Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 09:54

LA "REFORME DE LA REFORME" EST EN ROUTE

Au cours d'une interview qu'il vient de donner à Catalunya Cristiana, le Cardinal Antonio Cañizares Llovera, Préfet de la Congrégation pour le Culte divin, a confirmé que la Congrégation se prépare à donner des propositions allant dans le sens de la "réforme de la réforme" de la liturgie.
Cette réforme visera à faire redécouvrir la "crainte révérentielle" qui fait souvent défaut dans la façon avec laquelle le nouvel Ordo Missae est mis en oeuvre. Le cardinal a déclaré que des propositions allant dans ce sens ont déjà été présentées au Saint-Père qui les a approuvées. La Congrégation pour le Culte divin travaille actuellement dans le calme pour parvenir à une mise en ordre applicable de ces projets.
A propos de la nature de la liturgie, le Cardinal Llovera a rappelé que "la liturgie doit toujours être orientée vers Dieu et non vers la communauté qui célèbre".

Tout ceci correspond bien à ce que nous annoncions dans nos articles des jours précédents: pas de nouvel missel, mais des orientations pour être davantage dns la ligne de ce que le Concile a vraiment demandé en matière de liturgie.

Source :
Association Pro Liturgia

Cette confirmation du cardinal Antonio Cañizares Llovera, selon laquelle la Congrégation pour le Culte divin va faire des propositions approuvées par Benoît XVI pour une "réforme de la réforme" de la liturgie vérifie l'information que nous avions publiée le 1er septembre 2009 selon laquelle un document d'orientation avait été remis au pape le 4 avril dernier par le même cardinal espagnol Antonio Cañizares, préfet de la Congrégation pour le culte divin, dans le but de redonner au rite ordinaire une sacralité qui lui ferait défaut, et aux fidèles, le sens de l'adoration eucharistique.

Le message porté le cardinal Cañizare est clair : il s'agit de s'inscrire dans le sillage du Concile, tout en rectifiant le tir des interprétations jugées abusives. « Il y a eu un changement dans les formes, une réforme, mais pas un vrai renouvellement comme le demande cette constitution (
Sacrosanctum Concilium, sur la sainte liturgie (1963) ndlr). Il est parfois arrivé que l’on ait changé par pur goût du changement par rapport à un passé perçu comme totalement négatif et dépassé», a-t-il déclaré en 2008.

Sur le même thème :

- Réforme de la réforme : Mgr Gänswein, secrétaire particulier du Pape, célèbre la messe face à Dieu et en latin
- Réforme de la réforme : une préface du Cardinal Ratzinger (1992)
- Congrégation pour le culte divin : stop à l'hostie dans la main
-
Réforme de la réforme, démenti de Zénit et du Salon Beige : mise au point de Benoit-et-moi

Partager cet article
Repost0

commentaires