Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 13:56

La version officielle de l'attaque de la synagogue, rue de la Roquette à Paris le 13 juillet, par des "pro-palestiniens" en marge d'une manif contre les bombardements meurtriers d'Israël sur Gaza, était fournie le 13 juillet, notamment par Rue 89... (portant bien son nom!), dans l'article "Valls : « La France ne tolèrera jamais que l’on essaie d’importer le conflit israélo-palestinien »". Des cris "morts aux Juifs" auraient été entendus. Or un article du Daily Mail infirme la version officielle. Des pro-israéliens seraient impliqués dans les affrontements. D'où la question qui se pose maintenant : Qui a lancé ces cris antisémites ? Y aura-il une enquête pour le savoir ?

 

S'il s'avère en effet que ce sont des pro-israéliens qui ont lancé les cris "mort aux Juifs", pour accuser les pro-palestiniens, cela change tout.


Extrait de l'article de Rue 89 (version officielle reprise par Manuel Valls qui "a condamné avec la plus grande fermeté") :

 

Manifestation terrifiante à Bastille, on y crie mort aux Juifs, explosions, haine. #consternation

 

— Valérie Zenatti (@ValrieZenatti) 13 Juillet 2014

 

Un témoin raconte :

 

« J’ai vu des jeunes courir en criant “Allah Ouakbar !”, “Mort aux ashkénazes !”. Certains ont saisi des chaises des terrasses et ont fait mine de les jeter sur les passants. Puis ils ont repris leur course vers la manif en hurlant des slogans pro-Hamas. »

 

… Dans les rues adjacentes, des « casseurs » sont entrés en action. Notamment rue de la Roquette – où se trouve une synagogue.

 

Plusieurs personnes ont tenté de pénétrer dans la synagogue. Elles se sont donc affrontées aux forces de l’ordre. Mais pas seulement. La Ligue de défense juive (LDJ) avait en effet appelé à un rassemblement de « soutien à Israël » devant cette synagogue ce dimanche à 17h30. Sur Twitter, depuis la veille, certains de ses membres se préparaient avec un certain enthousiasme à une confrontation musclée contre « les palos », comme ils disent.

 

… Dans la soirée, Manuel Valls a condamné « avec la plus grande fermeté les violences qui ont eu lieu [aux abords] des synagogues de la rue des Tournelles et de la rue de la Roquette ».

 

Le Premier ministre a ajouté :

 

« La France ne tolèrera jamais que l’on essaie par la violence des mots ou des actes d’importer sur son sol le conflit israélo-palestinien. »

 

Source: http://rue89.nouvelobs.com/2014/07/13/heurts-a-paris-apres-manif-pro-palestinienne-253694

 

Or, le Daily Mail dans un article du 15 juillet mis à jour le 16, a titré : "Scènes choquante : 150 hommes juifs saccagent les rues de Paris et s’affrontent avec des manifestants pro-palestiniens". Extrait :

 

"Les groupes juifs français se sont plaints de l'augmentation de l'antisémitisme au cours de ces derniers mois, en accusant de nombreux jeunes musulmans de les prendre pour cible. Mais une vidéo filmée près de la Place de la Bastille, dimanche dernier, et vérifiée par la police avant d'être postée sur YouTube, fait apparaître que ce sont les groupes pro-israéliens qui sont activement impliqués dans les affrontements."


 

Daily-Mail-Scenes-choquante-150-hommes-juifs-saccagent-le.jpeg

 

A voir ou à revoir la vidéo qui dément la version officielle et ne laisse pas de place au doute quant à l'identité des véritables semeurs de chaos :

 

 

Des pro-israéliens qui cassent tout devant la synagogue de la rue de la Roquette

 

Source: http://www.dailymail.co.uk/news/article-2693423/Jewish-vigilantes-rampage-Paris-attack-pro-Palestinian-demonstrators.html

via http://oumma.com/202580/incidents-synagogue-daily-mail-donne-une-sacree-lecon

 

En France, deux sites ont révoqué en doute la version officielle dès le 15 juillet : Alain Jules et le Libre penseur :

 

A l’heure du journalisme citoyen, il est de plus en plus difficile de mentir. Bref, ceux qui mentent outrageusement, grossièrement, plus que des arracheurs de dents, se décrédibilisent tous seuls. Du sommet de l’Etat en passant par certains citoyens, la condamnation a été unanime après la supposée attaque dont a été victime la synagogue de la rue de la Roquette. Après vérification, il n’en est rien. Ambiance. 

Le 13 juillet dernier, la manifestation pro-palestinienne se faisait sans heurt et bonne enfant lorsque certains militants de la LDJ ont tenté de créer des troubles. Il est temps que les voix qui portent dans la communauté juive française essaient de recadrer cette horde de barbares qui bénéficient d’une impunité abyssale avant que ça ne dégénère. Les images que vous allez voir sont choquantes. Elles démentent formellement la version "officielle" véhiculée par les médias et les politiques d’une attaque des synagogues.

De voir ces barbares dégrader un bar pour transformer ses chaises et ses tables en armes, de les projeter sur des pacifistes et ensuite lorsque ces derniers exaspérés chargent, de voir comment les CRS les laissent passer est terrible. Hélas, dans une société où les informations passent à flux tendu, il ne faut même pas espérer voir ces gens s’excuser de leur mensonge. Ils savaient ce qui s’était réellement passé. Honteux !

