Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 15:25

Pendant que les Français souffrent de l'austérité et du chômage, pendant que les entreprises ferment les unes après les autres, pendant que la famille est méthodiquement détruite, pendant que le parlement israélien interdit le sapin de Noël comme une "offense" faite aux Juifs, et pendant que les Femen déclarent Noël "avorté", le "conseiller de Benyamin Netanyahou" (Premier ministre extrême droite d'Israël) Meyer Habib (député des Français de l'étranger, UDI) songe à une loi contre la "quenelle", l'urgence des urgences ! 

 

Le Figaro Afp titre « Un député propose une loi contre la "quenelle" », sans autre explication :

 

Un député propose une loi contre la "quenelle"

 

 

Par Le Figaro.fr Mis à jour le 30/12/2013 à 13:58 Publié le 30/12/2013 à 13:49

 

Le député des Français de l'étranger (UDI) Meyer Habib va présenter un texte de loi contre la "quenelle", geste popularisé par l'humoriste Dieudonné dont les spectacles sont menacés d'être interdits par le ministère de l'Intérieur.

 

Le député Habib aurait fait part de cette initiative sur "la première chaîne de télévision israélienne", selon le Lab d'Europe 1. Il prépare une proposition de loi pour pénaliser ce geste qu'il qualifie de "salut nazi".

 

"Ce soir j'ai annoncé sur la première chaîne de télévision israélienne que dès la rentrée parlementaire, je préparerai un projet de loi pour que soit pénalisé le nouveau salut nazi et antisémite de Dieudonné qu'est la 'quenelle'. Cela prendra peut-être un certain temps, mais la France ne peut plus tolérer sans réagir ces nostalgiques du IIIe Reich", a déclaré le député cité par le Lab d'Europe 1.

 

La #quenelle d'Anelka est intolérable! Je ferai une proposition de loi pour pénaliser ce nouveau salut #nazi pratiqué par des antisémites.

— Meyer Habib (@Meyer_Habib) 29 Décembre 2013

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/12/30/97001-20131230FILWWW00307-un-depute-propose-une-loi-contre-la-quenelle.php

 

Vu qu'aucun media ne décortiquera cette information et fera le boulot, faisons-le à leur place :

 

Rediff. Schlomo Sand contre Habib Meyer

 

 

 

En avril 2009, sur le plateau de France 3, l'historien de gauche israélien Schlomo Sand (à droite sur le plateau) critiquait vertement Meyer Habib pour ses positions ultra-nationalistes (en Israël). Habib affirmait en effet :

 

"Israël ne peut pas être un Etat bi-national. Israël est un Etat juif. Jérusalem est la capitale du peuple juif. Nous sommes des juifs français, mais nous sommes des sionistes. Nous avons rêvé pendant deux mille ans pour revenir sur cette terre. L'Etat (d'Israël) appartient à Israël et à l'ensemble du peuple juif. Pendant deux mille ans les Juifs ont dit 'l'an prochain à Jérusalem'. Quand Lutèce, l'ancêtre de Paris, c'était un marécage, Jérusalem était déjà la capitale du peuple juif. Les Juifs pendant deux mille ans, pendant les pire période de notre histoire, pendant l'Inquisition, dans le ghetto de Varsovie, dans les périodes les plus terribles ont dit 'lan prochain à Jérusalem'. Et ce pendant deux mille ans. Jérusalem restera la capitale du peuple juif. Et ce pour l'éternité, il faut que le monde le comprenne..."

 

 

Un peu plus tard dans la discussion, Habib explique :

 

"Cet Etat (d'Israël) ne peut pas avoir deux religions côte à côte."

 

Comme ça c'est clair !

 

Il faut surtout qu'Habib comprenne qu'en ce bas monde rien n'est éternel. Seul le Royaume de Dieu l'est.

 

Pour comparer, c'est un peu comme si en France vous aviez une personnalité politique qui déclarait (ne citons personne..) "En France, il ne peut pas y avoir deux religions côte à côte. La France appartient à la France et à l'ensemble du peuple français. La France aux Français... Et ce pour l'éternité"..  

 

Imaginez le tollé des associations "antiracistes"..

 

Ce que Schlomo Sand explique parfaitement : 

 

"Imaginez que demain en France, Le Pen gagne et il déclare 'L'Etat n'appartient pas à tous ses citoyens, il appartient aux catholiques'. C'est pareil, parce qu'il (Meyer Habib) dit que l'Etat d'Israël appartient seulement aux Juifs. Imaginez la tragédie !..."

 

Schlomo Sand explique que l'Etat d'Israël se définit aussi par rapport à la race, et pas seulement la religion :

 

"La race : (L'Etat d'Israël) ne se définit pas seulement par rapport à la religion, c'est ça le problème. Est-ce que vous savez qu'en Israël il n'y a pas la possibilité pour un Juif de se marier avec un non-Juif. Imaginez que la France demain décide qu'un catholique ne peut pas se marier avec un juif. Est-ce que vous savez qu'en Israël, un juif ne peut pas se marier avec un catholique. Vous savez cela en France ?"

