Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 23:58

 

Au lendemain de l'intervention télévisée de François Hollande, les derniers chiffres de l'Insee tombent mal : le déficit public a été réduit moins que prévu en 2012, et que la dette publique a continué à augmenter, dépassant désormais les 90% du PIB - un record.

 

C'était un engagement du gouvernement socialiste auprès de ses partenaires européens : ramener le déficit public de la France de 5,3% à 4,5% du produit intérieur brut en 2012 - en attendant de passer sous les 3,7% du PIB fin 2013. Il n'a pas été tenu. En dépit des efforts réalisés, les chiffres de l'Insee annoncés vendredi matin montrent que le déficit n'est pas descendu en-deçà des 4,8%.

 

La dette publique a, elle, continué d'exploser atteignant fin 2012 un nouveau record à 90,2% du PIB, plus que les 89,9% prévus par le gouvernement. Elle s'élevait à 85,8% en 2011.

 

Le gouvernement a déjà reconnu qu'il ne parviendrait pas à réduire le déficit à 3% du PIB fin 2013.

 

Le déficit public, qui agrège les comptes de l'Etat, des collectivités locales et des administrations de sécurité sociale, s'était établi à 5,3% du PIB en 2011, et la dette publique à 85,8%. L'an dernier, le taux de prélèvements obligatoires a augmenté de 1,2 point à 44,9% du PIB, sous l'effet de la hausse des impôts (+5,3%). Les dépenses ont progressé de 2,9%, après +2,1% en 2011 et les recettes ont augmenté de 3,9%, après +5,7% en 2011. La réduction du déficit public par rapport à 2011 est essentiellement liée à l'Etat (-7,7 milliards d'euros), tandis que le déficit des administrations de sécurité sociale baisse de 0,8 milliard et celui des administrations locales progresse à 3,1 milliards contre 1,5 milliard en 2011.

 

Quant à la dette, elle a progressé de 116,9 milliards d'euros l'an dernier après +121,9 milliards en 2011. La contribution de l'Etat à la dette a augmenté de 104,6 milliards, une variation plus importante que le déficit. Selon l'Insee, cette différence résulte des prêts accordés via le Fonds européen de stabilité financière (+27,1 milliards) et de l'apport de capital au Mécanisme européen de stabilité (6,5 milliards). La dette des organismes divers d'administration centrale s'établit à 9,9 milliards fin 2012, en légère baisse (-0,4 milliard) par rapport à fin 2011. La contribution des administrations locales à la dette atteint 173,7 milliards fin 2012 contre 166,6 milliards fin 2011, une hausse de 7,1 milliards. La contribution des administrations de sécurité sociale à la dette publique a augmenté de 5,7 milliards d'euros pour s'établir à 210,3 milliards fin 2012.

 

Source: http://lci.tf1.fr/economie/conjoncture/le-deficit-public-derape-la-dette-explose-7906586.html

 

 

- Aujourd'hui la dette de la France est de 1.886.460.800.000 euros, elle augmente de 360.000.000 euros en 24 heures (23 mai 2013)

Partager cet article
Repost0

commentaires