 

Source: http://allainjules.com/2014/07/15/video-manif-pro-palestinienne-non-aucune-synagogue-na-ete-attaquee-a-paris/

 

La preuve en images ! C’est tout de même curieux de voir ces images gratuitement disponibles sur le net et pas un flic ou un journaliste pour faire un compte-rendu fidèle des événements ! Au contraire, ils disent exactement le contraire en inversant les faits et veulent interdire les manifs de soutien à Gaza ; c’est le monde à l’envers. On se demande bien qui dirige le pays ! On se le demande mais en réalité on le sait. Ils sont en train de créer un climat de guerre civile en France, c’est aussi clair que de l’eau de roche.

 

Source: http://www.lelibrepenseur.org/2014/07/15/propagande-des-pro-israeliens-cassent-tout-devant-la-synagogue-de-la-roquette/

 

Add. Christ-Roi, 01 août 2014, 00h36. «Les infos dont on parle peu» n°69 de l'Agence info Libre (27 juillet 2014, video ci-dessous), nous apprenons à partir de 09:23 que dans un tweet d'un militant de la LDJ le 16 juillet à 12h13 on peut lire ceci (repris dans le texte avec les fautes d'orthographe) : «c'est justement le but, on y va il y aura forcement un con qui viendra nos insulter, on instrumentalise ca et on se fait passer pour les victimes comme on l'a fait la semaine dernière avec la syna» :

 

 


En outre, le site "Al Kanz", le 16 juillet, a retrouvé et mis en ligne le dit tweet dans l'article "LDJGate : « on instrumentalise et on se fait passer pour les victimes comme avec la synagogue »" :

synagogue-LDJ-un-tweet-d-un-militant-de-la-LDJ-le-16-juille.jpg
Source capture d'écran du tweet : http://www.al-kanz.org/2014/07/16/ldjgate/
  •  
Add. Christ-Roi, 01/08/2014, 11:22. Michèle Sibony, vice-présidente de l'Union Juive Française pour la paix, était présente à la manifestation de soutien à Gaza dimanche 13 juillet. Elle a été invitée de LCI le 16 juillet à 22h57. Elle a évoqué le Daily Mail du 15 juillet et a déclaré : «A l'évidence il s'agissait d'un piège... (Il y a eu) toute une préparation à l'attaque de la manifestation qui est visible sur internet. On en a les preuves, on a les copies d'écran, etc. Et nous avons assisté, nous, aux provocations de la LDJ
 
Source video : Union Juive française pour la paix http://www.ujfp.org/spip.php?article3345
 
L’affaire de l’attaque de la synagogue a été montée de toutes pièces. L’AFP, qui l’a rapportée, n’avait aucun journaliste sur place, et les médias ont été contraints de rectifier.
Les déclarations de Michèle Sibony, secrétaire générale adjointe de l’Union juive française pour la paix (UJFP) sur LCI ont permis de remettre les pendules à l’heure et de rappeler que non seulement il n’y a eu aucun slogan antisémite dans la manifestation, mais que de nombreux juifs y ont participé.

Michèle Sibony, invitée de LCI le 16 juillet à 22h57, a déclaré : «Nous sommes face à une situation de répression coloniale et le gouvernement français est le seul au monde à vouloir interdire les manifestations de protestation». Extrait : 
 

«Je pense que le "trouble grave à l'ordre public" c'est ce qui se passe à Gaza et les prises de positions de notre gouvernement.
Il n'est pas possible que dans la situation actuelle, personne ne soit capable de dire en France, y compris au plus haut niveau du gouvernement, que nous avons affaire à une situation coloniale d'occupation et de colonisation, à une répression et non pas à une "guerre", à une opération de répression.
... Et nous sommes en train de fêter un autre triste anniversaire, celui des dix ans de l'arrêté de la Cour internationale de justice, déclarant le mur, la construction du mur par Israël, de séparation, illégal. Et demandant à la communauté internationale d'agir.
Et à côté de cela, à côté de cette situation-là, ... notre président de la république ne trouve rien de mieux à faire que d'expliquer que c'est Israël qui est la victime.
... J'étais à la manifestation (de dimanche). J'ai témoigné là-dessus par écrit. On peut trouver ces articles-là dans le Nouvel-Obs et sur internet et sur les réseaux sociaux. Il y a eu le Daily, .. j'ai oublié comment s'appelle ce journal américain qui a publié lui, puisque les grands médias français n'ont pas jugé utile de le faire, les videos et les éléments de preuve qui démontrent à l'évidence qu'il s'agissait d'un piège. Il y a eu plusieurs jours avant cette manifestation, samedi dernier, un appel devant la synagogue de la rue de la Roquette à un rassemblement pour soutenir Israël, qui était sur le site de la LDJ et qui était intitulé "Keep calm and kill Hamas".. C'est intéressant quand même de savoir qu'on est capable de faire des rassemblements de ce type devant des lieux de culte. Et toute une préparation à l'attaque de la manifestation qui est visible sur internet. On en a les preuves, on a les copies d'écran, etc. Et nous avons assisté, nous, aux provocations de la LDJ qui ont été absolument calmées par le service d'ordre, et qui étaient là pour attirer des gens dans la rue de la Roquette, de manière à pouvoir déclarer évidemment. ... Si vous voulez, c'est une vieille pratique, quand on sait que l'on a perdu la bataille de la popularité, il y a une touche sur laquelle il faut appuyer - et c'est une touche connue- c'est la touche de l'antisémitisme.
Je voudrais dire qu'il y a des manifestations dans le monde entier et pas qu'en France, devant des salles de presse et de rédaction, notamment en Angleterre devant la BBC pour exiger que la vérité soit dite. Il y a un seul pays au monde qui prétend interdire les manifs de soutien à Gaza, c'est la France», a précisé Michèle Sibony.

Partager cet article
Repost0

commentaires