Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 16:18

Sans aucune surprise et comme nous le pressentions hier, après le bide du premier salon du "mariage" gay le 23 juin dernier (150 visiteurs), voici le bide de la "gay pride" 2013, avec sur la photo ci-dessous quelques centaines de collabos du N.O.M. tout au plus.

 

 

Source: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=560620770648417&set=a.439428389434323.99386.439425526101276&type=1&theater

via https://www.facebook.com/Hollandouille1er

 

Selon Le Rouge & le Noir sur place, "la Gaypride fait un flop":

 

  • Voici quelques photos prises à 14h00 Place du 18 juin 1940. Les premiers camions se sont mis en route, et l’habituel bon-goût de ce genre de manifestation s’étale dans les rues de Paris.
  • Le char de la région Ile de France, payé par vos impôts.
  • Le Parti Socialiste et les mouvements LGBT font front commun. Comme ça les choses sont claires.
  • 14h30 : Cela avance lentement. Nous avons vu passer plusieurs journalistes, notamment de France bleu. La sécurité a fermé la terrasse des galeries Lafayette à côté de la tour Montparnasse. Ambiance morne. On sent que la manifestation est un véritable flop. La musique est forte, aucun slogan.
  • 14h45 : Présence de l’association « David & Jonathan », qui a pignon sur rue à l’église saint Merry... Il y a des chars SNCF, SFR, etc.
  •  
  • 15h00 : 15 personnes maximum derrière la banderole du Front de Gauche. La CGT est là aussi
  • 15h15 : Des vides abyssaux entre les camions.
  • Il y a vraiment peu de monde. Les Hommen, en revanche, sont là pour défendre les droits de l’enfant.
  • L’ambiance est morne. Aucun slogan.
  • La densité d’un marché de province en hiver...
  • 15h30 : Estimation honnête : 5.000 personnes maximum. Tout le monde est parti depuis déjà au moins 20 minutes, malgré l’extrême lenteur du cortège.
  • Sommet du non-sens, une mutuelle étudiante, la LMDE, utilise l’argent des étudiants pour soutenir la PMA...
  • 15h35 : Voilà, c’est fini, on commence le nettoyage.
  • Crédits photos : Thomas-Gabriel C. & Carl Moy-Ruifey pour le R&N

 

 

 

Add. 19:14. Désinformation du Figaro, de BFM-TV et de Lci.tf1.fr qui parlent de "plusieurs dizaines de milliers de personnes. Aucune image vue de haut n'est montrée dans les reportages de BFM-Tv, mais des interviews au sol, des images au sol ou rasantes (à comparer avec les photos du reportage du Rouge & le Noir ci-dessus). Au Figaro, des photos de près afin de donner une image grossissante sans perspective, une impression de foule. Les collabos du Nouvel Ordre Mondial se sont donnés le mot et parlent en choeur de "plusieurs dizaines de milliers de personnes" :

  • « Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé en musique du quartier de Montparnasse (XVe arrondissement) jusqu'à la place de la Bastille, où un concert géant clôturait comme chaque année la journée (avec notamment Guéna LG, Kiddy Smile, The Young Professionals...).

  • Plusieurs personnalités politiques de gauche ont fait le déplacement, comme le maire PS de Paris Bertrand Delanoë, le président PS du conseil régional d'Ile-de-France Jean-Paul Huchon, la ministre du Logement EELV Cécile Duflot et le premier secrétaire du PS Harlem Désir, réunis derrière une grande banderole "LGBT (Lesbienne, gays, bi et trans, ndlr), allons au bout de l'égalité". »
  •  
  • Source: http://lci.tf1.fr/france/societe/des-dizaines-de-milliers-de-manifestants-pour-la-marche-des-fiertes-8073319.html

 

 

 

 

  • Même expression au Figaro : "Des dizaines de milliers de personnes à la gay pride".

 

20130327-223629.jpgEstimations maximalistes à comparer avec les estimations minimalistes des Manifs pour tous et notamment le trucage des chiffres de la Manif pour tous du dimanche 24 mars par la Préfecture de Police, chiffres repris par les medias collabos. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A comparer également avec l'affluence de la dernière Manif pour tous du 26 mai : plus d'un million. Pour les medias collabos on était 150.000 ! Le Monde, L'Express citant d'une manière inhabituelle les chiffres de la police...:

 

 

En direct de la Manif pour Tous du 26

En direct de la Manif pour Tous du 26

 

 


Capture2

Capture blanche

Epl01

 

 

Add. 30 juin 2013 23:35. Video des Hommen à la gaypride.

