Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 23:57
Ci-dessous la photocopie d’une chanson présentée comme « chant patriotique marocain » distribuée aux enfants de la classe de CM2 de l’école primaire du Mont Duplan, à Nîmes (Gard). Vérification faite, il s’avère que les élèves fréquentant cet établissement n’ont encore jamais appris « La Marseillaise », notre hymne national. Et Lucien Ruty, secrétaire départemental du Front National dans le Gard, de noter également que l’étude de la langue arabe ne figure pas au programme des classes des écoles primaires…

Il semble donc que l’enseignant qui a pris l’initiative de diffuser le texte concerné soit à classer parmi ces bo-bos utopistes et imbéciles heureux qui se croient obligés de polluer l’esprit de nos enfants en leur faisant passer le message de leurs douces rêveries.

Au nom du Front National dans ce département, Lucien Ruty suggère aux parents d’élèves concernés de pétitionner auprès de la direction de l’école du Mont Duplan pour obtenir que nos enfants bénéficient d’une instruction à lire, écrire et compter – qui corresponde à ce pourquoi les maîtres d’école sont payés.

 

Chant patriotique marocain Nimes CM2

Source: http://www.nationspresse.info/?p=122851

Partager cet article
Repost0

commentaires

Delphine du Mont Duplan 14/02/2011 23:45


Ouah Jean Pablo ! Rien à rajouter, j'applaudis des deux mains !!! Merci !


Jean Pablo Mouloud 09/02/2011 14:49


Bonjour,

Je suis d'accord :
Il y a vraiment de quoi être scandalisé quand on voit ce qu'on apprend à nos chères têtes blondes

non pas à l'école . . . .mais à la maison !!!

Vous auriez dû vous révolter lors de l'apprentissage de la chanson "Petit Papa Noël " car ce type n'est même pas de notre planète . . . Quelle honte d'apprendre ça à l'école !!!

Quant à la marseillaise, hum bôf au niveau musical ça ne vous casse pas vraiment trois pattes
( trois pattes à un C...ard ! ) et les joueurs de foot médiatisés ne sont même pas capables de la retenir . . .donc les enfants ont bien le temps de l'apprendre si cela leur "chante", ce sera assez
facile de se procurer les paroles, contrairement à une berceuse Arabe. . .

D'ailleurs si vous la connaissez si bien vous pourriez venir en pousser une petite lors d'une action bénévole pour leur apprendre ? je pense que vous serez bien accueilli avec votre instrument
?

L'école du Mont Duplan est exemplaire au niveau éducation, pédagogie, tolérance . . . et s'en plaindre fait vraiment preuve d'étroitesse d'esprit, je me ferai bien un plaisir de vous l'élargir . .
.

L'origine de la population d'enfants est hétéroclite est c'est ce qui est bénéfique : apprendre les uns des autres et à vivre tous ensemble .. . car si vous enleviez vos oeillères vous
remarqueriez, même si cela vous déplait : que nous sommes tous peuples confondus dans le même bâteau, alors ramons dans le même sens !!en chantant comme dans les galères d'antan . ..

Un jour une chanson polonaise, l'autre une chanson arabe espagnole. . . et qui sait peut être la Marseillaise m'enfin il y a mieux !!!

Sachez que je suis Blanc de peau, (ai travaillé 50h semaine pendant de longues années ) et d'après vos propos j'en ai presque honte alors si l'enseignant dont vous parlez est a classer parmi les
bobos et les imbéciles vous vous méritez le Goudron, les plumes et le henné sur la figure !!!

Comme vous je me sens envahi par de la racaille . . . que s'il suffisait de la reconnaitre à sa couleur de peau, son langage et son idéologie . . .il serait facile de l'éradiquer


Observateur 08/02/2011 15:27


Pour les profs "généralistes", c'est en effet sûrement de la complaisance tiers-mondiste et bien-pensante. Pour les profs de musique, je pense que c'est un peu différent : il s'agit de montrer aux
élèves des musiques et des sonorités de langue radicalement différentes les unes des autres (le document pédagogique où se trouvent le chant serbe et le chant maghrébin le montre bien, je crois).


Tchetnik 08/02/2011 15:02


Pour la Serbie, "Tamo Daleko" (Iere guerre mondiale, armée réfugiée à Corfou) est un bien plus beau chant.

On pourrait leur faire chanter "Nastupaet Minuta Proschania..." aussi.

Les chants Européens peuvent être jolis, mais effectivement, comme vous l'avez souligné, nos instits préfèrent ceux du 1/3 monde, par une certaine complaisance.


Observateur 08/02/2011 07:27


Merci. Je vous livre en retour une traduction du chant maghrébin "incriminé" (trouvée sur le web, car j'ignore l'arabe, je l'avoue !) :

Je te salue, Ô patrie de mes ancêtres,
Que la vie est douce à tes côtés, et qu'il m'est agréable de [te] chanter.
J'ai aimé en toi l'aube, et la joie de l'assemblée (familiale).
J'ai aimé la lumière de la lune, et l'étoile indicatrice.
Et la nuit lorsqu'elle s'installe, et la rivière et la vallée,
Et l'aube lorsqu'elle se répand sur la patrie de mes ancêtres.
J'aime tes sources de miel, j'aime tes rivières,
J'aime les neiges de tes montagnes, et tes nuits ont fondu (???).

C'est un peu pareil : les paysages, le foyer familial…

Merci au site du Christ-Roi de ne pas m'avoir censuré comme d'autres ! Je ne connaissais pas ce site, j'y reviendrai. Bonne journée à tous.


Tchetnik 08/02/2011 04:03


Cher pays natal, plutôt.


