Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 09:53

F. Hollande a échoué : la courbe du chômage ne s'est pas inversée, le taux de chômage atteint un niveau record de 10,5% selon les données publiées par l'Insee ce matin, qui contredisent la promesse de F. Hollande d'inverser la courbe du chômage d'ici la fin de l'année 2013.

Le taux de chômage atteint un record de 10,5%. Du jamais vu depuis 1997...

Sur un an, le taux de chômage des 15-24 ans est stable à 24,5%, mais celui des 25-49 ans progresse de 0,5 point, à 9,5%, et celui des personnes âgées de 50 ans et plus, progresse  de 1,1 point.

Le pire dans cette histoire, c'est que F. Hollande tout au long de l'année 2013 n'a cessé d'affirmer et de réaffirmer sa promesse d'"inverser la courbe du chômage" pour la fin de l'année en même temps que la sortie de la crise et la fin de la récession... (Voir les articles-liens en bas de page)

 

Photo : Inverser la courbe du chômage

 

Le taux de chômage continue de grimper au troisième trimestre

 

Chomage pour tous

Les chiffres du chômage publiés ce jeudi matin par l'Insee contredisent Hollande et sa conviction d'une inversion de la courbe du chômage d'ici la fin de l'année. Le taux de chômage atteint 10,5% en France métropolitaine et 10,9% avec les DOM. Du jamais vu depuis fin 1997.

 

En octobre, le nombre de chômeurs a baissé - le gouvernement y avait vu un signe de l'inversion de la courbe. Mais les signes de la reprise ne sont pas aussi clairs. Malgré le léger recul du mois d'octobre, le taux de chômage, lui, continue de grimper. Au troisième trimestre, le taux (au sens du Bureau international du travail, BIT) a augmenté de 0,1 point pour atteindre 10,5% en France métropolitaine - son plus haut niveau depuis fin 1997 - et 10,9% avec les départements d'outre-mer, selon les données publiées par l'Insee ce jeudi matin. Sur un an, il progresse ainsi de 0,6 point: la France compte désormais un peu plus de trois millions de chômeurs.

 


Alors certes, en octobre, le nombre des inscrits à Pôle emploi a reculé, mais il reste historiquement élevé à 3,27 millions. En incluant les chômeurs exerçant une activité réduite, la tendance restait ainsi nettement négative le mois dernier: avec 39.600 inscrits supplémentaires, un nouveau record de 4,88 millions a été enregistré par Pôle emploi en métropole.

 

Du côté des jeunes, le taux de chômage des 15-24 ans est stable, à 24,5%, sur le trimestre comme sur un an. Celui des 25-49 ans l'est également sur le trimestre mais progresse de 0,5 point sur un an, à 9,5%. Même constat pour les personnes âgées de 50 ans et plus: sur le troisième trimestre, le taux grimpe de 0,5 point à 8,0% et de 1,1 point sur un an.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/emploi/2013/12/05/09005-20131205ARTFIG00412-le-taux-de-chomage-continue-de-grimper-au-troisieme-trimestre.php

 

 

 

Si le chômage atteint un record, le taux d'immigration aussi ! Dans ces conditions, à coups de 200.000 rentrées d'immigrés nouveaux par an, le chômage ne peut que mécaniquement monter. Mais plus personne ne le dit, de crainte de tomber sous les fourches caudines de la religion antiraciste.

 

 

L'INSEE évalue « le solde migratoire » à 77 000 en 2011 (entrées nettes d’étrangers corrigées par le flux net de Français partant ou revenant de l’étranger). 

 


De 1999 à 2005, selon les chiffres définitifs de l’INSEE, la population française a crû de 3 062 000 habitants : 1 784 000 étant dû au solde naturel, le reste se partageant entre un solde migratoire de 617 000 et un « ajustement » de 661 000. ... [L]e solde naturel (naissances moins décès) étant connu, « l’ajustement » n’est rien de plus que le nom en novlangue du solde migratoire. Ainsi, de 1999 à 2005, l’INSEE a affiché un solde migratoire annuel moyen de 88 000 avant de le réviser en catimini à la hausse et de le porter à 182 000, soit un doublement.

