Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 22:58

A mesure que le congrès pour la succession de Jean-Marie Le Pen à la tête du FN approche, les tensions internes montent en intensité. Dernière pomme de discorde en date: l’éventuel retour des “dissidents” (Carl Lang, Jean-Claude Martinez, Bernard Antony) au FN. Pour Jean-Marie Le Pen, une telle hypothèse est  “incompatible avec la ligne” du parti.

“Faire campagne là-dessus, c’est entrer en guerre contre le bureau politique et la ligne du mouvement”, a déclaré au Monde M. Le Pen, lundi matin. Vendredi 8 octobre, sur LCI, M. Gollnisch a assuré qu’il était pour “le retour de ces gens-là” et qu’il “avait toujours déploré ces départs”. Tout le week-end, Mme Le Pen a brandi le risque “d’une scission du mouvement”, en cas de retour des “dissidents” (voir Le Monde du 12 octobre).

C’est aussi l’occasion pour Jean-Marie Le Pen d’attaquer bille en tête Bruno Gollnisch: “Si Bruno Gollnisch était élu, il y aurait un choc très grave. Surtout s’il fait rentrer les dissidents. Je ne siègerai pas avec Carl Lang. Mais je resterai au FN, et ça ne se passera pas comme ça. Les militants devront choisir entre la ligne Le Pen et la ligne Lang.”
Et M. Le Pen d’ajouter: “C’est certain que Bruno Gollnisch est le candidat de tous les dissidents. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles il ne sera pas élu.”

Le vieux leader ironise aussi sur l’affluence de la réunion tenue par M. Gollnisch, à Bordeaux, le 3 octobre: “Il a réuni combien de personnes? 300? Je n’ai jamais fait moins de 1500, moi, en Aquitaine.”

 

Source: http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/10/11/jean-marie-le-pen-attaque-bille-en-tete-bruno-gollnisch/

Partager cet article
Repost0

commentaires

T


Pas bon, pas bon tout ça.


On n' a pas besoin de ça, c,est dommage. Il devrait y avoir assez de place pour tout le monde dans ce parti, comme ce fut d'ailleurs le cas autrefois, lorsqu'il regroupait sous le charisme de
JMLP des tendances très différentes.


 



Répondre
B


Décidément la vieillesse est un long naufrage.Que JMLP en arrive là est bien triste.Dans sa volonté opiniatre à promouvoir sa fille (bravo le népotisme !) il en arrive à insulter un de ses plus
fidèles seconds, sans se rappeler que c'est lui qui a commencé à se tourner vers les gens du MNR, en premier lieu Mégret.Si, par malheur, Marine est élue, le FN, par opportunisme et ambition
personnelle de Marine, tournera le dos à tous ses principes fondamentaux, pour "s'adapter", c'est-à-dire accepter de participer au système. (voir à ce sujet l'article paru dans Rivarol et
repris sur le site "Contre-Info). le clan mariniste commence à craindre que l'élection de Marine ne soit pas si facile qu'escompté, malgré sa mainmise sur l'appareil.La base renacle et n'est
pas prête à envoyer valser les vraies idées nationales. Il est remarquable, de plus, que Roger Holeindre ait officiellement pris le parti de Bruno Gollnisch. C'est un renfort de poids. Rien
n'est joué. Prions pour que la catastrophe que constituerait l'arrivée au pouvoir de Marine et de son concubin Louis Alliot nous soit épargnée. 


 



Répondre