Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 22:35

Après le premier scud envoyé aux mythes fondateurs de la Ve république, et le succès rencontré par sa première contre histoire du général de Gaulle, Adrien Abauzit, auteur, conférencier et avocat, était de nouveau invité de Meta Tv jeudi 20 novembre. Il est revenu sur la contre histoire du général de Gaulle, après que la diffusion de la première émission a suscité énormément de réactions sur les réseaux sociaux.

 

 

Extrait :

 

"J'avance des faits. La question est de savoir si ces faits sont vrais ou faux. Point.

 

Sur Pétain, dans cette première émission, j'ai démontré (1) qu'il avait soutenu des mouvements de résistance intérieure, (2) qu'il avait une diplomatie de combat contre l'Axe; (3) qu'avec Weygand et Darlan il avait relancé l'armée française contre les forces de l'Axe.

 


Adrien Abauzit demande aux gaullistes ou aux contradicteurs si ces faits sont faux.

 

[...] Henri de Kerillis, était un député de droite, indépendant, il n'appartenait à aucun parti politique. Il a été constant dans son engagement contre l'Allemagne dont il savait que le danger venait de l'Allemagne. Il a donc écrit toute une série de livres dans les années 30 pour dénoncer le danger allemand. Il s'est distingué parce qu'il a refusé de voter pour les fameux accords de Munich en vertu desquels la France laissait les Sudètes à l'Allemagne. A part les communistes de l'époque qui avaient voté contre parce que Moscou le leur avait demandé, Henri de Kerillis est le seul député qui a voté CONTRE les Accords de Munich et dit - c'était en 1938 - c'est maintenant qu'il faut attaquer l'Allemagne parce que pour l'instant il y a des tensions dans son armée et que si nous y allons, nous aurons avec nous les Tchèques et les Russes; on a fait l'erreur en 36 de ne pas attaquer lorsque la Rhénanie a été remilitarisée, et maintenant il faut y aller. Kerillis avait raison : d'un point de vue stratégique, c'était en 1938 qu'il fallait attaquer Hitler.

 

J'aimerais vous citer un extrait d'un de ses livres, de 1936, "Français, voici la guerre", dans lequel il a avertissait les Français de la guerre à venir contre les Boches. Il écrit :

 

"Pour ma part, je suis de ceux qui ne seront jamais complices de l'étranger quelque soit le prétexte qu'ils choisissent et même s'il prétendait seulement vouloir prévenir la révolution. Car je sais trop qu'une fois installés sur notre territoire, ils n'en partiraient pas sans nous avoir dépouillés. Je suis de ceux qui se battraient au besoin avec des communistes pour barrer la route aux Allemands. Je suis nationaliste, je le resterai jusqu'au bout. Pas d'Internationale blanche quand je condamne l'Internationale rouge. Pas de 'Bourgeois de tous les pays, unissez-vous', quand je condamne le 'Prolétaires de tous les pays, unissez-vous'. Pas de complicité avec Berlin quand je dénonce ceux qui en ont avec Moscou."

 

[...] Donc on voit un ennemi acharné du nazisme et un ennemi précurseur parce qu'à l'époque il était un peu tout seul.

http://img.over-blog.com/292x456/0/51/99/49/Octobre-nov-decembre-2014/Henri-de-Kerillis--de-Gaulle-dictateur.JPGEn 1940, quand l'Allemagne envahit le territoire, Kerillis part aux Etats-Unis, mais Kerillis, à ce moment-là est un fervent gaulliste parce que de Gaulle a continué le combat et que Kerillis n'était pas d'accord avec le fait de l'Armistice. Et Kerillis va rompre avec de Gaulle en 1943 quand il va se rendre compte que de Gaulle ne veut pas combattre militairement et qu'il fait de la politique (je renvois les gens à l'émission précédente).

 

Churchill, à l'été 1943, voulut rompre avec de Gaulle et fit un rapport de ses rapports avec de Gaulle depuis le début. Il évoque que le 16 juin (1940), le général (britannique)  Spears a promis à de Gaulle de lui donner la nationalité britannique si jamais la France venait à perdre la guerre. Et ça, Kerlillis nous le dit dans ce livre : "De Gaulle, dictateur", sorti en octobre 1945.

