Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 20:16

Dans son entretien à "La Croix", il fut posé à Christiane Taubira une question qui ne manquera pas d’interpeller : "Autoriserez-vous les maires qui le souhaiteront à ne pas célébrer de mariages entre homosexuels ?". Sur ce point précis, la ministre de la Justice rappela avec fermeté la charge qui incombait aux élus de respecter la loi : "Non. Les maires sont des officiers publics qui représentent l’État lorsqu’ils célèbrent un mariage, c’est une mission dont ils sont très fiers. Nous sommes dans un état de droit, le code civil va être modifié, il s’impose à tous, y compris aux maires. Il ne sera pas inscrit dans la loi qu’ils puissent se soustraire au code civil."

Mais consciente que le sujet pouvait froisser certains d’entre eux, elle a tenu à ajouter : "En même temps, je travaille actuellement avec ces élus, notamment l’Association des maires de France. Nous allons systématiser ces contacts, afin que les maires soient étroitement associés au travail de réflexion et d’élaboration du projet de loi."

Qu’on se le dise, les maires seront bien les charnières de ce projet de loi. À la fois indispensables pour la rendre applicable mais aussi les seuls susceptibles chez les élus de faire pression sur le gouvernement, puisque les deux assemblées étant majoritairement à gauche, le vote du projet est majoritairement acquis.

http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/media/02/02/1427518794.jpgEt Alain Escada, de l’institut Civitas, le sait plus qu’un autre. Développant les détails du lobbying qu’il entend mettre en oeuvre dans les prochains mois, dans un paragraphe dont le titre annonce la couleur "influencer les élus", il cible en priorité les maires : "Si une telle loi devait malheureusement être votée, les maires seraient chargés de son exécution. Il est donc indispensable que se dessine rapidement parmi les élus municipaux une importante vague de contestation à l’égard de ce projet de loi. Civitas adressera à tous les maires de France une 'Lettre aux élus' rédigée en ce sens."

Et, cette stratégie vis-à-vis des maires ne doit absolument rien au hasard. C’est déjà par eux que le projet du Pacs avait été sévèrement remanié en 1999. En effet, le projet prévoyait que le Pacs fût célébré en mairie. C’est alors que Michel Pinton entra en action. Placé à droite de la droite, ce polytechnicien avait réussi un tour de force en montant une pétition à destination des maires, qui leur demandait de "défendre le mariage républicain" contre le projet du CUS (Contrat d’union sociale qui deviendra le Pacs), qualifié de "véritable mariage homosexuel". (...)  la pétition connut un franc succès puisque plus de 15.000 maires la signèrent ! 15.000 maires, c’est un peu moins de la moitié des maires en France. Le gouvernement de l’époque avait dû reculer devant la fronde, et le Pacs est aujourd’hui signé au tribunal administratif qui règle l’acte juridique en 15 minutes sans autoriser de photographies.

C’est avec le souvenir de ce recul que Civitas entend mener sa croisade. Et déjà, certains maires se font entendre. Parmi eux, le député-maire Jacques Bompard (...) a demandé, lors d'une intervention sur I>télé, "une clause de conscience" si la loi venait à être votée (...).


Source: http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/archive/2012/09/12/les-maires-hostiles-au-mariage-homosexuel-derangent.html 

-----------------------------

Dans la video ci-dessous, contre le risque qui se pointe d'un passage de la loi à la hussarde, alors qu'existe une proportion importante de l'opinion publique qui s'oppose à ce projet de loi (79,24% dans un sondage du Figaro), Alain Escada explique que le débat doit avoir lieu afin que les arguments des uns et des autres soient connus, car, "le lobby homosexuel, dit-il, n'a qu'une préoccupation, c'est que le projet de loi soit déposé au plus vite et voté au plus vite pour échapper à ce débat public."

 

 

 

Samedi 8 septembre, Alain Escada, Président de l'institut CIVITAS a donné une conférence de presse pour le lancement de la campagne contre le projet de loi qui sera soumis au parlement.

 

--------------------------------------------

- Rentrée politique: LA pétition contre le mariage et l'adoption homo!

- L’Eglise catholique aurait l’intention de célébrer des mariages religieux avant toute cérémonie civile

Partager cet article
Repost0

commentaires