Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 10:11

 

 

Source video : http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2013/05/22/pour-preparer-la-tres-grande-manif-pour-tous-de-dimanche.html

 

Le "printemps français", par Jacques Trémolet de Villers, Paris, mai 2013. Extrait :

 

"Quand vous heurtez de front comme le fait la loi Taubirale le principe même de la famille, vous déclenchez un phénomène que vous ne pouvez plus contrôler et qui ne peut plus s'arrêter parce qu'il dépasse tout ce qu'on peut imaginer comme formule politique. ... Ce n'est pas nous qui agitons et tirons les ficelles, on n'a pas besoin d'agiter et tirer les ficelles : il n'y a pas besoin de ficelles".

 

A propos de l'utilisation des bonnets phrygiens par des jeunes filles :

 

"Beaucoup ont dit c'est 1789, mais non, mais non, parce que 89 quand on le regarde de près, et 1792, 1793, ce sont des manifestations qui sont téléguidées, qui sont organisées, par les Loges, par les 'comités'. Tous les historiens ont très bien remonté ceux qui ont manipulé ceux qui n'étaient pas le peuple mais une populace, et certains personnes qu'on manipulait pour faire le bruit (et qu'on payait même, NdCR). Et puis nous on est pas allé décapiter le gouverneur de la Bastille, nos petits bonnets phrygiens sont très gentils.

 

1830 ? Non, 1830 c'était la 'liberté de la presse' et c'était encore des manifestations organisées, manipulées par des mouvements, par les sociétés secrètes.

 

Le 6 février 1934 ? Mais non, parce que le 6 février 34 c'est 'tous pourris, à bas les pourris, à bas les voleurs', on est pas très loin, mais on n'a pas crié 'à bas Cahuzac, et toute la bande' ! Non, parce qu'il fallait y mettre tous les voleurs, on mettait tout le monde, on ne s'en sort pas ! C'était pas ça. Il faut dire qu'avant Taubira-Hollande, personne n'avait envisagé de proposer un projet de loi pareil. Donc, nous sommes dans une situation qui est inédite. C'est très intéressant historiquement parlant. Elle est inédite parce qu'on ne l'a jamais vue. Parce que le 6 février 1934 ce n'est pas une manif des familles, c'est une manif des Ligues, c'est une manif des organisations combattantes, c'est une manif où on casse et se fait tuer. Ce n'est pas tout à fait pareil. Donc nous sommes dans une situation tout à fait inédite.

 

Alors, ça ressemble à quoi ? Il y a un mot de sainte Jeanne d'Arc qui va complètement dans l'esprit de cette manifestation. Quand Jeanne rentre dans Orléans, et dans les autres villes, elle crie en sautant par dessus les remparts : "Entrez, tout est vôtre!" Et dans cette Manif qui est 'pour tous', dans ce mouvement qui dépasse la 'Manif pour tous', tout est nôtre, nous commes complètement chez nous, nous sommes entre nous, complètement chez nous, et ce chez nous, entre nous, c'est tout le peuple français. Cela ne s'était pas vu. ... Depuis combien de temps, n'avons-nous pas connu cela ? Je ne sais pas. Mais en tout cas, si on sait le prendre, si on sait le suivre, si on sait le voir, on peut se dire que ce 'printemps français' - et moi j'oublie ma formule, d'autres l'ont prise, très bien, bonne chance, ils ont raison - moi je dis c'est un printemps de grâces. Ce qui est normal, parce qu'on ne peut pas faire un printemps français si ce n'est pas un printemps de grâces. La grâce et la France cela va ensemble. La grâce et Jeanne d'Arc, cela va ensemble. La grâce, c'est quoi ? La grâce c'est quelque chose qui est donnée, pas conquis, pas acquis, donnée alors que personne ne l'attendait. La bénédiction du Ciel, c'est Taubira. C'est d'ailleurs comme ça qu'en général le Ciel agit.

 

J'ai rencontré sur les Champs-Elysées, à la seconde manif, une de mes anciennes clientes qui me dit: 'C'est fabuleux cette Taubira, elle aura fédéré le peuple entier!'...

 

Et tant qu'elle sera là elle sera notre fédératrice. ... Ce qui fait l'unité de tous, c'est que c'est la substance humaine en tant que telle qui est attaquée dans cette histoire. Et que donc, c'est la substance humaine qui réagit. Et comme la France est historiquement la nation qui a porté le plus haut la conscience de la substance humaine, parce qu'elle est fille de Rome, d'Athènes et de Jérusalem, et qu'elle est dans ce sens-là, celle qui a porté l'humanité au plus haut point, celle qui réagit et réagit le plus fort et qui peut-être peut donner un exemple - parce que c'est un mouvement mondial ce mouvement du mariage imposé à tous -, elle peut donner l'exemple d'une réaction qui peut ensuite rejaillir sur les autres Etats. Et nous retrouvons là, la plénitude de notre ordre français, et de notre nature française, et j'allais dire des mots peut-être peu entendus aujourd'hui mais ils sont vrais, et de notre race française.

 

Alors, cela aboutit sur quoi cette manifestation (du 26 mai, NdCR) qui est le jour de la fête des mères, donc le jour de la fête des familles. Le seul élement concret, le seul élément fort, le seul élément qui unie tout de cette manifestation, c'est la famille. Ce n'est pas un parti, ce n'est pas un mouvement, ce n'est pas une association, ce n'est pas une ligue, ce n'est pas une chapelle, c'est LA FAMILLE. Et nous nous retrouvons en famille. Rien n'est plus différent d'une famille que la famille voisine. Et rien pourtant n'a le sens de la même communauté que la famille qui est différente de la famille voisine. Nous sommes tous différents, et parfois nous sommes adversaires. Et parfois, nous nous supportons pas. Mais aussi là, nous nous supportons parce que nous savons que c'est la famille en tant que telle qui est attaquée. Alors on me dit : 'mais politiquement, qu'est-ce qui peut sortir de là ?' Je dis si nous prenons conscience de cela, la seule chose qui peut sortir c'est que nous avons besoin d'un gouvernement familial."

 

- La loi Taubira portera-t-elle l'estocade à la Révolution ?

Partager cet article
Repost0

commentaires