Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 22:59

Le défi

Comme [le Cardinal] Newman, Benoît XVI combat le relativisme doctrinal introduit dans la société moderne par le libéralisme, et il insiste vigoureusement auprès des catholiques britanniques sur la nécessité d’une profession de foi publique, mais il lui faut concilier cette nécessité avec le principe de la liberté religieuse promu par Vatican II, et inconnu de Newman. Dès lors – il le dit dès sa première allocution devant la reine – le Royaume-Uni doit s’efforcer d’être « une société moderne et multiculturelle », tout en gardant « son respect pour les valeurs traditionnelles et les expressions de la culture que des formes plus agressives de sécularisme n´estiment ni ne tolèrent même plus ». Cette tentative de conciliation constitue un véritable « défi », car l’on sait bien que la société moderne est multiculturelle, qu’elle tolère toutes les religions et n’accepte de n’en reconnaître aucune comme vraie. La seule façon de relever ce « défi » sera de promouvoir un sécularisme modéré, ou une « laïcité positive », permettant à l’Eglise de coexister pacifiquement, voire de subsister simplement.

 

Source: (DICI n°222 du 02/10/10)

Courrier de Rome n° 336, p.7 – B.P. 10156 – 78001 Versailles Cedex.  (N° : 3 € - Abonnement : 20 €)

http://www.dici.org/actualites/commentaire-newman-et-la-societe-liberale-anglaise/

Partager cet article
Repost0

commentaires