Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 11:38

Le ministre de l'Intérieur Manuel Vals étudie la possibilité d'interdire le Printemps français.(1)

 

Deux jours après que le Printemps français ait pointé du doigt (mercredi 22 mai) la collusion de la "religion de la république" (Vincent Peillon) avec l'Etat, dénoncé la "collusion du pouvoir avec la Franc-maçonnerie", et appelé à un rassemblement "devant le Grand Orient de France à 19h" ce soir, 19h (9 rue Cadet, Paris 9e), le ministre de l'Intérieur Manuel Vals, en bon petit réactionnaire de la secte néo-esclavagiste envisage d'interdire ... le Printemps français. Autant interdire le peuple !

 

En somme, quand un franc-maçon dogmatique et sectaire dit que la franc-maçonnerie est la "religion de la république" (voir la video publiée le 17 janvier 2012) c'est bien et le franc-maçon en question devient, quatre mois plus tard, ministre de l'"Education nationale", mais par contre quand ce sont des profanes qui le disent et dénoncent la "collusion du pouvoir avec la Franc-maçonnerie" c'est mal et cela doit être interdit ! De qui se moque-t-on ?

 

Réponse du Printemps français :

  • « Une telle interdiction marquerait une fin actée de la liberté d’expression, déjà bridée depuis plusieurs mois et donc la fin de la démocratie.

 

  • ONLR . »
  •  
  • « Parce que nous dénonçons leur idéologie ils veulent nous faire taire.

    La violence est dans leur répression policière.

    N'ayez pas peur, ONLR » (2) 

 

 

 

 

Comme le dit Le Rouge & le Noir, Manuel Valls "devrait s’acheter des lunettes" :

 

  • « C’est, dit-il, un appel à la violence et il y a de nombreuses menaces même de mort et je ne les prends pas à la légère », a réagi Manuel Valls sur France Info. « La justice va devoir agir parce que c’est intolérable que dans la République il puisse y avoir ces messages de haine. » Concernant une éventuelle interdiction du Printemps français, mouvement insaisissable du pays réel, M. Valls déclare : "Bien sûr, nous allons l’étudier parce que ces propos sont inacceptables, il n’y a pas de place pour des groupes qui défient la république, la démocratie et qui s’attaquent aussi à des individus."

  • Nous excusons M. Valls pour son ignorance concernant le Printemps français et l’opposition à la loi scélérate, qui demeure pacifique et non-violente (Voir les neuf principes de fonctionnement du Printemps français, dont la non-violence fait partie, NdCR). Peut-être était-il sans doute trop occupé à mater les émeutes urbaines et à restaurer l’ordre dans nos banlieues ? Quoique..." (3)

 

Add. Christ-Roi, 19h00. "Dans un communiqué publié mercredi" (21 mai), le Printemps français menace de prendre pour cible "le gouvernement actuel et tous ses appendices, les partis politiques de la collaboration et les lobbies où s'élaborent les programmes de l'idéologie et les organes qui la diffusent" (Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/05/24/97001-20130524FILWWW00307-valls-songe-a-interdire-le-printemps-francais.php).

"C'est un appel à la violence et il y a de nombreuses menaces même de mort et je ne les prends pas à la légère", a déclaré le ministre sur France Info.

 

Où est l'"appel à la violence" ? On peut parfaitement cibler des idéologies néfastes, des points contestables d'une argumentation défaillante, d'un programme politique totalitaire..., sans pour autant prendre le fusil ! Où est l'appel à la violence ? Si Manuel Gaz interdit le Printemps français à cause de l'emploi du mot "cibler" il faudra expliquer le vocabulaire à Manuel Gaz et lui faire une explication de texte ! Si c'est pour les "menaces de mort", il devra dire lesquelles !

 

Rappelons ici ce que nous écrivions le 18 avril, "il ne peut pas y avoir d'actes contre des personnes" selon François Hollande à Roissy le 18 avril 2013. Or, il y a manifestement des personnes qui ont plus de droits que d'autres. Des dizaines de jeunes défenseurs du mariage naturel et des droits des enfants faisaient un sitting improvisé mardi soir 16 avril sur la pelouse des Invalides. Ils étaient assis par terre, serrés les uns contre les autres, ils chantaient. Ils ont été évacués de force par la police politique du Régime dit "démocratique". Certains ont été traînés par terre, des jeunes femmes tirées par les cheveux... La video est visible ici : http://www.youtube.com/watch?v=u72M-xIo62c

 

