Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 21:46

Kiev-utilise-des-bombes-au-phosphore-blanc-contre-les-civil.jpg

Après l'attaque de l'aviation ukrainienne le 2 juin contre le siège de l'administration régionale de Lougansk (est de l'Ukraine), qui tua des civils, dont une jeune femme, Inna, voici un nouveau crime de guerre, une nouvelle violation flagrante du droit humanitaire international par Porochenko et la clique atantiste dans l'est de l'Ukraine. Le village de Semenovka a été bombardé hier avec des bombes incendiaires au phosphore blanc. La garde nationale d'Ukraine a pour la première fois utilisé contre la population civile du village de Semenovka, à l'est de Slaviansk, des bombes incendiaires au phosphore blanc, communiquent les miliciens. Le bombardement a provoqué plusieurs incendies. En outre, l'armée utilise des mortiers et des lance-roquettes multiples Grad.

 

 

Le phosphore blanc est une arme chimique incendiaire capable de provoquer des brûlures graves qui peuvent pénétrer jusqu'à l'os. Le phosphore blanc explose en une flamme jaune quand il est au contact de l’oxygène, produisant une mince fumée blanche. Il est utilisé comme écran de fumée ou pour des dispositifs incendiaires, mais peut aussi être déployé comme composé anti-personnel capable de causer des brûlures potentiellement mortelles.

Les brûlures au phosphore sont presque toujours au second ou troisième degré parce que les particules n’arrêtent pas de brûler au contact de la peau jusqu’à ce qu’elles aient entièrement disparu – il n’est pas rare qu’elles atteignent l’os.

Les conventions de Genève interdisent l’usage du phosphore comme arme offensive contre les civils, mais son usage comme écran de fumée n’est pas prohibé par le droit international

 

Employée pour ses capacités offensives, cette arme est interdite par le protocole III additionnel à la Convention sur certaines armes classiques de l'ONU, signé en 1980 et ratifié en 1983, qui interdit l'utilisation des armes incendiaires contre des civils ou contre des cibles militaires situées à l'intérieur de concentrations civiles.

 

L'US Army et les Marines ont utilisé le phosphore blanc lors de la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée, utilisant fréquemment des obus au phosphore blanc dans des mortiers chimiques de 4,2 pouces. Le phosphore blanc fut largement crédité par les Alliés d'avoir empêché de nombreuses attaques de l'infanterie allemande et d'avoir créé de gros dégâts dans les troupes ennemies lors de la dernière partie de la Seconde Guerre mondiale. L'impact psychologique du phosphore blanc sur l'ennemi a été noté par de nombreux chefs de troupes, et les tireurs de tels mortiers furent parfois exécutés de façon sommaire par les Allemands, en représailles. Le phosphore blanc a été communément utilisé par les Américains pendant la guerre du Viêt-Nam.

 

Israël a utilisé du phosphore blanc contre les palestiniens de Gaza entre le 27 décembre 2008 et fin janvier 2009. Israël a reconnu dans un rapport le 30 juillet 2009 avoir utilisé du phosphore blanc contre les civils de Gaza sans qu'aucune sanctions ne soient venues... L’armée israélienne avait également reconnu avoir utilisé de telles munitions contre des "objectifs militaires" au cours de son offensive contre le Hezbollah au Liban en 2006.

 

Le phosphore blanc a souvent été utilisé par les forces britanniques et US dans les guerres récentes, notamment pendant l’invasion de l’Irak en 2003.

 

. Slaviansk - Donbass : Silence on tue ! Sur ordre des USA

Partager cet article
Repost0

commentaires