 

"Dictature des minorités, peuple bâillonné, LGBT vs KID's RIGHTS. HOMMEN". Pour protester contre la dictature d'une minorité, les Hommen ravissent la vedette aux gays obscènes, en déployant une énorme banderole sur le parcours de la gaypride parisienne au lendemain du coup de force par le gouvernement sur le Mariage Pour Tous contre la volonté de la grande majorité du peuple. Samedi 29 mai 2013.

 

 

 

Observez la foule des "dizaines de milliers" (sic) ! ...

Et observez d'où vient la violence, les slogans scandés par les manifestants "gays" : "Paris on t'enc..." Comme ça au moins c'est clair. Une honte.

 

 

Add. 1 juillet 2013 09:40. Le Rouge & le Noir - Gay Pride: petite affluence, grande opération marketing.

 

Extraits :

  • Que n’avais-je entendu et lu dans les grands médias sur la Gay Pride ? Son ambiance bon enfant, sa bonne humeur, sympathique et déjantée, son caractère festif et entraînant, et les foules innombrables de centaines de milliers de personnes qui s’y presseraient.
  • Je m’y suis rendu cet après-midi, entre 13h30 et 16h00, après avoir quitté les veilleurs au Palais de Justice, que j’accompagnais depuis 9h30.
  • En arrivant, je crus m’être trompé d’endroit : une place vide : les photos, prises depuis les terrasses situées au-dessus des galeries Lafayette en témoignent. Petit-à-petit, bon an, mal an, la place s’est un peu remplie (elle ne fut jamais pleine !). Et, à 14h00, la Gay Pride se mit en branle. De cette expérience, je retiens quatre éléments essentiels : l’ambiance est malsaine, l’affluence est naturellement bidon, la Gay Pride est surtout une opération commerciale … par la grâce de vos impôts.

  • ... En fait, on a le sentiment que la foule est essentiellement constituée d’acteurs qui jouent une tragi-comédie, ou plus exactement, une tragédie dans les costumes d’une (indécente) comédie.
  • En fait, il n’y a aucun slogan crié ou repris en cœur par l’ensemble des personnes. Il n’y a d’ailleurs que les cortèges du NPA, d’Act Up, des antifascistes et du Front de Gauche qui reprennent des slogans : ils sont au maximum une centaine de personnes. Bref, il n’y a pas d’enthousiasme commun.
  • ... Car il faut bien le dire, j’ai moi-même été surpris du peu d’affluence. J’imaginais un peu naïvement qu’entre les convaincus et les badauds souhaitant s’amuser, au moins plusieurs dizaines de milliers de personnes devaient prendre part à la Gay Pride. En réalité, il n’en est rien. Je pense pouvoir honnêtement avancer le chiffre de 7000 personnes. Mais guère plus.
  • Les LGBT ont plusieurs techniques pour faire croire à une fort affluence :
  • les fameux chars de la Gay Pride sont longs et larges : par exemple, il faut plusieurs dizaines de mètres pour étaler le convoi du magazine Têtu : cinq ou six voitures électriques (généreusement offertes par Renault) sont suivies par un gros fourgon ;
  • il n’y a pas ou presque pas de manifestants le long des camions ;
  • dans les deux derniers tiers du cortège, il n’y a pas de manifestants, ou presque pas (une trentaine au maximum) entre les différents chars ;
  • dans le premier tiers, se concentre l’essentiel des personnes présentes, mais elles vont et viennent, d’avant en arrière, et inversement, ce qui fausse les comptes ;
  • le cortège avance très lentement ;
  • la moitié seulement de la largeur de l’avenue est occupée, et les personnes présentes ont tendance à s’arrêter de part et d’autres du cortège pour regarder passer les chars, ce qui forme une espèce de double-haie, ce qui peut donner faussement l’impression du nombre.
  • Cette double-haie, elle est d’ailleurs due à ce fait que, depuis les chars, on lance quantité d’objets : préservatifs, tracts, autocollants, paillettes, jets d’eau, ballons, etc. Cela forme d’ailleurs un amas de détritus qui tapisse le sol. Et c’est ce qui rend cocasse la présence d’Europe-Écologie ou du NPA et du Front de Gauche à cette grande opération capitaliste, libérale-libertaire, et foncièrement commerciale.
  • Les grandes entreprises « gay-friendly » se pressent toutes à cette orgie qui est une gigantesque opération marketing habilement menée sous le nez de tous les prétendus anticapitalistes d’extrême-gauche. Renault, la SNCF, la RATP, SFR, le ThalysOn ne comptait pas les candidats au portillon pour profiter de l’argent des homosexuels, dont les statistiques affirment qu’ils sont plus riches que la moyenne des Français.

