Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 12:22

« Le Conseil a jugé qu’eu égard aux fonctions de l’officier de l’état civil dans la célébration du mariage, le législateur n’a pas porté atteinte à leur liberté de conscience. Il a jugé les dispositions contestées conformes à la Constitution » ...

 

«Mariage» homosexuel : La décision du Conseil constitutionnel ou l'immixtion du spirituel maçonnique dans les affaires temporelles

« Le Conseil a jugé qu’eu égard aux fonctions de l’officier de l’état civil dans la célébration du mariage, le législateur n’a pas porté atteinte à leur liberté de conscience. Il a jugé les dispositions contestées conformes à la Constitution » ...

 

 

Comme on pouvait s'y attendre, dans sa décision publiée aujourd'hui, le Conseil constitutionnel a débouté le collectif de maires et adjoints opposés à la «réforme de civilisation» voulue par Christiane Taubira. C'est littéralement une infraction à la neutralité du dit «Conseil»... et à la soit-disant «séparation des pouvoirs».

 

 

Les maires opposés au mariage homosexuel ne pourront donc pas invoquer leur liberté de conscience pour refuser de célébrer un "mariage" homosexuel. Certains opposants envisagent un recours européen. (1)

 

Dans un entretien téléphonique avec une correspondante de l’AFP, le maire résistant d'Arcangues (Pays Basque) Jean-Michel Colo, a expliqué aujourd'hui que « le Conseil constitutionnel a été instrumentalisé par le politique. C’est une décision politique. Il fallait à tout prix qu’on ne puisse pas rediscuter de ces choses-là, les maires n’ont qu’à s’exécuter, mais nous sommes en démocratie, l’Europe le dira. ... Nous allons faire dire à l’Europe ce que le Conseil constitutionnel n’a pas dit. Nous allons saisir la Cour européenne » des droits de l’homme. 

 

Selon M. Colo, « c’est un échec du président de la République », François Hollande, « qui avait garanti la liberté de conscience accordée à tous les citoyens, y compris les maires ».

 

Nous sommes plus que jamais en résistance et devons à tous prix soutenir nos maires, Antigones des temps modernes qui risqueront leur carrière pour défendre la famille. (2)

 

 

Analyse Christ-Roi de la décision du Conseil constitutionnel

 

Il s'agit d'une injonction politique religieuse maçonnique majeure, qui est imposée par les «Fils de la Veuve» comme ils se nomment eux-mêmes (voir la video de l'un d'entre eux qui explique que la maçonnerie est à l'origine de la dite  «loi» ). Une  loi qui n'en est pas une, et n'a même pas été adoptée vu les vices et les infractions constatés lors des débats parlementaires (trucages à l'assemblée dite nationale constatés publiquement, vote à main levée au sénat sur une  «réforme de civilisation  »!).

 

En dernière analyse, il convient pour tous de rappeler et de faire savoir, qu'il s'agit d'une violation flagrante de la dite «laïcité» comme immixtion du spirituel (maçonnique) (Cf. Vincent Peillon et sa «nouvelle religion républicaine») dans le temporel (politique). Il faudra bien le dire ! Car jusqu'à présent on n'entend pas beaucoup les résistants sur ce sujet. Comme on l'a vu, et compte tenu de l'enjeu de civilisation, il est pourtant essentiel de se réapproprier ce thème de la laïcité, jusque-là confisqué par les fanatiques d'une religion politique, et de veiller à sa stricte application !

 

 

Sources :

(1) http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203076366425-mariage-gay-le-conseil-constitutionnel-attendu-sur-la-clause-de-conscience-des-maires-619736.php

(2) https://www.facebook.com/PrintempsFrancaispourTous/posts/370496309750332

 

 

. Franc-maçonnerie derrière le "mariage pour tous" : Un "grand maître" franc-maçon avoue !

. Le "mariage" homosexuel : une horrible régression visant à la mise au pas des plus faibles, des enfants et des pauvres

 

Partager cet article
Repost0

commentaires