 

Chose importante, cet accord entre le général de Gaulle et le général Spears a été étendu à toutes les forces françaises libres du général de Gaulle. Churchill et de Gaulle font un accord le 7 août 1940, dont l'article 3, alinéa 5 dit ceci :

 

"Le gouvernement de Sa Majesté, est disposé à fournir à ces volontaires des facilités spéciales pour acquérir la nationalité britannique et se fera donner tous les pouvoirs nécessaires à cet effet."


Adrien Abauzit repose sa question : "Est-ce que ce que je dis est vrai ou faux ?"

 

Il aborde ensuite la question juive. Extrait :

 

"J'avais fait déjà une émission sur l'Agence Info Libre en revenant sur la polémique Léa Salamé - Zemmour.

 

Premier point. De tous les pays d'Europe, la France est le pays dans lequel le taux de survie des Juifs est le plus élevé, et ce de très loin. 75% des Juifs en France ont survécu. 95% des Juifs français ont survécu. Et 58% des Juifs étrangers ont survécu. Les Juifs qui sont morts pendant la Deuxième Guerre mondiale, en France, sont en quasi totalité des Juifs étrangers. Les Juifs français ont quasiment tous survécu. Pour savoir pourquoi, je renvois la vidéo faite pour l'Agence Info Libre. Et notamment pour voir toutes les mesures de protection qu'ont prises Pétain et Laval pour éviter que les Juifs français se fassent déporter. Pétain, Darlan et Laval se sont toujours opposés au port de l'étoile jaune en Zone libre. L'étoile jaune n'a pas été portée en zone libre. [...] S'il n'y avait pas eu Vichy, l'étoile jaune aurait été portée et on peut supposer que les déportations auraient été encore plus grandes.

 

Paul-Baudouin--Neuf-Mois-au-gouvernement--La-Table-Ronde--P.jpg"Le statut des Juifs". Pourquoi l'a-t-on fait ? Paul Baudouin, ministre des Affaires étrangères du gouvernement Reynaud, maintenu dans le gouvernement Pétain, dans son livre "Neuf mois au gouvernement" nous l'explique. Les Allemands vont savoir qu'ils vont prendre des mesures contre les populations juives de zones occupées.

 

Le gouvernement a voulu courcircuiter en quelque sorte (avec le "statut des Juifs") les Allemands qui prenaient des mesures antijuives extrêmement brutales.

 

Tepa, l'animateur de Meta Tv intervient et explique : "En Europe il y a eu une épuration beaucoup plus forte." Adrien Abauzit explique que les Allemands ont appliqué certaines de leurs ordonnances (antijuives) en zones occupées.

 

Et d'ailleurs Xavier Vallat, qui sera le Secrétaire du Commissariat à la question juive, demandera au cours de l'année 1941 à ce que les Allemands cessent d'appliquer leurs ordonnances puisque maintenant il y a une législation française sur la question. Il ne sera pas écouté. Hélas.

 

[...] S'il n'y avait pas eu Pétain et Laval, le sort des populations juives (en France) eut été probablement beaucoup plus catastrophique.

 

Raul Hilberg, la destruction des juifs d'europeDans son livre "La Destruction des Juifs d'Europe",  Raul Hilberg, un des premiers historiens à avoir traité du génocide juif avec Léon Poliakov, écrit :

 

"Dans ses réactions aux pressions allemandes, le gouvernement de Vichy tenta de maintenir le processus de destruction à l'intérieur de certaines limites. Celles-ci eurent essentiellement l'objet de retarder l'évolution du processus dans son ensemble. Les autorités françaises cherchèrent à éviter toute action radicale. Elles reculèrent devant l'adoption de mesures sans précédent dans l'histoire. Quand la pression allemande s'intensifia en 1942, le gouvernement de Vichy se retrancha derrière une seconde ligne de défense. Les Juifs étrangers et les immigrants furent abandonnés à leur sort, et l'on s'efforça de protéger les Juifs nationaux. Dans une certaine mesure, cette stratégie réussit. En renonçant à épargner une fraction, on sauva une grande partie de la totalité."

 

Donc si on attribue aux mots leurs sens, Raul Hilberg nous dit que le gouvernement Pétain a sauvé une grande partie des Juifs vivant sur le sol de France. Et je précise que de Gaulle, lui, fatalement, il n'a pas pu en sauver beaucoup. Si personne était resté sur place, on n'aurait pas pu le faire...

