeunesse veut s'expatrier... 80% ne souhaitent pas s'engager dans un mouvement politique ou un syndicat ! Le fossé entre les élites oligarchiques et le peuple réel se creuse toujours plus, mais F. Hollande maintient "le cap" et la "stratégie du gouvernement" !


 

 

Plus d’un tiers des 18-34 ans veut s’expatrier (sondage Opinion Way pour le Figaro Etudiant et France TV)

 

Plus de deux tiers des jeunes estiment que la société de demain ne leur permettra pas de réaliser leurs rêves, révèle un sondage Opinion Way (*) pour le Figaro Etudiant et France TV à l’occasion des Rencontres capitales, un ensemble de débats autour de la société de demain, qui se tiennent à Marseille jusqu’au 16 novembre.

 

 

À la question, «pensez-vous que la société de demain vous permettra de réaliser vos rêves», ils sont plus des deux tiers, à répondre par la négative. À l’instar de Chloe, 23 ans, en IUT de gestion urbaine, qui avoue «je n’ai pas confiance en l’avenir. Même en faisant des études, on n’est plus sûr de rien… J’espère pouvoir avoir un job qui me plaise, mais j’ai peur que ce ne soit pas le cas. Je ne crois pas que les jeunes pensent à réaliser leurs rêves en ce moment, ils veulent avant tout sécuriser leur avenir». Signe du pessimisme ambiant, 14% des jeunes de 18 à 35 ans se montrent très négatifs et indiquent en réponse à la question citée «Non pas tu tout».

 

[...] Face à une société de demain peu encourageante, la solution des jeunes est claire: le départ. Ils sont plus d’un tiers à souhaiter s’installer à l’étranger. Un chiffre confirmé dans la pratique par la Conférence des Grandes Écoles, qui indique qu’un quart des jeunes diplômés obtiennent leur premier poste à l’international. A l’ESCP-Europe, le chiffre atteint même...44%.

 

Plus alarmant, selon le sondage d’Opinion way, parmi les candidats au départ, quelque 41% envisage de s’installer définitivement hors de France. Comme Aude, 22 ans, étudiante en droit des affaires à Paris qui dit «souhaiter s’installer définitivement à l’étranger si un emploi s’offre à elle après un second master hors de France». Mais ce souhait est corrélé avec l’âge. Si la moitié des étudiants veut partir à l’étranger, mais ils ne sont plus que 31% de 25 à 29 ans et 22% de 29 à 34 ans. «Les ruptures de vie comme l’installation en couple, l’achat d’un premier appartement et l’arrivée du premier enfant diminue ce désir de départ et semble ancrer les jeunes actifs en France», note Pauline Misset.


[...] Dernier élément de l’étude, on y note plus que jamais une défiance vis à vis de l’engagement politique et syndical. Ils sont ainsi 80% à ne pas souhaiter dans les années à venir s’engager dans un mouvement politique, ni dans un syndicat. Et même plus de 40% à répondre: «Certainement pas». Seul engagement qui trouve grâce à leurs yeux, l’engagement associatif. Désenchantés peut-être, mais pas totalement défaitistes…

 

(*) Sondage réalisé du 7 au 12 novembre 2013 sur un échantillon représentatif de 505 jeunes âgés de 18 à 34 ans constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socio-professionnelle après stratification par région.

 

 

Source: http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/plus-d-un-tiers-des-18-34-ans-veut-s-expatrier-3416/

 

 

Pour aller plus loin :

 

. La solution à la russe pour tous !

. Faire sécession

. Les Sacrifiés - Film de soutien d'1 minute 51 aux entreprises de proximité

. La mafia syndicale 

. Vous travaillez toujours plus pour l’État que pour vous : 53% des revenus moyens d'un Français vont dans la poche de l'Etat

. Les salariés français travaillent jusqu'au 26 juillet pour financer les dépenses publiques : le taux des prélèvements obligatoires atteint 56,6%

. Jeunesse trahie : La Jeunesse, grande perdante de la "soi-disant" réforme des retraites du président Hollande

. Régression sociale pour tous : Rejetée au Sénat, la pseudo "réforme" des retraites sera quand même votée à l'Assemblée nationale

 

Partager cet article
Repost0

commentaires