Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 11:49

 

 

 

http://www.notre-ecole.net/wp-content/uploads/2014/04/le_nouveau_capitalisme_criminel.jpg« Ce nouveau capitalisme financiarisé est criminogène ». Jean-François Gayraud, auteur du livre « Le nouveau Capitalisme criminel » (préface de Paul Jorion).

Jean-François Gayraud constate la très grande transformation du capitalisme contemporain, depuis les années 80. Ce nouveau capitalisme financiarisé est criminogène. « Autrement dit il ouvre des possibilités, des incitations, des opportunités à la fraude tout à fait inédites dans l’histoire. et en particulier, ces fraudes ont une capacité à générer des crises financières ».

« Voir comment les bulles immobilières, les bulles boursières, ont une dimension frauduleuse assez forte ». Que ces fraudes viennent du crime organisé, ou de la criminalité en col blanc (banquiers, financiers).

« Il est important d’identifier ce qu’il y a d’inédit dans ces crises financières, c’est-à-dire qu’elles ont une dynamique criminogène forte, qu’en général les économistes ne veulent pas voir ».

« Les économistes n’aiment pas parler du crime…
Ce que ne veulent pas voir les économistes, c’est que le crime n’est pas un phénomène neutre ; il peut évidemment détruire de la richesse, mais il peut surtout profondément modifier le fonctionnement des marchés économiques et financiers ».

« Le nouveau visage du capitalisme est né de politiques publiques ».

La crise des sub-primes : « des mauvais acteurs qui fraudaient de manière systématique, voire systémique ont pris le pas sur des acteurs sains et honnêtes ».
- Scandale du Bitcoin
- Le trading haute fréquence (grosse masse d’échanges, à très haute vitesse)
- La récession yakuza au Japon (crise financière dans les années 80 -> des prêts sans intérêts, obtenus par les mafias japonaises).

 

Source: http://www.notre-ecole.net/le-nouveau-capitalisme-criminel/

Partager cet article
Repost0

commentaires

O
<br /> pour ceux qui negligent de tout ecouter <br /> <br /> <br /> Monsieur Gayraud : "commissaire divisionnaire de la Police nationale, ancien membre de la DST, criminologue, proche du chercheur belge Paul JORION, a un point de vue unique sur la crise<br /> financière. L'actualité lui donne raison"<br />
Répondre