Rappelons également ce que nous écrivions le 15 mai au sujet des émeutes du PSG qatari : "L'Oligarchie va devoir rendre des comptes au peuple suite aux émeutes prévisibles au Tocadéro et aux Champs-Elysées des supporters du PSG qatari à Paris le 13 mai au soir. La veille vit les premiers incidents éclater : bris de vitres, vols en réunion, dégradations volontaires de biens publics et par incendie, 16 policiers blessés. Nous pouvons constater une nouvelle opération en manipulation de l'information demandée par le gouvernement et largement reprise par les medias. Dans la nuit de lundi à mardi, 39 suspects supporters du PSG ont été interpellés. Bilan : vitrines et véhicules vandalisés au pied de la tour Eiffel, arrêts de bus vandalisés, attaque à la diligence sur un autobus de touristes, bouteilles lancées contre les forces de l'ordre, 30 blessés dont 3 chez les policiers, 21 interpellations selon cette autre source : un nombre qui paraît assez faible au regard du nombre des défenseurs du mariage naturel que la police parisienne a retenu dans ses filets et embarqué comme des vulgaires délinquants lors des rassemblements pacifiques des veilleurs ces derniers jours, à ce jour "une centaine de gardés à vue", selon Tugdual Derville, l'un des porte-parole du collectif de la Manif pour tous. «La Manif pour tous, c'est combien de vitrines cassées, de voitures brûlées, de policiers blessés», a-t-il demandé ?

 

Quand 67 jeunes s'assoient, une bougie à la main, près de l'Assemblée nationale, ils sont tous embarqués. Tandis que lorsque des hordes de casseurs dévastent le quartier du Trocadéro avec des barres de fer, blessant 32 personnes, on n'a qu'une bonne trentaine de gardés à vue

 

Ce deux poids deux mesures va devoir se payer très cher.

 

Sources:

 

(1)http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/05/24/97001-20130524FILWWW00307-valls-songe-a-interdire-le-printemps-francais.php

(2) http://www.printempsfrancais.fr/

(3) http://www.lerougeetlenoir.org/les-breves/l-etat-ps-envisage-une-interdiction-du-printemps-francais

 

Add. Christ-Roi, 25 mai, 20:24. Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps français, dans un entretien à Nouvelles de France aujourd'hui, a expliqué :

  • Béatrice Bourges, comment réagissez-vous aux propos de Manuels Valls qui parle de faire interdire le Printemps français ?

  •  

    Le Printemps français étant un état d’esprit, je ne vois pas comment Manuel Valls peut l’interdire. En effet, il n’y a aucune association ni structure ni dirigeants ni organigrammes. Moi-même, je suis par exemple loin de connaître tout le monde au Printemps français… C’est d’ailleurs le principe de la résistance : même sous la torture, je ne pourrai rien dire, parce que j’ignore tout des membres du Printemps français si ce n’est qu’ils sont pacifiques et transgressifs. Autant dire que Manuel Valls ne pourra pas interdire ce vent d’espoir et de liberté qui souffle sur la France, à moins de supprimer la liberté d’expression. Je remarque que, depuis quelques jours, il semble perdre le contrôle de lui-même, c’est sans doute l’inquiétude de voir que le mouvement ne faiblit pas. Je lui conseille plutôt de se préoccuper des délinquants en banlieues et des trafiquants d’armes.

  •  

    Pensez-vous qu’il cherche à vous diaboliser ?
  •   
  • Manuel Valls est dans la toute puissance et s’imagine sans doute au-dessus des lois. Ce genre d’annonces est, pour lui, un moyen de diaboliser le Printemps français. Soit il est courant du fait que nous sommes pacifiques et donne volontairement dans la désinformation – ce ne serait pas son premier mensonge – soit il est mal informé sur nous, ce qui pose la question de ses compétences. Je note que Manuel Valls a annoncé qu’il étudiait la dissolution du Printemps français le jour où nous manifestions devant le Grand Orient de France pour demander la vraie laïcité, c’est-à-dire la séparation entre les loges (dont le Grand Orient) et l’État. Peut-être ses frères du Grand Orient lui ont-ils demandé de durcir le ton contre nous…

 

 

- Vendredi 24 mai : Rassemblement de résistants devant le Grand Orient de France, 19h (9 rue cadet, Paris 9e)

- Le printemps français est "un état d'esprit de résistance non-violente" (Béatrice Bourges)

- Franc-maçonnerie "religion de la république" (Vincent Peillon)

- Démocratie française et violence contre les personnes : deux poids deux mesures

 

Partager cet article
Repost0

commentaires