Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 19:00

Freysinger (...) nous rappelle l'existence d'une civilisation chrétienne en Europe, que l'on a voulu oublier ou même stigmatiser, mas qui demeure et qui revient, en particulier grâce à lui, sur le devant de la scène. Il est devenu, volens nolens et quelle que soit sa culture personnelle, le chantre de la civilisation chrétienne en Europe, le chantre de l'identité chrétienne de l'Europe. Lui ne se contente pas d'évoquer "les racines chrétiennes de l'Europe". Il exige le respect de ces racines.

Pour comprendre l'action et la décontraction de ce politique hors du commun, il faut revenir à une profession de foi politique qu'il a faite un certain 1er août 2007 dans le petit village valaisan de Savièse, dont il avait été auparavant un conseiller communale. Chez lui, il défend la croix blanche sur fond rouge qui est son drapeau, "le drapeau de la patrie" et il déclare : "Celui qui refuse de porter sa croix, refuse d'assurer son destin". Moderne, Freysinger ne nous demande pas de mourir pour la patrie.  Il nous explique qu'il est nécessaire que nos petits ego vivent en se reconnaissant en elle : "Sans identité pas de devenir; sans racines, pas de personnalité".
C'est dit. Simplement. Avec des mots de tous les jours ou presque C'est la vérité qu'administre Freysinger à une Europe qui a les yeux fixés sur lui et qui, souvent (Belgique, Allemagne, France) plébiscite sa votation suisse. Son succès ? On dira ce qu'on voudra, il est dérangeant, mais il naît du naturel avec lequel il a su ramener sur le devant de la scène médiatique cette vérité de l'identité personnelle et collective que l'on s'efforce d'oublier.
Ce qu'il met au jour, c'est ce qui reste de la Royauté sociale du Christ : la civilisation chrétienne, que l'on ne fera pas disparaître sous les hamburgers.

Source :
Metablog, Abbé Guillaume de Tanoüarn.

Vidéo du discours du 1er août 2007 du Conseiller national UDC Oskar Freysinger à Savièse (VS) - le discours commence à la 6e minute.



-------------------------------------------------------------
-
Mise en garde d'Oskar Freysinker
-
Si tu appelles... : l'interdiction des minarets l'emporte par 57,5% des voix

Partager cet article
Repost0

commentaires