Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2023 6 30 /09 /septembre /2023 00:00
Saint Jérôme, dans Le Petit Livre des Saints, Éditions du Chêne, tome 1, 2011.

Saint Jérôme, dans Le Petit Livre des Saints, Éditions du Chêne, tome 1, 2011.

Père de l'Église latine, né vers 340 ou 331 à Stridon, à la frontière entre la Pannonie et la Dalmatie (actuelle Croatie), Jérôme de Stridon ou S. Jérôme, en latin Eusebius Sophronius Hieronymus (vers 340 - 30 septembre 420) est connu pour ses traductions en latin de la Bible à partir du grec et de l'hébreu (la "Vulgate de S. Jérôme").

Les catholiques le considèrent comme un des Pères de l'Église et, avec les orthodoxes, le vénèrent comme saint.

Depuis le pape Boniface VIII, en 1298, il est qualifié de docteur de l'Eglise.

Jérôme fait des études à Rome, se convertit à l'âge de 25 ans suite à un rêve mystérieux lors d'une maladie, puis, après un séjour en Gaule, part pour la Terre Sainte en 373 où il vit en ermite à Chalcis de Syrie dans la "Thébaïde de Syrie" au sud-ouest d'Antioche (Asie Mineure - Turquie), où il est ensuite fait prêtre.

Saint Jérôme (340 - 420)

 

En 383, le pape Damase Ier le choisit comme secrétaire et lui demande de traduire la Bible en latin. À la mort de Damase, il doit quitter Rome et retourne en Terre Sainte en compagnie de Paula, noble romaine. Ils fondent un monastère double à Bethléem.

Durant les 34 dernières années de sa vie, Jérôme se consacre à l'écriture de l'Ancien Testament en latin à partir de sa propre traduction de l'hébreu, et à rédiger ses commentaires sur la Bible.

Ce saint docteur meurt en 420 à Bethléem.

Ses restes sont d'abord enterrés à Jérusalem puis transférés à la Basilique Sainte-Marie-Majeure, une des quatre grandes basiliques de Rome.

Sa traduction constitue la pièce maîtresse de la Vulgate, traduction de la Bible officiellement reconnue par l'Église catholique. 

Un jour, "un lion s'était introduit dans le monastère de Bethléem et par sa présence il effrayait les moines. Mais l'animal boîtait, et Jérôme, comprenant sa détresse, et voulant faire taire les cris de ses frères, s'avança et retira une épine de la patte du lion. Le lion demeura auprès de lui tout le reste de sa vie. Peut-être un animal muet s'adaptait-il mieux au tempérament fougueux du saint qu'un humain. Après la mort de Jérôme, le lion protégea les animaux domestiques du monastère." (Le Grand Livre des Saints, Les Grands Mystères de l'Histoire, numéro spécial, octobre 2015, n° 9, p. 85)

Saint Jérôme (340 - 420)

En 379, Jérôme écrit : "la seule vraie Église a été fondée par les Apôtres et continue dans leurs successeurs jusqu'à ce jour ; Les hérétiques ne peuvent pas utiliser la Bible comme excuse pour rejeter ses enseignements. 

" Nous devons rester dans cette Église qui a été fondée par les Apôtres et qui continue jusqu’à ce jour. Si jamais vous entendez parler de ceux qui sont appelés 'chrétiens' et qui tirent leur nom non pas du Seigneur Jésus-Christ, mais de quelque autre, par exemple, des Marcionites, des Valentiniens, des Hommes de la montagne ou de la plaine, vous pouvez être sûr que vous n’avez pas là l’Église du Christ, mais la synagogue de l’Antéchrist.

"Car le fait qu’ils aient pris leur essor après la fondation de l’Église est la preuve qu’ils sont ceux dont l’Apôtre a prédit la venue.

" Et qu’ils ne se flattent pas s’ils pensent qu’ils ont l’autorité de l’Écriture pour leurs affirmations, puisque le diable lui-même a cité l’Écriture, et que l’essence des Écritures n’est pas la lettre, mais le sens.

(Saint Jérôme," Dialogue avec les lucifériens", § 28, 379 apr. J.-C.) 

Ce saint docteur meurt à Bethléem le 30 septembre 420.

Ses restes sont d'abord enterrés à Jérusalem puis transférés à la Basilique Sainte-Marie-Majeure, une des quatre grandes basiliques de Rome.

 

On le considère comme le patron des traducteurs à cause de sa révision critique du texte de la bible latine, la Vulgate, qui a été utilisée jusqu'au XXe siècle comme texte officiel de la Bible en Occident.

Saint Jérôme au désert, Giovanni Battista Cima da Conegliano, v. 1500-1510

 

Sources : 1, 2

Vie des Saints pour tous les jours de l'année avec une pratique de piété pour chaque jour et des instructions sur les fêtes mobiles, Alfred Mame et Fils éditeurs, Tours 1867, p. 274 ; Le Petit Livre des Saints, Éditions du Chêne, tome 1, 2011.

 

---------------------------------------

. Bible : les pharisiens "hypocrites" ont falsifié les Saintes Ecritures dans la "bible massorétique" (Xe s.)

. Le Vatican tance Israël pour avoir détourné des écrits de la Bible

. Une illustration particulière d'une traduction erronée issue de la version juive médiévale de la "Bible massorétique"

Partager cet article
Repost0

commentaires