Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 13:53

Le cardinal André Vingt-Trois a évoqué la manif  de l’institut Civitas du dimanche 18 novembre contre le "mariage" homosexuel". Il a expliqué qu'il n'avait "pas voulu appeler à manifester" car il ne voulait pas "que ce soit une manifestation organisée par l'Eglise. »

 

Le cardinal a expressément distingué les deux manifestations des 17 et 18 novembre : « Celle de samedi était conçue et déclarée comme non confessionnelle, même si de nombreuses organisations religieuses de toutes obédiences y ont participé. Qu’il y ait eu une mobilisation forte des chrétiens, on s’en réjouit. »

Pourtant, a-t-il tenu à préciser : « Je n’ai pas voulu appeler à manifester ; je ne voulais pas que ce soit une manifestation organisée par l’Église. »

 

Analysant la manifestation du dimanche, le cardinal parisien a évoqué « l’institut Civitas, groupes borderline  intégriste, et même au-delà, qui a clamé “Nous les catholiques !”, alors que, dans ce mélange des courants les plus extrêmes, il n’y en avait pas beaucoup. » Et puis, le tout s’est déroulé selon un « fonctionnement d’émeute classique : provocation-répression ».

 

Source: http://www.la-croix.com/Religion/Urbi-Orbi/France/Le-cardinal-Vingt-Trois-releve-la-fin-de-l-unanimite-en-faveur-du-mariage-gay-_NP_-2012-11-21-878505

 

Le point de vue du cardinal se défend lorsqu'on considère qu'au travers du projet de "mariage" homosexuel c'est la loi naturelle qui est attaquée, et que la réaction doit venir de toute la société, au-delà des catholiques.

 

Il faut également reconnaître que si le moyen de la manifestation est un moyen révolutionnaire qui n'est pas naturel au catholicisme ni d'ailleurs à la tradition royaliste légitimiste, prétendre que la manif de Civitas s'est déroulée selon le modèle de l'"émeute classique : provocation-répression" alors qu'aucun manifestant du 18 novembre n'a été arrêté par la police, relève de la désinformation à la limite du mensonge. En effet, dans le cadre du dépôt de plainte de Civitas contre les "Femen" venues contre-manifester sans autorisation préfectorale, et contrairement à ce que prétendent certains médias et politiques, aucun membre de l’organisation de Civitas ne s’est rendu coupable de la moindre violence envers les "femen". Les policiers ont informé les responsables de Civitas que seuls avaient été interpellés quatre individus sans rapport avec Civitas et que rien ne pouvait être reproché à Civitas.

 

Enfin,  rappelons qu'Alain Escada, président de Civitas, avait dès le départ, au mois de septembre, appelé à une manifestation nationale, « rendez-vous de tous les Français opposés à un tel projet de loi » . Lui faire le procès d'avoir voulu organiser une manifestation " confessionnelle", à part et entre soi, pour se faire plaisir, est indigne et relève plus de la basse politique que de la pastorale religieuse.

 

Rappelons que le cardinal n'en est pas à son coup d'essai. Au moment où l'Eglise et le concile Vatican II donnent une place accrue à l'action des laïques dans la vie politique, il avait déjà ostracisé des jeunes tradis venus protester en octobre 2011 contre la "pièce de théâtre" "Sur le Concept du visage du Fils de Dieu" (consistant à jeter des excréments sur le visage du Christ), les traitant de "groupuscule qui se réclame de l'Eglise catholique sans aucun mandat et qui est en fait un groupuscule rattaché aux lefebristes fait de la foi un argument de violence" et déclaré qu'il ne savait pas si cette pièce était blasphématoire .

 

On ne peut pas d'un côté demander l'action des laïques et en même temps les condamner. Un peu de cohérence ! 

 

On sent de la haine ou de l'aigreur dans ses propos, on aimerait que le cardinal explique un peu mieux ce qu'il reproche en fait aux tradis de la FSSPX, ainsi qu'au mouvement laïc Civitas. Son acharnement trahirait-il une forme d'estime mêlée de jalousie envers une Eglise combattante qu'il a depuis longtemps délaissée? 

-----------------------------------

- Incidents à la manifestation de Civitas : les médias russes et français n’ont pas les mêmes images

- Pro Liturgia interpelle les évêques (au sujet du silence des évêques de France sur la "pièce de théâtre" "Sur le concept du visage du Fils de Dieu")

- Le cardinal André Vingt-Trois ne sait pas si la "pièce de théâtre" "Sur le concept du visage du Fils de Dieu" est "blasphématoire"

- Le 18 novembre (Paris), manifestation nationale pour la défense du mariage

- Pro Liturgia : L'obéissance dans l'Eglise "doit être éclairée"

- "Mariage" homo : Les maires pourront-ils mettre en avant leur objection de conscience ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> Une fois encore, la vraie nature de 23 (ou doit-on dire 33, comme le 33ème degré?)<br /> <br /> <br /> se révèle. Il préfère déblatérer sur les tradis, religieux ou laîcs, plutôt que de combattre les projets monstrueux de la gauche laïciste et de la république franc-maçonne. Et dire qu'il y a<br /> encore tant de pseudos cathos pour lui donner de l'Eminence, alors qu'il n'est qu'un vendu, un traitre à l'Eglise de toujours. Rappelez-vous son attitude l'an passé, lors des manifestations<br /> contre les pièces blasphèmatoires. Déjà, il avait montré son sectarisme anti-tradi, sa haine viscérale des vrais catholiques. Il est, comme les trois-quarts des "évêques" (?) français un apostat.<br /> Ces gens-là n'ont plus la Foi, si tant est qu'ils l'aient eu un jour. Ils sont une église du compromis avec la Révolution, une église qui n'est pas la véritable Eglise Catholique, celle qui se<br /> bat, l'Eglise militante.   <br />
Répondre
J
<br /> Il faut suivre le berge! Et obéir l'Eglise<br />
Répondre
I
<br /> <br /> "Il faut suivre le berge! Et obéir"<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> L'obéissance dans l'Eglise "doit être éclairée"<br /> <br /> <br /> <br />