Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 09:01

Le chef de l'État s'exprimait mercredi soir lors du 26e dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France.

 

C'était la deuxième fois depuis son élection que Nicolas Sarkozy participait mercredi soir au 26e dîner annuel du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France). «Si la France a des racines chrétiennes, elle a aussi des racines juives», a-t-il affirmé en préambule de son rappel historique. Avant de poursuivre: «La présence du judaïsme est attestée en France avant même que la France ne soit la France, avant même qu'elle ne soit christianisée.»

 «C'est ainsi, a déclaré Nicolas Sarkozy, qu'il existe en France des bains rituels juifs contemporains de nos églises romanes et des synagogues aussi ornées que des chapelles baroques. Oui le judaïsme fait partie des racines de la France et chaque Français, quelle que soit sa confession ou son origine, peut en être fier.»

«Pour autant, je n'oublie pas la période sombre de la collaboration qui vit la loi mise au service d'une politique antisémite odieuse. Je n'oublie rien de tout cela mais ma France, notre France n'est pas celle-là. Notre histoire de France, c'est l'histoire que nous avons construite ensemble, une histoire qui nous est commune et que personne ne peut venir nous contester. Devant l'histoire de notre pays, il n'existe pas de communauté ou de minorité», a poursuivi le chef de l'État, avant de mêler dans un même hommage Émile Zola et Marcel Proust, «la France de Robert Badinter et de l'abolition de la peine de mort» et «la France de Simone Veil et de la liberté des femmes à disposer d'elles-mêmes».

 

«La prière est silencieuse, la prière n'offense personne, la prière n'agresse personne. En revanche, toute atteinte contre un lieu de culte ou une sépulture doit être regardée comme une atteinte à la République et à ses valeurs fondamentales», a-t-il insisté.

«Car c'est alors une forme de sacrilège non plus contre une religion en particulier, mais contre toutes les religions, contre toutes les croyances, et au fond, contre l'humanité (…) Ces attaques ne sont d'ailleurs pas réservées à la seule communauté juive: mosquées, chapelles, cimetières catholiques ou musulmans ne sont pas épargnés par ce vandalisme religieux», a encore souligné Nicolas Sarkozy.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/02/09/01016-20110209ARTFIG00725-nicolas-sarkozy-souligne-les-racines-juives-de-la-france.php

 

---------------------------------------------------------

Add. 11.02.2011 13:54

 

Selon Nicolas Sarközy, la France était juive avant même que la France soit la France...

«Le judaïsme a contribué à forger l'identité de la France. ... Si la France a des racines chrétiennes, ... elle a aussi des racines juives. La présence du judaïsme est attestée en France avant même que la France ne soit la France, avant même qu'elle ne soit christianisée

 C'est un «ami d'Israël» qui est venu le dire, mercredi soir, 9 février 2011, aux représentants de la communauté juive de France. Invité d'honneur du dîner du Crif, Nicolas Sarkozy a voulu donner un signe fort en insistant sur «les racines juives de la France», au même titre que les «racines chrétiennes».

http://www.youtube.com/watch?v=04CjM30zyPI

 

---------------------------------------------------------

Note de Christroi. Sur le sujet du dîner annuel du Crif, Marine Le Pen s'oppose à Nicolas Sarkozy, elle indique qu'en tant que républicaine, précisément, elle ne se rendra jamais au "dîner du Crif": 'il y a, en France, des associations qui ont un pouvoir excessif sur les choix et les orientations des ministres. En tant que républicaine, je ne me rendrai jamais, par exemple, au dîner du CRIF. Un gouvernement qui se rend à un diner communautaire – pour recevoir au passage des leçons de politique étrangère -, cela me choque énormément. Les politiques cèdent à cette tendance par pur clientélisme." (fin de citation)

  

Quant à la petite phrase de Nicolas Sarkozy, phrase qui se veut intelligente et qui aura un succès fou auprès des imbéciles dans ces discussions de salons où chacun se piquent de paraître "dedans"..., «la présence du judaïsme est attestée en France avant même que la France ne soit la France, avant même qu'elle ne soit christianisée»: dans quelle proportion, où, quand, comment ? De pouvoir juif en France, proprement dit, quand en fut-il question avant 1789 ? N'est-ce d'ailleurs pas la raison pour laquelle tous les Juifs soutiennent à mort la république dite "française" ? 

 

Et puis si les Juifs sont Juifs, que ne vont-ils pas en "Israël" pour profiter pleinement de leur nationalité juive et de leur belle religion?

 

Présence de Juifs en France avant 1789, dès le Haut Moyen Âge, oui, de l'ordre du 0,1 %..., pouvoir politique juif, à aucun moment, jamais! 

 

- De l'Ancien Régime à 1789: "Il y a une continuité dans les valeurs, qui sont les valeurs de la chrétienté"

- La république française est-elle compatible avec l’identité française ? (Arnaud Gouillon)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Vincent 12/02/2011 11:08


Venez en parler ici : http://www.forum-politique.org/politique-les-medias/les-racines-juives-france-t93610.html


Ingomer 12/02/2011 15:31



"Venez en parler ici : http://www.forum-politique.org/politique-les-medias/les-racines-juives-france-t93610.html "


 


C'est fait.



Koltchak91120 11/02/2011 08:24


A propos d'Israël, il y a un paradoxe que beaucoup ne voient pas. Pour être un citoyen israélien jouissant pleinement de tous ses droits et libertés, il faut effectivement être juif. Mais la
judéité a été et est perçue en tant "qu'appartenance à", la religion proprement dite étant accessoire. C'est d'ailleurs pourquoi les pratiquants fondamentalistes comme les Neturei Karta sont
opposés au sionisme, plutôt athée finalement, et militent pour le démantèlement de l'Etat d'Israël qui à leurs yeux est une abomination, un affront à Dieu.


Dominique 10/02/2011 12:06


Je préfère que Marine Le Pen dise que c'est en tant que républicaine, sous entendu laïque, qu'elle n'assisterait jamais, en tant que chef d'Etat, à un dîner du CRIF, vu que la république est
inattaquable, qu'en tant que chef d'Etat catholique, car ce serait la curée sur tous els catholiques.


Les Juifs ont une terre : qu'ils y retournent !