 

Raul Hilberg et Léon Poliakov ont fait des rééditions de leurs livres respectifs (Bréviaire de la Haine et La Destruction des Juifs d'Europe). La dernière édition de La Destruction des Juifs d'Europe date de 2006. Ils ont maintenu leurs conclusions.

 

Pour faire comprendre ce que recouvrait le terme de "Révolution nationale" (un terme que Pétain n'aimait pas), Adrien Abauzit cite un extrait d'un rapport fait par le général Weygand, en date du 28 juin 1940, qui "à certains égards va résumer la pensée de Pétain" qui souhait expurger la France des principes de 1789 et des "Lumières" :

 

"L'ancien ordre des choses, c'est-à-dire un régime politique de compromission maçonnique, capitaliste et internationale nous a conduit où nous sommes. La France n'en veut plus. La lutte des classes a divisé le pays, empêché tout travail profitable, permis toutes les surenchères de la démagogie. Le relèvement de la France par le travail ne peut être réalisé sans l'instauration d'un nouveau régime social, fondé sur la confiance et la collaboration entre ouvriers et patrons. C'est ce régime social qu'il faut instituer.

 

La baisse de la natalité, en diminuant le potentiel de la France, nous a amené du point de vue militaire, à défendre notre territoire avec une proportion inadmissible de contingents nord-africains, coloniaux et étrangers, et d'un point de vue nationa, à effectuer des naturalisations massives et regrettables.

 

La famille doit être remise à l'honneur. La vague de matérialisme qui a submergé la France, l'esprit de jouissance et de facilité sont la cause profonde de nos faiblesses et de nos abandons. Il faut revenir au culte et à la pratique d'un idéal résumé dans ces quelques mots : 'Dieu, Patrie, Famille'. L'éducation d enotre jeunesse est à réformer, etc."

 

Adrien Abauzit explique que "si tout n'était pas parfait dans ce qu'ont fait Pétain et d'autres, mais pour ce qui est des valeurs qu'ils voulaient remettre au centre de la société française, cela allait dans le bon sens. Ils voulaient notamment rechristianiser la France, et que l'Eglise joue un rôle plus important, notamment dans l'Education. Le ministre de l'époque, qui était chrétien, Jacques Chevalier, disait : 'L'école sans Dieu c'est terminé.'"

 

"La doctrine de Pétain était que pour se débarrasser des principes de 1789, et notamment la notion de 'Peuple souverain', il fallait substituer la notion de corps politiques, c'est-à-dire qu'on renoue avec une société traditionaliste des corps politiques et non plus des individus atomisés et éparpillés qui sont dans l'inertie et qui sont impuissants, en vérité.

 

Adrien Abauzit explique :

 

"On en parlera pas aujourd'hui, car on n'en a pas le temps, mais la constitution que voulait faire Pétain était une constitution démocratique. ... Les pères de famille avaient deux droit de vote, pourquoi ? Parce qu'on remet les familles au centre, et non plus l'individu." [Cf. Les deux types de démocratie (organique corporative et moderne égalitaire)  et " La représentation de la société par corps plutôt que par têtes ". Il serait intéressant que Meta-Tv invite Adrien Abauzit comme force de propositions sur ce sujet de la démocratie organique dans le cadre du renouvellement des institutions vérolées par l'Oligarchie.] Pétain voulait faire une république chrétienne, corporative et familiale, donc antijacobine."

 

"De Gaulle est le garde-fou ultime du mondialisme. Je sais que des gens vont buguer quand je dis ça. Et moi-même j'ai mis beaucoup de temps avant de l'enregistrer."


 

Extrait :

 

"De Gaulle a rétabli les principes qui permettent, qui ont permis à nos élites de se rallier au mondialisme, plus tard. C'est-à-dire l'idéologie des 'Lumières'.

 

Si on avait fait des institutions qui reposent sur le christianisme, je ne vous fais pas un dessin, mais le mondialisme n'avait aucune chance de prospérer en France.

 

De Gaulle a rétabli des principes mauvais et notre société aujourd'hui est ce qu'elle est, parce qu'elle repose sur des principes mauvais. Et on juge un arbre à ses fruits. Donc les mauvais fruits aujourd'hui ne tombent pas du ciel, ils viennent du fait que les principes qui en sont à l'origine sont mauvais. ... De Gaulle a fait perdre un siècle à la France de ce point de vue-là.

