Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 16:14

A propos de la phrase du ministre de l'Education nationale "arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix" (merci à Truth) :

 

Encore une de ces fumisteries totalitaires franc-maçonnes allant jusqu’à réveiller des gens de « goche » non totalement décérébrés !

 

 

 

C’est sur l’un de ces sites de « goche « que je trouve ce commentaire (vite effacé semble-t-il en quelques minutes …) :

 

http://www.contreculture.org/Images/freemason2.gif*"arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix" : bravo le moraliste Peillon !, mais ce donneur de leçons de civisme pourrait-il nous expliquer COMMENT UN ENFANT PEUT FAIRE UN CHOIX SANS DETERMINISME (rappelons qu’ en dehors de son patrimoine génétique , l’ enfant est baigné dès l’ état fœtal dans un environnement qui l’influence) ? ;

 

en revanche , il n’ est aucunement fait mention du déterminisme étatique et de marché dans le développement des futurs esclaves de la mondialisation !

 

Enfin donner des leçons de savoir-vivre à une population sans lui donner réellement les moyens de vivre décemment (travail , logement , alimentation etc...) est pure utopie. Marié à une journaliste de ce sac à pub de " Nouvel Obs " (comme de nombreux autres politiques liés par des liens privés aux grands médias télévisuels ou de presse), ce père La Morale sait déjà sur quels journaux il peut s’ appuyer pour relayer sa propagande ! Ouf ! la morale de l’ intérêt général est sauve, pourvue qu’ elle masque suffisamment les magouilles privées chères à tous les administrateurs du capital qu’ ils soient de droite, de gauche, privés ou publics. Finalement , une bonne vieille morale bourgeoise que n’ auraient pas reniée les Jules (Grévy, Favre, Simon, Ferry) de la III ème république, mais qui, dans un monde en pleine déliquescence des valeurs, se révèle être un pet foireux en pleine tempête !*

 

PEILLON , DIGNE FILS DES BOUYGHES, LE LAY ET CONSORTS QUI AFFIRMAIENT :

 

(Les chaînes de télévision vivent essentiellement de la publicité. :

 

"Soyons réalistes : à la base, le métier de tf1, c’est d’aider Coca Cola, par exemple à vendre son produit (...). Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est à dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible .")

 

Peillon ne nous fait rien d’autre qu’ adapter leur message à l’école :

 

"Soyons réalistes : à la base, le métier de ministre franc-mac à l’Education Nationale , c’est d’aider la Loge , par exemple à vendre son produit (...). Or pour que son message soit perçu, il faut que le cerveau de l’élève soit disponible. Nos leçons ont pour vocation de le rendre disponible : c’est à dire de le vider, de le -déterminer pour le préparer à notre Morale. Ce qu’il convient d’opérer, c’est de l’espace et du temps de cerveau humain disponible

 

…et ceci dès le plus jeune age !

-------------------------------------

 

le site suivant nous donne le C.V. de Vincent Peillon, et entre autres qu’il fut en 2011 le soutien du milliardaire psychopathe sexuel D.S.K. : bonne référence pour promouvoir la Morale aux enfants

 

 

 

http://www.terreetpeuple.com/reflexion/politique/le-cv-du-gouvernement-hollande.html

 

 

 

Vincent Peillon – Ministre de l’Education Nationale :

 

Issu d’une famille juive par sa mère (lui-même nomme ses quatre enfants Salomé, Maya, Elie et Izaak), son père fut banquier (directeur général de la Banque Commerciale d’Europe du Nord).

 

Marié à la journaliste Nathalie Bensahel.

 

Militant trotskyste à ses débuts.

 

Soutien de Dominique Strauss-Kahn en 2011, il se rallie ensuite à François Hollande. Sioniste, il est Franc-Maçon membre du Grand Orient de France. Il prône une « république spirituelle », considérant « la Franc-Maçonnerie et la laïcité »comme « religions de la république » - vidéo - (pauvres enfants!).