Source :

> Bilan démographique 2011

 

Pour se faire une opinion juste de l’évolution des entrées d’étrangers et de la progression de la population d’origine étrangère, nous nous proposons d’analyser l’évolution sur 10 ans du « stock » de populations étrangères et des différents flux d’entrées et de sorties qui l’affectent. Selon les recensements partiels de l’INSEE (Chirac et Jospin ont supprimé les recensements généraux), il y avait 3 771 000 étrangers en France en 2009 au lieu de 3 338 000 en 1999, soit 443 000 de plus en 10 ans, soit 44 000 de plus par an. Dans le même temps, de 1999 à 2009, 1 427 000 étrangers ont acquis la nationalité française et disparu des statistiques comme étrangers. Toujours durant la même période (31 décembre 1999 au 31 décembre 2009), 236 000 étrangers sont décédés (environ 4% du total des décès). Le nombre des étrangers nouveaux s’élève donc à 443 000 + 1 427 000 + 236 000 soit 2 160 000, soit 216 000 par an, soit 0,325% de la population, plus du double de l’estimation de Jean-Paul Gourévitch.

 

via http://www.ndf.fr/identite/04-01-2013/les-entrees-dimmigres-en-france-sont-sous-estimees-demonstration

 

 

L'immigration familiale qui concerne pratiquement la moitié des entrées, confirme sa tendance à la hausse, régulière depuis 2008. Entre 2011 et 2012, elle a encore progressé de 6,9 %. Cette hausse est en partie liée à l'augmentation du regroupement familial - soit le fait que des étrangers fassent venir leurs proches en France. Alors que celui-ci était en baisse régulière depuis 2008, il est reparti à la hausse en 2012 (+ 9,5 %).

Avec quelque 16 000 entrées en 2012, il reste toutefois dans des proportions nettement plus faibles que l'immigration familiale liée à ce que l'on appelle les "conjoints de Français", soit quelque 52 000 personnes en 2012 (+ 6,2 % par rapport à 2011).

 

 

Ces personnes peuvent être des étrangers naturalisés. Mais il s'agit le plus souvent des enfants de la deuxième génération qui font venir en France l'homme ou la femme rencontré dans le pays d'origine de leurs parents.

 

Les naturalisations ont de leur côté considérablement baissé en 2012 du fait de critères extrêmement rigoureux mis en place par l'ancien ministre de l'intérieur Claude Guéant. Les acquisitions de la nationalité française ont chuté au total de 16,5 % entre 2011 et 2012, en passant de 114 000 à 96 000.

 

Les naturalisations par mariage sont restées relativement stables, mais ce sont celles par "décret" qui ont dégringolé de 30 %, en passant de 66 000 à 46 000 entre 2011 et 2012. La majorité de ces naturalisations, comme chaque année, sont le fait d'étrangers originaires de pays d'Afrique (65 000).

 

Ces chiffres devraient toutefois repartir à la hausse en 2013, Manuel Valls ayant annoncé son intention d'assouplir les critères d'obtention. La nationalité française est en effet considérée par la plupart des experts comme un facteur "d'intégration".

 

Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/03/29/le-nombre-d-immigres-entres-en-france-en-2012-est-reste-stable_3150336_3224.html

 

Photo : Belkacem veut garder le cap... Elle ne croit pas si bien dire !

 

 F. Hollande maintient "le cap" et confirme "la stratégie" du gouvernement


 

. Inversion de la courbe du chômage ? « C'est à une véritable "marée noire" du chômage et du quasi-chômage que l’on est confronté » (Jacques Sapir, le 30/11/2013)

. "L'inversion de la courbe du chômage d'ici la fin de l'année à notre portée" (Ayrault, le 29 novembre 2013)

. F. Hollande, le 25 octobre 2013 : il y a une « évidente décélération » du chômage

. François Hollande : «Le temps de la reprise est là» (le 8 octobre 2013)

. Chômage: Hollande, pire président depuis… 1975 en termes d'emploi (Chiffres INSEE, 11 septembre 2013)

. Inverser la courbe du chômage "d'ici un an", François Hollande l'avait promis il y a un an jour pour jour. RATE !!

. Incompétence et mépris de François Hollande interpellé par une chômeuse (6 août 2013)

. La manipulation des chiffres du chômage c'est maintenant ! Record de radiations en août...

. Les chiffres de l'Insee publiés le 20 juin 2013 contredisent l'engagement de Hollande d'inverser la courbe du chômage d'ici la fin de l'année

. Le chômage devrait encore augmenter en 2014 (Unedic) (23 mai 2013)

. François Hollande, le 16 mai 2013, réaffirme son engagement d'inverser la courbe du chômage "d'ici la fin de l'année"

. Récession: «Le pire est passé» (François Hollande, le 15 mai 2013)

. Les paris de François Hollande (Jacques Sapir, 29 septembre 2012)

Partager cet article
Repost0

commentaires