Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 14:01

Opération enfumage de la Direction nationale de "Vigi Gender" en France

 

Hier soir, à Avrillé, en Maine et Loire, conférence Vigi-gender sur le genre animée par la responsable nationale. Contexte politique : les élections européennes. Le remède à l'introduction du genre à l'école pour Vigi-gender est simple : voter UMP aux prochaines élections européennes. Simple comme bonjour en effet. Exit l'engagement, la responsabilité et la mobilisation des parents.

Il faut donc rappeler que :

C'est Luc Chatel, ministre UMP de l'Education Nationale, qui en 2011 introduisit le premier l'idéologie du genre à l'école. [NdCR. "
Le Baiser la lune", film de propagande homosexuelle destiné aux CM1 -CM2, qui avait provoqué des réactions d'associations catholiques, dont la porte-parole du Collectif pour l'enfant, Béatrice Bourges, aujourd'hui l'une des porte-parole du Printemps français, qui avait écrit une lettre à Luc Chatel (alors porte-parole du gouvernement Fillon) en dénonçant une "tentative d'intrusion dans l'intimité et la conscience de si jeunes enfants"].

 
C'est Hervé Mariton, député UMP, qui jura, en son temps, son opposition au mariage gay qui consent volontiers aujourd'hui à célébrer des "mariages" entre deux hommes ou deux femmes.


http://video.lefigaro.fr/figaro/video/herve-mariton-pret-a-marier-deux-femmes-dans-sa-commune/2430867611001/

Or, c'est le passage en force de la loi Taubira pour légaliser le "mariage" de deux personnes du même sexe qui valide légalement l'introduction de l'idéologie du genre dans les institutions françaises, en particulier à l'école.

L'UMP ne soutient pas les JRE. La direction nationale de Vigi-gender non plus. Ni les uns ni les autres n'ont eu un mot pour soutenir les familles victimes des représailles de l'administration scolaire. Autant le savoir : voter pour l'UMP aux élections européennes c'est voter contre les JRE et pour une position ambigüe sur la question essentielle du salut de nos enfants.

Farida Belghoul, au nom du comité national JRE, appelle toujours les parents, les familles, à prendre ELLES-MEMES en charge la défense de leurs enfants.

 

 

Source: https://www.facebook.com/jre2014/photos/a.433335193459952.1073741828.432904346836370/488693544590783/?type=1&stream_ref=10

 

Ironie du sort pour ceux qui ne soutiennent pas les JRE en France, le lobby lgbt aux Etats-Unis n'a pas ce genre de scrupule puisqu'il copie les JRE en organisant à son tour un "Jour du silence", mais cette fois-ci pour "retirer les enfants de l'école... au profit du lobby LGBT !"

 

 

http://www.ndf.fr/files/2014/04/day-of-silence-600x408.jpg

 

Concrètement, avec l’accord de l’établissement, les élèves n’ouvrent plus la bouche de la journée même si on est prêt à parier que la cour de récréation échappe à tout militantisme. Enseigner dans de telles conditions agace plus d’un professeur, et pas que des conservateurs, mais peu d’entre eux osent protester.

Comme vous vous en doutez, il s’agit en fait d’endoctriner les enfants dans le dos des parents et de banaliser le comportement homosexuel auprès des jeunes. Pour l’intellectuelle conservatrice Judith Reisman, connue pour ses travaux sur les mensonges Alfred Kinsey, il s’agit d’une attaque directe contre « les valeurs traditionnelles des parents américains ». Elle n’hésite d’ailleurs pas à dresser un parallèle avec l’embrigadement de la jeunesse par le Parti nazi dans l’Allemagne des années 30. Il y a quelques semaines, l’universitaire avait apporté son soutien aux Journées de retrait de l’école de Farida Belghoul.

Ont-elles entendu parler de son initiative en France ? Toujours est-il que l’American Family Association, l’Illinois Family Institute, la Coalition of African-American Pastors, plusieurs antennes de Concerned Women of America, la Montana Family Foundation, la Coalition of Conscience ou encore Liberty Councel appellent les parents à retirer leurs enfants de l’école vendredi si cette dernière participe au « Jour de silence », rappelant que les établissement voient leur dotation financière annuelle dépendre du présentéisme des élèves.

Parents and Friends of Ex-Gays & Gays fait bande à part et demande, en vertu du principe d’égalité, le droit d’envoyer des « ex-gays » (redevenus hétérosexuels après une thérapie) dans les écoles si des gays peuvent s’y exprimer au nom d’organisations LGBT…

 

Source: http://www.ndf.fr/article-2/10-04-2014/etats-unis-plusieurs-organisations-appellent-les-americains-a-retirer-leurs-enfants-des-ecoles-vendredi-11-avril

Partager cet article
Repost0

commentaires