 

... Tous les massacres contemporains de l'histoire de France sont du fait de la Gauche :  génocide vendéen, massacre des ouvriers en 1848 (général Cavaignac), massacre de la Commune en 1871 (gauche de monsieur Thiers), en 1934 Daladier tire sur la foule, et l'épuration de 1945, faite par les communistes. L'Anti-France cherche à faire la peau à la France.

 

... Que s'est-il passé à la 'Libération' ? Les communistes ont voulu liquider une classe sociale de droite, liquider les notables de droite puisqu'ils étaient dans une logique de 'révolution', comme les bolchéviques en 1917 (Cf.  Etats-Unis : Du melting pot au « salad bowl » - la révolution mondialiste communiste ). L'animateur Tepa intervient en précisant : "Il y avait beaucoup de règlements de compte contre les patrons." Adrien Abauzit explique qu'à la 'Libération', "à partir du débarquement, on a vu aussi beaucoup d'abbés se faire assassiner, des châtelains, et même on a vu certains résistants se faire assassiner... Les héritiers politiques des FTP n'ont aucune leçon politique à donner puisqu'ils cautionnent les actes commis par certains FTP.

 

 

Extrait : 

 

"Le problème de fond de de Gaulle est qu'il n'a pas aboli les mauvais principes qu'il a rétablis en 1944. De Gaulle a pactisé avec la république des 'Lumières'. Il est devenu le garde-fou ultime de la république des 'Lumières'. Y compris en 1958, d'ailleurs.

 

Je pense qu'il (de Gaulle) s'est dit quelque chose comme : 'Je sais que ces principes sont mauvais (De Gaulle a eu une éducation catholique traditionaliste), mais je déjouerai cela et j'arriverai à mettre en place un régime qui conjurera ces mauvais principes de base.' Je pense qu'il a raisonné comme cela.

 

On voit le résultat. Ceux qui ne voient pas le résultat, prenez les transports en commun en Île de France ! Et donc de Gaulle, malgré lui, s'est fait un porte-flambeaux de l'Anti-France des 'Lumières'.

 

De Gaulle, quand il a été au pouvoir, a essayé de lutter contre les conséquences de causes qu'il a rétablies. Mai 1968 est l'enfant de 1944. Si les gauchistes et la gauche a autant d'influence dans la superstructure française c'est parce qu'à la 'Libération' ils ont pris les places. A la 'Révolution de 1944', devrais-je dire. Parce qu'à la 'Libération' il y a deux phénomènes qui vont se superposer, la libération du territoire et la Révolution de 1944 où la gauche a pris le pouvoir en France. Je rappelle toujours cette filiation : 1789, 1944, 1968.

 

L'animateur Meta Tv, Tepa intervient et précise :

 

"J'ai entendu parler d'une opération colorée (en 1968) contre de Gaulle". - "Ce n'est pas impossible", répond Adrien Abauzit. " Gaulle à l'époque pensait que c'était la Chine qui avait financé mai 68. Certains diront que c'est les Etats-Unis, d'autres Israël" (parce que de Gaulle avait parlé du "peuple sûr de lui-même et dominateur. Ndlr.)

 

Dans mai 1968, Adrien Abauzit explique :

 

"Sans la Croix du Christ, la vie purement matérielle, quel est le sens de la vie ? La réponse donnée par les soixanthuitards, c'est la jouissance. L'illusion de la jouissance va remplacer la quête de justification.

 

De Gaulle savait tout ça. Et je pense qu'il n'a pas été dupe sur ce qu'il avait fait. Et donc de Gaulle a été châtié par là où il a péché. Il a péché par les 'Lumières', il a été châtié par les 'Lumières'. Sachant qu'en 1969, de Gaulle se fait dégager parce qu'il se fait trahir par Pompidou et Giscard.

 

Et là, pour être honnête, le projet de Gaulle de participation était une très bonne chose... Projet de participation parfaitement compatible et même dans l'esprit du corporatisme que voulait revigorer ce cher Pétain."


 

 

 

 

via

 

http://metatv.org/adrien-abauzit-contre-histoire-du-general-de-gaulle-la-suite-meta-tv


 

 

 

 

. Adrien Abauzit - Contre Histoire du général de Gaulle - Meta TV (Première partie)

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Ecellentl n'y a rien à dire de plus.  
Répondre