Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 20:46
"Cette affiche est […] de nature à provoquer un sentiment de rejet et d'animosité à l'encontre d'un groupe de personnes dont sont visées les pratiques religieuses, les femmes et la nationalité", a estimé la justice.
AFP/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
"Cette affiche est […] de nature à provoquer un sentiment de rejet et d'animosité à l'encontre d'un groupe de personnes dont sont visées les pratiques religieuses, les femmes et la nationalité", a estimé la justice.

Le juge des référés avait déjà été saisi par la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra). L'association avait été déboutée lundi à Marseille pour des raisons de procédure, tout comme le MRAP qui, vendredi, a vu ses demandes rejetées par le tribunal de Nanterre, et
a été condamné à payer 2.000 euros au front national. Pour le leader du FN, cette affiche "fait partie de la liberté d'opinion", mettant en cause la tentative de "censure de ces organisations qui sont, on le sait bien, les bras armés de certains partis politiques : la Licra, c'est l'UMP, le MRAP, c'est le Parti communiste, SOS Racisme, c'est le PS".

La justice se contredit, elle déboute lundi 8 mars la Licra et condamne le Mrap aujourd'hui (Tribunal de Grande Instance de Nanterre, 92) puis elle condamne cette affiche (tribunal de Marseille). Pourtant, le système n'a pas intérêt à communiquer sur cette condamnation pour une affiche "non à l'islamisme"... à deux jours des élections.
Partager cet article
Repost0

commentaires