 

 

Schlomo Sand pose ensuite la question qui finit de désarçonner Meyer Habib qui jusque-là prônait l'unicité de la citoyenneté des Juifs en Israël : "La France est votre Etat, oui ou non ? Vous êtes citoyen français ? C'est votre Etat la France ?"

- Habib répond : "Biensûr je suis né en France.".

- Schlomo Sand : "Donc vous voulez deux Etats".

 

Schlomo Sand conclut que (dans la logique de ce que venait de dire Meyer Habib) : "Vous vivez à Paris. Israël ce n'est pas votre Etat.

 

Sauf que dans ce sens-là, cela ne fonctionne pas pour Habib qui tient à sa double nationalité... Être juif en Israël, dans un Etat qui appartient aux (seuls) Juifs... et "français" en France dont l'Etat appartient à tout le monde !

 

S'agissant de l'Inquisition, celle-ci ne s'est jamais occupée des Juifs, mais des catholiques et des hérésies chrétiennes. Donc Habib se trompe, les Juifs n'étaient pas concernés par les décisions de l'Inquisition. Le "guetto de varsovie", des auteurs Juifs eux-mêmes disent que le particularisme, l'exclusivisme et le communautarisme juif ont fait que les Juifs eux-mêmes se sont auto-exclus et en quelque sorte, guettoisés (Cf. Bernard Lazare, L'antisémitisme, son histoire et ses causes).


S'agissant de Jérusalem, que Meyer Habib déclare être la "capitale d'Israël". Selon le droit international c'est Tel Aviv la capitale d'Israël, et non Jérusalem.   Le Conseil de sécurité de l'ONU, dans ses résolutions 476 et 478, déclare que la loi israélienne établissant Jérusalem capitale « éternelle et indivisible » est nulle et non avenue, et constitue une violation du droit international. Il invite les États membres à retirer leur mission diplomatique de la ville. Le Conseil de sécurité réaffirme que « l'acquisition de territoire par la force est inadmissible », qu'il doit être mis fin à l'occupation de Jérusalem et que « les dispositions législatives et administratives prises par Israël... n'ont aucune validité en droit et constituent une violation flagrante de la convention de Genève... »

Le Saint-Siège n'accepte pas non plus l'annexion de Jérusalem par Israël. Il préconise « un statut spécial, internationalement garanti et déclare moralement et juridiquement inacceptable toute décision et action unilatérale qui modifie son caractère spécifique et son statut » Source:  Le Saint-Siège et le statut de Jérusalem, sur Radio Vatican,‎ 12 juin 2012).

 

 

 

 

Dans un message vidéo diffusé lundi 20 mai 2013, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou appelle à voter pour le candidat UDI Meyer Habib à la législative des Français d'Europe du Sud, d'Israël et de Turquie.

Il appelait directement à voter pour son "ami". "Israël lui tient à coeur, Jérusalem lui tient à coeur. Il m'a aussi aidé à consolider les liens entre Israël et la France ces dernières années", explique Netanyahou en hébreu au sujet de  Meyer Habib, également vice-président du Crif, le Conseil représentatif des institutions juives de France.

Meyer Habib, qui vit entre la France et Israël, fait figure de trouble-fête dans cette élection dont l'issue dépendra pour beaucoup des Français d'Israël.

 

Source: http://www.lejdd.fr/International/Proche-Orient/Actualite/Netanyahou-et-Sarkozy-en-campagne-pour-une-legislative-partielle-608641

 

Selon Le Figaro du 11 juin 2013, Meyer Habib est le député le plus "mal élu". Les deux élections législatives partielles dans des circonscriptions crées pour les Français de l'étranger ont été marquées par des taux de participation historiquement bas. Vainqueur au second tour dans la 8e circonscription (Turquie, Malte, Israël, Italie, Grèce, Chypre), l'UDI Meyer Habib n'a récolté que 4.767 voix, soit 4,27 des inscrits. Ce qui fait de lui, selon les calculs du Lab, le député le plus "mal élu" de l'Assemblée.

 

Que le "conseiller politique de Benyamin Netanyahou", Premier ministre du dernier Etat qui pratique encore l'apartheid dans le monde, se mêle de dire qu'Israël appartient "à l'ensemble du peuple juif", passons.. (encore qu'on pourrait appeler au boycott.. comme en Afrique du Sud...) Mais qu'un tel personnage, à la double nationalité, député "le plus mal élu", aux positions d'extrême extrême droite ultra-nationalistes et d'apartheid en Israël, propose en France un texte de loi pour déclarer "antisémites" ceux qui font la "quenelle", "nouveau salut nazi", ça devient problématique. Emblématique du deux poids deux mesures et de l'inversion accusatoire permanente. Bientôt Habib et ses amis vous diront que c'est de votre faute si l'Etat d'Israël pratique l'apartheid ! Non mais, antisémites !


 

. "L'Etat appartient à Israël et à l'ensemble du peuple juif" (Meyer Habib)

. Des dizaines de milliers de Juifs protestent contre l'Etat d'Israël

Partager cet article
Repost0

commentaires