Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 21:52

Un article important de Guy Augé, datant de 1977, vient d’être publié sur Viveleroy.fr : « Légitimité et royalisme »*. En quelques pages, l’auteur dresse le panorama d’un royalisme français lourdement handicapé par le fusionnisme orléaniste, puis il énonce les principes de la légitimité et montre combien ceux-ci manquent à la politique actuelle :

  • Legitimite-et-royalisme--par-Guy-Auge.jpg

    la reconnaissance de l’origine divine du pouvoir ;
  • le respect de la morale naturelle ;
  • le souci de l’ordre et de la justice (dans ses deux espèces, distributive et corrective) ;
  • l’observation réaliste de la nature sociale et le sens du dialogue qui s’y rattache ;
  • la distinction du spirituel et du temporel, et l’ordination de la politique à sa finalité naturelle du bien commun ;
  • la défense de la nation française dans son intégrité territoriale, comme cadre contemporain nécessaire à une revendication dynastique ;
  • l’application du principe de subsidiarité, riche d’effets pratiques ;
  • le rejet de la république (entendue comme non-royauté) ;
  • le refus de la démocratie (qu’elle apparaisse sous sa forme classique et technique d’antithèse de la monarchie, ou sous sa forme moderne virulente de prétention totalitaire).

Guy Augé rappelle que, si par le petit nombre de ces principes, le légitimisme est solidement ancré dans la tradition, il s’oppose tant aux idéologies (socialisme, nationalisme et libéralisme) qu’au conservatisme. En effet, avec une grande souplesse, dans un esprit thomiste, le courant légitimiste prend en compte la réalité ainsi que la recherche universitaire récente. Même s’il revendique haut et fort son origine catholique et parce qu’il se fonde sur le droit naturel et divin, seul le légitimisme peut désormais rassembler, tout en les respectant, des communautés ethniques et religieuses que les extrémistes de tous bords rêvent de voir se combattre et que les démocrates rêvent de voir disparaître dans un métissage acculturel planétaire.

Pour notre pays, pour le bien commun, il est grand temps de faire connaître le message de la légitimité. Ce résumé de Guy Augé dont l’UCLF fait la promotion y contribuera sûrement... à la Grâce de Dieu...

 

Marc Mabblavet

 

* (Guy Augé, « Légitimité et royalisme », La légitimité, N°13, décembre 1977)

Partager cet article
Repost0

commentaires