Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 16:32

Les medias ont assuré que la manifestation de l'oligarque Mélenchon dimanche 1er décembre pour une "révolution fiscale" avaient réuni entre 7000 et 100 000 personnes, la réalité est qu'il ne devait y avoir que quelques dizaines de personnes au vu de cette photo, quelques minutes avant le départ de la dite "manifestation" :

Photo du bide de la "révolution fiscale" de Mélenchon

        En haut à droite le jt de tf1, en bas à gauche ce qui se passe dans la rue...

Tu trouves que les médias te manipulent ? Alors aime et partage

 

Photo : En haut à droite le jt de tf1, en bas à gauche ce qui se passe dans la rue... Tu trouves que les médias te manipulent ? Alors aime et partage

 

 

Source: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=567732076635662&set=a.549128598496010.1073741827.545299165545620&type=1

 

 

Add. 19:00. Polémique autour de la mise en scène d'une interview de Mélenchon sur TF1

Photo du bide de la "révolution fiscale" de Mélenchon

Le Figaro Mis à jour le 02/12/2013 à 17:36 Publié le 02/12/2013 à 17:32

 

A l'écran, le leader du parti de gauche semblait entouré d'une foule compacte de manifestants. La réalité est tout autre.

 

Les apparences sont parfois trompeuses. Dimanche, les téléspectateurs du journal télévisé de 13h de TF1 en ont été victimes. La chaîne avait choisi d'interviewer Jean-Luc Mélenchon quelques dizaines de minutes avant le départ de la manifestation du Front de gauche contre la politique fiscale du gouvernement. A l'écran, le leader du Parti de gauche apparaît devant une foule compacte de militants. «On aperçoit derrière vous les drapeaux et les gens qui se massent», fait d'ailleurs remarquer Claire Chazal avant le début de l'interview. Une bonne séquence pour Jean-Luc Mélenchon, qui souhaitait prouver dimanche que sa capacité de mobilisation restait intacte face à la concurrence de nouveaux mouvements de protestation, comme les Bonnets rouges.

 

Problème: une photo de la scène prise depuis un balcon montre une toute autre réalité. D'après ce cliché pris et partagé sur les réseaux sociaux par le journaliste néerlandais Stefan de Vries, qui habite au-dessus de l'emplacement choisi pour l'interview, seules quelques dizaines de militants habilement placés entouraient alors Jean-Luc Mélenchon.

 

Mise en scène médiatique de @JLMelenchon ? La foule du Front de Gauche à la télé et... en vrai. via @stefandevries pic.twitter.com/7F7XaCy6Qb

 

— Mathieu Baudier (@mbaudier) December 1, 2013

«J'ai été surpris de voir des manifestants arriver là alors que la manifestation commençait plus loin, place d'Italie, à environ 150 mètres. Puis j'ai vu que Mélenchon arrivait, c'était clairement une mise en scène, c'était flagrant. En plus, ils ont utilisé un zoom, ce qui donne l'impression que Mélenchon est entouré d'une énorme foule, alors qu'il s'agissait de 20 à 30 personnes», raconte le journaliste. Sa photo s'est rapidement propagée sur les réseaux sociaux, bon nombre de commentateurs accusant Jean-Luc Mélenchon et TF1 de manipulation.

 

«Vous voulez que Mélenchon se mette dans une cave avec une cagoule sur la tête ?»

Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de gauche

 

L'affaire tombe mal, aussi bien pour l'ancien candidat à la présidentielle que pour la chaîne. Elle fragilise la position du Front de gauche, qui maintient ce lundi avoir rassemblé 100.000 personnes lors de sa manifestation, alors que la préfecture de police n'en a compté que 7.000. TF1, de son côté, se retrouve à nouveau pointé du doigt, deux jours seulement après avoir été mis en demeure par le CSA pour un reportage dans lequel elle avait décalé le son de huées contre François Hollande. Contactée, la chaîne n'a pas souhaité réagir pour le moment.

 

L'entourage de Jean-Luc Mélenchon crie pour sa part à la manipulation et accuse notamment les sites d'extrême droite, comme Novopress, d'avoir propagé l'image. «C'est une polémique misérable!», s'agace Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de gauche. Il rappelle que l'interview a été réalisée vers 13h05, près d'une heure avant le début de la manifestation: «C'est une évidence: une heure avant la manif, il n'y avait pas encore de manif…». Le conseiller de Paris reconnaît cependant que Jean-Luc Mélenchon a lui-même demandé à ses soutiens de se masser derrière lui, afin de «donner une dimension militante et politique» à l'interview. «Vous voulez qu'il se mette dans une cave avec une cagoule sur la tête? Ça n'a aucun sens!», ironise-t-il.

 

Le Front de gauche a également vivement réagi aux accusations de manipulations lancées sur Twitter suite à la mise en ligne par ses soins d'un cliché montrant le boulevard de l'Hôpital rempli de manifestants. La présence de nombreux feux rouges sur la photo a poussé certains à dénoncer une «retouche Photoshop».

 

#revolutionfiscale il n'y aurait pas un léger problème avec l'abus de copié-coller de feux rouges, non ? #Photoshop pic.twitter.com/m1wo8Zziwn

— Fabrice Epelboin (@epelboin) December 1, 2013

 

Mais le cliché en question a en réalité été pris par un photographe de l'AFP et la multiplication des feux rouges est due à l'utilisation d'un téléobjectif, qui a tendance à aplanir les perspectives. «Le boulevard de l'Hôpital, qui fait 1500 m de long et 15m de large, était bel et bien plein», assure Alexis Corbière pour justifier le comptage réalisé par le Front de gauche.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/politique/2013/12/02/01002-20131202ARTFIG00447-polemique-autour-de-la-mise-en-scene-d-une-interview-de-melenchon-sur-tf1.php

 

 

 

. La Préfecture de Police a-t-elle grossièrement falsifié les images aériennes de la Manif pour Tous du dimanche 24 mars ?

Partager cet article
Repost0

commentaires