 

Il soutient la ratification du Traité de Lisbonne par la France, et milite pour le fédéralisme européen, et « une harmonisation politique, économique et fiscale au sein de l’Europe ». Au Parlement Européen, il défend les intérêts sionistes et collabore activement au projet de déstabilisation de la Syrie (lien). Membre du club Le Siècle

 

--------------------------------------------------------

Note de Christroi. Rappelons quelques doctrinaires de la Révolution sur ce sujet d'arracher les enfants à leur déterminisme "familial" :

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/19/Joseph_Lequinio.jpg/200px-Joseph_Lequinio.jpgLe révolutionnaire Lequinio, député à l'Assemblée législative, où le signalaient des propositions d'avant-garde, puis conventionnel régicide et représentant en mission spécialement pugnace "que nous avons vu à l'oeuvre pour dire que l'homme n'est pas né pour penser, ne craint pas d'imprimer en 1792 : 'qu'il serait heureux pour l'espèce humaine que tous les enfants ne connussent point leur père'" (Lequinio, Les Péjugés détruits, Paris 1792, p. 144, cité in Xavier Martin, Nature humaine et Révolution française, Du siècle des Lumières au Code Napoléon , Dominique Martin Morin, Mayenne 2002, p. 111.)

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b7/Jean-Jacques_Rousseau_%28painted_portrait%29.jpg/220px-Jean-Jacques_Rousseau_%28painted_portrait%29.jpgJean-Jacques (Rousseau) avait prêché l'exemple en donnant soubassemement doctrinal à l'abandon néo-natal de ses propres enfants, auquel sa plume offrait statut de pure et simple livraison à l'éducation publique: 'Je me contenterai de dire ... qu'en livrant mes enfants à l'éducation publique ..., je crus faire un acte de citoyen et de père; et je me regarderai comme un membre de la république de Platon'" (Rousseau, Les Confessions, L. VIII, Paris 1980, p. 423, cité in  Xavier Martin, Nature humaine et Révolution française, Du siècle des Lumières au Code Napoléon , Dominique Martin Morin, Mayenne 2002, p. p. 111.)

 

Le rose-croix du chapitre d'Arras, Robespierre (Cf. Jean Ousset, Pour qu'Il règne, DMM, Niort 1998, p. 219.) et Danton sont d'accord pour dénoncer l'effet rétrécissant de la famille sur le décor mental de l'enfant. Robespierre parlera d'un 'fédéralisme domestique qui rétrécit les âmes en les isolant' (18 floréal an II, 7 mai 1794, Archives parlementaires, 1/82/138/2.) Et Danton: 'Tout se rétrécit dans l'éducation domestique' (13 août 1793, Arch. parlem., 1/72/126/2.) (Source: X. Martin, ibid., p. 113.)

 

http://www.franceinter.fr/sites/default/files/imagecache/scald_image_max_size/2011/07/29/113737/images/Robespierre.jpgIl faut, disait Robespierre 'saisir les enfants à l'époque où ils reçoivent des impressions décisives, pour préparer des hommes dignes de la République' (13 août 1793, Arch. parlem., 1/72/126/1.) Et de rappeler: 'La patrie seule a le droit d'élever ses enfants' (18 floréal an II, Arch. parlem., 1/82/138/2.)

Cependant que Danton avait dit: 'Mon fils ne m'appartient pas, il est à la république' (13 août 1793, Arch. parlem., 1/72/126/2.), application de ce principe, également formulé par lui, que 'les enfants appartiennent à la République avant d'appartenir à leurs parents' (22 frimaire an II, 12 décembre 1793: Moniteur n° 84, 24 frimaire, 14 décembre, p. 339/2.) (Source: X. Martin, ibid., p. 112.)


------------------------------------------

- La morale "laïque" (Vincent Peillon) deviendrait-elle dogmatique ?

- Franc-maçonnerie "religion de la république" : Vincent Peillon jette le masque

Partager cet article
Repost0

commentaires

duchesse du Berry 04/09/2012 00:01


Information très intéressante trouvée sur le site "Le Citoyen engagé" :


"En 2009, il (Vincent Peillon) avait célébré la Bar-Mitsva de son fils Elie à la synagogue de la Place des Vosges à Paris. Pour la circonstance, Vincent PEILLON, qui a épousé en seconde noces la
journaliste Nathalie Bensahel, avait mis les tefillins et était monté à la Torah. Agrégé de philosophie, il serait nommé ministre de l’Éducation Nationale."


Tiens, n'y aurait-il pas là un risque de "déterminisme familial et ethnique" que Peillon devrait éradiquer chez son propre fils ?  A moins, évidemment,, que seuls les
déterminismes des autres soient un obstacle au grand projet franc-maçon...


En tout cas, on admirera l'outre-cuidance, ou du moins la schizophrénie dont est atteint notre ministre de l'Education !