Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 23:57

«Les infos dont on parle peu» n°69 de l'Agence info Libre (27 juillet 2014, video ci-dessous) sont revenues sur l'"attaque" de la synagogue rue de la Roquette à Paris le 13 juillet. Nous apprenons à partir de 09:23 que dans un tweet d'un militant de la LDJ le 16 juillet à 12h13 on peut lire ceci (repris dans le texte avec les fautes d'orthographe) : «c'est justement le but, on y va il y aura forcement un con qui viendra nos insulter, on instrumentalise ca et on se fait passer pour les victimes comme on l'a fait la semaine dernière avec la syna» :


Après quelques recherches sur ce tweet, voici ce que nous avons découvert : le site "Al Kanz", dès le 16 juillet, a retrouvé et mis en ligne le dit tweet, dans l'article "LDJGate : « on instrumentalise et on se fait passer pour les victimes comme avec la synagogue »" :

synagogue-LDJ-un-tweet-d-un-militant-de-la-LDJ-le-16-juille.jpg
Source capture d'écran du tweet : http://www.al-kanz.org/2014/07/16/ldjgate/
L'affaire doit commencer à faire du bruit puisque le gouvernement envisagerait à présent d'interdire la LDJ et ce, pour d'obscures raisons non précisées, dans une information qui a été diffusée par les medias mainstream dans la soirée du 30 juillet (voir ici un article de BFMtv et un article de France TV Info) :

Dans son édition datée du jeudi 31 juillet, Libération, qui cite "une source policière haut placée", affirme que "la Direction des libertés publiques et des affaires juridiques du ministère de l'Intérieur travaille à temps plein pour étudier la possibilité d'une interdiction de la LDJ". La LDJ, précise FranceTvInfo, "est sous le feu des critiques depuis que certains de ses membres ont violemment affronté des militants pro-palestiniens, le 13 juillet, près de la synagogue de la rue de la Roquette, à Paris. Le groupe, qui a l'habitude de s'inviter aux abords des synagogues pour en renforcer la protection, était présent le 20 juillet devant celle de Sarcelles (Val-d'Oise), au moment d'une manifestation pro-palestinienne qui a tourné à l'émeute."

A la question d'un journaliste de RTL le 24 juillet«Ce dimanche 13 juillet (lors l'"attaque de la synagogue" rue de la Roquette à Paris, Ndlr.), certains affirment qu'il y a eu aussi des provocations de la Ligue de défense juive qui est un groupe d'activistes juifs, considérez-vous que la question de ce groupe est posée aujourd'hui ?», Valls "Quand même" devint rouge comme une tomate... à la prononciation du mot "LDJ". Cherchant visiblement dans sa tête la réponse qu'il allait donner, il répondit (mentant les yeux dans les yeux ?) : «Mais si ce groupe se livrait à des violences, évidemment il y aurait une réaction des autorités de l'Etat... Et que je sache, ce n'est pas cette organisation (la LDJ) qui a crié "mort aux Juifs"... Ce qu'il y a de plus grave dans cette affaire à Paris comme à Sarcelles, et c'est pour cela que ces manifestations ont été interdites par Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur... c'est que les services de police savaient qu'il y avait des risques de dérapages...»

 

A-t-on affaire là à un mensonge d'Etat de Manuel Valls ? Nous avons d'un côté le tweet du 16 juillet et de l'autre la déclaration de Valls le 24 juillet... La version de Valls ne concorde pas le tweet...

 

LDJgate en vue ? Il se pourrait bien que le gouvernement décide d'étouffer le scandale en ordonnant la dissolution de la LDJ... L'enquête des medias alternatifs continue !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

O

il sera interessant de suivre la suite sous ce lien :


http://www.ujfp.org/spip.php?article3345
Répondre
O

Michèle Sibony sur LCI : Gaza, la solidarité en France et l’attitude du gouvernement


Michele Sibony, vice-presidente de l'Union Juive Francaise pour la Paix





 


http://www.ujfp.org/spip.php?article3345
Répondre
O

suite sous


http://blog.mondediplo.net/2014-07-21-Israel-les-juifs-et-Gaza
Répondre
O



l'amphetamine bhl qui se prend pour le sauveur de l'humanite... (comme d'autres assassins en leurs temps..) concourt-il pour un nobel de la paix ???


Nouvelles d’Orient Les blogs du Diplo






Les mensonges de BHL (suite, sans fin)


Israël, les juifs et Gaza



87 commentaires Version imprimable


lundi 21 juillet 2014, par Alain Gresh





A chaque offensive israélienne contre Gaza, nous avons droit à un nouvel éditorial de Bernard-Henri Lévy et à une accumulation de mensonges. Ce fut le cas en décembre 2008, quand l’homme rendait compte de l’invasion israélienne sur la
tourelle d’un char. Ce fut le cas en novembre 2012. C’est à nouveau le
cas avec sa dernière chronique, « Gaza Paris », parue sur le site de la revue qu’il dirige, La Règle du jeu, le 15 juillet dernier. Le discrédit de cet essayiste dont les livres ne se vendent plus n’empêche pas les médias de lui ouvrir leurs colonnes et
leurs plateaux à l’envi [1]. Au demeurant, ce texte concentre tous les mensonges proférés sur la
Palestine, et largement repris ailleurs.


Premier mensonge, la photo qui illustre l’article et qui prétend montrer la synagogue de la rue de la Roquette assiégée. Une fois de plus BHL se prend les pieds dans le tapis, car selon le
rabbin, il n’y eu aucune attaque contre la l’établissement (« Incidents rue de la Roquette :
Serge Benhaim dément toute attaque de la synagogue », ITélé, 18 juillet). D’où vient la photo ?