Tchetnik 08/02/2011 02:35


Pour les associations de parents d'élèves, aucun regret.

Le principe musulman qui préside l'attitude sur son épouse s'applique assez bien à ces officines d'idiots utiles.


Tchetnik 08/02/2011 02:32


Cela vient plus de la Drina que de la Serbie proprement dite.

Traduction donc, SGDG:

Mon village natal
Mon pays natal
plaines parfumées et petits bois fleuris
C’est ma maison tu sais.

Petites rivière,
Courant sans frontières
La petite maison blanche
Sur la colline
C’est ma maison, tu sais.

Ma mère
Y demeure jours et nuits,
Le sourire sur sa face
Qui brille toujours
Quand elle me regarde.


Il faudrait la remasteriser pour que ça ressemble à qqch.


Observateur 07/02/2011 23:54


Zavičaju moj,
mili rodni kraj,
mirisna polja i
cvijetni gaj
to moj dom je znaj.

Šumi rječica,
teče u beskraj,
na brijegu
kućica bijela
je sva,
to moj dom je znaj.

Majka je u njoj,
bdije noć i dan,
osmijeh na licu
uvijek joj sja
kad me ugleda...

Si vous avez la traduction, je suis preneur !


Observateur 07/02/2011 23:48


@Tchetchnik : Pour vous faire plaisir, je vous signale que dans un des documents que je cite ( http://www.dijon.iufm.fr/doc/memoire/mem2006/06_0400349M.pdf ), juste à côté de la chanson maghrébine
Aleiki minnni salam dont nous parlons, il y a la chanson serbe Zavicaju Moj !


Observateur 07/02/2011 23:24


@Tchetnik Ne mélangeons pas tout ! Je disais simplement que le professeur qui a fait travailler ce chant maghrébin à ses élèves l'a fait au même titre qu'il leur aurait fait chanter Il court, il
court le furet, Old MacDonald, O Bella ciao ou n'importe quoi d'autre, sans aucune intention politique. Et que des centaines d'autres professeurs dans toute la France font chanter à leurs élèves
ces chansons-là (celle-ci en particulier, et ce n'est pas plus mal car elle exalte de façon assez poétique l'amour du pays natal, ce que je trouve plutôt positif…)
Par suite d'une épouvantable méprise tous les commentateurs sur divers blogs "nationaux" ont cru qu'ils s'agissait de l'hymne officiel marocain, et en ont été à juste titre scandalisés, ce qui leur
a fait perdre tout esprit critique et verser dans le lynchage (verbal) de ce pauvre prof de musique ! J'estime juste et honorable de rectifier cette bévue, et que ceux qui l'ont commise s'en
excusent (notamment ceux qui ont ou vont pourrir de mails rageurs la pauvre association de parents d'élèves…)
Maintenant, sur le fait que beaucoup de profs aiment bien faire chanter de préférence des chansons extra-européennes ou des chansons françaises estampillées "politiquement correct" (je trouve ça
encore pire et plus dangereux !), c'est un tout autre problème, qui tient comme vous savez à la "structure idéologique" dominante dans le corps enseignant ("ouverture à l'autre" etc.)


Tchetnik 07/02/2011 23:06


Il faudra dans ces conditions expliquer pourquoi les chants enseignés dans la réalité des écoles sont presque toujours ou Juifs ou Arabes, ou Africains.

Je n,ai encore jamais vu des instits faire chanter "Tamo Daleko", "Du schöner Westerwald" ou "It's a long way to Tipperary" aux chères têtes Blondes.


Observateur 07/02/2011 22:26


Ce n’est absolument pas l’hymne national marocain (composé à la demande du maréchal Lyautey, avec en final « Pour Dieu, la patrie et le Roi ») comme vous semblez tous le croire, c’est une comptine
traditionnelle maghrébine chantant l’amour du pays natal. L »équivalent de « J’irai revoir ma Normandie », si vous voulez ! Elle figure dans de nombreux recueils de chant destinés aux professeurs
de musique au même titre que des traditionnels japonais, irlandais ou que sais-je !

Si vous avez un peu de temps, allez voir par exemple ce recueil de chants enfantins, page 16 :
http://ia89.ac-dijon.fr/ien/avallon/sites/avallon/IMG/pdf/Index_des_Productions_des_CPEM1986-2006.pdf

Ou encore ceci : http://cc.muresallier.com/upload/files/livret%20comptines%2028%20pages.doc

Ou encore ce document pédagogique : http://www.dijon.iufm.fr/doc/memoire/mem2006/06_0400349M.pdf

Ou encore ce programme de chorales : http://lesmusichorales.free.fr/prog_2005.php

Vous y trouverez ce « Aleiki minni salam » et vous verrez bien qu’il s’agit d’une comptine tout à fait innocente, courante dans le répertoire des professeurs de musique, pour le domaine
extra-européen. Le faire chanter aux enfants n’a strictement rien à voir avec une quelconque manipulation politique !


Tchetnik 07/02/2011 01:04


Pour être franc, "La marseillaise" n,est pas vraiment une référence en matière de patrimoine français non plus. Chant révolutionnaire répugnant venant justement de ceux qui massacrèrent le peuple
Français "pas assez libéral" et dont les descendants sont aujourd'hui responsables de ce dérecinement qui ne fait que perpétuer ce que leurs "grands ancêtres" ont commencé.

la preuve en est que même les hauts faits d'armes, les exemples de vertu de courage, de dévouement et de sacrifice dont firent preuve nombre de Français SOUS LES RÉPUBLIQUES sont aussi dénigrés et
effacés des mémoires.


"Vive Henri IV" serait plus adapté, avec le souvenir de Camerone et de Mazagran.