Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2021 6 11 /12 /décembre /2021 00:00
Saint Daniel le Stylite († 493)

Daniel le Stylite, né à Marathe près de Samosate en Syrie (Turquie actuelle) en 410, mort en 493, fut moine, et rencontra Siméon l'Ancien, dit le Stylite (v.390-v.459), qui vivait au sommet d'une colonne et qu'il prit pour modèle.

 

Parvenu aux abords de la ville impériale, dans un endroit appelé Anaple1, Daniel se retira d'abord pendant sept jours dans une chapelle de Saint-Michel l'Archange pour y prier; puis, à l'exemple des vaillants héros de la Foi: Antoine, Paul et tant d'autres, il pénétra avec audace dans un temple païen infesté de démons qui maltraitaient beaucoup de voyageurs, revêtu de l'armure de Dieu, du bouclier de la Foi et du glaive de la Prière (voir Ephésiens 6:14). Indifférent aux cris sauvages qui perçaient le silence de la nuit et aux jets de grosses pierres, 1'athlète du Christ persévéra dans la Prière, nuits et jours, et mit en fuite les esprits impurs par le feu de la vivifiante Croix. Enfermé dans ce temple, il ne communiquait avec les visiteurs, qui affluèrent bientôt attirés par sa réputation, que par une étroite ouverture.

Neuf années plus tard, âgé de 51 ans, Daniel tomba un jour en extase et vit Saint Syméon le Stylite debout devant lui, au sommet d'une immense colonne de nuée près de Constantinople, entouré de deux hommes à l'apparence lumineuse qui, sur l'ordre du vieillard, vinrent prendre Daniel pour l'amener auprès de lui. Celui-ci l'embrassa paternellement et disparut dans le Ciel, en laissant son fils spirituel sur la colonne, en compagnie des deux Anges.

Daniel résolut de vivre lui-même au sommet d'une colonne et y resta plus trente-trois ans et trois mois, dans la méditation et la prière, sans se laisser briser par la violence du froid, de la chaleur ou des vents. Il exhortait les fidèles qui venaient à ses pieds et laissait monter ceux qui voulaient lui parler.

Il exerça une grande influence dans la capitale de l'Empire d'Orient, y compris auprès des empereurs, et fut en théologie un adversaire du monophysisme.

Canonisé par les églises chalcédoniennes, il est fêté le 11 décembre.

Il exhortait les fidèles qui venaient à ses pieds et laissait monter ceux qui voulaient lui parler.

 

Sources: 1, 2; 3

Partager cet article
Repost0

commentaires