Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 07:56

Depuis plus d'un an, le chiffre d'affaires des agriculteurs a baissé de 30% à cause des conditions climatiques, de la consommation en baisse, des charges et des impôts qui augmentent et de l'embargo russe. Cela fait un an qu'agriculteurs, commerçants, transporteurs routiers, etc. se mobilisent, mais le gouvernement ne veut rien entendre.

 

Hier soir (4 novembre) plus de 300 agriculteurs de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs d'Eure-et-Loir ont déversé à Chartres plus d'une centaine de tonnes de déchets dans la ville, pour exprimer leur "ras-le-bol". 

 

Assistés d'une trentaine de tracteurs, ils sont partis de la chambre d'agriculture, et ont déversé plus d'une centaine de tonnes de fumier, lisier, et autres légumes pourris, notamment devant la Mutualité sociale agricole, la préfecture d'Eure-et-Loir et la Direction départementale de l'agriculture.


Selon Jean-Michel Gouache, président de la FDSEA28, ils entendaient par cette action exprimer leur "ras-le-bol", vis à vis des "contraintes et des charges de plus en plus folles".


Ils ont dénoncé "l'effondrement des cours des céréales, du lait et des légumes, lié en partie à l'embargo russe sur les produits alimentaires, et l'élargissement de la directive nitrates", précise M. Gouache.


"La France vient d'établir des règles à respecter pour les cultures, cette année, alors que les semis ont déjà été faits", a indiqué le leader syndical départemental.


Cette manifestation départementale est intervenue après une quinzaine d'opérations coup de poing en Eure-et-Loir, organisées depuis quelques semaines par les Jeunes Agriculteurs 28. (1)

 


Une mobilisation générale des agriculteurs est attendue aujourd'hui dans la quasi totalité des départements.

 

La mobilisation antifiscale toutes catégories confondues dure depuis un an.

 

Cette mobilisation des agriculteurs intervient après la révolte des Bonnets rouges démarrée en Bretagne en octobre 2013 qui protestaient contre la mise en place d'un nouvel impôt l'écotaxe collectée par une ferme privée pour Benetton et Goldman Sachs (cet impôt a été reporté sine die par Ségolène Royal le 16 octobre 2014 et le contrat avec EcoMouv, l'entreprise privée chargée de collecter l'"écotaxe" a été résilié).

 

La révolte des Bonnets rouges fut suivie par celle des transporteurs routiers le 16 novembre 2013.

 

En novembre 2013, les agriculteurs avaient lancé un ultimatum au gouvernement : le ministre de l'agriculture devait démissionner "pour incompétence notoire". Paris a été bloqué le 21 novembre 2013.


Le 20 décembre 2013, 20 tonnes de fumier étaient déversées devant le centre des impôts de Bellegarde-sur-Valserine dans l'Ain.

 

 

Le 24 janvier 2014, la permance PS de Troyes recevait sa part de terreau après que l'Assemblée nationale ait reçu sa part de fumier le 16.

 

 Le 19 septembre 2014, les producteurs de légumes bretons ont incendié le centre des impôts de Morlaix et la Mutualité Sociale Agricole de la ville pour protester contre le niveau des impôts. Ils voulaient par cet acte faire une "rationalisation" et "une simplification administrative" de leurs relations avec l'administration


Mercredi 24 septembre 2014, les agriculteurs français ont bloqué les routes et dressé une effigie de François Hollande sous une guillotine
  pour protester contre les sanctions européennes contre la Russie.  La route RN12 à Landerneau, Bretagne, dans le nord-ouest France, a été bloquée par 130 tracteurs pendant plus de deux heuresLe blocus a montré l'indignation des agriculteurs au sujet de l'embargo russe sur les importations de produits alimentaires de l'UE provoquées par les sanctions de l'UE.


Le principe du consentement à l'impôt fait partie des grands principes du droit fondant la "démocratie", pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple. Le gouvernement devrait donc en théorie tenir compte de la volonté exprimée du "Peuple" (votes, manifestations, protestations, etc.) Pourtant il n'en est rien. En septembre dernier, Manuel Valls, Premier ministre est même entré en "dialogue" avec les Bretons d'une manière un peu particulière en leur promettant des "poursuites judiciaires".


 

Notes

 

(1) http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/11/04/97002-20141104FILWWW00477-chartres-300-agriculteurs-deversent-une-centaine-de-tonnes-de-dechets.php

 

 

. Sanctions occidentales / embargo russe : Des agriculteurs bretons dressent une effigie de François Hollande sous une guillotine

. Après Obama la semaine dernière... l'Union européenne approuve de nouvelles sanctions contre la Russie (8 septembre 2014)

. La Russie répond aux sanctions économiques des Occidentaux, les Occidentaux reprochent à la Russie de répondre (7 août 2014)

. Sanctions contre la Russie: la France a beaucoup à perdre (Nicolas Doze, 19 mars 2014)

. La permanence PS à Troyes reçoit sa part de terreau (24 janvier 2014)

. Des tonnes de fumier déversées devant l'Assemblée nationale / Rappel de propositions

. La révolte fiscale prend un tour violent en Bretagne (26 octobre 2013)

. Paris : des agriculteurs vendent 50 tonnes de fruits et légumes au «juste prix» (22 août 2013)

. Les agriculteurs lancent un ultimatum au gouvernement et appellent à bloquer Paris jeudi 21 novembre (18 novembre 2013)

Partager cet article
Repost0

commentaires