Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 07:51

Il y a manifestement deux conceptions différentes des "droits de l'homme", en Europe et en Russie. La première, sexualiste, libertaire, régimiste et idéologique, s'assoit sur les droits de l'enfant, la seconde, réaliste, les défend vaillamment. Il reste maintenant à la Russie, par une résolution solennelle, à condamner fermement les dites déclarations des "droits de l'homme" et notamment la DDH de 1789 permettant aux parlements maçonniques occidentaux de se prendre pour Dieu sur terre... (ce qui a été défini par Benjamin Constant comme une "souveraineté illimitée", par Carré de Malberg, un "absolutisme parlementaire" ou un "parlementarisme absolu", et par Hayek comme une "démocratie illimitée"...) au travers du dogme de la "Souveraineté nationale", exprimée par la Volonté générale (article 3: "le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la nation"). Ces deux mythes qui fondent le pouvoir totalitaire des gouvernements occidentaux dits "démocratiques" doivent à présent être épinglés, indexés et définitivement condamnés.

 

 

Moscou qualifie de document politisé et inamical la résolution adoptée jeudi 13 juin par le Parlement européen sur la situation en Russie dans le domaine de la suprématie de la loi, a indiqué hier le délégué du ministère russe des Affaires étrangères aux droits de l'Homme, Mikhaïl Dolgov.

"Nous avons retenu la résolution adoptée le 13 juin par le Parlement européen sur la situation en Russie dans le domaine de la suprématie de la loi. Il s'agit d'un nouveau document politisé et manifestement inamical qui n'a rien à voir avec la situation réelle dans le domaine de la démocratie et des droits de l'Homme en Russie ", lit-on dans le commentaire publié sur le site de la diplomatie russe.


Dans cette résolution adoptée jeudi 13 juin, le Parlement européen a exprimé sa profonde préoccupation au sujet des lois russes sur les ONG-agents étrangers et sur la "propagande des relations sexuelles non-traditionnelles auprès de mineurs", cette dernière loi instaurant des amendes allant jusqu'à un million de roubles.

Aux termes de la loi sur les ONG-agents étrangers, les organisations non-gouvernementales exerçant des activités politiques et bénéficiant d'un financement étranger sont soumises à un régime juridique particulier qui prévoit, en cas d'infraction, une amende allant jusqu'à un million de roubles (environ 25.000 euros) ou des peines pouvant atteindre quatre ans de prison.

 

 

 

Source: http://fr.rian.ru/world/20130614/198546508.html

 

 

- Russie : l'adoption d'enfants par des couples homosexuels étrangers interdite (18 juin 2013)

- L’appel de Moscou du 13 juin 2013 d’Aymeric Chauprade à résister au mondialisme occidental

- La Russie adopte une loi punissant la "propagande" homosexuelle devant mineur

- "Mariage" homosexuel: un exemple de conflit entre Volonté générale et droits de l'homme

 

Partager cet article
Repost0

commentaires