Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 21:05

Christian Saint-Etienne, professeur au CNAM, explique qu'il n'y a pas de baisse de la dépense publique mais une moindre hausse des dépenses. Tout ce que raconte Moscovici depuis des mois c'est du pipeau.

 

 

 


En 2014, la facture fiscale pour les ménages va encore augmenter et ceci parce que les dépenses publiques vont encore augmenter !
 

Les "15 milliards ne baisse": "ce n'est absolument pas de la baisse, c'est une moindre hausse par rapport à la tendance. C'est-à-dire que normalement les dépenses publiques auraient du augmenter de 40 milliards, et elles ne vont augmenter que de vingt-cinq milliards. Et c'est donc par rapport à la tendance que le gouvernement mesure la réduction des dépenses. Or, dans les pays où on baisse vraiment les dépenses publiques, on annonce des réductions du nombre de fonctionnaires, on annonce un gel du pouvoir d'achat. Tout ce que dit Moscovici depuis des mois est du pipeau absolu.

 

Si on veut refaire de la France un pays optimiste et attractif, il faut recréer un écosystème entrepreunarial qui donne envie de venir dans ce pays. Or actuellement 40% des jeunes Français veulent quitter la France ! Si nous étions dans un pays normal, il faudrait sonner le tocsin."

 

Source: https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=3Lk_hPxRQE8#t=136

via https://fr-fr.facebook.com/Hollandouille1er/posts/597749346935559

 

 

Add. 25 septembre 2013, 16h22. Budget 2014 : dépenses publiques et impôts en hausse - Nicolas Doze

 

 

 

 

 

Publiée le 24 sept. 2013

Les dépenses publiques et les impôts seront plus élevés en 2014. 

 

Le gouvernement a présenté ce mercredi (25 septembre 2013, NdCR.) i son projet de budget pour 2014 en vantant un «effort d'économies sans précédent de 15 milliards d'euros» pour la dépense publique afin de "maintenir le cap de la réduction des déficits sans pénaliser la croissance." 

 

Nicolas Doze explique au sujet des dépenses que le message consistant à dire qu'on les baisse de 15 milliards d'euros, message "en phase avec la promesse du président" qui a dit qu'il réduirait les dépenses de 60 milliards d'euros en 4 ans. La réalité est que la dépense montera moins vite: les dépenses publiques vont moins augmenter que d'habitude l'an prochain, mais dans leur ensemble elles seront supérieures à celles de 2013.

 

Sur la cloonerie de la pause fiscale, il y a quand même une incroyable contorision de communication jusqu'à la perle : le Premier ministre qui réussit à passer de la "pause fiscale" à "j'assume d'avoir été obligé d'augmenter les impôts" (Jean-Marc Ayrault, le 24 septembre 2013, devant les parlementaires socialistes réunis à Bordeaux où il a en même temps appelé les élus socialistes à se mobiliser davantage contre la montée du FN). Le message est les impôts monteront de 3 milliards d'euros. Concrètement, la hausse des impôts sera plus lourde en 2014 que la hausse de 2013.

 

Le budget 2014 prévoit une croissance de 0,9%. Ce serait l'aspect le plus crédible du budget, la première fois que Bercy ne fait pas le show avec des prévisions bidons, mais la réalité est que l'on devrait rester sous 1% de croissance pendant au moins une décennie, explique Nicolas Doze. Vu qu'il faut 2,5% de croissance pour créer des emplois, cela signifie que le chômage continuera d'augmenter ces dix prochaines années.

 

. Nicolas Doze décrypte les mensonges du gouvernement sur la "pause fiscale" : les ménages paieront plus d'impôts en 2014 qu'en 2013 !

. Nicolas Doze décrypte les mensonges de François Hollande lors de son interview du 15 septembre 2013

. Le fiasco budgétaire de François Hollande : les impôts augmentent, le déficit aussi...

. François Hollande augmente la dette sans croissance. Cherchez l'erreur !

Partager cet article
Repost0

commentaires