  • ... L’évènement est financé directement mais aussi indirectement. La Gay Pride est bourrée de subventions, cela est su, mais il suffisait de lire les différents tracts, comme celui de la FIDL [1], ou de la LMDE, pour comprendre que tout le monde paie : la mairie de Paris, naturellement, mais toutes les associations de la sphère LGBT bourrées de subventions. La situation de la FIDL est d’ailleurs particulièrement intéressante : syndicat gauchiste, issu de la fameuse UNEF, est financé avec l’argent public au mépris de la neutralité théorique de l’État.

  • Et il faisait peine à voir ici et là, les nouveaux réflexes totalitaires. Ainsi cette « famille » de deux « mères » qui avaient intelligemment amené leurs trois jeunes enfants de moins de six ans à ce cortège où tout évoque l’érotisme et la sensualité homosexuelles. Ou encore, cette « mère scrupuleuse » expliquant avec beaucoup de détails à son très jeune fils (cinq ans environ) pourquoi deux hommes doivent mettre un préservatif.

  • Notes
  • [1] « Syndicat » de lycéens.
  • .
  • Source: http://www.lerougeetlenoir.org/les-opinantes/gay-pride-petite-affluence-grande-operation-marketing

 

 

Add. 1 juillet 2013 18:20. Le message des Hommen aux participants de la gay pride de dimanche

  • Voici le message inscrit sur les tracts lâchés par les Hommen samedi sur les milliers de participants à la gay-pride parisienne :
  • « Activistes LGBT,
  • Vous instrumentalisez les homosexuels qui ne vous ont rien demandé pour faire adopter des lois dont les français ne veulent pas. Sachez que désormais les Hommens n’auront de cesse de révéler à nos compatriotes l’étendue de votre escroquerie.
  • Oui vous êtes des escros ! Vous n’oeuvrez pas à l’acceptation de l’homosexualité, vous enfermez les homosexueles dans une image de folle en string panthère qui est aussi irréelle que dégradante.
  • Vous ne défendez pas les homos, vous les réduisez à leurs pratiques sexuelles en voulant faire de votre sexualité une identité. Mano Solo chantait: « je suis esprit avant d’être un corps », le poète doit se retourner dans sa tombe…
  • Vous ne luttez pas contre l’homophobie, vous en vivez ! Vous savez pertinemment que malgré vos happenings provoquants et vos slogans haineux comme « un hétéro une balle, sa famille une rafale », l’écrasante majorité des français n’a rien contre les homosexuels. Qu’à cela ne tienne vous montez en épingle le moindre fait divers pour culpabiliser nos concitoyens et tenter de légitimier votre lobbying communautaire.
  • Nous refusons ce chantage à l’homophobie. Nous défendons l’ordre naturel, le bon sens et les enfants. Vous pourrez pleurnichier tant que vous voudrez et nous accuser de tous les maux, nous ne varierons pas d’un iota. Chaque enfant a le droit à un père et à une mère. Beaucoup d’homosexuels moins égoïstes que vous l’ont compris. En adultes capables de gérer leurs frustrations, ils refusent de faire passer leurs désirs avant l’équilibre des enfants. A dire vrai la grande majorité des homosexuels ne veut pas de votre activisme et de vos prétenues avancées. Combien il y a-t-il eu de participants à votre Grand Salon du Mariage Gay? A peine 150! Et encore la moitié étaient des figurants de l’Inter-LGBT!
  • Vous ne représentez rien ! Vous n’êtes qu’une poignée de professionnels de l’agitation médiatique arrossés par les millions de Pierre Bergé. Certes ces millions vous ont acquis la classe politique et les médias, mais malgré toute la propagande que vous lui avez fait ingurgiter depuis 30 ans, le pays réel continue à penser, bonhomme, que s’il faut un homme et une femme pour faire un enfant, c’est peut-être qu’il faut aussi un homme et une femme pour l’élever. Vous pouvez contraindre les maires à vous marier, faire placarder des affiches sur lesquelles des types se taillent des pipes, remplacer les drapeaux français par des drapeaux gay sur le fronton des mairies, vous n’éteindrez pas les braises de bon sens qui subsistent chez nos compatriotes. Comptez sur nous pour souffler franchement dessus.
  • Les HOMMEN »

 

- Le premier salon du "mariage gay" fait un bide : 150 visiteurs

- La Préfecture de Police a-t-elle grossièrement falsifié les images aériennes de la Manif pour Tous du dimanche 24 mars ?

- Petite synthèse de la Manif pour tous du 26 mai 2013

Partager cet article
Repost0

commentaires