Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 10:14

"Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas"

(phrase attribuée André Malraux)

 

 

Le XXIe siècle semble venir confirmer cette prophétie en voyant une nouvelle guerre de religion se dessiner à l'horizon, guerre de la religion maçonnique mondialiste, "religion de la république" (Vincent Peillon), religion mondialiste nihiliste qui prétend qu'il n'y a rien au-dessus de la loi civile contre les trois religions monothéistes défendant la loi naturelle et défilant ensemble le 26 mai 2013 .

 

Pour gagner contre le Nouvel Ordre mondial, la bataille de l'image se gagne au jour le jour, par un long travail sur soi, de formation et d'information de notre prochain.

 

La Victoire de la Résistance, en 2013 comme 1940, cest la constance sous-terraine des réseaux. Mais, à la différence 1940, nous ne sommes pas en guerre ouverte avec une force armée d'occupation, nous avons une idéologie politique totalitaire qui, le jour où elle s'est assise sur le droit, nous a déclaré la guerre. Nous devons donc prendre les moyens pour gagner cette guerre nouvelle, guerre idéologique.

 

Tant qu'on n'aura pas la police et l'armée de notre côté, ou du moins une partie d'entre les forces de l'ordre et du maintien de la paix, le recours à la violence pour rétablir la justice et l'Etat de droit, est stérile et contre-productif.

 

 

Lorsque par exemple, dimanche 26 mai, sans parler des infiltrations de policiers en civil pour déclencher des "violences" et des "incidents", les jeunes auront suivi ce mouvement d'infiltrés dans la Manif, en s'attaquant à cette même police (qui n'attendait que ça!), le système nous aura collé dès le soir même l'étiquette de "casseurs" d'"extrême-droite", en nous servant le couplet habituel sur le "danger fasciste", le "danger pour la démocratie", etc. Cela était voulu et recherché par l'Oligarchie pour gagner cette bataille de l'image, car le système a besoin de caser les gens, de leur mettre des étiquettes, ceci afin d'organiser politiquement le diviser pour régner, lieu de confrontation qui se règle théoriquement dans les urnes.. On voit qu'il n'en est rien et que la démocratie "représentative" n'est qu'une illusion aux mains d'une petite minorité qui se partage le pouvoir.

 

Pour lutter efficacement donc contre cette injonction impérialiste et à marche forcée du "mariage pour tous" (voir le coup d'Etat du sénat le 13 avril avec un vote à main levée engageant un changement de civilisation...), la Résistance doit rester non-violente et transgressive. C'est sur la durée qu'elle vaincra. Elle vaincra par la lente conversion des coeurs à la vérité. Cela prend du temps, cela ne se fait pas en un jour.

 

 

Pendant toute cette période, la Résistance passive et la politique de la terre brûlée doivent être notre mot d'ordre : ne leur laissons pas même la possibilité de respirer (!) dans les media en diffusant des images des "casseurs" d'extrême-droite", matraqués et embarqués dans des cars de police...

 

Si les medias diffusent ces images d'émeutiers violents, on démontrera qu'il s'agit de policiers en civil se faisant passer pour des "extrême-droites" et incitant au trouble à l'ordre public ! Et rien d'autre ! 

 

 

Revenons à présent en arrière. Mi-avril, on gagne la bataille de l'image. Exemple, quand le journal mondialiste de la Trilatérale, Le Point, titrait "Sommes-nous en 1789?", j'écrivais : 

  • « Le gouvernement perd la bataille de l'image. Ces derniers jours ont vu le gouvernement tenter de faire dégénérer les manifestations en explosions de violences sporadiques afin de pointer du doigt les "fanatiques", les "extrémistes", quand ce n'est pas les fascistes ou les nazis. Or les preuves et les témoignages s'accumulent, la violence ne vient pas de nos rangs pacifiques mais de la police politique intervenant sur ordre et utilisant tous les moyens comme la dissimulation et le false flag, l'attentat sous faux drapeau. »

 

La Manif pour tous avait alors annoncé dans un communiqué de presse, qu'elle allait porter plaintes contre ces "provocations policières dans les manifestations", je cite :

  • "Certains policiers, prenant non seulement soin de ne pas porter leur brassard « Police » mais portant les drapeaux de La Manif Pour Tous, ont cherché à créer de toute pièce des affrontements et des violences. Les organisateurs ont su faire preuve de réactivité en lançant avec efficacité des appels au calme. Ces manœuvres destinées à jeter le discrédit sur notre mouvement doivent aujourd’hui être dénoncées et cesser. C’est pourquoi 4 plaintes contre des policiers ont été déposées ce jour à Versailles pour insultes, menaces et incitations au trouble à l’ordre public."

 

Aujourd'hui, continuons avec les Veilleurs pacifiques et transgressifs, faisant des lectures d'auteurs sur la dissidence non-violente (Gandhi, Soljenitsyne). L'amour, le bien, finissent toujours par vaincre du mal. A tous, foi et Espérance !

 

 

- Béatrice Bourges : « J'ai vu de mes propres yeux des policiers en civil enlever leur brassard orange pour se confronter à d'autres policiers »

- Manif pour tous du 26 mai : Des "croix gammées" en tenue ostensible ont eu l'autorisation de la police d'entrer dans l'après-midi dans l'enceinte des Invalides (côté Vauban)

Partager cet article
Repost0

commentaires