Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 12:00

Passé par Lutte Ouvrière, puis par le NPA, un syndicaliste, séduit par « le « nouveau Front national » de Marine Le Pen », a rejoint le FN, pour lequel il est candidat aux Cantonales de mars en Moselle. Ce que la CGT refuse.

Le 31 janvier, Fabien Engelmann, secrétaire du syndicat CGT des agents territoriaux de la mairie de Nilvange (Moselle) annonce avoir adhéré au Front national. Passé par Lutte Ouvrière, puis par le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), ce militant syndical a fait le choix de rejoindre le FN, pour lequel il est depuis candidat aux élections cantonales de mars prochain en Moselle.

Mais ce lundi, l’Union départementale CGT de Moselle a annoncé avoir suspendu le syndicat des communaux de Nilvange, dont M. Engelmann est le secrétaire général. L’union départementale lui a demandé de démissionner. Il a refusé. La CGT de Moselle a alors réuni le syndicat de Fabien Engelmann, afin de voter pour ou contre la démission de leur secrétaire encarté au FN. Ils ont, en majorité, refusé de le désavouer.

Persuadé d’avoir été « trahi par la bureaucratie de la CGT », Fabien Engelmann explique : « 95 % de la section – qui compte une trentaine de personnes – m’a maintenu à la tête du syndicat et ça ne leur a pas plu ; donc ils ont exclu toute la section.
Ces militants CGT de ma section ne sont pas au FN ; ils m’ont défendu pour mes valeurs, pour mon travail syndical », précise-t-il.

Rappelant que la CGT est apolitique depuis 1990, Fabien Engelmann ajoute qu’il va porter plainte contre l’organisation syndicale pour « discrimination politique ».

Denis Pesce, de l’union départemental CGT de la Moselle se dit particulièrement inquiet de la résonance des thèses du FN dans le monde ouvrier qu’il côtoie : « On entend plein d’analyses faciles sur les immigrés, « la droite, la gauche, tous pourris »… Il y a un ras-le-bol de Sarko, et pas de relève crédible de la gauche. Du coup, j’entends des salariés dire : « faut voter FN ! » ».

Une tendance que Fabien Engelmann confirme et dont il se réjouit : « Je crois qu’il y a vraiment une dynamique qui se crée autour de Marine Le Pen et de son « nouveau Front national » ».

La CGT a décidé de réunir lundi prochain l’ensemble de ses adhérents de Moselle sur l’extrême droite.

 

Source: http://www.nationspresse.info/?p=124011

Partager cet article
Repost0

commentaires