« Ainsi donc il s’est trouvé des milliers d’hommes et de femmes pour, ce dimanche, à Paris, sous couvert de “défense de la Palestine”, s’en prendre à nouveau aux juifs. A ces imbéciles
doublés de salopards, ou l’inverse, on rappellera, à toutes fins utiles, que confondre juifs et Israéliens dans une même réprobation est le principe même d’un antisémitisme qui, en France,
est puni par la loi. »



De s’en prendre aux juifs ? On sait que l’affaire de l’attaque de la synagogue a été montée de toutes pièces, que l’AFP, qui l’a rapportée, n’avait aucun journaliste sur place, et que
les médias ont été contraints de rectifier. Les déclarations de Michèle Sibony, secrétaire générale
adjointe de l’Union juive française pour la paix (UJFP) sur LCI ont permis de remettre les pendule à l’heure et de rappeler que non seulement il n’y a eu aucun slogan antisémite dans la
manifestation, mais que de nombreux juifs y ont participé.


On sait qu’il y a eu quelques affrontements entre des nervis de la Ligue de défense juive (LDJ) — organisation fasciste interdite en Israël et aux Etats-Unis que les autorités françaises
refusent de dissoudre — et une centaine de jeunes dont certains ont crié des slogans antisémites répondant aux slogans anti-arabes de leurs adversaires. Il faut les dénoncer avec force et
dénoncer tous ceux qui amalgament juif et Israélien.


Car BHL a raison, il faut bannir l’identification juif et Israélien. Mais qui contribue à la créer ? Israël, qui refuse l’existence d’une nationalité israélienne et ne reconnaît que des
juifs et des Arabes parmi ses citoyens. Israël, qui affirme être un « Etat juif » et qui parle de son armée comme d’une « armée juive ».


Et quand l’armée israélienne organise en mai 2014 une rencontre à la synagogue de la Victoire pour
vanter ses mérites et pour recruter, qui crée l’identification Israélien/juif ? (Devant la “publicité” un peu encombrante, la réunion a été annulée). Quand s’organise à Paris tous les
ans un gala de soutien à la police des frontières israéliennes, qui importe le conflit en France ? L’ambassadeur de France à Tel-Aviv ne manque pas de saluer « l’engagement courageux » de jeunes Français dans l’armée
israélienne. Que dirait le gouvernement français si de jeunes Français musulmans allaient se battre en Palestine ? Et pourtant il accepte que certains participent aujourd’hui à l’offensive contre Gaza.



« On rappellera qu’aucune indignation, aucune solidarité avec quelque cause que ce soit ne saurait, je ne dis même pas autoriser, mais excuser, ce geste virtuellement pogromiste qu’est
la tentative d’intrusion, par la violence, dans une synagogue.


A ces salopards doublés d’imbéciles, ou l’inverse, on redira que se rassembler derrière des Qassam en carton-pâte censés reproduire les obus tirés, à l’aveugle, sur les femmes, les enfants,
les vieillards, bref, les civils d’Israël, n’est pas un acte anodin mais un geste de soutien à une entreprise terroriste.


A ceux d’entre eux, s’il y en a, qui avaient réellement à cœur, enfin, la cause de Gaza et qui défilaient sous des banderoles évoquant les dizaines d’innocents tués depuis qu’a commencé la
contre-offensive israélienne, on n’aura pas la cruauté de demander pourquoi ils ne sont jamais là, jamais, sur le même pavé parisien, pour pleurer, non les dizaines, mais les dizaines de
milliers d’autres innocents tués, depuis trois ans et demi, dans cet autre pays arabe qu’est la Syrie. »



L’argument revient en boucle tout au long des luttes de ces dernières décennies. Vous vous mobilisez pour l’indépendance de l’Algérie, pourquoi vous ne faites rien contre les dictateurs
arabes ? Vous vous mobilisez contre l’agression américaine au Vietnam, pourquoi vous ne protestez pas contre le goulag ? Vous dénoncez l’Afrique du Sud de l’apartheid, et le
gouvernement de Pretoria rétorquait : regardez plutôt les crimes commis au Congo ou en Ethiopie.


« Etats fantômes au Proche-Orient », dossier du Monde diplomatique de
juillet 2014.Je ne sais pas ce qui permet de dire à BHL que les manifestants qui sont descendus dans la rue ces derniers jours ne se mobilisaient pas pour d’autres causes. J’en
connais qui ont fait beaucoup pour dénoncer le régime syrien. Mais il est vrai que la cause palestinienne est embl


Répondre
O

la France est menee par une bande de falsos (de droite comme de gauche) vendus a la grande juiverie internationale, la judeo-maconnerie sioniste.. les suppots de satan


le peuple juif et le peuple arabe veulent la PAIX, et veulent la PAIX avec les Chretiens aussi.


Honte !!! la france s'abstient de condamner... ceux qui soutiennent celui qui a appele au meurtre une nouvelle fois



Pour l’ONU, Israël défie «délibérément» le droit international

A Genève, la haut-commissaire aux droits de l’homme, Navi Pillay, parle d’attaques «qui semblent un acte délibéré de défi» du droit
international. Ce matin, Benyamin Netanyahou maintient que l’armée «finira son travail», avec ou sans cessez-le-feu. Seize
mille réservistes de plus ont été mobilisés, après la journée d’hier qui a fait plus de 100 morts côté palestinien dont 16 dans une école de
l’ONU


(article payant)

http://www.letemps.ch/


 


 
Répondre